[RP groupé] Les Dragonniers

sont une région de collines calcaires situées à l’extrême nord des Montagnes Grises. Ces collines désolées, séparées des montagnes par le fleuve Oisel, sont habitées par des bergers Bretonniens, et les châteaux y sont peu nombreux. Les ancêtres des Bretonniens inspirés par les contacts qu’ils avaient avec les elfes et les nains, y ont érigé d’immenses tumulus funéraires pour leurs chefs. Ces tombeaux, aujourd’hui en ruines, sont devenus des repaires de monstres et de spectres. Cette région attire de nombreux Paladins ainsi que de nombreux nains chercheurs de trésors.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
Martin
PJ
Messages : 137

Re: [RP groupé] Les Dragonniers

Message par Martin » 12 sept. 2019, 11:46

► Afficher le texte
Après son ''interrogatoire'' aux nains, le chasseur vit ses soupçons à l'égard de Béoric dit ''le naïf'' dissipés.... Pour le moment. On lui avait fournit d'amples réponses, précises et de manière honnête.
Finalement il n'en parla pas à l'ingénieur, pas plus qu'il n'eut l'occasion de le recroiser, lui ou les illusionistes. La porte était close pour eux.

Puis vint l'heure d'aller régler les comptes avec Dwimir.
Dwaidu a écrit :
25 août 2019, 13:31
Si j'suis v'nu ici c'est pour une bonne raison qui t'dépasse. Et pour ça j'ai b'soin d'capturer une araignée pour Béoric. Et pour ça il a aussi b'soin d'toi même si c't'idée m'dépasse. Alors j'vais pas t’abîmer avant qu'la mission soit accomplie. On choppe une bestiole et on va chasser du dragon et on verra c'lui d'nous deux qui s'en sortira l'mieux. Et si ça suffit pas à t'prouver qu'j'suis pas qu'une grande gueule et à m'prouver qu't'es pas un lâche alors on réglera ça à ta manière.
C'était étrange. Le nain n'avait pas réagit au quart de tour avec un défi en gueule ou autre bêtise du genre, mais plutôt par une réponse argumentée, posée, loin de l'image de fort de gueule que le chasseur s'en était fait.
Il y eut un silence entre les deux, tandis que Martin regardait plus attentivement le nabot, avant de lentement décrocher son sourire légèrement moqueur.

Bien dit, lui dit il. Et ce fut tout. L'incident était clos, chacun s'en retournant à ses occupations. À savoir : la chasse à préparer.

Le chasseur n'apprit strictement rien en montant à la nacelle, le village étant trop dissimulé derrière les arbres de la forêt. Quand à l'idée de faire un radeau pour y accéder, elle était mauvaise. Il avait complètement mésestimé la topographie du coin, le hameau n'étant pas au BORD du lac, mais légèrement plus loin dans les terres.


L'expédition parée, ses membres se mirent en route vers leurs missions, ou leur mort, les deux n'étant pas tout à fait opposables au vu des objectifs à remplir. En premier lieu, atteindre le village pour voir ce qu'il en était. Jusque là, rien d'insurmontable. C'était pour le reste que ça se compliquait. Capturer une araignée géante. Génial. Pour cela, ils avaient un filet lesté, et du miel de fourmi. Comme quoi les fourmis faisaient du miel tient. Ce qui donnait de plus en plus envie à Martin d'en ramener une à Hargendorff. Déjà que les bestioles pouvaient escalader tout terrain.... ça donnait d’innombrables possibilités pour tout un tas de situations.

Mais pour remplir les deux missions qu'on leur avait confiés.... Le chasseur était partant pour remplir la première – aller au village – en priorité, l'estimant, peut être à tord, comme étant la moins dangereuse. Pour cela, il convenait au groupe de se déplacer en file, le chasseur légèrement en avant, progressant lentement pour inspecter le sol à la recherche de traces de passage, et les espaces entre les arbres pour éviter de soudainement tomber dans une toile tissée par là.
Derrière lui, les autres membres de l'expédition devaient regarder à gauche, à droite, marquer leur passage par des flèches sur les arbres, gravées au couteau ou autre. Puis certains devaient aussi regarder en haut, dans la cime des arbres. Des fois qu'une saloperie s'emploie à les attendre quelque part pour leur tomber dessus.

Ce serait long, fatiguant, mais sûr.

En revanche pour l'autre mission.... capturer une bestiole il voulait bien, mais le ''comment'' posait un sacré problème. Alors il avait bien une idée mais ça ne serait pas aisé à mettre en œuvre.

Soit ils opéraient en plaine, creusaient des trous dans le sol, assez gros et profonds pour qu'un nain puisse y entrer, le recouvrir de fougères, de terre et herbes, et disposés autour d'un autre trou, celui ci bien plus grand. Assez en tout cas pour pouvoir y faire tomber une araignée géante, et que celle ci mette bien 30 secondes pour en ressortir. Trou qu'il conviendrait de recouvrir également de dissimuler. Une toile recouverte de terre pourrait faire l'affaire. Et en son centre l’appât. Le tout positionné sous le vent, de manière à ce que celui ci amène l'odeur du miel à la forêt. Et si ça marchait, alors les araignées avaient un odorat. Ce qui était intéressant en soit. Puis tient, si on pouvait tendre des cordes dans la fosse pour que la bête y perde encore quelques secondes à s'y démêler les pattes.....
Une fois la bestiole tombée dans le trou, les chasseurs dissimulés, alertés par.... Par exemple le bruit de clochettes placées sur des cordes sous la toile, sortaient à vitesse grand V de leurs cachettes pour s'emparer du filet qu'ils tendaient au dessus de la tisseuse de toile.

Point important : on mettait un larron à l'écart avec une corne d'alerte, avec pour instruction de souffler celle ci si plusieurs araignées, au lieu d'une seule, se pointaient. Ce qui entraînait l'annulation du plan, ou l'intervention d'une dizaine de copains planqués plus loin, armés de solides trombones chargés de plomb.
Mais si tout se passait bien, ce qui n'était pas gagné, et que l'araignée tombait dans le trou, que les dragonniers parvenaient à lancer le filet à temps, le maintenir en place.... Il conviendrait ensuite de calmer la bête. Et de la dresser.
Quoique.... Maintenant qu'il y pensait, ce plan avait une faille. Il fallait que la toile supporte le poids de l'araignée pour que celle ci ne lâche que quand la proie était entièrement engagée dessus. Il convenait de mettre au courant la troupe de ce ''détail''.

L'autre plan était bien plus en accord avec la personnalité de Martin :

on se planquait dans les bois, sous le couvert de terre et d'herbes.... Mais aussi dans les arbres. On déposait en contrebas le miel, tandis que les chasseurs perchés, le filet dans les bras, plus haut, attendaient qu'une bestiole se présentasse à eux, pile en dessous, pour qu'ils lâchassent leur tribu et piègent la bête dessous. Une fois fait, les gars planqués en bas faisaient leur boulot, à savoir maintenir la bestiole en place.

Mais dans les deux cas, tout pouvait foirer si une autre bébête se présentait à eux tandis qu'ils étaient occupés à gérer la première. Donc il fallait prévoir un fort comité de secours, ou bien au moins des alarmes. Des clochettes tendues à des cordes faisaient l'affaire pour ce genre de choses. Maintenant restait à savoir ce qu'en pensait le groupe.
Gamin, un jour ou l'autre tes plans foireux feront de nous des morues salées. Et tu sais quoi ? Je regretterais même pas car je me serais sans doute amusé comme un fou avant d'y passer.


Martin, Voie de la chasse
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 8 | Int 8 | Ini 10 | Att 9 | Par 9 | Tir 11 | NA 1 | PV 27/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_martin

Avatar du membre
Amerkan
PJ
Messages : 84
Profil : FOR:8 END:8 HAB:9 CHAR:8 INT:10 INI:8 ATT:8 PAR:8 TIR9 NA:1 PV:60/60
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... kan_butoda
Localisation : France

Re: [RP groupé] Les Dragonniers

Message par Amerkan » 14 sept. 2019, 00:22

► Afficher le texte
C'est pas vrai, ils sont jumeaux ces deux là. L'accord était parfait, les deux nains expliquait simultanément et calmement qu'il avait bizutait Amerkan tout durant son début de séjour. Mais il avait raison. Les pauvres croquis de l'apprenti valait peu fasse au génie et l'expérience cumulés des deux maîtres. Surtout lorsqu'il s'agissait de mettre en branle tout un système pour chasser les plus redoutables dragons du Vieux Monde.
Bon passons cela, je pourrais vous en vouloir un temps mais plutôt que cela je vais vous prouver ma valeur et tenter de gagner votre respect en assurant le coup. Je me mets au travail néanmoins je vous demanderais peut-être deux, trois choses de temps à autre, notamment de la revérification de calcul.

Enfin la main à la pâte. La conception d'un projet depuis le début, il n'y a que ça de vrai. Bon d'abord allons interroger les anciens.
Amerkan prépara donc une consultation des différents ouvrages des deux nains afin d'acquérir les connaissances nécessaires à la chaudière. Il fallait un lourd bagage technique et documentaire pour toutes les étapes, et l'expérience passée de génération en génération d'ingénieur allait lui être bien utile.

Analyse des besoins et faisabilité:
La chaudière doit pouvoir actionner les roues et propulser l'engin. Elle doit aussi aider aux manœuvres en facilitant au conducteur le changement de direction. C'était faisable d'après les différents engins mécaniques qui roulaient, flottaient et volaient à travers le continent. La bible technologique collectée au début de la nuit serait alors fort utile.

Établissement des spécifications:
La chaudière doit pouvoir tenir dans le chariot de combat. Elle doit donc pouvoir résister à l'assaut d'un dragon et prévenir les fuites qui pourrait ébouillanter l'équipage réfugié à l'intérieur. De plus la puissance nécessaire pour le propulser allait être plus importante que celle d'un navire normale. Il se renseigna donc sur les dimensions et les caractéristiques du bâtiment. Il commença par calculer une puissance moyenne sur terrain plat, puis poussa le système calculé à ses limites dans le cadre d'une côte.
Côté résistance matérielle il fallait aussi que les tuyaux tiennent la pressions. Quelques injures envers les règles de thermodynamiques plus tard, les équations s'ordonnèrent pour garantir une poussée suffisante et ménager la tuyauterie dont le métal et l'épaisseur serait fabriqué en accord avec les deux orateurs jumeaux.

Conception architecturale:
Chaque engrenage, chaque joint, chaque tuyau fut dimensionné et aussitôt couché sur le papier. Amerkan utilisa les règles de calcul et s'essaya à celle des nains. Bien que ne connaissant aucune runes, il put aisément deviner les nombres mais fit vérifier ses formules par les maîtres au cours de ses travaux. Les soupapes se placèrent à des endroits adéquates dans la coque, où un trou serait probablement effectué pour laissé passer la vapeur qui aurait actionné le piston principal. Un système de commande et de coupure d'urgence furent pensée et en fonction des priorités et de l'avancement, ceux-ci serait plus ou moins développés.

Conception détaillée:
De plus il faudrait prévoir un réceptacle bien isolé pour le combustible, ainsi que prévoir des containers d'eau pures pour alimenter le système si la vapeur venait à manquer.


La nuit passa sans qu'il la remarque, mais la fatigue de sa rude journée et l'effort intense pour la conception de la chaudière durant toute la nuit commençait à lui peser. Peut-être faudrait-il prendre quelques heures de repos avant de se remettre au travail. Une erreur d'inattention était vite venue et pourrait avoir des conséquences désastreuses sur toute la structure.
Cette nouvelle journée verrait la réalisation physique de ces plans. Plusieurs relecture par lui-même et ses pairs sont effectuées avant de valider le papier et de lancer le chantier, mais de ce qu'il voyait cela semblait satisfaisant. Les erreurs pouvaient néanmoins exister et il faudrait reprendre pas mal d'heure de boulot. Mais si ça pouvait éviter un accident, alors il fallait que cela soit parfait. Une relecture de plus...
Amerkan Butoda
FOR:8 END:8 HAB:9 CHAR:8 INT:10 INI:8 ATT:8 PAR:8 TIR9 NA:1 PV:60/60

Lien vers la fiche: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... kan_butoda

__________________________

La technologie n'est ni bonne ni mauvaise, tout dépend de l'utilisateur.

"Sapentia dixit."
La science a parlé.

Avatar du membre
[MJ] The Puppet Master
Warfo Award 2017 de l'ancêtre
Warfo Award 2017 de l'ancêtre
Messages : 1433
Profil : Crème antiride! (5 utilisations, chaque utilisation procure +2 CHAR pendant 24h RP)
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... pet_master
Autres comptes : Mélétê (PJ) ; Dieter Wiederwald [RP Libre]
Localisation : Dans l'ombre, tirant les ficelles...

Re: [RP groupé] Les Dragonniers

Message par [MJ] The Puppet Master » 19 oct. 2019, 14:17

Les huit compagnons ne savaient pas vraiment comment s'y prendre... Chasser le dragon, ils connaissaient -pour la plupart au moins- mais là, c'était nouveau. Et quand c'est nouveau, il y a des chances pour que l'imprévu se pointe au pire moment ! avait commenté Thralgran, en fronçant les sourcils.

Jusque-là, Thralgran avait toujours montré son intelligence et son abnégation. On ne pouvait donc faire autrement que de prendre ses paroles très au sérieux. Raison pour laquelle, sans doute, la première proposition de Martin ne fut pas retenue. En effet, sa mise en place longue et difficile et la quasi-certitude qu'elle ne produirait aucune résultat positif avaient poussé l'ensemble des Nains à ne même pas envisager de tenter le coup.

La deuxième idée du chasseur, faute de mieux, semblait nettement plus réalisable et réaliste aux yeux de tous, Thralgran en tête. Les nains acquiescèrent gravement en opinant du chef et de la barbe. Restait à déterminer le meilleur endroit pour tendre le piège -et le filet- et qui allait se coltiner l'escalade au milieu des pins sylvestres couverts de soie blanche. A cette évocation, évidemment, tous les yeux se tournèrent vers Martin : son habileté à monter au mât de la nacelle était connue de tous.
Tests sous HAB (10) >> 8, 9, 4 et 1 (4 réussites sur 4 !)
Décidément, le jeune chasseur avait peut-être raté une belle carrière de matelot à le voir grimper de la sorte à tout ce qui lui était opposé : quatre fois, sans accroc, il gravit le pin qu'on lui désigna. Une corde enroulée autour des épaules, il se calait à chaque fois entre les branches pour avoir les mains libres et faire monter à lui le filet qu'il mettait en place de manière à ce que, après que les quatre angles furent en place, il ballottât mollement au-dessus de la clairière... avec l'inconvénient qu'une arachnide pouvait très bien être tentée d'aller se balader dessus au risque d'annihiler le travail accompli.

- Beau boulot, Martin conclut Dokird en tapant dans le dos du chasseur. Et maintenant ?
- Maintenant, on place les appâts sous le filet, on se planque prêts à trancher les cordes et on attend qu'une araignée vienne prendre le goûter.

Ainsi fut dit, ainsi fut fait. Martin et Dwaidu furent affectés près d'un buisson au pied d'un des pins auquel était attaché le filet, les autres Nains, deux par deux, étaient répartis aux trois autres points stratégiques. Il ne manquait plus qu'à attendre qu'une araignée géante morde à l'appât.
Table de réalisation aléatoire d'événements : sur un D20
1-5 : tout se passe exactement comme prévu.
6-10 : malgré un petit accroc, la globalité des prédictions s'est réalisée.
11-15 : à cause de plusieurs problèmes et imprévus, ce qui aurait pu bien se passer a, majoritairement, foiré.
16-19 : rien ne se passe comme prévu...
20 : c'est une véritable catastrophe !

Bonus/malus pris en compte :
  1. Le(s) PJ(s) a(ont) réussi toutes les actions préparatoires : +4
  2. Le(s) PJ(s) a(ont) réussi plus de la moitié des actions préparatoires : +2
  3. Le(s) PJ(s) a(ont) réussi moins de la moitié des actions préparatoires : +1
  4. Le(s) PJ(s) a(ont) échoué à la majorité des actions préparatoires : -1
  5. Le(s) PJ(s) a(ont) échoué à toutes les actions préparatoires : -2
Pour le cas qui nous occupe, Martin a réussi toutes les actions préparatoires donc le plan reçoit un bonus de +4, ce qui donne la table suivante :
1-9 : tout se passe comme prévu.
10-14 : malgré un petit accroc, la globalité des prédictions s'est réalisée.
15-19 : à cause de plusieurs problèmes et imprévus, ce qui aurait pu bien se passer a, majoritairement, foiré.
20 : c'est une véritable catastrophe !

Résultat du D20 >> 14 donc malgré un petit accroc, la globalité des prédictions s'est réalisée.
Il ne fallut pas longtemps pour voir arriver la première invitée à la petite réception organisée par les Dragonniers. Tout doucement, l'arachnide s'était laissée descendre au bout de son fil en se maintenant à l'aide de sa paire de pattes arrières. Délicatement, elle toucha le sol non loin de Dwaidu et Martin, sembla hésiter un instant puis s'avança prudemment vers les appâts. Elle tâta du bout d'une patte puis s'approcha encore pour se faire une idée plus précise de ce que c'était à l'aide de ses chélicères. Visiblement, elle était intriguée sans pour autant manifester ouvertement d'appétence pour les morceaux de viande couverts de sirop de miel. Néanmoins, elle se trouvait à l'endroit idéal et Thralgran donna le signal pour couper les cordes qui libèreraient le filet sur la bête. Dwaidu abattit sa hache à l'unisson de ses camarades et sectionna la corde. Le filet tomba sur l'arachnide... mais ne l'emprisonna pas complètement ! En effet, une des cordes retenant le filet s'était prise dans les branches, empêchant le piège de se refermer pour de bon. Le filet reposait au sol sur trois côté mais il y avait la place sur le quatrième côté pour que l'araignée géante pût s'échapper.

Il allait falloir agir vite pour empêcher le monstre de sortir du piège tout en libérant la corde coincée dans les hautes branches...
Les Péjis sont là comme des marionnettes qui, dans l'atmosphère brûlante de leur Erpé,
oublient qu'elles n'ont que l'illusion de la liberté...

Avatar du membre
Dwaidu
PJ
Messages : 18
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_dwaidu

Re: [RP groupé] Les Dragonniers

Message par Dwaidu » 19 oct. 2019, 16:32

Il est de retour ! :youpi:
Comme si l'ensemble de ses camarades avaient eu la même réflexion que lui au même instant, Dwaidu désigna de l'index le chasseur à l'unisson des autres nains lorsqu'il fallut désigner un volontaire pour grimper aux arbres. Avec l'ensemble des voix du groupe contre lui, Martin ne put que se résigner à accomplir sa mission et Dwaidu, qui portait toujours le filet, lui passa le lourd et encombrant objet avec un sourire satisfait.

Puis se postant au milieu de l'endroit désigné pour capturer le monstre, le tueur se tordait le cou à regarder les ascensions de l'humain qui grimpait d'arbre en arbre comme s'il avait fait ça toute sa vie. Tombera ? Tombera pas ? Non seulement il n'était pas tombé, mais en plus il avait plié son fardeau en un temps record. Mais la situation ne laissait pas le temps à le féliciter plus que de raison et il fallait se hâter. Déjà Dwaidu allait rejoindre la position désignée par le chef de la bande au pas de course et fut presque surpris de voir Martin le rejoindre peu après, affecté au même poste que lui.

Le tueur, bon joueur, lui accorda un grognement enjoué.


Tu marques un point dans notre défi, à moi de jouer maintenant.

Se faisant, le tueur leva sa hache bien haut au dessus de sa tête, prêt à trancher la corde au signal. Une idée qu'il regretta bien vite dans son esprit car l'araignée n'arrivait pas et son arme commençait à peser son poids ainsi suspendu. Mais Dwaidu n'en montra rien et serra les dents pour ne pas perdre la face. Heureusement pour lui, l'arachnide géante ne se fit pas trop attendre. Alors qu'elle se posait délicatement non loin du duo et sembla hésiter à venir leur porter plus d'attention, le tueur retint son souffle un instant pensant qu'ils allaient devoir se défendre. Mais non, leur victime s'écarta et alla se jeter droit dans le piège.

Avec un réflexe rapide et avec soulagement, Dwaidu abattit son arme sur la corde au signal du chef et observa avec confiance le filet tomber d'un bloc sur la proie. Si tout c'était bien passé de leur côté, un problème semblait être survenu avec l'une des cordes et le piège ne s'était que partiellement refermé. Tout était sur le point de tomber à l'eau et il fallait agir vite. Jetant un regard plein de sérieux à Martin, le nain lui lança :


Tu t'occupes d'la corde, j'm'occupes d'l'araignée !

Son ton n'avait rien d'un ordre mais énonçait simplement l'évidence. Martin était le plus agile pour grimper détacher la corde, et Dwaidu était le seul assez fou pour aller se poster face au monstre pour l'empêcher de sortir du piège et la bloquer à l'intérieur. Tenant fermement ses deux haches en main, Dwaidu courut vers la partie du filet qui n'était pas totalement retombée et comptait faire bouclier de son corps pour empêcher l'araignée de sortir... en espérant que Martin ou quiconque referme le piège avant qu'elle ne lui bondisse totalement dessus. Le monstre, probablement surpris par la manœuvre du filet lui tombant sur la tête sans prévenir, n'avait d'ailleurs peut être pas encore remarqué la porte de sortie qui lui était offerte.
Dwaidu donnera des coups de hache dans le vide d'abord pour tenter de faire reculer l'araignée si elle essaye de sortir pour qu'elle pense que ce passage est dangereux et qu'elle hésite assez longtemps pour refermer le piège. Puisqu'il faut l'utiliser plus tard comme monture il essaye de ne pas la blesser. Mais si elle sort complètement et devient dangereuse alors il n'aura pas le choix de se défendre.
Dwaidu, Voie des Tueurs
Profil: For 10 | End 10 | Hab 6 | Cha 8 | Int 8 | Ini 6 | Att 10 | Par 9 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/70
Lien Fiche personnage : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_dwaidu

Avatar du membre
Martin
PJ
Messages : 137

Re: [RP groupé] Les Dragonniers

Message par Martin » 19 oct. 2019, 17:39

► Afficher le texte
Le truc, lorsque vous escaladez des arbres, c'est d'avoir une solide ceinture, sur laquelle vous appliquez la pression de votre corps, tout en plaçant celle ci autour du tronc. Ainsi, la pression maintien contre l'arbre le cuir, qui vous retient. Et par accoues, vous montez jusqu'à la cime. C'est comme ça que les bucherons atteignent les branches hautes des arbres pour les couper lorsque c'est nécessaire. Malheureusement, Martin n'avait pas de ceinture. Aussi, à part hausser les épaules et prendre le filet, il ne pu faire grand chose pour le mettre en place. Avec une expression neutre, il enleva ses bottes pour avoir une meilleure prise au tronc et grimper.
Avec ces moyens limités, le seul "truc" qu'il pouvait utiliser était sa connaissance limitée - quoique de plus en plus enrichie - de l'escalade. Après tout, il connaissait déjà les bases : utiliser autant ses bras que ses jambes, ne pas coller à la "parois", et, si possible, essayer de "visualiser" le chemin qu'il allait devoir prendre pour arriver aux branches. Une méthode éprouvée, mais qui n'empêchait pas les erreurs.
Ainsi eut il quelques petites frayeurs les deux premières fois. Un coup le tronc était mouillé et pourri, lui faisant craindre qu'une prise ne soit détruire sous son poids, un coup repéra-t-il au dernier moment un nid de frelons. Surpris, effrayé à l'idée d'être agressé par ces immondes saloperies très certainement engendrées par le chaos, il tressauta, lâcha prise, et perdit pieds, pour ne finir qu'en tenant une branche par une main. Des sueurs froides à la nuque, il se mouva lentement pour se reprendre, à temps avant de lâcher prises, ses membres à feux, et parvint à placer le filet avant de déguerpir de là au plus vite.

"Bon. Voilà. C'est fait. Plus qu'à aller se terrer dans un bosquet épais et épineux, de préférence, et attendre."

...
...
...

Le nain à ses côtés s'agitait. Pourtant ils n'attendaient pas depuis bien longtemps. Juste une petite demi heure. Il fallait croire qu'il n'avait pas sa patience. Ou qu'il n'avait jamais chassé. C'était pourtant ça la chasse avec des pièges. 4 heures de marche, et une pour s'occuper de la bête tombée dans le piège, l'achever, la dépecer et la ramener au camp. D'ailleurs ils étaient plutôt chanceux, leur proie s'était rapidement pointée. Seule. C'était inespéré. Aussi rapide et seule. Taal devait être avec eux, à défaut d'avoir Ranald. D'ailleurs, qu'est ce que ce.....

"Merde. Le fil n'est pas tombé."

Sans prendre garde aux épines, Martin prit son élan, fonça vers le tronc, sauta au plus haut de l'arbre, s'accrochant à ce qu'il pouvait et, de là, essayer d'atteindre de nouveau la branche où était accrochée la corde. En espérant qu'il soit assez rapide. De toute façon, c'était là un moyen plus sûre d'arriver à ses fins que de tirer à l'arc pour sectionner le chanvre. On était pas dans une geste, mais une chasse. Et puis dans leur malheur, il était chanceux. Ce n'était pas à lui que revenait la tâche de bloquer l'araignée. Huit pattes, pleins d'yeux, des poils et du venin... Nop. Il était chanceux. Ranald ne le haïssait pas. Ou moins que le nain alors.
Gamin, un jour ou l'autre tes plans foireux feront de nous des morues salées. Et tu sais quoi ? Je regretterais même pas car je me serais sans doute amusé comme un fou avant d'y passer.


Martin, Voie de la chasse
Profil: For 8 | End 8 | Hab 10 | Cha 8 | Int 8 | Ini 10 | Att 9 | Par 9 | Tir 11 | NA 1 | PV 27/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_martin

Répondre

Retourner vers « Les Pâles Soeurs »