[Ville] Brionne

La Bretonnie, c'est aussi les villes de Parravon et Gisoreux, les cités portuaires de Bordeleaux et Brionne, Quenelles et ses nombreuses chapelles à la gloire de la Dame du Lac, mais aussi le Défilé de la Hache, le lieu de passage principal à travers les montagnes qui sépare l'Empire de la Bretonnie, les forêts de Chalons et d'Arden et, pour finir, les duchés de L'Anguille, la Lyonnesse, l'Artenois, la Bastogne, l'Aquilanie et la Gasconnie.

Modérateur : Equipe MJ

Répondre
Avatar du membre
[MJ] The Puppet Master
Warfo Award 2017 de l'ancêtre
Warfo Award 2017 de l'ancêtre
Messages : 1147
Profil : Crème antiride! (5 utilisations, chaque utilisation procure +2 CHAR pendant 24h RP)
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... pet_master
Autres comptes : Mélétê (PJ) ; Dieter Wiederwald [RP Libre]
Localisation : Dans l'ombre, tirant les ficelles...

[Ville] Brionne

Message par [MJ] The Puppet Master » 17 févr. 2013, 17:48

Pour beaucoup, Brionne rime avec crime, Ranald et trafics. Les habitants du Nord de la Bretonnie sont très méfiants envers les Navarrais et c’est encore pire envers les habitants de Brionne. Bien que ce soit un port de commerce majeur, peu de maisons marchandes y risquent leurs vaisseaux. Les marchandises vendues sur les marchés de la ville sont ainsi réputées avoir toutes changé de mains de manière illicite au moins une fois. Cependant, la cité n’est en rien sans loi contrairement à ce que laisserait supposer sa réputation. Il est vrai que le culte de Ranald y est toléré bien plus largement que dans n’importe quelle autre cité Bretonnienne, mais ces adeptes évitent d’agir au grand jour. Il est également vrai que le port est rempli de pirates notoires, mais ceux-ci devenus corsaires s'attaquent aux navires estaliens. Enfin, il est vrai que le gouverneur est corrompu au dernier degré, mais sa capacité a travailler en coordination avec la puissante guilde des voleurs locale, le Cartel des Poings, assure, dans l’ensemble, une justice rigoureuse. Tant que vous payez votre redevance à un des barons du crime, les rues de Brionne sont bien plus sures que celle de Guisoreux où la populace et les bandes de voyous n’obéissent à personne.

"Brionne, la cité de voleurs ? Allons. Que les pauvres aient le vice dans la peau, je l’admets volontiers. Mais n’est-ce pas partout pareil ? Grâce aux Dieux et au Gouverneur, l’ordre règne. Qu’espérer de plus ? Je pense sincèrement que Brionne souffre d’une mauvaise réputation qu’elle ne mérite pas. Je fais seulement remarquer que le rôle joué par notre cité dans la défense des intérêts du royaume face aux ambitions bilbaliennes devrait être mieux compris."
Elias-Henry de Grapencourt, gentilhomme de Brionne
Modifié en dernier par [MJ] The Puppet Master le 17 févr. 2013, 17:48, modifié 1 fois.
Raison : source : BRETONNIA–SOURCEBOOK, Livre I
Les Péjis sont là comme des marionnettes qui, dans l'atmosphère brûlante de leur Erpé,
oublient qu'elles n'ont que l'illusion de la liberté...

Répondre

Retourner vers « Les autres régions »