[Geralt] Le réprouvé

La province du Nordland est peu peuplée et ses régiments passent l'essentiel de leur temps à patrouiller le long des côtes pour les protéger des pillards du nord. Le Comte Electeur Theodric Gausser siège à Salzenmund.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1297

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par [MJ] Le Grand Duc » 30 août 2019, 23:19

Massimo écouta Geralt sans l'interrompre. Son visage était figé et ne laissait transparaître aucune émotion. Il ne réagit qu'une seule fois, levant l'index pour intimer à Wolfgang de ne pas intervenir lorsque ce dernier s'apprêta à répondre au réquisitoire du Loup Blanc. Puis il rengaina simplement sa rapière et donna un coup de pied dans l'ampoule de pollen de sirène pour la renvoyer vers son propriétaire.

- "Vois-tu Wolfgang," dit le héros du culte à son confrère, "les dernières rumeurs qui me sont parvenues aux oreilles à propos de Geralt le Traître sont celles de sa mort atroce dans les Terres Sombres, lorsqu'il est tombé au fond d'une crevasse après avoir bêtement glissé." Wolfgang fronça les sourcils, ne saisissant pas où Massimo voulait en venir. "Quelle tragédie pour les Chevaliers-Corbeaux, qui ne souhaitaient rien d'autre que de le capturer pour faire justice."
- "Mais, sire ..." avança l'ancien frère d'arme de Geralt, qui commençait à comprendre.
- "Navré, Wolfgang." l'interrompit Massimo sans ménagement. "Le Loup Blanc a trépassé avant que toi et tes anciens amis ne puissiez mettre la main sur lui. Mais réjouissez vous en sachant que son âme sera torturée dans l'Outre-Monde pour l'éternité. Me suis-je bien fait comprendre ?"
- "Oui, sire." maugréa Wolfgang, la mâchoire crispée.

Le jeune homme jeta un regard chargé de haine à Geralt avant de remettre son heaume tandis que Massimo offrait sa main au réprouvé pour qu'il se relève.


- "En revanche, quel plaisir de retrouver une vieille connaissance au détour d'un chemin. Nous nous sommes rencontrés lors de l'un de mes voyages dans le Sitrland, il y a bien longtemps. Et tu te proposes maintenant de nous rejoindre dans notre folle aventure, toi l'amoureux de notre Haut Père. N'est-ce pas ... ?" Il lui fit un signe interrogatif, comme pour lui dire de proposer un nom. "Tu hais les créatures de la nuit, et serais prêt à tout pour les détruire. D'ailleurs, l'un d'eux t'as un jour jeté un sort qui t'a défiguré, c'est pour ça que tu dois désormais porter une cagoule qui masque ton visage. Tu ne voudrais pas qu'un sigmarite un peu zélé te confonde avec un mutant."

C'est avec cette petite scène que Massimo Garibaldi épargna Geralt et lui ordonna de le suivre en même temps, mettant de fait ses compagnons dans la confidence. Sa confiance devait être grande en eux.

- "Inutile que je te présente Wolfgang von Hengebach, ancien frère-assermenté de l'Ordre des Chevaliers Corbeaux. Voici, en revanche, Kaspar de Groot, magistère du Collège d'Améthyste d'Altdorf, qui est à mes côtés depuis maintenant plus d'une décennie." dit-il en ouvrant la main vers le sorcier. Ce dernier ne bougea pas d'un iota.


Image



Massimo s'avança alors vers Geralt et vissa son regard pénétrant dans le sien.

- "Et voici ta première mission, mon ami. Retourne à l'intérieur, maîtrise l'ermite et attache le solidement, pieds et poings. Puis tu mettras le feu à la hutte. Nous avons interrogé les villageois, et cet homme à priori inoffensif est un utilisateur de magie hors-la-loi. Il n'a pas de licence, et tout porte à croire qu'il s'acoquine avec les Puissances de la Ruine. Ou qu'il le fera sous peu. De plus, il a recueilli et soigné un condamné à mort doublé d'un mutant, ce qui est une preuve suffisante. Fais ce que tu as à faire, et nous repartirons ensemble après que tu aies trouvé de quoi recouvrir ton mauvais visage Refuse, et tu mourras ici comme un chien."
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 345
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par Geralt » 31 août 2019, 17:27

Geralt resta silencieux tandis que Massimo l'observait, son visage étant resté totalement impassible tout au long du monologue du loup blanc. Seul Wolfgang, semblait trépigné d'impatience, à la manière d'un chien en cage, désireux de faire taire une bonne fois pour tout le parjure .
C'était la fin, le chasseur de monstre n'en doutait pas, étant persuadé que son petit discours, aussi censé qu'il avait pu être, ne serait pas suffisant pour lui offrir le pardon. Le cherchait il vraiment d'ailleurs ? Absolument pas dans le fond... Ce qu'il avait fait... N'était que le fruit de ses nombreux choix dont il devait assumer aujourd'hui les conséquences mais... Son désir de survie pour retrouver Karla lui par contre, était plus fort que tout... Au plus profond de son être, il enragea tandis qu'il se devait d'avouer son échec, la fin du voyage étant arrivé pour lui.

C'est alors que le héros du culte, s'exprima à l'encontre de son disciple d'une manière des plus étrange, semblant appuyer quelques sous entendu, il rangea alors son arme pour expliquer et résumer le destin qu'était celui de Geralt... Pour lui, le loup blanc n'était plus, mort dans un banale accident au sein des Terres Sombres et ce bien avant que ses anciens compagnons ne puissent lui mettre la main dessus... Le loup blanc fut plongé dans l'incompréhension total, cherchant à deviner où voulait en venir l'immortel.
D'un regard des plus autoritaire, il fit ainsi comprendre que cette conversation et cette rencontre avec Geralt n'avait jamais eut lieu, et que les hommes présents prennent acte de sa décision, tandis que Wolfgang ne put qu'acquiescer avant de planter son regard haineux en direction du renégat, avant de fixer son heaume sur sa tête.

Lorsque l'immortel lui tandis la main, Geralt ne su comment réagir, cherchant à comprendre la tactique ou le piège qu'était en train de lui jouer son interlocuteur. La situation présente était t'elle un miracle ? Un rêve ?!... Non tout ceci était bien réel mais alors... Pourquoi... Pourquoi Massimo, un homme droit et juste, ayant selon les rumeurs toujours obéit aux moindres préceptes que l'Ordre de la couvée du corbeau avait pu lui enseigner, s'était il soudain décidé à épargner le traître qu'était Geralt... Si une telle chose venait à se savoir... Un tel acte serait considéré comme de la haute trahison par le grand conseil des chevaliers Corbeaux...
Le monologue de Geralt avait il su atteindre le Haut-Capellan en plein cœur ? Non... Il y avait autre chose, mais quoi ? Un chasseur de vampire comme lui ne faisait jamais rien au hasard, et pour une raison aussi obscur qu'inquiétante, le fait d'épargner Geralt servirai ces desseins d'une manière où d'une autre... Cela il en était persuadé !


"Tu... Qu'est ce que tu..." La tête pleine de questions, le regard que lui destina Massimo alors, lui intima de les garder pour lui, cette conversation privé qu'ils se devraient d'avoir à un moment, aurait bien lieu, mais pas tout de suite et surtout dans d'autres lieux...

S'emparant de la main du héros de l'Ordre, Geralt se mit alors debout, restant tout de même sur ses gardes tant la situation actuelle lui paraissait invraisemblable, s'attendant à tout instant à être exécuté de sang froid.
Comme pour ôter les craintes du renégat, Massimo lui redonna également la fiole de pollen de Sirène qu'il lui avait offert plus tôt... Avoir ceci en sa possession, aurait été un bon moyen de tenir en laisse le loup blanc et pourtant... Il semblait que le chevalier voulait d'un Geralt en pleine possession de tous ses moyens à ces cotés.
Il continua alors à déblatérer son étrange histoire, expliquant que l'homme devant lui était en réalité un ami qu'il avait rencontré au Stirland, des années auparavant, et qu'il était près à rejoindre le contingent de l'Ordre, tant sa haine était grande à l'encontre de la non vie... Se devant également de masquer son visage, celui ci ayant été victime d'un sort atroce d'un vampire l'ayant à jamais défiguré... Et ainsi ne voulant être considéré comme un monstre, il avait fais le choix de vivre dans l'ombre servant le Haut père.
Le loup blanc semblant alors peu à peu comprendre où il voulait en venir, le silence que lui laissa Massimo pour s'exprimer n'étant qu'un bref moment pour lui faire acquiescer cette version de son histoire, tout en attendant le nom sous lequel il se ferait nommer pour dissimuler son identité :


"Eskel... Mon nom est Eskel..." Murmura il tandis qu'il était en train de comprendre que son funeste destin ne se jouerai pas ici.

Ainsi donc, ce fut comme cela que le membre de l'Ordre de la couvée du corbeau épargna la vie du chevalier renégat, lui intimant alors de le suivre pour présenter les deux membres qui l'avaient accompagné ici, et dans lesquels il avait une confiance aveugle, à savoir : Wolfgang que le loup blanc connaissait déjà, ainsi que Kaspar de Groot, magistère du Collège d'Améthyste d'Altdorf, qui était resté silencieux devant le déroulé des évènements.

Massimo s'avança alors vers Geralt, plongeant son regard dans le sien, les deux hommes ne se détournant pas l'un de l'autre durant plusieurs secondes, avant que le chevalier ne se décide enfin à offrir sa première mission, où plutôt son premier test à celui qu'il venait de sauver.

La mort de Oddo... L'ermite qui lui avait administré ces soins, voila donc ce qui avait conduit le trio de chevalier à venir ici... Tout ceci n'étant que le fruit d'une malheureuse coïncidence, le Haut-Capellan expliquant que les villageois qu'il avait interrogé lui avait assuré qu'il était un utilisateur illégal de la magie, et qui pouvait avoir des relations avec les Puissances de la ruines...
Quel folie était ce là ? Oddo ne lui avait aucunement semblé être un homme dangereux, même si être un utilisateur illégal de magie pouvait être un crime, cela ne méritait pas la mort par le feu... Et dans le même temps... Le vieil homme avait fais le choix de sauver la vie du loup blanc, malgré les marques sur son corps, prétextant même pouvoir le soigner de sa mutation, chose étrange... Omis pour un homme ayant quelques connaissances dans le domaine du chaos.
Massimo expliqua alors qu'il était également coupable d'avoir sauvé la vie à un criminel doublé d'un mutant... Il parlait ici de Geralt bien sûre...

Le loup blanc en entendant tout ceci ne bougea pas, tandis que l'immortel lui imposa d’obéir ou de mourir... Il médita alors un instant, cherchant à savoir si tout ceci était un test ou pas, connaissant après tout les méthodes extrêmes dont savait user la couvée du corbeau contrairement à la branche de l'Ordre dont Geralt avait été membre sous les ordres de Dietrich... Tuer Oddo ne plaisait guère au chasseur de monstre, au vu de l'aide qu'il avait su lui apporter mais... Avait il un autre choix ? Massimo étant bien trop intelligent, il était peu probable qu'il laisse en vie un ermite ayant croisé la route du loup blanc, et pouvant dire à qui le voudrait qu'il était partit en compagnie de l'Ordre de la couvée du corbeau... Ne jamais laisser de trace de son passage, c'était une des bases de la survie...
Où alors... Ce test aussi morbide était il, n'était ici que pour apprivoiser le loup blanc dont la réputation disait qu'il agissait souvent à la manière d'un électron libre.

Observant alors le cabanon où était entreposé ses armes et équipement, hésitant à les récupérer tout de suite, Geralt se détourna de Massimo, de Wolfgang et du mage, se dirigeant d'un pas déterminé en direction de la hutte de l'ermite, celui ci se terrant à l'intérieur en voyant que l'homme aux cheveux blanc se dirigeait vers lui.
Chaque pas du chasseur de monstre lui paraissait ici si lourds, comme ressentant le poids de la culpabilité qui commençait à l'envahir... Oddo était il un innocent ? Où bien un partisan des puissances obscurs ? Pourtant Geralt avait vu un signe... Un signe de Morr avec le corbeau de cet homme alors pourquoi... Pourquoi le veilleur lui imposait cette nouvelle épreuve ?! ... Repensant alors au cauchemar dont il avait été victime... Si le corbeau était Cléo... alors... Et si le serpent était en réalité Oddo ?! Tout ceci semblait si fou, mais ne lui avait t'on pas demandé d’interpréter les rêves que le Dieu des Morts lui faisait parvenir ?
Soulevant la peau de bête pour pénétrer la demeure de son sauveur, celui ci lui porta un regard plein d'inquiétude, attendant de connaître les éléments de sa conversation avec les chevaliers, déjà bien assez surpris de le voir revenir vers lui en vie. Le loup blanc voulu se montrer rassurant, posant alors sa main sur l'épaule du vieillard avant de lui dire :


"Merci pour tout Oddo... Tout va bien aller maintenant..."

Et sur cette fin de phrase, Geralt arma alors son poing et frappa Oddo en plein dans la mâchoire, le pauvre homme s'écroulant de tout son poids, assommé sur le coup. L'oiseau Cléo, qui venait de sursauter à cause de la violence et de la surprise de l'attaque à destination de son maître, commença à vouloir s'en prendre au loup blanc, virevoltant dans tous les sens à l'intérieur du petit espace confiné qu'était la hutte, Geralt se débattit en frappant dans tous les sens, sans réel intention de vouloir blesser l'animal, tandis que celui ci à force de s'acharner, nu d'autre choix que de s'engouffrer à travers la porte en peau de bête et ainsi prendre son envol à travers la forêt, en croassant à plusieurs reprises.

"Je suis désolé... Vous n'auriez jamais dû me sauver la vie. Mais... Je ne peux pas mourir maintenant et... Ils vous auraient tué de toute manière..." Dit il en observant le corps de Oddo d'un ton glaçant après l'avoir attaché à l'aide de quelques cordages, avant de s'emparer de quelques bandages trainant ici et là, et de mettre un coup de pied dans le foyer ayant servi à chauffer le dernier repas de l'ermite, la projection de braises commençant alors à dévorer la hutte.

Lorsque Geralt sortit de l'habitation de l'ermite, celle ci commençait à s'embraser, les flammes dévorant tout sur leur passage, tandis que Massimo observait en silence le spectacle.
Ne pensant alors plus qu'à récupérer ses biens, Geralt commença alors à faire quelques pas vers le cabanon avant de se stopper et de se retourner pour contempler tristement son œuvre... Alors qu'il se décida à prononcer une prière qu'il n'avait plus évoqué depuis de nombreuses années...




"Ô Mórr, Toi qui règne sur le Royaume d’en bas
Sur les caveaux d’insondable mystère
Où l’horizon morne et plombé s’étire
Ô Mórr, Toi qui surveille l’esprit des défunts
Quand le temps s’arrête
Et que la pénombre se fait nuit

Seigneur de la Mort qui demeure en toute chose
Seigneur des Rêves
Roi du calme et du silence
Humblement, nous te mandons de recevoir et d’accueillir,
De conduire en ton Royaume, éternellement, Oddo
Vois venir à Toi ce défunt
Ouvres tes portes,
Qu’un rai de lumière jaillisse !
Nous entendons ton pas lourd et mesuré
Nous entendons ton pas pour l’accompagner !

Ô Mórr, nous t’adressons d’ici
Notre reconnaissance infinie
D’avoir recueilli en ton Royaume, à jamais, Oddo...
Qu’il en soit ainsi !"


Lorsqu'il eut terminé, il vit le corbeau Cléo l'observer, celui ci étant perché sur une branche d'un des arbres de la Drakwald, ne cessant désormais plus de croasser d'une manière aussi bruyante que horrible à l'encontre de Geralt...

Arrivant désormais au niveau du cabanon, il put ainsi se ré-équiper, arborant désormais son armure et ses armes, ayant prit la décision de ne plus masquer le fourreau de sa lame comme il l'avait fais depuis son retour dans l'Empire, sa nouvelle identité parmi l'Ordre de la couvée du corbeau lui permettant cette liberté.
Tous contemplèrent alors l'étrange lame qu'il semblait porter désormais, bien loin de l'épée runique qu'on disait qu'il maitrisait lorsqu'il s'était évadé des prison de l'abbaye. Sa cuirasse masquant maintenant les marques noirs sur son corps, Geralt enroula à nouveau un bandage autour de son œil, cherchant à le masquer au mieux en plus des veines noirs visible sur la partie gauche de son visage. Avant d'enfin enfiler son chaperon des ombres, la magie de celui ci masquant désormais dans l'ombre son visage.


"Voila qui est fait..." Dit il à l'encontre de Massimo tandis que le feu dévorait désormais entièrement la hutte de Oddo.

Avait il fais le bon choix ? Il allait le savoir... Désormais il semblait que le loup blanc allait devoir faire cause commune avec l'Ordre de la couvée du corbeau, dont la mission était l'élimination de la dénommé Lucrétia... Mais plus le temps passait, plus il se demandait si tuer la vampire était au final la meilleurs des solutions... car si Karla se trouvait réellement avec elle... La créature de la non vie était sans aucun doute sa seule et sa meilleure protection en ce moment, face aux milles dangers fondant sur elle...
Geralt allait d'ici peu pouvoir contempler les forces que Massimo avait amené avec lui, sans compter qu'une occasion pourrait peut être se présenter pour pouvoir anéantir les papillons où tout du moins les faire cesser leur traque... Ignorant tout du voyage qui l'attendait maintenant... Retrouver Karla étant toujours sa priorité, il lui fallait aussi et surtout, la préserver de tous ceux lui voulant du mal... et ce qu'importe le prix...

► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 01 sept. 2019, 21:07, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 96 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 68/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 66 / 120 doses

Compétences :

ENTRAINEMENT A LA POUDRE

BAGARRE

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1297

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par [MJ] Le Grand Duc » 01 sept. 2019, 23:14

Massimo contempla Geralt tandis que ce dernier sortait de la hutte après avoir commis son forfait. Le Haut-Capellan se tenait droit, les bras croisés sur son plastron de métal noir. Son regard, plus dur et froid que l'acier, dépassa le Loup Blanc pour s'arrêter sur la cabane, d'où la fumée montait déjà à travers la cloison de branchages. Bientôt, les râles engourdis puis les hurlements d'Oddo retentirent tandis que les flammes montaient pour tout dévorer. Cleo le corbeau se balançait frénétiquement sur sa branche d'arbre en croassant sa détresse.

- "C'était nécessaire." affirma simplement Massimo. "Puisse Mórr avoir pitié de lui."

Les agents de l'Ordre de la Couvée des Corbeaux regardèrent la hutte s'embraser toute entière, pensifs. Les cris de souffrance de l'ermite faiblirent et finirent pas s'éteindre, et seules ronflèrent les flammes purificatrices dont le reflet dansait sur les armures des chevaliers.

- "Nous aurons le temps de discuter plus tard, Eskel. Jusque là ..." Il posa un doigt ganté sur ses lèvres pour intimer à Geralt de se taire. "Maintenant partons. Les autres nous attendent."

Massimo retourna à son cheval et sauta en selle, comme Wolfgang qui jeta un regard mauvais au Loup Blanc à travers son heaume. Les trois cavaliers firent tourner bride à leur monture tandis que Geralt les suivait à pied, et ils s'éloignèrent sur le sentier forestier tandis que la hutte s'écroulait sur elle-même derrière eux et que les croassement alarmés de Cleo continuaient de résonner.

Ils marchèrent une bonne heure jusqu'à ce que le sentier en rejoigne plusieurs autres pour former un croisement au milieu des bois. Là, un homme et un nain tous deux vêtus de noir, étaient assis côte à côte sur une vieille souche tandis qu'un énorme rottweiler était couché à leurs pieds. Le nain découpait des tranches de saucisson à l'aide de son canif tandis que l'autre se désaltérait en buvant une grande rasade dans un outre en peau. Lorsque les cavaliers approchèrent, ils se levèrent tandis que le mastiff se mit à aboyer comme un beau diable. Massimo les salua avec le Suaire de Mort, geste propre au culte qui consistait à placer sa main, paume ouverte, en haut du visage et à la faire descendre jusqu'au menton.

- "Les présentations seront brèves, vous aurez tout le temps de faire plus ample connaissance en temps opportun. Messieurs, voici Eskel, une vieille connaissance. Nous avions convenu de nous retrouver dans le Nordland il y a plusieurs années, et ce moment est enfin arrivé. Il nous accompagnera jusqu'à nouvel ordre." dit le Haut-Capellan sans s'attarder sur la question. A son ton vif, ses hommes comprendraient certainement qu'ils n'avaient pas de questions à poser. "Eskel, laisse moi te présenter Fédor du clan Lohwaven, ancien brigadier-chef des Bérets Noirs du Mootland."

Celui que Geralt avait pris pour un nain était en réalité un halfling ! Il avait un air bougon, de grosses joues rondes et des favoris roux et bouclés. Sur sa tête était en effet vissé un béret noir piqué d'une plume de corbeau. Les Bérets Noirs formaient une unité semi-confidentielle financée par le clergé mórrien et dont le rôle était de garder la frontière entre le Mootland et la Sylvanie. Ses membres étaient autant renommé pour leur opiniâtreté que pour leurs techniques de guérilla. Fédor, vêtu d'un pourpoint couleur d'ébène et de chausses bouffantes de même, portait d'ailleurs un fusil long de l'Hochland plus haut que lui, et équipé d'une lunette de visée.

- "Ainsi qu'Olaf Henning, notre traqueur en chef, et son fidèle Maximilien."

L'intéressé était un homme à la carrure solide vêtu d'une long caban noir qui lui tombait jusqu'aux genoux. Il avait un air patibulaire, le crâne chauve et une barbe taillée en fourche. Une horrible cicatrice le défigurait, retenue par deux agrafes en métal. De la housse qu'il portait en bandoulière, Geralt pu voir dépasser les multiples bouches d'une arquebuse à répétition. Sa grosse ceinture était également un arsenal en soit, portant sacoches et douilles à l'allure peu conventionnelle. Son rottweiler, qui s'était assit pour regarder le Loup Blanc en bavant, avait les oreilles taillées en pointe. Il portait un collier hérissé de pointes et un plastron en cuir bouilli lui protégeait l'échine et les flancs. Olaf scrutait Geralt, essayant de voir ses traits sous sa large capuche enchantée avec un air de prédateur qui rappelait celui de son molosse.


Image


- "On a trouvé le camp, patron." dit Fédor en rangeant son saucisson dans la besace qu'il portait à la taille. Sa voix était étrangement nasillarde. "Ils sont installés dans une clairière à quatre lieux d'ici, au Sud-Est en suivant la rivière. Selon moi, ils y sont depuis plusieurs jours. Il semblerait qu'ils n'osent pas s'aventurer plus loin sans leur ami, à moins qu'ils préparent quelque chose."
- "Vois-tu, nous avons connaissance d'un groupe d'hérétiques qui est sur nos talons depuis notre départ de Talabheim. Peut-être les as-tu croisé, toi aussi, puisque tu faisais aussi route dans la Drakwald ..." glissa Massimo à Geralt, le toisant du haut de son cheval. Le commandant des Corbeaux se tourna à nouveau vers ses hommes, leur demandant la suite du rapport de son seul regard.
- "Ils sont dans un pré au pied d'une colline, entourés de bois épais. Quelques coulées y mènent, ainsi qu'une piste peu praticable." enchaîna Olaf sans lâcher le Loup Blanc du regard. "Il y a des rochers dégagés, sur la colline. L'angle de tir y est parfait. Avec la végétation, nous pourrons nous approcher sans se faire repérer. Ils sont une quinzaine et ne comptent que sur deux sentinelles en même temps, qui passent plus de temps à discuter ou somnoler qu'à surveiller les alentours. Leurs tentes sont colorées, en tissu fin, et il y a presque une mule par personne. Une bande d'incapables qui ne savent pas ce qu'ils font, voilà nos poursuivants. Ils seront faciles à éliminer."
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 345
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par Geralt » 05 sept. 2019, 00:39

Geralt se figea de longues secondes devant le brasier, la hutte de Oddo étant maintenant totalement dévoré par les flammes, tandis qu'on pouvait clairement entendre les hurlements du malheureux ermite venant de connaître un sort aussi funeste que terrifiant, son crime n'ayant été que d'avoir aidé Geralt...
Le corbeau Cléo lui, croassa sans s'arrêter et, à la voir ainsi, on pouvait se demander si il n'était pas en train de pleurer son maître... L'oiseau au sombre plumage avait il réellement été le messager du Dieu Morr ? Cette nuit d'agonie et de cauchemar après sa confrontation avec Ziegler était il un message du grand veilleur ?! Mais alors ... Pourquoi avoir amené l'Ordre du corbeau sur sa route ? Et pourquoi lui imposer cette épreuve, à savoir condamner à mort le vieil homme dans le but de le purifier par les flammes...
Un cadavre de plus ou de moins laissé derrière lui, était ce si important ? Quoiqu'il en soit, il ne pouvait s'empêcher d'avoir certains remords suite au châtiment divin imposé par Massimo, à cet homme que Geralt pensait toujours innocent... Finalement, que ce soit au nom du Dieu Morr où pour les Dieux sombres, les gens qui croisaient la route du loup blanc étaient bien souvent frappé par une tragique destinée... C'était là, la plus grande malédiction du loup blanc, lui qui était à sa manière, un messager de la mort...

Massimo de son coté, arborait toujours une expression facial totalement impénétrable, se voulant rassurant quand aux évènements et jugeant la mort de Oddo comme étant une nécessité, mais pour qui ? Pour Morr ? Pour Geralt ? Ou bien pour l'immortel ? ...
Quoiqu'il en soit, les nombreuses questions qui taraudaient désormais l’esprit du chasseur de monstre devraient attendre pour obtenir d'éventuels réponses, le leader du contingent de l'Ordre de la couvée du corbeau lui promettant qu'ils auraient une discussion en temps voulu, Geralt devrait désormais faire confiance à son instinct, accompagner l'immortel semblant être son unique option pour le moment, non sans ignorer que si celui ci avait décidé de l'épargner... C'était sans l'ombre d'un doute pour des raisons aussi étranges que obscurs.


*Un homme comme toi... Qu'est ce que tu as derrière la tête... Massimo ?!* Pensa t'il, tandis que les cavaliers aux armures noires commencèrent à se détourner de la hutte en flamme pour se diriger en direction du sentier forestier, Geralt emboitant derrière eux, non sans sentir peser sur lui le regard plein de haine de Wolfgang.

Marchant durant une bonne heure à travers la Drakwald dans le silence le plus total, Geralt ne pouvait détacher son regard de Massimo, l'aura se dégageant du légendaire héros du culte, étant aussi écrasant qu’impressionnant... Geralt ne pouvait croire que le destin avait décidé de le confronter à pareil homme celui ci étant sans aucun doute un des rares êtres vivants du vieux monde, dont les compétences martiales étaient supérieurs à celle du chasseur de monstre... En duel, seul Ombre et Dietrich avaient su être meilleur que Geralt... Mais Massimo... Si les légendes sur lui étaient fondées, était d'un tout autre niveau.

*J'ignore où tu te trouves Karla... Moi qui est tant espéré te retrouver avant que le mal rongeant mon corps ne me dévore définitivement... Finalement je commence à espérer, que tu sois si loin d'ici que personne ne puisse jamais te retrouver. A dire vrai, j'espère même que la baronne de Bratian est toujours avec toi car... Tu as sur tes traces sans l'ombre d'un doute, l'un des homme les plus terrifiant de l'Empire. Je n'ose envisager l'avenir qui se dessine pour toi.* De biens sombres présages lui traversaient l'esprit à ce moment.

C'est alors que le petit groupe stoppa sa progression, venant de rejoindre deux autres personnes, un gaillard à la forte carrure ainsi qu'un petit homme pas plus grand qu'un nain. Les deux inconnus étant vêtu de noir, Massimo les salua avec le Suaire de Mort, une gestuel propre au culte que Geralt ne connaissait que trop bien et consistant à placer sa main, paume ouverte, en haut du visage et à la faire descendre jusqu'au menton.
L'immortel fit alors de brèves présentations, le ton employé par celui ci indiquant à tous que le moment des interrogations et autres questions en tout genre n'était nullement avisé, le loup blanc saluant d'un simple hochement de tête dans un premier temps celui qui était un halfling portant le nom de Fédor du clan Lohwaven, ancien brigadier-chef des Bérets Noirs du Mootland... Ce groupe n'était nullement inconnu au parjure, cette unité étant légendaire et particulièrement connu pour ces techniques de guérilla dont peu pouvait se vanter d'égaler... le culte de Morr aimait à les financer pour surveiller la frontière bordant le Mootland et la Sylvanie... Une tâche mortellement dangereuse, mais dont cette unité savait se charger à merveille au vu des résultats qu'elle offrait.
Le grand baraqué lui, arborait un visage bien plus marqué, une horrible cicatrice lui défigurant la face, son nom était Olaf Henning, traqueur en chef du contingent sous les ordres de Massimo. Le regard qu'il portait en direction du loup blanc était des plus glaçant, celui ci ne semblant guère aimer le fait de ne pas pouvoir discerner le visage masqué sous son capuchon de l'homme qu'il avait devant lui. Comme compagnon également, Olaf avait un horrible chien, qui ne quittait pas le chasseur de monstre des yeux...
Ces deux types... Possédaient un arsenal digne de chasseurs aussi expérimentés que redoutables... Massimo, Wolfgang, Kaspar... et maintenant eux ! Geralt voyait ici une infime partie des immenses moyens que l'Ordre avait mit à la disposition de l'immortel pour traquer et tuer la Lahmiane...
Ce n'était pas un simple contingent qui avait été détaché ici... Mais une véritable petite armée, le loup blanc craignant le nombre de chevalier de l'Ordre que Massimo avait pu amener avec lui. La situation était décidément bien plus délicate qu'il n'aurait pu le penser...

C'est alors que l'humain et le semi homme firent leur rapport à leur maître, expliquant qu'ils avaient localisé le campement de ce qui semblait être les papillons aux yeux de Geralt. Selon les informations divulguées, il semblait que Rebecca et ces enfants, n'avaient pas bougé de position depuis la disparition de Geralt... Était ce le désir de vengeance où bien l'idée d'avoir perdu à jamais son favori qui obligeait Rebecca à ne pas continuer sa route dans le but de retrouver la descendante des De Soya ? Geralt le saurait tôt ou tard.
C'est alors que Massimo posa son regard sur Geralt, expliquant avec une pointe d'ironie, qu'il connaissait l’existence du groupe de chaotique, depuis son départ de Talabheim... Entendant ceci, Geralt resta de marbre, n'osant désormais plus se confronter au regard de l'immortel, se sentant même totalement à la merci de celui ci, comme ci le loup blanc venait d'être rabaissé au niveau d'un jeune louveteau qui depuis son départ de la ville impériale, ne faisait que jouer le jeu de cet homme semblant le surpasser dans tous les domaines.
Un frison parcouru alors le chasseur de monstre, tandis qu'à travers l'ombre de son capuchon, son visage se crispa de rage.


*Espèce d'ordure... Tu étais donc au courant de tout depuis le début ! Rebecca, les papillons et même moi... Tu savais qu'on était sur tes traces et sans doute allais tu nous mener là où tu le désirais... Merde... Merde, merde, merde !* Ragea t'il au plus profond de lui même, avant d'enfin se décider à se confronter au regard du Haut-Capellan, avant qu'une idée terrifiante ne lui traverse l'esprit... *Tu n'aurais pas... Non... C'est impossible que tu puisses savoir... Le lien qui me lie à Dokhara De Soya ?! Il y a dix ans à Altdorf, personne n'était au courant, omis Maria Von Calus et son équipe mais... Ils sont morts il y a des années déjà. Même Dietrich ne savait rien de ce contrat... Alors... C'est impossible que toi Massimo puisse être au courant.*
Avait il raison de craindre à ce qu'il pensait être impossible ? Il ne savait quoi en penser, face à cet homme qu'on ne pouvait semble il pas duper. Mais si il savait... Alors Karla... Elle serait aussi une cible aussi important que Lucrétia à ces yeux, au vue de ces affinités avec le chaos...

Peu à peu, Geralt commençait à comprendre qu'il ne maitrisait plus rien à la situation.

C'est alors que l'immortel demanda à ces hommes de continuer leur rapport, ceux ci semblant prêt à se débarrasser des papillons, sur ordre de l'immortel, les conditions et le terrain semblant tout a fait favorable à une embuscade, se vantant même d'être confronté à une bande de clown ne représentant qu'une faible menace...
Erreur que cela pouvait être que de sous estimer Rebecca...

Que faire ? Aider et renseigner l'Ordre pour qu'il puisse se débarrasser définitivement des chaotiques étantt sur les traces de Karla ? Ziegler ayant avoué les projets qu'il réservait à la jeune femme ? Où bien ne rien dire et les laisser s'entretuer... Non... Affaiblir les deux camps ne réglerait que peu de problème, le mieux étant encore de se débarrasser totalement d'une menace pour finalement se concentrer sur celle restante.
Tandis que Massimo était à deux doigts de donner son accord concernant le plan proposé par ces éclaireurs, Geralt s'avança d'un pas pour prendre la parole.


"Massimo ! Aurais tu le temps d'écouter quelques conseils d'un.. ami de longue date ?" Dit il en jouant le rôle qu'était désormais le sien, à savoir Eskel."Il est vrai que j'ai pu.. observer... ces hérétiques, et si il y a bien une chose que j'ai pu en retenir, c'est qu'il ne faut aucunement les sous estimer. La vision de tes éclaireurs est correcte, à première vue, la cible est aussi naïve que simple à détruire mais..."

Il posa alors un genou à terre, ramassant un bâton, et dessinant un point sur le sol représentant le campement, avant de l'entourer d'un cercle beaucoup plus grand représentant les sous bois ambiant.

"Le campement est un appât... Une quinzaine de cultistes n'étant nullement entrainé pour le combat, où tout du moins ne faisant que pâle figure devant des chevaliers de l'Ordre mais... Les quelques coulées et la piste peu praticable ne sont aucunement des désavantages pour eux mais bel et bien une force..." Tous cherchèrent alors à comprendre où il voulait en venir. "Ils ont un mage avec eux, celui ci possède un cor étrange... Lui donnant la possibilité d'user à sa guise d'une harde d'homme bête, j'ignore de combien de créature on parle précisément mais... Les sous bois autour de leur camp, sont un piège mortel, car si nous allons la dedans... C'est la mort assuré, où alors une possibilité de victoire avec des pertes bien trop lourdes... Que tu ne peux te permettre Massimo, au vue de la mission que le haut père t'a confié."

Il se releva alors, pour exposer une autre solution à la tactique précédemment proposé :

"Il y a deux autres solutions possible pour te débarrasser de ces hérétiques... Leur traque ne repose que sur un seul homme, toujours en avant de leur dispositif, j'ignore comment il s'y prends, mais il est en mesure de vous suivre. Capturer celui ci et alors, les cultistes ne pourront plus vous suivre.

Où alors si tu désires totalement les détruire, quitte à subir quelques pertes... Choisit le terrain de la bataille, loin des sous bois, faisant ainsi perdre l'avantage que représente pour eux les hommes bêtes...

Bien sûre, pour que ces idées puissent fonctionner, il faudrait tout d'abord que ces serviteurs des Dieux sombres, se décident à agir... Il te faut donc un appât... Olaf vient de le désigner dans son rapport : Ils n'ont plus bougé de position depuis qu'ils ont perdu leur ami..."
Geralt marqua quelques secondes de pause, Massimo ne pouvant ignorer que c'était de lui même dont le loup blanc parlait à ce moment "Fait passer la rumeur que tu es parvenu à capturer l'un des leur, que tu l'as trouvé dans la Drakwald et que tu comptes l'exécuter... Soit ils enverront leur traqueur pour obtenir du renseignement sur cette rumeur où même pour tenter de libérer ce fameux prisonnier, te donnant ainsi l'occasion de t'en saisir... Où... Ils se décident à une attaque frontal, perdant ainsi l'avantage de la surprise et te donnant le temps de préparer une stratégie tout en décidant du lieu de la bataille. Celle qui commande ce groupuscule... est une personnalité imprévisible, mais bien souvent aveuglé par la rage, de ce que j'ai pu en voir."

Il fit alors un pas en arrière comme pour montrer qu'il en avait terminé, avant d'ajouter :

"Bien sûre je n'expose ici qu'un avis, que j'ai pu me forger suite à mon escapade dans la Drakwald avant de vous retrouver... Tu es celui qui tranchera Massimo."
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 05 sept. 2019, 19:31, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 102 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 68/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 66 / 120 doses

Compétences :

ENTRAINEMENT A LA POUDRE

BAGARRE

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1297

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par [MJ] Le Grand Duc » 05 sept. 2019, 21:33

Intrigué, Olaf s'agenouilla en face de Geralt pour observer le plan que ce dernier traçait sur le sol. Fédor s'approcha également, mâchonnant une tranche de saucisson.

- "Une harde d"hommes-bêtes ? Mh ..." commenta Massimo du haut de son cheval, son regard songeur scrutant les bois alentours.
- "Pour le sorcier qui les accompagne, j'ai la solution," postillonna Fédor en tapotant le long canon de son fusil qu'il tenait bien droit, crosse contre le sol, "un pruneau bien chaud entre les deux yeux."

Le Haut-Capellan, quant à lui, comprit où Geralt voulait en venir et le corrigea.

- "L'allié perdu auquel Fédor faisait référence n'est pas celui que tu crois être, Eskel. Nous avons effectivement capturé l'un de ces hérétiques il y a quelques jours. Il maîtrisait les voies magiques de l’illusionnisme et de la transformation, et utilisait ses capacités pour nous espionner. Nous pensons que c'est grâce à lui que ces imbéciles ont réussi à nous suivre jusqu'à aujourd'hui. Malheureusement pour lui, sa témérité a entraîné une série d'erreurs de sa part qui nous ont permis de le repérer et d'intercepter. Il prétend que son nom est Oswald."

Massimo marqua une pause, analysant la réaction du Loup Blanc face à ces révélations.

- "Nous l'avons soumis à la question et il nous a livré ses secrets. Lui et ses amis dépravés s'appellent "les Papillons" et espèrent se servir de nous pour atteindre leur objectif, à savoir mettre la main sur la sorcière qui accompagne notre cible. Or la seule piste qui peut leur permettre d'y arriver est visiblement de nous suivre. Quant à nous, nous allons sur la côte." continua-t-il.
- "Des rapports nous sont parvenus depuis le bourg de Rossin, qui parle de stryganis, de vampires, d'une malédiction et d'un grand massacre. Mais surtout ... de deux sorcières rousses." lâcha Wolfgang en fixant Geralt à travers son casque.
- "Et tout nous porte à croire que cette affaire a un lien avec la fuite de Lucrétia von Schwitzerhaüm et de sa comparse. C'est donc là que nous continueront notre enquête." compléta Massimo. "Quant à cet Oswald ... il ne nous sera d'aucune utilité dans l'état dans lequel il est à l'heure actuelle."
- "Mais d'abord, il nous faut nous occuper de ces petits Papillons." grogna Olaf en caressant la tête de son molosse. "Ces insectes viennent tourner autour des lanternes, la nuit ... Mais je ne t'apprends rien, tu as l'air de bien les connaître. Une idée pour nous en débarrasser ... Eskel ?"
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 345
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par Geralt » 07 sept. 2019, 23:40

L'énonciation de l'existence de la harde blanche auprès de celui qu'on surnommait l'immortel ne sembla nullement l'inquiéter plus que cela, tout au plus l’intrigua t'elle, tandis qu'il contempla les sous bois environnant de la Drakwald. Olaf et Fédor pour leur part, furent des plus attentifs quand aux informations que pouvait leur dévoiler le loup blanc, preuve du professionnalisme dont ils savaient faire preuve quand il s'agissait de la potentiel élimination d'une cible, où plutôt d'une proie dans leur jargon.
Mais durant cette conversation, Geralt avança de surprise en surprise, Massimo le corrigeant quand aux propos qu'il avait tenu un peu plus tôt, concernant l'erreur qu'il faisait de penser, que c'était lui que les papillons continuaient à rechercher... Non, l'ami qu'ils attendaient n'était autre que Oswald... Ainsi donc l'Ordre avait su le capturer, malgré les capacités et les dons que Geralt lui soupçonnait, cela expliquant comment le Haut-Capellan avait été informé que des cultistes suivaient son contingent destiné à l'élimination de la vampire Lucrétia...
En dévoilant cette information, Massimo plongea son regard dans celui du chasseur de monstre, celui ci ayant la mauvaise sensation de penser qu'il cherchait à deviner ce qui pouvait lui traverser l'esprit, malgré le fait que son capuchon des ombres, masquait totalement le moindre traits de son visage...


*Décidément il semble que les papillons soient dans une bien mauvaise posture... La capture pourrait même dater du moment où Rebecca à tenter sa petite escapade dans le village où elle s'est vu refuser tout accès, c'est tout du moins deux jours auparavant que nous avons vu le traqueur du chaos pour la dernière fois.* Pensa t'il

Décidément en plus d'être bien informé, l'Ordre de la couvée du corbeau semblait prêt à rebondir face à toutes les situations, tandis que le chaos pensait pouvoir se servir des corbeaux, c'était désormais eux qui avaient l'avantage sur le déroulé des évènements.
Comme Geralt s'y était attendu, Oswald avait donc subit un interrogatoire de la part de l'Ordre dans le but de lui soutirer toutes potentiels informations concernant Rebecca et sa troupe de monstres de foire... Il était logique que le cultiste est vendu la mèche, Geralt ne connaissant que trop bien les techniques de tortures dont le culte savait faire usage quand cela était nécessaire, les guerriers corbeaux eux même lorsqu'ils étaient initiés, devaient être testé à ces différentes techniques, le culte ayant toujours envisagé la possibilité qu'un de ces membres puissent être capturé par la non vie, résister à la douleur et à la souffrance était de fait une qualité essentiel pour terminer sa formation et intégrer les rangs des chevaliers corbeaux ou même de la couvée du corbeau... Le fait de parler de tout ceci, fit rappeler quelques mauvais souvenirs aux chasseurs de monstre, du temps où il était encore le disciple de Dietrich.

Semblant connaître tous les secrets des papillons, ces révélations ne firent que douter encore plus Geralt sur le rôle que Massimo voulait lui offrir dans sa guerre contre Lucrétia von Schwitzerhaüm... Les informations que Geralt possédait, étaient de fait déjà connu de l'Ordre, cela n'étant donc pas la raison qui avait poussé le héros du culte à épargner la vie du guerrier aux cheveux blanc.
Comme pensant que Geralt lui était totalement dévoué, où tout du moins n'avait à l'heure actuel pas les capacités de le trahir, le leader de la couvée du corbeau ainsi que son disciple Wolfgang, n’hésitèrent pas à donner les éléments qu'ils avaient en leur possession concernant la vampire du clan Lahmiane : Tout portait à croire que le contingent de chasseur de vampire se dirigeait actuellement vers la côte, et plus précisément vers le bourg de Rossin, où quelques rumeurs circulaient à propos de stryganis, de sorcellerie et d'un grand massacre... Ces rumeurs désignant toujours un seul et unique responsable : Deux sorcières rousses...
A l'énonciation de ceci, Geralt dû se maintenir de pousser un soupir de soulagement, ces propos semblant confirmer, que Karla était bel et bien toujours vivante... Mais le fait qu'elle soit toujours en compagnie de la créature de la nuit, lui faisait se demander le lien qui pouvait les unir... Une chaotique et une vampire... Un duo des plus atypique il en convenait.

Désormais Geralt possédait une nouvelle direction à suivre, même si il était dans l'immédiat à la merci de Massimo et de ces hommes. Tant qu'il n'aurait pas eu une conversation avec l'immortel, le chasseur de monstre se devait de rester tranquille, et de jouer le rôle de Eskel. Quoiqu'il en soit, tôt ou tard, il se devrait de devancer l'Ordre dans le but de retrouver Karla, avant que ceux ci ne puissent lui mettre la main dessus.
Malgré les propositions de Geralt, le chef des traqueurs, ne semblait vouloir en démordre, voulant absolument en finir au plus vite avec leurs poursuivants.


"Aucune solution ne sera sans risque en réalité : Le mage ainsi que la cheffe des papillons sont les cibles prioritaires, de fait, il suffit de couper la tête du serpent pour pouvoir s'en défaire mais..."Il se tourna vers Massimo. "Sans ce Oswald, ils ne seront pas en mesure de nous suivre plus longtemps, à moins qu'ils possèdent un atout dont nous ignorons l'existence. Le problème qu'ils posent est donc résolu non ?"

Il sentit alors peser les différents regards des protagonistes autour de lui, ceux ci, la manière de croisées, ne pouvant supporter l'idée d’épargner la vie de quelques ennemis du grand veilleur, pour autant, la logique était là : Affronter les papillons était un risque certain, en plus d'épuiser des ressources non négligeable, Geralt ne pouvait être totalement sûre que la harde blanche était le seul atout dont bénéficiait Dedrik dans sa manche... Et puis au final... Malgré sa trahison, Geralt désirait il vraiment la mort de Rebecca ? Il sentait déjà que la moindre pensée à l'encontre de la jeune femme, éveillait en lui ce sombre mal qui avait commencé à se développer sur son corps. Les puissances de la ruine sommeillait en lui, et mieux valait il qu'il s'éloigne pour l'heure de ceux qui furent ces "amis".

"La mission qu'est la notre est la traque et la destruction de la baronne de Bratian. Les rapports la concernant sont clairs, elle a pu survivre grâce aux contactes et aux relations qu'elle a pu lier au sein de l'Empire... De fait, là où elle se trouve à l'heure actuel, elle va tenter de faire grandir son influence, par tous les moyens possibles.
Massimo... Dans ce genre de chasse, la moindre erreur de jugement peut couter cher... Ma proposition est donc la suivante : Continuer d'avancer, et laisser derrière nous, ces cultistes qui ne sont au final plus une menace étant donné que tu détiens leur traqueur."


Poussant un soupir comme sachant pertinemment que cette solution ne saurait convaincre personne, il essaya de prouver sa bonne foi en prétextant pouvoir imaginer un moyen de détruire les papillons :

"Une attaque frontal nous mènerait à la victoire mais... A quel prix ? Où alors... Une petite équipe bien préparé pourrait peut être éliminer les cibles les plus importante de ce groupe, mais nous en revenons toujours au même problème... les sous bois sont sans aucun doute infesté d'hommes bêtes, un terrain qu'ils maitrisent, sans compter que j'ignore tout du nombre de créatures dont on parle... Sincèrement, cela ressemblerai plus à une mission suicide plutôt qu'à un début de plan."

Désormais tous attendaient d'entendre la décision de Massimo
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 16 sept. 2019, 17:32, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 108 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 68/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 66 / 120 doses

Compétences :

ENTRAINEMENT A LA POUDRE

BAGARRE

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1297

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par [MJ] Le Grand Duc » 16 sept. 2019, 20:17

- "Mais tu sors d'où, toi ?" grogna Olaf en se relevant, époussetant son caban poussiéreux en quelques claques. "Tu crois vraiment qu'on va prendre le risque de laisser une bande de dégénérés dernière nous. C'est un coup à s'faire mordre le cul quand on s'y attend le moins, ça."
- "Comme la fois où on a laissé repartir ce paladin, à Nachtdorf." s’esclaffa Fédor de sa voix nasillarde. "La tête qu'a tiré le Comte-Électeur quand il t'a vu te prendre le coup de pelle !"

Le traqueur secoua la tête l'air désabusé tandis que son compagnon halfling -personnage excentrique s'il en état- ricanait en tapotant son ventre rond.

- "Olaf a raison." acquiesça Wolfgang. "Nous ne pouvons nous permettre de prendre le moindre risque pendant cette chasse, et égrener des ennemis sur notre route ne me semble pas être une idée judicieuse. Ce genre de décisions nous ont effectivement coûtées par le passé." Il adressa un regard à Geralt, les paupières mi-closes sous son heaume à ailes de corbeau. "La mission de traquer et détruire Lucrétia von Schwitzerhaüm nous vient depuis les hautes sphères de notre saint Empire, certes. Néanmoins, nous ne devons pas oublier que nous sommes des templiers, des représentants de l'Ordre. Si d'ordinaire nous travaillons main dans la main avec les autres clergés, notamment les répurgateurs de Sigmar, nous sommes ici les seuls dans ces parages désolés à pouvoir intervenir avant que les sectateurs et les bêtes malfaisantes auxquelles ils se sont alliées ne se désintéressent de nous et ne s'en prennent à la population locale. Chaque foyer de corruption que nous croiserons ainsi sur notre chemin doit être purgé, dussions-nous pour cela dévier un temps de notre objectif." conclu-t-il en regardant Massimo.

Kaspar de Groot, le magistère d'Améthyste jusqu'à alors rigide comme une statue, tourna lentement la tête vers le Haut-Capellan. Geralt pu presque entendre grincer ces vieilles vertèbres.

- "Mórr n'attend pas." dit-il seulement.

Sa voix profonde résonna comme un glas et son cheval tout vêtu de noir renâcla et frappa du sabot comme pour appuyer les dires de l'homme à la faux juché sur son dos.

- "Je prendrai ma décision ce soir." annonça Massimo en tirant sur les rennes de sa monture d'un coup sec. "La prière porte conseil et le Veilleur saura nous montrer la voie. En avant, nous rejoignons les autres au relais. "

Les templiers de l'Ordre de la Couvée du Corbeau se remirent en route, les trois cavaliers marchant devant tandis qu'Olaf, Fédor et Geralt suivaient derrière, accompagnés de Maximilien le rottweiler.

- "Olaf, donne donc cet horrible masque dont tu t'affubles parfois à Eskel. Il ne faudrait pas que sa mauvaise mine n'effraie notre brave Emilio." lança le Haut-Capellan d'une voix forte au traqueur derrière lui.
- "Mais chef ! Il m'a coûté deux marks à Middenheim ! En plus il a été fait sur mesure, à ma taille." s'offusqua la gueule-cassée.
- "Je suis certain qu'il siera très bien à notre ami." rétorqua Massimo. Il n'avait pas besoin de se retourner sur la selle.

Olaf grogna de mécontentement et fouilla dans une de ses sacoches pour en tirer une cagoule brune en cuir clouté qui couvrait la tête en entier et n'avait d'ouvertures que pour les yeux, les narines et la bouche. Elle s'attachait au niveau du cou par une sangle. Cet attirail, s'il avait autant pour objectif d'intimider que de dissimuler, ressemblait fort à l'un de ces ustensiles que les slaaneshis aimaient à utiliser dans leurs orgies sado-masochistes.

- "T'as intérêt à pas m'l'abimer, ducon." maugréa l'ancien propriétaire. "Et même si tu prends un coup de hachoir en pleine face, j'veux pas y voir une trace de cervelle."
- "Fais un peu voir tes engins ?" demanda Fédor en pointant les pistolets qui pendaient à la ceinture de Geralt, et dont le bout des canons était affublé de têtes de haches creusées de la croix impériale. "Et ton épée ... ça vient d'Orient ça, nous ? Ou c'est qu't'as acheté ça. J'espère qu'c'est une lame d'argent, au moins." ricana-t-il.

Si le Loup Blanc consentait à laisser examiner son attirail, Olaf et Fédor le manipulaient alors en fins connaisseurs, masquant leur admiration derrière des moues sceptiques.

- "Bah, une lame aussi fine ... Elle cassera au premier coup." lâchait alors le traqueur en soupesant le katana du prince Hirohito.

Plus tard dans la marche, et alors que le soleil commençait à décliner sur la ligne d'horizon, entre la mer de nuages gris et les cimes de la Drakwald, Massimo fit signe à Geralt de remonter jusqu'à lui et son étalon noir. Wolfgang, monté, discutait à une vingtaine de mètres derrière avec Olaf et Fédor tandis que Kaspar avançait derrière, seul et à pied, tenant son cheval par la bride d'une main et sa sinistre faux de l'autre.

- "Dis moi ... Geralt ..." murmura le Haut-Capellan lorsque le réprouvé fut arrivé à sa hauteur. "As-tu la moindre idée des raisons qui m'ont poussées à te laisser la vie sauve ?"

Il se contenta de poser cette simple question en fixant la chemin de ses yeux sombres. Les bois autours d'eux se faisaient plus épais, plus obscurs à mesure que la nuit allait tomber. Un loup hurla au loin, et Geralt reconnu la route qu'il avait emprunté avec les Papillons pour aller rendre visite aux villageois.
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 345
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par Geralt » 17 sept. 2019, 18:35

Les propos du loup blanc peinèrent à convaincre, les membres de la couvée du corbeau, ayant une foi aveugle dans leur mission, ne pouvaient se faire à l'idée de laisser vivre quelques engeances chaotiques, quand bien même ceux ci n'étaient plus en mesure de les suivre à la trace. Même si la destruction de la Lahmiane Lucretia restait la priorité numéro un, le risque que les papillons se livrent à d'autres exactions dans la région à l'aide de leur harde, était une menace que des hommes comme Wolfgang ou le duo de traqueurs ne pouvaient tolérer.
Face à tant d'adversité dans le débat qui s'était instauré, Geralt préféra rester silencieux, son opinion en temps que Eskel, sois disant ami de Massimo n'ayant que peu de poids parmi les membres du groupe de chasseur de vampire qui semblaient travailler ensemble depuis un long moment déjà.
Le disciple de l'immortel lui même, porta un regard glacial à l'encontre du parjure, le visant indirectement par ces propos concernant cette mauvaise manie que le culte avait pu avoir par le passé à laisser en vie derrière lui certain de ces ennemis… Ici c'était bien du loup blanc auquel le chevalier faisait référence, le problème qu'il avait pu représenter pour le vieux monde, sans compter les nombreux secrets qu'il avait en sa possession, était une épine dans le pied du culte, que l'Ordre tâcherai tôt ou tard à se débarrasser, cela ne faisait aucun doute… Mais qui pouvait savoir les desseins qui avait poussé le Haut-Capellan à épargné celui qu'on voyait désormais comme un horrible mutant ? L'avenir saurait fournir ces réponses…
le magistère d'Améthyste, quitta également son silence morbide, pour se prononcer sur les évènements, expliquant que Morr ne pouvait attendre… Des mots simples et explicites, lui aussi semblant désireux de se débarrasser du groupuscule guidé par Rebecca, sa voix grave et sa sombre silhouette couplé à son immense faux lui donnant des allures de messager de la mort…

Désormais tous firent converger leur regard en direction de Massimo, qui depuis un moment déjà, semblait perdu dans une intense réflexion… Voila un choix qui si il semblait de prime abord plutôt simple, incluait nombre de paramètres pouvant le rendre bien plus compliqué qu'il n'y paraissait… D'un coté s'en prendre aux papillons pouvait représenter une perte de ressource considérable normalement destiné à la chasse aux vampires dont le haut siège lui avait confié la tâche, de l'autre, laisser vivre des cultistes accompagné d'une harde d'hommes bêtes pouvait représenter une grande menace pour la région et ces alentours… Le dilemme du chef réfléchit qu'il était allait il l'emporter sur l'homme guidé par la foi aveugle qu'il avait en Morr et ces préceptes ? Geralt pour sa part restait campé sur sa position première : Laisser les papillons, au risque de sacrifier quelques vies, en vue d'un combat contre la baronne de Bratian qui saurait être un ennemi bien plus redoutable… Le loup blanc ne le savait que trop bien, pour vaincre la non vie, il fallait savoir en payer le prix...

Mais l'homme au sang mêlée préféra se donner le temps de la réflexion, la nuit pouvant lui porter conseil, sans compter qu'il espérait voir Morr se révéler à lui dans le but de le guider dans sa réflexion… C'est alors qu'il fit faire volte face à son cheval, et que le reste du groupe lui emboita le pas,le moment étant venu de rejoindre le reste du contingent de l'Ordre à priori stationnant au niveau d'un relais non loin.
Dans le silence, le groupe remonta la route impérial, la direction qui fut prise n'étant nullement inconnu au chasseur de monstre, celle ci se dirigeant vers le petit village dont Rebecca avait tenté de forcer le passage, avant que Geralt ne découvre les sombres desseins qu'elle avait pour lui, grâce au défunt Ziegler.
C'est alors que Massimo ordonna à Olaf, le traqueur à la gueule balafré, d'offrir un masque dont il était le propriétaire au chevalier renégat dans le but de dissimuler l'horrible mine que lui donnait la mutation dont il était victime, les veines noirs à la manière d'anguilles continuaient de se déplacer le long de son corps et de son visage comme si ils étaient un organisme ayant leur propre conscience, vivant et se développant chez son hôte sans que celui ci ne puisse rien faire pour l'empêcher de lui nuire.
Le traqueur rechigna alors un long moment, semblant tenir à son précieux masque qui lui avait été fais sur mesure, mais au terme d'un grognement de colère, il le lança en direction de Geralt, celui ci s'en saisissant, pouvant alors l'observer de plus près : Il était noir et composé en majeur partie de cuir, clouté par endroit, et ne laissait, une fois enfilé, qu'entrevoir les yeux, la bouche, et le nez de celui qui s'en affublait… Ce genre de masque… Le genre d'objet qu'aimait les adeptes du Dieu des plaisirs… Où quelques personnes aimant s'adonner aux interrogatoires musclés, dans le but de faire souffrir gratuitement toute personne désirant leur résister… Olaf devait être de ceux là.
Geralt observa alors Massimo, sans que celui ci ne daigne se retourner vers lui, ne doutant pas que même si le loup blanc rechignerait à l'enfiler, il s’exécuterait à terme… Le capuchon des ombres ne pouvant totalement dissimuler son visage, mieux valait porter ce masque ridicule plutôt que de croiser la route d'autres frères de l'Ordre rêvant de se voir gratifier à la manière de Wolfgang de la mort du chasseur de monstre…

Ayant désormais le masque de Olaf sur le visage faute d'avoir mieux en attendant, le halfling les accompagnant fut soudainement très intrigué par l'étrange armement dont le parjure semblait être doté : Il ne rechigna pas à les laisser contempler ses pistolets ainsi que son katana, le binôme de traqueur ne pouvant que reconnaître la qualité de ces armes, non sans ironiquement se moquer, qu'une lame si fine saurait bien vite se briser.


"Vous pouvez me croire… Elle a su faire ces preuves contre nombre d'adversaires. Quand à la façon dont je l'ai obtenu… un vieil ami m'en aura fait cadeau…" Il repensa alors au Prince Hirohito, ayant combattu aux cotés du loup blanc contre la Stryge des terres sombres, avant d'être abattu à la manière d'un chien par les nains du chaos… Tout ceci remontait tout au plus à quelques mois maintenant, Geralt ayant l'impression qu'il avait perdu son compagnon originaire du royaume de Nippon voila des années en arrière… Tant d'atroces évènements et de chemin parcouru en si peu de temps…

*Sans aucun doute es tu auprès de Morr désormais mon ami… Que penserai tu de l'hom… De la chose que je suis devenu ? Sans aucun doute maudis tu mon nom désormais, moi qui arbore ta lame, la souillant de mes erreurs et de mes mauvaises actions… J'espère que tu sauras me pardonner le moment venu. J'aimerai tellement que toi… Et le reste de l'équipe puissiez être toujours en vie… Finalement ma vie aux Sentinelles me manque.*

Perdu dans son passé, Geralt s'enferma alors à nouveau dans un long mutisme, suivant la route qui s'offrait à lui, obligé de supporter la compagnie de l'Ordre de la couvée du corbeau.
Ce fut alors lorsque le soleil commença à se coucher, et que les bois environnant se firent de plus en plus dense et de plus en plus sombre, que l'homme né de parent humain et elfique, lui fit signe de le rejoindre, Geralt se portant à sa hauteur tandis qu'il le dominait du regard depuis sa monture, avant de lui poser la question dont il ignorait la réponse : Pourquoi l'avait il laissé en vie ?


"En tout cas… Si c'était pour pouvoir me voir revêtir ce masque ridicule … Te voila récompensé…"Ironisa il… Tandis que Wolfgang et les autres semblaient plongés dans une conversation de leur coté.

"Comment pourrais je le savoir ? Je suis une épave en perdition, triste vestige de l'homme que j'étais et que j'aurais pu être… Dans d'autres circonstance, peut être même aurais je pu me retrouver à la place que tu occupes…

Est ce par caprice que tu me gardes auprès de toi ? Peut être veux tu m'exécuter devant le reste de tes hommes ? Peut être que chaque pas en ta compagnie me dirige vers un destin plus funeste encore que celui que tu pouvais m'offrir dans la Drakwald…
Peut être aimes tu l’idée de garder à tes cotés un pion n'obéissant à aucune règle ? Un électron libre dont l'Empire entier ainsi que l'Ordre lui même a cru être débarrassé voila des années en arrière…

Dietrich me parlait souvent de toi tu sais… Il ne faisait que vanter tes mérites, alors qu'on me disait être un génie… Toi tu étais au sein de l'Ordre considéré comme une légende, un élu de Morr en personne… D'une certaine manière, j'aime à penser que des gens comme toi et moi sont comme les deux faces d'une même pièce… L'un exposé à la lumière du jour, l'autre plongé dans une obscurité totale…


Il poussa un long soupir, comme s'ennuyant dans ce jeu de devinette que Massimo semblait vouloir lui imposer.

"Peut être crois tu dans l'histoire qui fut la mienne ? Peut être Morr lui même t'a intimé de ne pas me tuer ? … Merde… J'en ai aucune idée en réalité, j'ai encore du mal à réaliser que toi Massimo, ai refusé une occasion de livrer ma tête aux restes des chevaliers corbeaux…

Jusque là semblant prendre la question de l'immortel à la légère, le regard du loup blanc à son encontre se fit alors plus froid et bien plus sérieux.

"Je sais quel genre d'homme tu es Massimo... Le genre qui ne prends aucune décision à la légère, et je ne pense pas que cela soit par bonté de cœur, où encore que tu puisses croire naïvement à ma potentiel rédemption que tu es décidé de me garder en vie... Non, tu as une idée derrière la tête... Dans le plan qui es le tien, tu penses que j'ai un rôle à jouer... Le tout est de savoir si j'accepterai ou non de m'y plier.

Donc... En quoi quelqu'un comme moi peux il t'être utile toi qui est si bien entouré en plus d'avoir les faveurs du grand veilleur ?"
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 18 sept. 2019, 20:47, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 114 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 68/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 66 / 120 doses

Compétences :

ENTRAINEMENT A LA POUDRE

BAGARRE

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1297

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par [MJ] Le Grand Duc » 25 sept. 2019, 15:19

Massimo Garibaldi secoua la tête, faisant jouer ses longs cheveux bruns sur la patine ouvragée de son armure tiléenne.

- "Tu n'es pas le premier à me prêter des intentions, Loup Blanc." répondit-il, suffisamment bas pour que ses acolytes n'entendent pas la discussion. "Pourtant, mes motivations sont celles d'un homme simple et honnête. Ma foi seule me guide et nourrit le feu du courroux qui toujours brûle en moi lorsque notre Père me demande de détruire l'impie et le blasphémateur."

Un pendentif ayant la forme du corbeau d'argent cliquetait contre sa cuirasse au rythme du pas de sa monture. Il s'en saisit entre ses doigts gantés de noir et le porta à ses lèvres pour l'embrasser succinctement. Était-il véritablement animé par foi inébranlable, ou trompait-il Geralt en se faisant passer pour plus bigot qu'il ne l'était ?

- "Nombreux sont ceux qui veulent faire de moi un héros, un champion, un être hors du commun. La réalité est bien plus fade, je le crains. Je ne fais que suivre mon intuition et les commandements de mon dieu." Il baissa son regard perçant sur Geralt, à la manière d'un oiseau de proie. "Nos routes se sont croisées pour une raison. Est-ce pour que je te punisse pour tes nombreux crimes ? Ou parce que ton histoire n'est pas vouée à s'arrêter ici ? Le temps seul le dira, car il me revient pas d'en décider."

Le Haut-Capellan était un étrange personnage. Pour l'heure, il était difficile pour Geralt de savoir s'il avait à faire à un preux templier ou à un homme menteur et particulièrement désabusé. Toujours est-il que le héros tiléen semblait tenir sa mission à cœur, et était déterminé à retrouver Lucrétia von Shwitzerhaüm pour mettre un terme à son existence.

Ils continuèrent à suivre la route forestière jusqu'à arriver finalement en vue du relais de coche. C'était une bâtisse à étage aux murs de pierre épais, dont la cour était fermée par un mur fortifié et un grand portail en chêne. Une écurie, un atelier de charron et une tour trapue étaient accolés au relais. La vigie fit ouvrir le portail à la vue de l'escadron mórrien et ce dernier pénétra dans la cour. Un palefrenier s'occupa des montures tandis que le marteau du charron résonnait lorsqu'il tapait contre le cerceaux d'une roue de charrette en réparation.

- "Suis moi, Eskel." l'invita Massimo en se dirigeant vers la porte d'entrée du relais. "Je vais te présenter aux autres." Au dessus de la porte, un insigne pendait et indiquait le nom de l'établissement : le Relais de la Botte de Mattheus.

La salle principale ressemblait fort à celle d'une auberge quelconque, avec ses tables, ses bancs et son âtre noirci au fond. Derrière le comptoir et son tenancier, une pièce était aménagée pour accueillir le courrier en circulation et les quelques rares marchandises de passage. Seules quelques tables étaient occupées. L'une d'entre elle abritait une étrange compagnie que Geralt devina être celle de l'Ordre de la Couvée des Corbeaux, tandis qu'une autre était attablées un marchand, son serviteur et ses trois gardes. Les malheureux s'étaient installés dans un coin, loin des sinistres templiers, comme pour conjurer le mauvais sort. D'autres locataires, des messagers de passage ou des bûcherons du coin, occupaient les places les plus éloignées de la sombre compagnie. Enfin, une serveuse rondouillarde allumait les bougies et les lanternes en cette heure tardive.

Lorsque Massimo s'approcha de la table de ses confrères, ces derniers se levèrent et Geralt pu mieux les examiner tandis qu'en retour ils faisaient de même, visiblement suspicieux face à un nouveau venu.

- "Mes amis, je vous présenter Eskel, une vieille connaissance que Mórr a jugé bon de remettre sur mon chemin. Il nous accompagnera jusqu'à nouvel ordre. Eskel, laisse moi tout d'abord te présenter le chanoine Giovanni Beccaria, frère-questeur du grand temple de Remas. C'est, lui aussi, l'un de mes comparses de la première heure."

L'intéressé était vêtu d'une robe de bure noire et portait de lourdes chaînes en guise de collier et de ceinture. A cette dernière pendait un gros grimoire à la couverture brune ainsi qu'une masse d'arme à ailettes d'argent. Son attirail était constellé de cachets à la cire, de morceaux de parchemins de prière et de colifichets sacrés tels qu'une omoplate humaine, laquée et gravée de caractères minuscules, ou encore une petite gourde en plomb contenant de l'eau bénite. Mais c'est sa tignasse hirsute et son regard sévère qui interloquèrent probablement le Loup Blanc, lorsque les yeux de ce dernier croisèrent ceux de l'ecclésiastique.


Image

- "Si tu souhaites te confesser, c'est le Père Giovanni que tu viendras voir. C'est aussi lui qui te donnera les derniers sacrements." dit Massimo sans se dérider avant de se tourner vers le voisin du chanoine.

A côté du prêtre de Mórr se tenait un homme à la carrure impressionnante, qui avait le physique d'un combattant accompli. Son visage était barré de plusieurs cicatrices et son teint était livide. Rasé de près et le cheveux coupé en brosse, il portait une tenue de civil composée de chausses noires et d'une chemise blanche bouffante. Une grande dague pendait néanmoins à sa ceinture et il était certain que cet individu avait un arsenal bien plus fourni rangé dans ses bagages. Derrière lui était assit un adolescent en livrée noire et au regard froid et déterminé.

- "Voici Klemens Kurz, templier de la Garde Noire de Wurtbard, et son écuyer Engelbert. Ce n'est pas avec Klemens que vous aurez de longs et passionnés débats sur les préceptes du culte : il s'est tranché la langue il y a des années afin d'honorer son voeu de silence." En guise de démonstration, l'intéressé ouvrit grand la bouche pour agiter le moignon qu'il y avait dedans. "A défaut de prière, fais moi néanmoins confiance : le fil de son épée est le meilleur témoignage de sa grande foi."

Enfin, l'autre côté de la table, deux femmes encadraient un jeune garçon. La première était très grande, d'un physique finement musclé et au port noble. Elle portait des habits d'homme avec une chemise sombre lacée sur le devant et des chausses en cuir d'excellente qualité. Son visage, juvénile, était pâle et triste, mais dans ses yeux brillait la flamme résolue d'un dévot.

- "Eskel, salue la Doña Carmen Bàrcenas-Carillo de Fraga, fille ainée de la reine Juana la Roja, princesse de Bilbali et Porte-Lance de l'Ordre de l'Etoile Noire. C'est elle qui brandit l'arme bénie avec laquelle furent abattus les six lieutenants du nécrarque Norgul pendant la Guerre du Sang."

Carmen posa son regard sur Geralt, levant son menton d'albâtre avec un air impérial. Sous les lacets de son décolleté, le Loup Blanc pouvait voir le tracé d'un vaste tatouage qui disparaissait sous la chemise.

- "A ses côtés, voici notre élément le plus précieux : Emilio. C'est un garçon d'une rare bravoure pour son âge, et dont la clairvoyance est un présent du Grand Veilleur. Et pour cause ... lorsque ses dons furent découverts, Emilio fut enlevé à son village des Irranas pour rejoindre la Très Sainte Confrérie des Prophètes des Derniers Jours. Il y fut formé pour apprendre à déchiffrer les visions que Mórr lui envoyait, avant de nous rejoindre. Son existence est vouée à la lutte contre la Non-Mort, pour encore longtemps je l'espère." dit Massimo en souriant à l'enfant. "Emilio, montre donc le catalyseur à notre nouvel ami."

Emilio était aveugle, comme en témoignaient ses grands yeux à l'iris voilé. Ses cheveux étaient blancs également, taillés en une coupe au bol disciplinée, et il arborait un air timide, fermé. Richement vêtu, il portait un pourpoint mauve brodé de motifs floraux et une chemise noire à manches à taillades. Il ne devait pas avoir plus de huit ans. A la demande de Massimo, il attrapa lentement un foulard raffiné en soie beige qu'il enroula machinalement autour de sa main gauche en bougeant silencieusement les lèvres, comme s'il parlait.

- "Vois cette étoffe. Elle appartenait à Lucrétia von Shwitzerhaüm. Nous l'avons récupéré dans la chambre de son manoir, à Bratian, avant de nous rendre à Talabheim. Ce foulard, qu'elle a un jour porté, permet de créer un lien entre elle et Emilio. Un lien ténu, dont les manifestations sont difficiles à interpréter. Mais venue l'heure, le Grand Veilleur enverra à notre petit protégé le signe que nous attendions et qui nous permettra d'anéantir le monstre."

Massimo se tourna ensuite vers la dernière protagoniste, une petite femme dodue à l'air austère. Elle portait un médaillon étoilé et des gants en velou noir, et sa longue robe tombait jusqu'à ses chevilles.

- "Je te présente enfin Hildegard de Mérode, sorcière licenciée du Collège Universitaire de Nuln. Au regard de ses méthodes peu ... conventionnelles, un sigmarite un peu zélé aurait tôt fait de la qualifier d'hérétique, mais elle-même se présente comme ... thaumaturge, c'est cela ?" demanda-t-il à l'adresse d'Hildegard, qui ne répondit pas. "Sa maîtrise de la magie est grande et voilà de nombreuses années que Frau von Mérode met ses compétences au service de la Couvée des Corbeaux."

La sorcière regardait Geralt en coin, taciturne. Elle avait une allure stricte et sévère qui ne laissait aucunement deviner son allégeance à un Vent de Magie particulier. Alors que les magistères impériaux étaient généralement à l'image de leur Couleur de prédilection, celle-ci était probablement un loup solitaire et autodidacte qui avait une manière propre de façonner le mystérieux aethyr.

Image
- "Bien, maintenant que les présentations sont faites, tu peux prendre tes aises, Eskel." annonça Massimo tandis que Fédor, Olaf, Kaspar et Wolfgang se dirigeaient vers l'étage pour alléger leur équipement. "Les six chambres du fond sont les notres, tu peux partager celle d'Olaf, Klemens et Engelbert. Quant à moi, je m'en vais prévenir les Patrouilleurs Ruraux, le rez-de-chaussée de la tour leur fait office de caserne. Les autorités doivent être mises au courant concernant les cultistes qui nous poursuivent. Ils pourront ainsi se charger de les éliminer si nous décidons de ne pas le faire nous même pour continuer notre route vers Rossin."
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 345
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par Geralt » 27 sept. 2019, 18:33

Un homme de foi, totalement dévoué au culte, voila l'image que Massimo tentait de présenter à Geralt, l'immortel expliquant que leur rencontre n'était que le fruit du destin, et qu'il n'était pas celui qui déciderai du dénouement de ce bout de chemin que Morr avait semble t'il jugé bon de leur imposer. Geralt resta stoïque face aux propos du chasseur de vampire, ne parvenant toujours pas à déceler quels desseins pouvaient bien se décider dans les méandres de l'esprit du Haut-Capellan...
Jouait il un rôle ici ? Ou bien était ce réellement l'homme qu'il était, Geralt ne su le dire, mais au vue de la vie mené par le loup blanc et des crimes qu'on pouvait lui reprocher, il avait du mal à croire que sa survie ne s'était décidé que parce Morr n'avait pas jugé bon de montrer à Massimo la décision qu'il devait prendre le concernant... Lui qui un peu plus tôt, avait condamné un simple ermite au jugement des flammes suite à quelques dénonciations de villageois le présentant comme un serviteur des puissances de la ruine, avait fait preuve de grâce à l'encontre d'un homme arborant une mutation et dont l'Empire voulait la tête simplement parce qu'il avait foi dans le culte et ces préceptes... Quelque chose n'allait pas, Geralt ne pouvant le croire sur parole malgré la prestance qui émanait du légendaire champion du culte.

Deux hommes, l'un fait de lumière et l'autre d’obscurité, le premier ayant toujours cru en Morr et dans les préceptes du culte, l'autre s'en étant éloigné car n'arrivant plus à croire dans la notion de justice qu'on avait pourtant toujours tenter de lui inculquer.
Là où Geralt puisait sa force dans le désespoir et la haine, Massimo lui était guidé par un feu ardent, illuminant son âme... Là où Geralt était seul, perdant tous ceux qui un jour avait pu s'attacher à lui... Avait devant lui un homme capable de rassembler, et qui était suivi par des hommes comme Wolfgang ou Kaspar, à la manière d'illuminé ayant une foi total dans les valeurs que représentait leur chef...
Malgré la modestie dont il faisait preuve, Geralt ne doutait nullement des capacités qu'on prêtait au guerrier de l'Ordre de la couvée du corbeau, car derrière chaque légende se masquait une part de vérité. Les histoires de Dietrich ainsi que les rumeurs circulant autour de Massimo, étaient ici confirmées maintenant qu'il avait l'immortel devant lui : Un homme calme et réfléchie... Un combattant sans égal... Le loup blanc étant enfant, avait souvent entendu parler d'histoire, qui pour la plupart des membres du culte n'étaient que des mythes concernant des élus sélectionnés par le grand veilleur pour le représenter, un peu à la manière des champions du chaos pour les Dieux sombres, ils étaient, toujours selon les légendes, capable de prodige qu'on ne pouvait prêter à aucun mortel... Massimo... L'homme ayant résisté à une morsure de vampire... Qui pouvait se vanter de voir un miracle de ce genre circuler à l'encontre de sa propre personne si ce n'était le Haut-Capellan ?


"Finalement... Tu me fais penser au chevalier Corbeau Tosot... Lui aussi était un exemple de droiture mais tôt ou tard, même les meilleurs d'entre nous finissent par sombrer. Si tu penses que c'est le destin qui nous a rassemblé alors... Celui ci est bien farceur à vouloir lier deux hommes que tout opposent." Dit il sinistrement... Avant d'ajouter :"Dans la lutte que nous menons... Les codes et les préceptes n'ont pas leur place... Tôt ou tard même toi le grand Massimo tu sauras t'en rendre compte."

Geralt n'en dit pas plus, n'arrivant ou ne voulant croire en la façon dont Massimo voyait le cours des choses. Durant trop longtemps il avait laissé les Dieux décidé de la voie qu'il devait suivre... Mais désormais, Geralt suivait sa propre ligne de conduite, se portant au même niveau que ces ennemis vampires : Devenir un monstre n'ayant plus rien à perdre... Détruire sa vie, vendre son âme, souiller son corps ? Rien n'était de trop tant qu'il parvenait à se rapprocher un peu plus de son objectif, celui ci étant le simple souvenir d'une jeune fille, qu'il redécouvrait depuis son retour dans l'Empire, pourchassant une sorte de fantôme qu'il idéalisait et qu'il représentait comme ayant été le point culminant du désastre qu'avait été sa vie... Car oui... Si il avait, dix ans auparavant fait preuve de plus de courage, fait preuve de plus de discernement concernant celle qu'il avait toujours connu sous le nom de Karla alors... Bien des choses auraient été différentes, il en était certain. Cette idée étant devenu la dernière chose qui l'empêchait de perdre totalement pied dans ce monde obscurs dont il n’attentait plus rien.

Le groupe arriva alors enfin au relais où semble il, une partie du reste de l'équipe de l’immortel était stationné, pénétrant l'édifice et quittant ainsi la noirceur de la nuit pour la lumière de quelques bougies disséminées ici et là de part et d'autre de la salle principal, Geralt contempla à travers les fentes du masque donné par Olaf les différents protagonistes ayant prit place dans le relais.
Si quelques marchands et autres personnes de passage avaient investi les lieux, quelques silhouettes encapuchonnés attirèrent plus particulièrement l'attention du chasseur de monstre, celles ci se redressant à l'arrivée du chef du contingent de l'Ordre.
Les regards à l'encontre de celui que Massimo présenta sous le nom de Eskel furent aussi curieux que suspicieux, l'horrible masque que le sois disant ami de Massimo arborait n'aidant sûrement pas à rendre cette première rencontre plus agréable ou chaleureuse. Quoiqu'il en soit, chaque personne présente fut ainsi présenté au chasseur de montre, ainsi que le pédigrée qui lui collait à la peau :

Le chanoine Giovanni Beccaria, frère-questeur du grand temple de Remas, et ami de longue date de Massimo lui qui était originaire de Tilée, sorte de prêtre de Morr, et dont le regard était aussi froid que la mort elle même... C'était quelque chose de propre au cultiste du grand veilleur : A force d'offrir les derniers sacrements à ceux devant rejoindre le royaume de Morr, on devenait bien souvent aussi glacial qu'un cadavre...

Klemens Kurz, templier de la Garde Noire de Wurtbard, et son écuyer Engelbert... Un garde noir... Un ordre totalement opposé aux méthodes des chevaliers corbeau, cette faction du culte étant offensive dans sa lutte contre la non vie, les gardes noirs eux agissaient bien souvent dans un cadre plutôt défensif, préférant attendre l'ennemi plutôt qu'aller le chercher. Il était curieux de voir que Massimo était parvenu à en rattacher un à sa cause, puisque en général ils étaient chargés de la protection d'endroits mortuaires et symboliques comme les jardins de Morr où les temples liés à la divinité.
Quand à l'écuyer... Un gamin qui sans l'ombre d'un doute était totalement dévoué dans la foi qu'il portait dans le culte mortuaire, apprenant de son maître dans l'espoir de pouvoir un jour marcher sur ces traces. Si jeune et pourtant destiné à une vie pleine de sacrifice...

La Doña Carmen Bàrcenas-Carillo de Fraga... Geralt ne pouvait qu'être surpris de voir pareil figure ici au milieu de nul part... Comment ignorer qui était cette femme, Geralt ayant entendu bien des histoires la concernant, ainsi que sur la terrifiante Guerre du Sang. En plus d'être une combattante d'exception, le fait qu'elle ai été désigné comme étant l'une des gardienne de l'arme bénie ayant permis à la destruction des Lieutenants du légendaire Nécrarque Norgul, était une preuve de son immense vertus ainsi que de son talent...

Emilio... Un gosse ... Ici ?! Celui ci était âgé de huit ans tout au plus, et arborait un teint livide ainsi que des yeux laiteux sans pupilles, preuve de sa cécité totale et pourtant, si ce que Massimo racontait était vrai... Alors il pouvait voir mieux que n'importe qui, l'enfant ayant été élevé par la sainte confrérie des Prophètes des Derniers jours et qui ne se composait que de membres aux dons très particuliers et dont le rôle était unique : Voir et comprendre les visions et les rêves que le grand veilleur voulait leur montrer...
Si Geralt avait déjà entendu parler de ce genre de personne, jamais il n'aurait cru en apercevoir un avant de sa vie ne se termine... Ces "gens" aux dons uniques étaient une composante essentiel dans la lutte contre la non vie, leur rôle étant de guider les vivants dans leur combat pour en limiter les dégâts et surtout les aider à triompher.
Le gamin au visage totalement inexpressif, montra alors à la demande du Haut-Capellan, ce qu'il nomma être un catalyseur : Une étoffe ayant semble il appartenu à Lucrétia von Shwitzerhaüm et lui permettant de se lier à elle dans le but de pouvoir la suivre... Ainsi donc, voila comment Massimo avait pu remonter la trace de la vampire... Ce gamin était un atout de taille Geralt devait le concéder aussi était il compréhensible qu'il avait un rôle et une place au sein du groupe, bien plus importante que nul autre ici présent.

Enfin, la dernière personne intronisé fut Hildegard de Mérode, anciennement mage travaillant au Collège universitaire de Nuln, elle semblait avoir été banni de cette institution pour ces méthodes peu... Conventionnels ? Le chasseur de monstre ne pouvait deviner les raisons de la disgrâce dont elle était victime, son coté taciturne ainsi que son style vestimentaire n'indiquant rien des dons qui pouvaient être les siens...

Voici donc l'équipe que Massimo avait su rassembler autour de lui, et tout cela pour une simple vampire ? Geralt commençait à croire qu'il ignorait bien des choses de celle qui fut la Baronne de Bratian quand on voyait les moyens que l'Ordre était prêt à mettre en place pour son élimination.
Les forces ici présente étaient elles toutes celle que Massimo possédait ou bien cachait il d'autres atouts dans sa manche... Quoiqu'il en soit, chaque personne ici présente était un maître dans son domaine dont l'unique but était l’éradication pur et simple de la Lahmiane...

Et tandis que Geralt fut livré à lui même au milieu de ces gens qui s'en l'ombre d'un doute se jetteraient sur lui à la manière de chiens enragés si ils pouvaient deviner sa véritable identité, il fit le signe de Morr pour saluer ces pairs avant de prendre la parole :


"Je suis heureux que Morr m'est guidé sur votre route... Pardonnez ce masque que j'arbore, je conviens qu'il n'impose aucune confiance... Ce n'est que passager, le temps que je puisse trouver quelque chose de plus... Esthétique dira t'on. La non vie à su marquer mon visage de bien des atrocités que je me refuse à l'exposer à la vue de tous... Une horreur qui ne fait que renforcer ma foi dans notre combat."

Si son petit discours n'entraina que peu de réaction de la part des différentes personnes présentes, Massimo annonça devoir se retirer, voulant prévenir au plus vite les autorités locales de la présence des papillons dans la région, ceux ci devant être neutralisé au plus vite si jamais l'Ordre de la couvée du corbeau se décidait à continuer sa route à la recherche de Lucrétia.
Maintenant que le Haut-Capellan n'était plus présent, Geralt avait la possibilité de discuter avec le reste du groupe, mais était ce réellement une priorité ? Tenter d'obtenir des informations de la part des fidèles de Massimo alors qu'il n'avait aucunement leur confiance était ici futile, une perte de temps, aussi joua il la carte du désintéressement total dans un premier temps.
Se tournant vers le jeune Emilio, il fut le premier à qui Geralt parla personnellement :


"Si jeune... Et pourtant ayant un tel don... Jamais je n'aurais cru pouvoir un jour poser les yeux sur l'un des messagers du Grand veilleur... Massimo a toujours su bien s'entourer..."Il tourna alors son regard vers la fille ainée de la reine Juana la Roja"Et vous... ici... C'est un honneur d'être en votre présence, l'une des gardiennes d'un des artefacts ayant servi à gagner la Guerre du Sang ... Les hommes et les femmes ayant perdu la vie lors de ce conflit ont amplement mérité leur place dans le royaume de Morr... Je prierai pour leurs âmes sachez le."

Il fit alors un pas en arrière, retirant son capuchon des ombres, maintenant que le masque de cuir prêté par Olaf recouvrait entièrement son crâne, le dissimulant presque totalement, il s'adressa à l'ensemble du groupe :

"Veuillez me pardonner mais... Avant toutes questions de votre part, j'aimerai avoir le plaisir de me désaltérer... La route fut longue pour retrouver la trace de mon vieil ami."Il désignait ici Massimo, et se retira, pour se diriger vers le comptoir du relais où il commanda une bière auprès du tenancier, avant de s'accouder au comptoir et de se plonger longuement dans les méandres de son esprit, réfléchissant sans doute à la marche à suivre maintenant qu'il lui était impossible d’échapper dans l’immédiat à Massimo et à l'Ordre de la couvée du corbeau.
Que faire, alors qu'il était désormais à la merci de ces ennemis... Et surtout que se passerait il si l'immortel se décidait à s'occuper personnellement de Rebecca et des Papillons ? La harde blanche était une menace qu'on ne pouvait négliger, Geralt avait été témoin des abominations arpentant les bois de la région, ainsi que de la folie et de la dépravation à laquelle Rebecca et les siens aimaient à se livrer... Geralt... Serait il capable de se débarrasser des sombres pulsions qui l'habitait ? L'idée même de repenser à ces nuits de luxure en compagnie de Rebecca, suffisait à réveiller l'horrible mutation qui dévorait désormais son corps... Oui elle avait eu pour projet de le trahir mais... Il se secoua soudainement la tête, buvant une gorgée du liquide ambré qu'on lui avait servi, dans le but de s'ôter de l'esprit les courbes parfaites de la noble de Talabecland ... Geralt haïssait les papillons et ce qu'il pouvait représenter et pourtant... Leur cheffe continuait d'éveiller chez le loup blanc une passion et un désir toujours plus dévorant...


*Et bin dis donc... T'as une sale gueule Geralt.*Une voix grave émana soudainement de sa gauche, le faisant sursauter, tandis qu'il remarqua tout bonnement, que le temps s'était figé autour de lui... Le tenancier était à la manière d'une statue, totalement immobile, maintenant dans sa main une assiette qu'il était en train de nettoyer, le mouvement de frottement de son chiffon ne pouvant plus terminer son œuvre.
Se retournant alors, il vit que la bande de Massimo aussi s'était également totalement immobilisé, l'ambiance des lieux déjà morbide, s'était transformé en un silence sinistre et total... Dehors plus aucun hululement de chouette, le feu lui même ne crépitant plus... Le loup blanc était il à nouveau en train de délirer ?
Son regard se porta alors sur l'ombre qui s'était posté à ses cotés, si rien ne pouvait filtrer de son visage masqué sous un sombre capuchon, il arborait au niveau de son bassin, un ceinturon ou était suspendu deux armes à feu, dont les ornements étaient fais d'argent et représentaient des corbeaux... Ces pistolets... Il ne pouvait appartenir qu'à un seul homme... Ou plutôt à un seul fantôme :


*Ubran... C'est donc toi qu'ils ont décidé de m'envoyer... De qui parle t'on ici ? Les Dieux sombres ? Morr ? Ou alors tu n'es que le reflet de ma propre folie et de mon désespoir ...* Il n'obtint aucune réponse de son ancien compagnon, tombé à ses cotés en Sylvanie durant la traque de Agabius. *En tout cas pour cette histoire de sale gueule... C'est plutôt drôle pour quelqu'un qui est mort voila des années...*Il prit une nouvelle gorgée de la chope devant lui, tandis qu'il se mura dans le silence pendant de longues minutes, Ubran ne détachant plus un mot à son tour.

"C'est quoi l'idée ? Restez là à attendre qu'il se passe quelque chose ? Si tu as quelque chose à me dire je t'écoutes... Passe moi le couplet de l'Ordre, de la rédemption et du combat que je suis destiné à mener... Mourant, Dietrich et... et Ombre... s'en sont déjà occupés..."

En entendant ces mots, Ubran eut un léger sursaut, sortant ainsi enfin de son mutisme.

*Le plan... C'est vrai ça Geralt... C'est quoi le plan ? Se laisser mourir à petit feu, pour ensuite corrompre son âme, puis détruire l'Ordre de la couvée du corbeau ? Ou les cultistes ? Les deux peut être ? Et puis se diriger vers le bout du monde dans l'espoir de retrouver une femme ou... Une gamine plutôt ? Fantôme d'un passé que tu cherches à faire survivre ?
Pourquoi ? Tu lui veux quoi à ta Karla ? A cette chaotique qui te tuera car tu n'auras été que souffrance pour elle, ayant fais le choix de l'abandonner en préférant la raison au cœur... Tout ce que tu as fais, tout ce que tu vas faire... C'est animé par quoi ? L'amour ? Le pardon ? Le désespoir ?...

Et au final ça va se terminer comment ? Tu trouves la vampire, tu lui arraches Karla et tu l'emmène en lieu sûre ? Si tant est qu'elle est toujours en vie et qu'un lieu sûre existe vraiment pour elle... Et puis avec de la chance, tu resteras avec elle disons quoi ?... Quelques jours ? Une ou deux semaines tout au plus avant que la maladie n'en finisse avec toi et alors aux portes de mort... Tu l'as laisseras seul comme tu as pu le faire à Altdorf...*


Le loup blanc ne répondit rien, ne faisant que resserrer un peu plus fort sa poigne autour de sa chope.

*En temps que meilleur ami... Tu sais ce que je crois Geralt... Je pense que tu ne veux retrouver ta Karla que pour une seule raison : Car tu l'as vois comme celle qui pourra te détruire... Elle est une représentation de ton passé, le dernier fragment existant encore des souvenirs de cette vie qui fut la tienne, celle où le loup blanc n'existait pas... Où tu étais un simple initié de l'Ordre nommé Geralt.
L'imaginer chaotique... Ou quoiqu'elle puisse devenir... Cela ne te pose aucun problème et pire encore... Dans le fond je penses que tu désires la voir réaliser les menaces qu'elle avait énoncé à ton encontre à Altdorf : Un jour... J'aurais les moyens de te faire souffrir... C'est ce qu'elle t'avait dis non ?!

Trop lâche pour t'ôter la vie toi même... Tu t'es lancé dans ce voyage dans le simple but de donner ce rôle de libératrice de tous tes maux à cette femme... Qu'elle t’ accueil avec bienveillance ou en déversant toute sa haine à ton encontre... Tu ne te satisferas de tout... Tu te moques du châtiment du panthéon divin, mais son jugement à elle... Importe plus que tout... J'ignore si tu es fou ou totalement désespéré mais... Tout ceci ne corrigera aucune des erreurs que tu as pu faire un jour.
Le passé est le passé Loup blanc...*


Le regard du chasseur de monstre se leva vers son camarade défunt, son œil rouge sang se reflétant dans la lumière des bougies ambiantes. Et sur un ton sombre et usé par tant de reproches, il accepta de répondre aux propos de ce qui n'était que le reflet de son esprit malade :

*Tu as toujours été le plus perspicace d'entre nous...

Et si tout ça était vrai ? Qu'est ce que cela ferait ? Il y a pas de plan... en effet... Tu as raison, sur toute la ligne, je n'ai plus d'avenir en ce monde alors comment pourrai je en offrir un à Karla ? Mon seul but, c'est de disparaître en sachant qu'elle... arpente toujours cette terre... Si les rumeurs sont vrais, Karla est peut être devenu aussi folle qu'une femme comme Rebecca et pourtant... Qui suis je pour la juger ?
Aujourd'hui... Qu'importe ces actions, elles ne sont que le fruit de mon inaction. Quand je l'ai quitté étant enfant, j'ai fais un pari avec le destin, pensant la voir s'épanouir dans l'avenir exceptionnel que je lui prédestinais... Mais j'avais tort... Et désormais à l'aube de la fin de mon existence, je compte récolter les conséquences de mes choix, en bien ou en mal.

C'est ce que tu veux entendre Ubran ? Aujourd'hui je suis en compagnie de l'Ordre, et déjà mon esprit dérangé cherche à savoir comment je vais être en mesure de me débarrasser d'eux... Sais tu la première chose qui m'est passé par la tête en voyant le gamin Emilio ? La façon dont je pourrai l'atteindre et lui trancher la gorge, car tout ce qui peut représenter une menace pour Karla... Dois disparaître... Et cela vaut aussi pour moi, le temps saura s'en charger en temps voulu.

Aussi ai je eu le choix de me nourrir de la puissance des Dieux sombres... Cette envie qui me tiraillait de massacrer personnellement les papillons par simple caprice... Ce désir de posséder à moi seul et pour l'éternité Rebecca... Et au final pour me débarrasser d'elle une fois qu'elle n'aurait plus été en mesure de me satisfaire... Que ces idiots aillent au diable en réalité.

Les Dieux, les hommes, les monstres... Je me servirai de tout le monde pour parvenir à mes fins, même si à l'arrivée Karla me crache simplement au visage avant de me trancher la gorge... Je pourrais mourir avec le devoir accomplit...
Agabius avait vu juste à l'époque... Il avait vu cette ombre en moi, me désignant ainsi comme digne d'être l'un de ces héritiers... Et j'ai ainsi pu entrevoir l'avenir que j'aurais pu avoir dans la non vie... Je n'étais pas prêt en ce temps là alors... J'ai refusé son don... Pourquoi au final ? Rien du tout... Tu es mort, Ombre aussi, Buchwald, Nathalie, Mendelev, Sannri et tant d'autres... La réalité est là, je n'ai gagné aucune des guerres que j'ai un jour tenté de mener... Alors que j'ai toujours cherché à être juste... Quel connerie...

Le parjure, un fléau de la non vie, mais aussi des vivants, je me fous du rôle qui sera le mien. Voici mon état d'esprit Ubran : J'avance et je détruit tandis que dans mon sillage je laisse une rivière de sang et une marée de crâne.

Et tu veux que je te dise... L'idée même de tuer la Baronne de Bratian n'est plus une de mes priorités désormais... Après tout, sans son intervention, Karla aurait été brulé par l'inquisition à Talabecland non ? Dans un sens, j'ai presque envie de dire qu'elle a ma sympathie sur ce point...*


Il se leva alors de son tabouret, crachant avec rage ces mots à l'encontre de Ubran :

*Maintenant toi et tous les autres, allez vous faire foutre, et cessez de me hanter, je n'ai plus envie de vous écoutez ! Vous aurez tout le temps de me juger quand je serais dans l'au delà c'est compris ?!*

Ubran poussa un long soupir, avant de disparaître, laissant peu à peu le temps reprendre son cours au sein du relais de la Botte de Mattheus... Les derniers mots qu'il entendu du fantôme étant :

*Soit... Je continuerai de prier pour toi en attendant... Même si je doute que quelque chose puisse encore te sauver de la damnation éternel... Mon viel ami...*

Désormais les murmures et le crépitement des flammes provenant de la cheminée de la salle principal furent à nouveau audible aux oreilles du chasseur de monstre. Ressentant à nouveau le regard inquisiteur du reste de la troupe de la couvée du corbeau, Geralt s'adressa alors à nouveau au tenancier, qui l'observait toujours d'une manière étrange et craintive :

"J'ai vu qu'il y avait un charron là dehors... Y aurait il un forgeron susceptible de m'aider pour passer une commande ?"
► Afficher le texte
Modifié en dernier par Geralt le 03 oct. 2019, 15:41, modifié 2 fois.
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 68/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 66 / 120 doses

Compétences :

ENTRAINEMENT A LA POUDRE

BAGARRE

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Répondre

Retourner vers « Nordland »