[Raël Khem] Le cheval, le corbeau et la relique.

La Bretonnie, c'est aussi les villes de Parravon et Gisoreux, les cités portuaires de Bordeleaux et Brionne, Quenelles et ses nombreuses chapelles à la gloire de la Dame du Lac, mais aussi le Défilé de la Hache, le lieu de passage principal à travers les montagnes qui sépare l'Empire de la Bretonnie, les forêts de Chalons et d'Arden et, pour finir, les duchés de L'Anguille, la Lyonnesse, l'Artenois, la Bastogne, l'Aquilanie et la Gasconnie.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Kriegsherr
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Messages : 888

Re: [Raël Khem] Le cheval, le corbeau et la relique.

Message par [MJ] Kriegsherr » 13 avr. 2017, 19:29

Ainsi, c’était clair dans l’esprit de Raël Khem. L’assassin était mort, emportant avec lui tous ses secrets. Quoi qu’il en soit, la piste s’était maintenant éteinte, et il faudrait en trouver une autre pour remonter plus haut sur la trace de celui, celle ou ceux qui truquaient le tournoi. Mais telle n’était pas, ou plutôt n’était plus l’intention du guerrier scythien. Ce dernier estimait avoir assez donné de sa personne dans cette enquête et y avoir perdu plus qu’assez de temps, pour l’instant en vain, mis à part le maigre résultat qui consistait en la mort d’un tueur –mais c’était déjà ça !- Il redonnait dès lors la priorité aux épreuves.

Cette décision était par ailleurs d’une certaine manière sage, puisque mener des investigations n’était en rien sa spécialité, et que cela l’exposait à des risques. Risques qui importaient d’autant plus qu’il avait toujours un tournoi à remporter. Pour être à cent pour cent de sa forme sur les épreuves suivantes qui se rapprochaient à grands pas, il était hors de question de se fatiguer à la tâche ou pire encore, de se retrouver blessé de manière handicapante en amont d’une épreuve.

Le guerrier laissa donc la garde à son travail, et rentra sans plus tarder vers sa tente prendre un repos bien mérité et se préparer pour la deuxième épreuve, qui arrivait déjà à grands pas.

A cette occasion et en prévision des épreuves ultérieures, il fut informé par l’organisation du tournoi des résultats officiels de la première épreuve. Ils étaient les suivants :


CLASSEMENT A L’ISSUE DE L’EPREUVE 1 (qui est aussi le classement général car il n’y a qu’une épreuve pour l’instant) :


Image

NB : normalement le classement est complet mais je le limite volontairement à ce qui peut être intéressant. En réalité, Gaston Favre n’est pas forcément dernier, dans le sens où il y a pu avoir des disqualifiés pour une raison ou une autre (non respect du parcours ou des règles, blessure qui oblige à l’abandon, etc…), mais cela n’aura aucune importance, c’est le dernier parmi ceux qui sont « classés ».
Avoir le classement était en soi intéressant. Mais il pouvait être également utile pour Raël d’entendre le compte-rendu par des membres de la Confrérie des performances de ses principaux rivaux. A cet effet, un maître d’armes local de la Confrérie du Phare vint le voir le lendemain de l’épreuve et lui proposa de le renseigner sur les performances des ses adversaires, si toutefois il le souhaitait. Il pouvait lui faire un résumé général de ce qu’il avait remarqué et si Khem souhaitait plus d’informations sur tel ou tel précisément, il pourrait peut-être les lui fournir.

Au sujet de l’épreuve de combat individuel à cheval du lendemain, les membres de son équipe sponsor ne purent lui donner que peu d’information. En effet, même s’ils étaient aussi les organisateurs du tournoi, ils respectaient leurs propres règles, et en conséquence, Raël ne serait mis au courant du détail de l’épreuve qu’au même moment que les autres. On lui indiqua néanmoins que la forme serait celle d’un parcours d’habileté, de rapidité et bien sûr de combat à cheval.

Tu disposes de la fin de journée de repos entre l’épreuve 1 et 2. Tu peux y faire ce que bon te semble, mais sache que le soir est déjà tombé au moment de ce post, et que dès le lendemain tu devras concourir dans la 2ème épreuve.

Note HRP : j'ai mis une image car je n'arrivais pas simplement à transformer mon tableau word en un tableau sur le forum.
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 764#p70764

Avatar du membre
Raël Khem
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Génie
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Génie
Messages : 223

Re: [Raël Khem] Le cheval, le corbeau et la relique.

Message par Raël Khem » 13 avr. 2017, 23:34

Alors j'ai eu du mal à comprendre comment on se situait temporellement... Du coup je suis parti du principe qu'on était le soir et que l'épreuve à cheval avait lieu le lendemain.
C'est le cœur enragé et la main sur la poignée de son arme que Raël laisse Damarre seul face aux marins. C'était en effet la solution de la sagesse: ne pas paraître encore plus menaçant, ne pas faire couler le sang, laisser la justice bretonienne faire son travail. Tout cela l'enrageait. Dire qu'il avait souhaité quelques heures plus tôt la mort de l'assassin et que maintenant il la regrettait... Tout cela le mettait dans une rogne monstre, qu'il éteignit en allant se coucher sans diner. Cette affaire lui avait noué l'estomac et il espérait bien ne plus jamais avoir à faire à cette situation.

Il arrivait au niveau du campement quand quelques gardes interpellèrent un individu plus loin. Celui-ci, preste, accourut pour annoncer à Raël qu'il était un des maîtres d'armes de la confrérie qui lui offrit à la fois la lecture du classement ainsi qu'une proposition de renseignement sur les participants. C'est sans surprise que Raël constata que Gaston, le paysan sans expérience, était bon dernier, il fût en revanche attristé de voir la place de cinquantième du pauvre Thibault. C'était une déculottée mémorable, même s'il ne s'agissait que de la première épreuve. D'ailleurs, le Scythien était assez surpris de se voir sixième... Même si, en y réfléchissant bien, c'était la meilleure place si on oubliait pas que les favoris étaient des guerriers d'un niveau prétendument légendaire.


-"Bien... Vous passerez dans une demi-heure à ma tente, je veux un résumé détaillé des dix premiers au classement et un résumé général. N'oubliez rien, toute information pourrait être utile."

Juste après ça, on lui expliqua l'épreuve de demain qui serait, comme il l'avait compris, la même chose que ce jour mais à cheval. Raël ne la craignait pas trop, à vrai dire, il se savait cavalier aguerri et avait confiance en Asaph, ce ne serait qu'une formalité.
Juste après, il rentra à sa tente, trahissant sa propre promesse en volant une pomme aux cuisines. Cet étrange fruit, introuvable en Arabie ou à Numas, lui faisait de l'œil depuis un moment. Dans la paix et la sécurité relative de cet environnement couvert, il s'allongea sur le lit improvisé qu'on avait mis à sa disposition. Ainsi c'était l'elfe le meilleur au combat à pied? Intéressant. Malgré leur petite mésentente sur la fin, il appréciait cet être singulier qui semblait connaître l'histoire de son peuple. Par contre, pour le pauvre chevalier de Pongevin, il faudrait une seconde épreuve rutilante pour effacer ce début d'humiliation. Il irait le voir, demain matin, pour lui souhaiter bon courage.

Ne restait plus qu'à attendre son informateur, les nouvelles allaient être fraîches.
Modifié en dernier par [MJ] Kriegsherr le 09 mai 2017, 13:57, modifié 1 fois.
Raison : +4 xps
Raël Khem, Maître-d'armes Scythien
Profil: For 12 | End 12 | Hab 9 | Cha 8 | Int 10 | Ini 15 | Att 16 | Par 16 | Tir 8 | NA 3 | PV 100/100
Lien Fiche personnage:

http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... _rael_khem
Equipement:

Compétences:
Compagnon : Aziz, voleur
Profil : For 6 | End 6 | Hab 11 | Cha 7 | Int 8 | Ini 10 | Att 8 | Par 9 | Tir 9 | NA 1 | PV 40/40
Compétences : Fuite (1) Chance (1) Escamotage (1) Mendicité (1) Vol à la tire (1)

Avatar du membre
[MJ] Kriegsherr
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Messages : 888

Re: [Raël Khem] Le cheval, le corbeau et la relique.

Message par [MJ] Kriegsherr » 16 avr. 2017, 14:46

Tu as tout compris en fait c’est exactement ça au niveau temporel. ;)
Le maître d’armes allié de Raël écouta ses questions, puis se fit un devoir d’y répondre conformément à ses instructions :

-Comme vous voudrez, messire Khem. Tout d’abord je dois vous préciser que je ne peux vous renseigner que d’après ce que j’ai vu. Je veux dire par là que les concurrents ne peuvent pas être moins forts que ce qu’ils ont montré, mais il est possible qu’ils soient bien plus forts et cachent leur jeu pour brouiller les pistes et ne pas attirer l’attention, tout en se classant suffisamment bien pour être quasiment sûr d’être dans les qualifiés pour les phases finales.

Concernant l’elfe, en fait le classement est trompeur, il n’est pas forcément invincible en dépit de sa performance exceptionnelle. Certes il est très rapide et très bon en esquive, qu’il privilégie sur la parade, mais il n’a choisi la destruction de l’obstacle que lorsqu’il y était contraint. Le plus souvent, il a passé en vitesse ou en faisant attention, parfois après avoir pris un temps de réflexion et d’observation avant. Ses qualités les plus fortes semblent être la vitesse, l’intelligence et la technique. Son équipement est aussi un gros avantage sur les humains en général. Il préfère l’esquive et manie une hache elfique à deux mains, à double tranchants en H, sans doute pour compenser un léger déficit de force comparativement aux humains. L’arme est plus maniable, plus solide et plus légère qu’il n’y paraît, son tranchant redoutable. Il porte une armure complète qui semble lourde, mais ne le gêne pas dans ses mouvements. Comme il n’a pas été touché, il est impossible de se prononcer sur son endurance.

Sur Karloman, pas de surprise. Il s’est battu torse nu et en braies pour cette épreuve. Il avait choisi en l’occurrence une lourde hache d’armes à deux mains, au long manche et redoutable de puissance, qu’il a manié pourtant avec une facilité déconcertante. Sa force physique est évidemment son principal atout, il ne semblait même pas essoufflé à la fin de l’épreuve. Pour autant, ce serait une très grave erreur de le réduire à une masse de muscles. Sa technique de combat est très poussée, puisque lui non plus n’a pas été touché. Il a par contre systématiquement détruit, en un temps record, chacun des obstacles avant de passer. Son style est plus pur, plus brut, plus frontal, plus brutal que celui de l’elfe. Pour se défendre, il a autant paré qu’esquivé, montrant une grande habileté dans ces deux exercices.

Rahim Benalloud, lui aussi est à prendre très au sérieux. Certes, il est légèrement moins rapide et réfléchi que l’elfe, et à peine moins fort que Karloman, mais sa technique n’a rien à leur envier. De plus, vu sous l’angle inverse, il est relativement plus costaud que l’elfe et plus intelligent que Karloman. C’est un type surentraîné, surmotivé, qui sait ce qu’il veut et a une grande confiance en lui. Sur cette épreuve, il était en armure très légère de tissu, et portait deux armes, une hache à une main dans la droite, et une brise-épée dont il s’est servi pour détruire certains obstacles offensifs gênants lors de ses parades, qu’il a exclusivement privilégiées sur l’esquive en conséquence. Il est bien sûr ambidextre. Mais rien ne dit qu’il se bat toujours ainsi armé, il s’est peut-être équipé de cette manière spécialement pour l’épreuve qui s’y prêtait bien.

Alban de Rochebrume est un seigneur tout ce qu’il y a de plus classique. Je le connais bien, car il participe à un maximum de tournois, c’est sa passion. Je vous en donnerai donc un aperçu plus juste et plus large que si je me basais simplement sur sa prestation. Il se bat à l’épée et au bouclier, mais il maîtrise bien toutes sortes d’armes à une main qu’il utilise parfois. Bec de corbin, fléau, hache,… A deux mains, il se bat exclusivement à l’épée, en bon chevalier. Il préfère la parade à l’esquive, et privilégie les armures lourdes. Il est intelligent et excelle dans tous ces domaines. Physiquement, il est au dessus de la moyenne, mais pas particulièrement. Il est plus faible que Rahim, par exemple. Quant à son endurance, il est connu pour être particulièrement tenace et ne jamais rien lâcher.

Edrik Wassenberg semble lui extrêmement polyvalent, ambidextre, habile, intelligent, sérieux, motivé. C’est le champion personnel de l’ambassadeur impérial auprès du Roy, et en tant que tel il est un peu semblable à Rahim Benalloud : il bénéficie d’un entraînement, d’une assistance et d’un matériel très varié et très complet. Ceci-dit, il semble moins baraqué que ce dernier. Il est néanmoins très vif et a beaucoup misé sur l’esquive durant l’épreuve, et portait en conséquence des protections légères de cuir, une hache et une épée courte.

Nicolaï Vassiliev est clairement un guerrier d’un talent incroyable, mais ce n’est pas un compétiteur. Il n’a jamais participé à ce genre d’évènements, et ne souhaite pas être ici, il préférerait combattre pour son pays plutôt que de « jouer » de la sorte. Il est donc probable qu’il n’ait en conséquence pas une grande polyvalence dans son choix d’équipement, les guerriers ayant en général adopté un style favori qu’ils gardent, car ils n’ont pas la nécessité ni l’intérêt de développer plus de polyvalence au détriment du perfectionnement du style en question. Vous en êtes un bon exemple, d’ailleurs. En ce qui le concerne, il se bat avec une épée et une hache (à une main pour les deux), et est parfaitement ambidextre. Il porte une armure moyenne.

Yvon Bamorel, sans doute l’un de ceux qui m’a le plus surpris, je l’avoue. C’est très étrange. Ce mercenaire avait l’air très sûr de lui, et il n’a eu aucun mal à détruire tous les obstacles avec une hache à une main en un seul coup, apparemment aussi facilement que Karloman. Ce qui me chiffonne, c’est que Karloman semble de très loin le plus fort physiquement du tournoi, j’en jurerai, mais qu’il a pris une hache à deux mains pour abattre tous les obstacles facilement. Sans compter que sa technique est indéniablement supérieure à celle de ce Bamorel, comme l’est d’ailleurs celle des dix autres premiers combattants je dirais. Certes, Yvon a pris plus de temps, mais on aurait presque dit qu’il le faisait exprès ? Se pourrait-il qu’il cache une force incroyable sous cet air banal ? En tout cas c’est la seule explication logique qui me vienne à l’esprit, car sans cela il aurait eu beaucoup plus de mal à mettre en œuvre sa tactique. En ce cas, cela voudrait dire qu’il serait le plus fort physiquement.

Il n’y a pas beaucoup à dire sur Don Alberto di Matelli, sinon que c’est un escrimeur hors-pair, dans la plus pure tradition estalienne. Rapide, svelte, vif, l’esquive et la parade n’ont pas de secrets pour lui. Parfaitement ambidextre, il maîtrise tout aussi bien les armes légères comme la rapière et la dague, que les armes à deux mains comme la flamberge. En matière d’armure, il portait un pourpoint léger de cuir bouilli renforcé pour cette épreuve, et une petite targe.

Juan Gonzagues est un peu sur le même style que le précédent, mais lui avait des armes moins conventionnelles. Il manie la hallebarde à deux mains, et l’épée et la hache à une main, bien qu’il ait aussi une bocle.

Plus généralement, je dirais en résumé général qu’il y a ensuite un ventre-mou de concurrents, l’écart en points n’étant pas si grand avec eux, mais que tout peut et va probablement évoluer au cours des épreuves suivantes, en fonction de la polyvalence des différents candidats. Les vingt premiers peuvent être dangereux pour un combattant comme vous, je dirais. Au delà, ça semble difficile, car même quelqu'un qui aurait voulu mentir sur son niveau n'aurait pas pris le risque de perdre trop de points et donc de rater la qualification pour la phase d'éliminations directes.

Le résumé avait été détaillé pour les dix premiers, et plus général ensuite, comme l’avait demandé Raël. Il pouvait maintenant demander un complément d’informations, ou se contenter des informations qu’il avait et passer à la deuxième épreuve.
En fait, à part question qui demanderait une réponse longue ou action entreprise durant l’intervalle de ta part, je compte passer à la deuxième épreuve au prochain post, en faisant une courte ellipse jusqu’au lendemain.
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 764#p70764

Avatar du membre
Raël Khem
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Génie
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Génie
Messages : 223

Re: [Raël Khem] Le cheval, le corbeau et la relique.

Message par Raël Khem » 17 avr. 2017, 12:29

Le Scythien écouta ce que le maître-d'armes, un confrère quelque part, avait à lui dire à propos des concurrents. La plupart des informations étaient à prendre avec des pincettes, après tout il ne s'agissait que de la première épreuve, rien ne pouvait encore être conclu. A vrai dire, même, rien ne pouvait vraiment être utilisés avant que ne débutent les épreuves de combats de groupe, où les forces et faiblesses de chacun apparaîtraient au grand jour dans une situation de combat réel. Mais c'était toujours intéressant d'avoir un premier ressenti, savoir qui se donnait au maximum et qui ne le faisait pas...

La description de l'elfe le surprit. Une hache à deux mains? Pour un elfe? N'étaient-ils pas censés être une race raffinée? Raël s'était attendu à une épée à une main, maniée toute en délicatesse... C'était pour le moins étonnant! Par contre, malgré ce que lui dit l'observateur, ce score n'était pas rassurant. Raël ne doutait pas d'être qualifié pour les duels, mais justement ceux-ci détermineraient qui obtiendrait la lance. Un adversaire aussi doué, rapide et agile serait sans doute un adversaire extrêmement dangereux.

De même avec Karloman, cette brute n'était clairement qu'un barbare, mais un barbare qui savait se défendre. Serait-il possible de le surpasser techniquement? Il faudrait attendre la suite des épreuves pour le savoir. Raël aussi comptait beaucoup sur sa vitesse pour gagner, avec un peu de chance il serait possible de le vaincre rapidement et sans prendre trop de risque. L'avantage secondaire était son manque d'armure, avec un peu de chance, un seul coup bien placé suffirait...

Rahim Benalloud serait, à n'en pas douter, l'adversaire le plus à craindre de cette compétition. En plus de ses talents guerriers classiques, il n'y avait pas à douter qu'il vouait une haine clanique envers Raël, qui était un Scythien, une ethnie que les arabéens n'appréciaient pas particulièrement. Tout dans sa description faisait froid dans le dos: il était rapide, fort, intelligent, entraîné au combat et il disposait de matériel de bonne qualité. Le point culminant du tournoi serait sans doute leur duel, quand il aurait lieu. Car le guerrier ne doutait pas que cela se finirait ainsi.

Les adversaires suivants l'intéressèrent moins, mais les champions impériaux et bretonniens seraient à redouter. Raël n'avait jamais eu à combattre des adversaires de leur niveau encore, si l'on exceptait Romain d'Albon. Tout se jouerait dans l'observation, les premières passes. Le Scythien sous-estimait rarement ses adversaires et ceux-là encore moins. A coup sûr ils ne se laisseraient pas vaincre. En fait, il tremblait même à l'idée qu'ils soient plus forts que lui. Certes il était un bon combattant, mais il se rendait bien compte que sa technique était imparfaite: il manquait encore d'un peu de force, de précision, d'imagination en combat. Le tournoi était là pour lui permettre de s'améliorer, mais ce serait inutile s'il perdait toute chance d'obtenir la lance dans le même temps...

Par contre, un trou restait: ce Dragomir... Quelque chose clochait chez lui et Raël le soupçonnait de ne pas être humain. Etait-il possible qu'il se limite volontairement afin de se faire oublier? Une telle hypothèse n'était pas à prendre à la légère.


-"Bien, merci... Je veux un rapport identique pour les prochains épreuves. De plus, mais ça je ne peux pas l'exiger, si vous pouviez demander à ce qu'on surveille un peu les participants... J'ai l'impression que tous ne sont pas honnêtes."

Après le départ du maître-d'armes, le héros partit s'endormir. Demain matin il irait peut-être voir d'autres participants et surtout Aziz, mais pour le moment il fallait se reposer.
Modifié en dernier par [MJ] Kriegsherr le 09 mai 2017, 13:56, modifié 1 fois.
Raison : +4 xps
Raël Khem, Maître-d'armes Scythien
Profil: For 12 | End 12 | Hab 9 | Cha 8 | Int 10 | Ini 15 | Att 16 | Par 16 | Tir 8 | NA 3 | PV 100/100
Lien Fiche personnage:

http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... _rael_khem
Equipement:

Compétences:
Compagnon : Aziz, voleur
Profil : For 6 | End 6 | Hab 11 | Cha 7 | Int 8 | Ini 10 | Att 8 | Par 9 | Tir 9 | NA 1 | PV 40/40
Compétences : Fuite (1) Chance (1) Escamotage (1) Mendicité (1) Vol à la tire (1)

Avatar du membre
[MJ] Kriegsherr
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Messages : 888

Re: [Raël Khem] Le cheval, le corbeau et la relique.

Message par [MJ] Kriegsherr » 21 avr. 2017, 17:01

Malgré les sombres évènements qui s’étaient produits le jour même de la première épreuve, le tournoi devait continuer. Le lendemain matin, déjà, Raël Khem dut se préparer pour affronter ce qui serait sa deuxième épreuve, le combat individuel à cheval. Cette fois-ci, du côté des participants, les préparatifs étaient relativement semblables à ce qu’ils avaient connu durant la 1ère épreuve. Le lieu était le même, et le même discours à peu de choses près leur fut servi, afin de rappeler à tous les règles communes les plus simples, comme l’interdiction du dopage ou de la magie.

Seules les règles du jeu et la disposition du terrain avaient radicalement changé. De plus, l’épreuve en elle-même se déroulerait en deux parties, une le matin, et une l’après-midi. La tâche matinale serait à la fois plus courte et moins importantes en termes de points que celle de l’après-midi, mais elle n’était toutefois pas à négliger. Le règlement détaillé était le suivant.

Règles de la 2ème épreuve (combat individuel à cheval) :

Equipement : libre sans dopage, drogues ni magie quelle qu’elle soit autorisée.

Potentiel brut (passage parfait) : 300 points.

Objectif : réussir plusieurs mini-épreuves.


Mini-épreuve 1, matin.
1 : habileté sur le cheval et contrôle du cheval en situations imprévues => parcours d’obstacles.

Le candidat dispose de 50 points au départ. Il peut en perdre mais pas en gagner, et quoi qu’il arrive ne peut pas être en négatif à la fin du parcours d’obstacle (s’il a un score négatif, on le remet à 0 avant la prochaine phase de l’épreuve).

Il y a 3 sauts à effectuer dans un temps imparti, un au dessus d’une haie, l’autre d’une simili-rivière, et le dernier par-dessus un fossé, plus un obstacle « surprise », qu’il faut passer sans savoir de quoi il s’agit.

On perd 10 points à chaque passage d’obstacle non effectué. A chaque raté ou refus d’obstacle de la bête : test de RAP, on perd le nombre de points de différence en cas d’échec. On ne peut tenter qu’un passage maximum (si un saut est raté, pas de nouvel essai possible, les 10 points de pénalité sont pris et on passe au suivant).

3 possibilités à chaque fois :

-Ne pas passer l’obstacle volontairement. On prend les 10 points de pénalité, mais on ne perd pas plus de temps et il n’y a pas de risque de chuter.

-Passer l’obstacle en prenant son temps. Les risques d’échec du passage sont minimisés au maximum, mais à chaque fois il y a un risque de perdre du temps.
Concrètement, le saut s’effectue sous la caractéristique SAUX2 de ton animal.
En cas d’échec simple, le saut est raté. En cas d’échec critique, il y a un risque de chute (même avec la compétence équitation, sans elle la chute est presque certaine même en cas de réussite du saut), en ce cas là, le test se fait sous un jet d’HAB pour le cavalier.
Dans tous les cas, un test de RAP du cheval est ensuite effectué et on perd en points de temps la différence s’il est raté.

-Passer l’obstacle en vitesse. Les risques de d’échec sont plus importants, mais il n’y a pas de perte de temps.
Ici, le saut s’effectue sur la caractéristique SAU non modifiée de ta monture. Un échec simple avec la compétence équitation n’entraîne pas de risque de chute, un échec critique entraîne une chute sur un jet d’HAB raté du cavalier.
Il n’y a pas de test de RAP dans tous les cas.

Si une des options de saut est choisie, et que le saut est un échec, il y a un risque de chuter pour le cavalier. La chute fait perdre du temps (en fonction de sa gravité, de la rapidité de l’habileté de la personne tombée et de la docilité de l’animal), car il faut remonter sur sa monture avant de continuer.

Pour le dernier obstacle, tu disposes exactement des mêmes options, mais seulement, tu ignores les règles spéciales qu’il peut avoir. Il te faut donc choisir une option « à l’aveugle » pour cet obstacle.

Note bien que si tu choisis de ne faire aucun obstacle, tu auras quand même 10 points !
Un homme de l’organisation leur résuma rapidement l’objectif de l’épreuve et son déroulement, tandis que les concurrents attendaient dans les mêmes loges que lors de la première épreuve, situées sous les gradins :

-…Comme lors de la première épreuve, il y aura un parcours, à effectuer à cheval cette fois-ci. Quatre obstacles seront présents, dont 3 connus, et un inconnu que vous découvrirez au dernier moment. Vous aurez un temps limité pour effectuer le parcours, tout dépassement de ce temps vous coutera des points. Un refus d’obstacle ou un échec entraîne une pénalité automatique de 10 points, sachant que vous disposez de 50 points au départ de l’épreuve.

Bonne chance à tous !


Encore une fois, l’attente fut longue. Sans pouvoir observer le passage des autres candidats, chacun se préparait à sa manière, trompait l’ennui ou rongeait son frein. Puis, enfin, ce fut au tour de Raël de se présenter. Une nouvelle fois, les trompettes annoncèrent son entrée comme il l’avait souhaité. Dorénavant, ce serait sa marque, son identifiant sonore de sorte qu’en plus de son nom qui était annoncé par le commentateur du tournoi, tout le monde puisse aisément le reconnaître à cette musique.

Le moment était venu, juché sur sa jument noire Asaph, il allait falloir être efficace. La jument semblait en tous cas totalement concentrée, imperturbable malgré l’ambiance chaleureuse des supporters qui hurlaient et applaudissaient lorsqu’il entra dans l’enceinte du champ. C’était déjà une bonne chose, Raël n’aurait pas à se soucier de la docilité de sa bête pour l’instant, elle semblait tout à fait calme, elle qui avait déjà connu la bataille avec succès.

Cette fois, le parcours d’obstacles qui s’offrait au concurrent du Sud était plus court. Trois sauts à effectuer, puis un obstacle inconnu, qui était pour l’instant masqué à sa vue par une toile tendue devant lui, qui ne s’abaisserait qu’au dernier moment.

Le chronomètre était lancé, l’épreuve avait débuté, maintenant, tout reposait sur Raël et Asaph.
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 764#p70764

Avatar du membre
Raël Khem
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Génie
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Génie
Messages : 223

Re: [Raël Khem] Le cheval, le corbeau et la relique.

Message par Raël Khem » 21 avr. 2017, 19:58

La nuit de Raël n'avait pas été meilleure que les précédentes. Les événements de la veille n'avait pas calmé son esprit et il n'avait dormi que d'un œil, craignant un assassinat. Pour se rassurer, le matin, il demanda un nécessaire de rasage, qu'on lui apporta derechef. La caresse de la lame sur sa peau lui fit un bien fou, lui permettant de se ressourcer. Evidemment, il comptait garder une barbe "à l'arabéenne", c'est à dire rasé aux joues et aux tempes, mais qui formait une espèce de cercle autour de la bouche et sous le nez et qui se terminait par un petit bouc. Cependant, sa barbe n'était pas encore assez fournie pour faire un bouc parfait, il faudrait encore laisser passer trois ou quatre jour, avec un peu d'entretien.
Dans tous les cas, il était désormais bien plus présentable! Il voulait terminer en essayant quelques huiles bretonniennes, mais un messager vint le chercher pour lui dire qu'il était l'heure de se présenter aux épreuves.

Voilà qui tombait fort mal, Raël comptait faire un tour parmi les participants pour saluer ceux qui le méritaient! Tant pis. Une bonne surprise cependant: des palefreniers avaient déjà amenés Asaph dans les écuries de l'arène. La belle jument noire paraissait un peu embarrassée d'être entourée de visages inconnus et patibulaires, mais la présence d'autres chevaux ainsi que de son maître la rassura. La noble créature se laissa monter docilement, lâchant un hennissement d'impatience alors que le Scythien se dirigeait vers le champs de course. Les trompettes qui annonçaient sa venue. Les règles étaient simples: il pouvait passer un obstacle ou le franchir. Evidemment, il pouvait foncer comme un fou ou se ralentir, mais s'il ne doutait pas de la vitesse d'Asaph, il craignait sa capacité à sauter. C'était un destrier, une brave bestiole mais pas forcément entraînée pour les acrobaties. Même en terme de vitesse, elle était puissante et robuste, parfaite pour le combat où elle tenait les chocs comme pas deux, par contre elle n'était pas des plus rapides, même si on devait pouvoir l'entraîner en ce sens...

Dans tous les cas, le choix du Scythien était fait: pour le sport, il irait à toute allure au premier obstacle puis tenterait de franchir doucement tous les autres, quels qu'ils soient. Il avait confiance en ses talents de cavalier, n'était pas un scythien, un peuple nomade qui avait depuis toujours utilisés ces animaux pour le transport ou la bataille?

A vrai dire même, un échec serait salutaire même s'il ne l'osait se l'avouer. Si on le sous-estimait, que se passerait-il?


-"Allez Asaph... Au galop, ma belle!"
Modifié en dernier par [MJ] Kriegsherr le 09 mai 2017, 13:56, modifié 1 fois.
Raison : +4 xps
Raël Khem, Maître-d'armes Scythien
Profil: For 12 | End 12 | Hab 9 | Cha 8 | Int 10 | Ini 15 | Att 16 | Par 16 | Tir 8 | NA 3 | PV 100/100
Lien Fiche personnage:

http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... _rael_khem
Equipement:

Compétences:
Compagnon : Aziz, voleur
Profil : For 6 | End 6 | Hab 11 | Cha 7 | Int 8 | Ini 10 | Att 8 | Par 9 | Tir 9 | NA 1 | PV 40/40
Compétences : Fuite (1) Chance (1) Escamotage (1) Mendicité (1) Vol à la tire (1)

Avatar du membre
[MJ] Kriegsherr
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Messages : 888

Re: [Raël Khem] Le cheval, le corbeau et la relique.

Message par [MJ] Kriegsherr » 24 avr. 2017, 13:00

L’épreuve avait commencée, Raël Khem et sa fidèle monture se précipitèrent donc à toute allure vers le premier saut, celui qui, sans être le plus simple, présentait le moins de risques en cas d’échec. En effet, un refus de saut ou un échec du saut sur une haie avait peu de risques de blesser ou de faire tomber le cheval et le cavalier, et la perte de temps serait minimale. Le végétal ne présentait pas de réel danger. En revanche, la hauteur de l’obstacle le rendrait difficile à franchir.

Tel n’était pas le cas de la fausse rivière, puisque tomber dans le cours d’eau artificiel serait plus handicapant en termes de temps pour remonter à cheval. Le saut en lui-même, par contre, serait facilité puisque par définition l’obstacle n’était qu’un saut en longueur et ne demandait à atteindre aucune hauteur particulière. Seule sa profondeur, qui était d’environ 1 mètre sur tout le long, poserait problème si l’on devait rater le saut ou chuter. Les risques de blessures seraient quasi-nuls là aussi, en tous cas.

Par contre, le dernier fossé, s’il était aussi simple que la rivière à passer, était lui vide, et présentait donc le risque d’être coincé à l’intérieur si le saut se passait trop mal.

Pour ce qui était l’obstacle inconnu, ses spécificités étaient logiquement ignorées pour l’instant.

Premier saut : la haie.

Il n’y a pas de modificateurs, car c’est un obstacle difficile de par le fait qu’il demande de la hauteur, mais que comme c’est le premier, on peut prendre de l’élan facilement pour lui.

Test de saut d’Asaph : 6 ! Réussite.

Second saut : la rivière.

Ici, modificateur de difficulté du saut : +2 (saut plutôt facile). Mais si malgré cela il est loupé, il peut y avoir à l’inverse des modificateurs négatifs sur les jets déterminants les conséquences de cet échec.

Test de saut d’Asaph : 2. Réussite. Jusqu’ici tout se passe bien.
Mais comme il est passé en prenant son temps, cela implique un test de rapidité d’Asaph : 14. Raté de 5 ! A, petite perte de temps sur ce saut.

-5 points.

Troisième saut : le fossé.

Même chose que pour la rivière exactement, sauf au niveau des modificateurs de conséquences d’échec qui seront différents le cas échéant.

Test de saut d’Asaph : 2. Réussite. Et bien tout se déroule au mieux on dirait.
Test de rapidité, car passé en prenant son temps :13. Raté de 4 degrés.

Perte de 4 points supplémentaires.
Vers la fin du parcours, alors que jusqu’à présent tout c’était plutôt bien déroulé, le dernier obstacle se révéla enfin à la vue de Raël et de sa jument. Il s’agissait de sauter par-dessus une fosse où deux personnes en armures complètes rutilantes simulaient un combat bruyant. Cet obstacle avait sûrement été créé pour tester le contrôle des cavaliers sur leurs chevaux face à l’imprévu, dans une situation approchant celle du combat. Jusqu’ici, en effet, un simple coursier, un cheval léger et rapide, mais peu habitué à la guerre aurait pu réussir presque mieux qu’un brave et puissant destrier. Avec ce dernier obstacle, les rôles étaient soudainement inversés, sans prévenir.
Quatrième et dernier saut :

Le saut en lui-même est très simple. Il y a donc un bonus de +4 pour le sauter (19 restant toujours un échec et 20 un échec critique). En cas d’échec, comme il s’agit d’une fosse, les modificateurs seront semblables à ceux du 3ème obstacle.

La difficulté est de faire passer le cheval au dessus de deux péquenots bruyants en armure qui se battent dans le renfoncement.

Test de saut d’Asaph : 20. Echec critique ! Aïe !
Test d’HAB de Raël pour rester en selle : 17 ! Echec. Tu tombes.
Test de DOC+INT d’Asaph : 12. Réussi sans problème. Il n’est pas effrayé par le combat et reste, tu peux donc rapidement remonter en selle sans avoir à le rattraper.
Test d’HAB de Raël pour remonter vite en selle : 19. Raté de 11 points.
Test de RAP d’Asaph (malus de -4 pour le fossé) : 11. Raté de 6 points.

Perte des 10 points pour le franchissement, plus 11 points pour le temps de remonter à cheval après la chute, plus 6 points pour sortir du fossé et terminer le parcours.

Ce qui nous fait une perte totale de temps de : 36 points.
Tu gagnes pour cette partie de l’épreuve un total de 14 points (50-36).

En outre, après une série de jets cachés (il y en a eu pas mal tout au long de l’épreuve pour la docilité de la bête notamment), tu écopes pour ta chute d’une blessure handicapante au bras droit, qui te fait subir pour le reste de l’épreuve un malus de -1 en HAB, -1 en FOR et -1 en ATT (sur l’utilisation du bras droit seulement pour tous les malus).
Pas de bol et encore ça aurait pu être bien pire crois moi.
La foule, appréciatrice, qui jusqu’à présent avait applaudi à chaque franchissement d’obstacle par Raël, et retenait son souffle avant chaque passage, poussa de grandes exclamations de surprise, de déception ou d’inquiétude en voyant la chute brutale du scythien qui fut précipité dans le trou par sa monture. Il tomba en s’écrasant lourdement sur les deux faux combattants, et se fit mal au bras droit par la même occasion. La blessure n’était pas méchante au point d’entraîner un abandon, comme aurait pu l’être une fracture, mais elle était suffisamment grave pour l’handicaper durant la prochaine partie de l’épreuve. Car en effet, sous peine de disqualification, il n’avait pas le droit à recevoir des soins magiques ou alchimiques durant la durée de l’épreuve, et celle-ci ne se finirait que ce soir. Or, seul un sort ou une potion de soin lui aurait permis de récupérer totalement avant la suite des épreuves l’après-midi.

Le médecin mis à sa disposition par la Confrérie du Phare examina son bras et déclara qu’il ne pouvait rien faire avant cela. Cela ne saignait pas, et normalement, la blessure n’empirerait pas d’ici au soir. Mais il allait devoir faire avec une gêne pour le reste de la journée.

La première étape étant finie, il n’y avait pas le loisir pour les candidats de se renseigner sur les performances de leurs camarades, ni d’échanger avec l’extérieur. Après avoir consulté le médecin, il devait aller se restaurer, puis de suite retourner dans les salles d’attente sous les gradins en prévision de la deuxième partie.

Celle-ci serait purement axée sur le combat à cheval. Plus de parcours d’obstacle à effectuer, qui testait autant voire plus la monture que le cavalier, ici, ce serait exactement l’inverse. Ce serait surtout à Raël d’être bon, bien secondé par Asaph. Les règles de l’exercice étaient en effet les suivantes.

Phase 2 : Combat de type joute, avec 3 épreuves :

L’arme conseillée est la lance de cavalerie. Dans les faits, rien ne t’oblige à utiliser cette arme, mais si tu ne le fais pas, il y aura d’importants malus, dus notamment au fait qu’il va te falloir beaucoup d’allonge et de puissance que seule la lance de cavalerie peut t’accorder. Si tu ne l’utilises pas, je préviens tout de suite objectivement que tu risques de manquer l’essentiel de l’épreuve. Même une lance plus courte que celle des bretonniens, comme celles utilisées habituellement par les scythiens, ne suffirait pas (les malus seraient certes moins importants avec une lance simple qu’avec une épée, mais il y en aurait tout de même).

a/ Attaque seule (précision, rapidité et puissance des coups), sur 75 points, ici on gagne les points, on part donc avec 0 points. Les mannequins ne peuvent pas riposter. Ils ont 80 PVs chacun et aucune armure.

Il y a 3 ensembles de cibles qu’il faut abattre en un seul passage (=round) pour chacun.

Dégâts montés : Si tu te trouves en mouvement avec ton cheval dans un sens opposé à celui de la cible [ou si la cible est immobile], ta force s’additionne avec celle de ton cheval avant d’être doublée pour le calcul des dégâts. (NB : avec une lance de cavalerie (si tu as l’entraînement pour t’en servir, et tu l’as fait avec Thibault de Pongevin, donc tu l’as), il y aura un bonus supplémentaire offert en charge uniquement).


Une cible unique au niveau du sol, représentant un homme à pied. NB : Touche facilitée (car à pied) + dégâts augmentés en charge [=sur la 1ère attaque uniquement et non sur tout le round, donc perdu si l 1ère attaque est ratée] avec lance de cavalerie (+1D10).
=> Détruite : 15 points.
=> Partiellement détruite : en fonction des dégâts infligés, 15 points correspondant à 100% de dommages.

Une cible montée, donc plus difficile à atteindre (touche normale + dégâts augmentés en charge avec lance de cavalerie [+1D10]).
=> Détruite : 20 points.
=> Partiellement détruite : en fonction des dégâts infligés, 20 points correspondant à 100% de dommages.

Deux cibles simultanées, une à pied et une à cheval. Ici, l’augmentation des dégâts en charge (+1D10) ne peut se faire que sur une des deux cibles, au choix.
=> Cible à pied détruite : 15 points.
=> Cible à pied partiellement détruite : en fonction des dégâts infligés, 15 points correspondant à 100% de dommages.
=> Cible montée détruite : 25 points.
=> Cible montée partiellement détruite : en fonction des dégâts infligés, 25 points correspondant à 100% de dommages.


b/ Défense seule. Ici c’est l’inverse, on doit seulement se défendre, attaquer pour détruire préventivement les mannequins sera sanctionné par la perte de points (mais réussir à détruire un mannequin en bloquant est en revanche parfaitement permis et particulièrement apprécié du public et du jury, qui sont connaisseurs).

Tu débutes cette phase avec 75 points, tu peux en perdre, mais pas en gagner, le but est donc de les conserver.

Attention, contrairement aux premiers, ces mannequins peuvent attaquer (ils tendent leurs lances et un système de contrepoids leur permet de riposter aux attaques au corps-à-corps qui ne les aurait pas détruites). Toute perte de PVs sera sanctionnée par une perte de points équivalente, dans la limite de 75 points. De plus, une pénalité supplémentaire de 10 points est infligée pour toute touche subie quelque soit sa gravité, toujours dans la limite de 75 points.

3 possibilités en défense : esquiver, dévier, bloquer.

Esquiver : règles normales (mais à cheval).

Dévier : il s’agit de la parade normale. Mais, pour plus de réalisme et de choix, une règle sera ajoutée pour la durée du tournoi seulement, et concernant les attaques à l’arme d’hast faites par ou contre un concurrent monté uniquement, à la condition que le défenseur dispose d’un bouclier et s’en serve. Dans tous les autres cas, les règles de parade sont normales.

Mais en ce cas, le test de parade est effectué avec un malus de -2. Parade normale si réussie. Si échec dû au malus, la déviation dégénère en blocage.

Bloquer : possible uniquement avec un bouclier et contre les armes d’hast : test de parade normal. Si réussite, coup complètement annulé remplacé par un test de forces opposées pour savoir qui est projeté par le blocage.
Si le test de forces opposées est remporté par celui qui bloque, l’autre est éjecté dans la direction opposée, et subit potentiellement des dégâts ou un choc pouvant le sonner.
Si le test de forces opposées est remporté par celui qui attaque, c’est alors le bloquant qui est éjecté en arrière par la violence de coup et en subira toutes les conséquences.

Dans tous les cas après un blocage (volontaire ou non), l’arme d’hast et le bouclier sont soumis à des tests pour voir s’ils se brisent ou non, quel que soit celui qui a été éjecté.

4 passages : -contre un mannequin à pied avec une arme « courte » (épée normale),
-contre un mannequin à pied avec arme d’hast,
-contre un mannequin monté arme courte,
-contre un mannequin monté avec arme d’hast.


c/Attaquer et se défendre en même temps, sur 100 points.

-combat à la lance de cavalerie, puis à l’arme de corps-à-corps à dos de cheval si besoin, contre une série de mannequins montés, en 1 passage (but en détruire le plus possible sans être frappé par eux).

4 Mannequins à 25 points l’un.
=> Détruite : 25 points.
=> Partiellement détruite : en fonction des dégâts infligés, 25 points correspondant à 100% de dommages.

Le premier est seul (c’est-à-dire que tu as un round complet pour l’abattre), il s’agit d’un mannequin à pied avec arme d’hast (et qui peut aussi frapper en combat rapproché). Il est équipé d’un bouclier.
Le second est seul aussi, il est monté avec arme d’hast (et peut aussi frapper en combat rapproché). Il est équipé d’un bouclier.
Ensuite vient une série de deux mannequins, un monté, un à pied, identiques aux précédents (arme d’hast+bouclier), que tu dois attaquer en un seul passage (=round). Pour cet enchaînement de 2 cibles seulement, le changement d’arme est permis (instantané, automatique et gratuit si tu le désires) après l’impact initial de lance de cavalerie si tu le souhaites. Cela te permettrait de bénéficier des bonus liés au « dégainage » et à l’utilisation de ton arme de prédilection, même si tu y perdrais légèrement en dégâts.

Attention, ces mannequins peuvent attaquer (ils tendent leurs lances et un système de contrepoids leur permet de riposter aux attaques au corps-à-corps qui ne les aurait pas détruites). Toute perte de PVs sera sanctionnée par une perte de points équivalente, dans la limite de 100 points (note que comme tu commences avec 0 points cette sous-épreuve, tu peux perdre des points que tu as déjà gagné avant sur la 2ème épreuve, mais cela ne peut impacter dans tes points de la 1ère épreuve, en revanche. Note aussi qu'il n'y a pas de pénalité supplémentaire pour les touches subies sur cette partie de l'épreuve. Enfin, remarque que puisque tu n'as que 90 PVs, en réalité ta perte de points maximum possible est de 90 [la perte de tous tes PVs sur l'épreuve étant fictive, cela ne signifiera toutefois pas la mort pour toi, mais juste l'arrêt de l'épreuve suite à des faux dégâts qui en réalité auraient été mortels, et donc un gain de points moindre]).

Tu ne peux pas choisir de ne pas combattre pour conserver tes points sur la dernière partie, sous peine de disqualification (d'ailleurs même si c'était possible ce serait bête de choisir cette option, car ce serait prendre volontairement le 0/100 en se disant "au moins je n'aurais pas de points négatifs").

Note valable pour toute l'épreuve, la lance de cavalerie (dite « lance d’arçon » dans l’équipement, a le profil suivant : 20+1D10, rapide, percutante, épuisante. Elle est remplacée gratuitement et automatiquement sans incidence aucune sur le parcours si elle se brise [l’épreuve est là pour tester les combattants pas le matériel]. C’est pourquoi, par commodité, on la considéra donc comme incassable. Elle t’est prêtée pour l’épreuve par la Confrérie du Phare et non offerte, c’est pourquoi je ne l’ajoute pas dans ton inventaire.)
Après sa contre-performance du matin, Raël Khem avait l’occasion de se rattraper sur les épreuves de l’après-midi, beaucoup mieux rémunérées en points ! Mais pour se faire, il ne devrait pas échouer et abattre un maximum de mannequins en prenant le moins de coups possible. Ce genre d’épreuve contre des automates en bois lui avait plutôt bien réussi jusqu’à présent. Saurait-il continuer sur sa lancée positive, ou la dynamique négative du matin continuerait-elle ?
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 764#p70764

Avatar du membre
Raël Khem
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Génie
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Génie
Messages : 223

Re: [Raël Khem] Le cheval, le corbeau et la relique.

Message par Raël Khem » 27 avr. 2017, 16:36

L'épreuve commençait. Asaph filait comme le vent vers le premier obstacle, ignorant les cris de la foule et les exclamations d'encouragement ou au contraire les moqueries des spectateurs, nombreux dans les gradins. Raël ne quitta pas des yeux son objectif, même alors que le vent commençait à arriver dans ses yeux, le forçant presque à les fermer.

Le premier saut vint presque trop vite: la haie! Faisant confiance à sa monture, il s'accrocha, laissant Asaph passer au-dessus dans un mouvement d'une grande grâce que n'aurait pas refusé un roi des temps anciens. Rapidement ensuite il frappa des talons sur les flancs de la bête en relevant la bride, afin de la calmer. Le prochain saut serait plus difficile et il faudrait plus de concentration.
C'est donc avec une maîtrise plus important que Raël guida sa jument devant le deuxième obstacle, qu'elle sauta encore une fois sans sourciller, provoquant les acclamations du public. Le Scythien se permit un sourire: tout se passait pour le mieux! Certes, l'épreuve ne valait que cinquante points, mais c'était toujours ça de pris. Chaque point gagné le rapprochait un peu plus de la lance et de la bénédiction des dieux!
Venait donc la troisième étape: le fossé, encore une fois tout se passa comme sur des sandales: les deux compères franchirent l'obstacle sans le moindre souci.

Venait donc la dernière épreuve: le faux combat. Asaph avait tenue bon devant les armées gobelines et les peurs classiques de la route, elle avait su ignorer le brouhaha ambiant... Tout se passerait bien. Ce qui s'ensuivit resterait gravé dans sa mémoire.

Alors que la jument s'élançait, son sabot ripa sur le sable. Perdant totalement son équilibre dans cette charge, la bête roula en avant, projetant son cavalier dans le fossé. Leurs chutes furent rudes, mais la constitution épaisse et les os résistants d'Asaph lui permirent de résister à la douleur et de rapidement se remettre debout, rien de cassé. On ne pouvait pas en dire autant de Raël, qui se releva très difficilement après être tombé de tout son long. Son bras droit le faisait souffrir, une douleur longue, lancinante, gênante. Elle commençait déjà à passer mais il sentait que son contrôle sur son bras avait diminué. Il serra les dents et se remit sur ses jambes avec son bras gauche, se dépêchant de remonter sur Asaph pour la rassurer et terminer l'épreuve.

C'était un échec complet, il n'avait même pas un point sur cinq alors que tout se passait bien et le pire était qu'il devrait rester avec cette blessure jusqu'au soir!
Il cracha dans le sable et se jura de terminer rapidement la prochaine épreuve pour aller chercher des soins. Un des médecins lui fit remarquer en plaisantant que c'était une bonne façon de cacher ses vraies capacités que d'échouer comme ça. Ce n'était pas faux, mais Raël ne souhaitait pas passer pour un faible, quand bien même ce fût avantageux sur le long-terme. Et puis, il s'en doutait déjà: lors des combats à pieds ou à cheval ses instincts parleraient et il montrerait tout son potentiel, la plaisanterie ne serait donc pas longue.

On lui expliqua sommairement la troisième épreuve, qui lui parut assez floue, à vrai dire. Pour couper court à la discussion, un page lui "conseilla" distraitement de prendre une lance de cavalerie et un bouclier, de façon à toucher rapidement les cibles et à pouvoir parer. Ayant déjà utilisé ce genre d'armes chez Foulques, Raël dût admettre qu'elles étaient efficaces, bien que lourdes et accepta d'en prendre une.

Dans tous les cas, sa tactique globale serait la suivante: Pour la première partie, attaquer les mannequins sans relâche et toujours privilégier les cibles montées. Ce serait plutôt risqué, surtout en prenant en compte son bras défaillant, mais Raël était persuadé que la malchance ne lui sourirait pas deux fois dans la même journée. Optimisme admirable, sans doute, mais que pourtant il doutait intérieurement de pouvoir concrétiser.

Pour la seconde partie, il tenterait de dévier chaque coup. Il n'avait pas confiance en ses capacités d'esquives sur Asaph...

Pour la dernière partie, la plus importante, il cumulerait attaque et défense, cherchant toujours à se protéger autant qu'à attaquer sans rien privilégier. Par contre, sur le dernier mannequin, il troquerait sa lance pour une épée, qu'il connaissait mieux.

Maintenant ne restait plus qu'à prier les dieux et à espérer que tout se passerait bien.
Modifié en dernier par [MJ] Kriegsherr le 09 mai 2017, 13:56, modifié 1 fois.
Raison : +5 xps
Raël Khem, Maître-d'armes Scythien
Profil: For 12 | End 12 | Hab 9 | Cha 8 | Int 10 | Ini 15 | Att 16 | Par 16 | Tir 8 | NA 3 | PV 100/100
Lien Fiche personnage:

http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... _rael_khem
Equipement:

Compétences:
Compagnon : Aziz, voleur
Profil : For 6 | End 6 | Hab 11 | Cha 7 | Int 8 | Ini 10 | Att 8 | Par 9 | Tir 9 | NA 1 | PV 40/40
Compétences : Fuite (1) Chance (1) Escamotage (1) Mendicité (1) Vol à la tire (1)

Avatar du membre
[MJ] Kriegsherr
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Messages : 888

Re: [Raël Khem] Le cheval, le corbeau et la relique.

Message par [MJ] Kriegsherr » 29 avr. 2017, 13:26

Après un matin en demi-teinte, Raël n’était apparemment pas satisfait par ses résultats. Et cela tombait bien, car il avait l’occasion de se rattraper dès l’après-midi, avec le début de la suite des épreuves individuelles à cheval, axées sur le combat. Mais saurait-il triompher des mannequins monté sur Asaph aussi facilement qu’il l’avait fait la veille à pied ? En tous les cas, il avait à cœur de se rattraper après sa récente contre-performance matinale ! Mais sa blessure ne l’y aiderait pas, car il ne pourrait la guérir complètement qu’après la fin de l’épreuve, une fois le soir venu.

En attendant, une fois encore, il se retrouvait sur le terrain de joute, entouré des spectateurs qui appréciaient particulièrement ce genre d’exercice. Globalement, il s’agirait exactement du même type d’épreuves que l’entraînement des seigneurs bretonniens faisaient à la lance de cavalerie, comme il avait pu le faire chez Foulques de Valfleuve, par exemple. Et cette expérience qu’il avait glanée là-bas avec cette dernière arme lui serait d’une grande utilité aujourd’hui.

Phase 1 : attaque seule :

Sur le 1er mannequin (à pied) : 16. Raté ! Seconde attaque : 9 ! Touché ! Dégâts : 66 !
Points marqués (arrondis à l’entier le plus proche) : 66/80 => 12.

Sur le 2ème mannequin (à cheval) : 15 ! Raté. Seconde attaque : 5. Touché ! Dégâts : 64 !
Points marqués (arrondis à l’entier le plus proche) : 64/80 => 16.

Sur le passage suivant : 15 ! Hé bah dis-donc ! Tu rates tout aujourd’hui ! Seconde attaque : 16. Ratée. OK. Au moins ce sera simple pour le décompte des points.
=>0.
Total de points sur l’attaque pure : 28/75 ! Pas terrible, mais tu peux encore te refaire !

Phase 2 : défense seule :

NB : Les armes courtes sont plus difficiles à parer ou esquiver que les longues armes d’hast, mais font moins de dégâts. Des modificateurs (non précisés) seront appliqués à chaque fois selon l’adversaire.

Contre le 1er mannequin : touche automatique (arme avec attribut « rapide »). Parade : 5 ! Réussite. Localisation : torse. Dégâts : 0 !

Contre le 2ème mannequin : touche automatique. Parade : 6 ! Réussite ! Localisation : Bras gauche. Dégâts : 0 !

Contre le 3ème mannequin : touche automatique (arme avec attribut « rapide »). Parade : 13. Ratée ! Relance accordée par le bouclier : 16 ! Ratée ! Localisation : torse. Dégâts : 13 !
Plus une pénalité automatique de 10 points pour avoir été touché.

Contre le 4ème et dernier mannequin : touche automatique. Parade : 2. Réussite. Localisation : corps. Dégâts : 0.

Total de points sur la défense pure : 52/75 ! Pas mal !

Phase 3 : attaque et défense :

Premier mannequin (à pied, avec arme d’hast et bouclier).
L’initiative est pour Raël : 7 ! Il touche en charge ! Blocage : 16. Raté. Nouvelle tentative car bouclier : 16. Ratée ! Le mannequin est frappé de plein fouet ! Dégâts : 70 ! Presque one-shooté (en fait jusqu’à présent sur les 1D10 malgré les relances de « percutante » tu as été d’une malchance incroyable, sinon tu aurais pu l’avoir).
Riposte du mannequin : 16. Ratée.
2ème attaque de Raël : 13. Tu touches de justesse malgré les malus de ton armure et de ta blessure, grâce au bonus contre les cibles au sol. Dégâts : suffisants pour détruire le mannequin même en cas de parade.
=> + 25 points !

Second mannequin (à cheval avec arme d’hast, en joute pure) :
Test d’INI de Raël : 1 ! Réussite critique ! Cela lui donne l’avantage que le « chevalier » ennemi ne peut pas parer sa première attaque (charge) !
Attaque de Raël : 4 ! Touché ! Pas de parade possible. Dégâts : 72 !
Riposte ennemie : 4 ! Touchée ! Parade : 10 ! Réussite ! Localisation : tête. Dégâts : 0 ! (grâce au casque).
Seconde attaque de Raël : 2 ! Touché ! Même en cas de parade, le mannequin est détruit.
=> + 25 points !

Troisième et quatrième mannequins :
Test d’INI : 12. Réussite ! Raël a l’initiative.
Attaque de Raël : 5. Touché ! Parade : 8. La parade devient un blocage ! Test de forces opposées :
Raël : 14. Ratée de 2 (car tu as musculation, mais subis le malus concernant ton bras droit).
Mannequin : 20. Echec critique. Ok.
Tu remportes haut la main le test de force, et le mannequin se brise net, en étant éjecté au sol par la force de la charge frontale.
=> +25 points.

Il est considéré, conformément à ta demande, que tu dégaines ton kopesh pour l’attaque suivante contre le mannequin.
Test d’INI : 2 ! Réussite ! Tu y parviens et peut attaquer le 1er malgré l’allonge supérieure du dernier mannequin.
Attaque de Raël : 10 ! Touché ! Parade : 8. Réussite. Dégâts : 31 !
Riposte du mannequin : 19. Ratée.
=> + 10 points !

Total de points sur l’attaque-défense : 85/100 ! Mieux, c’est même un score excellent sur cette phase.
Fin de la phase et de l’épreuve.

En tout tu as donc remporté sur cette épreuve : 179 points sur 300. Un score plutôt moyen.
La seconde moitié de l’épreuve commença de manière presque aussi catastrophique que la première. La reprise était difficile, et avec son bras douloureux, il ratait presque toutes ses charges et attaques lors de la phase offensive, arrivant à faire un score somme toute médiocre. Si cela continuait comme ça, il allait perdre une myriade de points sur cette épreuve !

Cependant, le scythien sut se remobiliser petit à petit, se reconcentrer et repartir dans la bonne direction. Cette amélioration fut toutefois très progressive, car lors de la phase de défense seule, et bien qu’il n’ait pas été atteint au bras gauche qui maniait son bouclier, il laissa passer une attaque vicieuse et vive d’une petite lame qui lui coûta cher. Mais c’était déjà mieux, il livra là une performance qui, si elle n’était pas parfaite, était respectable.

Ce fut durant la toute dernière phase, combinant attaque et défense à la fois, et qui ressemblait le plus à un vrai combat, que le guerrier du Sud, enfin chaud, fit montre de tout son talent. Certes, il manquait un peu de force à cause de sa blessure au bras droit, mais il sut néanmoins réaliser un score presque parfait, en jetant à bas tous les mannequins sauf le dernier d’entre eux qui n’en sortit cependant pas indemne pour autant. Le tout avait été effectué sans encaisser un seul coup durant cette fin de parcours.

La fois où il avait impacté de sa lance le bouclier de son dernier adversaire à cheval et l’avait projeté dans les airs et brisé avait été particulièrement applaudie. En réalité, le blocage de sa lance était plus dû à un coup du sort, puisque le scythien n’avait pas particulièrement recherché un tel effet, ni en attaque, ni en défense, mais il n’empêchait qu’il en avait quand même bénéficié.

Toujours est-il que le soir arrivant, Raël Khem put enfin profiter de soins dignes de ce nom. Pour ce faire, il fut amené à l’infirmerie, où il retrouva son fils adoptif, Aziz. Ce dernier se remettait plutôt bien de son empoisonnement, même si devait encore pour l’instant rester alité et en surveillance chez les médecins pour quelques jours au moins. Jeanine, qui lui avait promis de lui raconter en détails les épreuves qu’il manquait, était à son chevet et s’acquittait de sa tâche. L’adolescent était maintenant plus vif, il avait presque retrouvé toute son énergie, et les docteurs et infirmiers devaient constamment le maintenir en place afin qu’il ne se lève pas… Surtout lorsqu’il vit Raël entrer dans la tente médicale et qu’il voulut se précipiter vers lui. L’intrépidité et la fougue de la jeunesse éclipsait de loin chez ce petit la prudence et les précautions des hommes plus vieux et sans doute plus sages.

Le chef de l’équipe des soigneurs prit en compte cet élément, et annonça pour le calmer que son père pourrait être soigné à côté de lui, que cela ne prendrait sans doute guère de temps et qu’ensuite ils pourraient parler ensemble s’ils le souhaitaient. Cette fois-ci, cependant, ce n’était pas un médecin classique qui allait se charger de soigner la blessure du scythien. Cela aurait sans doute pris trop de temps et l’aurait pénalisé sur d’autres épreuves. Au lieu de cela, l’on fit le choix délibéré d’utiliser une potion de soin concoctée par un alchimiste et vérifiée par une Demoiselle du Graal. Le docteur conseilla à Raël de l’avaler et d’attendre qu’elle agisse dans les lieux mêmes, de manière à ce qu’ils puissent constater la bonne guérison de la blessure, et intervenir si besoin. En plus, cela permettrait au compétiteur de parler avec Aziz pendant ce temps.

La potion en question ne payait pas de mine pour un non-initié. Il s’agissait d’un liquide épais et vert, semblable à de la soupe de légumes, d’où s’élevait de légères volutes de vapeur translucide. A l’odeur comme au goût, la mixture n’était ni bonne, ni mauvaise : tout juste fade. Si les talents de cuisinier de l’apothicaire qui l’avait préparée n’étaient pas exceptionnels, ses compétences de guérisseurs se révélèrent supérieures. Le produit ne tarda pas à faire effet, et bientôt, en quelques minutes à peine, toute douleur disparut du bras.

Jeanine, la servante, s’était écartée pour laisser de l’intimité à Aziz et Raël, pendant que la potion agissait. L’air jovial et admiratif, l’enfant en profita pour exprimer au guerrier toute la confiance qu’il avait en lui :


–Jeanine m’a tout raconté de vos épreuves, père ! J’aurais bien aimé venir vous regarder et vous supporter moi aussi, mais le médecin a été catégorique…

En tout cas, sachez que je crois en vous. Vous allez gagner parce que contrairement à eux vous avez une cause juste, père. Vous ne vous battez pas seulement pour vous, pour l’argent, la gloire ou pour la récompense, seigneur, mais aussi et surtout pour reprendre ce qui vous revient de droit, ce qu’ils ont volé ! Les dieux vous seront favorables, j’en suis sûr. Et puis, il faut reconnaître que de toute façon, vous n’en avez pas besoin, vous êtes le meilleur !
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopi ... 764#p70764

Avatar du membre
Raël Khem
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Génie
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Génie
Messages : 223

Re: [Raël Khem] Le cheval, le corbeau et la relique.

Message par Raël Khem » 03 mai 2017, 00:54

Sa blessure au bras le lançait terriblement. Chaque impact d'attaque, porté par la main droite, le faisait souffrir atrocement. Au début, il crut même ne jamais réussir à passer tous ces mannequins... La lance frappait, encore et encore, les vibrations qu'il ressentait dans tout son corps augmentaient, lui faisant presque perdre conscience. Un certain défaitisme finit par l'envahir: s'il ne pouvait pas combattre des mannequins, pouvait-il espérer vaincre les terribles combattants qui viendraient ensuite, comme Rachid?

Non! Il ne devait pas abandonner, pas maintenant. S'il avait survécu jusque là c'était que les dieux lui avaient accordé leur bénédiction, il n'avait ainsi pas le droit des les décevoir. Reprenant du poil de la bête, il termina sa première épreuve, certes avec un score très faible, mais avec une envie de vaincre renouvelée. Il était l'élu des dieux, leur messager dans l'Empire et la Bretonnie: il allait réussir et ces mécréants apprendraient à craindre les Scythiens.
En conséquence, le maître-d'armes repartis à l'assaut pour l'épreuve de défense pure: la quasi-totalité des coups furent parés et un score respectable fût réalisé. Pour Raël ce n'était pas suffisant, un meilleur score pouvait être atteint, il le fait, pour plaire à Ptra!

C'est donc l'or de l'épreuve d'équilibre attaque et défense que son corps ragaillardit par la détermination donna toute sa mesure: les trois premiers mannequins furent annihilés, le dernier fortement endommagé. Le score était presque parfait, sa victoire presque totale. Enfin, quelque chose de respectable. Le guerrier sourit en pensant que tout cela se terminait sur une bonne note. Ne lui restait plus qu'à se soigner et à rattraper son retard ensuite...

Emmené par des serviteurs à l'infirmerie, il commença avant tout par embrasser Aziz, qui semblait bien remis. Il faudrait lui parler... Il avait besoin d'entendre quelque chose... En tout cas, la potion, même si de goût et d'odeur douteux, fût promptement engloutie et ses effets rapide. C'était incroyable, mais le douleur terrible s'estompa et Raël se sentit comme neuf!
Raël et Aziz étaient plus ou moins seuls. Dans tous les cas, le Scythien lui parla en arabéen, de façon à ce que nul ne puisse le comprendre:


-"Merci Aziz, merci beaucoup... Mais j'ai quelque chose d'important à te dire..."

Le guerrier se gratta le haut du dos, très gêné.

-"Je pense qu'il vaut mieux que je t'envoie à Al-Haik par le premier bateau. De là, tu pourras rejoindre les Scythiens pour aller à Numas."

Avant que le jeune garçon ait pu répondre, il leva la main pour l'arrêter et continua.

-"Tu es jeune et encore fragile... Plus j'avance dans ce monde, plus j'accumule les ennemis et pour eux tu es une cible de choix. Même sans ça, tu es exposé, l'empoisonnement l'a prouvé. Je t'aime comme un fils, Aziz, et je ne veux pas mettre ta vie en jeu. A Numas tu apprendras le respect du Roi-Dieu, les arts militaires et la rude vie du désert. Je pense que c'est le mieux pour toi Aziz, pour que tu puisses devenir un adulte accomplit et que tu ne meurs pas bêtement dans une attaque qui m'était destinée..."

Quelques larmes perlèrent à ses yeux. Parler ainsi lui en coûtait beaucoup, mais il le fallait: pour leur salut à tous les deux.
Modifié en dernier par [MJ] Kriegsherr le 09 mai 2017, 13:56, modifié 1 fois.
Raison : +5 xps
Raël Khem, Maître-d'armes Scythien
Profil: For 12 | End 12 | Hab 9 | Cha 8 | Int 10 | Ini 15 | Att 16 | Par 16 | Tir 8 | NA 3 | PV 100/100
Lien Fiche personnage:

http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... _rael_khem
Equipement:

Compétences:
Compagnon : Aziz, voleur
Profil : For 6 | End 6 | Hab 11 | Cha 7 | Int 8 | Ini 10 | Att 8 | Par 9 | Tir 9 | NA 1 | PV 40/40
Compétences : Fuite (1) Chance (1) Escamotage (1) Mendicité (1) Vol à la tire (1)

Répondre

Retourner vers « Les autres régions »