L'enlèvement de Jeanne De Belloy

La Bretonnie, c'est aussi les villes de Parravon et Gisoreux, les cités portuaires de Bordeleaux et Brionne, Quenelles et ses nombreuses chapelles à la gloire de la Dame du Lac, mais aussi le Défilé de la Hache, le lieu de passage principal à travers les montagnes qui sépare l'Empire de la Bretonnie, les forêts de Chalons et d'Arden et, pour finir, les duchés de L'Anguille, la Lyonnesse, l'Artenois, la Bastogne, l'Aquilanie et la Gasconnie.

Modérateur : Equipe MJ

Répondre
Avatar du membre
Le Voyageur
PJ
Messages : 21
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

L'enlèvement de Jeanne De Belloy

Message par Le Voyageur » 26 mars 2018, 18:02

Image

Le soleil se couchait sur la côte à l’ouest du petit village côtier de Skajadholm. Un minuscule hameau où résidaient bon nombre de paysans. Eux qui n’étaient pas aussi enthousiastes vis-à-vis l’engouement que donnait L’anguille, la plus grande ville de la région. Beaucoup de jeunes rêvaient d’aller habiter dans cette magnifique cité bâtie par les elfes il y a de cela des centaines d’années. Les récoltes allaient bon train malgré les quelques attaques de bateau Norse de l’été. La gueule du dragon les avait bien accueillies. Cet amalgame de récifs acérés offrait une défense naturelle contre tout agresseur venant des mers et malheureusement contre tout négociant pouvant interagir avec les habitants.

Ce soir-là, la jeune Jeanne De Belloy jouait avec son frère Francis au sommet d’une colline qui donnait sur une magnifique vue de la mer des Griffes. Au loin s’allumaient les lanternes du village, il restait encore un bon quart d’heure avant la tombée du jour selon les enfants. Faire semblant d’être un chevalier du Graal et devenir la Dame du Lac était leurs activités journalières préférées. Se battre contre les ombres du grand saule, fracasser les guerriers cailloux sur le bord de la falaise et repousser les mauvais esprits à l’aide de rituel fantasmagorique. Alors qu’ils vainquirent un gigantesque orc représenté par une grosse pierre recouverte de mousse, ils réalisèrent que le soleil n’était plus là. Les seules lumières présentes étaient le village et un bateau à l’horizon.

Un bateau ?!

Alors que le vent balayait les collines et que toute l’attention du duo était porté vers la mer, Jeanne perdue pied et dégringola la falaise. Elle disparut en un instant, le bruit des pierres qui tombait avec elle n’était pas suffisant pour la retrouver, les vagues masquaient tout son provenant du bas du précipice. Avec espoir, elle serait sur la grève en bas. Francis s’approcha prudemment du rebord et vue, non pas un, mais plusieurs, près d’une douzaine de navires aux voiles noir portant d'horrible signes avec eux. Des dizaines de barques sombres recouvertes de monstres s’approchaient rapidement des côtes. Ces hommes du nord, c’était des Norses ! Il fallait vite aller avertir le village !

-------------------------------------------

Une fois son père alerté, la cloche d’alarme résonnait à travers la nuit et une expédition d’urgence se prépara pour aller chercher la pauvre Jeanne De Belloy. Tous y était le bienvenu


Image
Je ne suis qu'un voyageur
Sous le soleil et la pluie
Je ne suis qu'un voyageur
Et je retourne au pays

Je n'ai plus que mon cheval
Mon cheval et mes habits
Des habits qui me vont mal
Et je retourne au pays

J'ai couru le monde, mais ma raison
M'a dit que le monde, c'était ma maison

Je ne suis qu'un voyageur
Qui chemine dans la nuit
Et je sens battre mon coeur
Car je retourne au pays

J'ai quitté ma blonde, qui m'avait dit
Va courir le monde si c'est ça ta vie

Je ne suis qu'un voyageur
Elle ne m'a jamais écrit
Et maintenant ah j'ai peur
De retourner au pays

Répondre

Retourner vers « Les autres régions »