[Wilhelm/Isabella] Horreur à Heiligdorf

La province du Nordland est peu peuplée et ses régiments passent l'essentiel de leur temps à patrouiller le long des côtes pour les protéger des pillards du nord. Le Comte Electeur Theodric Gausser siège à Salzenmund.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Aurore
PJ
Messages : 111
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Wilhelm/Isabella] Horreur à Heiligdorf

Message par [MJ] Aurore » 25 mars 2014, 19:49

Isa : Non ça va, c'était approprié pour ici ^^
Wilhelm
Divination
Sous INT
Réussite sous 10 ou moins (Tu as ton +1 «demain» RP parlant ^^)

Que se passera-t-il entre Kurtwallen et Neues Emskrank ?
Jet : secret
Interprétation : 24h depuis ton dernier lancer. Tu espères que les osselets te seront plus favorables cette fois-ci, ayant emmagasiné ton énergie mystique. Voilà ce que tu peux déduire au jet de a première question : La rivière tranquille a ses rives fleuries.

Puis-je fais confiance à Johann?
Jet : secret
Interprétation : Cette fois-ci, les osselets sont clairs : Confiance engendre confiance

Puis-je faire confiance à Baldric?
Jet : secret
Interprétation : Pour Baldric, c'est un peu moins clair : Confiance accordée n'empêche point méfiance mesurée.
Le lendemain

Johann et Baldric n'avaient pas mis de temps à décrocher les cordes du quai afin que les voyageurs mettent le plus de distance possible entre eux et le village. Et alors que le bac commençait à s'éloigner lentement, et que Wilhelm s'était expliqué, Johann tenta te détendre l'atmosphère :

« Eh bien, ces péquenauds vont en parler pendant au moins six mois ! Héhéhé ! Et vous inquiétez pas Herr, les répurgateurs sont à Middenheim ces temps-ci pour traquer les résidus du Chaos. Vous devriez être tranquille pour le moment! Et y'a pas un gueux qui va venir vous faire ch**r, croyez-moi! » dit-il avec un large sourire, pensant que ce serait une super histoire à raconter à ses amis et sa famille.

Baldric lui était resté à l'écart et ne parla pas du reste du voyage.

Et quand Isabella s'approcha ne notre blondin pour s'excuser il lui répondit ainsi :
« Mais non ma soeur, pas la peine de vous excuser. C'est mon travail de vous escorter pour que vous vous rendiez en sécurité jusqu'à Heiligdorf. Et mon devoir de vous protéger... contre vous-même aussi, si vous permettez. »




Quelques jours plus tard, à Neues Emskrank

Le voyage s'était effectué rondement depuis Kurtwallen. Le seul village qu'ils avaient croisé en route était celui de Stavern, un peu plus grand que le précédent. Heureusement pour Wilhelm, la nuit était presque tombée lorsqu'il accostèrent aux docks, évitant de devoir confronter la méfiance et la peur des villageois. Johann y alla même de cette recommandation :

« Si vous voulez mon avis, on devrait partir très tôt demain, pour éviter de croiser trop de gens.. »
Il enchaina avec le fait que ce serait le dernier village avant Neues Emsrkank, et qu'il faudrait prévoir une nuit à dormir sur le bac puisqu'il serait trop risqué de mettre pied à terre au beau milieu de la forêt.
C'est donc ce qui fût convenu. Mieux valait être dérangé par un léger manque de sommeil que par des centaines de villageois armés de faux et de fourches exigeant la mise à mort du mage.

C'est ainsi qu'ils étaient arrivés dans l'après-midi devant la sordide ville de Neues Emskrank. Johann y alla d'un petit cours d'histoire pour les informer sur la ville plus au Nord de L'Empire.

« C'est là une bien triste histoire que celle de Pugsblatter. Autrefois il s'agissait d'un petit village de pêcheurs, qui ne demandaient rien de plus que Manann leur soit favorable lors des voyages de pêche. Et puis arriva un jour un Jens-Pieter Riemmans de Wolfenburg, la Capitale de l'Ostland, et ses associés qui voulurent acheter ce village pour tenter de faire compétition à Marienburg.
Tous les habitants de Pugsblatter furent jetés dehors, et le village fût renommé Neues Emskrank. Le cartel fit construire des échoppes, des entrepôts, des habitations, des manoirs. On y célébrait le commerce.
V'voyez, ça a pas plus à Manann tout ça.

Le premier bateau à quitter le chantier naval se renversa, il y eut une grave inondation, alors que la rivière Salz ne déborde jamais. De tout les bateaux qui sont partis prendre le large, aucun ne revint. On se mit à raconter que la ville était maudite. À la fin de la première année, le cartel fit faillite et Riemmans fut jeté en prison.

Aujourd'hui, il ne s'agit que d'un repère de brigands et de bandits. Le plus grand de tout le Nordland. Demandez vous pas pourquoi on tient tous cette réputation maintenant. Et si vous mettez les pieds dans cette place maudite, vous avez plus de chance de rejoindre Morr que de traverser vivant... »


C'est pourquoi il proposa par la suite de ne pas s'attarder plus longtemps, et de se diriger vers Heiligdorf.



Le soir

Le voyage à cheval, lui s'était bien passé. Johann, supposant que la prêtresse n'y connaissait rien, avait montré à Isabella comment monter sur un cheval, comment se tenir, et autres. Rien de bien compliqué en somme. Celle-ci avait eu la chance de tomber sur une bonne monture, très intuitive et douce comme aucuns. De quoi lui faciliter la tâcher pour l'apprentissage.
Wilhelm avait la chance d'avoir un tout petit peu d'expérience contrairement à sa camarade, et n'eut aucune difficulté avec son cheval.

Le petit groupe était arrivé en soirée devant les portes de l'auberge-relais.

Image



Se dirigeant vers l'écurie, Johann émit une constatation en pointant les deux lourdes sacoches sur son cheval, avant de montrer les autres. Chaque cheval en possédait deux, pour un total de huit.

« Bon... à ce que je vois nous avons deux choix. Soit nous nous relayons pour garder les chevaux ainsi que les sacoches. Ou bien nous entrons avec celles-ci dans l'auberge. Nous ne sommes pas en ville et il n'y a aucun guet pour faire la surveillance ici... À votre avis ? »
L'Heure la plus sombre de la Nuit est celle avant le lever du Jour [Proverbe arabéen]

« Est-ce que c'est moi le prochain pour la suite de mon aventure? »
Rendez-vous à la tanière !

Avatar du membre
Wilhelm EbenHart
PJ
Messages : 52

Re: [Wilhelm/Isabella] Horreur à Heiligdorf

Message par Wilhelm EbenHart » 27 mars 2014, 23:02

Wilhelm avait passé une bonne partie du voyage perdu dans ses pensées. Les évènements survenus à Kurtwallen semblaient l'avoir beaucoup affecté, malgré son affinité avec ce genre de phénomène. La vision de la prêtresse de Mòrr avançant vers lui les armes à la main était un spectacle qui resterais probablement longtemps gravé dans sa mémoire... D'un autre côté, le fait que sa "profession" ait enfin été dévoilée lui enlevait une certaine pression: il semblait plus détendu qu'auparavant et se montrait aussi beaucoup plus affable. Les conversations étaient encore rares, mais toujours bien remplies. Isabelle apprit ainsi que Wilhelm avait voyagé au Nordland en premier lieu pour enquêter sur le Nécromant Edward VonLeuffen. Elle put entendre, pour la première fois depuis le voyage, le rire grave et saccadé du jeune homme lorsqu'il constata qu'au fond, ils étaient tout deux dans le même bateau (littéralement) à cause d'un nécromancien.

Sinon l'apprenti sorcier demeura discret, ne quittant l'embarcation qu'une fois la nuit tombée et quittant les auberge où ils dormaient très tôt le matin pour retourner sur le bac. Johan lui apportait une aide inespérée pour gérer son nouvel handicap... aide dont il ne voulait tout de même pas dépendre pour la suite des choses. La suite du voyage, fait à cheval, avait été plus délicat. Les routes étaient désertes, heureusement, mais il restait tout de même inquiétant de voir la trainée de végétation morte que le groupe laissait derrière lui à cause du jeune mage... c'était encore une chance qu'ils se trouvent sur une route et qu'ils ne soient pas obligés de couper à travers champs! Les maigres compétences de cavalier de Wilhelm s'étoffèrent quelque peu, mais il descendit tout de même de selle, le soir venu, avec la bas du dos douloureux et les jambes molles. Fidèle à son habitude aucune plainte ne franchit ses lèvres, mais la promesse d'un bon lit était tout ce qui accaparait son attention à présent.

À la question de Johan le jeune homme regarda un instant autours de lui afin de s'assurer qu'aucune oreille indiscrète n'était présente avant de désigner les sacoches d'un geste qui trahissait sa fatigue.

"On ferais mieux de les rentrer avec nous, quitte à instaurer des tours de garde. On les aura à l'œil en permanence et on attireras moins l'attention que si on nous voit nous relayer devant l'écurie. Sans compter qu'ils seront derrière une porte verrouillée. On n'auras qu'à faire attention en traversant la grande salle..."

Joignant le geste à la parole, Wilhelm alla prendre la sacoche qui pendait sur le dos d'Orloff. Il l'ouvrit et glissa quelques pièces de tissus à l'intérieur (ses carrés de laine) afin de d'amoindrir le bruit que feraient les pièces lors du déplacement. Il attendit tout de même d'avoir l'approbation des autres avant de se diriger vers l'auberge.

"D'après vous, doit-on se méfier d'une visite impromptue, Johan? D'après ce que vous me dites, on se rapproche de l'un des pire coupe-gorge de l'empire..."
Modifié en dernier par [MJ] Aurore le 05 avr. 2014, 22:08, modifié 1 fois.
Raison : 5xp - 25 ( +1 INT) | Total : 6 xp // 2XpM
Wilhelm Hebenhart, Voie de L'étude de la Magie
Profil: For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 11 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Mag 12 | NA 1 | PV 55/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... _hebenhart

Avatar du membre
[MJ] Aurore
PJ
Messages : 111
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Wilhelm/Isabella] Horreur à Heiligdorf

Message par [MJ] Aurore » 28 mars 2014, 04:19

Wihelm

Surprise !

À l'ouverture de la sacoche, tu pus te rendre compte qu'il n'y avait que des pierres dans celle-ci ! Et la seconde qui était aussi attachée sur ton cheval ne possédait aucune pièce d'or... que des roches!
Johann et Baldric se mirent à tressaillir et vérifièrent à ce moment leur propres sacoches. Il n'y en avait qu'une seule, sur la monture de Baldric, qui contenait des pièces d'or.
Si Isabella voulait vérifier, elle se rendrait compte que son cheval possédait lui aussi une seule sacoche contenant des pièces d'or.


« Ben ça alors.. » dit Baldric de son ton bourru, l'air estomaqué. « Y'a ben qu'le commandant qui peut penser à un truc comme ça..»

Sachant que le coin n'était pas des plus réputés, seulement deux des huit sacoche contenaient effectivement la récompense. Comme ça si un malheur survenait, il n'y avait seulement qu'une chance sur quatre qu'une partie du butin soit dérobée...
À ta question, Johann répondit :


« En fait, on s'en éloigne... et le plus rapidement je l'espère. Neues Emskrank est sans doute le pire endroit du Nordland. La ville de Dietershafen est supposée gérer la sécurité des routes de la région, mais elle est bien trop occupée à l'ouest avec les tribus de Gobelin qui débordent parfois de leur territoire. Et Norden à l'est d'ici doit gérer les troubles causés par la Forêt des Ombres et les hommes-bêtes qui en sortent. .. »

Et, un certain malaise paru dans son visage, comme s'il n'était pas supposé te dire ceci:
« Disons que... nous n'avons pas vraiment d'information sur ce qui se passe dans le coin pour l'instant. Heiligdorf n'est peut-être un petit village, mais il possède un contingent d'hommes d'armes assez impressionnant pour justement contenir leurs fauteurs-de-troubles de voisins. Nous avons comme mission de nous informer sur les dangers du moment puisque les villes qui devraient le faire.. eh ben, elles ne font rien du tout...
Alors je dois vous avouer que nous n'en savons pas plus que vous pour l'instant. Je vous conseille donc de rester à l'affut.. »
L'Heure la plus sombre de la Nuit est celle avant le lever du Jour [Proverbe arabéen]

« Est-ce que c'est moi le prochain pour la suite de mon aventure? »
Rendez-vous à la tanière !

Avatar du membre
[MJ] Aurore
PJ
Messages : 111
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Wilhelm/Isabella] Horreur à Heiligdorf

Message par [MJ] Aurore » 03 avr. 2014, 21:29

[[ Si Isabella ne poste pas d'ici demain, j'enchaîne avec la suite ^^ ]]
L'Heure la plus sombre de la Nuit est celle avant le lever du Jour [Proverbe arabéen]

« Est-ce que c'est moi le prochain pour la suite de mon aventure? »
Rendez-vous à la tanière !

Avatar du membre
[MJ] Aurore
PJ
Messages : 111
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Wilhelm/Isabella] Horreur à Heiligdorf

Message par [MJ] Aurore » 05 avr. 2014, 20:38

Pas de réponse d'Isabella après une semaine, je continue ^_^
L'idée de Wilhelm fût retenue, parce qu'elle semblait être la plus sensée. Baldric fit la même chose que le mage, c'est-à-dire, mettre un morceau de tissu dans la sacoche afin d'amortir le bruit des pièces. C'est ainsi que nos quatre compères laissèrent leurs chevaux à l'écurie pour se diriger à l'intérieur de l'auberge, tous munis de deux lourdes sacoches.

Image

C'était un endroit plutôt grand, à l'ambiance assez sombre. Des torches flambaient un peu partout dans la grande salle, donnant aux murs une inquiétante couleur orangée. Au plus, une dizaine de clients était assis, éparpillés autour des nombreuses tables qui composaient la salle principale. La populace était très hétéroclite. Un petit groupe composé d'un nain, d'un homme habillé d'une cape et d'un chapeau pointu rouges cerise, d'un humain encapuchonné ainsi que d'une grosse brute parlaient à voix basse dans un coin. À la table voisine, un homme à petite barbichette habillé avec de beaux atours, coiffé d'un béret avec une plus rouge discutait allègrement avec un homme obèse, bien habillé quoi que sa chemise semblait vouloir déchirer et les boutons prêts à péter à n'importe quel instant.

Un peu plus loin, un vieil homme était assis seul devant sa bière, réfléchissant ou dormant, c'était à se demander.
À sa gauche, deux hommes dans la trentaines, les cheveux rasés, se bâfraient dans ce qui semblait être une volaille complète.

Sur les murs, des décorations rappelant Ulric étaient accrochées un peu partout sur les murs. Normal, si l'on songe au fait que le Nordland avait été envahi par les Middenlanders il y a de cela de nombreuses décennies.

Derrière le comptoir, un aubergiste qui tenait plus du gladiateur que du débiteur de boisson était en train de laver des verres. En voyant entrer le petit groupe, il les accueillit avec joie .

« Bien le bonsoir voyageurs ! Bienvenue à l'auberge du Chien Nordique. Vous désirez prendre une bière ? Un repas? Une chambre pour la nuit? J'ai tout à votre dispositions très chers.. » dit-il d'un ton bourru, un peu à la manière de Baldric.
Il faut croire que c'était l'accent du nord du Nordland..
Remarquez-vous quelque chose d'étrange ?

Test perception Isabella
Sous INT, 9 ou moins
Jet : 10

Test perception Wilhelm
Jet : 18

Tous deux raté :^^:
Vous ne remarquez rien du tout..
L'Heure la plus sombre de la Nuit est celle avant le lever du Jour [Proverbe arabéen]

« Est-ce que c'est moi le prochain pour la suite de mon aventure? »
Rendez-vous à la tanière !

Avatar du membre
Wilhelm EbenHart
PJ
Messages : 52

Re: [Wilhelm/Isabella] Horreur à Heiligdorf

Message par Wilhelm EbenHart » 07 avr. 2014, 00:45

L'apprenti sorcier pénétra dans l'auberge en peinant un peu sous le poids de ses fontes. Il parcourut immédiatement la salle du regard, ne parvenant pas à repérer quoi que ce soit qui pourrait présenter une menace quelconque. Tout les clients de l'auberge s'occupaient de leur pinte ou de leur assiette, n'ayant jeté qu'un bref coup d'œil aux nouveaux arrivants. Le jeune homme prit les devants, s'approchant un peu du comptoir.

"Les trois, mon cher! Une chambre pour quatre, si vous en avez, et un repas chaud accompagné d'un verre de bière pour autant de personnes! Nous mangerons dans la chambre, si c'est possible: le voyage a été très fatiguant jusqu'ici et nous devons partir tôt demain..."

Le reste se fit rapidement. Quelques minutes plus tard le petit groupe était confortablement installé dans une chambre à quatre paillasses. Le tout était passablement miteux, mais avait le mérite d'être confortable. Wilhelm déposa délicatement les lourdes sacoches de cuir sur son lit, les glissant là où il poserait sa tête pour se reposer. Ainsi il comblerait le manque d'oreiller en plus de les rendre encore plus difficile d'atteinte... Le repas arriva peu de temps après, le ragoût chaud faisant autant de bien au moral qu'à leur estomac. Heureusement pour eux le repas contenait surtout de la viande, empêchant le nouvel handicap du sorcier de leur gâcher ce plaisir. Une fois le groupe restauré le sorcier déposa son écuelle devant la porte et alla s'adosser près de la petite fenêtre.

"Nous ferions mieux de nous reposer tant que nous le pouvons. Je prendrais le premier tours de garde: nous alternerons aux heures."

Le sorcier était épuisé, mais le sommeil ne l'appelait pas. Malgré les jours passés sa nouvelle condition restait très fraiche dans son esprit, et la liste de ses préoccupations s'allongeait sans cesse. Ce premier tours de garde lui donnerait au moins l'occasion de réfléchir un peu seul.
Modifié en dernier par [MJ] Aurore le 09 avr. 2014, 00:50, modifié 1 fois.
Raison : 3xp | Total : 9xp // 2 XpM
Wilhelm Hebenhart, Voie de L'étude de la Magie
Profil: For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 11 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Mag 12 | NA 1 | PV 55/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... _hebenhart

Avatar du membre
[MJ] Aurore
PJ
Messages : 111
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Wilhelm/Isabella] Horreur à Heiligdorf

Message par [MJ] Aurore » 09 avr. 2014, 03:37

Isabella, tu poste quand tu veux, c'est toujours ouvert :happy:
Le gros aubergiste hocha la tête d'un mouvement sec.

« C'est bien parfait, j'ai justement cela, une chambre pour quatre ! Griselda ma fille va vous y conduire ! » dit-il, alors qu'une charmante jeune fille âgée d'à peu près quatorze ou quinze ans se présenta à l'avant, vous faisant signe de l'accompagner.
Baldric, lui, resta à l'arrière pour régler le tout avec l'aubergiste, présentant le laissez-passer spécialement signé du commandant de Salzenmund pour éviter de payer. Le tenancier ouvrit un grand livre, y griffonnant quelques trucs : des noms et des prix sûrement, pour tenir les comptes.

C'est ainsi que l'apprenti, l'initiée et Johann se retrouvèrent dans la chambre. Celle-ci n'avait rien de bien luxueux, mais semblait tout de même confortable. Les matelas n'étaient pas durs comme la pierre, et les draps n'étaient pas mangés par les mites. Les oreillers pour leur part auraient gagnées à être plus moelleux mais, hé ! Ce n'était pas un château cette auberge, et pour avoir le summum de la qualité niveau suite, mieux valait être prêt à débourser le prix. Ce pourquoi l'aubergiste avait donné cette chambre familiale à notre petit groupe. Il n'allait sans doute pas offrir sa plus belle pièce pour des patrouilleurs qui ne paient pas un rond.
Les trois jeunes gens étaient dans la pièce, attendant le quatrième compagnon.

Il ne mit pas de temps à arriver, avec une super volaille entre les mains, et un sourire sur le visage digne d'un enfant de 4 ans à qui ont aurait promis du chocolat.

« Vous m'croirez pas, les deux racailles qui mangeaient ce poulet se sont barrés tout de suite après que vous soyez montés dans la chambre, comme s'ils étaient pressés d's'en aller en nous voyant débarquer. Y'avaient pas l'air à vouloir revenir de sitôt alors j'ai piqué leur bouffe ! Un poulet entier à peine entamé, quelle chance ! Sont vraiment stupides ces deux-là, vous trouvez pas ? ... »

Ce à quoi Johann répondit, l'air exaspéré, levant les yeux au ciel :
« Par Ulric, tu peux penser à autre chose que bouffer constamment ? » faussement en colère, lui donnant un coup de point amical sur l'épaule, non sans lui voler une cuisse de la volaille.

L'aubergiste ne mit pas de temps à arriver avec une chaudrée pleine de ragoût qui revigorant nos quatre voyageurs. Voilà deux jours que nos compagnons n'avaient pas profité d'un repas chaud ainsi que d'un lit. Même si le souper n'était pas des plus fameux, il valait bien n'importe quel plat restaurant cinq étoiles à leurs yeux. Et même si la fricassée aurait gagnée à être mieux assaisonnée, il ne s'en trouva aucun pour se plaindre. Baldric s'en resservit même deux fois, nettoyant le fond de son bol à l'aide d'un pain pour ne laisser aucune trace de sauce. «Plus propre que ça, tu mangerais dedans ! » qu'il dit. Johann lui, se laissa aller la trappe allègrement, parlant la bouche ouverte tout en laissant découvrir tout ce qu'il y avait à l'intérieur, ne s'arrêtant de jacasser que pour prendre un bouchée ou une gorgée de bière, manquant s'étouffer deux ou trois fois.
Depuis le début du voyage, c'était la première fois que le petit groupe mangeait tout en même temps autour d'un bon repas, alors que dans les auberges ils s'étaient peu croisés, et en déplacement chacun mangeait selon sa faim (Sauf Baldric qui bouffait à tout instant ).

Et le dîner à peine terminé que Wilhelm y alla d'un constat : Les tours de garde. Évidemment, le coin grouillait de coupe-jarret, mieux valait être le plus prudent possible.
Il fût décidé donc que Isabella prendrait le deuxième tour, parce qu'elle méritait de faire une petite sieste et qu'elle pourrait dormir un peu avant de reprendre la route, parce qu'une dame le méritait, mais surtout parce que les deux escortes voulaient éviter de sortir une prêtresse de Morr du Royaume de son Dieu pour rien, ainsi éviter le Courroux du Dieu des rêves et de la Mort, laissant la tâche ingrate à Wilhelm... (Mais ça ils ne le dirent pas )

Il était environ 21h, et le soleil venait de s'éteindre à l'horizon. Tous se couchèrent, espérant profiter des quelques heures de sommeil qu'il leur était permis de dormir.


***

Wilhelm

Il est environ 1h du matin. Tout est sombre autour de toi, la chambre est plongée dans le noir total. Johann vient de te réveiller pour ton tour de garde d'une heure. Alors que tu frottes tes yeux et t'étires un peu, tu sens le sommeil te quitter peu à peu, prêt à focuser sur ta tâche. Les deux bourses sont toujours à leur emplacement. Tout semble calme, le silence brisé par la respiration de tes camarades qui dorment. Ta couche étant la plus prêt de la fenêtre, tu rampes un peu afin de t'adosser près de celle-ci comme plutôt. Malheureusement, impossible pour toi de distinguer quoi que ce soit : La nuit est sans lune, et de lourds nuages couvrent le ciel, annonçant un éventuel orage. Tes yeux essaient tout de même de s'habituer à l'obscurité ambiante, mais sans succès.

Le temps passe lentement, trop même. Si habituellement cela aurait été le bon moment pour lire un grimoire à la lueur vacillante d'une chandelle, avec trois autres personnes qui ne souhaitent que dormir autour de toi : mieux vaut trouver une autre activité. Ne reste plus qu'à t'égarer dans tes pensées alors que le temps s'écoule une seconde à la fois..
..
..


BANG !


entendis-tu. Ce n'était pas un si gros bang en réalité, même que ça n'avait pas fait tant de bruit que ça. Seulement dans le silence complet de l'établissement, attendant seulement le moindre dérangement, cela t'avais semblé aussi fort qu'un coup de canon. Tu en étais certain, c'était une chaise ou une table de bois qui avait été renversée.
Test perception : 3. Bonne réussite
Tu entendis distinctement une voix, celle de l'aubergiste tu l'avais reconnu, dire : « Mais qu'est-ce que vous foutez ici ?? » avec une pointe de colère, de frustration et d'énervement dans la voix.

Encore un autre bruit de chaise renversée..

Une bagarre ? Un danger ?
La petite chambre était sans bruit, tes compagnons n'avaient rien entendu et dormaient à poings fermés...

Si tu reviens Isabella, laisse Wilhelm poster en premier ^^
L'Heure la plus sombre de la Nuit est celle avant le lever du Jour [Proverbe arabéen]

« Est-ce que c'est moi le prochain pour la suite de mon aventure? »
Rendez-vous à la tanière !

Avatar du membre
Wilhelm EbenHart
PJ
Messages : 52

Re: [Wilhelm/Isabella] Horreur à Heiligdorf

Message par Wilhelm EbenHart » 12 avr. 2014, 02:18

Wilhelm se redressa d'abord d'un mouvement brusque, le premier bruit l'ayant très fortement surpris. Toujours assis, mais maintenant solidement appuyé contre le mur, il regarda d'abord attentivement tout autours de lui afin de voir si le dérangement était déjà présent dans la chambre... et fut soulagé de constater que non. Malgré l'obscurité ambiante, un éventuel danger aurait été perceptible d'une manière ou d'une autre. Il était en train de se lever pour se diriger vers Isabella, tout ses sens en alerte, quand un autre bruit se fit entendre, un peu plus fort, suivit cette fois-ci de la voix de l'aubergiste. Une chose le frappa tout de suite: l'aubergiste semblait plus agacé que terrifié. Si ça se trouvait il ne s'agissait que d'un ivrogne qui était de nouveau entré dans la taverne après s'en être fait chassé mais... quand on transporte une véritable fortune, comme le groupe était en train de le faire, on était un peu moins enclin à prendre des risques. Le jeune mage prit son bâton et se dirigea à pas de loup vers Isabella pour lui secouer doucement l'épaule. Il se doutait qu'elle n'apprécierait peut-être pas cette interruption de sa précieuse visite à Mòrr, mais qu'elle aimerait encore moins se faire réveiller par le bruit de la porte de la chambre qu'on enfonce. Une fois la prêtresse tirée de son sommeil il s'approcha d'elle pour lui chuchoter à l'oreille.

"Il y a eu un bruit en bas... une bagarre d'ivrogne, sans doute, mais mieux vaut aller vérifier. Je vais aller voir de quoi il s'agit et si vous entendez quoi que ce soit d'anormal réveillez Baldric et Johan. Surveillez l'or."

Mille et un scénario passaient en rafale dans la tête de Wilhelm alors qu'il ouvrait aussi silencieusement que possible la porte de la chambre pour se glisser dans le corridors de l'auberge. Une distraction pour qu'il sortent de la chambre et laissent l'or sans surveillance? Un parfais hasard? Une vendetta d'ivrogne contre l'aubergiste? Les yeux gonflés de fatigue, le jeune mage n'en était pas moins beaucoup plus alerte qu'il ne l'avait été depuis le début du voyage. Il s'approcha lentement des escaliers, descendant quelques marches pour pouvoir jeter un coup d'œil sur ce qui était en train de se passer dans la salle commune du "Chien nordique".
Modifié en dernier par [MJ] Aurore le 14 avr. 2014, 17:11, modifié 1 fois.
Raison : 4xp | Total : 13xp // 2 XpM
Wilhelm Hebenhart, Voie de L'étude de la Magie
Profil: For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 11 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Mag 12 | NA 1 | PV 55/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... _hebenhart

Avatar du membre
Isabella Fortozi
PJ
Messages : 11
Profil : FOR 8/ END 9/ HAB 8/ CHAR 8/ INT 9/ INI 8/ ATT 8/ PAR 8/ TIR 8/ FOI 11/ NA 1/ PV 60/60(bonus inclus)
Lien fiche wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... la_fortozi

Re: [Wilhelm/Isabella] Horreur à Heiligdorf

Message par Isabella Fortozi » 14 avr. 2014, 17:14

Depuis qu’ils avaient quitté la barge, en fait depuis l’incident impliquant l’apprenti mage, Isabella avait été plutôt silencieuse. Plongée dans ce mutisme si propre aux fidèles de Mórr, elle avait suivi ses compagnons, sa parole semblant avoir quitté son être. Elle avait bien évidemment remercié Johan pour ses conseils concernant l’équitation, eut quelques courts échanges avec Wilhem, qu’elle appréciait bien plus maintenant qu’elle connaissait son appartenance au collège d’Améthyste, mais sans plus. C’est sans doute pour cette raison que ses trois compagnons de voyage ne furent pas réellement étonnés lorsqu’elle ne prit pas position sur la marche à suivre une fois arrivé à l’auberge, gardant une fois de plus le silence.

Agir ainsi était en fait une sorte de repentir pour la jeune initiée du culte du dieu des morts, faisant pénitence pour son impulsivité concernant Wilhem. Elle avait fait fi des signes envoyés par son dieu, dans son songe nocturne, en respectant plus profondément les doctrines de son culte elle espérait retrouver sa voie. La Tiléenne eut toutefois, comme ses partenaires de routes, une grande surprise lorsqu’ils ouvrirent les sacs afin de les transporter à l’intérieur. Habile subterfuge de la part du Commandant de Salzenmund. Face au silence de l’initiée de Mórr, Wilhem prit les choses en main, menant le petit groupe vers l’intérieur de l’auberge, chargé de leur précieux butin.

C’est ce dernier qui alla quérir chambre et repas auprès du tenancier des lieux et le groupe fût rapidement accommodé par ce dernier. Une chambre bien sobre, qui accommoderait parfaitement Isabella, habituée à ce genre d’endroit. Baldric ne s’était pas joint immédiatement au groupe, arrivant quelques instants après, poulet à la main racontant comment il avait obtenu ladite volaille. La situation sembla préoccuper un peu la jeune femme, pourquoi s’enfuirait-on si rapidement en leur présence? Elle fut toutefois coupée dans sa réflexion par l’arrivée de l’aubergiste et d’un repas chaud. Une véritable bénédiction que ce ragoût. Le repas fût chaleureux, Johan à son habitude déblatérait de sujets divers, réussissant même à tirer la jeune femme de son mutisme. Isabella semblait afficher un regain de vie, une joie peu usuelle depuis les derniers jours, hormis en compagnie du jeune mage. Elle venait tout juste de terminer son bol tandis que Baldric lui nettoyait soigneusement, à l’aide d’un bout de pain, son deuxième service lorsqu’elle prit la parole.


Mórr, soit béni pour ce repas. On voit que vous avez apprécié Herr Baldric, je crois qu’il ne reste plus rien dans votre plat pas même une petite goutte de sauce.

«Plus propre que ça, tu mangerais dedans ! »

Un léger rire de la jeune femme, certainement le premier entendu par les trois hommes qu’elle côtoyait depuis quelque temps maintenant. On décida ensuite des tours de garde. Isabella serait celle qui pourrait dormir le plus longtemps, un geste qu’elle apprécia, même si elle n’éprouvait aucun souci à veiller. Il faut croire que les deux soldats avaient oublié son adhésion à une branche beaucoup plus militarisée du culte de Mórr.

Avant de rejoindre le royaume de Mórr, la jeune femme effectua une prière, habitude qui ne la quittait jamais. Encore une fois, il ne s’agissait pas d’une prière afin d’obtenir une vision de la part de son dieu, mais de la prière classique offrant à Mórr le respect qu’il méritait pour parcourir son domaine.

Isabella marchait depuis près d’une heure dans un magnifique jardin. Entourée de rosiers aux fleurs noires, elle déambulait en silence, contemplant la beauté et le silence des lieux. Soudainement, une voix familière retentit derrière elle. Il s’agissait du jeune mage qui l’interpellait par son nom. Il posa sa main sur son épaule. Le jardin disparu ne laissant place qu’au visage du jeune homme et à la chambre de l’auberge faiblement éclairée. Extirpé de son rêve Isabella retrouva rapidement ses repères, si on la réveillait avant son tour de garde c’est que quelque chose n’allait pas. Wilhelm confirma ce point, signalant une altercation à l’étage inférieur et son désir d’aller y jeter un œil.


Prenez garde mon ami, si les choses tournent mal ne vous jetez pas inutilement dans le conflit. Demeurez calme et rationnel.

Isabella posa sa main sur l’épaule du jeune mage.

Permettez-moi de vous offrir la détermination de Mórr, afin que rien ne vienne altérer votre jugement.

Mórr Seigneur des Trépassés, Maîtres du Royaume des rêves
Éclaircie l’esprit de cet homme afin qu’il puisse servir ta cause de façon honorable,
Afin que rien ne le dévie de la voie qu’il entreprendra,
Afin que son courage soit sans faille face à ses adversaires,
Afin que seul le devoir guide ses actions,
Afin qu’aucunes émotions n’obstruent son jugement.
Mórr Seigneur des Trépassés purifie son esprit et offre lui une vision clair sans aucune altération.


Une fois sa prière terminée, Isabella quitta son lit, saisit sa masse et son bouclier et accompagna Wilhelm jusqu’à la porte, refermant derrière lui. Elle demeura ainsi les sens aux aguets prête à réagir. Si les choses tournaient mal, elle suivrait les consignes de son confrère et réveillerait les deux soldats, avant d’aller prêter main-forte à l’apprenti.
Je lance : Froideur de Mort sur Wilhelm avec cette petite prière de ma création ^^ Que ça fait du bien d’être de retour.
Modifié en dernier par [MJ] Aurore le 14 avr. 2014, 17:14, modifié 1 fois.
Raison : 6xp | Total : 36xp // 2PdC
Isabella Fortozi, Voie du Prêtre de Mórr
Profil: For 8 | End 9 | Hab 8 | Cha 8 | Int 10 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 12 | NA 1 | PV 60/60

Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... la_fortozi
Amélioration nécessaire pour rang 2:

FOR:+0 | END:+1 | HAB:+0 | CHAR:+2 | INT:+1 | INI:+0 | ATT:+1 | PAR:+1 | TIR:+1 | FOI:+2 | NA:+0 | PV:+10

Amélioration acquises:

FOR:+0 | END:+1 | HAB:+0 | CHAR:+0 | INT:+1 | INI:+0 | ATT:+0 | PAR:+0 | TIR:+0 | FOI:+2 | NA:+0 | PV:+0


Compétences :

• ALPHABÉTISATION
• DOCTRINE DU CULTE
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS
• IMMUNITÉ AU POISON: Poison de goule (+ 1 autres poisons)
• INCANTATION: Magie divine de Mòrr
• MONTE: Chevaux
• SIXIÈME SENS
• SANG FROID




Équipement :

• Bible de Morr (La lecture de cet ouvrage mise en Rp peut apporter des Pdcs de Mórr. Prêtre et fidèle de Mórr uniquement)
• Masse d'armes (18+1d8 dégâts, 10 parade, Assommante)
• Rondache à l'effigie de Mórr (déstabilisant, 4+1d6 dégâts / 14 parade)

Sorts :

• Bénédiction de Mórr
Portée: Contact
Durée: Le temps de la prière.
Effet: Bénédiction de la cible, lui conférant 1d5 PdC de Morr. Ne peut être lancé sur soi-même.

• Froideur de Mort
Portée: Contact
Durée: 20+6d10 minutes.
Effet: Sous l'influence de Morr, la cible (qui peut être le prêtre lui-même) se sent se détacher peu à peu de ses émotions, pour être gagné par une froideur invincible et un impératif sentiment du devoir. Toute action faisant appel à l'empathie ou au cœur du personnage (séduction, performance artistique), qu'elle soit initiée par lui ou par un tiers, est réalisée sous un malus de -8. La cible est désormais un être purement rationnel, et toute motivation autre que celle imposée par la notion de "devoir" lui échappe entièrement, y compris les valeurs de l'amitié, de la haine et de l'amour. Elle est de plus immunisée à toute forme d'intimidation, de peur ou d'angoisse, exceptée celles à caractère magique (qu'elle amoindrit à la discrétion du MJ). Pour toute autre cible que lui-même, le prêtre doit obtenir au moins autant de degrés de réussite que la cible sur un jet d’intelligence, sans quoi la prière est un échec.


PdC de Mórr: 3

Avatar du membre
[MJ] Aurore
PJ
Messages : 111
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Re: [Wilhelm/Isabella] Horreur à Heiligdorf

Message par [MJ] Aurore » 15 avr. 2014, 17:12

Lancer prière
Froideur de Morr (Mineure)
Jet : 10
Réussite ! +1 PdC
Durée : 55 minutes
Suite à la prière d'Isabella, Wilhelm senti un drôle de frisson parcourir l'ensemble de son corps. L'effet n'était pas désagréable, loin de là. Mais.. quelle était la signification d'agréable ? Qu'est-ce que le mot agréable ? Mû par un drôle de sentiment, notre jeune sorcier ne ressentait plus l'effet bien ou mal, de plaisir ou de douleur... notions tellement étranges, tellement lointaines...
Tranquillement, un nouveau sentiment - si on peut appeler cela sentiment - s'insinua en lui. Jetant un regard froid sur la prêtresse, cette ni amie ni ennemie qui, à l'aide de quelques paroles, avait empli son coeur de quelques chose qui diffusait lentement dans son esprit. Comme un sentiment de .. devoir ? L'espace d'un instant, la moindre peur qui avait pu subsister dans le coeur de notre jeune apprenti s'était effacée. Ses épaules se tenaient droites, son manteau bien haut et son port était altier, non pas comme ces jeunes nobliaux à l'arrogance mal placée, mais comme quelqu'un qui sait où il va, et prêt à subir les conséquences de ses actes, aussi ignobles que soient-ils. Parce que tel est son devoir..

Isabella avait su immédiatement que sa prière avait fait effet. Son dieu était avec elle et l'accompagnait dans cette épreuve. N'était-ce pas à la demande du prêtre de Morr d'Heiligdorf qu'elle s'était retrouvée dans cette auberge, à devoir protéger quelque chose d'aussi futile que quelques pièces d'or ? Pour autant qu'elle pouvait le juger, le dieu des Songes lui avait envoyé un rêve en présent, la convaincant qu'elle était sur la bonne voie. Et qu'il était auprès d'elle.

Au moment où la Tiléenne rompit le contact avec l'épaule du mage, un autre bruit sourd se fit entendre. Cette fois, il ne s'agissait pas d'une chaise ou d'une meuble. Mais autre chose, comme si quelqu'un était tombé au sol.. oui. Comme si un corps s'était affaissé sur le plancher du rez-de-chaussé.
Et puis, le silence total.

Wilhelm ouvrit la porte aussi silencieusement qu'il le pouvait, posant précautionneusement les pieds un devant l'autre, en tentant de faire le moindre bruit possible. Isabella le suivit discrètement, refermant la porte derrière elle. Le couloir était sombre comme jamais. Il était à peine possible de voir plus loin que le bout de son nez. Les créatures dotées de la vision nocturne auraient pu distinguer les choses aussi facilement qu'en plein jour, mais pour les humains, c'était une tout autre histoire.
Les escaliers se trouvaient à environ à une dizaine de mètres de la porte, devant l'apprenti.. autant qu'il pouvait se remémorer. En tendant l'oreille, il n'entendit rien du tout...

COUIIC

fit la première marche de l'escalier, en bas. Le bois vermoulu gémissait puissamment alors que quelqu'un posait le pied dessus. Et à en juger par le bruit, il ne s'agissait pas de la petite Griselda qui devait peser 45kg mouillés, mais de quelqu'un de plus imposant. Les pas étaient espacés dans le temps, comme si la personne qui montait.. ne souhaitait pas faire de bruit ? C'était l'impression qui s'en dégageait.

Autant que nos deux aventuriers pouvaient en juger, ils n'auraient que 10 secondes pour agir. Si Isabella pouvait ressentir une certaine nervosité, il en était tout autre pour Wilhelm. Son esprit était calme et posé, jugeant froidement les possibilités qui s'offraient à lui..
Isabella : +1 PdC ajouté au prochain message
L'Heure la plus sombre de la Nuit est celle avant le lever du Jour [Proverbe arabéen]

« Est-ce que c'est moi le prochain pour la suite de mon aventure? »
Rendez-vous à la tanière !

Répondre

Retourner vers « Nordland »