[William Hecker] L'Or et l'Orgueil des Conquistadors

Image
La Lustrie est un vaste continent situé dans l'hémisphère sud du globe. La jungle en occupe le Nord et des prairies vallonnées, le sud. La Lustrie abrite deux ethnies humaines et les Hommes-Lézards avec les Slanns, ces descendants des Anciens qui jouèrent un rôle si déterminant dans la création du monde.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Messages : 140
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

[William Hecker] L'Or et l'Orgueil des Conquistadors

Message par [MJ] Le Roi maudit »

Image

À proximité de la misérable colonie, les forbans qui ne profitaient pas de tout ce qu'offrait Puerto-Reina avaient installé le camp. Tentes, chaloupes, feux de joie. Les compagnons d'odyssée du jeune Rémassien buvaient avidement le rhum et l'eau fraîche du nouveau monde. La plupart des têtes familières étaient nichés au fond de la taverne. À la notable exception de Roger le quartier-maître à la courtoisie légendaire et de Giovanni, qui étaient assis sur un tronc. Ils se remémoraient l'abordage d'un navire bretonnien dont la cargaison était une cale pleine de tonneaux...De bière gasconne ! L'infecte breuvage était quasiment invendable et par le Grand Jack, il s'en était fallu de peu que le Capitaine, excédé, ne jette tout ça à la mer !

Il ne fut pas difficile de trouver un couchage convenable pour savourer une dernière nuit avant de s'enfoncer dans les profondeurs de la Jungle. Demain serait un autre jour...

Au réveil, le mousse pouvait constater une effervescence dans tout le camp. Les hommes débarquaient par chaloupe les caisses d'armes, de munitions, tout le matériel nécessaire à la périlleuse expédition à travers la jungle lustrienne.
Durant sa pérégrination, Guttrug, l'imposant rouquin tatoué s'approcha du jeune homme. Le mastodonte portait une ceinture à pistolets et plusieurs sabres à sa ceinture. Il poussa un rire d'ogre avant de tendre l'une de ses mortelles armes à feu au Tiléen en la tenant par le canon.

-Félicitation gamin ! Ton premier nougat. Et ta cuillère à pot ! Prends en soin. Ils sont à toi désormais. Et y aura pas d'armurier dans ce bayou !

Il laissa William à ses nouvelles possessions. Le boucanier n'eut pas le temps de niaiser avant de se faire intimer par quelques marins d'aider au déchargement du matériel. Les heures s'écoulèrent jusqu'au début de l'après-midi.
Tout l'équipage fut convié à écouter le Capitaine sur le sable blanc de la côte, même certaines habitantes s'étaient approchés de l'assemblée de forbans.
Jonas Achab se racla la gorge et s'adressa à ses hommes, d'une voix forte et assurée :

-Messieurs. Le périple pour le nouveau monde a été éprouvant et marqué de drames. Cependant. Nous voilà sur le sol de cette terre qui ne demande que des hommes fiers et vaillants pour la soumettre ! Nous sommes venus pour l'or, la gloire, suivre les préceptes du Grand Jack ! Alors mes frères ! Alors matelots de Tilée, d'Estalie ou de toutes les rives de ce triste monde je vous demande de me suivre, pour l'Or et la Liberté !

-L'OR ET LA LIBERTÉ ! Clamèrent haut et fort les dizaines d'âmes en levant leur sabre dans le ciel bleu de la Lustrie.

-Bien bien frères de la Côte, boucaniers, flibustiers. Alors nous partirons prendre cet or des griffes de ces chiens galeux qui ont abandonné leur Liberté pour une couronne, des titres ou des terres ! Nous qui n'avons que notre navire et l'orgueil des hommes et des femmes sans maîtres ni rois, nous montrerons une fois encore pourquoi les Pirates de Sartosa et des îles des quatre vents sont la terreur du Grand Océan ! Hardi mes compagnons ! Et ne portez plus votre regard que vers cette jungle ! Et sur l'or qu'elle abrite !

Les marins poursuivirent leurs acclamations. Sur un ton bien moins exaltant et prometteur, le capitaine commença à répartir les hommes par groupe. Un à un, chaque membre de l'équipage était affecté à l'un des subordonnés. Flint, Guttrug voir même avec Achab lui même. Le jeune Hecker se retrouva en compagnie de Reth, l'armoire à la peau cuivrée et aux cheveux noirs qui devait descendre de bien plus au nord que l'Empire, ainsi que du Quartier-Maître, Roger, en sus d'une dizaine d'autre marins. Le plus âgé convia sa troupe, chaque homme portait du matériel, des armes, chacun était prêt à affronter la Jungle.

-Messieurs, remontez bien vos frocs. On part chercher cet or.

Et après un dernier coup d'oeil en direction de la Sirène ivre immobile dans le lagon céruléen, les flibustiers s'enfoncèrent dans les profondeurs émeraude de la forêt équatoriale.

Image
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
William Hecker
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Messages : 37

Re: [William Hecker] L'Or et l'Orgueil des Conquistadors

Message par William Hecker »

Lorsque le soleil se leva pour percer de ces rayons les feuillages de l'imposante jungle de Lustrie, ce fut un Will aux cernes marquées et avec un mal de crâne des plus atroce qui émergea de sa torpeur. En effet, nul moyen de fermer l’œil de la nuit, tant l'inquiétude avait su le gagner depuis sa petite discussion avec Hélène. Si le jeune mousse avait tenté d'user de la boisson pour favoriser son sommeil, cette solution n'était parvenu au mieux qu'à lui offrir un mal de crâne, qui se retrouva accentué par les hurlements matinales du quartier maître-Roger.
Pour autant, si sa mauvaise mine et ses craintes étaient palpables, elle ne semblait en rien nuire à la bonne ambiance générale de l’équipage, celui ci étant requinqué après une nuit à savourer les plaisirs de cette colonie perdu au milieu de nul part, la soif d'aventure et d'or des pirates étant bien trop grande pour que quoique ce soit ne puisse entraver leur enthousiasme.

La majeur partie de la matinée fut donc destinée au déchargement des vivres et des munitions du navire, destinées à l'expédition au cœur même de la Lustrie, les hommes n'attendant plus que d'ouvrir la voie pour découvrir les milles merveilles qu'avaient à leur offrir le nouveau monde.
Se devant d'être équipé en cas de mauvaise rencontre, les hommes reçurent donc leurs armements, Will ne manquant pas à la règle tandis que l'imposant rouquin Guttrug vint à sa rencontre pour lui tendre un sabre de mauvaise manufacture, ainsi qu'un pistolet dont la crosse était usée par des utilisations déjà trop importante et excessive.
Acquissent en guise de remerciement, le jeune Hecker resta pensif en contemplant l'arme à feu, sachant pertinemment que tôt ou tard, il y aurait quelqu'un au bout de sa ligne de mire, et que la simple pression de la détente suffirait à offrir la mort au première malheureux pouvant croiser sa route... Ainsi... les mains vierges du jeune homme serait alors couverte de sang. Si il y a peu encore cette idée amenait en lui une pointe d'adrénaline, elle n'amenait désormais que de la peur et de l'inquiétude... Ne disait on pas que les hommes montraient leur véritable visage au moment d'ôter une vie ?
Quoiqu'il en soit, il rangea donc le sabre à sa ceinture, alors que son arme à feu se fixa sur son ceinturon de fortune.

Il restait encore bien du matériel à décharger avant le départ, et au sein de la Sirène Ivre, on aimait guère les tire au flan, et mieux valait se remettre au plus vite au travail, plutôt que d'être attrapé en train de rêvasser par le quartier-maître.

Ce fut au début de l'après midi, quand le soleil fut au plus haut dans le ciel, que le capitaine Achab rassembla les hommes autour de lui. En temps que capitaine, il était de coutume que celui ci se livre à l'exercice ardu que pouvait représenter un discours dans le but de galvaniser ces hommes.
Si tous écoutèrent avec des étoiles dans les yeux le capitaine de la Sirène Ivre, seul Will semblait perdu dans ses pensées, repensant sans cesse aux nombreuses expéditions qu'on disait avoir entièrement disparu dans cette jungle atroce, qu'on disait hantée et habitée par d'immense créatures reptiliennes et autres bêtes dont ceux qui avaient pu les apercevoir en perdirent jusqu'à la raison elle même.
Ce fut au moment des acclamations des pirates à l'encontre de leur capitaine, que Will sursauta, levant alors enfin son poing en l'air pour tenter de se mélanger à la bonne ambiance générale.

L'équipage étant désormais prêt à quitter la côte pour s'enfoncer dans les terres, différents groupes furent confectionnés comme le lui avait prédit Ivanka la nuit auparavant. Si pour son grand malheurs, il ne se retrouva pas dans le groupe de "La Rouille" ou du Second Flint... Il eut tout de même le loisir d'être intégré à l'équipe du Quartier-maître Roger ainsi que de l'expérimenté Reth... Sans doute ne connaîtrait il aucun problème avec pareil pointure à leur tête non ?... Will tenta de se rassurer avec ce genre de pensée positive.

S'éparpillant de part et d'autre de la jungle luxuriante, les différents groupes eurent tous le loisir de choisir un azimut à scrupuleusement suivre, de manière à couvrir le plus de terrain possible, dans l'espoir de trouver au plus vite le trésor les ayant amené à faire voile jusqu'à ces terres bien loin du vieux monde dont ils étaient en majeur parti originaire.
Ce fut donc sous les ordres de Roger, que le petit groupe s'enfonça, Will ne pouvant que tourner une dernière fois le regard par dessus son épaule, alors que la Sirène Ivre disparu au bout de quelques pas, l’image de celle ci se retrouvant à être rapidement dévoré par l'importante végétation. Arriverait il à refouler une fois de plus le pont de ce navire ? L'avenir le dirai...

Désormais au cœur de l'enfer vert, la petite colonne de pirate se suivait au pas, Will observant de part et d'autre les paysages magnifiques s'offrant à lui, alors qu'il avait la fâcheuse impression que derrière ce qui ressemblait à une flore digne des plus beau jardin des rois ou empereurs ayant arpentés ce monde... Quelqu'un ou quelque chose les observait à l'abri de l'obscurité de la jungle...
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 31 mars 2020, 13:19, modifié 1 fois.
Raison : xp : 6 / total xp : 19
William Hecker, Voie du Forban
Profil: For 8 | End 9 | Hab 9 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 9 | Par 9 | Tir 8 | Foi 0 | Mag | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_william_hecker
► Afficher le texte

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Messages : 140
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [William Hecker] L'Or et l'Orgueil des Conquistadors

Message par [MJ] Le Roi maudit »

Image Les pirates pataugeaient dans l'humus spongieux qui couvrait le sol de la forêt. Si au début de leur odyssée le son des autres groupes se répercutait dans l'air surchargé d'humidité, depuis plusieurs heures il ne restait qu'eux et les cris des animaux de la jungle. Stridulations, pépiements, aboiements, rugissements. Pourtant ils ne croisaient la route d'aucune bête à l'exception de l'occasionnel lézard détalant dans les fourrés ou des oiseaux dérangés sur leurs branchages.
Les Hommes eux restaient taiseux à l'exception du grognement quand la boue avalait votre botte, des piqures d'insectes dont les démangeaisons devenaient insoutenables ou de la sueur acide qui vous rongeait le regard. Il faisait atrocement chaud, atrocement humide. À coté, l'été tiléen ressemblait à une nuit à la belle étoile en Pflugzeit.
Roger scrutait les schémas tracés sur des feuilles de cuir que lui avaient prodigué Fibonacci. Autour d'eux la jungle était imperturbable, dense, des arbres au tronc large comme une tour de garde dressaient leurs frondaisons à plusieurs dizaines de mètres au dessus d'eux.
Jets cachés
Reth sortit sa lame de son fourreau. Le colosse à la crinière de jais fit signe à William avec son autre main.
Les marins s'arrêtèrent et tous posèrent le regard sur l'imposant marin qui avança avec la discrétion d'un loup entre deux taillis. Très rapidement ce qu'il avait aperçu se révéla aux autres : Une effigie macabre suspendue contre l'écorce d'un de ces titans végétaux. Une effigie d'os humains. Un crâne aux orbites vides fixait mornement le sol. D'autres boucaniers poussèrent des exclamations d'effrois. Il y en avait plusieurs autres, sinistres épouvantails d'os dressés à la vue de ces aventuriers. Mais pour les prémunir de quoi ?

-Dans la Steppe, certaines tribus utilisaient ce genre de...trophées. Quoi qu'il rode dans cette canopée. Ça ne veut pas de notre intrusion.
Image Mais les pirates n'étaient pas hommes à se laisser abattre par des breloques de terriens. Ils reprirent la route jusqu'à ce que le soleil pointe sous les feuillages verts. Par chance, ils avaient trouvé une clairière pierreuse où poser le camp pour la nuit. La sorte de plateforme couverte de mousse allait leur éviter une nuit à barboter dans les marécages de la Lustrie.
Jet d'observation : 8 ! Réussi !
Mais alors qu'il participait à l'établissement du bivouac, englouti dans la sphaigne verte, un petit reflet métallique capta l'attention du Rémassien. Tirant sur l'objet, il se retrouva avec un pièce d'argent entre les doigts. Une pièce d'argent estalienne.
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
William Hecker
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Messages : 37

Re: [William Hecker] L'Or et l'Orgueil des Conquistadors

Message par William Hecker »

Désormais le petit groupe auquel William avait été rattaché s'était enfoncé profondément dans l'immensité vert qu'était la jungle de Lustrie. Avançant en colonne, le jeune marin ne détachait jamais les yeux du camarade le devançant de quelques mètres seulement, s'amusant à marcher dans ces traces avec précision dans l'espoir, plutôt vain d'ailleurs, d'échapper à l'horrible boue marécageuse qui à la manière d'une vil sangsue, s'attaquait aux chaussures des pirates jusqu'à les transformer en véritable éponge incapable de protéger la chair de l'humidité abominable de ce lieu atroce.

Depuis qu'ils avaient commencé leur expédition, le cœur joviale et le coté blagueur d'une majeur partie de ces frères d'armes s'étaient transformés en une méfiance presque palpable, les hommes pourtant concentré sur leur itinéraire, ne pouvait s'empêcher de se figer d’effroi au moindre bruit d'animaux, ou à celui du moindre bruissement de buissons venant perturber la trop grande tranquillité de la jungle, les trop longs silences ne la rendant que plus terrifiante encore.
Il semblait être déjà loin ce moment où, quelques heures plus tôt, le capitaine de la Sirène Ivre, galvanisant ces troupes avant le départ, avait su leur ôter tout doute ou toute crainte, l'appel de l'or étant capable de transformer même le plus couard en un courageux aventurier... Et pourtant désormais... Tous avançaient avec la peur au ventre, William lui même ne comprenant que désormais qu'il s'était plongé de son plein gré dans l'enfer vert, les paroles de Hélène qui raisonnait sans cesse lui : "Parfois on a l'impression que cette jungle est vivante, et que quelque chose vous observe constamment dans l'ombre..."

Le jeune homme eut un frisson...

Pour autant, malgré cette ambiance tendu, la majeur partie de la traversée se passa sans réel accro, les choses les plus dangereuses et les plus ennuyantes qu'ils croisèrent, ne furent autres que les horribles insectes suceur de sang, heureux de venir importuner les étrangers qui osaient traversèrent leur territoire naturel. Le jeune Hecker, ne put s'empêcher de râler à force de se taper dessus pour éliminer le moindre nuisible venant lui tourner autour, combat peine perdu alors que de son autre main, il passait son temps à gratter les endroits où il n'avait pu être assez vif pour ne pas être piqué.
Cette chaleur et ces insectes... Sur le moment sa vie à Remas lui manqua terriblement.

Parmi ceux que l'on entendait jamais se plaindre, il y avait bien entendu le quartier-maître Roger qui, prenant sa tâche à cœur, tentait de rester le plus concentré possible sur les tracés que Fibonacci avait pu lui fournir de manière à ne pas se perdre, dans ce territoire hostile où bien des choses étaient dangereuses pour l'homme.
L'imposant marin Reth de son coté, était sans aucun doute l'homme le plus en alerte, et sa forte expérience ne manqua pas d'aider la colonne, lorsque celle ci se figea sur son ordre, et qu'il tira son sabre au clair, mouvement de défense qui amena le reste des pirates à l'imiter tandis que tous tentaient de voir plus en avant la raison de cette halte soudaine... La découverte qu'ils en firent fut tout sauf plaisante...

Face au cap qu'ils tentaient de suivre, une sculpture des plus macabre se découvrit devant les yeux emplit d'effroi des frères de la côte. Des crânes humains avaient été empalé sur des piques de bois, dont le rôle ici était, un peu de la même manière que les épouvantails destinés à protéger les cultures des paysans impériaux de tous nuisibles volatiles, avait pour but non pas de chasser les oiseaux, mais belle et bien de prévenir tout intrus humain du risque qu'il prenait en tentant de continuer à vadrouiller dans cette partie de la jungle.
Contemplant longuement les crânes, le jeune Will tenta de se rassurer en pensant tout simplement, que pareil construction ne pouvait qu'être le fruit d'une puissance faisant preuve d'une certaine intelligence, et donc était sans doute d'origine humaine... Dans cette logique, aucun risque de croiser de sois disant lézards géants mangeurs d'hommes n'est ce pas ? Logique stupide et presque pitoyable d'un jeune homme plus terrifié encore que lorsque qu'il n'avait pas encore aperçu les crânes des malheureux dont il n'enviait nullement le sort.

Les pirates, ne pouvant reculer pour pareil broutille, et portés par l'impulsion de leur chef, Roger, continuèrent jusqu'au couché du soleil, le groupe trouvant une petit clairière constituée de pierres et de mousse, en mesure de leur offrir un confort plus que bienvenue alors que le reste de la zone n'était que marécages boueux.
Participant à la mise en place du bivouac tandis que certains pirates commençaient déjà à envisager de jouer leur tour de garde durant la nuit par quelques jeux de hasard, l’œil du jeune Will fut alors attiré par le reflet métallique d'un petit objet immergé dans une eau sale et dont le fond n'était que vase puante.
Prenant son courage à deux main, le jeune pirate y plongea alors la main, avant d'en extraire une petite pièce, qu'il frotta sur sa chemise jusqu'à pouvoir l'observer avec plus de précision : Une pièce d'argent... D'origine Estalienne en plus !


"Quartier-maître !!!" Cria t'il à l'encontre de son supérieur, celui ci grognant dans sa barbe alors qu'il s'approcha du matelot qui lui tendit la pièce.

"A Puerto-Reina, une femme m'a raconté qu'une compagnie de soldats Estaliens s'était engagé dans la jungle environ trois semaines avant nous, sans jamais revenir ou redonner le moindre signe de vie..." L'expression qu'il affichait trahissait sa grande inquiétude. "D'une certaine manière, cette découverte indique que nous sommes sur le bon chemin... Et je me réjouie à l'idée de ne voir aucun corps flotter autour de notre zone d'installation. Tout du moins... Omis si l'avertissement que nous avons croisé plus tôt... n'ai été en réalité fabriqué à l'aide des restes de ces soldats."

Avait il raison d'imaginer pareil hypothèse ?! Peut être... Quoiqu'il en soit, il semblait bien que Will ne dormirai que d'un œil une fois la nuit tombée... Juste au cas où...
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 01 juil. 2020, 22:27, modifié 2 fois.
Raison : xp : 5 / total xp : 24
William Hecker, Voie du Forban
Profil: For 8 | End 9 | Hab 9 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 9 | Par 9 | Tir 8 | Foi 0 | Mag | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_william_hecker
► Afficher le texte

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Messages : 140
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [William Hecker] L'Or et l'Orgueil des Conquistadors

Message par [MJ] Le Roi maudit »

Roger attrapa la pièce et l'inspecta méticuleusement entre ses deux doigts.

-C'est p't'être à eux oui...Ou à l'expédition d'Hernanjo dont parlait l'ivrogne. Va falloir rester prudent. Entre les épouvantails de tout à l'heure et ça... J'sais pas c'qui va être le pire à croiser, les conquistadors ou les autochtones...

La nuit fut éprouvante, les insectes accablaient les dormeurs, les hurlements de la faune nocturne étaient sinistres. Même en organisant des rondes aucun marin n'était véritablement serein.
C'est avec une humeur massacrante que le voyage reprit.
Maussades, fatigués, les hommes ne furent heureusement dérangé par rien de plus que les maux tropicaux qui leur était déjà tombé dessus.
Jet caché
Jet caché
Jet d'observation de Will : 8, réussite
Alors qu'il devait être aux environs de midi, une pluie s'abattit sur l'expédition toujours en train de patauger sous la canopée. L'eau apportait d'un côté un rafraichissement inopiné, mais la saucée ne cessait pas. Rapidement, de leurs bottes aux cheveux, ils étaient dégoulinants, grelottants. Et surtout, avec la bruine qui s'élevait autour d'eux, leur orientation en pâtit.

Ils avaient la désagréable impression de tourner en rond. Les nerfs étaient à vif, et la pluie ne cessait pas.
Mais après plusieurs heures, le mousse aperçut entre deux arbres colossaux les fondations de pierre d'un temple englouti par la végétation.

Image
Jets cachés
Les lieux étaient délabrés, embourbés, mais il offrait une maigre protection face à l'averse diluvienne. On épongeait ses affaires, on essuyait son visage. Mais tandis que l'équipage soufflait dans ce maigre répit, le quartier-maître s'approcha des meurtrières qui ornaient le mur de l'édifice.
Il étouffa un juron avant de faire s'approcher tous ceux qui étaient à portée pour observer à travers l'embrasure.
Sous la pluie battante, il approchait des Estaliens.

Image
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
William Hecker
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Messages : 37

Re: [William Hecker] L'Or et l'Orgueil des Conquistadors

Message par William Hecker »

La pièce découverte par Will n'apporta au final que peu d'information, au mieux pouvait t'on supposer d'un passage récent d'une des différentes expéditions des conquistadors, ce qui, couplé aux horribles épouvantails de cadavres d'humains que le groupe avait pu croiser plus tôt, ne faisait que rajouter un danger de plus à leur rude traversée de la jungle de Lustrie. Que ferai une dizaine de voleurs face à une colonne entière de soldats entrainés ? Il n'osa imaginé pareil rencontre.
Ce fut donc l'esprit agité et craintif que l'ensemble des marins passa une autre nuit au milieu de l'enfer vert. Les tours de garde se succédant sans pour autant ne jamais enlever ce sentiment de mal être palpable chez l'ensemble des membres d'équipage. Lorsque ce fut au tour de Will de rester éveillé, il ne put s'empêcher de penser que toute cette histoire de trésor et d'aventure était devenu à terme une mauvaise idée. Les marins bien loin de chez eux, et arpentant ce territoire hostile où la mort guettait à chaque pas, était vu ici par la faune et la flore comme de simple nuisibles venu envahir cette terre pour en découvrir ces richesses. Les mots d'Hélène résonnèrent alors une nouvelle fois en lui : "Malheur arrivait bien souvent aux hommes trop cupides pour accepter qu'il était venu le temps de faire marche arrière dans leur entreprise..."
Le jeune homme frissonna alors, tandis que son esprit rongé par la peur commençait à lui faire croire qu'il parvenait de temps à autre à apercevoir des formes ressemblant à des yeux, guettant le campement de fortune en restant dissimulé dans les ténèbres de la nuit.
Mais ce soir là.. Nul danger ne vint à la rencontre du groupe dirigé par Roger, et ce fut la mine maussade, et avec des poches sous les yeux, que la colonne d'aventuriers reprit la route à travers la mangrove.

Plusieurs heures plus tard, un élément vint se rajouter à l'ensemble de leur maux dans cette maudite jungle, la pluie se rependant sur la région, offrant aux hommes un sentiment de fraicheur certes bienvenue alors que l'atmosphère était jusque là poisseuse et chaude. Mais ce passage au dessus de leur tête de quelques nuages obscurs, créa également une petit bruine bien désagréable tandis que leur orientation s'en retrouva troublé, au point que Will avait la fâcheuse sensation de tourner en rond, étant persuadé que cela faisait au moins deux bonnes heures qu'il était passé jusqu'à trois fois déjà devant un arbre où il avait fait une halte pour s'y soulager la vessie. Mais n'étant qu'un simple mousse dont les compétences en cartographie étaient limitées, il n'osa interpeller le quartier-maître Roger, semblant plus désagréable que d'ordinaire depuis que la pluie s'était mit à tomber. Mieux valait éviter de se prendre une baffe du colosse.

C'est alors qu'ils aperçurent entre deux arbres immenses, les fondations d'un temple de pierre, où le chef de groupe décida de faire une halte, le temps que le climat leur soit plus favorable.
S'émerveillant devant cet édifice tout droit sortie d'un autre temps, le jeune Will s'amusa à le parcourir quelques minutes sans pour autant ne jamais quitter le champs de vision du reste de l'équipage. Si il n'y avait aucune richesse, ni aucun trésor, le jeune homme eut le loisir de profiter de quelques graffitis muraux, dont la majeur partie, trop abimés pour être correctement déchiffrés, ne purent lui offrir que ceci : N'étant sûre de rien, il avait l'impression de discerner quelques formes humanoïdes semblant rendre hommage à d'immenses lézards armés d'épées et de boucliers... Si quelques runes ressemblant à une écriture tribal était possible à observer aussi, le jeune Will était incapable de les déchiffrer ou même les comprendre à l'instant T.
Tout ceci semblait fascinant, et Will ne put s'empêcher de se demander, comment pareil temple avait pu se retrouver à devenir une simple ruine, abandonner au milieu de nul part et sans âme qui vive.
La Lustrie devait posséder une histoire des plus fascisante... Mais aussi des plus sombre.

Profitant d'un moment pour libérer ces pieds de l'humidité absorbé par ses bottes semblant trop souffrir de cette traversée à travers la jungle, Roger alerta alors le reste de l'équipage de venir le rejoindre alors qu'il fit signe à l’ensemble des hommes de se faire discret. L'expression figé sur le visage du quartier-maître ne semblant augurer rien de bon, Will blêmit lorsqu'il vit la raison de cette soudaine agitation : Des soldats Estaliens ! Sans doute membre du corps expéditionnaire les devançant de plusieurs jours. Mais alors... Pourquoi étaient ils ici ? Et surtout... Le jeune Hecker comptait au mieux une dizaine de soldats... Bien loin de la colonne de centaine de combattant que Hélène lui avait décrit avant son départ. Les soldats s'étaient ils retrouvés à devoir se diviser à travers la jungle pour quelques raisons obscurs ? Impossible d'en être sûre.

La majeur partie de l'équipage, s'emparèrent alors de leurs armes, Will faisant de même tandis qu'il se sentit faiblir sous le poids de son sabre, celui ci ne lui ayant jamais paru aussi lourds qu'en cet instant précis. Serait ce aujourd'hui ? Aujourd'hui que le destin déciderai de le tester, en le confrontant à un potentiel combat à mort contre d'autres humains, venu en cette terre pour les mêmes raisons que lui à savoir l'or et la gloire ?
Le cœur du jeune homme battait la chamade, alors que la groupe de soldat approchait inlassablement des ruines du temple. Au fond de lui, Will espérait qu'ils trouveraient une raison de faire marche arrière, mais...
Le regard du jeune homme se tourna alors vers Roger, car ici, lui seul déciderai de quoi faire : Restez caché en espérant voir la menace les dépasser... Ou bien tomber sur les soldats, pour tenter de s'en débarrasser...
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 01 juil. 2020, 22:28, modifié 1 fois.
Raison : xp : 5 / total xp : 29
William Hecker, Voie du Forban
Profil: For 8 | End 9 | Hab 9 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 9 | Par 9 | Tir 8 | Foi 0 | Mag | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_william_hecker
► Afficher le texte

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Messages : 140
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [William Hecker] L'Or et l'Orgueil des Conquistadors

Message par [MJ] Le Roi maudit »

Un éclair zébra le ciel et pendant une fraction de seconde une lumière blanche éclaira la jungle et les gueules hâves, cireuses, dégoulinantes de pluie des soldats estaliens. Au bas mot une dizaine, les forces étaient équivalentes. Mais ils avaient des piques, là où les pirates n'avaient que leurs sabres et de la poudre trempée.
Celui portant l'armure la plus ouvragée et la plus imposante tendit son bras en désignant le mur du temple. Roger et Reth ne se firent pas attendre.

Image

Les Estaliens devaient contourner le mur contre lequel s'était réfugié le groupe de pirates, durant un bref instant ils auraient l'avantage de la surprise. Surprise qui pouvait décider de l'issue de l'affrontement.
On empoignait son sabre comme si l'on craignait qu'il ne glisse au sol comme une savonnette. Le battement de la pluie sur le sol de pierre et les flaques était assourdissant. Les Estaliens avançaient en claudiquant, un après l'autre. Un éclair déchira à nouveau la canopée. Et de part et d'autre, des guerriers assoiffés de sang à l’œil jaune et aux dents cariés se regardèrent. Reth poussa un rugissement à en faire trembler le temple. Les flibustiers le rejoignirent dans le cri et la boucherie commença.
Les hommes se précipitèrent comme des loups affamés sur des moutons, des moutons en armure munis d'armes longues. Les conquistadors assez prestes pour abaisser leurs piques plantèrent le fer de leur arme dans des marins trop ambitieux. Mais pour les autres l'affrontement allait se faire en se fixant l'un l'autre. Reth fracassa le premier Estalien à sa portée tandis que Roger se retrouva aux prises avec l'homme à la belle armure.
Mais ça Will ne pouvait que l'entrapercevoir en faisant face à son propre adversaire. Ce dernier manqua de peu de le toucher avec son arme d'hast mais la finesse du jeune homme lui évita d'avoir le flanc déchiré. Lâchant sa lance pour dégainer une lame plus courte, la brute à Morion fit un pas en arrière et la pointe du sabre du Rémassien toucha l'air. Les coups dans l'eau s'enchainèrent jusqu'au premier sang, celui du Tiléen. La lame de l'Homme, plus fort, plus grand, plus expérimenté, glissa contre la sienne dans un ripement métallique avant de lui égratigner le thorax.
Mais les enseignements de la Rouille portèrent leurs fruits car le moussaillon parvint à se dégager pour frapper lui aussi. Pour derechef se refaire mordre par l'acier estalien. Le second coup fut presque fatale et lui entailla profondément le flanc droit. Le sang coula à gros bouillon sur la chemise déjà collée par l'humidité. Mais mû par la rage, la réponde de William Hecker fut une estoc directement dans la zone de l'aisselle, non protégée par le plastron en ferraille de l'Homme. La lame s'enfonça avec difficulté dans l'enchevêtrement de tendons, de cartilage, de muscle et d'os de l'épaule. L'Estalien hurla à en couvrir le son de l'escarmouche. Un autre coup lui fit lâcher son arme, et un ultime, le fit taire à jamais. Dans un fracas métallique, le corps s'effondra mollement dans la flaque ocre où se formait déjà une auréole d'hémoglobine.

Autour du jeune marin blessé, le combat se poursuivit quelques instants de plus. Les marins avaient eu l'avantage. Quelques coups de sabres achevèrent leur assaut. Pour trois des leurs qui gisaient à terre, il ne restait que deux Estaliens, cernés de toutes parts par des lames ruisselantes de sang et d'eau de pluie.

-C'est fini, cabrones !

On ligota les deux prisonniers. L'un était l'homme à l'armure ouvragée. Et tandis qu'un des marins sortit les bandages et l'alcool pour les blessés, les autres rassemblèrent les cadavres sous le préau de pierre. Déjà commençait la tâche ingrate de tout pillard : Dépouiller les morts. De leur bourse, de leurs armes, et même des plombages en or.

Jets cachés pour la petite bande de marins
Jet d'attaque du conquistador : 19 échec
Jet d'attaque de Will : 19 échec
Jet d'attaque du conquistador : 14 échec
Jet d'attaque de Will : 18, échec
Jet d'attaque du conquistador : 1, réussite critique, tu pares avec 5 mais tu perds 10 PV
Jet d'attaque de Will : 5, réussite, il réussit sa parade
Jet d'attaque du Conquistador : 8, tu pares mais tu perds 5 PV
Jet d'attaque de Will : 14, échec
Jet d'attaque du Conquistador : 2, tu échoues à ta parade, tu perds 27 PV
Jet d'attaque de Will : 1, réussite critique il échoue à sa parade et est grièvement blessé
Jet d'attaque du conquistador : 14, échec
Jet d'attaque de Will : 4, il a échoué sa parade
Jet d'attaque du Conquistador : 16, échoué
Jet d'attaque de Will, 8, il a échoué sa parade, il est mort ! :nain:
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
William Hecker
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Messages : 37

Re: [William Hecker] L'Or et l'Orgueil des Conquistadors

Message par William Hecker »

Masqué par le mur du temple, les pirates étaient à l'affût, attendant le signal de leur chef qui à tout instant, donnerai l'ordre d'attaquer les soldats Estaliens qui jusque là, ignoraient tout du danger les menaçant. Will était immobile, son esprit vadrouillant à travers les méandres de sa conscience, se pensant certes prêt techniquement pour le combat qui allait suivre, mais moralement... Ôtez la vie d'un homme... le jeune mousse savait qu'une fois que ses mains seraient recouvertes de sang, plus rien ne serait jamais comme avant...

Des trombes de pluie continuaient de tomber, tandis que l'orage illuminait de temps à autre l'obscurité oppressant de la jungle de Lustrie, illuminant par la même occasion les visages éreintés des soldats par des semaines de traversée dans l'enfer vert. Will ne voyait briller dans leurs yeux, ni la soif d'aventure, ni même celle de l'appel de l'or... Non... Ces hommes ne semblaient ici désirer plus qu'une seule chose : Quitter au plus vite cette terre qu'on disait maudite.

Dans un rugissement terrifiant Reth et Roger furent les premiers à sauter sur leur victime tandis que le reste des hommes leur enchaina le pas, dans un hurlement de rage destiné à leur donner du courage, pour réponse, le chef de la troupe de soldats impériaux hurla ces ordres malgré la surprise de l'embuscade, les hommes d'armes se mettant en position pour stopper cette première charge... Quelques secondes plus tard, la mêlée devint un bordel sans nom où chacun se cherchait désormais un adversaire.
L'humidité et la boue au sol n'aidait nullement à se mouvoir tandis que le climat presque apocalyptique, donnait à cette confrontation comme des airs de fin du monde, Will se retrouvant au milieu de la masse tandis qu'il restait stoïque, la respiration haletante, alors qu'il vivait sa première scène de bataille.
Devant lui, un soldat tomba au sol, le bras fendu en deux tandis qu'il hurla à son encontre quelques mots incompréhensibles, implorant sûrement les Dieux ou sa mère de lui venir en aide, jamais Will n'avait vu pareil quantité de sang se déverser par terre, alors qu'il recula de quelques pas, soudainement prit de panique, percutant dans le même temps un autre soldat qui, voyant que c'était un ennemi qui s'était présenté à lui, vit virevolter sa lame pour la planter dans le corps du jeune mousse, qui esquiva le premier assaut par un mouvement de retraite couplé à un peu de chance, celui ci trébuchant au sol à cause de la boue collé à ses bottes.
Pour autant, le soldat ne comptait nullement lâcher celui qu'il désigna comme sa nouvelle proie à travers cette cohue général, voulant en finir au plus vite pour soutenir le reste de ces frères d'armes, il fit alors pleuvoir nombre d'assauts sur le jeune marin, celui ci totalement tétanisé par la situation, ne répondant que par quelques esquives et autres parades acquissent auprès de Ivanka. Mais cette stratégie ne resta pas payant bien longtemps, l'épée de l'Estalien lacérant les chairs de William, goutant ainsi pour la première fois, à la douleur causé par l'acier sur la chair.


*Par tous les Dieux... Je... Je vais mourir ici... Je dois... Je dois réagir.* Pensa t'il la peur au ventre, tandis que le souffle de la mort se faisait ressentir sur sa nuque.

Son instinct de survie semblant enfin se ressaisir, il s'autorisa alors à contre attaquer, échangeant quelques passes d'arme avec le soldat, au point que dans son esprit, il imaginait que ce combat au milieu de l'enfer vert, était similaire à une séance d'entrainement qu'il avait pu faire avec Ivanka sur le pont principal de la Sirène Ivre. L'acier se percuta à de nombreuses reprises, et les deux hommes s'échangèrent quelques blessures jusque là non mortel, tout du moins jusqu'au moment où, sans doute prit de rage et l'impatience s'emparant de lui, le soldat chargea de manière inconsidéré, laissant un trou dans sa garde dans lequel le jeune Will se faufila, sa lame se plantant entièrement dans la poitrine de son adversaire, pour en ressortir de l'autre coté.
La mort s'emparant de lui, le soldat maintenant collé à Will, tenta dans un dernier mouvement d'agripper en vain la gorge de l'homme venant de l’occire, lui offrant comme dernière vision, un regard vide et plein d'effroi, qui réussi à glacer le sang du jeune Hecker.
Le corps sans vie du soldat s'écroula alors au sol, tandis que le jeune mousse restait figé devant, et que le bruit de la bataille général se fit de plus en plus faible, alors que les pirates étaient désignés comme triomphant par la destinée.

Désormais, seul le bruit de la pluie raisonnait parmi les survivants victorieux, vadrouillant désormais à travers les corps de leurs ennemis mais aussi de leurs camarades, leur faisant ainsi les poches de manière à récupérer tout butin de valeur, sordide récompense de ce bain de sang... Ainsi était la vie d'un pirate... Image bien sombre, de ces hommes qu'on aimaient d'ordinaire peindre comme des aventuriers voguant en quête de liberté sur tous les océans de cette terre.
Toujours fixé sur le corps du malheureux qu'il avait tué, Will s'écroula alors deux genoux au sol, régurgitant son repas de la vieille, alors qu'il réalisait tout juste qu'il était responsable de la mort de cet homme qui peut être, quelque part dans le vieux monde, avait une femme voire des enfants... Des rêves et des envies... Et tout cela... Will le lui avait arraché d'un simple coup d'épée... Sur le moment, il se dégouta alors qu'il savait pertinemment que le soldat n'aurait eut nul remord à le tuer pour sa part.

C'est alors qu'un autre pirate lui tapa le dos, lui expliquant d'une légèreté presque déconcertante, que cela faisait toujours ça la première fois, mais que après... Tuer quelqu'un devenait aussi commun que s'enfiler une bière dans une taverne. La vie d'un pirate était ainsi faîtes, et en plus, le code était très clair : "Celui à qui tu ôtes la vie, ces possessions deviennent alors ta propriété."
La main tremblante, il semblait donc que Will n'allait pas pouvoir échapper à la tâche ingrate de tout pillards : Le dépouillement.

► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 01 juil. 2020, 22:28, modifié 1 fois.
Raison : xp : 6 / total xp : 35
William Hecker, Voie du Forban
Profil: For 8 | End 9 | Hab 9 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 9 | Par 9 | Tir 8 | Foi 0 | Mag | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_william_hecker
► Afficher le texte

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Messages : 140
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [William Hecker] L'Or et l'Orgueil des Conquistadors

Message par [MJ] Le Roi maudit »

La pluie continuait de tomber, infatigable. À ses pieds l'homme qu'il venait de tuer gisait le regard dans le vide, son sang se mêlant aux flaques d'eau de pluie. Glaner sa pitance sur un cadavre pas encore raide, voilà à quoi on en était réduit. Autour de lui les marins s'adonnaient sans vergogne à dépouiller les hommes de leurs pièces, de leurs bottes et même de leurs dents. De la pointe du coutelas on faisait sauter les plombages en or. Celui de will lui offrit cinq pièces d'argent, un second sabre. Un casque d'acier typique des Myrmidiens et une tabatière pleine.
Alors qu'on soignait le jeune homme avec les autres blessés, l'un des marins rassembla les piques. Mieux valait pouvoir tenir la distance face aux futures créatures qu'ils croiseront.
Tu récupères 30 pv sur les 42 perdus
Les soins étaient sommaires, l'alcool brûlait la chair, les bandages étaient en tissus à voile et l'infirmier aussi aimable que Roger. Ce dernier quant à lui était devant les deux prisonniers soutenus en l'air par deux colosses. Digne des plus répugnants interrogatoires de la pègre rémassienne, le quartier-maître frappa à plusieurs reprises dans le ventre du chef. Ce dernier crachait des glaires sanguinolents rejoints par la matière indescriptible qui coulait de son nez tuméfié. Il tenait pourtant tête au supérieure de Will. Digne malgré l'état pathétique de son visage. Son armure retiré on voyait bien qu'il accusait le coup des ans. Mais à chaque fois que Roger demandait si il y avait d'autres Estaliens, où se trouvaient-ils, si ils avaient progressé dans la quête du trésor, le conquistador restait muet.
Ce n'est qu'à la lueur de la lune qu'il obtint les informations qu'il attendait. La lame de rasoir chauffée au dessus du camp fit s'effondrer la bravoure des deux malheureux. Tandis qu'une odeur immonde de chair et de poils brûlés envahissait le temple, la pluie commença enfin à cesser.
Le lendemain, c'est avec un temps humide mais dieux merci, sans pluie, qu'ils se remirent en route avec les indications des prisonniers. L'expédition estalienne s'était elle aussi divisée pour couvrir plus de terrain, mais la jungle était impitoyable, pirates comme soldats, aventuriers comme conquistadors. Tous n'était que sangs-chauds et envahisseurs pour ce nouveau monde d'or.
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
William Hecker
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Warfo Award 2020 de l'Incitation au voyage
Messages : 37

Re: [William Hecker] L'Or et l'Orgueil des Conquistadors

Message par William Hecker »

Alors qu'il était en train de dépouiller de ces biens l'homme qu'il avait terrassé, le jeune Will la main tremblante et toujours sous le choc de son acte, ne pouvait cesser de porter constamment des regards inquiets en direction des yeux du soldat Estalien gisant sans vie au sol à ses cotés. De ce qu'on lui avait dis, on se souvenait pour la vie entière de la première vie qu'on ôtait... De fait, à la manière d'une malédiction pour celui qui tuait pour des raisons comme la gloire ou la richesse, le souvenir du soldat viendrai à jamais hanter les songes du jeune marin...
Ce regard... Ce regard qu'il lui avait porté juste avant qu'il ne respire pour la dernière fois... Ce sentiment que Will avait pu lire sur son visage, ce moment où votre vie défilait devant vos yeux pour au final disparaître dans les limbes de l'obscurité du royaume de Morr... Ces yeux emplit de peur mais aussi de rage envers son assassin, comme maudissant son adversaire d'avoir été le plus fort à ce moment...

Le jeune marin frissonna alors, car si il était certain qu'il prendrai d'autres vies à l'avenir pour sa propre survie dans ce territoire hostile qu'était la Lustrie... Jusqu'à ce que la faucheuse accepte de l'emmener... Il se souviendrai à tout jamais du premier meurtre ayant souillé ses mains autrefois innocentes.

Dépouillant les cadavres et jubilant pour leur butin, les pirates rassemblèrent alors leurs morts et leurs blessés, Will n'échappant pas à la règle, il fut donc confié aux bons soins de l'infirmier de l'équipage, dont le caractère maussade n'entachait en rien les quelques talents en médecine de fortune qu'il semblait pleinement maitriser.
Horrible sensation que cela fut de se voir verser de l'alcool pure en guise de désinfectant, non sans oublier la gorgée qu'on lui conseilla de prendre pour se donner du réconfort avant de sentir l'aiguille de l'infirmier lui transpercer les chairs de manière à refermer ses plaies à l'aide de fil de pèche. Grimaçant et s'empêchant d'énoncer quelques complaintes face au peu de délicatesse dont le soigneur usait, ce passage de quelques minutes bien qu'horrible resta surmontable.

Dès lors, le quartier-maître Roger, en bon pirate qu'il était, usa de toute la diplomatie et de la persuasion dont il était capable pour faire parler les deux prisonniers qu'il avait désormais en sa possession. S'ensuivit alors de longs moments de torture, où le calme inquiétant de la jungle ne fut que perturbé par la cris déchirant de douleur des malheureux soldats.
Roué de coup pour au final se retrouver avec les chairs brûlées grâce à un bâton de fer chauffé à blanc par le feu de camp que les hommes avaient monté au sein du temple pour sécher leurs vêtements gorgés d'eau par la pluie ne cessant jamais de battre, les quelques révélations que le groupe de pirate put obtenir furent loin d'être satisfaisantes . Sans l'ombre d'un doute, Will lui même aurait pu répondre aux questions posées par Roger : Les quelques soldats qu'ils avaient tué ne devaient être qu'une infime partie du corps expéditionnaire dont Hélène lui avait parlé, quand à leur avancée dans la chasse au trésor les ayant mené au cœur de l'enfer vert... Le fait que le groupe de pirate soit tombé sur le groupe de soldat alors qu'il allait à l'opposé de leur propre itinéraire, indiquait sans l'ombre d'un doute qu'ils n'étaient pas beaucoup plus avancé que les frères de la côte.

Ce fut donc au milieu des bruits inquiétants berçant la jungle, et l'odeur de sang et de cadavre en putréfaction que le groupe dont faisait partie le jeune Hecker, put profiter d'un peu de repos jusqu’au premières lueurs du jour.

Lorsque sous les ordres de Roger, le groupe reprit son itinéraire avec un rythme plus soutenu encore que d'ordinaire suite au retard qu'ils avaient prit après leur altercation avec les soldats d'Estalie, le jeune mousse William ne put s’empêcher de rejoindre le chef d'expédition pour lui énoncer les craintes l'habitant à l'encontre du reste de l'équipage de la Sirène Ivre livré à eux même dans cette horrible jungle.


"Quartier-maître..." Balbutia t'il en sachant très bien que Roger détestait être dérangé quand il avait le nez plongé dans la carte. "Suite à notre rencontre avec ces soldats, ne devrions nous pas rejoindre au plus vite le point de rendez vous fixé avec les autres chefs d'éléments des différents groupes ? Nous avons eu de la chance de tomber en premier et par surprise sur nos ennemis... Dans le cas inverse... Peut être serions nous en train de servir de nourriture aux insectes de cette foutu jungle."

Il cru entendre Roger grogner et marmonner quelques mots dans sa barbe, mais le jeune Will se décida tout de même à continuer :

"Je sais que je ne suis membre de l'équipage que depuis peu de temps mais... Je m’inquiète pour le Capitaine, Monsieur Flint ou encore Ivanka... Voila plusieurs jours que nous vadrouillons dans la jungle sans le moindre signe de vie des autres et ..."

N'ignorant pas que Roger était exclusivement concentré sur la recherche de l'or des Conquistadors à l'instant T, l'idée de potentiellement chercher à se regrouper avec les autres saurait elle faire son bout de chemin dans l'esprit borné du quartier-maitre ?
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 01 juil. 2020, 22:31, modifié 1 fois.
Raison : xp : 5 / total xp 40
William Hecker, Voie du Forban
Profil: For 8 | End 9 | Hab 9 | Cha 9 | Int 9 | Ini 8 | Att 9 | Par 9 | Tir 8 | Foi 0 | Mag | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_william_hecker
► Afficher le texte

Répondre

Retourner vers « La Lustrie »