[Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

La Sylvanie inspire la peur dans le reste du Stirland. Depuis la sombre ville de Tempelhof, qui n'a pas eu de prêtre de Morr attitré depuis 800 ans, jusqu'aux contreforts des Montagnes du Bord du Monde, entre le bief de l'Aver et le Stir, la plus grande région du Stirland est un lieu de terreur et d'obscurité. On dit que les fantômes y évoluent en toute impunité à la nuit tombée parmi les collines Hantées et que l'épais brouillard des bois sylvaniens emprisonne parfois les âmes, les obligeant à y errer à jamais. La portion orientale de la province est la plus désolée, là où d'anciens châteaux noirs sont juchés sur leurs pics escarpés comme des vautours scrutant les villes en contrebas.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 289

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Test de situation : 12, 20 (deux semaines de recherches)

Recherche de Necros, Frank et Adrian  :
Apprentissage du sort « Illusion de vie »(uniquement Necros) et Expérience de création d'objet magique majeur « collier “falsum vitae maledicere” »
Necros (Jour)
S1 (Recherche) : 6 (réussite 12 degré de réussite)(3 pour le sort et 9-4 = 5 pour la recherche)
S2 (Recherche) : 3 (réussite de 15 – 2 => 13)
Necros (Nuit)
S1 (Recherche) : 20 (Échec critique ! Augmentation de +10 du temps de recherche)
S2 (Recherche) : 3 ((réussite de 15 – 2 => 13)
Frank
S1 (Recherche) : 17 (réussite de 1 – 4 => 0 (minimum)
S2 (Recherche) : 6 (réussite de 12 – 2 => 10 )
Adrian (malus de -2 en Mag, car ne parle pas le magikan necromantique)
S1 (Recherche) : 4 (réussite de 8 – 4 => 4)
S2 (Recherche) : 11 (réussite de 3 – 2 => 1)
=> Necros apprend le sort d’illusion de vie, gain de 46 pdr et augmentation de +10 pdr du temps de recherche => 46/160

Travail de Rallah : caché
=> Emprunt de 300 Co
=> Augmentation de 1 de l'intérêt extérieur
=> Amélioration du laboratoire à « Bon » (-600 Co)
=> Emprunt de 100 Co
=> Augmentation de 2 de l'intérêt extérieur

Travail de la « Team des Ombres » en surveillance : caché
=> Information d'espionnage supplémentaire

=> 2 semaines passent
=> Diminution de 4% l'attention extérieure
Necros et ses deux nécromanciens se mirent rapidement au travail. La tâche était complexe, car il ne s'agissait pas de simplement permettre le contrôle poussé de l'entité, elle devait pouvoir servir de catalyseur pour la magie ! De plus, aucun des sorciers présents ne connaissaient le sort, ce qui rendait le travail d'autant plus délicat, c'est d'ailleurs ce à quoi le nécrarque décida de remédier en premier lieu. Par rapport aux nombreux sorts et maléfice qu'il avait appris, il s'agissait là d'un jeu d'enfant ! En seulement 28h de travail précisément, il avait totalement appris ce simple sortilège, apportant à ses disciples sont immenses savoir ! Enfin... tant qu'il était face à eux... Car une nuit de la première semaine, tandis qu'il testait une série de mots de pouvoir pour en calculer les effets, Necros eut la désagréable surprise de voir l'ensemble des parchemins d'une de ses tables prendre feu... Un joli feu violet... Avec des yeux et des plumes... Maudis Tzeensh ! Il s'était joué de lui ! Heureusement, cela n'eut pas beaucoup d'incidence sur l'intégrité du laboratoire et hormis la perte de travail déjà effectué en même temps qu'un peu d'orgueil du nécromancien.

Le lendemain matin, ni Frank, ni Adrian n'osèrent ou ne voulurent dire un mot sur le pourquoi de cette table calcinée et tous reprirent leur travail comme si de rien n'était. Toutefois, les documents brûlés étaient ceux sur lesquels Frank écrivaient ses notes, ainsi, pour lui, la semaine fut fort peu productive... Mais Necros pouvait-il le lui blâmer ? Le nouveau disciple du sorcier peinait fortement à trouver des informations importantes dans les nombreux grimoires du nécromancien. En effet, ceux-ci étaient souvent écrit dans une langue qu'il ne connaissait pas. Malgré tout, il apportait sa maigre contribution à la lourde mission du trio.

La semaine suivante commença sous une bonne nouvelle. Rallah avait emprunté de l'or à un quelconque usuriers de la cité des damnées et grâce à cela, il avait pu acheter du matériel de qualité supérieur pour le laboratoire de son maître qui ouvrit sans doute comme un enfant ouvrant ses cadeaux de Nowel les caisses apportées par les hommes de l'arabéen. Ainsi équipé, les trois chercheurs purent avancé avec moins de crainte et en pouvant pratiquer des expériences qui n'auraient pas été possible jusqu'alors ! Necros et Frank avançaient à pas de géant dans la confection de l’artefact, aidé comme il le pouvait pas Adrian qui se chargeait surtout de nettoyer le matériel utilisés, de ranger les grimoires à la place de son maître ou encore de préparer à manger à Frank.

Le vampire pouvait de mieux en mieux comprendre ce sur quoi il travaillait, le collier, qu'il avait appelé sobrement « falsum vitae maledicere qiladae », serait un objet très puissant. Car il ne devait pas rompre le lien à la moindre attaque contre le porteur comme le ferait normalement le sort. De plus, la portée devrait être la plus longue possible, sans quoi il perdrait tout intérêt pour le vampire. Et finalement, il devait apporter la possibilité de manipuler les vents pour que Necros puisse accomplir des sortilèges. Les premières découvertes avaient déjà éclairci fortement ce dernier point, ainsi, il était devenu évident qu'un artefact seul ne pouvait pas permettre une telle chose, le porteur devait donc, en plus d'être un mort-vivant majeur, être une créature douée d'un certain don. Grâce à cela, on se passait de devoir contrôler la magie en contrôlant la magie, ce qui était logiquement quasiment impossible, le serpent se mordant la queue. En disposant d'un mort-vivant déjà capable de s'exprimer, un revenant ou un roi-revenant par exemple, on supprimait également le besoin de parler via la magie et donc encore une fois de devoir manipuler la magie en utilisant déjà un spectre magique déformant. Un dernier problème avait été relevé, car en utilisant un hôte, la maîtrise de la magie en serait altéré et par conséquent, peu importe la puissance d'un sorcier, il ne pourrait pas se servir de plus que ce que l'hôte pourrait supporter, la puissance des sorts que la marionnette pourra lancer sera donc grandement réduite par rapport à ce que pourrait faire son « marionnettiste ».

Le vampire était sans doute en pleine réflexion quand Rallah arriva près de lui. Il portait comme la dernière fois de nombreux documents, un de ses soldats d'élite en apportant d'autre avant de s'éclipser. Dans une de ses mains, le guerrier portait également une boite en bois noir comme la nuit. Des armoiries de la famille des Von Eisschloss étaient gravés sur le couvercle et un petit mot y était également attaché.

Une chauve souris géante a déposé ça... sur le corps d'un garde qu'elle a charcuté avant de partir.

Il déposa le coffre à l'intention du nécrarque qui pouvait sentir l'immense puissance contenu dans l'objet. En regardant le parchemins, Necros put lire :
Salutation,
Ceci est un humble cadeau pour vous témoigner un respect
que mes infants ne semblent pas avoir su vous témoigner.
Je vous prie de bien vouloir pardonner leurs comportements.
Dans l'espoir d'une entente plus propice et de vous rencontrer
personnellement pour évaluer l'avancement de votre recherche.

Bien à vous,
Comte Isavimir Von Eisschloss
Après quoi, il ouvrit peut-être le coffret pour y découvrir un talisman posé sur un écrin fait en peau humaine. La puissance était prodigieuse et irradiait dans toute la pièce. À côté de lui se trouvait un petit carton sur lequel il était écrit « Amulette de Terreur, un usage possible par semaine ». Un cadeau diplomatique des plus précieux... Mais qui allait imposé un choix pour le nécrarque qui portait déjà un artefact du même type ! Or, fin artisan de ce genre d'objet, il savait pertinemment qu'on ne pouvait pas en porter plus d'un seul à la fois du même genre. Sans quoi, la magie risquait de s'entremêler, neutralisant les effets des enchantements ou pire... les perturbant à tel point qu'ils explosaient en emportant leur porteur dans une gerbe de flamme magique ! Un destin bien triste qu'il ne désirait sûrement pas rencontrer !

Mais Rallah ne lui laissa pas le temps de trop contempler son nouveau jouet, dévoilant encore une fois une carte, plus réduite cette fois-ci. Il s'agissait visiblement d'une ferme fortifiée ou d'un hôtel relais ? Le seigneur de guerre répondit à cette question de lui-même :

-Nous avançons dans notre plan d'attaque, la fille du Margrave semble être la cible toute désignée pour nous. Elle est son enfant chéri et d'après des rumeurs, il aurait même refusé un mariage plus que profitable pour lui, car sa fille n'aimait pas le prétendant et qu'il désire lui permettre un mariage d'amour... Quelle connerie, m'enfin, c'est bien pour nous. Cela étant dit, comme vous nous l'aviez demandé, l'elfe et le sorcier ont surveillé les routes et mes espions ont étendu leurs toiles pour veiller à ce que l'on soit informé si le prêtre arrivait... Et c'est bien le cas ! Enfin... plus exactement, il est là depuis un moment, mais il n'est pas trop pressé d'aller se perdre dans un fief et il préfère profiter de la bonne chair dans une auberge de relais située sur une route importante de la région à deux jours de marche de la forteresse du Margrave et à une journée d'ici. Comme tous ces genres d'établissement et comme vous pouvez le voir sur ce plan, la taverne est fortifiée. Le gros bâtiment au nord est le « lieu de vie » à proprement parlé. Il y a plusieurs chambres, la cuisine et forcément la salle de réception. En bas, le bâtiment à gauche, c'est l'écurie et à droite, la grange où ils stockent les bêtes et le foin ainsi que leur provision.

Il chercha dans ses papiers puis, trouvant ce qu'il voulait, il ajouta :

-En terme de défenseurs, il y a toujours une dizaine de soldats, des mercenaires, armés de lances, épée et pistolet. À cela vient s'ajouter les occupants ainsi que les visiteurs réguliers. Mais aussi, les sept gardes escortant notre prêtre. Il y a parmi eu un mec que vous aller pas aimer... Un chasseur de vampire à se qu'on dit. Il y a également un chevaliers, son écuyer et quatre soldats réguliers. Donc, on ne rentrera pas là dedans sans perte, sauf si on se la joue fine en s'infiltrant avant et qu'on tape vite et bien. Mais la principale question que je vous pose, c'est de savoir si vous préférez qu'on attaque pour éliminer le prêtre tout de suite ou si on attend calmement qu'il se décide à bouger ?
Image
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Monster Vieux Monde 2020
Monster Vieux Monde 2020
Messages : 229
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

Pour l'aider dans le commencement de ses recherches, le nécrarque décida d'apprendre le sortilège d'Illusion de Vie. Il lui fallut à peine un peu plus d'une journée, Ahmôsis mémorisant le concept et les formules du sortilège en un temps record. Avant d'imaginer la réalisation du collier falsum vitae maledicere, Necros n'avais jamais vu l'utilité d'apprendre ce sort. Mais maintenant qu'il en testait les effets, il se rendit compte de nouvelles opportunités qui pourraient s'avérer très utiles à l'avenir.

Les recherches se déroulèrent correctement, les trois nécromants combinant leurs efforts de jour et le vampire approfondissant de nuit. Il y avait toujours un gros problème de matériel, mais cela n'empêchait guère l'avancement du travail. Certes moins efficaces, Frank et Necros étaient assez maître dans leur domaine pour passer outre ces handicaps.

Mais c'est vers la fin de la première semaine, alors que le silence de la nuit régnait, qu'un événement vint perturber considérablement l'avancée des recherches. Necros approfondissait toujours plus les idées découvertes pendant la journée, harmonisant l'ensemble pour que le travail abattu par chacun soit correctement combiné. Mais alors qu'il creusait un sujet particulièrement brumeux, il se sentit partir sur des eaux inconnues, dangereuses. Cela n'arrêta en rien le nécrarque qui, curieux et inventif, se sentait sur le point de faire une découverte capitale.

Ahmôsis s’engouffra donc de plus en plus loin dans ce tunnel de savoir inconnu, faisant fi de toute prudence et se rapprochant de cette lumière de connaissance qui lui tendait les bras. Alors qu'il s'apprêtait à la saisir, la lumière se dissipa, laissant place à un immense œil sondant son esprit. Brusquement, le vampire sentit les murs du tunnel se resserrer autour de lui, une aura monstrueuse qu'il que son imprudence l'avait fait ignorer. C'était un piège! Tendu par le Grand Instigateur lui-même! Pris de panique, Ahmôsis se rétracta, regagnant la terre ferme immédiatement.

Si ce n'était sans son habile contrôle de sa propre énergie vitale, Necros serait resté enfermé à jamais dans les griffes du Maître du Destin. Mais ce dernier n'avait pas dit son dernier mot, carbonisant de ses flammes bleues (marque de sa signature) une grosse partie des recherches effectuées par le nécrarque. Mais Ahmôsis ne s'en énerva pas, bien trop secoué par l'expérience qu'il venait de vivre. Le lendemain, Frank et Adrian purent remarque que leur maître restait étrangement silencieux et distant. Avait-il brûlé les recherches parce qu'elles ne le satisfaisaient pas? S'écartait-il de ses disciples pour se retenir de déchaîner sa colère sur eux? La vérité était si loin.

Aucun autre incident ne vint perturber le travail des nécromanciens durant la semaine qui suivit. En revanche, un élément fort bénéfique leur permit d'avancer plus efficacement : Rallah était venu apporter du nouveau matériel pour améliorer le laboratoire! A présent, ils ne manquaient de presque rien. Certes, le laboratoire n'était qu'une décharge informe comparé à celui de la crypte de Naasthact, Ahmôsis sentant ses larmes de sang tripler d'ampleur à cette pensée. Mais c'était largement suffisant pour l'instant. Il ne restait plus à l'arabéen qu'à réunir les fonds pour améliorer la bibliothèque à présent.

Necros n'avait imaginé le concept de ce nouvel artefact que pour se préparer à l'assaut de la forteresse du Margrave. Mais tandis qu'il s'investissait toujours plus dans le projet, il comprenait la réelle puissance qu'offrirait le collier, ainsi que ses opportunités. Le vampire pourrait réellement être dans deux lieux différents à la fois, sans pour autant exposer sa propre personne. Certes, son pouvoir magique serait énormément réduit au travers d'Abydos, mais le simple fait de pouvoir lancer des sortilèges par son biais était inédit!



Avant même que Rallahquatil ne signal sa présence, Necros l'avait déjà senti. Ou plutôt, il avait senti ce qu'il tenait entre ses main. Un pouvoir terrible et inconnu qui mis immédiatement le nécrarque en alerte. Tel un chat feulant, il se cabra et prix du recul, signalant à son lieutenant de garder ses distances. Ce fut donc l'arabéen qui lut à voix haute le mot attaché au coffret. Note de la part du comte Von Eisschloss même, elle témoignait d'un certain respect envers Necros et offrait un présent pour célébrer leur collaboration.

Cela ne suffit pas à totalement dissoudre la méfiance du vampire. Il ordonna à son lieutenant d'ouvrir lui-même la boîte, à bonne distance et de l'incliner pour en dévoiler le contenu au nécrarque. De loin, ce dernier put déjà comprendre une partie du pouvoir de l'artefact et en conclut qu'il serait sans danger. Tout en restant prudent, Ahmôsis se rapprocha pour contempler sa nouvelle possession de plus prêt et remarqua le petit panneau. Les informations étaient claires : l'Amulette avait le pouvoir d'instiller la terreur dans le cœur des ennemis de Necros.

A présent totalement subjugué, Ahmôsis se saisit du collier pour en observer la moindre manufacture. C'était un véritable chef d'oeuvre! Il se refusant pourtant de l'enfiler immédiatement, son expérience avec la tunique de l'Esprit Trompeur lui ayant servi de leçon. Il n'eut cependant pas le temps de se lancer dans une étude approfondie de l'objet, Rallahquatil exposa l'avancée de l'espionnage pour le kidnapping d'un enfant du Margrave.

Le nécrarque ne comprit rien à cette histoire de "mariage" et encore moins à sa signification quant à l'amour que portait le père à sa fille. Si ce dernier point d'ailleurs, Rallahquatil semblait presque aussi dubitatif. Mais le vampire n'insista pas, considérant qu'il valait mieux laisser l'analyse des sentiments à une personne aussi porteuse de cette maladie. La cible était donc définie, mais une nouvelle couche venait s'ajouter à la difficulté de la tache : le prêtre était bien en chemin pour la forteresse, ou du moins s'était-il égaré dans son voyage. Rien ne permettait de définir quand il se déciderait à quitter cette auberge fortifiée.

Necros fut d'abord tenté d'attendre que la troupe ne quitte l'auberge pour leur tendre une embuscade dans un lieu moins fréquenté, mais la distance poserait problème. Le temps que les espions ne préviennent le vampire du départ du prêtre, ce dernier n'aurait pas le temps de déployer ses troupes pour le réceptionner. Dans ce cas, pourquoi ne pas mettre une troupe de morts vivants pour surveiller constamment l'auberge? Peu discret et même si c'étaient les esprits qui se cachaient, ils risquaient de se faire repérer par le prêtre de Morr. Car c'était bien là le problème et la raison principale pour laquelle Ahmôsis voulait cueillir sa proie avant qu'elle ne rejoigne la forteresse : attaquer un prêtre de Morr avec des morts-vivants serait fort peu avisé.

Le nécrarque avait partagé tout son débat intérieur avec Rallahquatil pour qu'il comprenne le cheminement jusqu'à sa décision. S'il avait d'abord opté pour une infiltration de l'auberge, l'idée de faire entièrement confiance à Schatten et Delgu pour ce travail lui posait toujours problème. Tout risquait de mal tourner, le nombre de personnes présentes augmentant exponentiellement le risque de se faire repérer. S'il n'appréciait guère Delgu et Schatten depuis leur impardonnable échec, le nécrarque avait bien conscience de leur utilité. Les sacrifier de la sorte serait une perte énorme pour les finances de la forteresse. Il faudrait donc prévoir un plan de secours.


Les attaquer dans l'auberge nous semble dangereux, mais au moins nous saurons quand l'attaque aura lieu. Pourquoi ne pas infiltrer le domaine? Plusieurs soldats d'élite pourraient se faire passer pour de simples voyageurs, commerçants ou mercenaires indépendants les uns des autres. Schatten et Delgu tenteraient d'infiltrer et d'assassiner le prêtre, mais aussi le chasseur de Tout si possible. Si les choses venaient à mal tourner, alors ils auraient des hommes sur place pour terminer de souffler les lanternes.

Une diversion pourrait aussi être utile, comme mettre le feu à un bâtiment. Mais cela risquerait de mettre le prêtre et sa troupe sur leurs gardes. Or, profiter de la faiblesse du sommeil pourrait être encore plus efficace.

Nous pourrions aussi attirer la troupe à l'extérieur en faisant courir la rumeur d'un spectre ou d'un autre danseur/pantin terrorisant les environs. La gloire, l'argent, l'amour... quelque chose les motiverait peut-être à partir en quête. Nos hommes pourraient donc leur tendre une embuscade dans un lieu choisi à l'avance.


Un spectre ne suffirait peut-être pas à motiver la troupe, la Sylvanie débordant de morts-vivants se promenant presque librement sur ses terres. Il faudrait faire peser la rumeur de quelque chose de bien plus puissant et terrifiant. Un épouvantail peut-être? Mais Necros attendait les commentaires de Rallahquatil pour cette proposition. Il saurait mieux définir si un prêtre déjà prompt à délaisser son devoir pour se repaître dans la chair ne risquait pas de délaisser à nouveau son devoir et d'ignorer la quête proposée.

Une fois les détails du plan définis, Necros proposerait d'autres idées pour le kidnapping de la fille du Margrave. Ils pourraient se procurer d'autres fioles de nuit pour fabriquer une pierre de nuit, une bombe d'obscurité qui s'était déjà révélée être très utile durant la prise de la forteresse de Karnaj. De plus, il présenta à son lieutenant sa fiole de contrôle mental, une mixture qu'il avait réalisé il y a déjà quelque temps et qu'il n'avait finalement pas utilisé. Si Avec elle, un soldat méticuleusement sélectionné dans le domaine du Margrave pourrait être capturé pour que Necros ou quelqu'un d'autre en prenne le contrôle.

Une fois tous ces sujets abordés, le vampire retournerait à ses recherches, non sans rappeler à l'arabéen de la nécessité d'améliorer la bibliothèque.
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 289

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Rallah sembla pensif quant aux idées de son maître. D'après ce qu'il répondit, il ne s'agissait pas d'une mauvaise idée, une infiltration préalable pourrait être efficace. Mais Il y avait peu de chance que si cela marche il n'y ait malgré tout pas de perte. Ce n'était pas un problème en soi et l'arabéen prit donc congé pour réfléchir plus en détail à ce plan de bataille. Il avait désormais des consignes claires sur lesquelles travailler avant de le mettre en pratique. Sans tarder, il fit envoyer une dizaine d'hommes de sa garde pour surveiller l'auberge sans avoir pour but de l'attaquer, mais pour garantir que nul ne s'échappe durant l'intervalle de temps entre l'élaboration et le lancement de l’opération. Les trois sorciers quant à eux purent reprendre leurs travaux sans plus attendre.
Test de situation (20+, il part, chaque semaine ajoute un +1 au jet suivant) : 16, 20 (2 semaines avant qu'ils ne partent)


Pendant ce temps :

Recherche de Necros, Frank et Adrian  :
Expérience de création d'objet magique majeur « collier “falsum vitae maledicere” »
Necros (Jour)
S1 (Recherche) : 12 (réussite 6 – 2 = 4)
S2 (Recherche) : 1 (réussite de 17 – 2 => 15 => Annulation du malus de temps de l'échec critique précédent )
Necros (Nuit)
S1 (Recherche) : 3 (réussite 15 – 2 = 13)
S2 (Recherche) : 13 ((réussite de 5 – 2 => 3)
Frank
S1 (Recherche) : 8 (réussite de 10 –2 = 8)
S2 (Recherche) : 8 (réussite de 10 – 2 => 8 )
Adrian (malus de -2 en Mag, car ne parle pas le magikan necromantique)
S1 (Recherche) : 9 (réussite de 3 – 2 => 1)
S2 (Recherche) : 7 (réussite de 5 – 2 => 3)
=> Gain de 55 pdr, annulation de l'augmentation de +10 du temps de recherches => 101/150

Préparation de l’opération par Rallah :
=> 8 et 16 (elle se lancera juste au moment où ils partent!)

Travail de la « Team des Ombres » en surveillance : caché
=> Information d'espionnage supplémentaire, interception d'un messager important

=> 2 semaines passent
=> Diminution de 4% l'attention extérieure => 10% (minimum) atteint
Necros put avancé à pas de géant dans la conception de son objet enchanté, accomplissant en une semaine le travail qui en prendrait deux pour un mortel si facilement fatigué. D'ailleurs, durant la seconde semaine de travail, il réussit même à accomplir une percée suffisante dans le domaine pour combler allégrement le retard provoqué par Tzeentch, le dieu du chaos n'avait qu'à s'en mordre les doigts ! Si ses estimations étaient juste, son équipe et lui avaient accompli déjà le plus gros du travail de recherches et en comptant l'enchantement qui allait prendre un certain temps, il devait être à la moitié de la fabrication de l’artefact.

Il pouvait bien mieux voir où il en était, observant les zones d'ombres qui lui restaient à éclaircir. Les glyphes nécromantiques du cercle primaire de l'enchantement étaient déjà prêt, demandant encore à être renforcé par un cercle secondaire pour le stabiliser et tertiaire pour le pérenniser dans le temps. Les premiers tests sur des objets de prototype révélèrent qu'il ne serait sans doute pas possible de lancer des sorts complexes, la magie n'arrivant pas facilement à prendre forme comme on le désirait. C'était sans nul doute une grande déception, les possibilités n'en seraient que plus limité et Necros ne pourra pas se servir comme véritable relais à sa présence physique. Toutefois, le porteur du falsum vitae maledicere qiladae pourrait parfaitement dissiper un sort, l'opération étant plus brutal que le lancement d'un maléfice. De plus, sans disposer du panel de sort d'un nécromancien accomplis, la marionnette pourrait lancer de puissante décharge brute qui n'auraient pas la perte de puissance imaginée au préalable. Car, si tous les expériences devaient converger vers un point ce serait celui-ci : tant que l'on ne cherchait pas à être subtile, il était aisé de lancer un sort même en étant « aveugle ». L'erreur jusqu'alors était de vouloir lancer « les mêmes sorts » qu'un sorcier normal. Mais un pantin n'était pas un vrai sorcier ! Un sorcier qui s'en servait était aussi myope qu'une taupe, chercher à faire de l'art dans ces conditions était illusoire ! Des sorts de puissances moyennes étaient encore réalisable, mais dès qu'ils devenaient supérieur, alors l’harmonie se brisait et la réalisation n'était en rien celle attendue. Mieux valait alors ce concentrer sur le contrôle d'un flux de puissance vers un point plutôt que de chercher à en faire quelques choses d'autre que de la force brute !

Rallah vint voir son maître régulièrement pour lui apporter des détails sur le margrave et le prêtre. Ainsi, apprit-il que les rondes des gardes semblaient être régulières et qu'ils n'étaient pas des plus attentif, car pour beaucoup, il était insensé d'essayer de les attaquer et encore moins par l'à pic bordant le lac ! Dans le même temps, il fut informé que les troupes de Rallah avaient correctement repérer les différents postes de l'auberge et qu'un plan d'attaque était fin prêt ! Une dizaine de soldats d'élite, accompagné par Rallah et le duo d'assassin, allait se rendre au relais fortifié à cheval pour rejoindre la dizaine d'homme déjà sur place. Un bataillon d'épéiste allait les suivre à pieds pour intervenir si cela était nécessaire, les soldats d'élite n'ayant qu'à leur ouvrir les portes si cela tournait mal. Necros ne préféra pas venir avec eux, le soleil et le prêtre de Morr lui faisant peut-être trop peur à moins qu'il ne s'agit juste d'un point de vue pratique : un jour de marche aller et retour, cela faisait deux jours de recherches en moins !
Évolution de la mission :
Infiltration :
Test de situation de stratégie : 10
Test de la défense : 12
=> Réussi
Assassinat furtif :
Test des assassins : 18 et 12
Test des gardes du corps : 7
=> Échec de l'assassinat furtif
Opération d'assassinat « musclé »
Test d'assassinat : 20
Test des défenses de l'auberge : 9
=> Échec critique !
Sauvetage et intervention des troupes de secourt :
Ouverture de la porte : 9
Défenseur de la porte : 10
=> Intervention des épéistes (bonus de +4, surnombre) : 19
Défenseur : 1
=> Assaut repoussé et fuite du prêtre !
Poursuite du prêtre :
Poursuite par le duo d'assassin : 5, 1
Fuite du prêtre : 12
=> Rattrapé rapidement
Élimination du prêtre : 15
Défense du prêtre : 1
=> Arrivée de renfort ennemi inattendu !
Récupération de la mission : 3
Fuite définitive du prêtre : 2
=> Échec total de la mission
=> Gain de 3d20 d'intérêt extérieur : 47

Pendant ce temps :

Recherche de Necros, Frank et Adrian  :
Expérience de création d'objet magique majeur « collier “falsum vitae maledicere” »
Necros (Jour)
S1 (Recherche) : 16 (réussite 2 – 2 = 0)
Necros (Nuit)
S1 (Recherche) : 10 (réussite 8 – 2 = 6)
Frank
S1 (Recherche) : 8 (réussite de 10 –2 = 8)
Adrian (malus de -2 en Mag, car ne parle pas le magikan necromantique)
S1 (Recherche) : 17 (Raté)
=> Gain de 14 pdr, annulation de l'augmentation de +10 du temps de recherches => 115/150

=> 1 semaine passe
=> Diminution de 2% l'attention extérieure => 10% (minimum) atteint
Un jour passa... Puis un deuxième... Et un troisième et un quatrième... Et un cinquième... Aucune nouvelle de l'expédition d'élimination ! Pourtant, si le vampire eut tôt fait de retrouver l'auberge, ce fut pour la découvrir en ruine ! Le feu avait emporté le bâtiment principal et de nombreux cadavres jonchaient l'endroit. Les portes de l'enceinte avaient été laissée grandes ouvertes, les charnières ayant été détruites par les assaillants. Après quoi, les visions s'étaient montrées floues, les vents de magies soufflant fortement dans la région chargée de mort perturbant la vision et laissant voir au nécrarques toute une trame des possibilités sans lui permettre de mettre le doigt sur « la vraie histoire ». Il avait pu découvrir le chevalier en charge de protéger le prêtre, il était mort, son épée à la main à la porte de l'écurie. Celle-ci était vidée de tout occupant, bien que plusieurs morts étaient à déplorés, autant des soldats que des voyageurs qui s'étaient défendus aussi bien que possible.

Les gardes réguliers de moine avaient également trouvé la mort un peu plus loin. Necros réussit même à pousser la recherche jusqu'à un chemin à la croisée entre un marais et une forêt. Là, un combat avait encore eu lieu, mais des gardes d'une patrouille mobile étaient arrivées et avaient rejoint les défenseurs et nul cadavre du prêtre n'était trouvable.... L'inquiétude que cela devait apporter au vampire lui fit perdre toute concentration et il ne fut nullement aussi efficace dans son travail que la semaine dernière.

C'est en fin de semaine qu'enfin la troupe revint dans la forteresse... En lambeau ! Plus de la moitié des hommes d'élite avaient péris, ce n'était pas un problème en soi, car on pouvait toujours en recruter d'autre, mais cela montrait la boucherie qui venait d'y avoir ! Les épéistes n'étaient plus que cinq sur les quarante qui étaient partis. Rallah et les deux assassins étaient également là, la mine maussade et le tin livide. Plusieurs blessures guéries par le biais des potions de soin avaient encore comme témoignage les profondes entailles dans leurs armures respectives et la crasse seul la crasse sur leur visage y apportait encore de la couleur. Ils semblaient tous épuisés et pas un sourire ne s'affichait sur leur visage.

Lentement, la colonne se dispersa, les épéistes retournant dans le camps en traînant du pied tandis que les troupes d'élites retournaient dans leurs quartiers à l'intérieur de l'enceinte principale. Rallah, Deldu et le sorcier des ombres quant à eux se dirigèrent d'un pas lent vers le donjon où les attendait sûrement Necros d'une humeur qui ne regardait que lui. Il n'eut toutefois pas l'honneur de commencer à parler, car l'arabéen le prit de vitesse :

-C'est une putain de débâcle ! Ces fumiers ont décidé de partir pile au même moment où on a décidé de lancer l'assaut ! Leurs sacs étaient prêt et on a dû jouer la vitesse, mais punaise, il y avait toute une bande de Norse qui étaient là en vadrouille et qui se sont joint à la fête ! On a eu beau réussir à ouvrir les portes, les épéistes ont été repoussés comme des véritables merdes ! Les seuls qui ont tenu, c'est ceux qui ont pu rentrer. Les autres ont soit été trop lâches que pour revenir après soit je les ai pendu personnellement ! Mais le pire ! C'était ce fumier de prêtre ! Il a commencé à incanter des trucs et le chevalier est devenu une vraie machine à tuer sans peur et à l'inverse, il glaçait le sang de mes hommes qui n'osaient plus avancé et restaient parfois hagard les yeux dans le vide !

-Il a réussi à prendre un cheval et à fuir avec le chasseur de vampire et l'écuyer, pendant que les gardes se sacrifiaient pour garantir leur fuite. Deldu et moi, on a réussi à les rattraper et même à tuer l'écuyer. Mais une patrouille impériale est arrivée, une cinquantaine de mecs avec leur sergent. On ne faisait pas le poids, même avec tous nos efforts, on a dû se replier!

D'une voix froide et fatiguée, l'elfe parla à son tour.

-J'ai touché le prêtre avec un de mes carreaux, mais les autres ont été se planter dans cet humain traquant vos semblables. J'avais empoisonné mes munitions, mais cela ne fut pas suffisant et la patrouille à escorter les deux survivants jusqu'à la forteresse du Margrave. Sans quoi, on l'aurait éliminer dès qu'il aurait été seul ! Mais j'ai eu le sentiment qu'il savait qu'on allait arriver, c'est... bizarre... Les hommes du prêtre avaient déjà tout prévu pour partir, mais sans le montrer et sans rien laisser voir ! C'est pas normal!

-C'est vrai, on en a parlé durant le trajet du retour. Ils étaient prêt à fuir quand on les attaquerait, c'était pas un départ « juste » quand on a attaqué. Ils étaient vraiment prêt pour la fuite.

-Ouai, c'était vraiment louche, à un moment, ils faisaient comme si de rien n'était et à l'autre, il y avait le chevalier qui se levait avec son bouclier pour parer la rafale de l'elfe et puis, tu ne selles pas déjà tes chevaux quand tu comptes encore prendre un bon repas, tu le fais avant de partir... Enfin soit, on ne saura jamais comment ils ont fait et franchement, j'enrage ! Tout était calculé ! Soixante soldats contre une vingtaine ! Mais il a fallu qu'il y ait ces norse puis la patrouille !

Le trio semblaient sur les dents, la fatigue se lisait sur leur visage et il était évident qu'ils avaient fait leur maximum pour réussir cette mission... sans succès hélas... Maintenant, il restait à voir la réaction de Necros face à ce nouvel échec... d'un ordre qu'il avait bel et bien donné cette fois-ci...
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Monster Vieux Monde 2020
Monster Vieux Monde 2020
Messages : 229
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

Une fois qu'il eut pris congé de son lieutenant, le nécrarque se replongea dans ses recherches avec un entrain renouvelé. En effet, il avait décidé de se détacher complètement des préparatifs de la mission d'assassinat, s'acharnant dans son travail pour s'éviter de trop y réfléchir, et donc de s'inquiéter. Les semaines passèrent et le vampire allait toujours plus lui, aidé de ses deux assistants.

La conception avançait admirablement, Necros ne s'accordant aucun répit pour avancer toujours plus vite. Un soir, alors que ses deux disciples étaient partis se coucher à une heure tardive, Ahmôsis s'était vu frappé d'un éclair de génie. Tout le travail qui avait été perdu durant l'attentat de Tzeentch s'était à nouveau dévoilé à ses yeux. Thanatos, la représentation mentale du Savoir accumulé dans le crâne de Necros, avait découvert dans ses bibliothèques infinies un grimoire caché, qui s'était écrit de lui-même pour se ranger derrière d'autres volumes. La totalité des données qui avaient disparues quand les écrits de Necros avaient brûlés y étaient soigneusement inscrites, preuve de la mémoire surnaturelle du vampire.

Alors qu'il redécouvrait cette fabuleuse quantité d'informations, le nécrarque sentit, ou crut sentir, un grondement lointain. Quelque chose semblait en colère, furieux, et se rapprochait pour foudroyer la source de son mépris. Mais l'entité n'avait plus aucune prise dans cet environnement, son oeil cherchant à l'aveugle sans jamais trouver sa proie. D'un geste mental, Ahmôsis détourna l'Oeil avec une certaine nonchalance, l'écartant enfin de ses recherches pour un bon moment. Cette fabuleuse victoire galvanisa encore plus le vampire qui continua d'avancer à pas de géant.

Necros se força à écouter les informations que Rallahquatil venait lui délivrer régulièrement, même si cela l'arrachait de ses recherches pendant quelques cruelles minutes. Les préparatifs avançaient bien et la mission d'assassinat se rapprochait à grands pas. Le vampire tentait tant bien que mal de se détacher de ces inquiétudes, mais plus l'échéance approchait et plus il sentait quelque chose grandir en lui, le ronger de plus en plus. Un mauvais pressentiment.

Fait exceptionnel, le jour du départ de son lieutenant, Ahmôsis ne parvint pas à travailler. Il suivait l'arabéen comme son ombre, observant ses derniers préparatifs avec une certaine inquiétude. Le spectacle était perturbant, Rallahquatil sentant toujours ce pantin désarticulé à sa suite ou juste au dessus de son épaule. Le nécrarque ne disait rien, mais il n'était pas serein. Il regarda la troupe partir et se retint de les arrêter, d'annuler la mission et de foutre en l'air des semaine de minutieux préparatifs. Cette crainte n'était pas réellement justifiée car ses hommes n'auraient pas pu êtres plus prêts à cet assaut. Le vampire avait calculé et recalculé les chances de succès de l'opération et les résultats étaient sans appel : elle ne pouvait que être couronnée de succès. Mais alors pourquoi diable Necros était-il aussi inquiet?

Les jours passèrent et le nécrarque ne parvint toujours pas à réellement se remettre au travail, avançant à pas de mouches dans ses recherches et se retenant presque physiquement de se plonger dans sa boule de cristal. Il ne voulait pas observer le déroulement de la mission et risquer que son emprunte magique ne soit repérée par le prêtre. Mais son mauvais pressentiment avait muté en quelque chose de terrible, une douleur physique, une migraine constante ravageant son crâne et l'empêchant de se concentrer.

C'était la première opération de cette ampleur depuis que Rallahquatil avait envoyé, à tort, le duo d'assassin contre les Von Eisschloss. L'efficacité jusqu'alors pleine de Schatten et de Delgu s'était fortement effritée et le vampire ne leur avait plus accordé une confiance totale depuis. Mais son lieutenant serait avec eux et des troupes de soutien pourraient intervenir en cas de pépin. Pourtant, Ahmôsis se retenait toujours de poser sa main sur ses boules de cristal, s'obligeant même à les placer dans une autre pièce pour ne plus y avoir un accès direct.

Les jours s'écoulèrent sans la moindre nouvelle et Necros comprit bien vite que les choses ne s'étaient pas déroulées comme prévues. Se permettant enfin d'observer l'auberge par la divination, Ahmôsis découvrit sans grande surprise que ses mauvais pressentiments étaient justifiés. Impassible, il contempla l'auberge en ruine et suivit les traces des combats pour découvrir les carnages qui s'étaient déroulés durant les jours précédents. Sans surprise, le prêtre ne faisait pas partie des cadavres. Le nécrarque fut presque surpris de découvrir le chevalier mort, s'attendant plutôt à trouver Rallahquatil, Schatten et Delgu moisir dans leurs propres tripes. Aurait-il préféré cette dernière vision? Dur à dire.

C'était une catastrophe à laquelle le vampire était étrangement préparé. Mais cela ne changeait rien à sa détresse profonde, balayant les dernières semaines de sérénité qu'avait vécu le nécrarque. Pragma et son conglomérat de consciences durent à nouveau fournir des efforts incroyables pour anesthésier complètement les sentiments de leur hôte, s'assurant ainsi qu'il ne plonge pas dans une tétanie totale. Car l'heure n'était pas au repli sur soi-même, il fallait absolument rattraper cette débâcle. Plus que jamais, la nécessité de se délivrer du poids financier du Margrave était criarde.

La troupe, terriblement diminuée, regagna finalement la forteresse, menée par le lieutenant et le duo d'assassins. Ils avaient tous une démarche étrange, proche des pantins décérébrés qu'utilisait quotidiennement le nécrarque. Etait-ce la fameuse fatigue que ressentaient ces êtres inférieurs? Quel spectacle pitoyable. Le trio se dirigea vers le donjon, la mine déconfite, s'attendant à recevoir un châtiment digne de la folie d'un descendant de W'soran. Ahmôsis les attendait, impassible, seules ses larmes de sang coulant à grosses gouttes poisseuses. Il s'exprima le premier, prenant de vitesse l'arabéen qui avait déjà ouvert la bouche pour s'exprimer.


Vous avez échoué.

La voix du nécrarque avait percé le silence comme un coup de javelot en plein coeur. Unifiée, elle ne se composait plus des différents timbres des consciences de Pragma. C'était Ahmôsis qui parlait de son ton si unique. Sinueuse et cruelle, couplée à une force brute, comme un gargarisme écoeurant. Elle avait une sorte de fatalité, tant bien dans les mots que dans la prononciation, signe qu'elle allait décidée dans les phrases à venir du sort de ceux qui se tenaient devant lui.

Le silence qui suivit incita Rallahquatil et le duo à faire leur rapport. Ils étaient évidemment conscient de l'échec total de leur mission, mais la vivaient comme si le destin s'était acharné sur eux. Peut-être n'auraient-ils pas eu la force de se présenter devant leur maître s'ils avaient été pleinement responsable de cette débâcle. Ahmôsis les écouta sans rien dire, seule son aura terrifiante traduisant son immense colère, claquant autour de lui comme un fouet se préparant à s'acharner sur des esclaves.

Apparemment, la troupe ennemie était préparée à l'assaut imminent. Etait-ce la faute du prêtre? Prévenu d'une manière ou d'une autre par le bouffon qu'était son dieu? C'était fort probable, le vampire et ses hommes ne trouvant pas d'autres moyens de justifier ce départ inattendu. L'arabéen et le duo d'assassin s'étaient battus jusqu'au bout, redoublant toujours d'efforts pour mener leur mission à bien malgré l'acharnement du sort. Ahmôsis n'en douta pas, l'amas de cadavres qu'il avait découvert étant la preuve de le ténacité. Mais cela n'avait pas suffi, loin de là.

Une fois le rapport terminé, un nouveau silence s'installa, plus lourd et terrifiant que le précédent. Le nécrarque surplombait ses hommes de toute sa morbide splendeur. Chaque instant passé était gagné car à tout moment, ses griffes pouvaient arracher une gorge avant que les malheureux ne s'en rendent compte. Qui mourrait en premier? Pourraient-il se défendre ensuite et défaire cette créature à deux?

Lorsque Necros bougea enfin, provoquant peut-être un spasme de recul de ses hommes, ce n'était pas d'un mouvement vif et mortel, mais de sa dégaine léthargique habituelle. Presque douce, mais peut-être aussi plus terrifiante qu'une mise à mort rapide. Lentement, il leva sa main et posa le bout de son doigt filiforme au sommet du crâne de Rallahquatil, puis de Schatten et enfin de Delgu.


Cette fois, notre châtiment sera fatal. Cette fois, nous allons souffler les Lanternes, très, très lentement, jusqu'à ce qu'elles ne s'éteignent dans un dernier soupir d'agonie. C'est parfait, nous avons justement besoin de cobayes pour nos expériences.

Necros enleva son doigt du crâne de Delgu et se redressa.

Vous trois nous sembliez parfait pour cela. Tout désignés pour déchaîner notre colère et satisfaire notre curiosité scientifique. Mais après mûre réflexion, nous en avons décidé autrement.

Le plan était parfait et vous l'avez respecté à la lettre. Les astres étaient simplement en notre défaveur. Aussi, il nous serait inutile de souffler trois Lanternes importantes au fonctionnement de ce domaine.


Nouveau silence avant une reprise plus grave, traduisant cette fois la réelle rage du vampire.

Mais il nous faut des coupables. Beaucoup de coupables. Les fuyards, ceux qui ont mal combattu, qui sont rentrés trop blessés pour nous servir ou pas assez pour nous avoir réellement servi. Ceux qui ne réalisent pas le poids de leur échec, ceux qui se moquent de cette débâcle. Un simple mot de travers suffit à les condamner.

Les choses vont changer au sein de la forteresse. Trop longtemps ces hommes pensé pouvoir me faillir sans conséquence. Toute personne faisant le moindre faux pas me sera livré pour servir de cobaye pour mes expériences. Nous allons dresser un monument de terreur qui rappellera à tous les conséquences de ne pas répondre à nos attentes.


Et justement, le vampire avait un sort encore expérimental pour cela. Il l'imaginait déjà : une immense statue d'ossements déformés, accumulation de tous les condamnés formant un arbre morbide et terrifiant. Tout personne rendant visite à Necros réfléchirait à deux fois avant de le provoquer à l'avenir, ou serait tout simplement subjugué par la beauté de son art.

Lorsqu'il reprit la parole, ce fut par les multiples voix de ses consciences. Cela signifiait que la colère du vampire s'était légèrement attisée.


La présence du prêtre à la forteresse est un immense problème. Il est possible que suite à l'attaque, il se sente toujours menacé et que les défenses du Margrave augmentent significativement. De plus, si d'une manière ou d'une autre il a découvert l'origine de la menace, les conséquences de l'échec de l'assassinat seront décuplées et nous tomberont rapidement dessus. C'est pourquoi nous ne pouvons abandonner notre objectif.

Deux choix s'offrent à nous : nous attaquons le plus vite possible grâce aux informations que vous avez déjà récolté. Peut-être le Margrave n'aura-t-il pas eu le temps de réorganiser et consolider ses défenses.

Sinon, nous réunissons plus d'informations pour nous assurer que la situation redevienne stable et exploitable. Avec la présence du prêtre, nous ne sommes plus certain de l'efficacité de notre présence sur le terrain par le biais d'Abydos. Peut-être pourrait-il simplement servir de diversion? Des détonations de cadavres soigneusement positionnés serviraient à éloigner l'attention de notre réel objectif.


Le choix définitif de la stratégie serait laissé à Rallahquatil et aux deux assassins. En effet, c'était eux qui devaient se sentir le plus confortable possible dans la manière de mener l'assaut. De plus, nourri du récent fiasco, Necros espéraient qu'ils feraient preuve de beaucoup de prudence plutôt que de miser sur la chance. Cette dernière c'était faite très rare ces derniers temps.

Une fois la stratégie clairement définie, chacun retourna à ses occupations. Rallahquatil avait pour ordre de faire traquer les "responsables" de l'échec de l'assassinat : les fuyards et autres énergumènes répondant aux stricts critères de sélection à la condamnation du vampire. Ils seraient alors enfermés et nourris juste assez pour survivre jusqu'aux expériences de Necros. Le creux dans les effectifs du domaine devrait aussi être comblé sans trop attirer l'attention extérieure. Le duo d'assassins devrait aussi passer une partie de leur temps à traquer et effacer tout ce qui risquait d'attirer l'attention sur la forteresse suite à la bataille.

En fonction de la décision prise pour le kidnapping, Necros adapta ses recherches. Si Abydos était considéré comme trop dangereux pour être présent, mais que l'idée de faire détonner les cadavres était exploitée, alors le trio de nécromanciens travaillerait d'arrache pied pour traduire cette capacité propre au revenant en un sort exploitable (si cela ne prenait pas trop de temps). Ahmôsis pourrait les contrôler à distance, sans laisser une marque trop importante à proximité du domaine du Margrave.

Si Abydos était toujours considéré comme un atout, ou que l'attaque imminente de la forteresse ne permettait pas à Necros de terminer la moindre recherche avant, alors le trio continuerait de travailler sur l'élaboration du collier. Le nécrarque prendrait aussi un peu de temps pour confectionner une pierre de nuit si Rallahquatil la jugeait utile et lui en rapportait les ingrédient. Du moins, si l'arabéen ne pouvait pas le faire lui-même, car ses fines connaissances en alchimie devaient le lui permettre.

Dans toute cette organisation, Ahmôsis prit quand même le temps d'essayer son sort sur les premiers "responsables" apportés par son lieutenant. Il s'installa au centre de la court intérieure avec ses proies ligotées et immobilisées. Posant sa main sur le haut du crâne de sa première cible, il lança ensuite ce sortilège expérimental. Avec grande prudence, essayant d'anticiper une excroissance éventuellement trop rapide et tranchante, le nécrarque tenta de remodéliser l'ossature de sa victime. Lentement, prenant bien soin de faire durer le plaisir et de garder le pauvre homme vivant le plus longtemps possible, il lui fit prendre une forme aussi abominable qu'artistique pour une créature aussi corrompue qu'un descendant de W'soran.

Si l'expérience était un succès, alors Ahmôsis prendrait quelques minutes par nuit pour faire ces tests sur ses nouvelles victimes. Les corps se combineraient avec la structure osseuse déjà débutée pour l'améliorer, la rendre plus spectaculaire. Les cris abominables de ses victimes déchireraient la nuit et rappelleraient à chaque habitant de la forteresse du triste sort réservé aux traîtres et aux incompétents. Le lendemain matin, ils découvriraient une nouvelle branche sinueuse sur cet arbre d'horreur grandissant un peu plus chaque nuit.
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 289

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Les trois lieutenants semblèrent attendre la décision de leur maître. Ils devaient sans nul doute savoir que leur vie ne dépendait désormais plus de leur propre fait et que l'étincelle d’existence animant leur corps n'était plus qu'à un souffle d'être balayée. Pourtant, ils étaient restés droit et fort, un signe de défis ? Ou pour prouver à leur seigneur qu'ils étaient convaincu d'avoir fait tout ce qu'ils pouvaient lors de cette mission ? Difficile à dire... encore plus pour l'esprit d'un nécrarque. Toutefois, ils semblèrent réagir positivement à l'idée de punir les faibles mortels qui avaient osés défier leur autorité en fuyant les combats... Et se défouler lors d'une chasse aux « félons » semblait être bon pour leur moral. Un léger sourie apparut même sur les lèvres fatiguées du guerrier arabéen. Le retour à la réalité plus concrète ne fut pas sans mal, les mines sombres le devinrent d'autant plus à l'idée d'une nouvelle attaque. Rallah expliqua à Necros, du mieux qu'il put, que dans l'état, une opération furtive ne serait plus envisageable. Car un échec signifierait leur perte et ils devaient retrouver toutes leurs forces pour garantir la réussite de l'opération. Il ne sut toutefois pas répondre quant à l'utilité ou non d'Abydos, en effet, il ne connaissait que bien peu de chose sur la nécromancie et encore moins concernant les pouvoirs d'un prêtre de Morr... Pouvait-il détecter la présence d'un mort-vivant ? Il ne pouvait pas le dire. Il ne pensait toutefois pas que le margrave puisse ou veuille consolider ses défenses. C'est ainsi qu'il parlait d'une voix usée :

-Il se pense déjà invulnérable, sa garnison est bien suffisante pour repousser tous les assauts que l'on pourrait lui porter et il peut envoyer un sceau impérial pour appeler une armée s'il se sent trop menacé et qu'on lui laisse le temps. Pour ce qui est de renforcer les rondes, il le fera sûrement pour rassurer le prêtre, mais cela ne durera pas. Le mieux serait donc de laisser l'eau couler et de recueillir le plus d'information possible tout en faisant en sorte de mener l'enquête sur l'attaque de l'auberge sur une fausse piste.

-Nous pouvons nous charger de cela pendant que Rallahquatil ramène un peu de discipline dans le camp. Pour ce qui est de l'opération, je suis d'accord avec lui et... j'éviterais de faire des explosions si l'on souhaite être discret. La forteresse dispose de trois échelons de défenses, une fois en alerte, les gardes de l'enceinte du bastion nous rendront impossible la tâche d'exfiltration de la cible... Il se tût un instant avant de sembler se rappeler de quelque chose, il sortit alors un rouleau de parchemin de sa besace. Un peu avant l'attaque, nous avons intercepté ce message envoyé au margrave. Il l'informe de l'arrivée prochaine du renfort défensif demandé en demandant d'envoyer des hommes à leur rencontre pour poursuivre et surtout renforcer l'escorte dans ces terres hautement hostiles... Le message n'indique pas clairement de quel renfort il s'agit, car il fait mention d'une lettre antérieure. Mais selon moi, il ne peut s'agir que de pièce d’artillerie ou de matériel, sans quoi... elle n'aurait pas besoin d'être escortée. Je peux me tromper, je ne suis pas un expert là dedans.

-Non, je pense que Leonhard dit vrai. J'ai souvenance que Karnaj nous avait déjà surveillé le margrave par le passé et celui-ci a toujours voulu des canons pour garantir sa défense. Toutefois, il n'avait jamais eu les moyens « d'inciter » les hauts placés à lui en fournir...

-C'est... inquiétant, mais non essentiel. Nous ne comptons pas rentrer en guerre directe avec lui et si nous tenons sa fille, alors finalement... nous aurons ses forces de notre côté.

Les deux assassins semblèrent d'accord avec cette analyse et après avoir peut-être continuer la conversation, ils partirent tous dormir.
Tu peux continuer la discutions si tu le souhaites en séparant les deux times lines par une balise [ hr ]
Test de situation : 20 (et ben...)

Recherche de Necros, Frank et Adrian  :
Expérience de création d'objet magique majeur « collier “falsum vitae maledicere” »
Necros (Jour)
S1 (Recherche) : 11 (réussite 7 – 2 = 5)
Necros (Nuit 70% /// 30% test du sort et construction de « l'arbre »)
S1 (Recherche) : 14 (réussite 4 x 70% – 2 = 1 pour la recherche et 4 x 30% = 1 pour le test du sort )
Frank
S1 (Recherche) : 3 (réussite de 15 –2 = 13)
Adrian (malus de -2 en Mag, car ne parle pas le magikan necromantique)
S1 (Recherche) : 5 (réussite de 7 – 2 => 5)
=> Gain de 24 pdr => 139/150 pour la conception ; test du sort excroissance 1/40
=> Début de la confection de l'arbre osseux (test du sort)

Travail de Rallah :
=> Construction/réaffectation d'une geôle et emprisonnement de 6 prisonniers.

Travail de la « Team des Ombres » en surveillance : caché
=> Diminution de 5% de l'attention extérieure

=> 1 semaine passe
=> Diminution de 2% l'attention extérieure
=> Un événement arrive
L'étude du sort n'avança pour ainsi dire pas... Necros n'avait consacré que trop peu de temps sur ce dernier et il ne semblait pas réussir à se concentrer assez pour analyser le résultat de ses expériences. Toutefois, il arrivait à faire quelque chose de ces victimes, déformant leurs chairs et leurs os pour en faire des structures dignes de son imagination nauséabonde. Le résultat n'était pas encore impressionnant et les victimes mourraient rapidement des blessures causées par les déformations de leurs structures osseuses. De plus, pour le moment, il ne pouvait encore rien retirer de concluant sur les tests effectués sur les sujets... sans doute était-il trop occupé à réfléchir à la manière de les façonner pour vraiment réussir à focaliser son attention sur la manière dont ses cobayes réagissaient au sort ? Il ne prenait pas beaucoup de temps sur cette recherche, ne sortant qu'une fois la lune bien haute dans le ciel, cela bridait quelque peu son imagination. Mais au moins se préservait-il de tout risque de finir surpris par le soleil.

De plus, cette distraction lui faisait perdre un temps précieux, car il n'était visiblement pas pleinement concentrer sur la recherche de fabrication du collier maudis. Heureusement, Frank était là pour guider les recherches vers une bonne direction et le vampire pouvait sentir qu'ils arrivaient presque à la conclusion des études théoriques, ce qui permettrait dès lors de commencer l'enchantement à proprement parlé de l'artefact. En même temps, les deux ombres assassines œuvraient efficacement pour éliminer toutes les preuves de l'implication du bastion et plusieurs survivants du bataillon d'épéiste avaient été retrouvés, éliminés si nécessaire ou ramenés vivant si c'était possible. Plusieurs d'entre eux faisaient d'ailleurs partie des premiers à avoir pu « goûter » au nouveau sort du nécromancien. L'arbre ainsi formé trônait fièrement au centre de la place de la forteresse, témoin macabre de ce qui attendait toutes les personnes qui oseraient encore décevoir le sombre maître des lieux ! Rallah avait même aménagé une geôle à partir d'une cave non exploitée. La présence des légions de mort-vivant du nécrarque à quelques dizaines de mètres de là dissuadera sans nul doute toute tentative d'évasion. Mais deux de ses gardes d'élite en gardaient toutefois l'entrée, s'occupant d'apporter les restes de nourriture qu'on daignait bien apporter aux six malheureux entassés là-bas... Du sang frais à portée de crocs... Necros commençait tout doucement à entendre la petite voix de sa bête intérieure lui sommer de se nourrir... Une telle perte de temps qu'il était encore nécessaire d'accepter...

Peut-être qu'il était d'ailleurs entrain d'y songer quand il fut prévenu par l'arabéen, accompagné par quatre de ses gardes en arme et prêt à en découdre qu'un imposante armée approchait de la forteresse à pas de course ! Heureusement... ou pas... les vigiles avaient pu rapidement reconnaître les armoiries de la faction des Von Eisschloss ! Le calcul des guetteurs n'étaient pas très précis, comptant deux importants blocs, l'un d'infanteries et l'autre de cavaleries lourdes. Le fief était déjà en état de siège et les soldats ont fermés les portes. Toutefois, rien ne semblait indiquer qu'il s'agissait d'une attaque. En effet, un épais nuage noir s'était abattu sur la forêt pour disparaître, Rallah supposait qu'il s'agissait du même genre de chauves-souris qui avait attaqué le fief lorsque Alpherasius était venu se « présenter ». Or, s'ils avaient voulu attaquer en vitesse, ils n'auraient pas perdu du temps et ils auraient submerger les défenseurs comme ils l'avaient fait précédemment !

Si le nécrarque décida de se servir de sa divination pour regarder qui était à la tête de l'armée, il put voir tout d'abord le puissant vampire Alpherasius... et devant lui, un autre homme trônait sur une imposante bête de guerre qui se révéla être un loup d'une taille impressionnante ! L'armure que portait ce vampire, car il ne pouvait pas être autre chose, d'un noir si profond qu'il semblait absorber toute la lumière des étoiles de minuit qui éclairaient cette scène surréaliste. Le harnois donnait l'impression d'être fait de milliers de lame finissant sur de magnifique épaulière continuée par des gants aux mêmes finitions. Son heaume, semblable à quatre corne s'élevant vers le ciel, laissait parfaitement visible son visage pâle et ses yeux vibrant d'un rouge vif. La puissance qui se dégageait de cette personne était... Impressionnante !

Il eut alors un regard vers Necros, un sourire en coin apparut sur son visage qui se transforma d'un seul souffle tandis que deux immenses ailes surgissaient de son dos et qu'il sautait de sa monture pour s'envoler aussi sec. Son second fit alors de même, prenant la titanesque apparence que connaissait déjà le nécromancien. Il ne fallut pas plus d'une minute pour que les deux êtres de cauchemars n'arrivent dans la cour intérieure du fief, finissant leur course aux portes du donjon. Derrière eux, la légion des tertres se stoppa comme un seul homme à une cinquantaine de mètre de les battants massifs du mur d'enceinte extérieure. Les arbalétriers, déjà sur les murs, tremblaient de peur, mais restaient ferme tandis que leurs officiers tenaient les rangs, interdisant le moindre tir sans ordre. Le seigneur de l'ancien fief de Karnaj pouvait être reconnaissant envers Rallah qui avait réussi à inculquer une discipline de fer dans les rangs de mercenaires plus habitué à se battre entre eux ou à partir en mission vers la cité des damnés plutôt que de former une véritable armée.

Quand le nécrarque arriva pour les accueillir, suivit par ses deux lieutenants ainsi que les gardes d'élite du château et Adrian, celui-ci restant dans l'ombre, ce fut pour constater que Alpherasius avait repris sa forme humaine, à l'inverse de son maître qui semblait se complaire dans sa forme vampirique et s'était contenter de replier ses ailes dans son dos. C'est d'ailleurs lui qui parla en premier, saluant son hôte d'un léger signe de la tête :

-Permettez-moi de me présenter, je suis Isavimir Von Eisschloss, membre du conseil de la Cour Noire et votre heureux protecteur ! Veuillez tout d'abord pardonner notre arrivée quelque peu cavalière, vos gens ne semblaient pas disposé à nous laisser passer avec notre menue escorte et je ne souhaitais point me fatiguer à les occire pour vous rencontrer... Vous auriez pu prendre ombrage. Il regarda alors son infant d'un regard sombre. J'ai pu comprendre que mes progénitures ne s'étaient pas montrées fort courtoise, j'espère que vous m'en pardonnerez également, elles peuvent être quelque peu excitées et parfois turbulentes... Nous les rappelons alors à l'ordre de manière plus ou moins sèche ! N'est ce pas Alpherasius ?

Ce dernier fit une légère révérance avant d'ajouter avec un respect fein :

-Veuillez pardonner mon manque de tenue, l'incompétence de mon frère m'avait quelque peu irrité. Je tâcherais de ne plus recommencer... sans motif valable.

Un léger regard noir plus tard de la part de son maître suivit par un rire de ce dernier et il continua :

-Ah la jeunesse, fougueuse et pleine de cette envie de plaire... En parlant de me plaire, la raison de ma venue, en plus d'enfin pouvoir vous rencontrer, est de constater l'avancée de vos recherches concernant votre « petit projet colossal ». J'espère que... Son infant souffla un mot à son oreille Adrian se montre à la hauteur ? Un simple regard vers ce dernier de la part de l'aristocrate de la nuit et Necros n'eut même pas besoin de le regarder à son tour pour savoir qu'il s'était fait dessus.

Le regard du nécrarque était cependant sans nul doute totalement braqué vers cette sombre créature. Elle ne portait pas de sceptre de maîtrise, ainsi son aura de nécromancie n'était pas aussi puissant qu'il ne pourrait l'être et à ce niveau là, Necros le dépassait. Toutefois, ce n'était pas en terme de magie qu'il était impressionnant, son armure était un chef d’œuvre à part entière, il en était de même pour son épée qui irradiait littéralement de puissance et l'aura de puissance physique qu'il dégageait ne laissant aucun doute quant à sa victoire s'il en « venait aux mains ». De même, avec sa forme vampirique déployée, il égalait en taille son hôte et toisait les mortels avec une prestance sans nul autre mesure avec tous les seigneurs vampires que le nécrarque avait pu rencontrer. D'ailleurs... Les soldats autour de lui semblaient mal... Comme vidé de leur force... Un regard plus profond dans l'aethyr permit à Necros d'en comprendre la raison... il siphonnait littéralement leur vitae ! Le phénomène ne semblait pas nécessairement volontaire, mais il était très clair que la présence même de ce vampire créait une aspiration si puissante qu'elle arrachait l'énergie des mortels trop proche de lui ! Il ne faisait donc pas le moindre doute là non-plus qu'aucun mortel ne serait en mesure de lui faire face bien longtemps sans s'effondrer de fatigue, totalement vidé par ce maelstrom de vitae ! Un adversaire dangereux... très très dangereux ! Heureusement, il s'agissait d'un allié... Pour le moment...

Image

Image
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Monster Vieux Monde 2020
Monster Vieux Monde 2020
Messages : 229
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

► Afficher le texte
Sans surprise, le raisonnement du nécrarque rassura ses disciples, désireux de déchaîner leur colère résultant de leur cuisant échec. La vision des choses d'Ahmôsis avait changé, elle avait mûrie : il ne ressentait plus le besoin de déchaîner sa colère aveuglément, de compenser une paranoïa profonde et un manque de confiance total en ses hommes. C'était plus clair à présent, il fallait châtier et en grande pompe, mais chirurgicalement, sans aller à l'encontre de ses propres intérêts. De plus, il aurait bien plus de personnes à punir fatalement avec cette méthode plutôt qu'en s'en prenant simplement à ses généraux. En un sens, il se satisfait de voir tant de cobayes potentiels s'ajouter à ses futures expériences.

Pour ce qui était de l'attaque de la forteresse du Margrave, ses lieutenants exprimèrent leurs réticences à relancer une attaque furtive immédiatement. L'esprit du prêtre était encore chaud d'avoir échappé de si peut à l'étreinte de la Mort et son niveau de paranoïa ne devait pas être bien loin de celui du vampire. Mais les humains, dans toute leur faiblesse, finissent par oublier. Les mesures supplémentaires de défense, coûteuses, diminueront avec le temps. Il valait donc mieux attendre et regrouper un maximum d'informations.

Mitigé, Necros trouvait malgré tout assez sage d'agir ainsi. C'était rageant de savoir que les fonds de ses recherches seraient encore siphonnés pendant une bonne période, mais au moins il n'aurait pas à les faire avec l'Empire aux fesses.

Il était cependant très préoccupé par cette histoire d'artillerie. Ces armes de guerre pouvaient faire brusquement pencher la balance lors d'affrontements, mais aussi abattre les défenses les plus solides. Le nécrarque ne se sentirait jamais à l'abri si ses ennemis pouvaient faire pleuvoir des boulets de canons sur sa demeure. Il s'exprima pour faire part de ses inquiétudes, les multiples voix de ses consciences essayant de se coordonner pour exprimer une phrase plus ou moins cohérente.


C'est préoccupant / enivrant. Une telle oeuvre / horreur / opportunité pourrait compromettre nos défenses / berceau. Opportunité? Oui, peut-être...

Entre nos mains, cette artillerie / matériel pourrait prendre une toute autre forme. Hors des murs / sur la route, même avec escorte, ne serait-il pas plus aisé de capturer / adopter cette opportunité? Il vous faut approfondir cela, chercher un moyen.

Frappe chirurgicale? Assaut de front? Peut-être le prêtre / corrompu ne se joindra-t-il pas à l'escorte? Auquel cas, nos pantins pourraient se joindre à l'attaque / récolte.

Mais nous sommes toujours en danger / exposé. Une nouvelle erreur / aberration, pourrait nous être fatale / Vraie-Mort. Notre rôle dans cet acte devra être détourné / redirigé autre part.


Ahmôsis comptait sur son lieutenant et ses autres disciples pour calmer ses ardeurs si le risque n'en valait pas la chandelle. Mais l'opportunité était grande et rongeait bien trop le vampire pour qu'il ne se permette pas de l'approfondir.



Perturbé par les récents événements, Ahmôsis fut bien incapable de travailler correctement, de jour comme de nuit. Il avança à peine sur les recherches du collier, Frank et "ça" parvenant heureusement à rattraper ce retard. De plus, durant une partie de la nuit, Necros tenta de s'investir dans sa nouvelle oeuvre d'art : l'arbre osseux. S'il fut bel et bien capable de modeler le corps de ses victimes, ces dernières mouraient très rapidement dans un hurlement de douleur. Déchirant la nuit, ils instiguaient au moins la terreur de le cœur des autres habitants du domaine.

Si distrayant que cela puisse l'être, le vampire n'apprit pas beaucoup de cette expérience. Le sort fonctionnait correctement mais un grand voile de mystère drapait encore et toujours les opportunités qu'il offrait. Ahmôsis parvenait tout juste à contrôler les déformations sans jamais découvrir la méthode à utiliser pour être entièrement aux commandes de son art. Mais cela le détendait énormément, lui permettant de faire le vide dans son esprit torturé et de s'adonner pleinement à cette distraction jouissive. Il devait l'admettre, quand il se perdait de la sorte, il ne cherchait pas à comprendre, simplement à s'exprimer.

Au bout d'une semaine, l'arbre était composé de quatre victimes. S'il n'était pas encore imposant, dépassant du sol d'à peine trois mètres, sa vision n'en restait pas moins morbide. Cette structure étirée, enlacement des ossements remodelé de façon impossible, témoignant d'un acte innommable. On reconnaissait à peine les silhouettes humaines, mélangées entres elles et déformées atrocement. Les crânes allongés, les membres torturés, semblaient résulter directement d'êtres éthérés piégés dans l'instant. Un indicible sentiment de terreur et de souffrance s'en échappait. Si la chair des victimes, déchirée comme des draps ayant servir à recouvrir un matelas trop grand, donnait un côté plus brut à l'art du nécrarque, cela ne durerait pas. Elle se dessécherait au point de disparaître totalement, dévoilant une sculpture différente, maculée du blanc pur de l'os.

Le vampire se délectait de la symbolique qui transpirait de cet art : le cocon éphémère qui s'ouvrirait pour laisser place à un autre art, immuable et éternel.

Était-ce ces moments d'égarement qui ouvrirent l'appétit du vampire? Fort possiblement car à chaque fois qu'un corps "popait" sous les déformations de son sort, le nécrarque sentait sa Soif l'accabler un peu plus. La dernière nuit de la semaine, elle commença à devenir intenable, si bien que Necros envisagea fortement d'y remédier. Comme à son habitude, il préférait attendre le dernier moment pour s'adonner pleinement à ses envies primitives, lâchant alors totalement la bête barbare qui rugissait en lui. Il était presque temps, encore un tout petit peu.

Lorsque Rallahquatil vint interrompre le travail du vampire distrait, ce dernier était encore fort heureusement maître de sa Soif. Une imposante armée était à leur porte! Mais avant même que la panique n'agrippe le nécrarque, ce dernier ressentit le doux parfum d'une puissante nécromancie à l'oeuvre. Il comprit la nature de ce mouvement de troupe en même temps que l'arabéen prononçait les mots Von Eisschloss. Rassuré mais pas moins intrigué, Ahmôsis décida d'observer les troupes ennemies / alliées par le biais de sa boule de cristal.

Necros observa donc cette vaste armée, témoignage pure d'un pouvoir, magique ou d'influence, nécromantique. Son attention fut rapidement attirée par deux silhouettes débordant de puissance. Il reconnut rapidement Alpherasius, ignorant du regard aethyrique qui était posé sur lui. Mais son voisin, un être à l'aura titanesque, leva immédiatement les yeux pour les plonger directement dans ceux du nécrarque. Ahmôsis assista au reste de la scène avec une crainte contemplative. Les deux vampires se changèrent en monstres, l'un totalement transformé et l'autre doté d'ailes aussi impressionnantes que majestueuses. Dans une grâce propre à la caste vampirique, les deux entités décollèrent pour se diriger vers le fief.

Le nécrarque sortit pour accueillir ces invités forcés. Les deux monstres atterrir dans la cours intérieure, Alpherasius se remorphant rapidement en sa forme humaine quand son maître préféra garder ses ailes sublimes. Le maître de la forteresse claqua des doigts vers ses lieutenants pour qu'ils l'imitent dans sa révérence léthargique. Lorsqu'il se redressa, Ahmôsis prit le temps d'observer la fabuleuse entité qui se tenait devant lui.

La manufacture de son armure témoignait d'un rang indétrônable et sa prestance d'une noblesse tout aussi élevée. Un pouvoir effroyable se dégageait de la créature, non pas magique, mais de puissance brute. Son équipement s'additionnait à cette aura déjà impressionnante et Necros tenta d'en déchiffrer un maximum de secrets. Il constata rapidement que cette aura avait une influence directe sur les individus vivants qui l'entouraient. Elle les vidait lentement de leur vitae! Ahmôsis se souvenait d'avoir lu quelque chose à ce sujet : certains vampires siphonnaient sans même le vouloir les forces psychiques de leur environnement. Si Necros n'était pas affecté par ce pouvoir, il devait admettre qu'il restait terrifiant.

Isavimir Von Eisschloss se présenta avec une classe infiniment supérieure à celle de ses infants, quelques semaines plus tôt. Son arrogance était bien plus grande car savamment subtile. Non forcée, juste naturelle et totalement justifiée. Si Necros ne remarquait plus la plupart des hommes sous ses ordres, Isavimir se repaissait de la terreur qu'il inspirait. Malgré la différence de lignée, Ahmôsis admirait cet aboutissement de la race vampirique.

Et pourtant, il conclut avec fierté que cette entité n'arrivait pas à la cheville de Naasthact. Cette pensée fut à double tranchants et le souvenir de son Maître et de sa formidable crypte se planta comme une dague dans le cœur du nécrarque. Les sillons de sang sous ses yeux s'élargirent subitement, mais Ahmôsis réussit à verrouiller ce sentiment effroyable, encore à vif.

Le maître vampire était venu vérifier son investissement. Si son discours était amical, ce n'était qu'une façade capable de changer en un instant s'il n'obtenait pas satisfaction, Necros en était bien conscient. La visite ne tombait pas à un moment opportun. Le nécrarque avait été obligé de s'écarter de ses recherches sur le colosse pour se focaliser sur le collier. Malgré cela, il ne pensait pas avoir à pâlir du travail abattu. Devait-il garder sous silence sa tentative infructueuse de s'occuper du Margrave? Un simple regard vers un Adrian souillé lui fit conclure que non.

Ses multiples voix prirent la parole, chacune faisant preuve d'un profond respect envers leur visiteur. Le discours s'orna de la discrète gestuelle de pantin du nécrarque.


Messire / Comte / Seigneur Von Eisschloss, nous nous nourrissons / honorons toujours de la présence d'un Tout / Chanteur. La chanson que vous avez apporté avec vous et qui veille devant notre fief est agréable à écouter / voir.

Nos pouvons enfin vous remercier personnellement du présent qui nous a été offert il y a plusieurs heures / jours / semaines / mois.


Sur ces mots, l'amulette de terreur sortit de la poche du vampire pour venir doucement léviter autour de ses doigts, portée par les invisibles Servis Spirites

Nous sommes ... / impatients de vous montrer l'avancée de notre moisson / culture / recherches.

L'une des voix avait faillit prononcer le mot réticent, mais les autres l'avaient étouffée. Pénétrer dans le laboratoire d'un nécrarque était une effroyable invasion de son espace vital. Necros était déjà perturbé par la présence de ses propres disciples et s'il avait eu un semblant de choix, jamais il n'aurait invité son "protecteur" dans son espace de travail.

Le vampire n'aurait pas comprit de qui parlait Isavimir s'il n'avait pas entendu le bruit de défécation d'Adrian sous le regard de son maître. Il trouva la question étrange, comme si l'on demandait à quelqu'un si son crayon avait été utile pour rédiger un texte.


"Ça" est un outil décent. Mais nous recherchons plus de "ça" pour que cela fasse une véritable différence. Votre matériel a été d'une aide véritable. Nous réunissons justement les fonds pour améliorer notre armoire à lentilles / bibliothèque.

Après un court silence, la tête du nécrarque se tourna brusquement dans un craquement vers la fosse du géant. Ahmôsis se dirigea vers cette dernière, ses invités comprenant peut-être qu'ils devaient le suivre. Il leur montra l'immense carcasse de la bête.

Voici la structure qui servira de base à la genèse ultime / enfantement. Un destin / chance que ayons pu souffler la Lanterne de cette créature.

Nous avons mis au point une mélodie / sort capable de modeler à notre guise la matière osseuse, lanterne soufflée ou non. Peut-être l'avez-vous remarqué en survolant le domaine, nous exerçons notre art dans la cours extérieure en utilisant nos prisonniers. L'arbre est encore petit, mais il a / va grandir.

Nous pourrons ainsi redessiner le géant pour en accroître la structure. L'organique deviendra mécanique.


Si la curiosité d'Isavimir était piquée à vif, Necros se ferait un plaisir de lui montrer l'arbre. Certes, il ne dominerait pas l'assemblée de sa taille, dépassant à peine Necros ou son invité par sa taille, mais un simple regard suffirait pour en traduire le potentiel.

Le nécrarque escorta ensuite ses deux invités vers son laboratoire. Juste avant de pénétrer dans la pièce, il marqua une pose d'une quinzaine de seconde, obligeant son corps à accepter cette profanation. Il avait l'impression de devoir trancher un morceau de son cerveau et de l'entreposer sur une table à disséquer. Mais une fois de plus, il n'avait pas le choix et c'est donc dans ce pas symbolique qu'il ouvrit son crâne au duo de vampires.

Ses recherches étaient entreposée d'une manière que seul lui pouvait comprendre, ses disciples prenant bien soin de respecter cette nomenclature incompréhensible. Les feuilles et grimoires se soulevèrent lentement du bureau pour venir illustrer les explications du nécrarque en lévitant autour de lui et s'approchant des vampire pour qu'ils puissent lire ces notes illisibles. De plus en plus, il s'égara dans le Magikane Necromantique sans même être sûr que les autres le comprendrait.

Ahmôsis parla donc de l'armure prototype, un test à échelle réduite qui servirait de tremplin pour la construction finale. Sa structure, ainsi que l'armure spirite sensée la protéger avaient passé le stade expérimental pour débuter la construction. Les recherches du canon os spirite étaient déjà bien avancées et suivraient sous peu. Certes, fabriquer l'armure semblait être une perte de temps au lieu de s'attaquer directement à l'échelle du Necrofex, mais le nécrarque se justifia en expliquant la nécessité de faire un prototype avant de s'attaquer au projet final. Au moins, la structure du colosse ne risquerait pas de s'effondrer sur elle même en sortant de l'atelier.

Les pages de recherche et autres grimoires tournoyaient à présent furieusement dans la pièce, noyant les visiteurs dans un flot d'informations indigestes. Les esprits invisibles les collectaient pour les faire circuler, s'arrêtant si l'un des vampire faisait mine de vouloir lire leur possession, puis ils redéposaient les parchemins et grimoires dans l'ordre tordu mais organisé de Necros.

Le nécrarque était fier de la quantité de travail qui avait été abattue, mais il était clair qu'une partie des parchemins répartis sur le bureau n'était pas soulevée par les esprits. Cette partie de son plan de travail n'était de plus pas vraiment organisée, ce qui signifiait bien que c'était ce sur quoi Ahmôsis et ses disciples avaient travaillé dernièrement. Et ce n'était pas du tout en rapport avec le Colosse.

Peut-être aurait-il dû cacher ces recherches supplémentaires sur lesquelles il s'était égaré durant les dernières semaines? Mais à quoi bon? Adrian y avait participé et le vampire n'avait absolument aucune confiance en son disciple. Il savait que si Isavimir le lui demandait, alors "ça" expliquerait ce sur quoi ils avaient travaillé ces derniers jours. Necros préférait dire la vérité plutôt que de se faire prendre la main dans le sac et accuser de mensonge. De plus, peut-être pourrait-il tirer son épingle de cette situation.


Seigneur Von Eisschloss, nous devons vider / confier. Ces dernières semaines, nos cultures / moissons / recherches, se sont éloignées de la Genèse Ultime.

Nous nous sommes rendu compte d'un siphon / vide dans nos ressources, une gueule insatiable à la faim croissante qui dévorait nos revenus et empêchait notre travail d'avancer efficacement. La gueule du Margrave.


Ahmôsis expliqua que ce dernier demandait de plus en plus d'or en échange de son silence. Ils avaient été obligés de le payer pour écarter le regard de l'Empire du fief. Jusque là, tout avait fonctionné sans mal, mais le Margrave s'était montré de plus en plus avide au point que la situation en devenait intenable tout en renforçant dangereusement les défenses du prince.

Le nécrarque exposa la totalité de son plan et la raison de son écart dans ses recherches : créer un puissant artefact pour pouvoir assister ses agents dans le kidnapping. Il mentionna même le cuisant échec que ses hommes venaient de subir et ses possibles conséquences, s'arrachant les mots sans pouvoir masquer sa haines pour les coupables de la débâcle. A quoi bon mentir? Si Adrian avait fait son travail d'agent, il était probablement au courant. Necros eut soudain une envie folle d'arracher la tête de ce misérable vers.


Le Margrave nous étouffe et c'est pourquoi nous avons décidé / choix d'agir malgré nos réticences. Nous pourrions continuer nos moissons sur la Genèse Ultime et subir / Non-Vivre cette situation / chemin, mais nous craignons / certain qu'elle ne s'aggrave / désaxe avec le temps / page suivante.

Ahmôsis mentionna aussi ses dernières inquiétudes : l'arrivée imminente de matérielle, mais plus probablement d'une pièce d'artillerie, vers le domaine du Margrave. Il ne cacha pas sa paranoïa à l'idée qu'une telle arme puisse être tournée vers ses défenses. De plus, il pensait que la récupération de pareil ouvrage pourrait faire faire un bond de géant à ses recherches : une fois étudiés, les schémas du canon seraient très utiles pour imaginer une ingénierie d'armes nécromantiques. Ingénierie capitale pour la réalisation de la Genèse Ultime.

Si Isavimir préférait garder la pièce d'artillerie pour lui, ce serait une perte colossale mais peut-être un bon moyen de "remercier" le Von Eisschloss pour l'Amulette de Terreur. Necros n'aimait pas du tout l'idée d'être redevable de la sorte, connaissant pertinemment la valeur de ce don.

Quant il eut terminé de parler, le vampire retrouva son mutisme habituel, observant ses invités d'un air méfiant. Il n'avait absolument aucune idée de comment le Seigneur Vampire allait réagir : serait-il compréhensif? Ou châtierait-il rudement le nécrarque pour ses écarts et son initiative qui s'était résultée d'un cuisant échec? Il était sensé protéger le domaine de Necros et le Margrave faisait partie des menaces extérieures, mais les lignées affiliées aux Von Carstein n'étaient pas réputées pour leurs bonne foi.
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 289

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Test de Charisme : caché
Un sourire carnassier s'afficha sur le visage de Isavimir quand le nécrarque parla de Adrian en le désignant par un « ça ». Sans le savoir, le nécromancien venait de désigner l'engeance mortel qui lui servait d'assistant avec un terme qui plut au seigneur de la nuit. Il ricana quand son cousin lui parla de la grande aide qu'avait été sa livraison de matériel et il parla avec sa voix noble et pourtant si glaçante :

-Plus de serviteurs ? Mmmh... mes légions ne sont pas trop sollicitées pour l'heure et je pourrais possiblement vous en livrer un ou deux autres. Concernant le matériel, comprenez que si je puis être généreux, ce n'est pas gratuitement et, sans vous le cachez, le fruit de vos recherches m'intéresse grandement... Par exemple, ce sort que vous utilisez pour faire graviter des esprits inférieurs pourrait, sommes toute, être une preuve de votre engagement bien suffisant pour vous apporter les garanties quant à mon investissement à venir... quand dites-vous? Voyant sans doute l'hésitation dans le regard de Necros, le vampire agita sa main comme pour chasser l'idée. Réfléchissez y, nous en reparlerons plus tard, pour l'heure, je voudrais contempler votre œuvre.

Un sort contre un soutien plus que bienvenue, la famille Von Eisschloss semblait puissante et capable de grandement aider. Mais s'agissait-il d'un marché acceptable pour le nécrarque ? En tout cas, l'aristocrate savait mettre des gens et jouer de la diplomatie avec bien plus de doigté que ne l'avait fait ses fils jusqu'alors. La visite se poursuivit donc, Alpherasius suivant à quelques pas de distance son père comme le faisait Rallah, Frank et Adrian. Le nécrarque n'était donc pas vraiment seul et bien qu'il n'y avait pas de signe d'hostilité cela pouvait peut-être un peu le rassurer. Même si, au fond de lui, il savait que ses deux lieutenants ne feraient probablement pas le poids face au rejeton Von Eisschloss. La présentation du géant ne semblait pas impressionner plus que cela le seigneur de la nuit jusqu'au moment où le nécrarque parla de son sort qui allait lui permettre de remodeler la structure osseuse du colosse. Il applaudit alors d'une manière quelque peu théâtrale :

-Vous êtes définitivement un être plein de ressource ! Vous n'imaginez pas la joie de participer à une telle entreprise avec une personne de votre talent ! S'il me fallait compter sur les simplets qui me servent de larbins... Son regard fendit le cœur et l'âme d'Adrian tandis qu'il le frappa de ses yeux plein de mépris à l'égard des mortels. ... je ne pense pas que ce genre de d’œuvre d'art serait réalisable! J'ai en effet pu constater rapidement votre élaboration poétique et je puis déjà vous assurer qu'une fois achever, elle fera son plus bel effet sur votre bétail humain ! Que dis-je ! Si il ne tenait qu'à moi, je vous inviterais à en façonner un dans la cours de ma demeure !

Les vampires... des créatures qui se complaisaient dans le rabaissement de l'espèce qui les avait vu naître tel un rejet de leur origine mortel pour essayer d'oublier que leur immortalité n'était qu'illusoire et leur force n'était nullement comparable à la multitude de cette « vermine » qu'ils méprisaient tant. Mais qui de mieux qu'un nécrarque pouvait partager un tel état d'esprit ? Ils se dirigèrent donc vers l'arbre pour en admirer avec plus de détail les traits délicatement torturés. Les humains qui marchaient dans la place de la forteresse s'écartèrent précipitamment à la vue des deux entités vampiriques ce qui fit qu'en un instant il ne restait plus personne malgré l'agitation de la nuit provoquée par l'arrivée de l'armée mort-vivante.

Quand ils retournèrent dans la ceinture intérieure pour visiter le laboratoire, Isavimir sembla remarquer le trouble qui agitait le nécromancien à l'idée de permettre à des inconnus de pénétrer dans sa demeure la plus précieuse. Ainsi, quand il fut temps de passer la porte du laboratoire, il signifia d'un geste à son infant qu'il devait rester dehors avec les autres. Ce ne fut donc que deux créatures de la nuit qui pénétrèrent dans l'entre du savoir interdit.

Le vampire écouta avec attention les dires de son cousin, il interrompait parfois Necros pour lui demander des précisions quant à des détails qu'il n'avait pas compris ou mal entendu. Mais pour l'essentiel, il semblait très attentif et véritablement intéressé par le sujet. Il examina avec soin l'armure prototype, baladant ses doigts sur les parties qui étaient déjà en bonne voie pour être enchantée.

-Je constate que vous avez remarquablement bien avancé ! Cette idée de préalablement entreprendre la réalisation d'un modèle réduit des différents enchantements est ingénieux, un ogre est somme toute bien plus facile à trouver qu'un géant et encore plus aisé à transporter. Et en faire une armure vous permettra de ne pas avoir perdu votre temps pour un modèle inutilisable sur le terrain comme le ferait un ingénieur impérial. Brillant, vraiment brillant...

Necros lui parla alors de son « problème de Margrave » et le visage du vampire devint d'un coup bien plus sombre. Il soupira, réflexe humain ou volonté de montrer son dépit, ses ailes se déployèrent légèrement avant de se refermer, plongeant ce court instant Necros dans son ombre menaçante. Quand il prit finalement la parole, sa voix était bien moins amicale que précédemment, toutefois, il semblait essayer de maintenir un minimum de courtoisie dans ses mots :

-Vous n'êtes pas un membre de ma lignée, mais bien un nécrarque et cela se voit terriblement. N'y voyez aucun ombrage, c'est un fait, la politique vous échappes et vous ne semblez pas comprendre comment le monde tourne. Voyez y une chance, car vous m'avez désormais comme protecteur et il est donc de mon devoir et de mon droit de vous mettre en garde. La faction du margrave n'est pas de celle que l'on peut vaincre par les armes, un assassinat n'apporterait qu'un désordre nocif et temporaire et la destruction de son domaine qu'une purge sanglante de cette région par une force impériale inutilement nombreuse... Car c'est un fait, l'Empire et son minable empereur ont peur de nous, de ce qui pourrait arriver si un trop grand pouvoir s'emparait d'un tel lieu !

Il marcha un peu, examinant les différents éléments des recherches du nécromancien comme s'il examinait le pour et le contre. Il finit par s'arrêter et sourit de toutes ses dents aiguisées :

-Soit, vous n'avez encore rien faire de grave, rien d'irréparable dans tous les cas et je me doutais bien que vous deviez être responsable de la « boucherie du poste routier » comme l'on surnommer la populace du coin... Concentrez-vous sur votre recherche, je me chargerais d'intercepter ce convoie qui vous effraye, le Margrave n'aura pas son artillerie ! Je verrais ensuite si je peux vous fournir la ou l'une des pièces en espérant que nous ne soyons pas contraint de la détruire pour masquer notre implication. Pour en revenir à votre problème de liquidité, considérez que vous n'avez plus rien à nous payer. Disons qu'il s'agit d'une aide supplémentaire à notre grand projet. Malgré tout, je souhaiterai que vous continuiez à payer le cloporte pour l'heure. Les événements ne doivent pas trop se lier, sans quoi, il risque de faire le rapprochement ce qui ne nous serait nullement profitable.

Il marcha quelques pas vers la porte avant de se retourner encore une fois :

-Bien, je pense vous laisser, je ne voudrais pas ralentir plus que de raison vos recherches... Une dernière chose... que pensez-vous de ma proposition précédente ? Votre sort me plairait fortement et je ne peux que constater le manque criant de moyen qui vous accable.

Après quoi, il sembla attendre la réponse du nécrarque.
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Monster Vieux Monde 2020
Monster Vieux Monde 2020
Messages : 229
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

La tête du nécrarque eut un spasme involontaire lorsque Isavimir montra son intérêt pour le sort de Servis Spirite. Fort heureusement, le seigneur vampire s'en rendit compte et remit la question à plus tard. Si Ahmôsis avait été obligé de donner une réponse immédiatement, il aurait probablement maladroitement refusé sous la surprise et le reste de l'entretien aurait été parasité par un froid glacial. L'idée continua donc de lui trotter dans un coin de la tête, son protecteur étant ouvert à fournir plus de matériel, mais sans que l'on abuse de sa générosité.

Accompagné de son escorte, Necros présenta donc le corps du géant et exposa ses projets de restructurer sa structure à l'aide d'un sortilège de son propre cru. A sa grande surprise, le patriarche de la famille Von Eisschloss fut impressionné et intéressé par ses idées. Le nécrarque n'avait pas imaginé un seul instant que cette lignée décadente puisse être passionnée des Arts Noirs, anticipant plus cette visite comme ennuyeuse pour eux, un simple moyen de vérifier leur investissement. Peut-être que leur présence ne serait pas si difficile à supporter finalement.

Égaillé de cette surprise, Ahmôsis approfondit :


Cette mélodie / sort fera partie d'une triade. D'abord la structure / os, puis le contenu / sang et enfin le contenant / chair. Quand nous trouverons plus de pages / temps pour créer cette combinaison symphonique, nos outils / glaise se ploieront entièrement à notre volonté.

Mais pour le passé / présent / futur, la mélodie osseuse semble suffisante pour la Genèse Ultime. Nous aviserons en évoluant.


Isavimir montra un intérêt certain pour l'arbre expérimental du nécrarque et demanda à l'observer de plus prêt. Necros accepta avec entrain et le présenta à l'esquisse de son oeuvre. Le Von Eisschloss approuvait cet art, l'enviait même, considérant que seule la main experte d'Ahmôsis permettrait de l'exprimer. Sans vraiment le confirmer, Isavimir laissa flotter l'idée de lui en fournir un pour son domaine. Necros garda cette idée dans un coin de sa tête, considérant qu'honorer son nouvel allié de la sorte aurait des avantages sur le long terme.

Un peu plus tard, le groupe fut amené devant la demeure principale de la forteresse. Devant l'hésitation du nécrarque, le maître Von Eisschloss répondit avec ménagement. Alpherasius resta donc sur le seuil et Ahmôsis constata avec surprise qu'il n'avait aucune réticence à faire pénétrer son unique invité dans son atelier. La démonstration dura une heure, trente six minutes et dix sept secondes, soit bien plus longtemps qu'anticipé. Mais Le Von Eisschloss était impliqué et surtout connaisseur, demandant élégamment au nécrarque d'éclaircir ses quelques incompréhension, ce dernier s'exécutant avec plaisir.

Un moment fort fut partagé entre les deux vampires, Isavimir montant considérablement dans l'estime du maître des lieux. Était-ce le trou béant dans sa poitrine qu'il essayait de combler? La perte de son maître quelques mois plus tôt, sa figure paternelle l'ayant cruellement rejeté, avait laissé un gouffre dans sa Non-Vie. Quoi qu'il en soit, Necros appréciait la présence de ce formidable individu et c'est avec la terreur de balayer tout cela qu'il avoua ses récents échecs avec le Margrave.

Le visage d'Isavimir s'assombrit. Un spasme de ses ailes fit faire un mouvement de recul au nécrarque. Tous les sbires de ce derniers eurent aussi une réaction, pas d'agressivité, simplement le résultat de sa crainte soudaine.

Lorsqu'il prit la parole, l'amabilité du Von Eisschloss avait presque disparut, le monstre tentant de garder au maximum son calme. Si cela paraissait être de très mauvaise augure, le discours du vampire fut pourtant conciliant. Véritable diplomate, Isavimir ne fit preuve d'aucune animosité envers son savant fou attitré, acceptant sa nature et affirmant que c'était à lui de le protéger. Mieux! Il calma les craintes de Necros et lui proposa de supprimer la taxe sur ses revenus! Le Margrave devrait toujours collecter selon ses désirs, mais au moins les ressources du domaine seraient un peu allégées.

Ahmôsis se félicita intérieurement d'avoir choisi la vérité, son invité lui confiant qu'il le soupçonnait déjà d'être la source de la boucherie de l'auberge.


Notre jugement était erroné et pour cela, Maître Von Eisschloss, nous vous présentons nos excuses. Grâce à votre généreuse proposition, nous pourrons continuer de payer le Margrave et financer nos cultures / moissons / recherches. Nous profiterons de ce répit en espérant que ce mortel de devienne pas trop gourmand.

Notre objectif originel était de nous approprier / capturer la créature / enfant préférée du Margrave. Le concept nous échappe, mais il semble que cela suffirait à le tenir en laisse. L'idée était peut-être bonne, mais l'exécution désastreuse. Si une nuit, la Lanterne de ce cafard vous horripile, mes conseillés m'affirment que c'est un bon moyen de s'en débarrasser / contrôler.

Après un tel échec / erreur, nous ne tenterons rien de sitôt et jamais sans votre accord.


Von Eisschloss se dirigea ensuite vers la porte, se retournant au dernier moment pour reparler à Necros de son souhait d'apprendre l'un de ses sortilèges. Le nécrarque y avait longuement réfléchi, surtout durant sa présentation de ses recherches. A présent, il était prêt à répondre. Mais avant de le faire, il fut frappé d'un éclair de lucidité, se rappelant de quelque chose qu'il n'avait plus l'habitude d'offrir : l'hospitalité.

Nous nous rendons compte de notre maladresse : nous ne vous avons pas offert de Contre-Soif / à boire. Malheureusement ici, l'Essence / Sang n'est pas aussi fameuse que dans votre cours, mais nous ferons de notre mieux.

Une fois Isavimir doté (ou non) d'un grand calice de sang, Necros continua, une autre calice (ou pas) pleine entre ses doigts squelettiques.

Partager nos mélodies n'est pas dans notre nature, même avec nos disciples / Lanternes les plus dévoués. Pourtant, nous nous sentirions honoré / gratifié de nourrir / apprendre à une entité de votre stature. Vous n'êtes pas une Lanterne, l'Art Noir vous intéresse et votre existence nous est... nous est... positive?... favorable?... Sympathique.

Pourquoi ne pas rester quelques passés / présents / futurs / temps dans notre demeure? Nous vous enseignerions personnellement / multiplement cette mélodie et nous vous fournirions une copie présentable de sa lentille / grimoire. Von Enstein et ça continueraient la moisson pour la Genèse Ultime en parallèle.


Ahmôsis réfléchit quelques instants à l'organisation d'une telle entreprise, puis reprit.

Nous pourrions nous organiser de différentes manières. La première consisterait à vous apprendre durant le Néant / jour et de pratiquer durant le Foyer / nuit. En parallèle de votre pratique, nous continuerions d'exercer notre art / de faire grandir l'arbre, à vos côtés. La mélodie osseuse est encore au stade expérimentale et nous nous devons de la tester d'avantage. La moisson sur la Genèse Ultime continueraient donc d'avancer.

Si cela ne vous convient pas / agace, alors nous passerions Néant et Foyer à vous apprendre. Les tests peuvent attendre / vieillir après votre apprentissage.

Pour ce qui est de la lentille, nous la rédigerons une fois que vous serez nourri / appris. Si vous ne préférez pas attendre, alors nous pourrions vous la livrer ensuite ou vous enverriez quelqu'un / quelque chose la chercher.

Si ces organisations ne vous conviennent pas, nous pouvons nous adapter / évoluer sans problème.
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 289

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Le puissant seigneur vampire écouta longuement parlé le jeune nécrarque. Il semblait comprendre ce qu'on lui disait, maîtrisant des arts noires que Necros n'aurait pas cru si facilement à appréhender. Il sembla même fortement intrigué par l'histoire de mêler trois sorts pour permettre la construction du colosse. On pouvait voir dans ses yeux des étoiles briller sans que l'on ne puisse déterminer s'il s'agissait d'admiration ou de décile et si cela était uniquement pour « l'intérêt de la science » qu'il s'émerveillait. Quand vint le moment de s'expliquer, encore une fois, il se montra très calme, attendant simplement que son interlocuteur finisse de s'exprimer avant de lui répondre. Il semblait pensif, réfléchissant à ce qu'il allait pouvoir répondre à cette proposition étonnante.
Test de Charisme : caché (caché)
Il avança de quelques pas, s'arrêtant à un souffle du nécromancien. Son aura de force écrasait totalement celui du scientifique qui ne couvrait plus que sa peau comme un maigre habit. S'il le désirait, Isavimir pourrait en finir avec l’existence de l'éternel, mais il ne sentait aucune présence meurtrière, aucune volonté de tuer. Petit à petit, la force se replia et l'oppression s'atténua laissant resurgir la force magique du nécrarque. Celui-ci sentit alors un poids se poser sur son épaule, lourd et pesant... Le Von Carstein venait de déposer sa main sur lui et un large sourire s'affichait sur son visage carnassier :

-Étudier avec vous ? Et bien, pourquoi pas ! Je commence à comprendre votre manière intéressante de vous exprimer et apprendre directement le sort avec celui qui l'a conçu est un atout que je serais idiot d'ignorer ! Je... Il retira sa main gantelée pour la porter sur son menton. Permettez une simple remarque... Je n'ai nullement envie de devoir attendre pour recevoir votre ouvrage, après tout, je ferais travailler jour et nuit mes serviteurs pour vous fournir du matériel et des grimoires de qualités et je trouverai cela normal que vous en fassiez de même-même avec vos servants... À moins que vous ne soyez trop laxiste et que vous ayez peur qu'il ne travaille pas correctement sans votre supervision ? Si ce n'est pas le cas et je ne pense pas que cela le soit, nous pourrions alors nous rendre dans ma demeure le temps que votre sbire s'affaire à la tâche. Ainsi, vous pourriez voir directement les grimoires que vous désirez avoir en copie et le matériel dont vous aurez besoin pour vos expériences ! Cela ne devrait pas être long ensuite pour que je puisse vous les fournir... En une semaine ou deux, votre nécromancien, de talent à ce que j'ai pu voir, devrait pouvoir s’acquitter de cette menu mission, non ? Et si ce n'est pas le cas et que j'ai fini d'apprendre votre brillant sortilège et bien... nous pourrions en profiter pour travailler sur votre magnifique arbre ! Mes geôles débordent de prisonniers et ils n'ont qu'une hâte... en sortir. Petit rire. Je dis bien, si nous, ou plutôt, si vous avez le temps ! Si ce n'est pas le cas, je ne vous retiendrais pas plus longtemps en ma demeure ! Vous êtes un de mes fidèles protégés après tout ! Pas un minable nécromancien qui ne vit que pour me servir ! Et je ne compte pas retarder plus que de raison notre magnifique et colossal projet !

Il se retourna, montrant au nécromancien ses imposantes ailes diaphanes à la lueur des torches qui éclairaient la pièce. Des veines noires en parcouraient la membranes tendue par de longues lignes d'os sombres et une énergie nécromantique hypnotisant se dégageait de ces deux appendisses. Un aura de sombre majesté se dégageait de lui ne laissant aucun doute quant à sa nature semi-divine. Isavimir était parmi les plus digne représentant de sa race, formant l'aristocratie immortel d'un duché maudit depuis des siècles. Le sang qui coulait de ses veines avait du voir de si nombreuses batailles qu'il ne serait pas étonnant d'apprendre qu'il s'était battu aux côtés de Vlad lors de sa guerre pour le trône Impérial. Ce charisme n'était en rien comparable à celui de l'Oeil-Dieu, car celui-ci avait acquis une puissance et une présence par ses arts noirs et son savoir occulte tandis que le monarque de la nuit s'était érigé en maître des ténèbres, ne se réfugiant pas dans des sous-terrain et ne repoussant pas ses fils parce qu'ils avaient essayé de le rendre fière d'eux ! Lui, il semblait magnanime, punissant certes les traîtres, mais il traitait avec dignité ses alliés et ses fidèles. Est-ce que l'Oeil-Dieu l'avait seulement aidé pour quelques choses ? Oh, il disposait d'une bibliothèque si géante que le nécrarque en pleurait encore de tristesse pour l'avoir perdue, mais son maître n'avait jamais du rien faire pour la lui donner, aucun effort, aucune contrainte ! Necros n'avait jamais pu pénétrer dans les laboratoires de Naasthact et quand il avait perdu le sien, il n'avait pu compter que sur lui et Rallah pour s'en fournir un autre ! Isavimir, lui, proposait son aide naturellement ! Oh, certes, il ne fallait sans doute pas se faire d'illusion quant aux intérêts du vampire, mais il ne se montrait pas faux ! Il ne cachait pas plus son jeu et lui... lui il disait ce qu'il voulait ! Lui... Lui... il ne l'avait pas abandonné ! Et il attendait désormais sa réponse...
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Monster Vieux Monde 2020
Monster Vieux Monde 2020
Messages : 229
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

Le conversation resta en suspend pendant 17 minutes et 12 secondes, le temps que le nécrarque ne trouve un met convenable. Six candidats furent amenés dans la salle du trône où les deux vampires attendaient, ces derniers ayant échangé quelques paroles sans rapport avec leurs projets : aucune décision ne serait prise avant que la Soif n'ait été étanchée. Alignés les pauvres malheureux attendaient, tremblant, de savoir lequel d'entres eux subirait un destin funeste.

Necros huma les candidats l'un après l'autre, analysant leur rythme cardiaque et la senteur de leur sang. Il grimaça à plusieurs reprises, insatisfait de ses recherches. Quelques uns étaient prometteurs, dégageant un arôme funeste digne des personnes ayant côtoyé la mort depuis leur tendre enfance. La Dhar corrompue s'était imprégnée en eux, pas au point de leur donner la moindre propriété magique, simplement un goût épicé particulièrement agréable. La cinquième était la plus prometteuse : vigueur, alimentation à peu près saine (pour une femme de sa classe sociale), ainsi que cet épice de mort délectable.


Aha! dit le vampire en lui saisissant le crâne. Cette Lanterne est pleine / potentiel. Cultivée dans un environnement gorgé de Source / Dhar, son Essence / sang a gagné un arôme subtil mais délicieux. Vous nous en direz des nouvelles!

D'un geste rapide, imperceptible à l’œil humain, le nécrarque planta et retira un doigt dans chaque orbite de la malheureuse. Cette dernière mit plusieurs secondes à ressentir la douleur avant de pousser un hurlement et de se pencher en avant sous la douleur. Ayant prévu le coup, Ahmôsis avait déjà placé ses gobelets, un sous chaque fontaine de sang.

Lorsque les calices furent remplis, le vampire exerça une forte pression sur sa tête. Un "crac" bien sonore, puis une explosion magnifique faisant brusquement taire la victime. Les autres candidats furent rapidement évacués, leur terreur bruyante risquant de gêner le repas des deux Seigneurs de la Nuit.

Necros tendit un verre à son invité, trinqua, puis porta le sien à sa bouche sans lèvres. Il avait vu juste : le goût du breuvage était délicieux. N'ayant jamais été sélectif dans ses repas, le nécrarque se jura, à l'avenir, de prendre plus soin de son alimentation. Il espérait cependant que Isavimir partageait ses papilles gustatives et se régalait autant que lui. Après tout, peut-être découvrait-il l'arôme du sang ayant vécu près de Mordheim et d'un descendant de W'soran.

Entre ses gorgés, le vampire accepta d'apprendre personnellement son sort à son protecteur et lui fit ses propositions pour s'organiser. Il était de bonne humeur, son entrevue avec Isavimir s'étant jusque-là très bien passée et sa Soif étanchée.

Le Von Eisschloss avait attentivement écouté son hôte, sirotant sa coupelle sans jamais le quitter du regard. Une fois terminée, il posa le calice et se rapprocha du maître des lieux. Ahmôsis sentit alors sa joie s'étioler légèrement, n'ayant jamais pu supporter la proximité directe avec le moindre individu, hormis Naasthact. Il sentit son épaule craquée, sa tête tournant brusquement dans un autre craquement pour en trouver l'origine. La main gantée d'Isavimir était posée sur lui. Sa joie s'évapora alors totalement.

Le vampire accepta joyeusement l'offre, mais divergeait sur les détails. Il préférait inviter Necros dans son domaine pendant que ses disciples s'occuperaient de produire une copie du livre de sort. Le nécrarque sentait à présent la terreur monter en lui, cherchant désespérément un moyen de refuser la proposition de son protecteur. Il ne pouvait pas quitter sa forteresse, s'exposer de nouveau au monde extérieur pendant plusieurs jours. La dernière fois qu'il l'avait fait, c'était avant tout pour récupérer un candidat pour l'Esprit Trompeur (et un peu aussi pour sauver Frank...) et il ressentait encore des frissons au souvenir de cette aventure. Il lui faudrait plusieurs années, voire des siècles, avant que Ahmôsis ne daigne mettre un pied dehors, et encore moins pour être enfermé dans un domaine étranger. Ses larmes de sang gagnèrent en intensité, les silos sous ses yeux ressemblant à deux traces de pinceau.

Mais alors qu'il s'apprêtait à interrompre son invité pour refuser catégoriquement son offre, ce dernier mentionna alors sa propre bibliothèque. Immédiatement, la peur baissa d'un cran, remplacée par une envie brûlante, presque douloureuse. Necros le Pragmatique ferma les valves joignant son royaume de consciences aux geôles de Phobos, laissant sa propre curiosité l'envahir, le ronger. Et pourquoi pas? Un Savoir peut-être immense était à portée de main! De plus, avec Isavimir pris dans le bon sens du poil, Ahmôsis s'assurerait que sa propre situation serait moins tendue, plus Non-Vivable. ET POURQUOI PAS?! Cette phrase résonnait à présent dans chaque recoins de son cerveau desséché.

Le nécrarque finit son calice d'une traite, puis le jeta à terre, gorgé d'un courage insoupçonné. Les larmes de sang s'étaient taries sur son visage squelettique.


Soit! Abandonner un refuge pour un autre est un bon compromis, tant que nous voyageons sous le regard de Mère. Cependant, durant le trajet, nous avons une ambition / souhait à assouvir. L'un de nos enfants s'est égaré / aventuré trop longtemps loin de son cocon. Nous allons tenter de le contacter via la conjecture / divination.

Par ailleurs, nous vous proposons de nous et vous désigner en termes véritables. Nous sommes le Maître d'Œuvre et vous êtes le Protecteur. Cela vous convient-il?


Les deux vampires d'accord, Ahmôsis s'en alla pour regrouper du matériel de recherches et l'installer dans sa carriole, ainsi que sa boule de cristal spécialisée dans la recherche d'objets magiques. Il chercha dans sa bibliothèque un grimoire particulier à emporter avec lui : celui permettant l'apprentissage du sort de détection. Il n'était pas sûr de le trouver, mais peut-être faisait-il déjà partie de sa collection.

Necros ordonna ensuite à Rallahquatil de gérer le domaine en son absence (donc de continuer à faire comme d'habitude) et d'améliorer la bibliothèque quand les ressources seraient disponibles. Il pouvait continuer à recruter de la main d'oeuvre pour que les expéditions deviennent un peu plus rentables. Les deux assassins devraient quant à eux continuer de réduire l'attention qui s'était portée sur eux ces dernières semaines et d'effacer les dettes de la forteresse.

Le nécrarque rejoignit ensuite Frank pour lui expliquer les objectifs à atteindre durant son absence. En priorité, il devrait soigneusement recopier le grimoire de sort du Servis Spirite et ce, en une semaine environs. Evidemment, Necros lui interdit de retenir les incantations nécessaires à lancer le sort, ce dernier étant sien. En attendant son retour et une fois le sort élégamment reproduit, les deux disciples devraient continuer leurs recherches sur le falsum vitae maledicere et entamer son enchantement. Ahmôsis leur ordonna même de travailler de nuit si nécessaire, car il voulait que ces études soient bien avancées quand il regagnerait la forteresse.

Prêt au départ, la carriole du vampire rejoignit Isavimir à l'extérieur de la forteresse, accompagnée des Mirages, du spectre, de ses cinq gardes du corps rapprochés et de deux régiments de gardes des cryptes. Tous avaient leurs capacités boostées par la bague de pureté nécromantique. Ce n'était pas une preuve de manque de confiance envers l'escorte du Von Eisscloss, simplement le témoignage d'une paranoïa profondément ancrée dans l'esprit du nécrarque. Abydos resterait à la forteresse, servant d'yeux au nécromancien. Frank pourrait ainsi contacter son maître par ce lien si nécessaire.

Durant le trajet, Necros s'investit pleinement à chercher puis contacter l'Epouvantail, espérant qu'il ne s'était pas trop éloigné (ou même tué) durant ses explorations. Il se focalisa sur sa tête, histoire que sa boule de cristal spécialisée ait plus de facilités à le retrouver. Il lui serait peut-être nécessaire de demander au Protecteur de faire quelques courtes haltes ou légers détours pour parvenir à son objectif. Ahmôsis demanderait alors à Deismos de rejoindre sa troupe et présenterait fièrement à Isavimir le nouvelle élément de son escorte personnelle. S'il en avait le temps et les moyens, alors le vampire apprendrait aussi le sort mineur de détection. Il pourrait ensuite apposer sa marque sur l'une des faucilles de sa créature, s'assurant ainsi qu'il connaîtrait constamment sa position.
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Répondre

Retourner vers « Sylvanie »