[Thralin Dumrolsson] Se fendre la gueule à Karak Azgal

Image
Les Montagnes sont depuis l'aube des temps le domaine des Nains : c'est là, parmi les pics colossaux et les précipices vertigineux, qu'ils bâtirent jadis d'immenses forteresses souterraines.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 123
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

[Thralin Dumrolsson] Se fendre la gueule à Karak Azgal

Message par [MJ] Le Roi maudit »

Le Dawi de la Cité déchue de Karak Ruf vaquait à une de ses occupations habituelles : S'entraîner.
Deux rangées l'une en face de l'autre, sous l'étroite surveillance d'un maître d'arme grincheux, il beugla un ordre : CHAAAAARGEZ !
Et la montagne s'ébranlait quand les nains venaient fracasser leurs armures et leurs haches d'entrainement l'un contre l'autre. C'était une vie de nain : Pour vouloir la paix, préparer la guerre, pour vouloir la vengeance, préparer l'extermination. Karak Azul était la dernière citadelle fonctionnelle et entière au sud du Mont Tonnerre : Le Karag Dron. En cela il était impératif que les nains soient préparés à la moindre incursion skaven ou peau-verte car si la forteresse tombait, toute la partie sud du Royaume des Nains était compromise. Alors que le maître d'arme décréta cinq minutes pour que les cadets puissent souffler, un autre cador à la barbe fournie entra dans la caserne :

Image

Fundrim tord-l'acier, vénérable longue barbe, pourfendeur de mille waaaghs, défenseur des Nains sous la Montagne et de leurs colonies. Il posa son regard plus dur que la roche sur l'ensemble de l'assemblée avant de déclamer d'une voix forte :
Gnutrommi ! Vous êtes l'acier encore chaud sous le marteau du forgeron ! Bientôt vous serez le tranchant implacable de la hache qui s'abat sur les ennemis des Dawis ! Aujourd'hui ce n'est pas Karak Azul qui a besoin d'acier mais nos frères de Karak Azgal ! La Cité renaissante nécessite des fiers combattants pour rétablir l'autorité dawi sur les tunnels délaissés depuis des siècles. Et c'est nous qui leur porterons assistance ! Les clans du Sud se soutiendront encore et toujours !
Les cadets se tenaient droit comme des I courtauds et trapus, c'était un honneur digne des Ancêtre eux mêmes que de contribuer à restaurer le Karaz Ankor. Un honneur qui exposait à bien des dangers, mais le plus grand des honneurs.
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
Thralin Dumrolsson
PJ
Messages : 16

Re: [Thralin Dumrolsson] Se fendre la gueule à Karak Azgal

Message par Thralin Dumrolsson »

Thralin Dumrolsson, se leva au son des marteaux sur les enclumes. Pour lui c’était un nouveau jour loin de Karak Azul. Un jour qui allait ressembler à la plupart de ceux qu’il avait passé dans Karak Azul depuis près de quarante ans, du moins c’était ce qu’il pensait. Depuis quelques années déjà une douce routine commençait à s’installer chez lui. Se lever, manger, s’entraîner, manger, faire des recherches ou patrouiller dans la citadelle, manger, finir la journée avec son clan, dormir, et c’était reparti. De temps à autre quelque chose venait troubler cette tranquillité, ce pouvait être une attaque de gobelins ou de vermines, ou bien des nouvelles de son frère cadet : Dwimmir.

Aux dernières nouvelles il était toujours à Zhufbar. Et même si ces évènements le sortaient de sa lassitude, finalement ils commençaient à tous se ressembler. Après une bonne nuit de repos et de ce que les humains nomment « petit déjeuner », le jeune nain prit la direction de la caserne. En chemin il croisa son oncle Brignor, le thane du clan Gromrilsson, ils échangèrent quelques minutes puis se séparèrent. Une fois dans la caserne l’exilé salua ses frères d’armes et s’équipa, comme d’habitude l’équipement d’entraînement était de vigueur.

La séance d’entraînement était des plus classiques : sous les ordres d’un maître d’armes les Gnutrommi devaient s’échauffer en se battant en duel à main nue puis exécuter quelques exercices à la hache et au bouclier … Classique, certes, mais efficace. C’était ce type d’entraînement qui avait permis à Thralin de rester en vie lors des combats auxquels il avait participé. Karak Azul était la dernière forteresse au sud du Karak Ankor, le royaume nain. Ainsi, il était régulièrement attaqué par des hordes de skavens ou de petites Waaaaagh. A vrai dire, il y a peu de soldats nains de métiers, seuls quelques bataillons font partis des troupes régulières, les forteresses naines ont en revanche un grand nombre d’artisans. Toutefois, lorsqu’il est nécessaire de prendre les armes chaque nain par au combat, qu’il fasse partie des troupes régulières ou non, avec les armes et les armures de son clan.

Thralin, au cœur de la mêlée combattait du mieux qu’il pouvait, imaginant derrière les barbes de ses adversaires des faces de gobelins. Ses coups commençaient à doubler d’intensité quand le maître d’armes leur demanda de s’arrêter, une pause de quelques minutes venait d’être décrétée. L’exilé s’arrêta et mis cette pause à profit pour récupérer. C’est alors qu’un nain connu de tous entra dans la caserne. Celui-ci leur expliqua que les nains de Karak Azgal avaient besoin d’assistance et que leur groupe allait être envoyé là-bas.

« -Oui mon commandant ! » Clamèrent en chœur les Gnutrommi.

Les pensées se bousculaient dans la tête du nain. L’excitation monta chez le nain, il avait déjà participé à des escarmouches et à de très rares batailles mais jamais il n’avait été envoyé aussi loin de la forteresse, d’autant plus que Karak Azgal faisait partie des forteresses perdues et participer à sa reconstruction, avec un rôle aussi modeste soit-il serait un véritable honneur. Et pouvoir participer à reconstruire le Karaz Ankor, était un honneur encore plus grand.

Puis il songea qu’il devrait faire affuter sa hache et laisser un mot à son frère au cas où il passerait par là en son absence, absence qui pouvait durer puisque Karak Azgal n’était pas tout prêt. Toutefois, certaines questions paraissaient importantes aux yeux de Thralin, c’est pourquoi, toujours au garde à vous il demanda à son supérieur :
«-demande la permission de poser des questions. »

« -permission accordée.»

« -allons nous être envoyés seuls à Karak Azgal, mon commandant ? Et contre quoi devront nous nous battre ? »
Après avoir posé ses deux questions, Thralin attendit les réponses, réponses qu’il écouterait avec attention.
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 07 sept. 2019, 14:07, modifié 1 fois.
Raison : xp : 6 / total xp : 6
Thralin Dumrolsson, voie des guerriers du haut roi
Profil: For 8 | End 9 | Hab 6 | Cha 10 | Int 9 | Ini 6 | Att 9 | Par 10 | Tir 8 | Foi NaN | Mag NaN | NA 1 | PV 70/70
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_thralin_dumrolsson

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 123
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [Thralin Dumrolsson] Se fendre la gueule à Karak Azgal

Message par [MJ] Le Roi maudit »

-Vous partirez avec moi Gnutrommi ! Nous rejoindrons les troupes de la Citadelle de Skalf ainsi qu'un détachement de rangers du Col de la Tête de Dragon ! Et pour ce qui est du combat... Les tunnels inférieurs de Karak Azgal sont encore aux mains des Gobelins de la Nuit, des grobis puants ou des skavens ! Et surtout...Un immonde nécromant utilise les corps de ceux qui sont tombés dans ses infects projets ! Vous aurez bien entendu plus de détails sur la situation de la forteresse là bas. Le départ se fera dans deux jours, à la poterne ouest. Je vous y retrouverai avec les officiers du Throng. Sur ce, je vous laisse entre les mains de votre Maitre d'arme. Tâchez de rendre fier votre roi et vos ancêtres.

Le Longue Barbe salua les jeunes cadets puis repartit. L'entraînement pouvait reprendre, redoublant d'intensité grâce à l'excitation. Karak Izril avait été une des premières citadelles à tomber, même son nom avait changé pour Karak Azgal. Désormais les nains avaient repris pied dans la demeure de leurs pairs. Le grand combat pour un Karaz Ankor restauré pouvait commencer là bas. Et qui sait...Un jour la colonie de Karak Ruf connaitrait le même sort que la Cité du Dragon.

Pour l'heure, il venait le temps des préparatifs, deux jours n'étaient rien dans la vie d'un Dawi mais ce délai écoulé, son quotidien ne serait plus le même. Il était encore tôt dans la journée quand le maître d'arme laissa les cadets repartir à leurs autres occupations. Thralin allait pouvoir profiter de ses cinquante-six heures avant le départ.
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
Thralin Dumrolsson
PJ
Messages : 16

Re: [Thralin Dumrolsson] Se fendre la gueule à Karak Azgal

Message par Thralin Dumrolsson »

Un frisson parcourut l’échine de Thralin quand il comprit qu’il allait de nouveau se mettre sur la tronche avec ces satanés gobelins de la nuit. Une nouvelle fois, il aurait l’occasion de venger les membres de son clan. Mais quelque chose l’intriguait, qu’est-ce qu’un foutu magicien, ou necrotruc, faisait dans les environs de Karaz Azgal ? il cessa vite de s’interroger. L’instructeur leur ordonna de reprendre leur entraînement, et puis, ce n’était pas à lui de s’inquiéter pour le necrotruc, tout ce qu’on lui demandait c’était d’en faire des pièces détachées si jamais il le rencontrait.

L’entraînement prit fin longtemps après. Les gnutrommis voulaient être fins prêts pour les batailles qui s’annonçaient et leur maître instructeur mis les dernières heures d’entraînement à profit pour leur apprendre deux ou trois astuces qui pourraient leur sauver la vie en situation réelle. Thralin fit le chemin du retour en compagnie de deux de ses frères d’armes : Thorvald et Alrik. Le premier était un nain de son clan qui avait à peu près son âge, le second partageait avec lui sa fascination de l’histoire des nains. Avant de se séparer ils passèrent à leur taverne favorite pour fêter leur première expédition. C’était un grand jour dans leur vie à tous. Ils étaient heureux, et quand un nain est heureux il va boire de la bière !

Bientôt c’était toute la forteresse qui était au courant de leur expédition et leurs clans respectifs ne manquèrent pas de fêter la nouvelle comme il se devait. La taverne fut bientôt remplie de nains du clan Gromrilsson, et Brignor, qui tenait à la fois lieu de thane et d’oncle à Thralin, aborda ce dernier. Ils se tinrent à l’écart un moment : tout d’abord le Thane encouragea Thralin pour sa mission, il lui dit que son père aurait été fier de lui, puis il lui demanda de veiller du mieux qu’il pourrait sur les autres gnutrommis du clan, ceux qui ferraient parti de l’expédition. Thralin acquiesça d’un signe de tête et dit à son oncle qu’il passerait le lendemain chez lui afin de lui confier une lettre pour Dwimmir si jamais il devait passer à Karak Azul en son absence. Ils parlèrent encore un moment puis Thralin retourna avec ses frères tandis que Brignor s’en retournait vers les nains plus âgés qui étaient aussi dans la taverne. Quelques heures plus tard Thralin partit se coucher.

La journée suivante passa extrêmement vite pour Thralin. Il profita de sa matinée pour s’entraîner une dernière fois avec Alrik et Thorvald. Il consacra son après-midi à se préparer. Il commença par faire son paquetage dans lequel il enfourna méthodiquement tout ce qui pourrait lui être utile et pensa à tout ce que les longues-barbes lui avaient raconté quand ils contaient leurs exploits. Soudain, alors qu’il songeait aux exploits de ses pères, il pensa à ses chroniques, il ne pouvait pas les laisser là, si jamais il ne revenait pas jamais personne ne les retrouveraient, ainsi il les confia à son oncle en même temps que la lettre pour Dwimmir. Puis, sur le chemin du retour il fit aiguiser ses armes et réviser son armure par un forgeron qu’il connaissait bien et il récupéra son équipement quelques heures plus tard. Le soir il profita une dernière fois de la taverne en compagnie de ses amis et de son clan, il fit attention à ne pas boire de trop pour ne pas manquer le départ de l’expédition.

Le lendemain matin, il s’équipa, prit son paquetage et fila, impassible à l’extérieur mais plus qu’excité à l’intérieur, vers la poterne ouest. Il rentra dans les rangs qui commençaient à se former, puis il attendit la suite des évènements …
Modifié en dernier par Thralin Dumrolsson le 15 avr. 2020, 12:04, modifié 2 fois.
Thralin Dumrolsson, voie des guerriers du haut roi
Profil: For 8 | End 9 | Hab 6 | Cha 10 | Int 9 | Ini 6 | Att 9 | Par 10 | Tir 8 | Foi NaN | Mag NaN | NA 1 | PV 70/70
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_thralin_dumrolsson

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 123
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [Thralin Dumrolsson] Se fendre la gueule à Karak Azgal

Message par [MJ] Le Roi maudit »

Presque tout Karak Azul était massé devant la porte menant au col de la tête du dragon. Dans le silence solennel des Dawi. Le jeune nain n'eut aucun mal à voir ses compagnons d'arme massés entre les deux rangées de civils. C'était les cadets, la chair fraiche des armées naines. Des vieilles barbes à l'humeur maussade presque légendaire circulaient parmi eux, ici remettant un gnutrommi dans le rang, là pestant contre les nouvelles technologies qui dénaturent le vrai combat dawi. Près de la poterne Fundrim tord-l'acier parlait à voix basse à un ingénieur. En rentrant dans le rang, Dumrolsson se retrouva à coté de Thorvald engoncé dans son armure.
Parmi les civils il y avait les femmes et les enfants des clans. C'était pour eux que les Nains partaient se battre. Pour Karaz Ankor, pour les Dawi.

Image

Il y eut un lourd chuintement et la porte commença à se soulever, laissant un flot d'air glacé s'engouffrer dans la citadelle. Le vent des montagnes passa dans la barbe de Thralin, fit vaciller les torches.
-EN AVAAAAAAANT !

Et le throng s'ébranla. Vers l'Ouest, vers la guerre, vers Karak Azgal. Le bruit du métal qui s'entrechoque, les raclements contre la pierre. Les soupirs des longues barbes. On marchait au pas, derrière l'infanterie il y avait les colonnes de matériel, les provisions. Toute l'intendance nécessaire pour la longue marche vers la cité du Dragon. Le pâle soleil des Montagnes posa ses rayons sur le visage du jeune guerrier. Devant eux se dressait le panorama du Col : Les vestiges du colossal empire dawi. Les passerelles brisées et les fortins de pierre.

Image

Alors qu'ils s'éloignaient lentement de la chaleur réconfortante de la citadelle de fer, un cor retentit depuis un fort juché sur un pan de roche. Thorvald tourna la tête vers son compagnon de route :
-Ils annoncent notre départ. Désormais c'est vers l'Ouest qu'on doit se tourner.
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
Thralin Dumrolsson
PJ
Messages : 16

Re: [Thralin Dumrolsson] Se fendre la gueule à Karak Azgal

Message par Thralin Dumrolsson »

Une fois les portes de Karak Azul franchies, le nain se retourna et regarda l’entrée de la citée qui l’avait accueillie. Il se dit que peut-être il n’y reviendrait jamais. Cela ne le chagrinait nullement. Il fallait reconquérir le royaume des nains et s’il devait donner sa vie pour que son peuple accomplisse cet objectif alors il en serait ainsi. De plus il savait sa lignée assurée par son jeune frère, Dwimir. L’apprenti ingénieur devait, en principe, se tenir éloigné des combat et sa vie ne serait que rarement en danger, et même si ça déplaisait à Thralin, Dwimir s’était trouvé une fiancée, de quoi rajouter quelques branches à l’arbre généalogique du clan Gromrilsson.

Thralin fut sorti de sa rêverie par le son d’un cor qui saluait leur départ. À ce moment-ci Thorvald lui parla et Thralin acquiesça. Oui, désormais le Throng allait quitter l’abri des montagnes qui étaient leurs et parcourir un paysage désolé et parfois peu amical ... Les guerriers marchaient au pas, au rythme imposé par les tambours de guerre. L’air semblait s’allourdir à mesure que la troupe de guerre s’éloignait de Karak Azul. Tout d’abord, il dépassèrent les fermes des leurs. Les fermiers nains leurs lancèrent des encouragements sauf les plus agés, ceux-ci avaient vu passer trop Throng comme le leur, ils savaient que beaucoup de jeunes nains périraient sans jamais revoir leur cité et le regard qu’ils posaient sur eux trahissait leur pensée.

Une fois que les fermettes furent dépassées il tombèrent sur un avant-poste au détour d’un chemin dans la montagne. Quelque temps plus tard ils en repérèrent un de loin, juché sur une corniche à plus de cent mètre au-dessus d’eux, sur un versant de la montagne. Ce scénario se répéta plusieurs fois mais à force de marcher sur les longs chemins de la grande montagne ils n’en croisèrent soudain plus. Enfin ... Ils n’en croisèrent plus en activité. En effet, plus ils avançaient, plus les ruines s’accumulaient. Ces bâtisses aujourd’hui froides et humides étaient jadis un symbole de la puissance naine. Ces avant-postes avaient pour mission d’avertir la citée en cas d’attaque par la surface, il leur fallait prévenir le Karak assez tôt pour lui laisser le temps de se préparer efficacement. Aujourd’hui, les rares postes ne suffiraient pas à alerter Karak Azul à temps, ni même à enrayer l’avancée des attaquants. Ces vestiges mirent le moral de beaucoup des nains à mal : comment songer à récupérer Karak Azgal si on était même pas fichu d’occuper ces bâtiments ? Mais d’autres, comme Thralin, se servirent de ce paysage désolé pour booster leur motivation.

Deux jours s’écoulèrent ainsi, lents, froids et déprimants. Quand le terrain devint plus plat ils croisèrent quelques bergers et leurs troupeaux, l’un d’eux était humain. Ces être étaient extrêmement rares dans les citées naines et pour certains Gnutromnis ce fut la première fois qu’ils en virent un. La première fois mais en aucun cas la dernière. Quand le troisième jour fut sur le point de se terminer, alors que le crépuscule était déjà bien entamé, l’avant garde vit au loin une cabane. Sûrement l’antre d’un autre berger. L’état-major décida de s’arrêter ici pour la nuit. Un camp fut vite dressé.

Thralin et Thorvald en profitèrent pour rejoindre Alrik, qu’ils savaient faire aussi partie du Throng. Trois jours s’étaient écoulés depuis le départ du Karak et ils n’avaient pas eu de vrais instants de repos entre temps. Après un quart d’heure de recherche ils tombèrent enfin sur lui et prirent place ensemble autour du feu qu’il occupait avec quelques autres nains. Ils profitèrent de la soirée pour se lier avec ceux qui seraient bientôt leurs nouveaux frères-d’armes. Alors que l’heure du couvre feu se rapprochait, Thralin décida de conter l’histoire de l’un des nains du clan Gromrilsson : le fameux nain Brossdur. On disait de lui qu’il avait quitté Karak Ruf pour voyager avec un groupe d’aventurier. Le nain aurait accompli moult exploits. Il aurait livré un combat titanesque face à une hydre à trois têtes, mené une guerre contre des pirates, terrassé un dragon sans ailes et réduit en cendre une île sur laquelle il était vénéré. Et ceci n’est qu’un mince aperçu des exploits du fameux nain Brossdur, l’un des plus célèbre des nains du clan. Malheureusement le nain aurait succombé face à une horde gigantesque de peaux-vertes dans une arène humaine.
Toutefois, ces « exploits » ne sont sûrement que ce que les nains du clan se seraient mis en tête à propos de ce nain assez fou pour quitter l’abri de sa montagne ... quoi qu’il en soit réellement, les compagnons avaient tous dans leurs yeux une admiration non feinte pour ce personnage presque mythologique au sein du clan Gromrilsson. Et lorsqu’ils s’endormirent enfin ils rêvèrent d’accomplir mille exploits, comme Brossdur ...
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 07 sept. 2019, 14:12, modifié 1 fois.
Raison : 6 xp / total xp : 16
Thralin Dumrolsson, voie des guerriers du haut roi
Profil: For 8 | End 9 | Hab 6 | Cha 10 | Int 9 | Ini 6 | Att 9 | Par 10 | Tir 8 | Foi NaN | Mag NaN | NA 1 | PV 70/70
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_thralin_dumrolsson

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 123
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [Thralin Dumrolsson] Se fendre la gueule à Karak Azgal

Message par [MJ] Le Roi maudit »

À l'aube, l'état-major sonna le réveil des troupes. Les jeunots à l'esprit et à la gueule pâteuse savouraient le doux son du tocsin.
Tandis qu'on rangeait le matériel, qu'on se débarbouillait et que le Sergent Fuhl Jaquettes de Métal beuglait sur les malheureux qui ne se préparaient pas assez vite à son goût, un autre cor retentit dans la vallée.
-Les Rangers arrivent !

Les éclaireurs Dawi, les singuliers pérégrins qui vivaient à la Surface afin que ceux dont le ciel était de pierre puissent dormir en paix. Tant de rumeurs couraient sur eux, sur les raisons de ce mode de vie aux antipodes de la Société Naine. Ils affluèrent tout autour du campement, silencieux, hirsutes. Dans leur efficacité habituelle les nains achevèrent de préparer leur départ et bientôt, ils furent à nouveaux alignés pour repartir sur le Col du Dragon.
Près du jeune Thralin et de ses compagnons de route, un ranger approcha et se mit dans le rang. Il sentait la résine de conifère, le tabac et la sueur. Il semblait plus sec, plus usé qu'eux. Comme une sculpture que les éléments auraient ternis.

Image

-Salutations, mon nom c'est Nolf.

On sonna le début de la Marche et comme d'un seul Dawi, les troupes marchèrent vers le Ponant, et Karak Azgal.

-On a scruté la route jusqu'à Azgal, les grobis se tiennent à carreaux en ce moment. D'ici quatre jours on devrait arriver. J'espère que vous avez hâte, avec les Umgi qui s'aventurent vers ici, la ville est une poudrière...Et vous, vous êtes les mèches.

Le paysage se délestait des ruines pour céder la place au plus grand des Architectes : La Nature. Les vastes vallées, les pics couverts de glace éternelle. Dans un monde de guerre et de lutte perpétuelles, même les plus guerriers des nains restaient sans voix face à la sérénité des Montagnes du Bord du Monde.

Image
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
Thralin Dumrolsson
PJ
Messages : 16

Re: [Thralin Dumrolsson] Se fendre la gueule à Karak Azgal

Message par Thralin Dumrolsson »

Les rangers les avaient rejoint. Cela signifiait que le Throng se rapprochait de Karak Azgal ... mais avant cela ils allaient encore devoir marcher plusieurs jours. Le paysage changea du tout au tout. Fini le fantôme de civilisation qui les accompagnait jusqu’alors, ici nulle ruine naine, aucune ferme, seulement une région sauvage qui leur semblait hostile.

Dans la matinée ils passèrent devant les restes d’un camps orc. Nolf, un ranger que le petit groupe de nain avait rencontré le matin même, leur expliqua que les nains avaient débusqués les peaux vertes qui terrorisaient la région et l’avaient incendié. Il leur expliqua que maintenant que les nains avaient remis la main sur Azgal ils avaient décidé de sécuriser la route qui y menait depuis Azul, et par conséquent ce ne serait pas le seul vestige de campement qu’ils pourraient voir avant d’arriver au terme de leur voyage. Aussi il leur expliqua que les rangers patrouillaient dans les environs et qu’aucune escarmouche avec une tribu orc ne devrait avoir lieu.

Le reste du voyage se fit de la même manière que lors des jours précédents : une marche au pas régulier accompagnée du son des tambours. Et comme prévu, aucune attaque des peaux-vertes. Nolf leur expliqua une partie des choses à savoir du terrain sur lequel ils se trouvaient. Quelle plante était comestible, où trouver les terriers de tel animal ou encore repérer les excréments de tel autre ...

Le reste du voyage ne parut pas monotone au jeune Thralin, il savait que l’heure du combat approchait, il le sentait au plus profond de ses entrailles. Bientôt ils aperçurent l’imposante montagne qui abritait Karak Azgal. Et plus celle-ci se rapprochait, plus Thralin sentait l’heure venir où il pourrait caresser la peau des horreurs qui vivaient dans les tréfonds d’Azgal avec sa douce hache de combat ...
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 07 sept. 2019, 14:13, modifié 1 fois.
Raison : xp : 3 / total xp : 19
Thralin Dumrolsson, voie des guerriers du haut roi
Profil: For 8 | End 9 | Hab 6 | Cha 10 | Int 9 | Ini 6 | Att 9 | Par 10 | Tir 8 | Foi NaN | Mag NaN | NA 1 | PV 70/70
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_thralin_dumrolsson

Avatar du membre
[MJ] Le Roi maudit
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 123
Profil : FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Autres comptes : Piero Orson (PJ);Maroufle [RP Libre]

Re: [Thralin Dumrolsson] Se fendre la gueule à Karak Azgal

Message par [MJ] Le Roi maudit »

Alors que les Dawi progressaient vers l'Aval, un cor sonna. La Citadelle de Skalf était en vue. Enfin.
La plus grande cité Naine de la Surface s'étendait face au régiment, au delà de la descente sinueuse piquetée d'arbustes et de roches. Les cheminées fumaient des forges et des tavernes. Même d'ici on se sentait...Apaisé. Les Remparts décorés de dragons, les temples qui s'élevaient avec orgueil, même les modestes maisons des Nains les plus humbles étaient taillés dans la pierre la plus noble de la montagne.
-Bienvenue dans la Ville du tueur de Dragons les gars.

Dans la descente, les recrues pouvaient apercevoir les tours de guet, les avant-postes solitaires, miroir de ceux de Karak Azul. Des sentinelles les saluèrent ainsi que de la main d’œuvre humaine, détail singulier pour les Gnutrommi qui pour la plupart n'avaient connu que l'autarcie des montagnes.
Bientôt, le régiment fut rassemblé devant les imposantes portes. Deux immenses têtes d'illustres ancêtres soutenaient l'infrastructure.
Les portes s'écartèrent dans un chuintement de pierre, laissant place à un autre régiment de nains. La Garnison de Karak Azgal.
Le Capitaine était un Longue-Barbe dont la barbe rousse grisonnait, celui ci étreignit Fundrim avec protocole.

Image

-Je vous souhaite la bienvenue à la Citadelle de Skalf mes frères ! Le Roi Thorgin Tueur de Dragon veux voir ceux qui viennent en renfort à notre modeste armée dans la lutte contre les ennemis des Dawi.

Le Capitaine pivota sur ses talons et les soldats du Dragon s'écartèrent en deux groupes ordonnés. En suivant le capitaine, la troupe de Thralin pouvait voir les baraquements à leur droite où ils crècheraient sûrement. Les demeures des familles nobles de la ville. Le Marché de la Place de Pierre s'était stoppé brusquement pour observer passer les soldats. Nains, Humains halfelins et autres individus exotiques observaient avec un silence d'ordre les rangers et les soldats qui marchaient vers l'imposant donjon de Skalf. Un dragon ailé en or s'élevait sur le pinacle, semblant toiser la foule massé en contrebas. Le donjon disposait de ses propres remparts. Les gardes royaux restèrent impassibles tandis que les Dawi avancèrent jusque dans la Salle des Doléances du Roi.

Image

Le roi se leva de son trône taillé dans le crâne du Grand Ver Graug, Thorgin Tueur de Dragon Skalfson. Le vieux roi était aigri, meurtri par les années à se battre dans les profondeurs de la Cité aux Joyaux. C'était un seigneur sous la Montagne, dur comme la pierre, mortel comme l'acier.

Image

-Je vous vois devant moi, fils de Karak Azul, des citadelles du Sud. Notre peuple a bien souffert au cours des millénaires mais aujourd'hui notre Frère Belegar œuvre à la reprise de Karak aux Huit Pics, le Haut Roi Thorgrim raye les Rancunes dressées dans le Dammaz Kron. Et nous...Nous nous battrons pour Karak Azgal. Écraser les vermines qui se cachent dans les profondeurs !
Son œil mort s'agita dans l'orbite.
-Le Capitaine Kragdin Rorganson vous donnera vos affectations. Pour ce soir, festoyez mes frères. Car la Guerre reprendra bien trop tôt.
La gloire...Le pouvoir...La Légende...L'Estalie ! À tout prix...

Avatar du membre
Thralin Dumrolsson
PJ
Messages : 16

Re: [Thralin Dumrolsson] Se fendre la gueule à Karak Azgal

Message par Thralin Dumrolsson »

La route qu’il avait fallu parcourir pour atteindre Karak Azgal avait quelques peu fatigué Thralin. La troupe avait marché plusieurs jours en faisant peu de pauses. C’est pourquoi, après avoir été accueilli par le seigneur de la cité les compagnons et lui s’empressèrent de laisser leur paquetages au baraquement qui leur avait été attribué, puis ils se mirent en quête d’une bonne taverne où ils pourraient passer une bonne soirée. Ils entendaient par là passer la soirée à boire, à manger, à fumer, à rigoler, à chanter et à insulter toutes les races et autres monstruosités du Vieux Monde.

Et c’est exactement ce qu’ils firent.

Une fois sortis de le leur caserne ils se firent indiquer une taverne convenable qu’ils rallièrent à la vitesse du vent. Ils furent bien accueillis par les locaux : enfin, voilà de vrais nains, et pas du vulgaires aventuriers, qui étaient venus les débarasser une bonne fois pour toute de toutes les horreurs qui peuplaient les sous sols de la cité.

La taverne se remplissait peu à peu. Bientôt un autre groupe de guerriers arriva, ils faisaient tous partie de la troupe de guerre venue de Karak Azul. Les habitués leur payaient à boire et à manger tandis que les Gnutromnis racontaient leur voyage et que Nolf, qui les avaient rejoins un peu plus tard contait certains de ces exploits.

Les Gnutromnis restèrent une bonne partie de la soirée dans la taverne et finirent par retourner tant bien que mal vers leur baraquement. Bien sûr ils se déplaçaient avec grand bruit. Au début ils craignaient de réveiller toute la caserne mais ils s’aperçurent que rares étaient ceux qui n’étaient pas dans le même état qu’eux ...
Modifié en dernier par [MJ] Le Roi maudit le 20 févr. 2020, 10:40, modifié 1 fois.
Raison : xp : 2 / total xp : 21
Thralin Dumrolsson, voie des guerriers du haut roi
Profil: For 8 | End 9 | Hab 6 | Cha 10 | Int 9 | Ini 6 | Att 9 | Par 10 | Tir 8 | Foi NaN | Mag NaN | NA 1 | PV 70/70
Lien Fiche personnage: wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_thralin_dumrolsson

Répondre

Retourner vers « Les Royaumes Nains »