[Mêlété] Brionne

La Bretonnie, c'est aussi les villes de Parravon et Gisoreux, les cités portuaires de Bordeleaux et Brionne, Quenelles et ses nombreuses chapelles à la gloire de la Dame du Lac, mais aussi le Défilé de la Hache, le lieu de passage principal à travers les montagnes qui sépare l'Empire de la Bretonnie, les forêts de Chalons et d'Arden et, pour finir, les duchés de L'Anguille, la Lyonnesse, l'Artenois, la Bastogne, l'Aquilanie et la Gasconnie.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Malal
PJ
Messages : 117

Re: [Mêlété] Brionne

Message par [MJ] Malal » 27 juil. 2016, 11:44

La femme... la chose... continuait de trembler dans son coin. Lorsque Guilbert essaya de la prendre part la main pour l'emmener elle se remit à hurler.
Image

GroooooOOouuuIIIUIUIiiiIIiiiIiI AAAnnAnANANANNAAAAaaaannnnnnn

Guilbert regarda Mélétê d'un air interrogateur.
Image

Je peux la prendre sur mon épaule ou bien abréger ses souffrances... Je ne sais trop comment agir...

Après avoir répondu, Mélétê ouvrit la porte. Derrière se trouvait un pièce plus large mais plus sombre taillée à même la roche. Il y avait un bureau d'étude et des étagères qui attirèrent bien vite l'attention de notre héroïne au grand cœur. Sur celles-ci étaient disposés toutes sortes de flacons, fioles et bocaux avec des "choses" à l'intérieur. De là où elle était, Mélétê ne distinguait pas bien les détails. En s'approchant:

Attention images très beurk (ne pas regarder après manger)
Image

Image

Image

Image


Image
Des dizaines de flacons contenant des yeux, des doigts, langues ou autres oreilles baignant dans un liquide transparent. Un peu plus loin se trouvaient de plus larges bocaux enfermant, quant à eux, des fœtus difformes.

Tournant les yeux pour se remettre elle aperçoit sur le bureau d'étude, un parchemin à demi-brûlé qui fume encore.

De là où vous venez vous entendez, au loin (enfin vous semble-t-il) des bruits et des voix qui résonnent.

Ils sont par là... Quelqu'un les a vus... On le tient ce fumier... Tuez les !!
Image

Des hommes arrivent par le tunnel... Il nous restent peu de temps... Il semblerait que quelqu'un trouve que nous faisons de bien beaux coupables désignés... Que faisons nous?

En parcourant la pièce du regard tu n'aperçois pas de passage. Tu as pourtant bien entendu quelqu'un...
INI
Jet 1d20+0
9+0 = 9

INT
1d20+0
2+0 = 2
réussite
Tu remarques qu'il y a des traces sur le sol, à coté d'une étagère: il doit y avoir un passage derrière. Il te reste quelques instants pour donner tes ordres.
Considère que Guilbert peut faire 2 actions et toi aussi avant que les voix n'arrivent.
" Les ennemis de mes ennemis sont mes amis "

"Parfois un fier guerrier se voue à Malal, et toutes les puissances du Chaos tremblent, car le rire du Dieu Banni emplit l'immensité de son tombeau cosmique…"

Avatar du membre
Mélétê
PJ
Messages : 172
Profil : en signature
Autres comptes : [MJ] The Puppet Master

Re: [Mêlété] Brionne

Message par Mélétê » 27 juil. 2016, 14:30

L' horreur était bien à la hauteur de ce que Mélétê redoutait et elle dut réprimer un haut-le-cœur à la vue du contenu des étagères. Néanmoins, elle ne détourna pas le regard immédiatement de manière à ce que de telles images endurcissent sa volonté de retrouver l'être abject à l'origine de tout ça. Celui-là même qui avait, quasiment sous ses yeux, dépecé une malheureuse fille des rues. Elle ne devait pas faiblir.
Elle en était presque venue, marquée qu'elle était par les horreurs de la crypte en Altdorf, à en faire une affaire personnelle. Comme si abattre ce monstre revenait à abattre une partie de celui qui avait à jamais changé sa vie et celle de ceux qu'elle aimait.

---

Interrompue par les voix et la demande de Guilbert au moment où elle s'approchait du parchemin encore fumant, Mélétê s'en saisit à la hâte, achevant d'en arrêter la combustion, et décida :

- Là ! Ce meuble. Il doit y avoir un passage derrière. Aide-moi à le déplacer.


En même temps que Guilbert s'affairait, la jeune femme attrapa de quoi éclairer leur avancée si jamais cela devait s'avérer nécessaire. Dès que le passage fut ouvert, elle y jeta un œil et, son pistolet toujours fermement tenu, elle entra exhortant son garde du corps à en faire autant et à remettre le meuble en place autant que possible.

Prenant ensuite le temps de contrôler qu'aucun danger ne les menaçait, Mélétê commença à progresser le plus rapidement possible sans pour autant négliger la prudence de mise en de telles conditions.

*Je ne te lâcherai pas cette fois-ci !*
Mélétê, bandit de grand chemin.
Profil: For 8 | End 8 | Hab 12 | Cha 10 | Int 9 | Ini 10 | Att 10 | Par 10 | Tir 12 | NA 2 | PV 70/70
Lien Fiche personnage : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_melete

Avatar du membre
[MJ] Malal
PJ
Messages : 117

Re: [Mêlété] Brionne

Message par [MJ] Malal » 20 août 2016, 13:55

Guilbert déplaça l'étagère sans broncher, la force de cet homme était vraiment impressionnante. Derrière l'étagère se trouvait un passage, taillé à même la roche dont on ne voyait pas le fond; Vous vous y engouffrèrent en ayant pris soin de refermer derrière vous.

Avant d'arriver au premier virage vous entendez les voix arriver dans la salle où vous vous trouviez.

Par la grâce des Dieux, c'est horrible. Mais quel est cet endroit? Elle avait raison, ils étaient bien ici... Le videur de La Gueuse... J'en r'viens pas...Tout c'temps on l'cotoyait...
Image

Mais.... *les yeux de Guilbert s'écarquillèrent* Ils pensent qu'il s'agit de moi... Vite rattrapons le, où je ne donne pas cher de ma peau...

Il prit la "femme" dans ses bras et commença a te suivre. La lumière de votre torche dansait sur les parois, un bruit d'eau se faisait entendre au loin, vous arrivèrent à un embranchement où s'écoulait un petit cours d'eau qui servait à éliminer les résidus des égouts. A gauche une lumière indiquait la sortie, à droite l'obscurité la plus totale et le retour dans les méandres des égouts.

En regardant le sol, il ne fallait pas être un grand pisteur pour découvrir que le "meurtrier" était parti vers la sortie. Aussi vous décidâmes prestement de le suivre en prenant soin de couvrir la moitié de visage de votre nouvelle amie.

La lumière vous brula les yeux et il vous fallu quelques instant pour recouvrer la vue. Le spectacle était grandiose, le petit ruisseau naudéabond dans lequel vous pataugiez se jetait dans une plus grande rivère qui elle même devait se jeter dans la Brienne.
Image
Cependant, aucune trace de votre suspect numéro un.
" Les ennemis de mes ennemis sont mes amis "

"Parfois un fier guerrier se voue à Malal, et toutes les puissances du Chaos tremblent, car le rire du Dieu Banni emplit l'immensité de son tombeau cosmique…"

Avatar du membre
Mélétê
PJ
Messages : 172
Profil : en signature
Autres comptes : [MJ] The Puppet Master

Re: [Mêlété] Brionne

Message par Mélétê » 14 sept. 2016, 10:25

Poussée par la crainte de perdre une deuxième fois le maniaque à l'origine de l'atmosphère pesante qui s'abattait sur la ville à la nuit tombée, Mélétê pressa le pas jusqu'à débouler en courant à la lumière du jour. Une fois ses yeux habitués à la clarté aveuglante qui contrastait si brutalement avec l'obscurité des souterrains et des égouts, elle chercha du regard celui qu'elle poursuivait. Elle haletait et pouvait sembler folle si quelqu'un était tombé sur elle à ce moment-là. Après quelques secondes, les dents serrées, elle dut se résoudre à accepter que sa proie lui avait échappé.
La jeune femme aurait aimé avoir plus de temps pour examiner les alentours et fouiller le moindre buisson mais les hommes qui s'étaient élancés derrière Guilbert et elle n'allaient pas tarder à faire leur apparition.
D'ailleurs, comment se faisait-il que dans le dédale des tunnels souterrains de Brionne, ces types soient aussi facilement tombés sur eux alors même que ni son garde du corps, ni elle-même ne savaient où ils allaient ?
Pour Mélétê, cela ne faisait aucun doute, quelqu'un les avait lancé sur leurs traces ! Ce qui impliquait que ce « quelqu'un » connaissait leur intention de se rendre dans les égouts et qu'il savait également où exactement, ses sbires allaient pouvoir les trouver. Pour faire court, c'était sans doute un piège visant à les accuser à la place du véritable malade mental qui dépeçait de pauvres femmes.
De deux choses l'une : ou ce fou était haut placé ou il avait de puissants alliés qui cautionnaient et couvraient ses agissements. Et c'était peut-être une bonne chose finalement…
La hors-la-loi avait dans l'idée de remonter l'écheveau jusqu'à ce « quelqu'un » pour mieux retrouver le dément qu'il protégeait, mais, avant, elle ne prendrait pas le risque de perdre de précieux indices en fuyant devant quelques hommes de main…

- Guilbert, emmène cette pauvresse au temple de Shallya et confie-la aux bons soins des sœurs de la miséricorde. Caches-y toi aussi et attends-y moi. Raconte tout à la prêtresse qu'on y a vu. Je couvre votre fuite et je te rejoins.

En fait, Mélétê n'avait pas l'intention de suivre immédiatement le videur de Dame Claudine ; elle espérait « convaincre » ses poursuivants de ne pas continuer à ses trousses.
Ainsi, sans attendre de savoir si Guilbert allait suivre ses injonctions, elle tendit son bras armé et fit feu dans le tunnel. Non pour toucher mais bien pour effrayer ceux qui s'y trouvaient. C'est pourquoi, elle visa sciemment trop haut pour faire mouche. Elle espérait que le bruit de la détonation et la confusion que cela engendrerait suffiraient à mettre en fuite les hommes qui les avaient pris en chasse. Immédiatement après, elle attrapa sa poire à poudre et un autre plomb pour recharger son arme et, de la même manière, faire feu une deuxième fois. Après quoi, elle rechargea encore et se tint prête à un troisième tir si jamais elle s'apercevait que les hommes étaient toujours là. Si tel était le cas, elle n'aurait pas d'autre choix que de tirer juste et blesser. Nul doute, dans l'esprit de la jeune femme, que ces hommes de main ne risqueraient pas leur vie à s'entêter dans un tunnel où ils se feraient tirés comme des lapins.
Elle avait de quoi tirer dix fois et espérait qu'elle n'aurait pas à verser le sang mais elle était déterminée…

Elle souhaitait s'octroyer assez de temps pour fouiller les environs à la recherche de traces qui pourraient la mettre sur la piste de celui que la prêtresse avait appelé « l'ombre ».
Modifié en dernier par [MJ] Malal le 14 sept. 2016, 10:25, modifié 1 fois.
Raison : 90 XP (rappel des XP des précédents post)
Mélétê, bandit de grand chemin.
Profil: For 8 | End 8 | Hab 12 | Cha 10 | Int 9 | Ini 10 | Att 10 | Par 10 | Tir 12 | NA 2 | PV 70/70
Lien Fiche personnage : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_melete

Avatar du membre
[MJ] Malal
PJ
Messages : 117

Re: [Mêlété] Brionne

Message par [MJ] Malal » 14 sept. 2016, 10:52

Image

Hors de question que je retourne à la ville avec cette...Je ne sais même pas comment l'appeler.... Ils savent qui je suis, ils ont prononcé mon nom!!!

Mais comment? ... Sais-tu ce qu'ils me feront s'ils m’attrapent? Tu connais leur chiens?

L'homme frémissait de peur... Il sursauta lorsque Mélétê ouvrit le feu. Il recula pour les deux suivantes.
Image

Et maintenant.. Que faisons-nous?
Personne ne vint, peut être les coups de feu les avaient ils refroidis ou bien n'avaient-ils pas encore trouvés le passage. Toujours étaient-ils que vous étiez tranquille pour chercher des indices...
Jet secret
Mélétê fouilla les broussailles alentours mais ne trouva rien, pas d'empreintes ou de morceau de tissus. Guilbert en fit autant après avoir déposé délicatement la femme.
Jet secret
Mais ne trouva rien de bien concluant lui non plus...
Image

Vous ne devriez pas rester ici... Ils vont arriver... En nombre... Vous ne pourrez rien faire... Venez avec moi !
L'homme semblait avoir surgit de nul part et commençait déjà à s'éloigner en s'appuyant sur son baton
" Les ennemis de mes ennemis sont mes amis "

"Parfois un fier guerrier se voue à Malal, et toutes les puissances du Chaos tremblent, car le rire du Dieu Banni emplit l'immensité de son tombeau cosmique…"

Avatar du membre
Mélétê
PJ
Messages : 172
Profil : en signature
Autres comptes : [MJ] The Puppet Master

Re: [Mêlété] Brionne

Message par Mélétê » 09 oct. 2016, 13:10

Face à ce qu'elle considérait comme un manque de courage, Mélétê avait, dans un premier temps, voulut fustiger Guilbert mais elle avait pris sur elle et, les dents serrées, elle se contenta de tourner les talons à la recherche de traces qui lui aurait permis de continuer la poursuite. Mais ce fut en vain.
La jeune femme pestait intérieurement à la fois contre la tournure des événements et contre son incapacité à retrouver la piste du malade mental qu'elle désirait de plus en plus tenir entre ses mains.
Que n'avait-elle pas imaginé qu'elle lui ferait une fois qu'elle l'aurait attrapé. Elle en était devenu sadique à force de penser aux tortures qu'elle lui ferait endurer pour le châtier de ses crimes ; car, dans son esprit, il ne faisait aucun doute qu'elle ne pourrait jamais obtenir de la « justice des hommes » de punition suffisante et appropriée pour celui qu'elle n'avait fait qu'entrevoir la veille sous la pluie mais qui, depuis, n'avait cessé de hanter ses pensées ravivant d'anciennes blessures qu'elle aurait aimé pouvoir oublier.
Alors que Mélétê regardait tristement le visage monstrueux de la pauvre créature qu'ils venaient de découvrir dans les égouts de Brionne, deux larmes roulèrent sur ses joues. La jeune femme était un cœur sensible et elle avait toujours eu du mal à garder l’œil sec face à la misère de ses semblables. Ainsi, sa condition de hors-la-loi et de voleuse était un sacerdoce. Là où d'autres affichaient leur volonté de vivre en marge aux crochets de la société, elle opposait sa profonde humanité et son besoin d'agir pour rétablir un peu de justice et d'équité dans le monde qui l'entourait. Elle s'était de tout temps opposée à l'oppression et à l'autorité des riches et des puissants. A cet instant, lui revinrent en mémoire les histoires que sa mère lui racontait, enfant, sur une bande d'hérrimaults Bretonniens vivant dans les bois et détroussant les riches pour redistribuer aux pauvres. Etait-elle devenue, à son tour, un redresseur de torts ? Cette perspective ramena un peu de couleurs sur son visage et un timide sourire courba ses lèvres purpurines. Non. Elle n'était pas de ceux-là. Mélétê n'avait aucunement l'ambition de rendre la justice à tort et à travers même si elle ne supporterait jamais de laisser l'injustice et la vilenie ajouter à la misère des démunis. Néanmoins, elle ne perdait pas, non plus, de vue la « mission » qu'elle s'était donnée de retrouver et de sauver sa sœur…
Finalement, alors que Guilbert s'était lui aussi mis en quête d'une éventuelle piste à suivre, la jeune hors-la-loi s'avança vers la pauvresse et la couvrit de son long manteau. Puis, elle l'aida à se lever et lui sourit avec une sincère gentillesse, oubliant les turpitudes de ses récentes pensées.

- Viens, murmura-t-elle doucement, je vais t'emmener où on ne te fera plus de mal. Tu y trouveras repos et réconfort auprès des sœurs de la miséricorde, filles de Shallya.

Mélétê s'apprêtait à héler son garde du corps quand un vieillard, sorti de nulle part, les invita à le suivre avant qu'ILS n'arrivent. D'abord surprise et méfiante, la jeune femme allait demander des éclaircissements mais elle préféra bien vite suivre l'homme qui commençait déjà à s'éloigner, avant d'engager la conversation.
Ainsi, elle siffla pour attirer l'attention de Guilbert et lui fit signe de venir, puis elle prit la pauvre « femme » par les épaules pour se mettre en marche derrière le vieil homme. Même si ce dernier n'avait pas l'air dangereux de prime abord et ne les avait nullement menacés, elle restait sur ses gardes et son regard scrutait les environs au fur et à mesure qu'elle se rapprochait de lui. Son pistolet était chargé et sa rapière était à portée de main ; elle serait prompte à s'en saisir si jamais il lui fallait se défendre.

Une fois à portée d'oreille, elle demanda doucement :
- Qu'est-ce que vous faisiez là-bas ? Si vous savez qu'on est poursuivi, c'est que vous avez vu ou savez quelque chose. Où est passé le monstre qu'on poursuit ?


Ses questions étaient pressentes car Mélétê pensait enfin obtenir des réponses à toute cette histoire. Cet homme savait quelque chose, elle en était persuadé et ne laisserait pas passer sa chance d'éclaircir les ténèbres qui entouraient ces mystérieux événements. Après tout, ils n'étaient peut-être pas les seuls à poursuivre ce fou...
Mélétê, bandit de grand chemin.
Profil: For 8 | End 8 | Hab 12 | Cha 10 | Int 9 | Ini 10 | Att 10 | Par 10 | Tir 12 | NA 2 | PV 70/70
Lien Fiche personnage : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_melete

Avatar du membre
[MJ] Malal
PJ
Messages : 117

Re: [Mêlété] Brionne

Message par [MJ] Malal » 21 oct. 2016, 13:52

Qu'est-ce que vous faisiez là-bas ? Si vous savez qu'on est poursuivi, c'est que vous avez vu ou savez quelque chose. Où est passé le monstre qu'on poursuit ?


L'homme avançait tranquillement, à son rythme, s'appuyant sur un bâton pour aider une jambe blessée. Chaque pas vous éloignait peu à peu de la ville et de son tumulte mais aussi de vos poursuivants.
Image


En voilà des questions jeune fille. Je pourrai vous mentir et vous dire que j'étais là car le bruit des coup de feu m'a averti que quelque chose se passait et que j'ai deviné que vous étiez poursuivi car vous avez passé un certain temps à fixer la sortie des égouts par laquelle vous êtes arrivés...

Mais tout mensonge est une blessure de l'âme...
L’homme désigna de son bâton gravé, un mince filet de fumée qui s'élevait d'un vieux moulin à demi effondré.
Image

C'est là que nous allons pour l'instant... Vous aurez de quoi vous restaurer et nous pourrons parler...
Fin du Chapitre 1 : Les filles de joie

Début du chapitre 2
Image
La bâtisse s'était effondrée à cause d'un incendie, il y a probablement quelques années et n'avait pas été reconstruite. la végétation avait pris le dessus et la dissimulée presque totalement. Là sous le couvert de la demi toiture, un léger campement de vagabond avait été dressé. Un petit feu était presque éteint alors qu'au dessus mijotait une soupe d'herbes dans un chaudron bosselé avec dans un coin un baluchon comprenant les maigres affaires de toute une vie.

L'aspect de l'homme dénotait avec ce décor. Il portait l'armure d'un chevalier et son regard profond inspirait le respect et la crainte.
Image

Mangeons et parlons un peu... *l'homme servit trois soupes dans des bols d'argile et se mit à l'aspirer bruyamment* A en juger par celle que vous transportez je dois comprendre que vous l'avez trouvé... Vous avez réussit là où j'ai échoué semble-t-il... Mais il semble que la conclusion soit la même pour nous trois... Vous ne pouvez rentrer sans mourir... tenter de pénétrer en ville serait du suicide sans un minimum de préparation.

*Il aspira bruyamment puis jeta un œil empli d'amour envers la "créature"*

Que t'ont-ils fait?

*Puis il revint à vous*

Je l'ai cherché durant des semaines... J'ai remué ciel et terre.. ce qui m'a valu bien des ennuis...

Il s'agit de ma fille... Elisabeth... Elle était promise à un valeureux chevalier que je connais et qui m'a sauvé la vie. Ils étaient amoureux et il a su prouver qu'il en était digne... Seulement tout ne s'est pas passé comme prévu. D'autres avaient des vues sur la beauté de ma fille, certains ont été défié par son prétendant et d'autres se sont effarouchés à la mort des premiers... Mais il en est resté un, tapis dans l'ombre, qui ne s'était pas montré. Lise fut enlevé alors que je battais campagne, je ne compris pas tout de suite comment cela fut possible mais à présent les pièces commencent à s'assembler. Je n'ai pas de preuve, aussi n'accuserai-je personne, mais celui qui devait être mon gendre et moi même avons été banni de la cité sous peine de mort. Un "jugement" a été rendu sans notre présence nous accusant de fomenter un coup d'état...

Cela est une absurdité sans nom et laisse présumer que l'auteur de l'enlèvement est quelqu'un d’extrêmement puissant...

Mais vous... Comment en êtes vous arrivés là?
" Les ennemis de mes ennemis sont mes amis "

"Parfois un fier guerrier se voue à Malal, et toutes les puissances du Chaos tremblent, car le rire du Dieu Banni emplit l'immensité de son tombeau cosmique…"

Avatar du membre
Mélétê
PJ
Messages : 172
Profil : en signature
Autres comptes : [MJ] The Puppet Master

Re: [Mêlété] Brionne

Message par Mélétê » 24 oct. 2016, 18:36

Il était étrange de voir comment l'architecte du destin s'amusait à enchevêtrer les fils de la vie des pauvres âmes qui peuplaient le Vieux Monde.
Comment des êtres qui n'auraient jamais dû se fréquenter étaient si souvent amenés à se rencontrer.
Comment, elle, Mélétê, la voleuse qui n'avait jamais ni quitté l'Empire, ni même quitté Altdorf, se retrouvait maintenant en Bretonnie à la poursuite d'un malade mental sous la protection d'un « videur » de bordel à discuter avec un vieux chevalier alors qu'elle n'avait fait que suivre la trace de sa sœur dans l'espoir de trouver un moyen de la ramener vers « la lumière ».

- Ce serait une bien trop longue histoire que la mienne, commença la jeune femme, alors j'irai à l'essentiel de ce qui nous préoccupe. Après un léger soupir, elle poursuivit. Hier, à peine arrivée à Brionne, j'ai eu affaire avec le dément que je poursuis depuis ; il a assassiné, presque sous mes yeux, une fille des rues et lui a écorché le visage avant que j'ai pu l'en empêcher. Guilbert et moi n'avons fait qu'emmenée la malheureuse dépouille au temple de Mòrr où une prêtresse, qui semblait en savoir plus long qu'elle n'a bien voulu m'en faire part, nous a aiguillés vers les égouts. C'est là que nous avons trouvé Elisabeth… Mélétê était soulagée et heureuse de connaître le nom de la pauvre « créature ». Malheureusement, nous n'avons pas eu l'occasion de fouiller les lieux ; des hommes ont débarqué. Ils étaient trop bien informés pour que cela ne soit dû qu'au hasard ; quelqu'un savait qu'on y serait et où on serait. Et ce que vous venez de dire ne fait que confirmer ce que je supputais déjà...

Ainsi donc, Mélétê ne s'était pas trompée. Avoir la confirmation de la noblesse des origines du fou qu'elle pourchassait ne la réconfortait pourtant pas. Au contraire, cela ajoutait de nombreuses difficultés à son entreprise. Néanmoins, cela présentait aussi l'avantage d'offrir une base à son « enquête ».
La jeune femme avait dans l'idée qu'il serait plus facile de trouver les commanditaires des hommes qu'on avait lancé à leurs trousses que de continuer à fouiller la ville et ses souterrains à l'aveuglette.
Pour l'heure, le vieil homme pouvait aussi fournir quelques indices susceptibles de la mettre sur la bonne piste.

- D'ailleurs, j'aimerai à mon tour en savoir plus sur votre « enquête » et je me fous que vous ne vouliez accuser personne. Si vous avez des soupçons sur quelqu'un, dites-moi tout ! Je passerai inaperçue dans les rues de la ville et je pourrai m'approcher sans trop de problème de ceux qui couvrent ce dingue ! Je suis étrangère ici et personne ne me connaît, pourtant on essaie de nous mettre ces crimes sur le dos. Qui vous a accusé ? Qui vous a jugé ? Dites-moi ce que vous savez car nous n'avons pas d'autres pistes pour l'heure et nous ne pouvons pas laisser celui qui a fait ça à votre fille s'en tirer comme ça !

Tout à coup, Mélétê réalisa qu'elle n'avait toujours pas rencontré le « gendre » du vieil homme… et que d'autres questions plus terre à terre restaient en suspens.

- Où est le fiancé d'Elisabeth ? Que faites-vous aussi près des égouts ? Comment se fait-il que vous n'ayez rien trouvé après des semaines à remuer ciel et terre, alors qu'il ne m'a fallu qu'une nuit pour la retrouver ? Qui êtes-vous pour qu'on s'en prenne ainsi à votre fille ?

La voix de la jeune femme commençait à s'exalter à mesure qu'elle débitait toutes les questions qui lui traversaient l'esprit. Elle s'était même levée et approchée de Elisabeth. Elle avait vraiment pitié de cette pauvre jeune fille mutilée, aux yeux hagards et implorants. Ne feraient-ils pas mieux de s'occuper d'elle avant de se préoccuper de retrouver le dément qui l'avait torturée ?

- Occupez-vous de votre fille… finit-elle par lâcher dans un soupir avant de laisser retomber ses épaules. J'ai besoin de repos avant d'aller plus loin.
Ah, j'ai trouvé ça,
ajouta la jeune femme en tendant au vieil homme le parchemin noirci qu'elle avait sauvé des flammes quelques minutes plus tôt. Peut-être est-ce un indice de son identité étant donné qu'il voulait le détruire. Malheureusement, je ne sais pas lire… et encore moins le Bretonnien.

Mélétê s'avança alors vers le chaudron et d'un signe de tête demanda l'autorisation de se servir un bol de soupe. Après quoi, elle se laissa tomber face à la rivière pour laisser ses pensées s'envoler où bon leur sembleraient. Elle était réellement épuisée et n'avait pas eu la moindre occasion de se restaurer ou dormir depuis qu'elle avait débarqué à Brionne. Une fois la soupe d'herbes avalée, elle questionna Guilbert. Elle avait besoin de savoir ce qu'il pensait de tout ça. Peut-être portait-il un œil différent sur cette histoire ?

- Et toi Guilbert ? Qu'est-ce que tu penses de tout ça ? Continueras-tu à m'épauler au risque d'être accusé à la place de ce fou ? Crois-tu que c'est à nous de régler cette affaire ? Ne ferions-nous pas mieux de partir loin d'ici et laisser cette ville aux mains de celui qu'elle a choisi de cacher ?
Mélétê, bandit de grand chemin.
Profil: For 8 | End 8 | Hab 12 | Cha 10 | Int 9 | Ini 10 | Att 10 | Par 10 | Tir 12 | NA 2 | PV 70/70
Lien Fiche personnage : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_melete

Avatar du membre
[MJ] Malal
PJ
Messages : 117

Re: [Mêlété] Brionne

Message par [MJ] Malal » 02 nov. 2016, 13:49

D'ailleurs, j'aimerai à mon tour en savoir plus sur votre « enquête » et je me fous que vous ne vouliez accuser personne. Si vous avez des soupçons sur quelqu'un, dites-moi tout ! Je passerai inaperçue dans les rues de la ville et je pourrai m'approcher sans trop de problème de ceux qui couvrent ce dingue ! Je suis étrangère ici et personne ne me connaît, pourtant on essaie de nous mettre ces crimes sur le dos. Qui vous a accusé ? Qui vous a jugé ? Dites-moi ce que vous savez car nous n'avons pas d'autres pistes pour l'heure et nous ne pouvons pas laisser celui qui a fait ça à votre fille s'en tirer comme ça !

Image
Me juger? Cela ne peut venir que d'une personne ma chère... J'étais un chevalier de renom... Je possédais un vignoble que je comptais amener à maturité une fois ma retraite venue. Vignoble qui m'avait été légué il y a plusieurs années. Il possède une parcelle de vieilles vignes, un muscat oublié car la plupart des pieds sont partis dans un incendie il y a 30 ans je crois...

Mais voilà que je m'égare encore.. Il faut que se soit un proche du Duc Théodoric de Brionne ou le Duc lui-même... Il avait des vues sur ma Lise... comme sur toutes les femmes de la région d'ailleurs. Lorsque ses yeux se posent sur une dame qu'il désire ardemment il a le même regard que durant la bataille... Il semble ne plus se contrôler.. Mais de là à ...
La voix du vieux chevalier devint murmure.

- Où est le fiancé d'Elisabeth ? Que faites-vous aussi près des égouts ? Comment se fait-il que vous n'ayez rien trouvé après des semaines à remuer ciel et terre, alors qu'il ne m'a fallu qu'une nuit pour la retrouver ? Qui êtes-vous pour qu'on s'en prenne ainsi à votre fille ?

Image
Ce que je faisais près de ces égouts? Je guettais ma chère. Je savais que ce chien avait déjà pris ce passage autrefois et j'espérais qu'il le reprenne encore. Mais je me suis fais avoir comme le plus jeune des pages. Je ne m'étais pas encore relevé que ce chien avait déjà disparu dans les bosquets en direction de la ville. *Le vieil homme frappa sa jambe malade*

En ce qui concerne mon enquête. Je n'ai rien trouvé de probant mais mes soupçons se porte sur les proches du Duc ou le Duc lui-même. Il n'a même pas daigné répondre à ma missive lui demandant, au nom de notre amitié, de bien vouloir expliquer les accusations qui me sont portées.

En ce qui concerne le fiancé de Lise nous irons le voir ai crépuscule... Vous devrez laisser vos armes à l'entrée du camp. Ils ne plaisantent pas avec la sécurité. Vous pourrez rentrer car vous êtes avec moi, mais ne vous écartez pas...

Peut-être est-ce un indice de son identité étant donné qu'il voulait le détruire. Malheureusement, je ne sais pas lire… et encore moins le Bretonnien.


Le chevalier se saisit du papier et plisse ses yeux fatigués en tentant de lire ce qui restait.

Image
.... stable mais précaire.... core une avance.... sultats probants... manque la sixi....
...stitués insuffisantes besoin...... entôt nouvelles... de plus ...mantes épouses
Selon les dés........ rrupteur.

Je n'arrive pas à déchiffrer autre chose. Il devait s'adresser à son commanditaire. J'aurais aimé que la lettre vienne de ce dernier... J'aurai pu déterminer si l'écriture correspondait...

- Et toi Guilbert ? Qu'est-ce que tu penses de tout ça ? Continueras-tu à m'épauler au risque d'être accusé à la place de ce fou ? Crois-tu que c'est à nous de régler cette affaire ? Ne ferions-nous pas mieux de partir loin d'ici et laisser cette ville aux mains de celui qu'elle a choisi de cacher ?
Image

Bien sur.. Que faire d'autre? J'ai un devoir envers Dame Claudine... Je ne peux la laisser seule.. Elle m'a trop aidé lorsque j'en avais besoin. D'ailleurs nous devrions essayer de la contacter.. Elle a le bras long... Elle connait les ragots de la ville... Elle nous aidera!

Je peux tenter de rentrer avec vous en ville. En agissant de nuit, avec un peu de chance, je pourrais tenter de passer inaperçue mais si quelqu'un me croise il n'hésitera pas à me vendre pour quelques écus. Je n'ai pas que des amis malheureusement. Mon métier m'a amené à rosser une partie des malotrus de la ville...

je ne sais comment vous aider...
Image
Il nous faut des preuves. Nous ne pouvons pas vous disculper sans preuves... Je ne peux me disculper sans preuve... Le Duc est protégé par le Roy en personne. Sauf à remettre en cause son honneur ou sa loyauté, nous ne pouvons pas nous attaquer directement à lui... Et même avec cela...
Après plusieurs heures de marche à travers bois vous arrivez près d'un village.
Image
Un homme montant la garde sortit discrètement de derrière un arbre et se positionna face à vous.
Image

Halte !

*regarde le vieil homme*

Monseigneur !

*pose la main sur la paume de son épée*

Je vais vous demander de me confier vos armes. Nous les conserverons et les entretiendrons pour vous. vous pourrez les récupérer en sortant du camp.
" Les ennemis de mes ennemis sont mes amis "

"Parfois un fier guerrier se voue à Malal, et toutes les puissances du Chaos tremblent, car le rire du Dieu Banni emplit l'immensité de son tombeau cosmique…"

Avatar du membre
Mélétê
PJ
Messages : 172
Profil : en signature
Autres comptes : [MJ] The Puppet Master

Re: [Mêlété] Brionne

Message par Mélétê » 27 déc. 2016, 14:21

Bien qu'elle sache qu'il lui fallait des alliés dans sa quête, il n'en demeurait pas moins vrai que Mélétê fulminait intérieurement de devoir s'éloigner autant de Brionne. Elle aurait aimé passer à l'offensive le plus rapidement possible et faire tomber les têtes haut placées des commanditaires et protecteurs du démon qui avait torturé et estropié la malheureuse Elisabeth. La hors-la-loi tourna la tête vers la jeune femme qui marchait comme un automate dans le petit groupe, la langue pendante, incapable de s'exprimer et consciente du dégoût qu'elle procurait à son propre père qui, malgré le regard empli d'un sincère amour paternel, n'avait pu la serrer dans ses bras et lui manifester la joie de la revoir enfin.
Peut-être le vieil homme aurait-il préféré la savoir morte que mutilée de la sorte ? A moins que sa noble éducation ne lui interdise toute effusion même lors des retrouvailles avec son enfant perdue ?

Décidément, les sentiments humains continuaient de décontenancer Mélétê, même en des moments aussi graves.

---

La marche fut longue et silencieuse, la jeune femme en profita alors pour faire le point sur la conduire à tenir à la lumière de tout ces nouveaux éléments.

Dame Claudine était une option à ne surtout pas négliger et Mélétê s'en voulait de ne pas y avoir penser avant que Guilbert ne lui en parle. Elle réfléchissait d'ailleurs au meilleur moyen d'entrer discrètement en contact avec elle et pensait qu'il lui faudrait agir seule et de nuit pour minimiser les risques d'être prise. En effet, si son videur était soupçonné à la place du réel criminel qui dépeçait les filles des rues, la mère maquerelle devait sûrement être surveillée. Au mieux, elle ignorait encore le pourquoi de l'absence de Guilbert ; au pire, elle avait été arrêtée puis torturée en tant que sa complice et croupissait maintenant au fond d'une geôle sordide. Mélétê se refusait à croire à cette possibilité étant donné le caractère d'« utilité publique » de l'établissement de Dame Claudine, mais elle se devait de l'envisager.

---

Une fois arrivés au village, la jeune femme s'exécuta en confiant son pistolet à poudre noire et sa rapière à l'homme de garde qui les lui avait demandés puis continua derrière le vieil homme espérant enfin rencontrer le fiancé d'Elisabeth ; peut-être que celui-ci serait mieux à même de lui fournir les noms de quelque personne qu'il aurait soupçonnée. Mélétê s'impatientait de plus en plus de la situation et n'aspirait qu'à se remettre immédiatement en quête du monstre qu'elle avait pris en chasse...
Modifié en dernier par [MJ] Malal le 28 déc. 2016, 16:02, modifié 1 fois.
Raison : 103 XP
Mélétê, bandit de grand chemin.
Profil: For 8 | End 8 | Hab 12 | Cha 10 | Int 9 | Ini 10 | Att 10 | Par 10 | Tir 12 | NA 2 | PV 70/70
Lien Fiche personnage : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_melete

Répondre

Retourner vers « Les autres régions »