[Ulricht] Une tête connue!

Les Principautés Frontalières ou les Royaumes Renégats, ont toujours été le théâtre d’innombrables batailles, guerres, conquêtes et défaites. La plupart des habitants des Principautés s’accommodent néanmoins de la situation, dans ces contrées où le moindre manant peut devenir roi en un jour pour connaître une mort ignoble le lendemain.

Les forêts des Principautés Frontalières regorgent de gobelins des forêts, d'elfes sylvains, etc. A proximité se trouve Barak-Varr, et les célèbres Pics Sanglants, remplis d'Orques.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Reiksmarshall
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 55

Re: [Ulricht] Une tête connue!

Message par [MJ] Reiksmarshall »

Ses ordres furent donnés, Madrelo et Thierry se mettèrent immédiatement en marche. On pouvait voir que Madrelo était un peu déçu d’apprendre que l’éxistence d’une maison close était à prohiber.

Ulricht quand à lui se dépêcha de chercher une bonne barque afin de mener la sienne.
En s’informant auprès des bouseux de la bourgade, il apprit qu’il en restait encore une, quelle coïncidence ! Toutefois, on luit avertit alors qu’elle était tenue par un Halfling dûr en affaire. Les gens le surnommait « La Teigne » parce que plus d’un client potentiel avait tenté de s’imposer physiquement avant de se prendre un poignard dans le genou suivit d’une pierre de fronde dans les dents. Le Halfling savait donc très bien se défendre, profitant du fait qu’il était facilement insignifiant aux yeux des autres races et qu’on sous-estimait souvent les semi-hommes. N’oublions pas que ce sont des opportunistes chevronnés qui savent comment « créer » des opportunités. Mais il ne faut pas oublier qu’en affronter un revient quand même à tabasser un nourrisson à l’aide d’une bonne vieille batte.

« Alors, on cherche un moyen de transport pour aller…où souhaitez vous aller d’ailleurs ? »
Ulricht précisant à peine sa destination, le semi-homme se tenant face à lui l’interrompit :
« Ce sera 3 couronnes, y a plus beaucoup de gens qui passent par ici, la concurrence est très rare donc il est normal que j’en profite. Et puis, je pourrais bien vous donner un tuyau sur un coup à prendre dans la prochaine ville. La traversée nous prendra la journée mais il devrait pas y avoir de soucis, ce sera juste long et ennuyant.» dit alors l'Halfling aux côtés de deux gorilles lui faisant office de gardes.
Jet de CHAR pour tenter d’obtenir un bien meilleur prix :
CHAR d’Ulricht : 12
Résultat du jet : 3
réussite
Des mots bien glissés, des tournures bien adaptées, des phrases bien construites et bien huilées permettaient à Ulricht de réduire le prix de la traversée à 4 pistole d’argent par personne. Quel affaire !
4 pistole d'argents retirées de l'inventaire


Ils embarquèrent dans la barque, et le voyage était lancé.
La traversée fut en effet ennuyante.
Même pas une attaque surprise pour pimenter le tout. Que c’était chiant !
Pourquoi la vie elle même devait être aussi stagnante et routinière ? Pourquoi ne pouvait-on avoir ce pétillement constant, l’aléatoire gouvernant notre train de vie !
Quelque chose ! N’importe quoi pour briser ce calme insupportable et lassant !

Jet caché
Et pourtant…rien. Que dalle, niet. Rien d’autre que le son de l’eau et de ce qui s’y trouve en dessous et barbotant calmement.

Ça dura toute une journée, on aurait pu en mourir d’ennui.
Ils arrivèrent finalement au lieu voulu : une autre bourgade quelconque au nom négligeable, signe que ce voyage n’allait pas tarder à toucher sa faim.
Il allait faire nuit, la fraicheur du soir volait au sol boueux les dernières caresses de chaleur qui lui restait. Ce voleur d'Halfling compta les pièces qu'il avait gagné et tourna les talons en redistribuant leurs parts à ses deux gorilles. Il salua Ulricht et sa clique d'un bon vieux "un plaisir de faire affaire avec vous !" tout en affichant un large sourire mesquin ou espiègle: avait-il en réalité gagné ? C'était le chic de ces gens durs en affaires: c'est toujours après la transaction qu'on se demande si on a vraiment fait une affaire ou si on s'est fait avoir sans s'en rendre compte.
Il y avait deux auberges de disponible : le ragondin perdu, une auberge plutôt réputée et bien entretenue mais certainement chère et une autre auberge qui n’avait apparemment même pas le luxe d’avoir un quelconque nom.

Et Ulricht dans tout ça ? On pouvait s’attendre à ce que quelque chose en plus se déroule, mais il n’y avait vraiment pas grand chose qui bouge.
Par l’architecte ! Comment vivre pouvait-il être aussi ennuyant ?!
En avant, ensemble vers la victoire ! Au nom de notre empereur, de Sigmar et du marteau !

(Compte MJ de Galfric Lawmaker et Hinzuo-Ashino Daimatzu)

Répondre

Retourner vers « Les Principautés Frontalières »