Erwan de la rivière

Verrouillé
Avatar du membre
Erwan
PJ
Messages : 5
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)

Erwan de la rivière

Message par Erwan »

Nom et Prénom: Erwan de la rivière
Sexe: Masculin
Age: 25 ans
Race: Humain
Carrière: Bateleur
Lieu/ville de départ: Bastogne
Fréquence de jeu: Souvent
Profil: FOR 8 / END 9 / HAB 9 / CHAR 10 / INT 8 / INI 8 / ATT 8 / PAR 8 / TIR 8 / FOI 8 / MAG 8 / NA 1 / PV 60/60 (aucun bonus/malus de compétences ou venant de mon équipement ne s'y trouve, uniquement les PC gratuits)

Description physique :
Erwan de la rivière est un fier et grand jeune homme de 25 ans. Ses bras et ses jambes ne pas musclés plus que de mesures, mais ce qu'il n'a pas en force, il l'a en charisme. En effet, il a un corps très avantageux, qu'il met assez souvent en avant lors de ses acrobaties et autres mouvement dignes d'un contorsionniste lorsqu'il est sur scène. Ses cheveux font sa fierté autant que son charme. Les hommes à la crinière flamboyantes sont rares en Bretonnie, et ces derniers lui valent une solide réputation chez la gente féminine. Même sur scène, sa tendance à toujours avoir le sourire aux lèvres et le rire facile lui ont valu quelques sobriquets assez charmants par-ci par-là.
Toujours habillé de couleur vive, de préférence en vert, ses vêtements sont mesurés afin de lui permettre de faire ses acrobaties sans gêner ses mouvements ou déchirer son vêtement. Acrobates, il n'en est pas pour autant un monte-en-l'air. Ses talents d'acrobates, il les doit beaucoup à son corps gracile et flexible, mais également à ses nombreux étirements et c'est également un coureur invétéré, dont bon nombre de maris en colère participe à ses entraînements, qui se passe généralement le matin, après le réveil. Chaque matin, l'entrainement à la course ne manque, et Erwan est devenu vraiment rapide. Une seule fois il s'est fait attraper, ce qui lui a valu de se faire rosser en bonne et due forme, et même lorsqu'il a fini en sang dans la tente de son groupe de voyageurs, il affiché toujours son sourire resplendissant.
Il a également une démarche dansante, ce qui est assez étrange pour ceux qui n'ont pas l'habitude le côtoyer. Depuis qu'il s'est découvert un don pour le chant et la musique, la danse n'a pas tardé à suivre, si bien que maintenant, et à l'agacement de certains de sa troupe, il se met à danser juste pour le plaisir, même si la plupart du temps il n'a que le vent comme compagnon de danse et, d'après lui "Au moins, le vent ne va pas m'écraser le pied, lui."

Description psychologique :
Erwan est quelqu'un de perpétuellement enjoué, joyeux et dont la bonne humeur peut dérider même le plus vieux vétéran de guerre. Ayant passé sa jeunesse sur les routes, il a rapidement appris qu'il valait mieux passer chaque journée à sourire au soleil plutôt qu'une journée à pleurer sur son sort. Ainsi, sa jeunesse ne fut rythmée que par les rires, les sourires et les courses à pieds. Oui, Erwan n'a pas beaucoup grandis depuis l'enfance de ce côté-là, mais c'est justement un trait de caractère si rare et si déstabilisant, que les autres le considèrent comme un joyeux luron ou comme un optimiste acharné. Deux choses qu'il est également, car à quoi bon pleurer, ce n'est pas ça qui va arranger les choses.
Joyeux et enjoué, il est également un charmeur invétéré. Le nombre de jouvencelle qu'il a charmé ont rapidement des maux de tête aux comptables de la troupe, et quand la troupe s'arrête dans une ville ou un village, la tradition de la troupe veux qu'on parie sur le nombre d’entraînements matinaux que fera Erwan, ce qui est sujet à des explosions de rires ou à des paris plus inconsidérés les uns que les autres, et Erwan semble se faire un devoir de relever le plus fou d'entre eux. Ce n'est pas pour rien que sa présence est désormais interdite dans un château en particulier, après une nuit passée en compagnie de la cousine d'un seigneur locale.
Pragmatique, ça Erwan ne l'est clairement pas car il est également poète dans l'âme. Il connait certes la valeur des choses, mais il a sa vision à lui du monde et cette vision est souvent ressemblante au monde dans lequel il évolue, mais pour celui qui ne jure que par ce qu'il voit, il peut être considéré comme un fou. Là où un soldat voit les bêtes dangereuses et les plantes toxiques dans une forêt ou une jungle, Erwan y verrait le plus beau des verts, des sons formant les chants de la nature et là où tous sentiraient le danger, lui y entrevoit l'aventure. Et qui dit aventure, dit récit à conter.
Car si Erwan est une chose avant toutes ces choses-là, c'est bien un aventurier. Toujours prêt à relever un défi, toujours le sourire au visage même dans les situations les plus désespérés ou incongrues, et un camarade de route qui vous fais oublier l'horreur du monde avant d'aller dormir. Et sans compter qu'en matière de beuverie, il est le premier à finir avec un nez rouge, ce qui accentue encore plus son côté joyeux et il devient totalement intenable, enchaînant chanson sur chanson jusqu'à ce que le sommeil le gagne. Ou que quelqu'un l'assomme.
Dans des circonstances plus épiques, il serait un aventurier légendaire.
Alignement : Chaotique bon
Historique :
Erwan de la rivière est le fils aîné d'une fratrie d'un frère et d'une sœur : Sauvage de la rivière (le petit frère), et Honorée de la rivière (la cadette). Issu d'une famille bretonnienne, ils n'en sont pas nobles pour autant, et rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. Le père est un voleur de grand chemin et la mère une pieuse de tombe (Gaston de la rivière pour le père ; Chrestienne de la rivière pour la mère). Étant l'aîné de la famille, Erwan voulut prendre soin de son petit frère et de sa petite sœur le plus de temps possible, et c'est de là qu'est né son travail et son talent pour les acrobaties, la danse, le chant et les histoires, afin de faire sourire et rire sa fratrie, et pour éviter qu'ils ne voient le monde de leurs parents.
Leur père était un homme sévère, bien déterminé à ce qu'Erwan lui succède et a tout tenté pour cela, mais Erwan n'a jamais suivi les indications de son père, ni de sa mère. Alors qu'il le fuyait après une énième correction pour ne pas avoir détroussé un pauvre voyageur sans défense, il s'enfuit dans la clairière adjacente et y pleura quelques heures. Ses pleurs semblèrent avoir touchés le cœur de la forêt car cette dernière lui répondit par un souffle de vent si doux et si tendre, de ceux que même sa mère ne le gratifie pas. En essuyant ses larmes, Erwan vit que non loin de là se trouvait un instrument de musique, un luth sans aucune fioriture ni particularités. Il semblait avoir toujours était, posé à la merci du premier venu. Erwan le prix délicatement entre ses mains et il sentit quelque chose gravait dans le dos du luth, mais comme il ne savait pas lire, il ne comprit pas. Cependant, il comprit que ce luth semblait l'attendre depuis très longtemps et, aussitôt que ses doigts commencèrent à accorder les cordes du luth, la forêt sembla se réjouir. Il décida d'emporter le luth avec lui et alors qu'il lançait un dernier regard vers la forêt, il aurait juré sur la dame voire un esprit qui semblait le saluer de loin. Un esprit qui avait la même couleur de cheveux que lui. En revenant chez lui, il s'attendait à ce que son père le frappe, mais en le voyant revenir avec un nouvel objet, son père en conclus qu'il avait dû le voler et décida de ne pas le gronder ni le frapper. Cependant, sa mère le prit à part une fois la nuit tombée. Elle le fit sortir de leur cachette et lui parla en ces termes :

"Mon fils, où as-tu trouvé ça ?" Demanda-t-elle en tenant le luth dans ses mains.
"Je... Je l'ai volé à quelqu'un m'man..." Répondit Erwan en baissant la tête.
"Tu me mens mon fils. Et je vais te dire pourquoi tu me mens."
Elle s'avança vers lui d'un pas décidé et ferme, du genre qui annonce l'orage, et Erwan voulut s'enfuir, mais il décida de faire face à sa mère. Et à sa surprise, elle retourna le luth pour montrer ce qu'il y était gravé.
"Tu ne sais pas lire mon fils, mais je vais te dire ce qu'il y ait écrit. Et jamais je n'ai dit une vérité telle que celle-ci." Dit-elle, presque les larmes aux yeux. "Ce luth, il appartient à la famille de la rivière. Il appartenait à ton ancêtre, Innocent de la rivière."
"Quoi ?!" S'écria le jeune garçon, qui se couvris la bouche sous l'orage des yeux de sa mère.
"Mon fils, jamais ton père ne doit le savoir, mais dans notre famille, il y a des siècles de cela, un autre jeune homme possédait ces cheveux de flamme. Innocent était son prénom, et il était ton ancêtre. Personne ne le pensait capable des exploits qu'il fit en son temps, mais deux choses sont sûrs à son sujet. Il faisait partie de l'académie des bardes, quand elle existait encore, en des temps plus surs. Et il était le meilleur homme issu de notre famille." En disant ces paroles, un voile tomba devant les yeux de la femme, qui ne semblait plus pouvoir voir autre chose que la mer que ses larmes provoquaient. "Mon fils... Garde ce luth. Il est à toi. Et je suis sûre, par la dame ou n'importe quel dieu, que tu deviendras un grand homme, qui réussira des exploits plus grands encore que ceux de ton ancêtre."
Erwan repris le luth que sa mère lui tendait, non sans un regard perplexe et un soupçon d'incompréhension.
"Et n'oublie pas mon fils. Ton père ne doit jamais rien savoir, tu m'as compris ?" Dit-elle en retrouvant toute son autorité.
Et Erwan se fit la promesse de ne jamais évoquait le sujet à moins de vingt mètres de son père.

En grandissant, Erwan était devenu un très bon musicien, et ses musiques et ses acrobaties faisaient la joie de tous ceux qui l'entendaient, y compris de sa mère et de son frère. Sa sœur et son père, eux, n'en avaient que faire. Semblait-il, c'était sa fille qui avait hérité de ses gênes au mieux, aussi Gaston avait entrepris de faire de sa fille la future baronne du crime qu'il n'avait jamais réussi à devenir. Son deuxième fils, Sauvage, quant à lui entra dans la marine bretonnienne. Sauvage et Erwan s'entendaient à merveille, le premier était le plus grand fan de son frère, dont il adorait les chansons et sa vie en générale, le deuxième adorait son jeune frère car il n'était pas tourné vers le crime, et il adorait les histoires de marins qu'il lui racontait et qu'il mettait ensuite en chanson ou en ballade. Leur mère, Chrestienne, ne mit malheureusement pas de temps avant de mourir de maladie. C'était la tombe de trop pour une femme d'un âge un peu trop avancé, et sur son lit de mort, elle ne faisait que répéter qu'elle voyait un homme à ses côtés. Il avait les cheveux longs jusqu'aux épaules, d'un roux étincelant, un sourire charmeur et rieur, et un regard dans lequel on voyait qu'il ne pouvait faire de mal à qui que ce soit. Elle disait que, chaque nuit, elle recevait sa visite et qu'elle lui chantait toutes les chansons et ballades qu'elle voulait, même sur des choses aussi abstraites que les couleurs ou les mots. Seule Erwan comprenait, et cela le fit tellement pleurer à la fois de deuil et de joie, que son père finit par les rejeter, lui et son frère Sauvage. Tels furent ses mots :

"Erwan, Sauvage. Maintenant que votre mère est morte, plus rien ne m'en empêche. Je vous jette de ma demeure. Partez d'ici, parce que si je vous revois, je ferais en sorte que vous puissiez passer l'éternité auprès de Chrestienne."

Il ne fallut pas leur dire deux fois. Ils étaient tellement heureux de ne plus avoir leur père sous les yeux, et c'était réciproque. Cependant, Erwan avait gardé contact avec sa sœur car, en grandissant, elle commença à apprécier les chansons de son frère : "Ne serait-ce que pour le bruit de fond" disait-elle. Elle restait évasive sur ses activités, mais le simple fait de la savoir en vie suffisait grandement à Erwan. Maintenant qu'il était sur les routes et sans attaches, il ne fallut pas longtemps avant qu'il ne rejoigne une compagnie de musiciens ambulants. Cette dernière se nommait "La compagnie du chien rugissant", et avec eux, Erwan connu tellement de déboire, d'aventure épiquement stupide et releva des paris insensés les uns après les autres, si bien qu'il fut rapidement accepté par la compagnie, et qu'il devint même leur mascotte, ainsi que leur pire cauchemar. Car ce qu'ils apprirent rapidement, après avoir dû fuir une petite troupe armée d'un seigneur local car Erwan avait pêché avec sa fille, c'est qu'Erwan avait un autre principe : "La drague ne connait aucune limite mes amis ! Que la donzelle soit paysanne ou princesse, qu'elle vende son corps ou des terres, toutes ces femmes aiment être courtisées. Qui suis-je, moi pauvre homme, pour laisser ainsi dépérir ces fleurs ?" Il se prit ce soir-là une rossée de la part des gardes, suivis après ce dicton d'une rossée des membres de la troupe. Malheureusement, la troupe n'existe plus désormais. La tempête du chaos s'en est chargée.

Erwan n'a pas directement participé à cet événement mondial, mais il en ressortit vivant, ce qui ne fut pas le cas des membres de sa troupe. Les seules choses qui restent d'eux sont les souvenirs d'Erwan. Et malgré qu'il ne soit pas d'un caractère triste, il tomba néanmoins dans un abyme de détresse qui dura plusieurs mois. Il erra pendant longtemps jusqu'à atteindre une forêt en Bretonnie, sans se rendre compte que c'était dans cette forêt qu'il trouva le luth de son ancêtre. Et, toujours sans s'en rendre compte, il prit son luth et commença à jouer. Mais ce n'était pas lui qui jouait, c’étaient ses sentiments, une scène qu'il serait incapable de refaire. Ses sentiments prirent la place de ses mains et de ses doigts, et ils jouèrent leur détresse, leur désarroi et leur deuil. La forêt ne répondit pas. Mais des échos lointains le firent à sa place. Des échos venus de loin, des tambours et des instruments à vents. Ils se mêlèrent à la mélodie triste pour la rassurer, l'étreindre dans une chaleur réconfortante avant de la faire danser de nouveau de vie et de joie. Erwan finit par reprendre conscience au bout de plusieurs jours dans la forêt, et c'est dans cet instant fugace entre le rêve et le réveil qu'il le vit. Debout, devant lui, son ancêtre se tenait droit, son luth dans le dos. Il le regardait avec tristesse avant de sourire de nouveau et de lui pointer son cœur. Erwan ne compris que quelques instants après, quand son ancêtre eut disparu, qu'il lui enjoignit de suivre son cœur. Il délaissa son luth plusieurs, pendant lesquelles il se livra pleinement à son deuil. Le lendemain, il se réveilla, frai et de nouveau le sourire aux lèvres.

"Mes compagnons sont morts. C'est un fait. Je vis. C'est un fait. Que je sois pendu si c'est la volonté de la dame, ou juste un coup du sort, j'en sais foutre rien ! Ce que je sais, en revanche, c'est que j'ai encore beaucoup de choses à vivre et encore plus à raconter. Attention, le monde ! Erwan de la rivière, descendant d'Innocent de la rivière, compte bien devenir meilleur que son ancêtre. Car c'est en ce jour que son aventure commença." Déclara-t-il en sortant de la rivière, accompagné par le vent chaleureux et la lumière douce du soleil naissant.

Depuis ce jour, et ce depuis plusieurs années, Erwan va de ci, de là, récoltant les faits d'armes, les récits épiques, et essaie de les poser en chanson ou récit entre deux représentations. Car maintenant, il a un but précis en tête : Son ancêtre était l'un des bardes les plus connus de son temps ? Alors lui, son descendant, le rendrait fier et fera renaître l'académie des bardes. Et, avec l'aide de sa divinité Ranald, il ne reculera devant rien pour y arriver. Sauf devant cette troupe qui semble venir le chercher à cause du mari en colère de cette nuit. Bon, un nouvel entrainement matinal ! FUYEZ !


Compétences :
• Alphabétisation
• Chant
• Langue étrangère Reikspiel
• Musique à corde
• Danse
• Course à pieds

Bourse: 1 Couronnes d'or || Autres : 3 pistoles d'argent ; 7 sous de cuivre
Inventaire:
1 Main gauche
1 Luth familiale
1 Cape longue
1 Chapeau à plume
1 Doublet
1 Peigne
3 Mètres de corde
1 Couverture
1 Sac à dos
2 Savons
1 Petite tente
2 Bourses
3 Papiers



Autres:

Petite flûte en argent décorative sur sa cape, cadeau d'une jeune noble pour l'une de ses performances les plus remarquables
Ranald : 20


Code pour fiche

Code : Tout sélectionner

<html><p style="text-align: center; font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;"></html>Informations générales sur le personnage :<html></p><center></html>

|< 50em >|
|  **Nom et Prénom:**  |  Erwan de la rivière   |  <html><img src="https://pbs.twimg.com/media/EWjwOWTWoAEBbud.jpg" /></html>  | 
|  **Age:**   |  25 ans    |  :::  |
|  **Sexe: **  |    Masculin   |  :::  | 
|  **Race: **  |   Humain   |  :::  | 
|  **Carrière: **  |  Voie du conteur  |  :::  | 
|  **Lieu/ville de départ:**   |  Bastogne  |   :::  |
|  **Fréquence de jeu:**   |  Souvent  |   :::  |
|  **MJ:**   |  **à compléter**  |   :::  |


<html><br></html>
<html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/barre1.jpg" align="center" /></html>


^  Nom de la ligne  ^  FOR         ^  END           ^  HAB                            ^  CHAR                            ^  INT                            ^  INI                            ^  ATT                            ^  PAR                           ^  TIR                           ^  FOI                           ^  MAG                           ^  NA                           ^  PV                            ^
|  Profil de départ (+4 PC initiaux)  |  8   |  9     |  9                      |  10                      |  8                      |  8                      |  8                      |  8                      |  8                      |  8                      |  8                      |  1                      |  120/120                      | 
|  Profil actuel  |  8   |  9     |  9                      |  10                      |  8                      |  8                      |  8                      |  8                      |  8                      |  8                      |  8                      |  1                      |  120/120                      | 
|  Améliorations restantes à acquérir pour level up (déjà acquis/à acquérir)  |  A remplir par le MJ   |||||||||||||
<html><br></html>

| **XP disponible:**  |  0     | 
| **PC dépensés:**  |    4     | 

<html><br></center></html>

----
<html><br></html>
<html><img align="right" src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/barre2.jpg" style="padding-left:10px;padding-bottom:10px;" /></html>
<html><p style="text-align: center; font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;"></html>Description physique :<html></p></html>
 
Erwan de la rivière est un fier et grand jeune homme de 25 ans. Ses bras et ses jambes ne pas musclés plus que de mesures, mais ce qu'il n'a pas en force, il l'a en charisme. En effet, il a un corps très avantageux, qu'il met assez souvent en avant lors de ses acrobaties et autres mouvement dignes d'un contorsionniste lorsqu'il est sur scène. Ses cheveux font sa fierté autant que son charme. Les hommes à la crinière flamboyantes sont rares en Bretonnie, et ces derniers lui valent une solide réputation chez la gente féminine. Même sur scène, sa tendance à toujours avoir le sourire aux lèvres et le rire facile lui ont valu quelques sobriquets assez charmants par-ci par-là.
Toujours habillé de couleur vive, de préférence en vert, ses vêtements sont mesurés afin de lui permettre de faire ses acrobaties sans gêner ses mouvements ou déchirer son vêtement. Acrobates, il n'en est pas pour autant un monte-en-l'air. Ses talents d'acrobates, il les doit beaucoup à son corps gracile et flexible, mais également à ses nombreux étirements et c'est également un coureur invétéré, dont bon nombre de maris en colère participe à ses entraînements, qui se passe généralement le matin, après le réveil. Chaque matin, l'entrainement à la course ne manque, et Erwan est devenu vraiment rapide. Une seule fois il s'est fait attraper, ce qui lui a valut de se faire rosser en bonne et due forme, et même lorsqu'il a finis en sang dans la tente de son groupe de voyageurs, il affiché toujours son sourire resplendissant.
Il a également une démarche dansante, ce qui est assez étrange pour ceux qui n'ont pas l'habitude le côtoyer. Depuis qu'il s'est découvert un don pour le chant et la musique, la danse n'a pas tardé à suivre, si bien que maintenant, et à l'agacement de certains de sa troupe, il se met à danser juste pour le plaisir, même si la plupart du temps il n'a que le vent comme compagnon de danse et, d'après lui "Au moins, le vent ne va pas m'écraser le pied, lui." 
 
 
<html><p style="text-align: center; font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;"></html>Description psychologique :<html></p></html>
 
Erwan est quelqu'un de perpétuellement enjoué, joyeux et dont la bonne humeur peux dérider même le plus vieux vétéran de guerre. Ayant passé sa jeunesse sur les routes, il a rapidement appris qu'il valait mieux passer chaque journée à sourire au soleil plutôt qu'une journée à pleurer sur son sort. Ainsi, sa jeunesse ne fut rythmée que par les rires, les sourires et les courses à pieds. Oui, Erwan n'a pas beaucoup grandis depuis l'enfance de ce côté-là, mais c'est justement un trait de caractère si rare et si déstabilisant, que les autres le considèrent comme un joyeux lurons ou comme un optimiste acharné. Deux choses qu'il est également, car à quoi bon pleurer, ce n'est pas ça qui va arranger les choses.
Joyeux et enjoué, il est également un charmeur invétéré. Le nombre de jouvencelle qu'il a charmé ont rapidement des maux de tête aux comptable de la troupe, et quand la troupe s'arrête dans une ville ou un village, la tradition de la troupe veux qu'on parie sur le nombre d’entraînements matinaux que fera Erwan, ce qui est sujet à des explosions de rires ou à des paris plus inconsidérés les uns que les autres, et Erwan semble se faire un devoir de relever le plus fou d'entre eux. Ce n'est pas pour rien que sa présence est désormais interdite dans un château en particulier, après une nuit passée en compagnie de la cousine d'un seigneur locale.
Pragmatique, ça Erwan ne l'est clairement pas car il est également poète dans l'âme. Il connait certes la valeur des choses, mais il a sa vision à lui du monde et cette vision est souvent ressemblante au monde dans lequel il évolue, mais pour celui qui ne jure que par ce qu'il voit, il peut être considéré comme un fou. Là où un soldat voit les bêtes dangereuses et les plantes toxiques dans une forêt ou une jungle, Erwan y verrait le plus beau des verts, des sons formant les chants de la nature et là où tous sentiraient le danger, lui y entrevoit l'aventure. Et qui dit aventure, dit récit à conter.
Car si Erwan est une chose avant toutes ces choses-là, c'est bien un aventurier. Toujours prêt à relever un défi, toujours le sourire au visage même dans les situations les plus désespérés ou incongrues, et un camarade de route qui vous fais oublier l'horreur du monde avant d'allez dormir. Et sans compter qu'en matière de beuverie, il est le premier à finir avec un nez rouge, ce qui accentue encore plus son côté joyeux et il devient totalement intenable, enchaînant chanson sur chanson jusqu'à ce que le sommeil le gagne. Ou que quelqu'un l'assomme.
Dans des circonstances plus épiques, il serait un aventurier légendaire.
 
__Alignement :__ Chaotique bon
 
 
<html><p style="text-align: center; font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;"></html>Historique du personnage :<html></p></html>
 
Erwan de la rivière est le fils aîné d'une fratrie d'un frère et d'une sœur : Sauvage de la rivière (le petit frère), et Honorée de la rivière (la cadette). Issu d'une famille bretonnienne, ils n'en sont pas nobles pour autant, et rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. Le père est un voleur de grand chemin et la mère une pieuse de tombe (Gaston de la rivière pour le père ; Chrestienne de la rivière pour la mère). Étant l'aîné de la famille, Erwan voulut prendre soin de son petit frère et de sa petite sœur le plus de temps possible, et c'est de là qu'est né son travail et son talent pour les acrobaties, la danse, le chant et les histoires, afin de faire sourire et rire sa fratrie, et pour éviter qu'ils ne voient le monde de leurs parents.
Leur père était un homme sévère, bien déterminé à ce qu'Erwan lui succède et a tout tenté pour cela, mais Erwan n'a jamais suivis les indications de son père, ni de sa mère. Alors qu'il le fuyait après une énième correction pour ne pas avoir détroussé un pauvre voyageur sans défense, il s'enfuit dans la clairière adjacente et y pleura quelques heures. Ses pleurs semblèrent avoir touchés le cœur de la forêt car cette dernière lui répondit par un souffle de vent si doux et si tendre, de ceux que même sa mère ne le gratifie pas. En essuyant ses larmes, Erwan vit que non loin de là se trouvait un instrument de musique, un luth sans aucune fioriture ni particularités. Il semblait avoir toujours était, posé à la merci du premier venu. Erwan le pris délicatement entre ses mains et il sentit quelque chose gravait dans le dos du luth, mais comme il ne savait pas lire, il ne compris pas. Cependant, il compris que ce luth semblait l'attendre depuis très longtemps et, aussitôt que ses doigts commencèrent à accorder les cordes du luth, la forêt sembla se réjouir. Il décida d'emporter le luth avec lui et alors qu'il lançait un dernier regard vers la forêt, il aurait jurer sur la dame voir un esprit qui semblait le saluer de loin. Un esprit qui avait la même couleur de cheveux que lui. En revenant chez lui, il s'attendait à ce que son père le frappe, mais en le voyant revenir avec un nouvel objet, son père en conclus qu'il avait du le voler et décida de ne pas le gronder ni le frapper. Cependant, sa mère le prit à part une fois la nuit tombée. Elle le fit sortir de leur cachette et lui parla en ces termes :

"Mon fils, où as-tu trouvé ça ?" Demanda-t-elle en tenant le luth dans ses mains.
"Je... Je l'ai volé à quelqu'un m'man..." Répondit Erwan en baissant la tête.
"Tu me mens mon fils. Et je vais te dire pourquoi tu me mens."
Elle s'avança vers lui d'un pas décidé et ferme, du genre qui annonce l'orage, et Erwan voulut s'enfuir, mais il décida de faire face à sa mère. Et à sa surprise, elle retourna le luth pour montrer ce qu'il y était gravé.
"Tu ne sais pas lire mon fils, mais je vais te dire ce qu'il y ait écrit. Et jamais je n'ai dit une vérité telle que celle-ci." Dit-elle, presque les larmes aux yeux. "Ce luth, il appartient à la famille de la rivière. Il appartenait à ton ancêtre, Innocent de la rivière."
"Quoi ?!" S'écria le jeune garçon, qui se couvris la bouche sous l'orage des yeux de sa mère.
"Mon fils, jamais ton père ne doit le savoir, mais dans notre famille, il y a des siècles de cela, un autre jeune homme possédait ces cheveux de flamme. Innocent était son prénom, et il était ton ancêtre. Personne ne le pensait capable des exploits qu'il fit en son temps, mais deux choses sont sûrs à son sujet. Il faisait parti de l'académie des bardes, quand elle existait encore, en des temps plus surs. Et il était le meilleur homme issu de notre famille." En disant ces paroles, un voile tomba devant les yeux de la femme, qui ne semblait plus pouvoir voir autre chose que la mer que ses larmes provoquaient. "Mon fils... Garde ce luth. Il est à toi. Et je suis sur, par la dame ou n'importe quel dieu, que tu deviendras un grand homme, qui réussira des exploits plus grands encore que ceux de ton ancêtre."
Erwan repris le luth que sa mère lui tendais, non sans un regard perplexe et un soupçon d'incompréhension.
"Et n'oublie pas mon fils. Ton père ne doit jamais rien savoir, tu m'as compris ?" Dit-elle en retrouvant toute son autorité.
Et Erwan se fit la promesse de ne jamais évoquait le sujet à moins de vingt mètres de son père.

En grandissant, Erwan était devenu un très bon musicien, et ses musiques et ses acrobaties faisaient la joie de tous ceux qui l'entendaient, y compris de sa mère et de son frère. Sa sœur et son père, eux, n'en avaient que faire. Semblait-il, c'était sa fille qui avait hérité de ses gênes au mieux, aussi Gaston avait entrepris de faire de sa fille la future baronne du crime qu'il n'avait jamais réussi à devenir. Son deuxième fils, Sauvage, quant à lui entra dans la marine bretonnienne. Sauvage et Erwan s'entendaient à merveille, le premier était le plus grand fan de son frère, dont il adorait les chansons et sa vie en générale, le deuxième adorait son jeune frère car il n'était pas tourné vers le crime, et il adorait les histoires de marins qu'il lui racontait et qu'il mettait ensuite en chanson ou en ballade. Leur mère, Chrestienne, ne mit malheureusement pas de temps avant de mourir de maladie. C'était le tombe de trop pour une femme d'un âge un peu trop avancé, et sur son lit de mort, elle ne faisait que répéter qu'elle voyait un homme à ses côtés. Il avait les cheveux longs jusqu'aux épaules, d'un roux étincelant, un sourire charmeur et rieur, et un regard dans lequel on voyait qu'il ne pouvait faire de mal à qui que ce soit. Elle disait que, chaque nuit, elle recevait sa visite et qu'elle lui chantait toutes les chansons et ballades qu'elle voulait, même sur des choses aussi abstraites que les couleurs ou les mots. Seule Erwan comprenait, et cela le fit tellement pleurer à la fois de deuil et de joie, que son père finit par les rejeter, lui et son frère Sauvage. Tels furent ses mots :

"Erwan, Sauvage. Maintenant que votre mère est morte, plus rien ne m'en empêche. Je vous jette de ma demeure. Partez d'ici, parce que si je vous revois, je ferais en sorte que vous puissiez passer l'éternité auprès de Chrestienne."

Il ne fallut pas leur dire deux fois. Ils étaient tellement heureux de ne plus avoir leur père sous les yeux, et c'était réciproque. Cependant, Erwan avait gardé contact avec sa sœur car, en grandissant, elle commença à apprécier les chansons de son frère : "Ne serait-ce que pour le bruit de fond" disait-elle. Elle restait évasive sur ses activités, mais le simple fait de la savoir en vie suffisait grandement à Erwan. Maintenant qu'il était sur les routes et sans attaches, il ne fallut pas longtemps avant qu'il ne rejoigne une compagnie de musiciens ambulants. Cette dernière se nommait "La compagnie du chien rugissant", et avec eux, Erwan connu tellement de déboire, d'aventure épiquement stupide et releva des paris insensés les uns après les autres, si bien qu'il fut rapidement accepté par la compagnie, et qu'il devint même leur mascotte, ainsi que leur pire cauchemar. Car ce qu'ils apprirent rapidement, après avoir du fuir une petite troupe armée d'un seigneur local car Erwan avait pêché avec sa fille, c'est qu'Erwan avait un autre principe : "La drague ne connait aucune limite mes amis ! Que la donzelle soit paysanne ou princesse, qu'elle vende son corps ou des terres, toutes ces femmes aiment être courtisées. Qui suis-je, moi pauvre homme, pour laisser ainsi dépérir ces fleurs ?" Il se prit ce soir là une rossée de la part des gardes, suivis après ce dicton d'une rossée des membres de la troupe. Malheureusement, la troupe n'existe plus désormais. La tempête du chaos s'en est chargée.

Erwan n'a pas directement participé à cet événement mondial, mais il en ressortit vivant, ce qui ne fut pas le cas des membres de sa troupe. Les seules choses qui restent d'eux sont les souvenirs d'Erwan. Et malgré qu'il ne soit pas d'un caractère triste, il tomba néanmoins dans un abyme de détresse qui dura plusieurs mois. Il erra pendant longtemps jusqu'à atteindre une forêt en Bretonnie, sans se rendre compte que c'était dans cette forêt qu'il trouva le luth de son ancêtre. Et, toujours sans s'en rendre compte, il pris son luth et commença à jouer. Mais ce n'était pas lui qui jouait, c'était ses sentiments, une scène qu'il serait incapable de refaire. Ses sentiments prirent la place de ses mains et de ses doigts, et ils jouèrent leur détresse, leur désarroi et leur deuil. La forêt ne répondit pas. Mais des échos lointain le firent à sa place. Des échos venus de loin, des tambours et des instruments à vents. Ils se mêlèrent à la mélodie triste pour la rassurer, l'étreindre dans une chaleur réconfortante avant de la faire danser de nouveau de vie et de joie. Erwan finit par reprendre conscience au bout de plusieurs jours dans la forêt, et c'est dans cet instant fugace entre le rêve et le réveil qu'il le vit. Debout, devant lui, son ancêtre se tenait droit, son luth dans le dos. Il le regardait avec tristesse avant de sourire de nouveau et de lui pointer son cœur. Erwan ne compris que quelques instants après, quand son ancêtre eut disparut, qu'il lui enjoignit de suivre son cœur. Il délaissa son luth plusieurs, pendant lesquelles il se livra pleinement à son deuil. Le lendemain, il se réveilla, frai et de nouveau le sourire aux lèvres.

"Mes compagnons sont morts. C'est un fait. Je vis. C'est un fait. Que je sois pendu si c'est la volonté de la dame, ou juste un coup du sort, j'en sais foutre rien ! Ce que je sais, en revanche, c'est que j'ai encore beaucoup de choses à vivre et encore plus à raconter. Attention, le monde ! Erwan de la rivière, descendant d'Innocent de la rivière, compte bien devenir meilleur que son ancêtre. Car c'est en ce jour que son aventure commença." Déclara-t-il en sortant de la rivière, accompagné par le vent chaleureux et la lumière douce du soleil naissant.

Depuis ce jour, et ce depuis plusieurs années, Erwan va de ci, de là, récoltant les faits d'armes, les récits épiques, et essaie de les poser en chanson ou récit entre deux représentation. Car maintenant, il a un but précis en tête : Son ancêtre était l'un des bardes les plus connus de son temps ? Alors lui, son descendant, le rendrait fier et fera renaître l'académie des bardes. Et, avec l'aide de sa divinité Ranald, il ne reculera devant rien pour y arriver. Sauf devant cette troupe qui semble venir le chercher à cause du mari en colère de cette nuit. Bon, un nouvel entrainement matinal ! FUYEZ !
 
 
<html><br></html>
----
<html><br></html>
 
<html><img align="left" src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/barre4.jpg" style="padding-right:10px;" /></html>  <html><p style="text-align: center; font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;"></html>Compétences :<html></p></html>
		
• **Alphabétisation** : Bretonnien
		
• **Chant** : +1 lorsqu'il essaye de charmer, divertir et retenir l'attention d'une ou un groupe de personnes
		
• **Langue étrangère** : Reikspiel
		
• **Musique à corde** : +1 sur les tests visant à charmer, divertir et retenir l'attention d'une ou un groupe de personnes
		
• **Danse** : +1 sur les tests visant à charmer, divertir et retenir l'attention d'une ou un groupe de personnes
		
• **Course à pieds** : +1 sur tous les tests concernant la course
 
<html><br></html>
----
<html><br></html>

<html><center></html>
<html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/barre3.jpg" /></html>
<html><p style="font-family: verdana,geneva;  font-size: large; font-weight: bold; color: #6a94bd; text-decoration: underline;"></html>Inventaires et biens du personnage:<html></p></html>


|  **Bourse:**  |  3 Couronnes d'or  |

<html><br></html>

|< 50em >|
^  Inventaire                          ^^^^
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **Veste de cuir**    |  5 protection  |  Torse, dos et bras  |
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **Main gauche**    |  8+1d6 dégâts  |  Rapide ; +2 PAR ; Ne peut pas être utilisée comme arme de jet mais peut être utilisée en conjonction avec une autre arme  |
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **1 Luth familiale**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **1 Braie longue**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **1 cape longue**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **1 chapeau à plume**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **1 Chemise à la mode bretonienne**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **1 Doublet**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **1 paire de chaussette**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **1 botte basse marron**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **1 peigne**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **3 mètres de corde**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **1 couverture**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **1 sac à dos**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **2 savons**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **1 petite tente**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  **2 bourses**  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  ****  |||
|  <html><img src="https://warforum-jdr.com/images/imgfiches/icongeneriqueobjfiche.jpg" /></html>  |  ****  |||
<html><br></html>

|< 50em >|
^  Grimoire                          ^^
 
<html></center></html>
 
<html><br></html>
===== Parcours =====
 
===Quêtes accomplies===
 
Nom + lien + récompenses obtenues
 
=== Classes acquises ===
 
=== Carrière et classe en cours d'apprentissage===
 
**Carrière :** Voie du conteur
<html><br></html>
**Classe actuelle :** Bateleur
 
=== Dévotion religieuse ===

^  Dieu      ^  Points de dévotions disponibles           ^  Points de dévotions dépensés         ^
|  **Ranald**    |  20  |  0  |
 
 
==== Autres ====
 

Petite flûte en argent décorative sur sa cape, cadeau d'une jeune noble pour l'une de ses performances les plus remarquables
Modifié en dernier par Erwan le 01 août 2020, 18:28, modifié 5 fois.
Jusqu'à preuve du contraire, je suis immortel. Quand on me prouvera le contraire, ce ne sera plus mon problème.

Erwan de la rivière, Voie du conteur
Profil: For 8 | End 9 | Hab 9 | Cha 10 | Int 8 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Foi 8 | Mag 8 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_erwan_de_la_riviere

Avatar du membre
[MJ] Bugman
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 93
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Hagin Duraksson, Gormil Thorakfind et Ilahîn Alysante Esdalân

Re: Erwan de la rivière

Message par [MJ] Bugman »

Petite correction rapide:
attention aux très nombreuses fautes et oublis qui par moment empêchent la compréhension ^^
Concernant ton équipement, on considère que tu as des habits basiques gratuitement (braies, chemise, chaussettes et bottes). Une fois ceci fait je calculerai ton argent restant ^^

Avatar du membre
[MJ] Bugman
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 93
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Hagin Duraksson, Gormil Thorakfind et Ilahîn Alysante Esdalân

Re: Erwan de la rivière

Message par [MJ] Bugman »

Reste 137 sous et la langue étrangère reikspiel est notée
C'est validé

Avatar du membre
Faust Valdorf
Warfo Award 2020 du meilleur PJ - Ecriture
Warfo Award 2020 du meilleur PJ - Ecriture
Messages : 98
Profil : For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 9 | Int 10 | Ini 10 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Mag 11 | NA 1 | PV 65/65
Lien fiche wiki : https://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.p ... iche_faust
Autres comptes : Lukas (Bureaucrate)
Localisation : Seine-et-marne

Re: Erwan de la rivière

Message par Faust Valdorf »

Et c'est wikifié : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_erwan_de_la_riviere

N'oublie pas de mettre le lien de la fiche dans ta signature, ce sera plus simple pour ton MJ de la retrouver ainsi \o/
Faust Valdorf, Voie du sorcier des collèges de magie
Profil: For 8 | End 8 | Hab 8 | Cha 9 | Int 10 | Ini 10 | Att 8 | Par 8 | Tir 8 | Mag 11 | NA 1 | PV 65/65
Lien de la fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_faust

https://www.youtube.com/watch?v=2WdUmhRWXYg

Profil détaillé :
Compétences :

Sens de la Magie : Est capable de ressentir les vents de magie et leurs altérations

Conscience de la Magie : Est capable de déterminer la nature et l'origine d'une magie avec exactitude. Peut ressentir au toucher si un objet est magique ou non. Sur un test d'INT réussit, permet de voir les courants de magie avec précision

Incantation - domaine de l'ombre : Peut dissiper, apprendre et incanter des sorts du domaine de l'ombre et du domaine commun

Empathie : Est capable de percevoir les émotions d'une personne sur un test réussit

Alphabétisation : Sait parler, lire et écrire le Reikspiel

Langue Hermetique - Magikane : Sait parler, lire et écrire le Magikane, utilisé par la totalité des Magister impériaux

Sens du détail : +1 sur les test visant à trouver quelque chose de dissimulé

Doctrine du culte - Sigmar : Possède une très bonne connaissance de la doctrine du culte sigmarite ( les croyances de base, les détails des cérémonies religieuses, les costumes appropriés, les jours saints, les comportements honorables et interdits, les symboles de son culte/religion, les cérémonies etc.)


Equipement :

Vérité (Lame d'Ulgu) : 1 main ; 18+1D10 dégâts ; 12 parade ; Percutante (Relance du jet de dégât, meilleur résultat gardé). Sur un jet de MAG réussi, peut reprendre ou perdre une apparence illusoire d'arme modeste. Magique : peut toucher les éthérés et annule les régénérations.

Pistolet : 50+1d8 dégât ; Percutante (Relance du jet de dégât, meilleur résultat gardé) et Perforante (4) ; malus de -2 au TIR tous les 8 mètres. 10 munitions.

Dague : 12+1D6 dégâts ; Rapide ( -2 en Parade/Habilité lorsque l'opposant tente de parer ou d'esquiver) ; parade 6 ; peut-être utilisé comme arme de jet.

Potion fumigène (X2) : A l'explosion, créer une zone opaque de fumée sur 3 mètres de rayon.

Élixir ardent (X2) : Créer une flaque enflammée d'environ 2 mètres de rayon. Les flammes sont durables.

Potion de soin (X2) : Régénère 1d10+10 Pvs à l'ingestion. Pas plus d'une par tranche de 24 heures.

Poison de souffrance : Quand utilisé sur un humain, octroie + 8 à tout test visant à lui soutirer des informations. Trois doses.

Poison de sommeil : Si ingéré par un être vivant, celui-ci s'endort aussi sec durant une heure. Deux doses.

Poison de mort : Si utilisé sur une arme tranchante, la cible subit 20 points de dégâts en net. Si utilisé en ingestion, la cible doit passer un test d'END-3 sous peine de subir 40 points de dégâts par dose. Deux doses.

Costume de Répurgateur
Couverture
Rations et eau
Sacoche (Grande)
Sap-Sapin de Nowel : Redonne 1d5+3 PV. Peut rendre malade (indigestion etc) via 1d3, sur un 1.

3 couronnes et 5 pistoles

Sablier du temps : Un sablier sur lequel est écrit : « Seconde chance ».
Inverse le cours du temps sur une action, permettant au joueur qui le désire de lancer deux jets sur un seul test et de garder celui qu’il désire. Utilisable trois fois. L’utilisation des Sables du Temps doit être déclarée en amont par le joueur. Encore deux utilisations possibles.

Sorts :

Domaine de l'Ombre

Aire de Camouflage
Incognito
Masque d'Ulgu

Action secrète (Malus de -2)
Poignard d'ombre (Malus de -2)
Marche des ténèbres (Malus de -2)
Gardien Ombrageux (Malus -2/-4/-6, selon la version lancée)
Avatar réalisé par Pierre Huot. Cadeau de djinn ( :kiss: ):
Image
Awards
Roi du Discord 2018, 2019 et 2020
Warfo Award 2019 du Meilleur RP libre (Aucun mérite pour celui-là, Armand le mérite bien plus)
Warfo Award 2020 du Meilleur PJ - Écriture
Les nuages et l'obscurité l'environnent, La justice et l'équité sont la base de son trône.

Verrouillé

Retourner vers « Archives fiches personnages »