[Geralt] Le réprouvé

La province du Nordland est peu peuplée et ses régiments passent l'essentiel de leur temps à patrouiller le long des côtes pour les protéger des pillards du nord. Le Comte Electeur Theodric Gausser siège à Salzenmund.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1297

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par [MJ] Le Grand Duc » 14 août 2019, 21:48

Le voyage des Papillons reprit. Mais cette fois, ils étaient guidés par la Harde Blanche, grâce à laquelle ils empruntèrent le légendaire Sentier des Bêtes. Ce réseau de pistes secrètes quadrillait les profondeurs de la Drakwald dans toutes les directions, permettant aux hommes-bêtes de se déplacer rapidement à l'insu des regards. C'était un itinéraire lugubre, jonché d'ossements et borné par de grosses pierres dressées maculées de sang séché et d'excréments. Des trophées macabres pendaient des branches et des totems primitifs délimitaient les territoires traversés. Des brames inquiétant résonnaient régulièrement au loin, dans la forêt. La végétation était ici si haute et si dense que la lumière du jour ne filtrait presque pas jusqu'au sol, baignant les alentours dans une obscurité perpétuelle. Les Papillons faisaient sans nul doute partie des rares humains a avoir un jour arpenté ces sombres chemins, connus des seuls rejetons bestiaux du Chaos.


Image



Les monstrueux alliés des cultistes ne se montraient guère. Seules de pâles silhouettes qui passaient parfois entre les troncs, loin en parallèle de la piste, indiquaient que la Harde Blanche les suivait. Parfois, lorsque le sentier formait un embranchement, l'une des bêtes apparaissait au bout de l'ornière et empruntait l'une des voies, indiquant ainsi aux Papillons que c'est celle qu'ils devaient prendre.

Même les slaaneshis, qui pourtant étaient coutumiers des pires horreurs, n'étaient pas rassurés. Et pour cause, trois d'entre eux avaient déjà disparu en quelques jours. Ils s'étaient attardé ou traînaient de la patte et les dernières nouvelles que leurs amis reçurent d'eux furent leurs hurlements terrifiés alors qu'ils étaient traînés au fond des bois. Pactiser avec les hommes-bêtes avait un prix. Dès lors, les cultistes voyageaient groupés, et leurs nuits ne résonnaient plus des fêtes et des orgies, mais étaient seulement bercées par les rugissements et le craquement des branchages dans le noir. Le Sentier avait engloutit l'effervescente décadence des Papillon.

Un soir, tandis que les acolytes dressaient le camp en bordure du Sentier, Rebecca fit signe à Dedrik de s'approcher et se tourna vers Geralt.


- "Mon loup, tu es si fort et musclé." dit-elle en pinçant les biceps du réprouvé. "Tu seras désormais mon champion. Tu devras te battre pour moi, me défendre et me suivre pour toujours." Elle lui offrit un grand sourire avant de sursauter en même temps que tout le monde lorsqu'un brame résonna au loin. "Tu es d'accord ? Oh Geralt, dis oui, dis oui, dis oui !" dit-elle en s'agenouilla devant le Loup Blanc. "Dedrik, dis lui ! N'est-ce pas un honneur que de me servir ?"

Le Parjure plissa les yeux en observant Geralt et se contenta d'incliner la tête.

- "Si, maîtresse. C'est un honneur immense que de servir le Bienfaiteur à vos côtés." dit-il de sa voix éraillée. "Le Loup Blanc fera un champion parfait s'il promets son âme à Slaanesh."
- "Tu entends ça, mon loup ?" s'émerveilla la jeune femme en se relevant. "Si tu souhaites me servir, si tu veux être mien pour l'éternité, alors prosterne toi et jure allégeance à notre seigneur ! Dis oui, dis oui ! Répète après moi, mon loup : Ô Prince des Plaisirs ! Ô Serpent Suprême ! ..."

Et tandis que Rebecca prononçait la litanie pour que Geralt la répète, les cultistes se regroupèrent autour d'eux et la répétèrent en coeur. Dedrik hochait la tête silencieusement tandis, derrière, Adolf Ziegler fixait le chevalier déchu, le regard plein de haine.
► Afficher le texte
Extrait de la Bibliothèque impériale : Le Sentier des bêtes
Les vastes forêts du Vieux Monde sont quadrillées par un réseau de sentiers que seuls les Hommes-Bêtes connaissent. Lorsque ces chemins se croisent, c’est bien souvent en un lieu d’une importance vitale pour les Sabots Fourchus. Les sentiers en question se trouvent au cœur des forêts, loin des habitations humaines, mais ils ne sont pas cachés, car les Hommes-Bêtes ne sont pas par nature des êtres discrets. Lorsqu’ils se déplacent, ils fendent la végétation, brisant les branches et piétinant les sous-bois. Au fil des millénaires, leurs passages finis par former de longues ornières jonchées des restes de leurs ennemis et autres détritus, mais la végétation qui pousse sur leurs abords est si dense qu’il est peu probable qu’un chasseur ou qu’un forestier humain les découvre autrement que par accident. Si cela arrive, celui-ci ferait bien de rebrousser rapidement chemin, de crainte de tomber sur une Harde d’Hommes-Bêtes et que ses os ne rejoignent ceux qui ornent déjà le sentier.
Il arrive que deux Hardes voyageant dans des directions opposées, mais empruntant le même chemin, se rencontrent. Dans ce cas, leurs chefs respectifs se fraient un passage jusqu’aux premières lignes afin de déterminer laquelle des deux bandes devra céder la place à l’autre. Chacun fait alors assaut de vantardises et démonstration de force, jusqu’à ce qu’une des deux bandes laissent passer l’autre ou, le plus souvent, qu’un combat éclate. Celui-ci prend la forme d’un duel de coup de cornes et de tête entre les deux chefs, jusqu’à ce que l’un d’eux soit assommé et soit de facto considéré comme le perdant. La tribu du gagnant poursuit alors sa route le long du sentier, ses Gors grimaçants ne s’arrêtant que pour se soulager sur la forme prostrée du chef vaincu.


Cette suite est à prendre en compte si tu as répété la prière. Si non, indique le moi sur Discord et on continue la scène précédente.
Ils émergèrent du Sentier un soir où un vent glacial battait le Nordland. Leurs guides bestiaux les avaient mené jusqu'au bout d'une piste qui sortait des profondeurs de la forêt pour rejoindre les alentours de la route du Nord. Aussitôt émergés des bois, Oswald se détacha du groupe et disparu pour repérer l'Ordre de la Couvée du Corbeau. Il revint plusieurs heures plus tard, faisant irruption dans la grande tente de Rebecca où cette dernière était en pleins ébats avec Geralt, Irène et Hector.

- "Maîtresse, Slaanesh soit loué. Nous n'avons pas simplement rattrapé les Corbeaux, nous les avons dépassés ! Ils continuent sur leur itinéraire en direction de la côte mais il semble que de fortes pluies les aient ralentis aux alentours de Seuchenshof."
- "Parfait, Oswald, parfait ... Retournes-y et reviens vers nous lorsqu'ils seront dans les parages ... Alors nous nous remettrons à les suivre ... Aaaaaaah ..." gémit-elle en même temps, "... Pars promptement !" Elle le congédia d'un geste vague avant de retourner à ses affaires, plus pressantes.

Oswald était parti pendant deux jours, durant lesquels les Papillons n'avaient pas levé le camp. L'impatience commençait à se faire sentir parmi les cultistes. Rebecca la première commençait à trouver cette attente irritante.

- "Raaah ... mon loup, qu'est-ce que tes anciens amis sont lents ! Je m'ennuie, je m'ennuie, je m'ennuie !" pesta-t-elle avant de regarder dans le vide quelques secondes puis de sourire lentement en lançant un regard à Geralt qui ne disait rien qui vaille. "Oswald m'a dit qu'il y avait un petit village, non loin. Et si nous allions leur rendre une visite, pour nous divertir un peu ? Je suis sûr que ces bûcherons crasseux seront content de se faire de nouveaux amis. Qu'en penses-tu, mon loup ? Dis oui, dis oui, dis oui !"

► Afficher le texte
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 345
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par Geralt » 15 août 2019, 02:16

Guidé par les hommes bêtes, la confrérie des papillons put reprendre sa route, traversant les bois les plus sombres de l'Empire, à travers un chemin que l'on nommait le sentier des bêtes... D’ordinaire emprunté par les hardes de créatures à cornes, ces sentiers n'étaient en réalité que des chemins grossièrement tracés par le déplacement en masse de ces sombres créatures, leur servant à tendre nombre d'embuscade aux quelques malheureux pouvant croiser leur route...
En temps que traqueur chevronné, le loup blanc ne put que contempler avec un certain émerveillement ces recoins des bois, que sans aucun doute aucun homme n'avait jamais pu totalement traverser en vie... Certes trouver le sentier des bêtes par inadvertance était quelque chose de possible, mais en ressortir vivant si on décidait de l'emprunter par contre... Même le chasseur de monstre n'aurait en temps normal jamais tenté une telle traversée... Foulant d'ailleurs de ses pas quelques ossements de fous ayant fait preuve de trop de témérité en voulant s'y confronter...

Malgré le pacte qui avait été scellé entre les papillons et la harde blanche, les cultistes du chaos ne semblaient nullement à l'aise dans cette partie du voyage, leurs sens étant à affût du moindre bruit pouvant leur paraître suspect ... Désormais il n'y avait plus de cris d'allégresses ou de fête sans pareil... Même Rebecca dont la vie ne se résumait qu'à un jeu où elle pensait dicter toutes les règles d'ordinaire, restait toujours aux cotés de l'ancien chevalier corbeau, sa présence ici semblant la rassurer.
Il fut amusant de voir que de telles personnes... Capable des pires atrocités, parvenaient quand même à craindre pour leur existence. De tous, le chasseur de monstre fut le moins inquiété, conscient du danger, la présence d'hommes bêtes était le dernier de ses soucis, quand on savait ce qu'il avait pu affronter au cours de sa vie.

Un soir, alors que le loup blanc tenta de contempler son reflet à l'aide de sa lame, ne pouvant s'empêcher d'être intrigué par l'étrange marque ayant fait son apparition sur le coté gauche de son visage après le sacrifice de Astrid...
Son œil ayant en effet viré au rouge, et le fond de sa pupille étant aussi noir que l'obscurité la plus opaque...
Regardant de plus près, il avait même l'impression que quelque chose s'écoulait le long des veines de son visage... Ce nouveau trait inexplicable lui donnait un air terrifiant, en plus de le faire souffrir par moment... Était ce là les premières conséquences de son alliance avec les papillons ? Après cette nuit passé en compagnie de la harde blanche, qui désormais hantait ses plus sinistres cauchemars ?
Quoiqu'il en soit, Rebecca ne s'en choqua pas, pire encore, on pouvait même dire que ce changement physique était totalement invisible à ces yeux. La noble de Talabheim, dont l'humeur commençait à redevenir taquine au fur et à mesure que le convoi s'approchait de la sortie du sentier des bêtes, vint alors le retrouver en compagnie du mage Dedrik...
A la manière d'une enfant capricieuse, elle posa ces mains félines le long des épaules du loup blanc, se mettant à genou devant lui pour plonger son regard dans le sien. Elle commença à déblatérer quelques discours insensés, voulant faire de son favori ce qu'elle nommait : Son champion... Elle sursauta au même moment à l'énonciation de ce titre, lorsqu'on entendit rugir non loin de la position où ils s'étaient installés.


"Il semble qu'on ne peut garder bien longtemps à nos cotés tes nouveaux amis... N'ai crainte Rebecca, il ne t'arrivera rien avec moi..." Il lui rendit son sourire, tentant de se montrer rassurant, et ayant espéré que cette réponse était celle qu'elle attendait... Il n'en fut rien.

Elle s'excita devant celui qu'elle voyait comme son nouveau jouet préféré, une vrai enfant qui sans l'ombre d'un doute avait toujours pu satisfaire le moindre de ces caprices tout au long de sa vie. Elle insista pour que Geralt soit son champion, qu'il soit à ces cotés pour l'éternité, et ainsi la défendre et satisfaire ces fantasmes les plus fous. La jeune noble le dévora des yeux d'une passion ardente, emprunte d'une touche de folie qui ne rassurait en rien.
Le parjure intégra alors la conversation, ne pouvant qu'affirmer les propos de sa maîtresse, non sans rappeler... Que servir Rebecca, signifiait aussi servir le Dieu des plaisirs... Un champion ? Voila donc ce que cela signifiait... Rebecca désirait désormais voir son amant s'abandonner totalement à elle, dans le seul but d'offrir son âme à celui que les papillons aimaient nommer le Bienfaiteur...
Rebecca jubilait sur place, comme heureuse que son mage lui même voit en Geralt, un destin qu'elle comptait révéler au monde au nom de Slaanesh... Le loup blanc resta de marbre, totalement silencieux, il sentit alors le regard inquisiteur du mage, tandis que la noble papillonnait des yeux attendant la réponse de son loup.
Servir un nouveau Dieu... Foutaises ! Voila ce qu'il voulait dire à cet instant. Lui qui avait servi la majeur partie de sa vie le Dieu Morr, suivant les préceptes de l'Ordre à lettre... N'avait pas craché au visage du Dieu corbeau pour ployer à nouveau le genou devant une divinité destinée à le tourmenter à jamais. Comme il l'avait dis quelques jours auparavant, il avait passé un pacte... Non pas avec les Dieux sombres, mais avec Rebecca ! Dont les objectifs corroboraient pour le moment avec les siens: Trouver Lucrétia... Devoir l'éliminer... Et trouver Karla ensuite.
Malgré les récents évènements... Cette dépravation... Geralt n'en oubliait pas son objectif, sans compter, que malgré ses nuits charnels avec la noble, il continuait à secrètement redouter le sort qu'elle comptait infliger à la descendant des De Soya une fois qu'elle l'aurait retrouvé...

Offrir son âme à Slaanesh... Une âme ? Il n'en avais plus depuis bien longtemps déjà. Tuer des innocents, laisser son corps mourir, s'adonner à des fêtes et des orgies que le commun des mortels ne pouvait pas même imaginer... Rien ne serait de trop si au final... Il parvenait à retrouver la jeune femme qu'il aimait surnommer autrefois "Cheveux de feu", et la protéger des sombres dangers qui commençaient à se diriger vers elle sans qu'elle ne puisse sans douter...

Mais il était certain, qu'il ne parviendrai jamais à revenir totalement indemne d'un tel voyage...

Rebecca porté par sa conviction et sa foi, commença alors à entonner une prière... Destiné au Dieu des plaisirs, il n'en fallu pas plus pour que le reste des cultistes ne forment un cercle autour de l'homme au cheveux blanc, et répètent en cœur les mots de leur maitresse...
Se rappelant le caractère explosif de Rebecca, ne supportant pas qu'on puisse lui tenir tête, Geralt rangea alors sa lame dans son fourreau, et s'exécuta sans un mot, posant un genou au sol, il se prosterna devant la jeune femme, suivant ces instructions et entamant également la prière, sans la moindres réels convictions...

Quand on était au milieu d'une meute de loup, prête à vous dévorer au moindre écart de conduite... Mieux valait mettre de coté ces convictions, pour s'adapter à la meute et pouvoir y survivre... Malgré les pensées de Geralt en total opposition avec celle des papillons concernant leur foi, voir un Geralt si docile ne fit qu'apporter la joie et la satisfaction dans le cœur de la meneuse Rebecca... Et cela ne pouvait qu'être bénéfique au chasseur de monstre

Le Serpent afficha un sourire... Et le loup le lui rendit... Le tout serait de savoir... Lequel des deux dévoreraient l'autre en premier...



******


Ils purent donc quitter le sentier des bêtes en vie, et la traque de l'Ordre put ainsi reprendre, ayant normalement pu rattraper le retard qu'ils avaient, Oswald dans son rôle d'éclaireur, indiqua dans ces nombreux rapports, bien souvent énoncés dans les ébats du loup blanc et de la chef des papillons... Qu'en plus d'avoir rattrapé l'itinéraire de l'Ordre, ils étaient parvenu à les dépasser ! Il semblait donc que le sacrifice... Ou l'honneur... qui avait été fait à Astrid n'avait pas été vain.
Hélas, cette chance amena également quelques désagrément dû à quelques soucis d'intempérie, le groupuscule de chasseur de vampire s'en voyant ralentit dans sa progression, ils étaient désormais dans les alentours de Seuchenshof selon Oswald.
S'ensuivit alors deux jours d'attentes durant lesquels les papillons durent prendre leur mal en patience... Rebecca la première, ne parvenant plus à tenir en place, continua à se comporter comme une jeune adolescente, désireuse de se divertir par tous les moyens possible, aussi eut t'elle en tête de se diriger avec les siens, non loin d'un village que son homme de main avait pu localiser... Quelques bucherons sans doute.
Capricieuse, énervante mais tellement mignonne à la fois, elle supplia Geralt de lui accorder ce petit plaisir, sous le regard désapprobateur du couturier Ziegler, qui commençait à voir d'un très mauvais œil, le lien qui unissait les deux amants. En effet, si ici Rebecca était celle qui commandait, elle se laissait de plus en plus aller à demander conseils ou autorisations dans ces décisions auprès du loup blanc, preuve de l'importance toujours plus grande qu'il semblait avoir au sein du groupe.

Le visage masqué sous son capuchon, son œil gauche rouge sang était ce que l'on pouvait discerner le mieux à l'ombre du reste de son visage. Posant sa main délicatement sur la joue de son amante, il ne put que lui répondre souriant, jouant son rôle de préféré à la perfection :


"Comment pourrai je te refuser un tel plaisir ma douce ..." Tout en sachant pertinemment qu'avec son impatience, elle n'aurait fais que l'embêter avec ceci jusqu'à obtenir son approbation de toute manière.

Se levant alors du rocher sur lequel il était perché depuis de longues heures, il s'étira alors un bon coup. Ignorant tout du projet que pouvait bien avoir en tête Rebecca... Il n'en était pas moins persuadé... Que les habitants pouvant croiser la route de sa bande de monstre ne pourrait connaître qu'un triste sort.
S'inquiétait il de la vie de ces innocents ? Absolument pas. Ce rôle de chevalier protecteur surnommé le loup blanc n'était désormais plus le sien. Si tuer des innocents sans défense n'était pas non plus dans ses projets, l'idée de se dégourdir un peu les jambes n'était pas pour lui déplaire au final.

Après tout son rôle ne se résumait il pas à jouer les chiens de garde pour Rebecca ?

► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 15 août 2019, 19:44, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 36 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 68/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 66 / 120 doses

Compétences :

ENTRAINEMENT A LA POUDRE

BAGARRE

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1297

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par [MJ] Le Grand Duc » 15 août 2019, 21:18

Rebecca sautilla d'excitation et ordonna aux Papillons de se préparer pour la fête.

- "Emmenons leur des cadeaux ! Je vais leur apporter mon argenterie, et aussi une caisse de vin qu'il nous reste." dit-elle, altruiste, avant d'ordonner à leurs cultistes de charger le tout sur une mule qu'ils emmèneraient avec eux.

Ils se mirent ainsi en route, remontant la piste depuis le petit bois où ils étaient jusqu'à retrouver une large route terreuse qui menait jusqu'au village. La nuit tombait et certains portaient des torches pour s'éclairer. Une atmosphère d'euphorie régnait au sein de la petite cabale, dont les membres étaient trop heureux de se divertir après cette lugubre traversée de la Drakwald.
► Afficher le texte
Pour autant, ils n'étaient pas seuls. Geralt pouvait discerner, par moment, les élusives silhouettes de la Harde Blanche qui les suivaient depuis les sous-bois alentours.

Les Papillons arrivèrent bientôt dans une zone largement défrichée où la terre avait été laborieusement labourée et, au fond, se dressait une palissade de deux mètres éclairée par quelques torches. Derrière, on pouvait voir le toit aux tuiles d'ardoises d'une vingtaine de maisons. Les fidèles du Serpent s'avancèrent jusqu'au village, joyeux et bruyants, et s'arrêtèrent à quelques toises des grandes portes en bois, closes.


- "Quelle curieuse idée que de vivre derrière des portes fermées." déclara Rebecca. "Et ça sent le purin, ici ..." Elle balaya du regard les quelques champs alentours. "Je me demande comment ces culs-terreux vont nous recevoir !" Elle mit ses mains délicates en porte-voix. "OH-OH ! Il y a quelqu'un ?! Nous sommes des voyageurs de Talabheim ! Des saltimbanques ! Laissez nous entrer et nous saurons vous faire oublier vos vies miséreuses le temps d'une soirée !!"

Aucune réaction. Rien ne se passe pendant de longues minutes et Rebecca se renfrogna.

- "Quelle bande de malotrus ... ils ne méritent pas qu'on ..."

Mais des bruits de pas de l'autre côté l'interrompirent et il y eut un claquement du bois contre le bois lorsque les deux bouts d'une échelle apparurent par-delà la palissade. Quelqu'un monta, une torche à la main, et une tête apparu juste au dessus des pieux, un homme à la barbe broussailleuse qui portait un bonnet en cuir surmonté d'un calot en fer. Il avait l'air tout à fait abasourdi et regardant le parterre devant la porte.

- "Par Ulric, qu'est-ce que c'est qu'se bordel ..."
- "Bien le bonjour, modeste bûcheron ! Nous sommes la célèbre troupe des Papillons !" le héla Rebecca avant de s'incliner pour montrer son profond décolleté. "Nous demandons l'hospitalité, pour que nous puissions vous divertir le temps d'une nuit !"
- "Mais m'dame ... ! C'est qu'vous êtes lô en pleine nuit, comme ça." répondit le veilleur avec un accent nordlander à trancher au couteau. "J'ai des ordres moi ! L'sénéchal d'not'bon Comte nous interdit d'ouvrir les portes passé l'crépuscule !"

Rebecca fronça les sourcils. Elle commençait à se vexer, peu habituée à ce qu'on lui dise non, mais fit tout de même un effort.

- "Vous obéissez à votre seigneur, soyez loué pour cela ! Mais nous ne sommes pas de bandits de grands chemin ! Nous ne sommes que des saltimbanques, des artistes en voyage et nous souhaitons le gîte contre une prestation."

Elle frappa dans ses mains et Hans se mit à jongler avec des boules enflammée qu'il venait d'allumer avec une torche tandis que Greta faisait des pirouettes.

- "Si vous cherchez où passer la nuit, continuez sur la route pendant un lieue et vous trouv'rez un relais ! Là ils auront des lits pour vous. Moi j'peux pas ouvrir la porte, encore moins pour des vagabonds."
- "Des ... vagabonds ?" répéta Rebecca à voix basse, incrédule.

Son air d'ordinaire si charmant se mua en un masque de colère irraisonnée. Elle regarda Geralt et Dedrik tour à tour.

- "Pouvez-vous croire cela ? Nous sommes rejetés comme des pestiférés ... VOUS ALLEZ LE REGRETTER, PAUVRES BOUSEUX ILLETTRES !" hurla-t-elle à l'intention du milicien. "Dedrik, appelle nos amis. Nous allons leur montrer de quelle manière nous faisons la fête."

Le magus hocha la tête avec un rictus terrifiant et saisi le long cor à double tube torsadé qu'il avait toujours avec lui, désormais.
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 345
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par Geralt » 16 août 2019, 01:35

La nouvelle fit le tour des cultistes, et déjà tous exaltèrent à l'idée de rejoindre ne serait qu'un petit coin de civilisation après la longue et périlleuse traversée qu'ils avaient dû effectuer au sein du sentier des bêtes. Rebecca elle même ne tenait plus en place, sautillant à la manière d'une enfant trop heureuse de voir le loup blanc céder à son nouveau caprice.
Les préparatifs furent ordonnés, Rebecca optant pour une approche qui semblait de prime à bord diplomatique, elle était désireuse de se faire de nouveaux amis, imaginant déjà quelques cadeaux qu'elle pourrait offrir aux villageois... Il était troublant même pour Geralt de voir Rebecca ainsi, à la manière d'une pièce de monnaie, elle possédait deux faces : l'enfant innocent vs La cultiste psychopathe... Cela n’ôtant rien à son charme, elle n'en était pas moins totalement imprévisible.

La majeur partie des cultistes prit donc la route, laissant derrière eux leur campement, et n'emmenant qu'une mule destinée à porter quelques effets qui avait été demandé par la maitresse des papillons. Le silence et l'ennuie avaient maintenant laissé place à l'euphorie générale et aux rires, et dans l'obscurité ambiante, seules les torches des cultistes pouvaient être vu...
Geralt de son coté restait non loin de Rebecca, à sa manière, il restait toujours aussi silencieux et froid, son caractère étant ainsi fait, on ne le voyait que de temps en temps poser sa main sur son œil gauche, grimaçant lorsque que celui ci le faisait souffrir. Pour autant, ses sens restèrent constamment en éveils... Et un détail piqua son attention : Là dans les bois bordant leur itinéraire, il était en mesure de discerner quelques ombres inquiétantes... La harde blanche n'était jamais bien loin, cela n'augurant rien de bon selon le chasseur de monstre malgré cette "amitié" qu'ils semblaient porter aux papillons.

Ils arrivèrent donc devant le village que Oswald leur avait décrit, isolé du monde, celui ci était de petite taille, tout au plus une vingtaine de maisons, les toits des chaumières étant la seul chose qu'on pouvait aisément discerner dans la nuit, puisque une palissade de bois entourait le bourg, principal défense des habitants.
Ce fut donc devant deux portes de bois que la petite troupe s'arrêta net, tandis que Rebecca, Dedrik et Geralt étaient en tête. La meneuse des papillons voulu alors prendre la parole, les habitudes de sa vie de noble ayant la peau dure, elle ne pouvait s'empêcher de regarder avec dédain et dégout les alentours, ne parvenant pas à comprendre comment on pouvait vivre ainsi : Entouré de murs tout en pataugeant dans la merde...
Elle hurla donc à l’attention de qui pourrait l'entendre, faisant passer son groupe pour quelques saltimbanques venue ici pour divertir et offrir du rire et de la joie aux tristes habitants du village.

Si tout d'abord, un silence glaçant fut sa seule réponse, il ne fallut guère longtemps pour qu'on entende derrière les murs, quelqu'un s'activer pour voir qui ou quoi pouvait être responsable d'un tel bazar par heure si tardive.
Une sentinelle pointa le bout de son nez, un soldat local sans aucun doute, dont l'accent trahissait sa basse naissance de Nordlander. S'ensuivit alors une conversation des plus pittoresque entre la noble au caractère psychotique, et le malheureux soldat peu compréhensif et semblant obéir sans broncher aux ordres qu'on lui avait confié : Les ordres du comte était clair, au crépuscule, plus personne ne pouvait entrer.

Le loup blanc, face à tel spectacle, resta silencieux, le visage masqué par son capuchon, il pouvait discerner l'effort que faisait Rebecca pour ne pas exploser de rage, n'arrivant pas à envisager qu'on puisse lui refuser quoique ce soit, en particulier un droit de passage pour elle et ces enfants...
Malgré ces efforts pour faire bonnes impressions, cherchant à argumenter son droit d'accès, en prétextant n'être ici que pour offrir joie et bonne humeur à qui le voudra, le soldat ne semblait rien vouloir entendre... Il tenta tout de même de rediriger le groupe, expliquant qu'à un kilomètre de là, se trouvait un relais où ils pourraient obtenir le gîte et le couvert. Ouvrir la porte n'était pas dans ces projets, en particulier à quelques vagabonds...
Vagabonds... Ce mot fut de trop, et il n'en fallu pas plus pour blesser l'estime de Rebecca, qui explosa de rage, dévoilant alors son tempérament de feu, avant d'abandonner toute réserve et ordonner au mage Dedrik de faire appel à ces amis... Elle comptait donc entrer dans ce village, de gré ou de force !

Un sourire emprunt de malveillance put alors se lire sur le visage du parjure, celui ci empoignant son cor de cauchemar, destiné à appeler la harde blanche en cas de besoin. L’objet se rapprocha alors de sa bouche, et d'ici quelques secondes, la harde de hommes bêtes fondrait sur le village pour offrir la mort et la désolation sur quelques innocents...
Geralt qui jusque là n'avait pas bronché intervint alors, se saisissant avec sa main gauche du bras de Dedrik, exerçant une pression si forte, qu'il s'en trouva bloqué, et dans l'incapacité d'amener le cor au niveau de sa bouche. Un regard mauvais et terrifiant fut alors envoyé à l'encontre du chasseur de monstre par le parjure, tandis que le reste des cultistes cessèrent toutes activités, cherchant à comprendre la soudaine intervention du pseudo champion de Rebecca. La noble elle même fit une moue contrarié à l'encontre de son préféré.


"Ça suffit..." Dit il d'un ton glaçant, son œil rouge plongeant dans ceux de Dedrik, les deux hommes se jaugeant durant quelques secondes, avant que Geralt ne détourne le regard pour faire face à Rebecca, non sans relâcher le poignet de son mage. "Ma Rebecca... Parfois pour se faire de nouveaux amis, il faut savoir faire preuve de patience. L'impatience même à la colère, et la colère facilite les erreurs ..."

Il afficha alors un sourire conciliant à l'égard de son amante, commençant peu à peu à comprendre la façon dont elle fonctionnait.

"Tout à un prix Rebecca. Et mieux vaut éviter d'utiliser à la légère les amis de Dedrik. Toujours plus de pouvoir implique un coût toujours plus grand... N'ai je pas raison Dedrik ?"Il fit signe au mage de ranger son objet maudit, s'avançant alors pour dépasser Rebecca en lui murmurant en passant : "Laisse moi faire..."

Geralt entra alors dans le champs de vision du soldat en haut de la palissade, le visage toujours masqué sous son capuchon, il s'adressa alors directement au gardien des portes de la même manière que Rebecca une minute plus tôt.[/i]

"Veuillez pardonner cette femme mon ami... La route pour parvenir jusqu'ici a été longue, et sa colère n'est dû qu'à la fatigue. Permettez moi de me présenter..." Il inclina la tête en signe de respect à l'encontre de l'officiel et continua : "Je me nommes Marcus, chevalier corbeau du Noble et Chevaleresque Ordre du Repos Mérité, inquisiteur et soldat de Morr." Il retira le pendentif en forme de corbeau d'autour de son cou et le montra au soldat pour confirmer ses dires.

Laissant planer un moment de silence, le reste des cultistes n'échangèrent alors plus un mot, trop concentrés à observer la scène qui se déroulait sous leurs yeux.

"Étant en mission pour le saint siège... Ma route a croisé celle de ces braves gens, les intempéries des derniers jours sur la région, m'ont amené à les accompagner, bénéficiant ainsi de ma protection, tandis qu'ils rendaient mon voyage moins monotone.

Je ne peux que comprendre l'importance de votre tâche soldat... Et vous ne faîte qu'obéir aux ordres, et c'est tout à votre honneur... Mais je ne doute pas que votre comte refuserait un droit d'entrée à un inquisiteur, qui plus est..."
Il montra de sa main derrière lui le reste du groupe avant de reprendre d'une voix grave et sérieuse :

"La nuit est sombre ce soir, et les routes ne sont plus sûres, et faire encore le moindre kilomètre pourrait s'avérer des plus dangereux... Il y a ici parmi cette troupe des femmes, et si un homme de foi comme le comte refuse l'accès à quelques âmes innocentes voulant obtenir un endroit sûre où dormir tout en faisant bénéficier les habitants de ces services... Je crains alors pour l’avenir de l'Empire ainsi que de nos âmes..."

Enfilant à nouveau son pendentif de chevalier corbeau, il reporta toute son attention vers le soldat pour conclure :

"Maintenant soldat, ouvrez cette porte ! Et si cela peut vous rassurez... Vous n'aurez cas dire à votre comte que c'est moi qui vous l'ai ordonné, ces gens sont sous ma responsabilité désormais."
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 19 août 2019, 22:46, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 42 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 68/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 66 / 120 doses

Compétences :

ENTRAINEMENT A LA POUDRE

BAGARRE

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1297

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par [MJ] Le Grand Duc » 19 août 2019, 22:52

► Afficher le texte
Geralt empêcha Dedrik de lever plus haut son cor de malheur en lui retenant le bras. Les regards du Loup Blanc et du malédictor se défièrent. Les yeux de ce dernier était constellés de tâches noires et son iris avait un éclat étrange, qui semblait tourbillonner. Geralt avait pu constater les nombreuses mutations dont le corps du sorcier était criblé et il ne faisait aucun doute que son esprit était tout aussi corrompu que sa chair. Dedrik se fendit d'un sourire carnassier, dévoilant une rangée de dents taillées en pointes, mais Rebecca intervint avant que la situation ne dégénère brutalement.

- "Tu as raison, mon loup ... je me suis laissée emportée." concéda la meneuse des Papillons en posant les poings sur son pantalon en cuir moulant. "Mais ce gueux est tellement énervant !" Elle pesta à voix basse en secouant la tête, faisant remuer la longue natte blonde qui lui tombait sur la croupe. "Montrons nous magnanimes, accordons lui une nouvelle chance. Après tout, nous sommes venus égayer sa triste existence, non pas y mettre un terme abrupt, n'est-ce pas ? Dedrik, range ça."

Le sorcier ne bougea pas d'un pouce, son regard perçant toujours planté dans celui de Geralt.

- "Dedrik !" s'agaça Rebecca en forçant la voix. "Obéis moi."
- "Oui, maîtresse ..." obtempéra finalement le malédictor sans quitter Geralt des yeux.

Il abaissa lentement son cor tandis que la cheffe des cultistes faisant signe à son favori de prendre les choses en mains. Geralt s'avança vers la palissade sous le regard des Papillons et brandit son insigne frappée du corbeau de Mórr en direction de la sentinelle.
► Afficher le texte
- "J'suis désolé mon bon sire, mais les ordres, ce sont les ordres. Surtout quand y viennent d'not'bon comte Herr Gausser. J'peux pas vous ouvrir. Passez donc la nuit au au relais d'coche et rev'nez demain matin si vous voulez faire vot' numéro dans l'village !" dit-il, décidé.

Des rires mauvais s'élevaient dans les rangs des cultistes, dernière Geralt. Rebecca croisa les bras, un air courroucé sur le visage. Ses jolies pommettes rougissaient de colère à vue d’œil.


- "Quelle autorité, Loup Blanc ! E-pous-tou-flant. As-tu un autre tour dans ton sac, ou penses-tu nous avoir suffisamment ridiculisé face à ce cul-terreux ?" ricana Adolf Ziegler en dégainant sa longue rapière.

Autour du tailleur, les zélotes fourbissaient leurs armes, pressés de se défouler. Greta faisait claquer son fouet autour d'elle tandis que son frère riait comme un dément. Hector fourra sa main dans ses braies pour se masturber en bavant tandis que les autres s'agitaient de même, pris d'envies lubriques et violentes.


- "Assez, Geralt. Il y a des choses que je ne puis supporter." lâcha Rebecca d'un ton sombre qui tranchait avec son habituel timbre enjoué. "Les preuves de faiblesse en font partie."
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 345
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par Geralt » 20 août 2019, 01:41

La tension qui était née de l’altercation entre Dedrik et le loup blanc était palpable, le mage noir dont l'esprit et le corps avaient été totalement métamorphosé par les mutations, possédait quelque chose d'inquiétant dans le regard... Cette petite lueur intimant à quiconque voulait le défier, de prendre garde au prix qu'il pourrait payer contre une telle folie. Malgré tout, Geralt ne se démonta pas, les deux hommes, si tout du moins on pouvait encore les nommer ainsi... Se jaugèrent un long moment, prêt à fondre l'un sur l'autre dans un duel mortel, seul l'intervention de Rebecca put calmer les ardeurs de chacun. La belle noble dû même si reprendre à deux fois, tant l'adrénaline et la soif de sang qui s'était emparé de Dedrik semblait importante...

Quoiqu'il en soit, malgré l'intervention du loup blanc pour tenter de raisonner la sentinelle, cette tentative se solda par un échec cuisant, le soldat fidèle à son poste et à la mission qui lui avait été confié, semblait aussi têtu qu'une mule... Il était rare de croiser un tel professionnalisme dans l'Empire, aussi l'ancien chevalier corbeau ne put que soupirer face à ce comportement, qui était en soit totalement respectable.
Le refus du soldat entraina l'hilarité générale des papillons, qui depuis l'arrivée de Geralt, ne lui offrait que mépris, continuant de le voir comme un homme ne cherchant qu'à profiter des joies de la vie que leur groupe pouvait fournir sans rien offrir en échange, et n'acceptant sa présence qu'à cause de l'affection que leur maîtresse semblait lui vouer... Il était vrai, que si le groupe de cultistes était composé d'esprit perturbés... Geralt n'avait jamais eu l'occasion d'installer dans leur cœur, ce sentiment qu'il faisait naître en générale chez ces adversaires : la peur...
N'ayant ni eu l'occasion de se battre où de faire ses preuves devant eux, et malgré la colère que les ricanements de ces idiots auraient pu fait naître en lui, il ne s'en offusqua pas sur le moment, au contraire, un rictus amusé pu se lire sur son visage.
Même l'intervention ironique du dénommé Ziegler n’obtenu pour seule réponse :


"Il est facile de juger l'action d'autrui lorsque son rôle ne se limite qu'à être celui d'un bon chien boudant dans son coin..."

La réponse était des plus tranchante, tandis que le regard glacial du chasseur de monstre transperça le couturier de Talabheim. La situation étant au point mort tandis que son champion avait échoué, la colère se lisait désormais sur le visage de la belle noble, dont toute preuve de faiblesse, en particulier chez son préféré, semblait être quelque chose qu'elle ne pouvait envisager ou supporter.
Retournant aux cotés de la cheffe des papillons, le loup blanc inclina la tête en signe de compréhension, avant de s'écarter de quelques mètres du groupe, et de s'asseoir sur un rocher bordant la route par laquelle ils étaient arrivés.


"Je dois le reconnaître mon échec est consternant ... Je ne cherche nullement à te décevoir ma douce Rebecca. Il semble que de fait, je n'ai pas le droit de participer à cette petite fête... Une punition bien ennuyeuse j'en conviens..."

Quelque chose semblait étrange chez Geralt sur le moment, comme si l'obscurité de la nuit elle même, se faisait plus sombre autour de lui, une sorte de noirceur inconnu se dégageant de tout son être ! Et cette odeur... Celle du sang et de la mort... La même qu'on avait pu sentir émaner de lui contre Tito, ou contre Sergueï... Sorte d'alerte avant un déchainement total de violence, qui en général n'augurait rien de bon.
La sentinelle du village de son coté, ne pouvait que constater le déroulé des évènements sans pour autant ne pouvoir les interpréter, la distance le séparant du groupuscule l'empêchant sans aucun doute d'entendre de manière audible, les propos pouvant être échangé.
Le chasseur de monstre, s'empara alors de son fourreau d'arme et dégaina son katana, qu'il planta devant lui au sol, tout en gardant sa main droite fixée sur la garde de celle ci. Il s'adressa alors à Rebecca mais aussi au reste de l'assemblée.


"Tu es la cheffe de ce groupe Rebecca, ce choix est donc le tien... Tu es venue ici t'amuser ? Moi aussi... Si user de la puissance de la harde peut te satisfaire malgré les risques, je respecterai ce choix. Mais... Ce petit jeu n'est pas le mien... Massacrer des villageois ne pouvant m'offrir la moindre résistance..." Il bâilla un grand coup de manière ironique "C'est à mes yeux d'un ennui mortel... Après tout ici dans ce groupe, nous avons tous des... Passions différentes non ?" Il désigna du doigt Hector qui était en train de se masturber tant l'impatience de s'amuser était grande chez lui.

Le loup blanc porta alors son regard de glace en direction de l'assemblée devant lui, son œil rouge ressortant de manière plus intense encore que d’ordinaire, cela lui donnant un air bien plus effrayant que d'habitude :

"Vous êtes là à tous ricaner... Dans ce cas, je suppose peut être que l'un d'entre vous veux jouer avec moi ? ... Et bien ?! Que le premier s'avance ! Je lui ferais gouter aux dons que le Bienfaiteur a pu m'offrir..." Il rigola alors, un rire des plus sinistre qui ne lui ressemblait pourtant pas d'ordinaire.

"Ziegler peut être ? Vous êtes un exemple pour les papillons non ? Avancez vous voyons ! Nous sommes entre amis ici !"Il fit signe au couturier de faire un pas, sachant très bien que celui ci n'en ferait rien, étant sans aucun doute le plus lâche du groupuscule"Où bien peut être toi Hector ?... Non ? Les jumeaux alors ?! Ou toi ?! Toi peut être ?! et toi aussi ?!" Il commença alors à désigner des cultistes au hasard, avant de se lever, son arme à la main.

"Et bien ?... Personne ne veut donc s'amuser avec moi ?! Le premier qui avancera... se verra récompensé d'une mort aussi rapide que brutale et alors... Plus aucun d'entre vous, n'aura plus le moindre petit rire à mon égard lorsque je décide de prendre une décision croyez moi."

Il rigola à nouveau, maintenant fermement son œil gauche qui lui offrait une sensation de douleur indescriptible, comme si on cherchait à le lui enlever.
Soudainement il murmura quelques paroles incompréhensible, comme se parlant à lui même à la manière d'un homme dont l'esprit était embrumé par quelques forces obscurs. On pouvait alors se demander... Si l'homme qui se tenait devant les papillons, était réellement le loup blanc ou bien... Autre chose...


"Certains semblent penser ici que ma place ne m'est dû qu'au fait que je suis en mesure de faire jouir votre maitresse quand elle le désir... Que cela est vilain venant "d'amis"..." Il commença à faire gigoter ses doigts le long de sa lame, comme semblant impatient d'en user contre qui le demanderai. "Pour autant j'ai la chance d'avoir bien d'autres talents... Que je suis près à partager..." Conclut il sinistrement

Enfin, son attention se porta à l'encontre de Rebecca.

"J'ai abandonné toute faiblesse il y a bien longtemps ... Rebecca... Et les objectifs qui sont les miens, ne m'en autorise plus aucune...

Maintenant... Tu peux faire appel aux amis de Dedrik, au risque de voir quelqu'un en réchapper... C'est le problème des massacres de masse, ils sont difficiles à couvrir... Prions le bienfaiteur pour que ce genre d'information ne remonte pas aux oreilles des corbeaux... Ou bien... Il semble que tu devras faire l'impasse au risque de te décevoir sur la satisfaction que tu te faisais de pouvoir offrir tes services à ces habitants... Je n'ai alors que ce relais dont on nous a indiqué le chemin comme cadeau de compensation à t'offrir.
Si mon rôle de ... Champion... est de te protéger... Donner mon avis sur une situation me semble approprié. Mais à terme, c'est toi qui commande ma douce..."


La situation semblait des plus tendu désormais.
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 20 août 2019, 17:53, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 48 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 68/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 66 / 120 doses

Compétences :

ENTRAINEMENT A LA POUDRE

BAGARRE

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1297

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par [MJ] Le Grand Duc » 20 août 2019, 18:23

La réaction de Geralt laissa un froid dans l'assemblée. Plus personne ne riait, désormais, et les regards allaient du visage lugubre du Loup Blanc à la finesse de sa lame sur laquelle se reflétait la lumière dansante des torches. Adolf Zigler ne dit rien, figé. Pas plus que Dedrik qui continuait à sourire étrangement, un œil écarquillé tandis que l'autre tressautait nerveusement. Certains zélotes reculèrent même lorsque le chevalier déchu les invita à venir se frotter à lui. N'en déplaise à Rebecca, l'ambiance était au point mort et la mise en scène de Geralt avait calmé les ardeurs de tout le monde. En un instant, il venait d’asseoir son autorité sur le groupe : de dominé risible, il venait de passer dominant. Guerrier sans pitié doté d'une terrible confiance en lui, il était qui plus est le favori de la maîtresse de cette bande de dégénérés bien peu téméraires. Quiconque s'opposerait à nouveau ouvertement à lui le payerai cher, ils en semblaient désormais persuadés.

Tandis que les visages fixaient le sol pour ne par croiser le regard du Loup Blanc, Rebecca bouillonnait de fureur, forcée d'admettre la logique implacable de son champion et amant.

- "Ridicule ... c'est ridicule ..." marmonnait-elle en se mettant à trembler, le regard noir. "Comment puis-je tolérer cela ... comment ... m'empêcher le passage ... me fermer la porte au nez ... impossible ..." Autour d'elle, ses suivants s'écartèrent comme s'ils craignaient ses crises de colère. "Personne ne refuse quoi que ce soit à Rebecca von Henzel ... personne ... payer ... payer ... ils doivent mourir ..."

Elle bafouillait maintenant comme une folle, courbée sur elle-même, s'administra même plusieurs claques sur les joues et se tordit les mains en expirant par à-coups saccadés puis s'immobilisa un instant et se redressa d'un coup, si soudainement que ceux qui l'entouraient sursautèrent. Elle s'avança d'un pas décidé vers le cultiste le plus proche -un bougre dans une tunique blanche tâchée et dont la capuche à pointe ne laissait d'ouverture que pour ses yeux- et lui prit son marteau de forgeron des mains. Elle le leva à bout de bras avec un hurlement de rage et l'abattit sur la tête du malheureux de toutes ses forces, lui défonçant le crâne avec un bruit écœurant. Loin de s'arrêter là, elle leva son marteau encore et encore, debout au-dessus du corps secoué de spasmes, et frappa sans s'arrêter en poussant un cri à chaque fois. Le cercle de ses fidèles -qui avaient reculé à bonne distance de la furie- regardait cette scène avec un silence aussi glaçant que respectueux. Les coups pleuvaient les uns après les autres jusqu'à ce qu'ils se fassent moins vigoureux et que les cris de Rebecca se taisent peu à peu avant qu'elle tombe de fatigue sur le cadavre qu'elle venait de réduire en pulpe rougêatre. Personne ne bougea, figé dans l'attente. La cheffe des Papillons s'assit sur la dépouille pour reprendre son souffle et écarta du dos de la main les cheveux collés à son visage par le sang et la cervelle de sa victime. Elle se releva finalement et regarda ceux qui l'entourait avec un air presque étonné.

- "Eh bien quoi, qu'est-ce que vous avez à me regarder comme ça ! Il fallait bien que je me défoule, non ?" dit-elle, encore un peu essoufflée.

Les Papillons hochèrent de la tête en cœur. C'était une vision tout à fait absurde que cette jeune femme qui venait de retrouver son air juvénile et bon enfant alors qu'elle était couverte de la tête aux pieds de sang poisseux et de viscères explosées. Même sa voix avait de nouveau son ton léger.


- "Moi en tous cas je n'ai plus du tout envie de m'amuser ! Que ces ingrats trouvent d'autres amis pour égailler leur triste vie, nous partons. Hector tu me feras couler un bon bain chaud ... Et mon loup tu me masseras les pieds pendant qu'Irène et Hannelore me feront la toilette ... j'ai vraiment envie de me délasser." minauda-t-elle avec un soupir théâtral.

Les cultistes firent demi-tour avec quelques grommellements déçus. C'est ainsi que Geralt le réprouvé sauva un village du Nordland de la ruine et de la destruction.




C'était la nuit et Geralt somnolait dans l'une des tentes du campement que les Papillons avaient dressé dans les bois en attendant le retour d'Oswald, le traqueur. Une fois n'était pas coutume, le Loup Blanc dormait seul. Après son bain, Rebecca avait préféré s'alanguir avec les jumeaux avant de s'endormir comme une souche, éreintée par ses ébats et son éclat de colère. Geralt pouvait l'entendre ronfler depuis sa couche, il était curieux qu'une créature si charmante puisse faire autant de bruit.

Irène fit soudainement irruption dans la tente du réprouvé, complètement débraillée. Sa silhouette se découpait à contre-jour dans la lumière blafarde des deux lunes et sa robe était déchirée à multiples endroits. Son front était barré d'une nette coupure et le sang encore frais lui coulait sur le visage. On aurait dit une apparition d'outre-tombe.


- "Geralt, Geralt, par pitié, aide moi !" dit-elle en chuchotant malgré son air affolé. "Hannelore et moi même êtions dehors, dans la forêt, pour ramasser du muguet bleu. Tu sais, c'est une fleur très rare, elle ne pousse que dans la Drakwald et n'éclot qu'après le crépuscule ... Nous étions là, en train de rires toutes les deux et .. l'une des bêtes est venue la prendre." Elle éclata en sanglots étouffés, les cheveux ébouriffés. "C'était l'une de celles que Dedrik a convoqué, comme celle qui a ... qui a pris Astrid. Pitié, Geralt, aide moi à la sauver ! Ils vont la dévorer vivante ! Suis moi vite !" dit-elle en se relevant avant de lui jeter l'étui de son katana entre les mains. "Fais vite Geralt, le temps presse !" Elle couvrit son visage ensanglanté pour pleurer.
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 345
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par Geralt » 21 août 2019, 11:38

Les propos de Geralt ainsi que son attitude des plus inquiétante et des plus hostile eurent raison de l'excès de confiance des papillons à son égard. Bientôt l'ambiance d'ordinaire joyeuse et farceuse du petit groupe, laissa place à un silence pesant et glaçant. Aucun des cultistes n'osa s'avancer comme l'avait demandé le loup blanc, personne ne voulu le défier ou même s'amuser avec lui... Les bêtes de foire, bien loin d'être des combattants, restèrent pour la plupart figées, n'osant plonger leur regard dans celui du chasseur de monstre, qui trahissait la soif de sang qui l'habitait en cet instant.
Ce petit moment de tension avait suffit à asseoir l'autorité de celui que beaucoup voyait comme un intru... Et il était certain désormais que plus aucun n'oserai se moquer de lui au risque de le payer cher.
De son coté, Rebecca se mura dans un silence des plus inquiétant, en effet, si celle ci avait prit acte des propos de son amant, c'était une colère sans limite qui pouvait se lire sur son visage désormais. la jeune femme était ce genre de personne : Avide de pouvoir et n'ayant jamais pu accepter qu'on lui refuse quelque chose, un sentiment de honte l'envahissait, elle qui n'arrivait pas à croire, qu'elle se voyait là refuser l'accès à un village sentant la merde, alors qu'elle portait le nom des Von Henzel... Geralt l'observa alors sans un mot, attendant de voir si la folie ou la raison triompheraient du dilemme qui lui dévorait l'esprit. En effet, si les propos de l'ancien chevalier corbeau avaient su être pertinents, la soif de vengeance de la noble à l'encontre de ceux lui refusant le passage était aussi des plus tentante...
Il fut amusant de constater les craintes qui purent se lire sur les visages de ces enfants... Ceux ci s'écartant, la peur se lisant sur leur visage tandis que leur maitresse était à deux doigts de se déchainer à la manière d'une furie. Totalement dérangée, elle commença alors à s'administrer des gifles, voulant se mordre jusqu'au sang, sans aucun doute pour tenter de rediriger ces plus sombres pulsions contre elle même plutôt qu'autrui... Et puis... Elle se dirigea alors vers l'un des papillons, s'emparant de son marteau, elle leva l'arme pour la fracasser sur le crâne du malheureux que le destin avait décidé de frapper...
Rebecca se déchaina dans un excès de violence des plus impressionnant, hurlant dans la nuit tandis que son arme percutait le cadavre toujours parcouru de spasmes de sa malheureuse victime... Elle frappa encore, encore et encore... Des morceaux de cervelles et des gouttes de sang volant sur sa robe et sur son visage, jusqu’à finalement enfin se lasser, la fatigue surpassant sa rage.
Ce geste totalement fou et malsain, ne fut contesté par personne, le reste des cultistes ne semblant que trop craindre celle qui était ici leur chef. Barbouillé de sang, la situation ne rendait pas moins Rebecca toujours si charmante, ce masque à deux facettes qu'elle était capable d'alterner selon les situations ne la rendant que plus excitante.
A travers l'ombre de sa capuche, Geralt ne put que sourire, venant en cette belle soirée, frapper d'une pierre deux coup : S'imposer face aux papillons et influer sur une décision de Rebecca.

Ce fut donc en cette sombre nuit, qu'un village fut sauvé des projets sans aucun doute aussi fous que terrifiants d'une cultiste dépravée, par la seule intervention presque divine, d'un homme qui dans le fond, n'avait plus de scrupule à tuer des innocents pour parvenir à son but... Était ce la chance qui avait su sourire aux habitants ? Ou bien dans le fond... Restait il, dans ce personnage sombre et cruel que Geralt s'était forgé, encore quelques brides d'une lumière, vestige de l'homme qu'il avait pu être ? Personne ne pourrait jamais le savoir...



******


Cette nuit là, le loup blanc eut la chance de pouvoir enfin passer une nuit plutôt tranquille, bien loin des ébats que Rebecca voulait lui imposer, il semblait que la maitresse des papillons, épuisée par les évènements, s'était décidée à s'éloigner de son champion pour profiter d'un peu de repos.
Malgré sa tranquillité, le sommeil du loup blanc fut tout de même agité par les nombreux cauchemars qui avaient l'habitude de ponctuer ses nuits : Il rêva de la non vie... De créatures horribles et si terrifiantes, qu'il ne pouvait se demander si elles existaient ou bien n'étaient que le fruit de son esprit dérangé... Il se vit dans un paysage de glace, marchand sur des cadavres, tandis qu'une fine pellicule de cendre commença à recouvrir la terre... Il rêva d'une femme aux cheveux rouge... De Karla... Qu'il voyait perdu au milieu d'une mer de crâne tandis que le ciel était orageux... la jeune femme était immobile, et tandis qu'il essayait à chaque fois de la rejoindre, elle disparait dans un nuage de poussière à chaque fois qu'il parvenait enfin à la saisir...

Tout ceci... Ses cauchemars... Semblaient si réels, qu'il commença à croire que son esprit n'était même plus en mesure de faire la différence entre la réalité et le rêve... Peut être que... Ce voyage... Les papillons... Ceci était il réellement en train d'arriver ? Peut être que... Qu'il était mort depuis longtemps ? Contre le démon de Fiel peut être ? Ou quelque chose d'autre... Cette folie et cette noirceur en lui... Comment en était on arrivé là...

Soudain dans son sommeil agité, un bruit lui fit ouvrir les yeux, tandis qu'il sentit une présence le rejoindre dans sa tente, entrainant un réflexe de sa part, il s'empara du pistolet qu'il cachait sous son oreiller pour s'en saisir et le pointer vers sa cible, sa vue troublée par son réveil brutal mettant quelques secondes avant d'identifier la personne qui était désormais avec lui.


"Irène ?!"

Tandis qu'il baissa son arme, reconnaissant l'une des favorites de Rebecca, la vision de la jeune femme qui lui fut donné, fut bien différente de celle qu'elle était d'ordinaire... Sorte de fantôme d'outre tombe, la jeune femme était livide, ces vêtements dans un état déplorable tandis que du sang s'écoulait sur son visage.
Qu'était il arrivé à la jeune femme ? Au début, le loup blanc pensa que ce spectacle n'était que le fruit de quelques dépravations particulières que les papillons aimaient à se livrer, mais cette hypothèse fut rapidement balayé quand Geralt repéra quelque chose chez Irène : La peur... Ces mains tremblotant de manière incontrôlable, elle était dans un état de choc certain...
Malgré cet état, elle chuchota comme se refusant à alerter d'autres gens, implorant soudainement le chasseur de monstre de lui venir en aide... Expliquant sa situation, elle et Hannelore s'étaient aventurées d'un peu trop près dans les sombres bois bordant le campement, en quête d'une fleur nommé du muguet bleu... Mais les choses avaient semble il mal tourné, Astrid ayant été emmené par la harde blanche...

Geralt écoutant le récit de la jeune femme, se mura dans le silence... Stupides papillons... L'instinct de survie de ces gens était il si nul, que chacune de leur action n'était jamais un minimum réfléchit ? Comment deux femmes s'étaient elles mis dans la tête de se balader seules dans la Drakwald sans la moindre escorte, sans compter que les créatures démoniaques invoquées par le mage Dedrik rodaient un peu partout...

Non... Non... Tout ceci était stupide et ne le concernait pas !

Malgré l'aide que la jeune femme demanda, Geralt soupira d'exaspération, avant de se rallonger dans son couchage et de dire :


"Je l'ai déjà dis... J'obéis à Rebecca, et je me fiche du sort du reste des papillons... Tu es venue me demander de l'aide ? Je suppose que ta maitresse ignorait tout de votre balade nocturne... Et je n'imagine pas la punition qu'elle offre à ceux pouvant lui désobéir. De tout façon... Hannelore est sans aucun doute déjà morte... Disparait maintenant !"

Il ferma alors les yeux, tentant de trouver à nouveau le sommeil, mais Irène se mit à sangloter de plus belle... A cet instant, quelque chose se passa chez Geralt... Si certes il n'avait que faire du sort de Hannelore, sachant tout bonnement également que Irène était aussi dégénéré que le reste des cultistes... Entendre les pleurs de la jeune femme lui fit un pincement au cœur... Était ce là, la preuve qu'il restait encore quelques traces d'humanité en lui ? Peut être.
Quoiqu'il en soit, il se décida à se relever, non sans rechigner. Avant de jeter sa couverture sur la jeune femme et de dire :


"Cesse de pleurer et couvre toi... Tu vas attraper la mort !"

Il se leva alors, commençant à s'équiper sous le regard de la jeune femme aux yeux mouillés, le regard emplit de surprise qu'il se décide finalement à l'aider.
Dans le fond Geralt savait que tout ceci était une folie... S'enfoncer dans les bois de nuit, avec la harde blanche trainant dans les alentours, pour rechercher une femme qui sans aucun doute était déjà morte... Mais dans le fond... L'idée lui arracha un petit sourire. Il avait passé ces derniers jours dans la dépravation et la luxure la plus total... Un peu d'action ne pourrait que lui faire le plus grand bien non ? L'idée de redevenir le chasseur de monstre qu'il était l'espace d'une nuit pouvant presque l'amuser.


"Guide moi là où c'est arrivé... Je veux tout savoir... Combien tu as vu de créatures, si elles ont fait quelque chose de particulier... Chaque détail est important"

Il fit glisser son doigt sur l'une des joues de la jeune femme pour sécher l'une de ces larmes.

"Je vais la retrouver ta copine... Par contre... Une fois que tu m'auras amené sur le lieu de sa disparition, rentre au camp et préviens Rebecca et Dedrik... Je pense que d'ici peu... Nos relations avec la harde blanche vont se détériorer..."

Sur ces mots, katana et pistolet en main, il quitta sa tente en suivant la jeune femme, s'enfonçant dans les sombres bois de la Drakwald.
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 21 août 2019, 20:29, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 54 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 68/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 66 / 120 doses

Compétences :

ENTRAINEMENT A LA POUDRE

BAGARRE

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Avatar du membre
[MJ] Le Grand Duc
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2019 du meilleur MJ - RP
Messages : 1297

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par [MJ] Le Grand Duc » 21 août 2019, 20:48

- "Oh merci Loup Blanc, merci !" souffla-t-elle en se jetant à son cou. "Suis-moi vite !"

Elle quitta la tente à la hâte en se retournant pour voir que Geralt la suivait bien et couru entre les tentes pour se diriger vers l'orée de la forêt, seulement éclairés par la lumière faible des lunes jumelles. Ils s'enfoncèrent dans les fourrés, des ronces achevant de déchirer plus encore la robe d'Irène. Bientôt, ils furent entourés par l'obscurité, les buissons et les troncs mornes de la Drakwald.
► Afficher le texte
- "Emparez-vous-en ! !"

A gauche et à droite de Geralt, deux hommes surgirent des buissons en criant et se jetèrent sur lui pour l'immobiliser. Leurs visages étaient masqués mais, à leurs frusques, il s'agissait de Papillons. Irène poussa un petit cri et se réfugia derrière une silhouette à demi-cachée derrière un tronc, quelques mètres au-delà.
► Afficher le texte
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.

Avatar du membre
Geralt
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2019 de l'Incitation au voyage
Messages : 345
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Re: [Geralt] Le réprouvé

Message par Geralt » 22 août 2019, 04:26

Désormais plongé au cœur des ténèbres de la Drakwald, le loup blanc suivi la jeune femme sans un mot, tandis que celle ci semblait peiner à trouver avec précision son itinéraire, plusieurs fois Geralt eut l'impression de repasser par le même chemin, si bien que l'exaspération de cette balade nocturne commençait à monter en lui...
Au fur et à mesure des minutes, un détail étrange sauta aux yeux du chasseur de monstre : Si la peur semblait toujours présente dans le cœur de Irène, un autre sentiment s'était emparé de la jeune femme... L'anxiété.


"C'est encore loin ? Chaque minute perdu diminue les chances de survie de ton amie."

Même si il ne croyait pas retrouver le bout de femme en un seul morceau, Geralt faisait ici l'effort d'accorder un peu d'espoir à Irène. Après ce qu'il avait vu de la harde blanche... Il n'osait imaginer le triste sort que ces créatures pouvaient réserver à ceux pouvant tomber entre leurs griffes.
Soudain, Irène se tourna vers lui, lui désignant du doigt une petite zone plongé dans l'obscurité, pour autant, la végétation ambiante en bonne état ne semblait nullement indiquer le passage d'éventuels hommes bêtes...


"Tu es sûre de t..."

Soudain, une voix s'éleva de l'obscurité, tandis que sautant des buissons, deux ombres fondirent sur Geralt pour s'emparer de lui. S'était sans compter la dextérité du loup blanc, qui s'écarta de la trajectoire de ses deux agresseurs qui, à sa grande surprise... n'étaient pas armés ?!
Masqué, Geralt n'était nullement dupe, pouvant reconnaître malgré la sombre nuit, les vêtements typiques qu'arboraient les papillons d'habitude. Cette embuscade était donc le fruit de cultistes ?! Pour autant... Celle ci était aussi étrange qu'inhabituel, car on ne cherchait nullement à le tuer mais bel et bien à le maitriser. De plus, envoyer seulement deux hommes contre lui... Soit le commanditaire était un idiot trop sûre de lui, soit tout ceci n'était destiné qu'à le tester pour des raisons encore inconnus...
La lame de Geralt virevolta alors dans les airs, mais à sa grande surprise, ses deux opposants purent ici sans sortir indemne, la végétation dense couplée à l'obscurité presque total, empêcha le chasseur de monstre de correctement se mouvoir, lui faisant manquer ses cibles.


*Cette petite virée avec le chaos est en train de me faire rouiller... Je n'aurais jamais manqué un tel coup autrefois.* Pensa il avec honte et rage, tandis qu'il resserra sa poigne sur la garde de son Katana, se préparant aux prochains assauts des cultistes.

Si la chance et le terrain avait su sourire à ses ennemis, tout ceci se stoppa bien vite. Oh bien sûre, l'un des papillon parvint à un moment à le saisir, mais la différence de force physique jouant en la faveur du loup blanc, lui permit de rapidement se défaire de l'entrave. La suite du combat, bien que bref, ne fut qu'un échange de coups, durant lequel Geralt à la manière d'un félin se mouvait dans tous les sens, avant de contre attaquer.
La lame du défunt prince Hirohito fendit l'air, avant de sectionner le bas du ventre d'un des agresseur, celui ci s'écroulant au sol dans un râle d'agonie tendit que ces intestins se vidaient par terre désormais. Prit de surprise, le second par peur ou par malchance, trébucha alors sur le cadavre de son partenaire, se cognant la tête, avant de tenter de se remettre du choc qu'il avait reçu : Hélas, la dernière vision qu'il vit, fut la lame de Geralt fendre sur lui, le transperçant au niveau de la bouche pour ressortir à l'arrière du crâne... Il fut ainsi tué sur le coup.

N'ayant pas manqué d'observer durant cette escarmouche, la tentative de mise à l'abri de Irène, celle ci s'était réfugié non loin derrière son protecteur, une sombre silhouette à demi caché derrière un tronc d'arbre avait observé le déroulé des évènements, à la manière d'un serpent. Le loup blanc pointa alors son pistolet dans la direction des deux individus avant de dire d'un ton glaçant :


"Si c'est une farce... Elle est de très mauvais goût Irène... Il semble que ma bonté d'âme me perdra, mais user de ta camarade pour m'isoler du reste du groupe. Que cela est vilain..."De son œil rouge, il transperça la jeune femme, avant de conclure sinistrement : "Sache que je t'appréciais et que je comptais vraiment te venir en aide. Mai je ne prendrais aucun plaisir à te tuer pour sûre. Mais tu as fais ton choix semble il..."

Ignorant tout du but de tout ceci, on pouvait voir que les menaces de Geralt à l'égard de la jeune femme étaient d'une sincérité terrifiante. Il l'avait promis, plus aucun papillon ne devait se moquer de lui... La favorite de Rebecca venait de le faire en jouant sur la corde sensible de Geralt...
Reportant alors toute son attention sur le dernier des protagonistes toujours terré dans l'ombre.


"Vouloir s'en prendre à moi de cette façon... Voila qui est curieux. Dois je deviner qui tu es ? J'aurais pu penser à Ziegler mais... Il aurait été bien trop lâche pour se présenter de lui même. Non... Je note une coïncidence des plus amusante, j'ai même l'impression de revivre une scène... C'était également dans une forêt, un homme se cachait derrière un tronc d'arbre de la même manière que ce soir... La seul différence : Était que c'était lui qui tenait le pistolet ce jour là.

Mais pourquoi me vouloir du mal... En envoyant en plus deux malheureux totalement désarmé contre moi. J'aurais pensé que cet homme était plus malin que cela..."


Armant le chien de son pistolet, prêt à en faire feu, il fit ici la conclusion de son hypothèse concernant le commanditaire de tout ceci :

"J’ignore le pourquoi et le but de tout ceci... Mais si c'est toi Oswald qui est derrière tout ça, j'attends des explications ! Et pour information, il est tard et je suis fatigué, je te conseille donc de ne pas trop tester ma patience. Poursuite de l'Ordre ou pas... Je n'hésiterai pas à te foutre une balle entre les deux yeux."

Avait il raison de penser que Oswald pouvait être le responsable de cette rencontre nocturne ? Geralt n'allait pas tarder à la savoir.
► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Grand Duc le 25 août 2019, 22:50, modifié 1 fois.
Raison : 6 xps / Total : 60 xps
Geralt, Chevalier renégat de l'Ordre du corbeau
Profil: For 12 | End 12 | Hab 14 (*+1) | Cha 8 | Int 12 | Ini 14 | Att 14 | Par 14 | Tir 14 (*+1) | NA 3 | PV 68/95
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Objet spécial

"Pollen de sirène" : 66 / 120 doses

Compétences :

ENTRAINEMENT A LA POUDRE

BAGARRE

CHANCE (B)

TIR EN MOUVEMENT (A)

DÉGAINER L’ÉPÉE (B)

• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• AMBIDEXTRIE

• INTIMIDATION (B)

• TORTURE (B)

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)
"Lumière et ténèbres ne sont pas destinés à s'affronter… Elles doivent s'assembler..."

Répondre

Retourner vers « Nordland »