[Rovk Alister] Les oiseaux ne chanteront plus

Norsca est un royaume inhospitalier composé de collines rocailleuses et de sombres forêts, hantées par les hivers interminables qui recouvrent le territoire de glace. Les dangers pour lesquels ce territoire est connu sont malheureusement bien réels. Les tribus de barbares et les adeptes du Chaos sont en effet nombreux au nord de la région, et attaquent fréquemment les régions sud de Norsca. Le plus grand des dangers reste malgré tout la présence des forces du Chaos en ces terres. Au nord, les serviteurs des pouvoirs dévastateurs ont rassemblé leurs hordes, composées de bêtes, de démons et d'Hommes du Nord. Ces ignobles armées se sont ensuite mises en route vers le sud, anéantissant au passage toutes les civilisations rencontrées sur leur chemin.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Warfo Award 2022 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2022 du meilleur MJ - RP
Messages : 386
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [Rovk Alister] Les oiseaux ne chanteront plus

Message par [MJ] Le Roi maudit »

Post réalisé par l'Assistant-MJ Valindra

Ne pouvant le retenir, Tove regarda Rovk lui tourner le dos puis s’en aller, lourd de pensées, le cœur gros, l’âme mutilée. Il y avait quelque chose de significatif dans ce départ, une sorte de comédie tragique qui donnait une esthétique à l’histoire de l’apprenti.
Une larme roula sur la joue de la hideuse sorcière. Elle venait d’être enlacée et de sentir les bras chauds du Tisseruine. Elle avait posé sa tête contre lui, senti ce cœur palpiter, touché ce réceptacle de l’Aethyr qu’était son corps. Plus que l’embrassade, c’était cette tendresse qui l’avait affecté.
Mais cette tendresse s’envolait. Elle partait, avec toute cette histoire, avec ce beau manteau noir, avec tous les espoirs qui habitaient sa tête.

« A-au revoir… Rovk… »

L’apprenti n’était plus. Un Tisseruine était né. Ambitieux, puissant, implacable.
C’était la fin d’une ère.




Et le début d’une nouvelle.
La nuit constella le soir. Rovk dormait sur sa fourrure et sur son lit de paille. Le temps était doux, le soir apportait une brise rafraichissante. Autour de son petit coin de tranquillité s’illuminaient des torches et des lanternes qui éclairaient le village de l’or qui scintille sous les toits de chaume. Le moment aurait été parfait…
S’il n’avait pas été interrompu avec une voix familière.

« Maître. Ils vous demandent. »

Elle n’avait pas son armure. Juste cette chemisette beige et son corset brun ceint par des lacets centraux. Surtout, Hallfridr avait les joues rougies et un sourire un peu traînard, et son articulation était assez lente.
Au loin résonnaient des cris, des claquements de chopes et des rires.

« C’est… »

Trop gaie, Hallfridr comprît en voyant son Maître allongé qu’elle était en train de faire une grosse erreur. Elle se tut et baissa la tête, puis se retira en lui laissant le temps de sortir des fourrures et de s’habiller.



Rovk arriva au même endroit qu’il avait déjà visité. Cette fois, il manquait du monde : ils n’étaient que quatre à la table. Le chef du village avec ses cheveux frisés et sa barbe naissante, Hallveg avec ses yeux brillant à la lueur des bougies, Asvald le Scalde qui frottait son ventre avec ses deux grosses mains, et Ham le colosse aux yeux froids. Il n’y avait que ce monstre de deux bons mètres à ne pas avoir succombé aux plaisirs de l’ivresse et à toiser l’arrivée du sorcier.

« Hé, vous feriez mieux de regarder ce qui arrive.
- … qu’ils sont tous partis à la guerre avec des casseroles sur la tête qu’ils prenaient pour des casques ! Hahaha ! »

Ham insista.

« SILENCE ! »

Le Scalde s’époumona un peu en arrêtant de rire avec ses semblables, et tourna la tête vers l’ombre venant sous le voile de la nuit. La tablée se mura dans un silence singulier le temps qu’il s’installe : on lui offrît une choppe, le Scalde lui proposa une bière et du fromage, et le chef du village fît rouler un gros saucisson jusqu’à lui. Du sanglier.
C’est Hallveg qui prît la parole.

« Nous t’avons bien écouté tout à l’heure. Nous avons longuement réfléchi à ce que nous pourrions te faire comme proposition car je ne veux pas t’offrir quelque chose qui aurait l’air d’un cheveu dans la soupe.
- Si t’en trouves un, tu te douteras bien qu’il est pas de moi !
- … bref. Asvald, au lieu de dire des conneries, peux-tu expliquer ce que nous avons à lui proposer ? »

Le Scalde était d’humeur à rire et se frotta la tête à l’endroit où ses cheveux avaient été jadis, avant que l’âge n’en fasse un désert de peau pour le maudire d’une belle alopécie.

« C’est simple, on peut te proposer des terres en territoire conquis, en proportion de ce qu’on y gagnera grâce à toi. Ou alors, des bêtes, de l’or, des marchandises, des choses comme ça, voire, même un titre au sein du royaume. Sinon, on a aussi soulevé l’idée d’un serm…
- Pas de serment, non. Je te le déconseille, Hallveg : un serment peut t’engager au-delà de la mort.
- D’un serment, quoiqu’en dise ce bon sieur. »

Ham se renversa en arrière et croisa les bras en tournant la tête vers la cheffe de cette petite expédition. Hallveg n’avait d’yeux que pour le sorcier.

« Tu veux quoi, Rovk ? »



L’aube perla sur les champs de la Norsca. Le village s’éveillait avec le son de ses roues de métal, avec le cri du bois qui cède, avec les marteaux qui s’abattent sur le fer, avec les chiens qui aboient et les coqs chantants.
Frideburg était en tête avec Hrafn, environ cinquante mètres en avance sur le reste de la troupe.
Hallveg se tenait au centre avec Asvald, le Scalde, et Vali l’esclave de la petite escouade.
Derrière, Ham guettait tout le monde en forçant un âne à se remuer pour tirer le chariot de vivres qu’ils avaient marchandé au départ du village.

Au loin, sur une colline battue par les vents, Ella regardait, silencieuse. Une mutante se tenait à ses côtés.
Les oiseaux ne chantaient pas.
Ton choix est fait. Je te laisse le raconter puis faire tes préparatifs. À cette occasion, si tu juges cela nécessaire, tu peux profiter de ce départ et d'être encore au village pour dépenser l'argent dont tu disposes afin d'acheter des marchandises ou tout autre objet/arme que tu trouveras utile pour la suite.
Le voyage commence !
Image

Avatar du membre
Rovk Alister
Warfo Award 2021 du meilleur PJ - Etoile Montante
Warfo Award 2021 du meilleur PJ - Etoile Montante
Messages : 102
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : [MJ] Le Naufrageur

Re: [Rovk Alister] Les oiseaux ne chanteront plus

Message par Rovk Alister »

Une bonne sieste, un repos tranquille à l’ombre, que demander de plus ? Le sorcier se détend donc, et il ne voit pas le temps filer. C’est probablement la sieste la plus longue de sa vie. Cela lui change des journées à travailler, étudier, faire les corvées et tenir compagnie à Ella. Il rêve un peu de la suite, mais rien de très concret. Seulement des idées, oui, des idées… Asseoir le pouvoir d’un autre, même en Norsca, ça demande une certaine légitimité. Autant dire que les méthodes habituelles ne marcheront pas. C’est un début. Il faut donc que ce soit légitime, et dans les terres cruelles des Norses, peu de chose le sont. La force, oui, mais c’est absolument insuffisant ici. Il se regarde un instant, et se rappelle enfin de ce qu’il est. Un Vitki, un porte-parole de la volonté divine. Les nordiques respectent les dieux, car sans eux, ils meurent. Un point d’accroche intéressant… Mais qu’est-ce qui peut bien justifier que lui, un couillon du pays, soit digne ? Adapté ? Il est beau, possède des pouvoirs et une intelligence remarquable, certes, mais quoi d’autre ?

Bordel, le Cairn ! C’est évident maintenant. Le Cairn ne m’a pas montré ce que les Dieux veulent pour moi, non. Il m’a montré le Destin qui m’attend avec Grimsdottir. Un destin de poupée, au second plan, être un serviteur éternel à jamais. Suis-je con ou quoi ? Ce n’est pas ce que les Dieux veulent, c’est un message, rien de plus. Si je suis Ella plus longtemps encore, je finirai comme ça.

On dit que le Ciel connaît les mortels mieux qu’eux-mêmes. Si le Serpent sait que ce destin me déplaît, me rendrait fou dangereux, inutile même, est-ce qu’il me l’aurait montré s’il voulait que je le suive ? Non, c’est illogique. Ce n’est donc pas sa volonté à lui.

Hors, si sa volonté, bénie soit-elle, n’est pas cette destinée, n’est pas ce chemin, alors… Alors il faut que j’en prenne un autre. Les seules autres possibilités, c’est avec le chef du village, ou alors, Hallveg et son problème familial.

Tiens donc, rien ne se passe pendant toute une saison, puis du jour au lendemain, Ella veut sceller mon destin, je rencontre Hallveg, et le Cairn me répond. C’est un peu gros pour que ce soit simplement une coïncidence… Hmmm. Reprenons l’ordre. Ella essaie de m’influencer vers un destin. Une autre option se présente à mes yeux, complètement écartée de celle d’Ella. Puis ensuite, ayant le doute pour la première fois de ma vie, je vais voir les Dieux. Ils me répondent immédiatement, bénis soient-ils. Il est difficile d’ignorer à quel point c’est… évident dit comme ça. Hmm…

Soit, va pour la jeune femme aux yeux bruns et à l’ambition aussi chaude qu’un volcan. Les Dieux sont, certains je l’espère, avec moi. Autant saisir l’occasion.


Cette réflexion poussée, ou du moins, à un tel stade, est rare pour le Vitki. C’est même exceptionnel, autant dire que c’est adapté à la situation. C’est un vrai problème qu’il remarque. Au fil des années, il doit réfléchir, de plus en plus. À croire qu’une vie simple lui est interdite. Casse la tienne, soit. Au moins ça ne perturbe pas trop sa sieste, c’est ce qui compte. Soudain, une alcoolique aux cheveux dorés vient presque enfoncer sa porte.

Bordel Hallfridr !” Il se retient de l’engueuler comme un putois, il ne veut pas être de mauvaise humeur pour la suite.


« C’est pas grave, tu n’as pas à avoir honte de mon corps, contrairement à Ella, je ne suis pas du genre à châtier ceux qui me suivent sans raison, et bien… raisonnable. Bref, n’aie pas peur d’être plus proche, je ne vais pas te croquer. J’arrive de suite, juste, laisse moi le temps d’enfiler de quoi me couvrir. »

Aussitôt dit, aussitôt fait. Désormais habillé, il s’approche d’un seau d’eau pour se rafraîchir le visage et se coiffer avec sa main. Ses dents ne sont pas assez blanches à son goût, il fera un nettoyage à l’urine avant le départ. Il ne met pas le pardessus, laissant sa tenue sensuelle comme seule couverture pour son corps de rêve. Les habits fins et les vêtements de son culte, c’est comme le couvercle d’un coffre au trésor. On frémit à penser ce qui se trouve caché derrière…

Il sort de sa cabane, et se dirige vers le grand hall. La fête, ils ne pensent qu'à ça pour le début du printemps. Compréhensible, surtout quand on connaît l’hiver de ce continent. Il faudrait être complètement idiot, inconscient et fou à lier pour partir au début de l’hiver. C’est presque suicidaire. C’est pourquoi on reste au chaud, dans les hameaux, et quand le printemps arrive enfin… la vie recommence. C’est poétique, mais avant tout alcoolique ici vu les odeurs. Il entre et voit ce qu’il attend.

Il écoute attentivement les différentes propositions qu’on lui offre. L’or, pour faire joli c’est bien sympathique, ça aide quand on a besoin de choses externes, assurément. Les bêtes, des marchandises, c’est pareil. Les biens monétaires finissent dans le même panier. Utile, mais sans plus. La mention de terre, d’un titre, ça par contre, ça attire l’attention du Tisseruine. Un cheveu dans la soupe ? Oh, dommage, ça rajoute du goût paraît-il, surtout quand ça vient d'une jolie personne comme la petite grande noble. Il s’imagine avec des terres, et un titre. Ça lui fait sourire, car le pouvoir qui vient avec ce genre de chose… L’élévation sociale, une récompense colossale pour un jeune homme. Non seulement il peut être religieux, un sorcier même ! Mais en plus, être noble ? Il est beau et intelligent, il correspond donc au profil, quelle délicieuse idée…

Un serment ? Mais pour quoi faire ? Cette idée lui déplaît immensément. C’est presque une insulte de suggérer qu’il opère ainsi. Menacer les autres d’un devoir après que le travail soit accompli, il faut être vraiment un énorme sac à merde. Après tout, c’est comme ça qu'Ella opère, car ça marche presque toujours. Ce n’est pas son genre, heureusement. Il saisit gentiment le saucisson au goût fort et mâche une petite tranche en vitesse, ce n’est pas si bon que ça sans cheveux. Il renifle avant de répondre, l’air empeste la sueur, c’est dégoûtant. Il ne daigne pas regarder le colosse, seulement la cheffe de celui-ci. Normalement, les animaux sont censés rester dehors lors d’un repas.

« Qu’est-ce que je veux ? Une bonne question. Je veux faire affaire, je veux donc satisfaire.

C’est pourquoi le serment est hors de question. Mettre une épée au-dessus de la tête de sa cliente, c’est vraiment infâme comme manière de procéder. Je ne sais pas quel genre d’homme on me prend au pays, mais jamais je ne me résoudrais des stratégies aussi lâches. Un serment, c’est pour les Dieux, bénis soient-ils, et à son roi. Personne d’autre ne mérite une telle faveur, et je ne suis ni un roi, ni un Dieu. Je pense que cette idée, nous allons l’écarter à jamais, d’accord ? D’accord.

Les biens matériels, une idée classique, mais néanmoins efficace. Ça ne fait pas trembler la montagne.

Je me dois d’être honnête, donc je vais vous expliquer quelque chose. Je suis jeune, très jeune pour ma position. Cette longueur d’avance sur la vie, je compte bien la garder aussi longtemps que possible. C’est pourquoi, j’accepte l’offre des terres. Si possible, avec un titre.

Même si je ne vois pas vraiment la différence. On ne peut pas posséder des terres sans avoir un titre, et un titre sans terres n’est que du vent. À moins que les choses aient changé sur le sujet depuis mon absence ? Ou alors vous parliez d’un titre en plus ? Tout me va sur ce plan. Mais si les terres viennent avec un titre, alors autant en avoir le plus possible hehe.

Je n’ai pas de prétention à plus de choses. En échange, je vous promets et vous précise cependant trois choses.

Tout d’abord, je compte régler la situation d’héritage de votre clan, et ce, avec une légitimité pour vous. Oui, un pouvoir qui n’est pas légitime risque de s’écrouler. Je compte faire ça bien, au mieux même !

Ensuite, bien que je compte rester impartial devant la loi des dieux, j’essaierais d’agir dans votre sens autant que possible. La loi des hommes va de pair avec la loi des dieux, mais ma position m’oblige à rester fidèle au Serpent avant tout.

Ma dernière garantie est la suivante. Si vous ne brisez pas les termes du contrat, et que vous restez correct, je ferais de même. Ma loyauté est absolue, et je n'ai jamais failli sur le sujet. Ça ne changera pas ! Si les termes vous conviennent… Nous partirons demain.

Ce que je veux, c’est satisfaire. Tel est mon avantage, dans les affaires.
»


Une longue discussion, honnête, directe, ouverte d’esprit et de cœur. Il compte réellement faire cette épreuve du mieux qu’il peut, sans outrepasser les limites des mortelles et des Dieux. Heureusement, la loi des Dieux, il la connaît bien. Il espère simplement ne pas croiser un autre Vitki ou volvä. Ce serait étrange d’avoir un autre représentant de l’au-delà là-bas, si c’était le cas, pourquoi est-ce que la situation n’a pas été réglée ? C’est insensé. Un bon guide doit guider et aider. S’il ne le fait pas, la mort l’attend.

Il termine le repas insipide en étant un peu souriant, sans pour autant paraître très enjoué. Rien n’est encore joué, il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Cocasse, il en a tué un, lui. Le repas terminé, il rend hommage aux participants avant de partir se reposer dans sa cabane. Il croise Hallfridr en train de décuver lentement. Il lui fait signe, pour qu’elle le suive dans sa chambre. Ainsi, désormais seuls, ils peuvent discuter tranquillement. Il pose ses fesses sur le lit et se frotte les mains avant de parler.

« Bon, et bah ma cocotte les choses se passent très bien ! Si je réussis l’affaire qui m’attend, j’aurai des terres, et peut-être même un titre ! Et ouais, je serais un noble en plus d’être un Vitki. Le rêve. L’ésotérique c’est sympathique hein, mais le pouvoir, le vrai, c’est quand même chouette.

On partira quand on pourra, si tu souhaites me suivre.
»

« J’y compte bien, je n’ai pas grande chose d’autre à faire ici de toute façon. Et votre tante me déteste et va probablement me faire la peau si je reste. »

« Ouais… désolé pour ça, elle est incontrôlable avec les femmes. Si elles ne sont pas laides, très jeunes ou vieilles, elle doit affirmer sa supériorité tout le temps. Mais ce n'est pas le sujet. Je vais être direct. Est-ce que tu me détestes, Hallfridr ? »

« Mais, euh non. Non. »

« Ton hésitation me fait réaliser que tu as peur. J’ai failli te tuer, je t’ai dérobé ton avenir au monastère. Tu as toutes les raisons de me détester. Je t’ai même dérobé un amant apprenti de Geirr, de ce qu'on m’a dit. Je ne suis pas Ella, régner par la terreur, c’est malsain. Je compte régner par le respect et la supériorité absolue.

C’est pourquoi je vais faire les choses bien avec toi. J’ai besoin d’un bras droit fort et compétent, j’ai besoin de toi, Hallfridr. Si tu me jures loyauté, je ferai de toi ma garde du corps, et dès que le pouvoir sera dans la paume de ma main… Je ferais de toi une Housecarl. Voir même une noble si possible. Je t’offre l’élévation sociale, si tu me suis. Partante ?
»

« Oui, je vous jure loyauté, monseigneur.»

« Ainsi soit-il. Par contre, je ne suis pas Ella, tu peux me tutoyer. J’espère nouer une belle relation avec toi.
Je vais te laisser tranquille, j’ai quelque chose à faire. Tu peux sortir. Bonne soirée, Hallfridr.
»

« Bonne soirée, mai-. Rovk »

Sur cette discussion nocturne, Rovk décide de préparer des choses pour le voyage. C'est pour bien faire les choses. De plus, désormais, Ella n'est plus derrière lui. Il doit donc être préparé. Heureusement qu'il a des réserves d'argent, pour l'instant. Demain, ils partiront en paix, mais équipé avant tout.
Achat de Rovk :

100 sceattas d’argent = 100 pistoles d’argent.
Un tonnelet d’Ale (24 pintes) 4 pistoles 10 sous. Il reste 95 pistoles et 2 sous. Pour le groupe ça :mrgreen:
Une brosse et un peigne, 20 sous en total. Il reste 93 pistoles et 6 sous. Pour se coiffer lui et Hallfridr
Un nécessaire de Rasage, 4 pistoles. Il reste 89 pistoles. Rovk préfère être aussi rasé qu’une femme.
Dix Bandages. 40 sous en total. Il reste 85 pistoles et 8 sous. Toujours utile
Une laisse avec muselière. 1 pistole et 8 sous. Il reste 84 pistoles. Pour les affaires ça.
Un couchage portatif. 6 pistoles. Il reste 78 pistoles. Pour dormir confortablement ça. On peut se serrer à deux dessus
Une tente pour deux personnes. 8 pistoles. Il reste 70 pistoles. Pour dormir très confortablement à deux. Serrer.
Menottes, 12 pistoles. Il reste 58 pistoles. Pour les affaires, entre autres.
Mortier et pilon, 5 pistoles. Il reste 53 pistoles. Ella n’est plus là, va me falloir ça.
Plume, Encre Noir, Feuille de papier. La dizaine. Total de 8 pistoles et 10 sous. Il reste 44 pistoles et 2 sous.
Fouet. 5 pistoles. Il reste 39 pistoles et 2 sous. Donc 39 sceattas d’argent et 2 sous. C’est pour le travail ça monsieur.

Voilà, le reste ira ailleurs :mrgreen:
Fiche : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_rovk_alister

Stats :
FOR 7 / END 8 / HAB 8 / CHAR 14 / INT 13 / INI 8 / ATT 8 / PAR 8 / TIR 8 / MAG 11 / NA 1 / PV 70/70

État temporaire :


Compétences :
• Chant (B) : Permet de gagner de l'argent en chantant. Donne un +1 pour capter l'attention de cette manière.

• Séduction (B) : +1 pour tenter de séduire.

• Torture (B) : +1 pour faire parler et avouer par la torture.

• Survie en Milieu Hostile (B) : +1 pour les tests de survie dans un tel environnement.

• Éloquence (E) : +1 pour persuader et manipuler verbalement.

• Sens de la Magie (E) : Est capable de ressentir la magie.

• Sixième Sens (B) : Peut ressentir si il est suivi ou épié par un test. Avec un +1 si intentionnel.

• Langue hermétique – Démonique (E) : Sait parler écrire et lire le démonique. (en cours d'apprentissage)

• Alphabétisation (E) : Capable de lire et d'écrire le Norsii (en cours d'apprentissage)

• Doctrine du Culte - Slaanesh (E) : Connait les coutumes et autres connaissances liées au culte de Slaanesh.

• Incantation - Domaine de Slaanesh (E) : Peut utiliser la Magie Chaotique de Slaanesh et la Magie Primaire.
Sortilèges :
• Domaine de Slaanesh
Mineurs :
-Hypnose / 6 mètres / Instantanée / Permet de calmer la cible et la rendre plus sensible aux suggestions.
-Regard du démon / Soi-même / 1D6 heures / Obtient temporairement la compétence “Vision Nocturne”.
-Voile du désir / Soi-même ou Contact/ 1D6 heures / Cache les blessures et autres impuretés et défauts visible.

Moyens:
-Fouets des extrêmes / Soi-même / 1+1D6 tours / Un fouet / Gagne deux fouets magiques, utilise le TIR et gagne le bonus de FOR x1, infligent 12+1D8, Rapide et Long. Le sorcier gagne +1 en TIR et Ambidextrie.

-Lien exotique / 36 mètres / Instantanée/1D6 tours / Fil de soie / Projectile magique, 15+2D10 qui ignore les armures non-magiques. Cible et sorcier sont reliés, permettant au sorcier de se rapprocher ultra-vite et gagne 1 ATT, +1 TIR, et +1 INI face à la cible

- Vocalise / Soi-même ou 24 mètres / 1h / Langue coupée / Modification de voix à volonté + projection à volonté à 24m, télépathique par rapport à la voix du sorcier.

Supérieurs :
- Beauté révélée/ Soi-même ou contact / Instantanée / Du maquillage de bonne qualité / File une mutation de Slaanesh à la cible, si pas consentante, fait un test d'END pour résister. Chaque MdA donne un -1 au test d'Endu.


• Domaine Primaire
Mineurs :
- Coupe-froid / Soi-même / Une heure / D'office 18 degrés Celsius autour de soi sur 1m de large. Marche pas si froid/chaleur est magique.

Moyens :
- Guérison des plaies / Soi-même ou Contact / Instantanée / Une plante médicinale / Soigne 10+1d10 PVs, une fois par jour max sur la même cible.


Équipement de combat :
• Bâton Démoniaque : 1 mains / 10+1D8 / 8 parade / "Assomante", utilisable que par les classes magiques / +1 PAR
• Dague de la Béatitude : 1 mains / 12+1d6 / 6 parade / Rapide, -1 ATT et -1 PAR si touché par la dague.

• Tenue de Cultiste : 2 protection partout sauf la tête.
Équipement divers :
- 100 sceattas d'argent
- Une grande sacoche
- Un grimoire
- Un grand pardessus
- Du parfum
- De l'hydromel
- Un sac a sapin
«Sorcier Slaaneshi pour vous servir et se servir de vous !»

Avatar du membre
[MJ] Bugman
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 372
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Hagin Duraksson, Gormil Thorakfind et Ilahîn Alysante Esdalân

[Rovk Alister] Les oiseaux ne chanteront plus

Message par [MJ] Bugman »

Post rédigé par Valindra

Deux jours que la roulotte faisait son chemin. Le temps était doux, se rafraichissant un peu le soir et gardait quelques timides reliquats de rosée le matin. Le groupe faisait deux grandes haltes par jour, la première le midi, la seconde le soir. Chaque période de marche était ciselée de courtes pauses pour permettre aux bêtes de pouvoir manger et boire et les voyageurs en profitaient pour faire de même.

Le groupe descendait une vallée qui chutait vers un immense lac sombre. Une succession de plaines et de bosquets se dilapidait aux abords d’une longue lisière marquant le début d’une forêt de pins et de mélèzes. La canopée régnait sur les premières courbes timides d’une chaîne de montagnes qui s’élevait plus au Nord.

Hallveg et Rovk étaient l’un face à l’autre de chaque côté d’un petit feu. Dans des récipients en fer brûlaient des bouillons remplis d’os et de cartilages de lapins qu’Hrafn avait rapporté des bois. Quelques heures plus tôt, la petite équipe avait eu droit à une sorte de festin improvisé. Vali et Asvald avaient préparé une soupe de navets et du gruau pendant que la viande était occupée à frire. Rovk avait pu établir à cet instant que le Scalde n’était pas qu’un simple conteur ; et que Vali tenait fort bien sa position d’esclave. Quant à Hrafn, c’était à la fois un guide et un chasseur.
Ils avaient bien mangé, mais depuis, plus de nouvelles de l’éclaireur.

« C’est-à-dire que sans lui, on ne sait plus très bien où l’on va. Nul ne sait s’orienter en Norsca aussi bien qu’Hrafn ne sait le faire. Peut-être Ham et Frideburg pourraient-ils le remplacer pour une courte durée, mais ils ne sauraient garantir une aussi grande précision.

- Certainement. Et votre escorte perd de sa puissance. J’ai encore du mal à établir les raisons de cette… absence. Il nous a habitué à disparaître quelques heures… mais autant de temps, ce n’est pas dans ses habitudes. Soit il poursuit une piste importante… soit il lui est arrivé quelque chose. »
Jet d’intuition : 4.

Facile pour toi de comprendre ce que cela implique. Hrafn était votre garde-fou contre l'errance et les embuscades. Heureusement, tu connais un peu la région. Mais c'est ailleurs que vous allez.

Sans Hrafn, pas de guide. Pas d’éclaireur pour anticiper les embuscades. Pas de chasseur en supplément des denrées emportées. Certes le groupe avait de bonnes réserves, mais cela pouvait-il seulement suffire ?

Rovk avait eu le temps de se faire une idée sur ses forces. Il pouvait compter sur la puissance brute de la Housecarl et du géant. Il pouvait compter sur les beaux discours d’Asvald et sur les petites mains serviles de Vali. Et pour être sûr de n’être trahi par personne, il se fiait à Hallveg. Mais la Norsca était peuplée de monstres et de maraudeurs n’étant pas toujours animés des plus modestes intentions, d’autant qu’ils transportaient avec eux un bon lot de vivres et de matériaux. Eussent-ils été en d’autres terres que la simple notoriété de la fille d’un Jarl aurait avorté toute tentative malveillante à leur égard.

Mais on peut être Norse et ne pas être chez soi en Norsca.

Le sorcier avait déjà connu son lot de mésaventures et son expérience vînt se confronter aux idées qui jaillissaient en geyser de la bouche des étrangers.

« Qu’en dis-tu, Hallveg ? On va le chercher ?

- On devrait avancer. J’ai confiance en Hrafn. S’il a rencontré un danger, il s’est caché, et puis il nous retrouvera.

- Il n’y a que moi que cela dérange d’abandonner un camarade ?

- Ham, arrête de parler comme si nous étions toujours en guerre. Nous n’avons pas d’ennemis ici.

- Cela dépend de ce que tu appelles un ennemi. »

Hallfridr était derrière Rovk. Avec un canif, elle était occupée à râcler le cuir des lapins cuisinés au midi pour ôter toute leur graisse et la viande, dans le but d’en faire de petites fourrures. A côté d’elle, une pointe de fer aiguisée et un long bâton solide.

Elle fabriquait une lance qu’elle comptait sertir de cette fourrure de gibier. Parmi les croyances populaires, on attribuait certaines vertus aux différents animaux. Le lapin, avec son agilité extraordinaire, apporterait à cette lance toute sa vélocité et sa souplesse. Restait à tailler la hampe pour une bonne accroche afin de pouvoir transformer cet instrument en arme mortelle.

« Rovk ? »

La guerrière avait compris quand les regards s’étaient tournés vers eux qu’on allait à l’évidence consulter ce dernier.

« Quels sont tes conseils, sorcier ? »

Avatar du membre
Rovk Alister
Warfo Award 2021 du meilleur PJ - Etoile Montante
Warfo Award 2021 du meilleur PJ - Etoile Montante
Messages : 102
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : [MJ] Le Naufrageur

Re: [Rovk Alister] Les oiseaux ne chanteront plus

Message par Rovk Alister »

Le voyage au printemps, c’est mieux. On ne crève pas de froid, la nourriture chauffe plus vite, et les rations sont fraîches. Il n’a pas à se plaindre, non, enfin, un peu quand même. Il ne peut s’empêcher d’être ennuyé de devoir faire demi-tour, mais c’est ainsi. Pour s’interdire d’y penser, il se concentre sur le reste. Hélas, il n’a pas vraiment de loisirs, de passe-temps. C’est assez ironique qu’un serviteur du Prince n’ait pas de passion. Le chant, les poèmes, oui, mais il n’a pas d’inspiration ici. Il faut vivre pour que l’art imite la vie. Tant de choses qui peuvent combler les longs voyages… Son étude du grimoire, oui, mais pas toute la journée, c’est un coup à devenir fou. Ses talents sont encore limités, avoir un bouche-trou d’oisiveté, c’est une idée intéressante. Mais quoi ? Quelque chose de pratique, assurément. Devenir herboriste, un peu apothicaire comme Ella ? Non, c’est pour les rebouteux et les sages-femmes ça. Il réfléchit, et la réponse est évidente. Des bijoux, oui, des magnifiques œuvres de joaillerie qui décorent le corps. Convaincu par sa propre vanité, il garde cette idée en tête. Il s’imagine couvert d’or et d’argent, rutilant comme le soleil quand il passe devant une flamme. Son médaillon est un début, mais pas une fin, oh non, il compte bien arriver à ses fins.

Le repas est correct, mais sans plus, mais ça manque de fibres, oui, de fibres. Heureusement, les cheveux qui reposent sur les fourrures après la nuit ne manquent pas. Sans que les autres ne remarquent quoi que ce soit, il les récupère, et les ajoute à sa pitance. C’est délicieux, et si doux, comme des fils de soie dans sa bouche. Il en raffole comme un sanglier avec des truffes. Il ne se rappelle pas quand il a acquis un tel goût envers ce qui est capillaire, mais il en remercie le ciel. De plus, il se sent bien plus nourri quand il suce d’un appétit vorace ses poils. Comme s’il dévore bien plus que les autres, il est d’ailleurs le seul à ne pas avoir l’impression d’être rationné ici. Tant mieux. Le privilège, ça se mérite n’est-ce pas ?

La disparition du chasseur est perturbante, mais n’est pas alarmante. Il se dit qu’il a besoin d’être un peu seul. Son oncle est comme ça, lui aussi. Il ne supporte le contact des autres que pendant de courtes périodes. Comme si le monde l’appelait loin des Norses. C’est ce qu’il appelle “”répondre à l’appel de la nature””. Un truc de trappeur sans doute. Cependant, après la durée d'absence prolongée de Hrafn, il ne peut être qu'inquiet. Quelque chose ne tourne pas rond. Cependant, si jamais celui-ci est déjà mort, ce n’est pas la fin de tout pour autant. Oui, les autres ne sont pas aussi bons que lui, oui, leur troupe serait affaiblie. Cependant, son médaillon lui permet de toujours savoir où se trouve le Nord. Avec ça et leurs expériences combinées, aucun risque de se perdre. Hélas, la loyauté empêche de simplement amputer le membre perdu. Il faut donc le sauver, c’est inévitable. Il fait un peu noir dehors, heureusement, ils ne sont pas en hiver. Il y a donc un peu d’espoir, tant mieux.

Les jacassements des autres membres de la troupe lui rappellent une chose. Ce qui est évident ne l’est pas pour tout le monde. Cependant, parmi ces paroles, une mention lui fait hausser un sourcil. Nous ne sommes plus en guerre ? Intéressant… Il y a donc déjà eu friction par le passé, probablement avec le frère de Hallveg. Tant mieux, il y a donc bien plus intérêt à enterrer tout ça par de la légitimité. Il jubile, son plan est toujours d’actualité, et chaque jour qui passe, il devient de plus en plus réalisable. À lui le pouvoir ultime, bientôt. Le problème du traqueur perdu subsiste, que faire ? Il réfléchit profondément, essayant d’imaginer chaque hypothèse qui correspond à la situation.

“Il n’est pas mort, non, ou du moins, pas encore. J’ai du mal à croire qu’un spécialiste dans son domaine et environnement ait échoué tout court. Il est donc encore en vie, mais où ? Il est peut-être mal en point, c’est pourquoi son retour a été ralenti, si ce n’est stoppé net. Une cheville en moins, une jambe pétée, le dos abîmé, plein de choses peuvent être catastrophiques.

Frideburg à peut-être raison, il est possible qu’un danger l’empêche de rejoindre le camp. Une harde de créatures, ou pire encore. Cependant, bien que ce genre de rencontres ralentisse, elle ne stoppe pas pendant des heures entières. Il manque encore des aspects du problème…

Capturé par des rôdeurs locaux ? Peu probable, nous serions déjà morts embusqués. Peut-être que ce n’est pas une mauvaise chose qui le retient…“


Sorti de sa torpeur mentale, Rovk est un peu surpris de voir qu’on lui demande son opinion, ses conseils, avant de se rappeler que c’est son devoir. Il éclaircit un peu sa voix avant de prendre la parole.

« Mes conseils ? Du bon sens, oui. Il faut trouver Hrafn, au plus vite, oui. Chaque instant qui passe est un instant où il est seul. Seul en Norsca.

Cependant, nous ne savons rien, ce n’est pas normal.

Je pense que votre ami est vivant, mais que quelque chose entrave son retour. Une blessure, une découverte phénoménale. Par exemple, une horde de créatures qui entrave son trajet, telle que des sangliers qui bloquent un point de passage d’un cours d’eau pour boire.

Nous ne pouvons pas simplement partir dans la vallée en espérant que tout se passe bien, non, c’est du suicide.

Trop de possibilités…
»

Il tapote son menton, puis enfin, une épiphanie vient éclairer son esprit. Ils manquent d’informations, il faut donc un moyen pour les obtenir. La dernière fois qu'il était dans une situation similaire, un sortilège en particulier s'était révélé très utile…

« Oui, voilà ce que nous allons faire. Je vais essayer d’invoquer mon pouvoir, avec un peu d’aide de votre part, je devrais mieux estimer la situation dans la vallée. En connaissance des choses, nous pourrons prendre la bonne décision.

Si nous devons partir le chercher dans la vallée, nous ferons deux groupes, et en fonction des meilleures pistes… nous chercherons notre trappeur. Il n’a pas pu aller bien loin, c’est d’ailleurs ce qui m’inquiète. Avec mon médaillon comme boussole, je n’ai pas à craindre de me perdre. J’espère que c’est de même pour vous.
»

Il se tourne vers le colosse, en déposant sa pitance sur le côté, il évalue la taille de celui-ci. Elle se révélera essentielle pour son plan. Plus il est grand, mieux c’est, il espère pouvoir en descendre sans se briser la nuque. Difficile à dire, mais bon, ainsi soit-il.

« Ham ? Je vais te demander quelque chose de dégradant, mais de nécessaire. Une fois que je serais prêt, tu me porteras sur tes épaules pour me donner une vue sur la vallée. Nous irons un peu en hauteur d’abord. Si ça te dérange, dis-toi que c’est pour Hrafn.

Bien, je n’ai rien d'autre à dire. Sauf si quelqu’un ici sait quelque chose sur cette vallée, une légende importante, ou encore quelque chose sur Hrafn, c’est maintenant ou jamais.
»

Ses idées, désormais exprimées clairement, illuminent la marche à suivre. Il sort dehors, et s’écarte un peu. Il souffle, et respire l’air frais dehors. Il sent la nature sous ses pieds, infiniment plus intense que quelques mois auparavant. Elle est en vie, elle explose de vitalité. Il tend ses bras devant lui, et observe non pas ce qui se trouve en face de lui, mais ce qui est au travers de tout. Les vents l’attendent, ils sont là, toujours, ils sont très puissants. Il commence alors à canaliser cette énergie par sa volonté, avant de la transformer avec des mots de pouvoirs, sa magickane à lui.

« Méprisez les yeux les plus célèbres,
Beaux yeux de mes amants, par où filtre et s’enfuit,
Je ne sais quoi de bon, de doux comme la nuit,
Beaux yeux, versez sur moi vos charmantes ténèbres.
»

Il répète l’incantation jusqu’à ce que l’aethyr réponde à son appel. Une fois que cette tâche est accomplie, il trouve son nouveau porteur et lui demande d’agir à son tour. Ils se dirigent un peu plus loin que le camp, vers les hauteurs des montagnes. Ainsi, ils peuvent voir toute la vallée sans craindre les canopées. Assis sur les épaules du guerrier, un peu reculé, en hauteur pour observer la vallée, le Félon observe en tant que sorcier. Chaque détail, chaque élément peut être importants. C’est nécessaire. Tout ce qu’il voit, il le prononce à voix haute, pour que Ham entende bien. Deux têtes valent mieux qu’une. Il ne sait pas à quoi s’attendre, mais le destin y répond plus vite que prévu…
Donc, je récapitule. Je tente de lancer le sort Regard du Démon. Ensuite, je monte sur les épaules de l’homme au nom de jambon. Ainsi, je vais essayer de voir ce qui se passe dans cette vallée.
En fonction, on agit en conséquence. Si tu as des questions, hésite pas :mrgreen:
(moi et mes plans foireux, ça mérite un peu de chance héhé).
Fiche : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_rovk_alister

Stats :
FOR 7 / END 8 / HAB 8 / CHAR 14 / INT 13 / INI 8 / ATT 8 / PAR 8 / TIR 8 / MAG 11 / NA 1 / PV 70/70

État temporaire :


Compétences :
• Chant (B) : Permet de gagner de l'argent en chantant. Donne un +1 pour capter l'attention de cette manière.

• Séduction (B) : +1 pour tenter de séduire.

• Torture (B) : +1 pour faire parler et avouer par la torture.

• Survie en Milieu Hostile (B) : +1 pour les tests de survie dans un tel environnement.

• Éloquence (E) : +1 pour persuader et manipuler verbalement.

• Sens de la Magie (E) : Est capable de ressentir la magie.

• Sixième Sens (B) : Peut ressentir si il est suivi ou épié par un test. Avec un +1 si intentionnel.

• Langue hermétique – Démonique (E) : Sait parler écrire et lire le démonique. (en cours d'apprentissage)

• Alphabétisation (E) : Capable de lire et d'écrire le Norsii (en cours d'apprentissage)

• Doctrine du Culte - Slaanesh (E) : Connait les coutumes et autres connaissances liées au culte de Slaanesh.

• Incantation - Domaine de Slaanesh (E) : Peut utiliser la Magie Chaotique de Slaanesh et la Magie Primaire.
Sortilèges :
• Domaine de Slaanesh
Mineurs :
-Hypnose / 6 mètres / Instantanée / Permet de calmer la cible et la rendre plus sensible aux suggestions.
-Regard du démon / Soi-même / 1D6 heures / Obtient temporairement la compétence “Vision Nocturne”.
-Voile du désir / Soi-même ou Contact/ 1D6 heures / Cache les blessures et autres impuretés et défauts visible.

Moyens:
-Fouets des extrêmes / Soi-même / 1+1D6 tours / Un fouet / Gagne deux fouets magiques, utilise le TIR et gagne le bonus de FOR x1, infligent 12+1D8, Rapide et Long. Le sorcier gagne +1 en TIR et Ambidextrie.

-Lien exotique / 36 mètres / Instantanée/1D6 tours / Fil de soie / Projectile magique, 15+2D10 qui ignore les armures non-magiques. Cible et sorcier sont reliés, permettant au sorcier de se rapprocher ultra-vite et gagne 1 ATT, +1 TIR, et +1 INI face à la cible

- Vocalise / Soi-même ou 24 mètres / 1h / Langue coupée / Modification de voix à volonté + projection à volonté à 24m, télépathique par rapport à la voix du sorcier.

Supérieurs :
- Beauté révélée/ Soi-même ou contact / Instantanée / Du maquillage de bonne qualité / File une mutation de Slaanesh à la cible, si pas consentante, fait un test d'END pour résister. Chaque MdA donne un -1 au test d'Endu.


• Domaine Primaire
Mineurs :
- Coupe-froid / Soi-même / Une heure / D'office 18 degrés Celsius autour de soi sur 1m de large. Marche pas si froid/chaleur est magique.

Moyens :
- Guérison des plaies / Soi-même ou Contact / Instantanée / Une plante médicinale / Soigne 10+1d10 PVs, une fois par jour max sur la même cible.


Équipement de combat :
• Bâton Démoniaque : 1 mains / 10+1D8 / 8 parade / "Assomante", utilisable que par les classes magiques / +1 PAR
• Dague de la Béatitude : 1 mains / 12+1d6 / 6 parade / Rapide, -1 ATT et -1 PAR si touché par la dague.

• Tenue de Cultiste : 2 protection partout sauf la tête.
Équipement divers :
- 100 sceattas d'argent
- Une grande sacoche
- Un grimoire
- Un grand pardessus
- Du parfum
- De l'hydromel
- Un sac a sapin
«Sorcier Slaaneshi pour vous servir et se servir de vous !»

Avatar du membre
[MJ] Bugman
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 372
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Hagin Duraksson, Gormil Thorakfind et Ilahîn Alysante Esdalân

[Rovk Alister] Les oiseaux ne chanteront plus

Message par [MJ] Bugman »

Post rédigé par Valindra

Je ne lance qu’un seul dé qui avisera de ta facilité à trouver des indices du passage de Hrafn.
Résultat du dé : 5. Ton sort fonctionne très bien et le pistage porte ses fruits.
Des heures que le soupir de Hrafn s’était évanoui dans les bois. Des heures que le rôdeur n’avait pas offert de nouvelles de sa personne. Des heures d’un désarroi grandissant, de doutes accablants, car en l’absence de ce forestier rompu aux arcanes de l’exploration et connaisseur de toutes les techniques de survie possibles, les lendemains paraissaient tout de suite moins gais, moins sûrs. Plus tragiques.

Des heures, et d’autres encore, s’allongèrent derrière cette durée infinie. La nuit étendit son manteau de ténèbres et d’astres froids, scintillant d’une timide lueur derrière les lourdes nuées s’amoncelant au-dessus de la Norsca. Hrafn était introuvable et dans la nuit, seuls les yeux de démon de Rovk paraissaient pouvoir découvrir quelque chose.

Là. Il indiquait l’empreinte d’un fauve. Là. Les os rongés d’un petit gibier, avec des traces de crocs au milieu du cartilage. Là. Un amas de branches brisées, sans importance. Là. Une cordelette nouée autour d’une branche. Une rapide inspection de Ham, ce n’était pas la technique ni l’équipement du chasseur.

« Il n’y a donc pas que lui qui parcourt ces bois. »

D’autres rôdeurs. Peut-être que cette simple constatation pouvait les mettre sur la piste d’une résolution. Ou peut-être était-ce une fausse piste, l’héritage d’un autre éclaireur laissé bien plus tôt.

La traque se poursuivit même au cœur des ombres. Les yeux du groupe s’habituèrent peu à peu aux noirs oripeaux de la soirée. Hallveg commençait à montrer des signes d’impatience. Peut-être était-ce plus sage de renoncer, de s’établir pour une petite durée afin de retrouver des forces, pour repartir de plus belle dès que l’aube crénèlerait le ciel de ses azurs.

Rovk persistait. Là, une futaie brisée par le passage d’un corps large. Là, des griffes sur l’écorce d’un arbre, celles d’un ours vraisemblablement, ou de quelque chose de plus gros encore. Là, une petite étoffe de fourrure.

Ham s’arrêta net. Une petite étoffe de fourrure.

« Bravo sorcier, tu l’as trouvé. »

Ce n’était pas n’importe quelle étoffe. Le poil était doux, touffu, d'une couleur poivre et sel et dégageait des odeurs d’homme et de fumée. Le feu qu’on avait fait plus tôt marquait de façon indélébile le pelage grisonnant qui habillait Hrafn mais surtout son odeur à lui avait imprégné ses fourrures. Ham n’était pas grand chasseur, mais il avait le nez pour certaines choses. L’odeur du fer. L’odeur du sang. L’odeur de l’homme.

Rovk étudia le sol. On y distinguait la forme ronde, ovale d’une semelle. Aucun sillon n’indiquait qu’il avait été traîné. Au contraire, les pas étaient espacés d’une très large distance. Ils racontaient l’histoire d’une course frénétique, une foulée rapide et imprécise droit devant. Etait-ce fuite ou poursuite ? Difficile de le dire en l’état.

Hallveg arriva bientôt, avec à ses côtés Vali et Frideburg. Le Scalde était encore plus loin, flanqué par Hallfridr qui jetait ses yeux tout autour d’elle pour surveiller les arrières de la troupe. La charrette était traînée derrière eux en aval mais commençait à peiner sous l’effort. A l’évidence, suivre la piste du rôdeur exigerait une scission du groupe, et Rovk avait tout le loisir d’organiser cette expédition comme il l’entendait, ainsi que lui fît comprendre Hallveg.

« Le sorcier a retrouvé la piste de notre frère. Hallveg, quelles sont les consignes ?

- Je ne suis pas sotte au point de croire que je peux décider de ce que l’on doit faire dans ces circonstances. Ham, on te l’a déjà dit : nous ne sommes pas en guerre. Du moins pas encore. Le sorcier fait du bon travail. Continuons d’écouter ses conseils. »
* * *
Quelque part en Norsca.

Le voici subitement dressé, brutalement tiré des songes par l’horreur, ses yeux exorbités scrutant le vide et la fresque dansante des ombres animées par les lueurs d’un feu crépitant dans l’âtre, un feu qui continue d’illuminer les murs pour ses dernières secondes de vie. Les oreillers autour de lui et le fer qu’il dissimulait sous eux ont valsé dans ce sursaut violent, distribués pêle-mêle au milieu des tapis armoriés et des bouteilles dont la chute tonna lorsqu’elles s’écroulèrent. Le tintement du verre résonna avec la voix de l’homme qui, de concert, hurla dans sa chambre.

« Hallveg !!! »

Avatar du membre
Rovk Alister
Warfo Award 2021 du meilleur PJ - Etoile Montante
Warfo Award 2021 du meilleur PJ - Etoile Montante
Messages : 102
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : [MJ] Le Naufrageur

Re: [Rovk Alister] Les oiseaux ne chanteront plus

Message par Rovk Alister »

La magie, ce pouvoir qu’il a canalisé et qui brille en lui, aux travers de ses pupilles. Pour quelqu’un qui rêve d’être plus, les Vents de magie sont la clé. Cette sensation de supériorité est légitimée à chacune de ces utilisations. Voir dans le noir comme un prédateur, comme un chasseur de la nature, sans pour autant en être un. Tel un oiseau de proie, il regarde cette terre qui bouge, qui vibre, qui vit comme si le lendemain n'existait pas. Il ressent l’énergie arcanique, qu’il a fait traverser son corps. Son instabilité est compensée par son contrôle, facilité par la simplicité du sortilège. Il faut croire que parfois, ce sont les petites choses qui font toute la différence. Il ne sait pas pendant combien de temps il peut se permettre de bénéficier de ce cadeau du Serpent, mais il espère que cela sera suffisant pour le pistage du jeune musclé aux cheveux de charbons.

Un tel noyau verdoyant est un trésor, et les pillards qui viennent l’atteindre sont nombreux, surtout après l'hiver. Il n’est pas surpris que ce soit un terrain de chasse exploité, c’est même évident. Ne pas s’approprier cette force terrestre ne serait qu’un vulgaire gâchis. Tant de bonnes viandes, de bonnes fourrures, de bons bois. Tant de problèmes, aussi, à en croire les récents évènements. Pour de la fourrure, ils vont essayer de sauver une peau, humaine cela-dit.

Une griffure, large, épaisse, une grosse bête, un ours… ou bien pire encore. Un monstre pareil qui rôde dans la vallée, une pensée terrifiante qui accélère légèrement la respiration du sorcier. Pour en avoir déjà croisé un, il n’a pas envie de retenter l’expérience. Cependant, ce sont les empreintes au sol qui l'inquiètent autant qu’elles le rassurent. Hrafn est passé par-là, en vie, et libre de ses mouvements. Qu’il chasse ou qu’il soit chassé importe peu comparé à cela, il est en vie, ou du moins, tous les signes le porte à croire. Si du sang avait coulé, Ham l’aurait senti. Un don rare, présent plus chez les bêtes que chez les hommes. Il se dit que le colosse doit être un peu des deux, alors. Pas de sève humaine qui a coulé, donc il n’est pas blessé.

Il éprouve une certaine fierté d’être reconnu pour son pouvoir, pour ce qu’il est, par Hallveg ainsi que Ham. Comme quoi ce n’est pas si compliqué que ça d’être considéré à juste titre. Ses pieds tapotent le sol, il trépigne d’impatience. Il ne veut pas rester ici, mais il ne peut pas abandonner le trappeur et éclaireur de la troupe. Ce n’est pas digne de commencer une épreuve, et de l’abandonner en cours de route. Peut-être que cette pensée est aussi passée par l’esprit du fils d’Engli.

Très rapidement, il n’a plus de doute sur ce qu’il faut faire. La nuit peut leur servir de couverture pour se cacher, et faire de même avec leurs ennemis. Le chemin est donc tracé, il faut se séparer, mais faire cela avec une chose rare en Norsca, avec intelligence. Il regarde la troupe, attendant un court instant de silence, avant de prendre la parole.


« Les nouvelles sont moins sombres que prévu, elles montrent même de l’espoir. Le manque de sang sur le sol, et la distance des empreintes me confirment quelque chose de bénéfique. Votre ami est en vie, et n’est pas blessé, pour l’instant. Il est probablement pris dans le jeu de la chasse, qu’il soit proie ou chasseur, importe peu.

La décision me paraît évidente. Nous approchons de plus en plus de Hrafn, alors terminons cette tâche. La nuit est déjà bien trop remplie à mon goût pour la prolonger par de l’indécision.
»

Marquant une courte pause verbale, il pense à leur convoi, à ses affaires surtout. Hors de question de perdre à nouveaux ses biens si durement acquis. Sans les précieuses vivres à l’intérieur, le trajet promet d’être bien plus dangereux. Il faut donc à tout prix les préserver, loin des problèmes, donc, loin des regards indiscrets. Cette réflexion, accompagnée d’un reniflement disgracieux, le convainc du reste.

« Oui, il faut cacher la charrette à un endroit propice, entre plusieurs arbres et buissons à côté d’ici. Dame Hallveg, Asvald, Frideburg ainsi que l’esclave Vali resteront. Ensemble vous serez en sécurité.

Avec moi, en plus de Ham, j’aurais besoin de Hallfridr. Nous chercherons, et si nous ne trouvons pas, nous reviendrons. Je crains qu’il n’y ait des limites aux efforts que nous pouvons déployer pour le retrouver.
»


Les ordres sont clairs, et ne sont pas discutables. Rovk n’est pas le genre de Norse à négocier, il dit les choses, et ainsi soit-il. Armé de sa boussole, d’un homme plus proche de l’ours que de l’humain, et d’une fidèle guerrière, il a confiance. Les années passées avec son oncle lui ont appris beaucoup de choses sur ce genre d’environnement. En plus, le médaillon lui permet de ne pas perdre la direction. Ses yeux, lui garantissent encore de ne pas être aveugle. Si Ham est le nez, il sera le regard. Hallfridr sera, et bien, leur bouclier ! Sans courir comme des frénétiques, mais d’un bon pas, les trois Norses progressent encore dans la vallée.

Voilà, on va essayer de sauver le soldat Hrafn. J’utilise donc tous mes atouts pour essayer de faciliter la chose. Bien sûr, pour l’instant on suit les traces, on n'a pas d’autres pistes après tout. :mrgreen:

Allez, taïaut comme disent les chasseurs !
Fiche : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_rovk_alister

Stats :
FOR 7 / END 8 / HAB 8 / CHAR 14 / INT 13 / INI 8 / ATT 8 / PAR 8 / TIR 8 / MAG 11 / NA 1 / PV 70/70

État temporaire :


Compétences :
• Chant (B) : Permet de gagner de l'argent en chantant. Donne un +1 pour capter l'attention de cette manière.

• Séduction (B) : +1 pour tenter de séduire.

• Torture (B) : +1 pour faire parler et avouer par la torture.

• Survie en Milieu Hostile (B) : +1 pour les tests de survie dans un tel environnement.

• Éloquence (E) : +1 pour persuader et manipuler verbalement.

• Sens de la Magie (E) : Est capable de ressentir la magie.

• Sixième Sens (B) : Peut ressentir si il est suivi ou épié par un test. Avec un +1 si intentionnel.

• Langue hermétique – Démonique (E) : Sait parler écrire et lire le démonique. (en cours d'apprentissage)

• Alphabétisation (E) : Capable de lire et d'écrire le Norsii (en cours d'apprentissage)

• Doctrine du Culte - Slaanesh (E) : Connait les coutumes et autres connaissances liées au culte de Slaanesh.

• Incantation - Domaine de Slaanesh (E) : Peut utiliser la Magie Chaotique de Slaanesh et la Magie Primaire.
Sortilèges :
• Domaine de Slaanesh
Mineurs :
-Hypnose / 6 mètres / Instantanée / Permet de calmer la cible et la rendre plus sensible aux suggestions.
-Regard du démon / Soi-même / 1D6 heures / Obtient temporairement la compétence “Vision Nocturne”.
-Voile du désir / Soi-même ou Contact/ 1D6 heures / Cache les blessures et autres impuretés et défauts visible.

Moyens:
-Fouets des extrêmes / Soi-même / 1+1D6 tours / Un fouet / Gagne deux fouets magiques, utilise le TIR et gagne le bonus de FOR x1, infligent 12+1D8, Rapide et Long. Le sorcier gagne +1 en TIR et Ambidextrie.

-Lien exotique / 36 mètres / Instantanée/1D6 tours / Fil de soie / Projectile magique, 15+2D10 qui ignore les armures non-magiques. Cible et sorcier sont reliés, permettant au sorcier de se rapprocher ultra-vite et gagne 1 ATT, +1 TIR, et +1 INI face à la cible

- Vocalise / Soi-même ou 24 mètres / 1h / Langue coupée / Modification de voix à volonté + projection à volonté à 24m, télépathique par rapport à la voix du sorcier.

Supérieurs :
- Beauté révélée/ Soi-même ou contact / Instantanée / Du maquillage de bonne qualité / File une mutation de Slaanesh à la cible, si pas consentante, fait un test d'END pour résister. Chaque MdA donne un -1 au test d'Endu.


• Domaine Primaire
Mineurs :
- Coupe-froid / Soi-même / Une heure / D'office 18 degrés Celsius autour de soi sur 1m de large. Marche pas si froid/chaleur est magique.

Moyens :
- Guérison des plaies / Soi-même ou Contact / Instantanée / Une plante médicinale / Soigne 10+1d10 PVs, une fois par jour max sur la même cible.


Équipement de combat :
• Bâton Démoniaque : 1 mains / 10+1D8 / 8 parade / "Assomante", utilisable que par les classes magiques / +1 PAR
• Dague de la Béatitude : 1 mains / 12+1d6 / 6 parade / Rapide, -1 ATT et -1 PAR si touché par la dague.

• Tenue de Cultiste : 2 protection partout sauf la tête.
Équipement divers :
- 100 sceattas d'argent
- Une grande sacoche
- Un grimoire
- Un grand pardessus
- Du parfum
- De l'hydromel
- Un sac a sapin
«Sorcier Slaaneshi pour vous servir et se servir de vous !»

Répondre

Retourner vers « Norsca »