[Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

La Sylvanie inspire la peur dans le reste du Stirland. Depuis la sombre ville de Tempelhof, qui n'a pas eu de prêtre de Morr attitré depuis 800 ans, jusqu'aux contreforts des Montagnes du Bord du Monde, entre le bief de l'Aver et le Stir, la plus grande région du Stirland est un lieu de terreur et d'obscurité. On dit que les fantômes y évoluent en toute impunité à la nuit tombée parmi les collines Hantées et que l'épais brouillard des bois sylvaniens emprisonne parfois les âmes, les obligeant à y errer à jamais. La portion orientale de la province est la plus désolée, là où d'anciens châteaux noirs sont juchés sur leurs pics escarpés comme des vautours scrutant les villes en contrebas.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 265

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Test de Cha : 10
=> Relance grâce au bon argument : 11
=> Raté


L'Œil-Dieu regarda longuement Necros. La magie qui l'entourait sembla un moment se calmer. Puis quand il comprit que son apprenti refusait de tout abandonner pour lui, l'air de la pièce ne fut plus qu'un cauchemar de dhar frappant la roche, faisant jaillir des étincelles vertes à chaque impacte. Des fissures se formèrent sur le visage tordu de colère de l'archi-maitre nécromancien. Un sang noir bouillonnant commença à couler de chaque pores de sa peau et il hurla si fort que Necros ne put rester debout. Le sol de pierre se transformait en boue et une chaleur suffocante remplissait l’atmosphère... alors la voix du seigneur de la crypte gronda tel le rugissement d'un dragon millénaire :

-Je t'ai demandé de choisir-décider ! Necros-Vermine ! AINSI TON FIEF-TAUDIS EST PLUS IMPORTANT-VITAL QUE MOI-DIEU ! LE REGARD-ATTENTION SE PORTERA TOUJOURS SUR LA CITE DES DAMNEES ! TOUJOURS !

Une vibration dans l'air et les deux vampires se trouvèrent à la porte de la crypte. Derrière l'entité vampirique, l'obscurité était plus que total, ne permettant pas au jeune vampire de voir l'intérieur de son ancien foyer.

-Crois-tu que je-moi ne connaissais-voyais pas l'attrait-piège de la cité-prison ? Les Hommes-insectes y pullulent-tournoient, toujours plus nombreux-vibrant ! La crypte-maison sera en danger-péril ! Tu n'as pas su-réussi à empêcher-limiter une attaque-intrusion... Tu-Necros ne seras pas capable de mieux aujourd'hui-demain. Tu m'as énormément-fatalement déçu-affligé !

Sur ces mots, le vampire disparut dans un nuage de fumée et une lourde grille en fer se referma sur l'entrée de la crypte en scellant l'accès devant le regard médusé de Necros qui se retrouvait seul... Pas un animal, pas un volatile de la nuit ne faisaient le moindre bruit, laissant l'enfant abandonné dans sa solitude infinie. Il avait été abandonné par son maître. Lui qui croyait en sa colère, lui qui avait cru qu'il serait puni... Il ne devait jamais avoir pensé à cela ! Jamais il aurait cru que son père l'abandonnerait ainsi ! La peur... la logique d'un être aussi ancien que Naasthact était impossible à intégrer pour une si jeune progéniture qui se retrouvait seul maître à bord pour la première fois de toute son existence !

Combien de temps passa ainsi plongé dans un tel hébétement ? Même Chronos ne put le dire, lui-même totalement effondré par la nouvelle... Machinalement, Necros marcha lentement vers son carrosse... Il ne pouvait tout simplement pas rester là. Jetant peut-être un dernier regard avant longtemps à ce lieu qui l'avait vu grandir, qui l'avait protégé avec tellement de force... Tellement de savoir y était concentré... Tellement de... Des larmes de sang coulaient désormais sur les joues du vampire qui décida de se plonger dans ses sciences occultes pour oublier... oublier un temps...

Temps de voyage: 7 jours
Test de rencontre : caché
Recherche de Necros : 6 (réussite de 12)
Recherche de Frank : 1 (réussite de 17 ; découverte unique)
Travail de Rallah : caché
Travail de la « Team des Ombres » : caché
=> Suppression de la dette de 1013Co
=> Une semaine passe
Là encore, il ne put compter les jours qui passèrent. Ses sbires suivaient le chemin inverse sans ralentir l'allure une seule seconde tandis qu'il était plongé dans les songes de ses recherches sur sa bague de pureté nécromantique. Il avait décidé de partir sur une bague qui lui drainerait une partie de ses forces dans le but de lui apporter une plus grande puissance nécromantique. Cela faisant, il était certain que son artefact serait plus puissant que celui de son disciple, la pierre karmique permettant qu'à même « coût », le résultat en serait bien meilleur. Toutefois, il restait encore beaucoup à faire, les nombreux imprégnations nécessaire à la fixation durable de tel maléfice n'étaient pas quelques chose d'évident. Pour tout dire, il était certain que sans son niveau de savoir et sa puissance magique supérieur, il ne serait pas possible pour quelqu'un de fabriquer de tel chef d’œuvre de magie. Ce n'était pas pour rien que les objets de ce genre ne couraient pas les rues et qu'il ne faisait aucun doute qu'une fois créé il serait un artefact convoité... Il sentit que son moyen de transport faisait halte. Un regard nécromantique vers l'extérieur lui permettant de constater qu'il se trouvait dans la cours intérieure de son domaine... sa nouvelle maison permanente... Une réalité qui le frappa sans doute alors fut que si elle venait à être attaqué... il n'aurait nul part où aller... à l'extérieur, Frank l'attendait avec un large sourire sur les lèvres, visiblement ravis de revoir son seigneur.

Quand le vampire sortit, il fut accueilli par une révérence protocolaire dont le nécromancien avait le secret. Celui-ci parlant d'une voix calme et enjouée :

-Maître, j'espère que votre voyage s'est bien déroulé. J'ai énormément avancé sur mon projet d'armure et j'ai commencé à réfléchir sur les moyens d'intégrer votre brillant sortilège à la carcasse de Karn... Il s'arrêta alors après avoir relevé la tête, remarquant sans doute l'état émotionnel de son maître. Il souffla, comme si sa voix s'était perdue dans le néant qu'était l'âme du vampire. Maître ?
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Messages : 224
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

► Afficher le texte
Pendant quelques secondes, Necros eut l'impression d'avoir fait mouche. L'aura de son maître s'était calmée et il regardait à présent intensément son fils. La progéniture ne bougea pas d'un pouce, les bras toujours tendus dans un principe de réunion. Il ne pouvait tenter quoi que ce soit de plus, la balle était dans le camp de Naasthact.

L'Œil-Dieu sembla soudain prendre une sorte d'inspiration, étrange pour une créature qui n'avait habituellement pas besoin d'air pour vivre et encore moins pour parler. Mais ce n'était pas de l'oxygène que le Seigneur de la Non-Vie canalisait, c'était de la Dhar pure. Lorsque le jeune vampire le comprit, il était déjà trop tard.

La voix de Naasthact, véritable déferlante d'aethyr et d'ondes sonores, balaya son disciple comme une vulgaire poupée de chiffon. Ahmôsis fut projeté plusieurs mètres en arrière et causa des fissures quand il rencontra la pierre. Il n'eut pas le temps de réaliser ce qu'il venait de lui arriver que le maître était à nouveau sur lui. Véritable entité de colère, de haine, et de pouvoir, l'Œil-Dieu le compressait physiquement de sa simple présence, le rejeton vampire sentant ses os craquer sous la pression aethyrique environnante. Necros gémit, émettant un pitoyable couinement d'oiseau écrasé entre les doigts d'un orque.

Mais le vampire n'avait aucunement l'intention d'exprimer sa douleur, il était bien au dessus de cela. Il se battait, s'acharnait, déployait la totalité de ses forces physiques et mentales pour tenter d'articuler un mot. Il pouvait encore convaincre son maître, c'était certain! Il devait juste retrouver sa voix. Le désespoir était un incroyable carburant et Necros déchaîna des réserves insoupçonnées dans la bataille. Mais si son couinement devint légèrement plus aiguë, inaudible dans le vacarme abominable s'échappant de la gueule de Naasthact, Ahmôsis ne put faire plus. Autant essayer de boucher un volcan en éruption à mains nues.

Le nécrarque n'abandonna pas, écoutant à peine les mots de son maître pour se concentrer sur ses paroles qui refusaient de sortir. "Crac, croc..." ses articulations, elles n'avaient aucun mal à s'exprimer, les os du vampire se tordant dangereusement sous la pression effroyable qu'ils subissaient. Lorsque Necros comprit que le combat était perdu avant même qu'il n'ait commencé, le combat pour un unique mot, il se détendit et ferma doucement les yeux. Naasthact lui avait donné la Non-Vie, et à présent il allait la lui reprendre. C'était terrible, mais au moins tout cela avait un sens.

La pression disparue et Ahmôsis fut enfin libéré de son existence. Il se sentait léger, presque calme. Mais comment pouvait-il garder conscience? Était-ce pour combler un manque d'instinct de survie que les vampires s'étaient convaincus qu'aucune vie après la mort ne leur serait accordée? Puis, la gravité reprit ses droits et le nécrarque se sentit à nouveau peser sur le sol. Ses genoux étaient dans l'herbe et le vent caressait sa peau meurtrie.

Plus confus que jamais, Necros ouvrit les yeux. Devant lui se tenait toujours Naasthact, placé juste devant l'entrée de la crypte. Lorsqu'il reprit la parole, sa voix était certes bien plus calme et supportable physiquement, mais ô combien plus haineuse, méprisante. Ahmôsis comprit rapidement le sort qu'il lui réservait, celui qu'il n'avait même pas envisagé tant il était abominable. Le bannissement.

Le vampire ne tenta même pas de se relever. Il rampa aussi vite qu'il le put, ses griffes retournant la terre sous ses efforts. Le maître le regardait sans s'arrêter de parler. Ahmôsis se dépêcha, redoublant, retriplant d'efforts, déchaînant tant de force qu'elle ne faisait que retourner la terre au lieu de vraiment le faire avancer. Il hurlait à présent, incapable d'articuler le moindre mot. Il n'était plus très loin, il devait juste le toucher, tout lui serait pardonné! Deux mètres... un mètre...

Lorsqu'il referma ses doigts sur ce qui aurait dû être la tunique de son maître, ce dernier avait disparu. Au même instant, une lourde grille s'abattit, fermant définitivement l'entrée de la crypte. Lorsque le métal rencontra le sol, Necros retrouva enfin la capacité de parler.


NON MAITRE NON NON NON NOOOOOOOOOOON!!! NOUS LES TUERONS TOUS, NOUS LES MASSACRERONS, PAR PITIE!!! MAITRE NOUS SOMMES VOTRE PROGENITURE, NOUS SOMMES... VOTRE FILS!!! PERE!!! PERE NON!!! NOUS VOUS EN SUPPLIONS PAR PITIE!!! NE NOUS BANNISSEZ PAS PERE!!! PEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEERE!!!

Ahmôsis secouait la grille avec toute la force de son désespoir, sachant pertinemment que même un tir de canon nain ne pourrait l'ouvrir. Il commença à ronger les barreaux, les barreaux de sa nouvelle prison : l'extérieur. Qu'espérait-il? Que ses dents suffiraient à ouvrir une brèche? La raison n'avait plus rien à voir avec cette pauvre créature.

TUEZ-NOUS!!! PERE!!! MASSACREZ-NOUS!!! TEMOIGNEZ DE VOTRE MAGNIFICENCE ET FOUDROYEZ NOTRE MISERABLE CARCASSE!!!

NOUS VOUS L'ORDONNONS!!! ESPECE DE VIEILLE PUTAIN, TUE-NOUS!!! TU ES FAIIIIIIIIIIIIIIIIBLE, TU ES L'ALLIE DE L'ASTRE DU VIDE, TU M'ENTENDS??? NAASTHACT??? NAASTHAAAAAAAAAAACT!!!


Mais le châtiment final ne vint jamais. Le silence s'écrasa de nouveau autour de Necros. Un silence terrifiant, comme le calme avant la tempête, comme si le monde entier avait enfin trouvé sa proie sans défense et s'apprêtait à la frapper apocalyptiquement. Ahmôsis réalisa que c'était sa nouvelle Non-Vie, où la peur, la terreur même, était omniprésente. Il se sentit submergé, ayant le sentiment d'être une cible totalement exposée. Il regarda ses mains, ébahi. Elles tremblaient follement. Ce n'était pas possible. Il ne pouvait pas. Non. Impossible. Pas Vrai. Néant. Incohérent. NON!

Le vampire canalisa toute l'énergie physique, mentale et aethyrique dont il était capable. Puis, il libéra tout. Un hurlement de Dhar, de voix et de volonté brisée. Sa mâchoire se déploya à outrance, allant à l'encontre de toute logique anatomique, véritable gouffre aux parois dentées. Ahmôsis se vida, espérant que sa Non-Vie le quitterait par la même occasion.

Une minute? Une heure? Une journée? Un mois? Impossible de dire combien de temps il fallu au nécrarque pour arriver au bout du rouleau. Brusquement, son cri perdit en puissance et son corps s'amincit. Telle une gourde que l'on viderait de sa dernière goutte, Ahmôsis sentit sa peau se creuser, ses muscles se dessécher comme du cuir centenaire. Ses forces l'avaient quitté.

N'étant plus qu'un simple tas d'os et de tissus entassés devant la porte de sa prison, Necros n'était plus capable de bouger le moindre organe. Mais il était toujours vivant. Combien de temps suffirait pour que la Mort vienne le tirer de sa misérable condition? Pas longtemps il semblait. Tout ce qu'il avait à faire, c'était d'attendre.

Mais Ahmôsis n'était pas seul dans sa tête. Le collectif de conscience refusait la décision résignée de leur Tout. Elles défirent temporairement les liens qui les unissaient et qui constituaient Necros, puis organisèrent un sommet d'urgence. Leurs débats durèrent une éternité, fort heureusement intraduisible en temps réel. Chacun proposait la meilleure solution pour surmonter cette terrible épreuve, bien plus grave que tout ce que le nécrarque avait subi jusque là.

-------------

Au cours d'éternels conflits, des alliances se créèrent et se brisèrent, chaque conscience souhaitant imposer ses idées par la ruse ou par les armes. Les canons d'Horologiom se déchaînèrent sur le Bassin des Rêves, mais furent réduis au silence par la Toile aux Echos. Le Laboratoire libéra des gaz infernaux pour faire reculer les toiles, tandis que les chaînes du Cauchemar Enchaîné entravaient la Bibliothèque interdite. Seul Janus l'Inaccompli restait en observateur depuis le Marais des Arches. Le Maître des Clés, gardien de la Salle des Portes des Consciences ne savait plus où donner de la tête mais finissait toujours par stopper impartialement les conflits.

Un schéma d'alliance finit par se consolider. Deux factions bien distinctes et aux intentions opposées. La première, les Pragmatiques, se constituait de Beldam (la Réflexion, régente de la Toile aux Echos), Thanatos (le Savoir, régent de la Bibliothèque Infinie) et Chronos (le Calcul, régent d'Horologiom). Elle s'opposait aux Asthénistes, composées de Mnémosyne (Le Souvenir, régente du Bassin des Rêves), Némésis ( l’Émotion, régente du Laboratoire) et Phobos (la Phobie, régent du Cauchemar Enchaîné).

Les Pragmatiques militaient pour un abandon de toute émotion jusqu'à nouvel ordre, tandis que les Asthénistes préconisaient un deuil, certes long et douloureux, mais infiniment plus sain. Les Pragmatiques profitèrent d'un moment d'inattention du Gardien des Portes, momentanément occupé à retenir une percée de la Ruine (la Folie, véritable parasite qui tente d'envahir les royaumes des consciences de Necros), pour attaquer par surprise leurs opposants. Les Asthénistes déployèrent une terrible résistance, mais finirent par être submergés. Les portes de leurs royaumes furent scellées, incapacitant totalement les entités y régnant.

--------------

Thanatos fit bouger les lèvres parcheminées du nécrarque pour lui fait prononcer une incantation. Cette dernière rétablit juste assez de Non-Vie pour éviter la mort au vampire et lui permettre de se mouvoir. Les consciences victorieuses, tels des marionnettistes, prirent le contrôle des membres de la créature pour la mouvoir. Le corps d'Ahmôsis se redressa, pantin tiré par des fils invisibles. C'était ce que se dirait tout observateur extérieur, chacun de ses mouvements donnant l'impression (à raison), d'être emporté par des ficelles. Les os craquants de Necros accentuaient cette ressemblance frappante avec une marionnette, comme les membres d'un jouet en bois s'entrechoquant.

Sans la moindre cérémonie et toujours dans sa démarche inquiétante, Ahmôsis regagna sa carriole. Il n'avait plus vraiment la capacité d'être inquiet, d'avoir peur pour l'avenir. Le seul témoignage de sa peine étouffé était les larmes de sang qui coulaient en continue de ses yeux vides. Les portes de ses consciences scellées semblaient à chaque instant sur le point de sortir de leurs gonds, mais le Gardien des Clés finissait toujours par faire revenir le calme, impartial et pourtant incapable de comprendre l'injustice que les Asthénistes subissaient.

Le chemin du retour vers la forteresse ne se déroula pas vraiment, du moins pour Necros. Le vampire travaillait dans son carrosse, son nouveau tissu de consciences ne lui donnant accès qu'aux capacités requises pour continuer assidûment ses recherches sur la bague nécromantique. Ce qu'il fit, exclusivement. Beldam, Thanatos et Chronos priaient pour que l'escorte ne soit pas attaquée, pas vraiment sereins de leurs propres capacités à faire se défendre le nécrarque. Sans peur, sans émotion, sans souvenirs, comme faire naître le besoin, l'envie de se défendre? Si cela devait arriver, ils le savait, leur plan tomberait à l'eau : ils devraient immédiatement libérer les autres consciences, pour le meilleur et pour le pire.

Malgré les efforts d'Ahmôsis, presque chacune des pages qu'il écrivait était ornementée de gouttes de sang. Mais les recherches avançaient bien, son corps se mouvant plus naturellement lorsqu'il travaillait. Si le voyage avait pu durer un an ou deux, peut-être cela aurait-il suffi à lui rendre toutes ses capacités mentales sans qu'il ne s'effondre, mais c'est seulement après quelques fragments d'instant que la carriole s'arrêta, arrivée à destination.

Lorsque le vampire se tint devant la porte du véhicule et contempla sa nouvelle demeure, les Pragmatiques ne purent contenir l'afflux d'émotions qui le submergèrent. Frank, en première ligne, vit quelque chose de terrible dans les yeux ensanglantés de son maître. Une peine sans fond, un désespoir infini, une douleur indescriptible. Cela ne dura que quelques secondes, mais l’intensité du moment resterait à jamais gravé dans chaque témoin de la scène. Le Seigneur de la Nuit était détruit, tout simplement.

Et soudain, Necros redevint le Pragmatique. Son regard se vida et son corps se relâcha, comme suspendu à des fils. Il reprit son allure de pantin craquelant. Lorsque sa tête se releva dans un concert de "cric crac croc", ses yeux vitreux regardaient dans la direction générale de Frank sans vraiment se focaliser sur lui. Sa mâchoire bougea, mais sans réelle synchronisation avec les paroles prononcées.


Méthodologie

Recherches

Savoir

A chaque changement de timbre de voix, l'angle de la tête du vampire avait brusquement pris un axe différent. Après un long silence de probable malaise de Frank, Necros le Pragmatique repris la parole, cette fois les trois timbres de voix parlant en même temps.

Plus de bibliothèque, nouvelle bibliothèque. Il faut trouver du Savoir, le ranger Méthodologiquement pour continuer nos Recherches, Méthodologiquement, donnant accès à plus de Savoir, permettant ainsi plus de Recherches...

Alors qu'il parlait, le nécrarque s'était dirigé vers le laboratoire, suivi de ses esprits mineurs transportant ses possessions et probablement aussi de Frank. Son charabia en boucle était malgré tout clair : il fallait, en plus du laboratoire, investir dans une bibliothèque digne de ce nom. Rallahquatil se chargerait d'en débloquer les fonds comme bon lui semblerait. D'ailleurs, l'arabéen s'en rendit rapidement compte : son maître ne voulait plus rien avoir à faire avec la gestion de la forteresse. Lorsque le disciple interrogeait son maître à ce sujet, celui-ci ne lui répondait tout simplement pas, continuant de travailler. Mais il était clair que Necros devenait de plus en plus friand en ressources et qu'il faudrait probablement recruter en conséquence. Seuls les sujets traitant du laboratoire, de la bibliothèque et des défenses du domaine permettaient de faire sortir le vampire de sa transe quasi constante.

Durant les semaines et les mois qui suivirent, Necros ne se détacha pas de ses recherches. Frank fut peut-être rassurer de voir qu'il n'avait pas perdu de sa superbe dans les domaines intellectuels, même si sa démarche et ses expressions vides étaient toujours aussi inquiétantes. Ahmôsis écouta attentivement les trouvailles de son disciple, l'air toujours profondément absent. Mais il réagissait toujours en conséquence, du moins lorsque les sujets traités étaient en accord avec son pragmatisme.

Frank tenta peut-être de l'interroger sur ce qu'il s'était passé durant son voyage de deux semaines, mais il rencontra alors un mur. Necros se plongeait alors dans un profond mutisme de plusieurs jours, oubliant simplement l'existence de son disciple et continuant ses recherches seul. Cependant, ses larmes de sang, se faisaient alors bien plus épaisses avant de reprendre leur flux normal, une fois le tabou enterré de nouveau.

Ahmôsis continua donc ses recherches sur la bague nécromantique. En parallèle et s'il en avait les moyen, il débuta de nouvelles études pour la création d'un sort unique : excroissance. Le concept était simple, il voulait être capable de remodeler de la masse osseuse par la simple force de sa pensée et lui faire prendre la forme désirée. Les possibilités seraient infinies : améliorer des combattants squelettes en revisitant leur structure ou en les combinant entres eux; fabriquer des outils, des meubles, des armures, mais surtout, renforcer la structures de son futur necrofex. Tout ce qu'il lui faudra, ce serait une quantité d'ossements suffisants. Mais si le principe était aisé à comprendre, la recherche serait probablement de longue haleine.
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 265

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Recherche de Necros : 20, 4 et 16 (échec critique, ajout de +10 à la durée de l'étude ; +14 pdr ; répartition 75/25 entre la bague et l'excroissance : 10 et 4, le malus de l'échec critique sera sur (d100) : 15 =>: la bague)

Recherche de Frank : 11 ; 14 et 2 (réussite de 27)

Travail de Rallah : caché
=> Augmentation de l'attention extérieure de 23% lors de la 2ème semaine)
=> Gain de 900Co, contraction d'une nouvelle dette à un usurier des Damnés

Travail de la « Team des Ombres » en élimination : caché
=> Suppression de la dette de 450 Co
=> Augmentation de 2% de l'attention extérieure
=> Suppression de la dette de 225 Co
=> Aucune augmentation de l'attention extérieure+
=> Suppression de la (nouvelle) dette de 1013Co
=> Augmentation de 1% de l'attention extérieure

=> Diminution de 6% l'attention extérieure
=> Amélioration de la bibliothèque en « très basique », perte de 1000Co
=> Trois semaines passent
=> Passage du tour de paie (+1708,5 Co)
Durant les trois semaines qui passèrent après le retour du seigneur de la nuit, il ne fut que rarement interrompu. En effet, Frank avait vite compris que son maître ne voulait pas lui parler de ce qui s'était passé durant les voyages. Un simple calcule de mathématique permettait de comprendre que Necros n'était pas rester longtemps dans la Crypte, cela ne présageait rien de bon et il ne fallait pas être un génie pour s'en rendre compte. Le nécrarque n'était pas en forme, trop perturbé dans ses idées moribondes ou ses consciences trop occupées à combattre entre elles pour le contrôle de son corps. Quoi qu'il en soit, il fit de nombreuse erreur basique, enchaînant les accidents durant la première semaine au point qu'on put croire à de la bêtise... Mais quand son intellect est divisé en autant de fragments se battant... est-on autre chose qu'un animal mourant ? Heureusement, il arriva à remettre un peu d'ordre dans ses idées durant la deuxième semaines de travail, rattrapant légèrement le retard sans parvenir à le combler totalement.

De son côté, Frank semblait extatique, fouillant tous les livres de la maigre bibliothèque à la recherche du peu d'information qu'il pouvait y trouver. Cette dernière fut heureusement renforcée par l'arrivée d'une série d'ouvrages noirs que Rallah apporta personnellement lors de la troisième semaine. Mais il restait encore beaucoup à faire pour ne serait-ce qu'arriver à la cheville de la montagne de connaissance contenue dans la Crypte... Un gigantesque savoir à la fois si proche et si loin...

Puis, en fin de ces trois semaines, les Skavens arrivèrent pour emporter l'ensemble de la malepierre récoltée durant ces derniers mois. Une montagne d'or arriva en même temps, remplissant le trésor... qui ne tarderait pas à se vider aussi vite... Il y avait tellement de projet en cours ! Tellement de dépense ! Rallah semblait soucieux, mais il n'adressait pas la parole à son maître, préférant partir quand il était là... Pour ne pas le déranger pour des affaires de mortelles sans nul doute. Dans le même temps, Necros put constater que l'on commençait à construire des structures en pierre dans le prolongement des tours de l'enceinte intérieure, il s'agissait clairement des futurs bastions nécromantique.
Recherche de Necros : 5, 4 et 1 (réussite critique, nouveau choix de recherche avec un avantage; +44 pdr ; répartition 75/25 entre la bague et l'excroissance : 33 et 11, le bonus de la réussite critique sera sur (d100) : 61 => la bague)

Recherche de Frank : 9 ; 10 et 18 (réussite de 17 ; découverte unique)

Travail de Rallah : caché
=> Gain de 1100Co, contraction d'une nouvelle dette à un usurier des Damnés
=> Gain de 1500Co, contraction d'une nouvelle dette à un usurier des Damnés

Travail de la « Team des Ombres » en surveillance : caché
=> Rien

=> Diminution de 6% l'attention extérieure
=> Recrutement de 200 aventuriers ; perte de 1300Co ; gain de 15% d'attention extérieure
=> Amélioration du laboratoire à « correcte » et de la bibliothèque de très basique à correcte ; perte de 1600Co (Augmentation de l'attention extérieure : 7%)
=> Construction de 4 bastions nécromantiques ; perte de 480 Co
=> Trois semaines passent
Les jours n'étaient plus qu'une illusion, un passage du temps qui n'avait pas de sens. La seule chose qui permettait de se rattacher au réel n'était que l'accumulation de plus en plus importante de feuille de parchemin sur les différentes tables du sorcier. Les gardes de Rallah, que Necros commençait à reconnaître malgré tout, lui apportaient régulièrement des nouvelles plumes, un encrier ou encore du papier sur lequel coucher ses recherches. Le même manège se déroulait pour Frank, même si se dernier s'absentait parfois pour manger ou simplement dormir. Le nécromancien avait terminé de reconstruire ou plutôt de modifier la carcasse du défunt Karnaj. Cette dernière était déjà totalement imprégnée de magie noire par les premiers tests pour y fixer l'armure spirites. Le travail promettait toutefois encore d'être long avant de pouvoir enfin la réanimer totalement.

De nombreux ouvrages furent encore une fois apporté par les soldats d'élite du seigneur officiel du fief. Le seigneur officieux pouvant se plonger à l'intérieur de ses artefacts maléfiques comme un rapace sur sa proie. L'or qu'il fallait débourser pour se procurer ces manuscrits ne devaient pas être anodin, mais l'arabéen ne semblait pas tracassé par ces détails. Les deux assassins ne semblaient pas très présent dans la forteresse, ils devaient patrouiller à la recherche d'éventuel espion ennemis ou pour faire taire les « mauvaises langues ». De nouveau ustensiles alchimiques arrivèrent dans le courant de cette sixième semaines de travail laborieux. Necros pouvait se rendre compte qu'il avait superbement avancé dans l'élaboration de sa bague, finalisant enfin les dernières touches élémentaires pour parvenir à ses fins.

La bague disposait déjà d'un énorme atout : la pierre karmique. Ainsi avait-il fait le choix de la puissance au détriment de sa propre énergie ! Mais il pouvait voir dans ses nombreuses lignes de formules aethyriques complexe qu'une chose lui avait échappé jusqu'alors... en effet, cet artefact serait très puissant, absorbant une partie de sa force. Toutefois, ce drain d'énergie serait constant, quelque soit l'usage de la bague. C'était un... gâchis. La réserve de magie était une source de puissance en elle-même. Une source inutilisé et donc inutile s'il n'était pas au maximum de ses capacités nécromantiques. C'était tout bonnement... impardonnable de laisser une telle chose en état. Il réfléchit donc à une solution à ce problème et en trouva deux potentielles. La première consistait à une défense, un bouclier qu'il pourrait déployer pour absorber les attaques le frappant si la bague ne drainait pas déjà toute l'énergie pour étendre son contrôle nécromantique. La force de cette protection dépendrait donc de cette « quantité non exploitée ». Une autre solution, plus agressive cette fois-ci, reviendrait à booster les troupes déjà sous son contrôle en se servant de cette même réserve. Ainsi, les morts-vivants déjà relevé serait plus vif et ainsi plus mortel... Le nombre de morts-vivant affecté dépendant là encore de la réserve d'énergie restante. Dans les deux cas, cela détournait légèrement l'objectif premier de la bague sans le dénaturer totalement... Quand il eut pris sa décision, il se lança finalement dans la confection de cet objet de puissance, attrapant d'une de ses mains tous les ingrédients, il commençait à les façonner à l'aide de sa magie.

L'expérience aurait sans doute pu durée jusqu'à sa toute fin, le nécrarque n'ayant jamais besoin de dormir ou de faire des pauses « alimentaires ». Malheureusement, il fut interrompu par un homme pénétrant dans le laboratoire. Celui-ci n'était autre que Rallah venant quérir son seigneur :

-Maître, excusez-moi de vous déranger. Mais... nous avons un visiteur qui... Refuse de parler à « un simple sbire mortel »... Et il me semblait mal avisé de lui faire comprendre par le sang que je n'étais pas si « simple » sans vous prévenir au préalable...

Le puissant guerrier semblait avoir les nerfs à vif, mais il restait calme et relativement respectueux en s'adressant à son seigneur. Si ce dernier lui demanda de qui il pouvait bien s'agir, l'arabéen lui répondra qu'il s'agissait d'un homme de taille moyenne, pâle comme un cul et portant une lourde armure aux armoiries d'une des nombreuses branches vassales des Von Carstein.
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Messages : 224
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

Le vampire ne quittait pas sa table de travail, lisant, écrivant et manipulant ses expériences de ses mouvements de marionnettes, hasardeuses au premier abord, mais pourtant parfaitement maîtrisés. Necros avait l'impression d'avoir des œillères fixées à sa pensée : un pan entier de son esprit avait disparu, son attention ne pouvant se diriger que sur des sujets spécifiques. Le reste était néant. Mais pouvait-on encore parler de Necros dans cet état-là? Si n'avait rien perdu de son génie, son identité avait été violemment hachée en deux morceaux dont l'un lui restait inaccessible.

Il était clair que cette situation était aussi inédite pour les consciences pragmatiques. Durant les premières semaines, chacune d'entres elles due se familiariser avec leurs nouveaux rôles, engendrant d'inévitables couacs. Chronos, de par son affinité avec la mécanique, s'occupait de la majorité de la force motrice du vampire, incapable de garder la gestuelle léthargique et presque gracieuse engendrée par le collectif de consciences. En plus de l'intense réflexion générée par le nécrarque en temps de recherches, Beldam devait aussi gérer une abominable quantité d'informations synaptiques : quand bouger tel ou tel membre, où regarder, comment prendre tel outil sans risquer de se blesser, à quel distance se trouvaient les éléments entres eux... et les transmettre ensuite aux deux autres consciences qui s'efforçaient tant bien que mal d'agir en conséquence. Thanatos glissait à vitesse vertigineuse entre ses étagères pour fournir cette quantité d'information traitées ensuite par sa collègue araignée et lui en confier d'avantage après analyse.

Si cette structure brinquebalante eut quelques ratés au début, il restait prodigieux que les pragmatiques n'aient pas engendré une catastrophe. Mais l'esprit du vampire fournissait une telle énergie pour garder la tête au dessus de l'eau que ce rythme ne pourrait continuer ainsi bien longtemps. Ahmôsis le Pragmatique était épuisé, encore plus qu'après sa bataille contre l'Archiliche et Karnaj. Mais l'idée de base était efficace, l'expulsion de la crypte n'ayant pas encore de conséquences sur le moral de Necros. Pourtant, il fallait revoir la méthode.

Les Pragmatiques se mirent d'accord sur un mélange équitable de leurs univers respectifs : un seul et même royaume de consciences, temporaire, orchestrant au mieux la surcharge de travail individuelle. Un seul grain de sable empêchait cette machinerie de se mettre en place : le Gardien des Portes qui n'accepterait jamais de voir trois de ses portes se réunir en une seule. Une solution fut rapidement trouvée, d'une telle simplicité qu'il fallait y penser. Les trois portes restèrent à leur place, mais donnaient à présent sur un vestibule unique et une immense porte richement décorée. Au dessus de cette dernière était gravé en lettres fines "Pragma".

La franchir signifiait de s'exposer à un spectacle grandiose. Une cité infinie regroupant à merveille les trois royaumes des Pragmatiques. Les mécanismes d'Horologium étaient tractés par les immenses Toiles aux Echos, ces dernières s'enroulant autour d'immenses engrenages et formant des schémas réflectifs titanesques. Une mer de presses d'imprimerie traitait le savoir de la Bibliothèque Infinie et les retranscrivaient ensuite aux toiles, de minuscules mécanismes tapant en morse sur ces dernières. Les trois consciences supervisaient le tout, s'assurant du bon fonctionnement de ce système à la fois complexe et économe.

Le résultat fut immédiat. Si durant les premières semaines, les recherches du vampire avaient avancé au compte goutte, revenant même en arrière suite à une grosse erreur d'organisation (Necros s'était d'ailleurs écroulé sur sa table de travail, inerte, pendant que les consciences se chamaillaient pour trouver le coupable), un pique d'efficacité fulgurant fut observable dans les semaines suivantes. Certes, Ahmôsis gardait sa démarche de pantin et son regard plus vide qu'un gouffre sans fond, mais ses gestes et sa réflexion ne commettaient plus le moindre impair. Mieux! Sa nouvelle méthodologie réflective permit au nécrarque de découvrir des lacunes jusque là restées secrètes dans son travail.

En effet, si la bague puiserait constamment la même quantité de puissance sur son propre corps, ce surplus de pouvoir serait irrémédiablement gâché si Ahmôsis n'utilisait pas tous les liens de contrôle supplémentaire. Dans ce cas, pourquoi ne pas canaliser cet excédent pour autre chose? Après de minutieuses recherches, deux possibilités s'offrirent au nécrarque. Il pouvait soit utiliser cette réserve pour constituer un bouclier protecteur sur son propre corps, soit le réinvestir dans ses propres morts-vivants, leur accordant ainsi un afflux de puissance intéressant.

Ce choix faillit mettre à mal le nouveau tissu de conscience des Pragmatiques, ces derniers ne parvenant pas à se mettre d'accord sur la décision à prendre. Au premier abord, il fallait choisir la protection brute, comblant ainsi la perte du manteau de l'Esprit Trompeur mais aussi des forces rongées par la bague elle-même! Mais la seconde option offrait plus de potentiel, améliorant significativement la puissance de n'importe quelle créature sous le contrôle direct du vampire. Il ne fallait pas se faire d'illusion, les bataillons ne seraient pas concernés, ni les troupes contrôlées par Abydos et encore mois l’Épouvantail. Mais les rats ogres, les spectres, les futures genèses morbides sans conscience et tout autre créature individuelle serait affectée.

La décision fut prise plus pour trancher et mettre fin au débat qu'après un choix évident. Le bouclier serait utile, mais pourrait être remplacé par d'autres enchantements similaires sur la tunique du nécrarque. De plus, si le corps à corps était engagé, c'était qu'il y avait un problème dans l'efficacité des troupes du vampire. Les Pragmatiques optèrent donc pour la seconde solution : une meilleure garde rapprochée pour éviter à Necros tout contact avec les armes ennemies.

Ahmôsis se plongea donc enfin dans la fabrication de sa bague de pureté nécromantique avec ses nouvelles directives. Disposant de bien plus de temps que Frank pour travailler, le nécrarque put même se permettre d'accumuler les projets. Il débuta ses recherches pour le sort d'excroissance, y investissant moins de temps quotidien que pour la bague mais avançant rapidement dans ses études. Ce sortilège serait aussi bien offensif qu'utilitaire et offrirait tant de possibilités que la façon de travailler et même d'investir du vampire en serait affectées.

Frank ne trouvait presque aucune réactivité chez son maître, ce dernier travaillant aveuglément, totalement détaché de son environnement. Mais de temps à autres, le vampire apparaissait au dessus de son épaule le visage penché vers ses recherches et le regard toujours aussi vide. Il écartait alors son disciple comme le rideau d'une fenêtre et étudiait rapidement ses avancées. S'il n'avait rien à ajouter, le vampire retournait ensuite d'un pas claudiquant jusqu'à son espace de travail.

Fort heureusement, Necros eut juste assez de lucidité pour ordonner à ses gardes de détendre leur réaction face aux visiteurs. Ainsi, le laboratoire et la bibliothèque furent grassement regarnis et améliorés. L'installation fut parfois complexe, le vampire ne semblant pas réagir à la présence des ouvriers, ces derniers devant se pousser régulièrement de son passage pour ne pas être fauchés. Lorsque l'un deux ne put éviter l'impact, il fut terrifié à l'idée d'être châtié par la créature, mais cette dernière ne sembla même pas avoir ressenti sa présence.

Alors que la construction de sa bague était déjà bien avancée, Rallah vint perturber la sérénité fragile du nécrarque. Comme pour tout intervention de l'arabéen, son maître ne réagit d'abord pas à ses paroles. Du moins jusqu'à ce qu'il prononce les mots "Von Carstein". D'un crac, un mouvement si rapide qu'il n'était pas perceptible à l'oeil nu, la tête du vampire se tourna vers son lieutenant. Si son regard vide semblait regarder l'horizon, Rallahquatil savait bien que pour la première fois depuis plusieurs mois il avait gagné l'entière attention de son maître.

Pragma fut ébranlée jusqu'à ses combles, la nouvelle faisant tremblé chaque toile, chaque page, chaque engrenage de la cité infinie. Actuellement, Necros le Pragmatique n'était pas en état pour recevoir son "invité". Curieux, savant et logique, Necros le serait, mais il lui fallait aussi une bonne dose de sentiments, dont la peur, pour prendre une décision sensée. Actuellement, il serait capable de se confier lui-même aux Von Cartsein juste pour faire gratuitement des recherches à leur service.

Durant les quelques secondes qui suivirent l'intervention de Rallahquatil, des années de négociations furent accomplies entre les Pragmatiques et les Asthénistes. Le rétablissement du dialogue ne se fit pas calmement, les confinés déchaînant leur colère pour les actes de leurs voisins. Ils n'étaient toujours pas libérés de leur chaînes, les communications se faisant grâce à un système inventif confectionné par Chronos, seule jonction entre Pragma et les autres royaumes.

La majeure partie du temps utilisé dans ce débat ne permit que de calmer les nerfs des Asthénistes. S'ils ne pouvaient étouffer entièrement leur rage contre leurs geôliers, ils finirent par concéder que leur méthode avait jusque-là fonctionné. Mais pour que les confinés acceptent de venir en aide aux Pragmatiques, ces derniers devraient faire quelques concessions. Vue l'urgence de la situation, les Asthénistes ne purent imposer toute leur volonté, ils resteraient enfermés et ne pourraient transmettre leurs informations que par le biais du système de communication de Chronos. Pragma resterait donc seule maître du corps de Necros et ne traiterait que les informations des Asthénistes qu'elle sélectionnerait.

Cependant, ce dialogue devrait être maintenu après la crise. Si les Pragmatiques décidaient de couper les écoutilles ensuite, toute négociation future serait rendue stérile. De plus, Thanatos, Chronos et Beldam devaient confier les clés de Pragma à Janus l'Inaccompli. Le Maître du Marais des Arches serait l'ultime arbitre de ce conflit (le Gardien des Portes ayant fait preuve de sa remarque inefficacité sur le sujet) et déciderait lui-même quand lever le confinement. Etrangement, les Pragmatiques acceptèrent cette dernière condition sans rechigner. Janus s'était toujours imposé comme neutre dans le conflit des consciences et son jugement était considéré comme impartial.

Après dix bonnes secondes d'un silence de plomb et d'immobilité, le nécrarque fut soudain agité d'un spasme : la machine se remettait en marche. Il se redressa de sa table de travail, toujours animé de fils invisibles, puis se dirigea vers l'escalier. Si Chronos fit des efforts considérables pour améliorer la gestuelle du nécrarque, ce dernier ressemblait toujours à un pantin cliquetant aux yeux vides. De toute façon, il fallait se rendre à l'évidence : les Von Carstein voyaient les descendants de W'soran comme des illuminés totalement timbrés. Quelle que soit la tenue du vampire nécromant, cette dernière serait plus ou moins "excusée" par sa propre condition.

L'escalier fut une épreuve complexe, mais que Chronos releva plus ou moins bien. Lorsque le nécrarque arriva enfin dans la salle du trône, il y découvrit son invité et cousin. Une profusion de peur fut envoyée dans le système de communication que les Pragmatiques décidèrent d'exploiter en partie. Necros se devait de rester méfiant, conservateur et même paranoïaque. Mais il ne pourrait rien décider avant d'avoir entendu son hôte.

Malgré sa démarche, Ahmôsis ne voulait pas manquer de respect au Von Carstein. Il avait une vague idée de la monstrueuse influence que représentait cet individu : en ces terres, ce n'était pas l'Empire qu'il fallait craindre, mais la toute puissance des Von Carstein. S'il n'affichait pas une soumission totale à son interlocuteur, Necros l'accueillit avec un grand respect. De plus, il se voûta volontairement pour se mettre à sa taille, ne voulant pas que sa grande taille soit vue comme un geste imposant.


Bienvenue dans mon domaine, Confrère de la Nuit. Que me vaut la visite d'un membre de la lignée des Von Carstein?
Modifié en dernier par [MJ] Igaram le 06 avr. 2020, 20:51, modifié 1 fois.
Raison : +18xp /// Total: 102xp et 10xpm
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 265

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Image
L'invité était grand et enchâssé dans une épaisse armure faite d'un métal noir qui semblait absorber une bonne quantité des émanations magiques qui se dégageaient de la créature de la nuit. Une épée pendait à sa ceinture et une intention meurtrière s'en dégageait comme si elle avait soif de sang. Le rouge de son fourreau allait dans le même ton que le bas de sa tenue et semblait témoigner de la nature sanguinaire de son porteur. Quand Necros regarda enfin son visage, ce fut pour plonger son regard dans ses deux yeux rouges incrustés dans son visage tel deux rubis dans la première neige hivernale. De longs cheveux noirs comme le jais tombaient comme une cascade jusqu'à ses épaules larges... Il sourit, révélant ses canines acérées :

-On ne m'avait pas menti ! Karnaj est donc bien tombé des mains d'une de ses saloperies de nécrarques !

Sa voix ne montrait pas la moindre nuance de respect et tandis que son regard passait le long des murs, s'arrêtant face à tous les esprits que le nécromancien avait prévu pour l'accueillir... Puis il rit :

-Rappelez-vos insectes ! Je sais que votre lignée est folle et ne comprend rien du monde. Mais je ne vous pense pas assez fou pour vous dresser contre les Von Carstein !

Il s'avança d'un pas sûr, écartant le soldat d'élite de l'arabéen d'un simple geste de la main pour venir se poster juste devant Necros. Sa main était posée sur la garde de sa lame et un air de défi s'affichait sur ses lèvre :

-Je me nomme Benignus Von Eisschloss et je viens pour discuter de notre protection... Un joli mot pour dire que si vous ne vous soumettez pas à nous, une armée viendra raser cet endroit. Je le dis dans des mots simples, histoire que votre petit cerveau desséché le comprenne.

Il tapota alors d'un de ses doigts gantelés sur le crâne du vampire avant qu'il n'ait le temps de réagir. Frank arriva alors derrière son seigneur, écarquillant les yeux en constatant l'invité. Il ne semblait pas avoir été mis au courant de son arrivé et il était donc sans doute descendu en entendant son maître parler à quelqu'un. Von Eisschloss le regarda avec un air de mépris encore plus grand que celui qu'il lançait déjà à son homologue vampirique :

-Oh, je constate que vous avez un de ses déchets à vos ordres ! C'est vrai que vous piochez dans cette lie pour vous reproduire ! À moins qu'il ne s'agisse d'une de vos futures expériences ! Il fit un geste de la moins pour désigner la tenue distinguée de Von Enstein. Un magnifique petit singe décoré ! Mais vous devriez le dresser un peu mieux, on croirait qu'il voudrait me mordre ! Les miens sont de braves petits chiens, je leur ai appris qui étais le maître et ceux qui ne l'ont pas compris assez vite son devenu mon déjeuner ! Il rit à nouveau. Tournant maintenant le dos en toute confiance... à moins qu'il ne s'agissait d'un défi ?

Les yeux du sorcier pouvaient clairement lire que la puissance de ce vampire n'était rien face à lui et l'armure qu'il portait ne faisait qu'empirer cet état de fait. Benigus n'avait aucune chance de le vaincre si Necros décidait de l'attaquer et il serait réduit à l'état de bocaux d'ingrédients avant d'avoir pu sortir son épée ! Mais... La Cour Noire des Von Carstein devait l'avoir envoyé personnellement ou c'était l’œuvre du vampire en charge de surveiller l'endroit... quoi qu'il en soit, il avait sans nul doute des appuies puissants... Et il le savait... Il le savait très bien ! Il se retourna alors d'une manière théâtrale :

-Nous réclamons un paiement d'un millier de pièce d'or par mois ! Ne sommes nous pas généreux ? Laissez votre misérable existence se prolonger pour un si menu tarif !

Il ne fallait pas être un génie pour savoir qu'une telle somme était... infiniment trop élevée...
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Messages : 224
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

L'invité était bel et bien un Von Carstein, un combattant aguerri à l'allure intimidante... du moins pour un humain. En réalité, dans la caste vampirique, le messager n'avait pas l'air aussi imposant que certains aristocrates de la nuit. Necros se souvenait de certains schémas qu'il avait vu dans les vieux grimoires de la crypte, représentant la majesté surnaturelle, même pour un nécrarque, de leurs membres les plus distingués. Ou peut-être n'était-il pas un personnage démonstratif, cachant son pouvoir et ses véritables atouts des yeux de tous pour prendre ses adversaires par surprise.

En tout cas, s'il n'était pas démonstratif, le vampire invité donna immédiatement le ton de la conversation. A l'accueil chaleureux du maître des lieux, le messager répondit par une vicieuse insulte à l'égard de la lignée entière des descendants de W'soran. Les siens étaient apparemment au courant de bien des choses en Sylvanie, connaissant même le nom du précédant occupant de la forteresse. Cet énergumène ne venait pas seul, il était accompagné du terrible poids d'influence des Von Carstein et peut-être de la Cour Noire elle même.

L'arrogance du vampire ne s'arrêta pas là, continuant de croître dangereusement au point même de porter un terrible affront supplémentaire en touchant nonchalamment la tête de son hôte. Le nécrarque entendit Frank arriver au même moment et put, sans même le regarder sentir d'abord sa profonde surprise se muter ensuite en une haine viscérale face à l'attitude de l'invité. Ahmôsis ne réagit pas une seule fois, toujours voûté à la hauteur de son interlocuteur et le regard vide. Chaque instant de ce monologue fut en revanche immédiatement transféré à Mnémosyne par la connexion entre les royaumes de consciences, dont le nom de Benignus Von Eisschloss après qu'il se soit présenté. Gravé au fer rouge dans sa mémoire.

Le discours du messager se termina sur une note encore plus insultante : des exigences effarantes. Un millier de pièces d'or par mois, soit la quasi totalité des bénéfices qu'apportaient les fouilles de Mordheim. Le chiffre résonna dans la pièce pendant de longues secondes avant qu'un silence de plomb ne s'installe. Necros était telle une statue, totalement immobile, les yeux regardant l'horizon derrière le crâne de son interlocuteur. C'était à se demander s'il avait compris ou même entendu les paroles de Beningnus.

Qui était-il? Représentait-il directement l'ensemble des forces Von Carstein? Ou juste un intermédiaire avec une branche cadette de cette lignée? Pourquoi la Cour Noire entrerait-elle en branle pour un simple nécrarque qui ne pouvait aucunement leur nuire? Mieux valait-il opter pour la pire option : Ahmôsis se retrouvait face à une puissante organisation qui l'anéantirait d'une simple pichenette. Un flot de terreur fut envoyé par Phobos, saturant complètement la communication entre Pragma et les royaumes entravés. Il ne restait plus qu'à l'exploiter, à déchaîner toute la puissance paranoïaque du vampire pour assurer qu'il sortirait vivant de cette entrevue.

Après plus d'une minute de silence, Necros bougea enfin. Il pencha la tête en avant et se voûta encore un peu plus, comme en signe de soumission.


Hhhhhhah. Hhhhhhah. Hhhhhhah.

Ces sons hachés, accentués de spasmes, semblaient témoigner d'une terrible souffrance. Le vampire s'étouffait, n'utilisant plus sa voix aethyrique mais ses propres poumons desséchés. Comme des sacs crevés d'un cuir antique que l'on tenterait désespérément de remplir.

Pourtant, lorsque la tête de Necros se redressa brusquement pour faire à nouveau face au vampire, un abominable sourire sciait son visage. Ses yeux divergents n'exprimaient rien, certainement pas de la douleur. Le nécrarque ne souffrait pas, il riait! Contemplant son invité, presque recroquevillé.


Un millier de pièces d'or? C'est... intéressant.

Lorsqu'il reprit la parole, le nécrarque s'exprima par magie, les voix de ses trois consciences s'exprimant toujours en même temps, presque totalement synchronisées. Il y avait toujours ce léger décalage, donnant un effet de réverbération, les timbres étant chacun très différent.

La créature commença à se redresser lentement de sa démarche dégingandée, sa colonne craquant comme une horloge dont les aiguilles bougeraient en accéléré, par paliers. En même temps, son aura grandissait exponentiellement, se déchaînant toujours un peu plus à chaque craquement de vertèbres. Le nécrarque atteignit de nouveau la hauteur de son interlocuteur, mais ne s'arrêta pas là, continuant sa lente avancée et déployant sa silhouette et son pouvoir en même temps qu'il parlait.


Personne ne s'attaquerait directement à la Cour Noire. Personne de sensé en tout cas. Mais vous l'avez dit vous-même : la lignée des nécrarque est folle, imprévisible et illogique aux yeux du monde. La logique de l'illogisme ne serait-elle donc pas que nous vous massacrions sur le champs? Ou mieux! Que nous vous enfermions dans notre laboratoire pour expérimenter sur votre corps jusqu'à fin des temps? Quels schémas se dessinent dans notre crâne? Peut-être votre torture serait l'accomplissement de notre Non-Vie, qu'elles qu'en soient les conséquences?

Le nécrarque avait fini de se redresser, surplombant son invité de toute sa formidable taille. Mais alors que son aura déployée semblait avoir atteint son sommet, écrasant déjà le Von Carstein de toute sa puissance aethyrique, Ahmôsis déchaîna enfin sa véritable puissance d'un coup. Sans agressivité directe, le pouvoir se répandit dans toute la pièce et au delà, chaque personne dotée d'un semblant de sens de la magie ressentant cette aura écœurante, malsaine, étouffante.

Autour, les "insectes" se rapprochaient de plus en plus. Les revenants se tenaient à la porte, ne faisant plus face à l'extérieur mais dirigeant leurs orbites vides directement vers le Von Carstein. Au loin, les rats ogres revenants poussaient des hurlements abominables, de plus en plus proches.


Benignus Von Eisschloss, oubliez les vôtres un instant. Vous êtes chez nous, devant une créature que vous décrivez vous-même comme instable. Êtes-vous réellement sûr qu'elle ne vous attaquera pas? Et si c'est le cas, que ferez vous? Avez-vous un plan de sorti? Une armée invisible à vos côtés? C'est une question purement théorique, évidemment. Nous avons toujours été de nature curieuse.

La silhouette du nécrarque était à présent inclinée en avant, sa tête se trouvant presque au dessus de celle de son interlocuteur. Cette fois, les yeux d'Ahmôsis étaient directement plongés dans ceux du Von Carstein, irradiant d'une perfide intelligence.

Mais nous avons encore d'autres questions! Pourquoi vous, Benignus Von Eisschloss, avez été choisi pour cette mission? Votre équipement bas de gamme étouffant le peu de pouvoir aethyrique à votre disposition. Se pourrait-il que vos maîtres aient parfaitement envisagé la forte probabilité suicidaire de cet échange de par notre propre nature? Auraient-ils alors préféré envoyer quelqu'un de... jetable?

Votre Vraie-Mort justifierait-elle l'assaut de cette forteresse, alors que l’œil du Margrave et de l'Empire sont déjà tournés vers nous? Certes, nous serions balayé, mais le risque en vaudrait-il la chandelle? Sur son propre territoire, la Cour Noire repousserait une attaque de l'Empire. Mais un simple nécrarque un peu fou, sans réelle hostilité, et la perte d'un seul messager un peu trop arrogant, justifieraient-ils tant d'agitation inutile? Un autre messager, plus raisonnable, ne serait-il pas envoyé à la place pour reprendre les négociations?

Nous sommes réellement très curieux...


Ahmôsis jouait plutôt bien la comédie, prenant un ton presque sincèrement interrogateur. Lorsque la terreur envoyée par Phobos avait atteint Pragma, les trois consciences aux commandes avaient failli s'y soumettre et la diffuser directement dans la réaction du vampire. Mais Beldam avait stoppé la machine au dernier moment, demandant un délai supplémentaire pour composer ses toiles réflectives. Une éternité d'une minute plus tard, elle avait convaincu ses confrères d'opter pour une autre approche. Un coup de poker, un bras de fer contre l'invité pour rééquilibrer les négociations, recentrant la conversation dans un cadre plus... personnel.

Maintenant que nous avons fait plus amplement connaissance, rentrons dans le vif du sujet. Ce nombre est irréel et vous le savez. De plus, les Von Carstein croulent déjà sous l'or de leurs domaines et à moins qu'ils ne soient devenus aussi avides de richesses matérielles que la Côte Vampire, ce pactole ne sera rien à leur échelle.

Or, nous autres nécrarques, avons d'autres "richesses" à apporter, matérielles ou non.
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 265

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Test de Char : 10 (???)
-Je... vous... Comment osez-vous me traité de la sorte ! Je suis le fils de Vladius Von Eisschloss, représentant à la cour noire ! Ma mort emportera votre misérable forteresse aussi sûrement qu'une tempête arrachera un arbre mourant ! Je... toutefois ! Il est évident qu'un nécrarque n'est pas le genre de créatures pouvant nous fournir de l'or ! Oui... après tout, vous êtes trop fou pour comprendre l'intérêt qu'apporte la fortune ! Mais je suis généreux !

On pouvait sentir dans ses mots qu'il ne savait plus trop quoi dire et qu'il parlait pour se laisser le temps de trouver une idée. Les mots de Necros devaient l'avoir grandement perturbé, lui qui semblait être venu en territoire conquis n'avait pas reçu la soumission rapide qu'il aurait espéré ! On pouvait lire dans ses yeux de la colère, mais aussi une forme de crainte. Une parole devait s'agiter dans sa tête « et s'il disait vrai ? Et si j'étais sacrifiable ? » Des doutes qui fragilisaient son esprit... Mais était-ce suffisant ? Il reprit de plus belle, dégainant sa lame qui brillait d'un rouge vif. Il s'agissait là de la seule chose de puissant venant de son équipement. Faisant siffler sa lame comme pour désigner tout le tour de la pièce, il s'arrêta en pointant le visage du fils de W'soran, il parla alors avec une voix qui avait retrouvé de son assurance immortelle :

-Vous me dites que mon armure est misérable ? Oui, il est vrai, je n'ai pas encore eu l'honneur de recevoir un armure nécromantique digne de ma propre grandeur... Cela viendra plus tôt que vous le pensez ! Mais... je vois que vous me parlez de matériel à offrir au lieu de l'or et je comprend... oui... je comprend et j'espère que vous le comprenez également malgré votre cerveau dessécher...
Test d'int : 2 (réussite)
Il se rapprocha de son interlocuteur principal, s'arrêtant face à son visage qui le surplombait désormais de sa taille. Son épée se trouvait à quelques centimètres du torse du nécrarque. Il put alors sentir que cette arme pouvait absorber la vie de sa cible à l'intérieur de sa lame et qu'un puissant sort de vigueur en son sein. Il était donc évident qu'elle devait apporter un renforcement à son porteur plus il tuait avec elle. D'après ce qu'il pouvait sentir, l'arme était déjà en partie chargée, laissant entendre qu'elle pourrait servir à l'occasion. Toutefois, la vitae s'échappait lentement de sa prison aethyrique, signe non des moindres que l'arme n'était pas des meilleurs. Bien qu'on ne pouvait jamais dire d'une arme magique qu'elle ne soit pas exceptionnelle tant leur rareté était grande. Le fait que chez les vampires et en particulier les nécrarques ce genre d'objet était plus commun ne s'expliquait que par le constat évident : tous les vampires étant des sorciers. Il n'en restait pas moins un signe de prestige d'en posséder une, car les fabricants d'objet magique n'en restaient pas moins rare et donc précieux... Necros était un fabriquant d'objet magique, il venait de le lui révéler à demi-mot malgré lui dans un excès de confiance ou d'ignorance.

-Le parti de mon maître a besoin de ressources et cette or doit l'aider à monter en puissance au sein de la Cour. Il dispose néanmoins déjà d'une force conséquente et il n'aurait aucun mal à vous détruire vous et vos sbires... Pour ma part, je vois plus large. La cour noire n'est pas tout, il faut assurer sa puissance sans elle....

La cupidité... le désire de puissance et de conquête. Voilà la tare qui frappait sans conteste le plus durement la lignée des Von Carstein... Nul amitié n'existait jamais dans cette « famille »... Il fit encore une fois demi-tour sur ses talons, marchant d'un pas théâtrale vers le centre de la pièce tout en parlant :

-Voilà donc ce que je vous propose, petit nécrarque. Je vais m'arranger pour que vous n'ayez à payer qu'une somme modique... disons... cinq-cents... Non, cent-cinquante pièces d'or par mois à mon maître. Après tout, les temps sont dur et ces maudits skavens vous saignent. Aaaah, il faudrait se débarrasser d'eux un de ces jours cependant.... Il se retourna d'un pas vif Vous allez me fabriquer cette armure digne de ma grandeur ! Ne... suis-je pas généreux ?

Il affichait un large sourire mauvais. Signez ce pacte revenait à donner sa main au loup... que pourrait-il demandez d'autre si vous jouiez avec lui dans le dos de la cour noire ? Ne risquait-il pas d'être découvert ? Et si oui, est-ce que son maître ne chercherait pas à se venger ? Oui... Mais seulement de lui ? Ou également de ses complices ? Il s'agissait d'un terrain dangereux... Cependant... que pouvait faire d'autre un nécrarque chassé de sa crypte protectrice ? À moins que ? Il y avait tellement de possible... qu'allait lui répondre Necros Ahmôsis L'Exilé ?
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Messages : 224
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

Les provocations du nécrarques eurent les effets escomptés. S'il ne s'attendait pas à voir son interlocuteur fondre en larmes et supplier pour sa vie, il fut particulièrement satisfait de le voir perdre ses mots et ses moyens durant un bref instant. La logique illogique de Necros était implacable, et faisait mouche! Chercher un retour monétaire d'un nécrarque revenait à attendre des œufs organiques de la poules aux œufs d'or. Alors même qu'il reprenait ses esprits, le Von Carstein s'en rendait bien compte à présent.

S'il avait cherché à lancer un nouveau pique à son hôte en le traitant encore une fois de fou à lier, Benignus visait à côté. Autant appeler un chat un chat, Ahmôsis ne voyait aucune offense à se voir considérer comme un dément par les tierces lignées. Lui-même ne se voyait pas ainsi, évidemment, car lui seul avait l’Oeil pour ce monde. Même entres eux, les descendants de W'soran partageaient des opinions parfois radicalement différentes de l'interprétation de l'univers.

Mais pour l'instant, le vampire avait encore la chance (ou la malédiction) d'avoir un pied sur terre. Les efforts qu'il fournissait pour se faire comprendre n'étaient pas négligeable, mais n'occupaient pas une large partie de son esprit reconstitué. De plus, le tissu de conscience des Pragmatiques lui permettait de s'éloigner un peu de son vocabulaire habituel.

Lorsque le Von Carstein dégaina son arme pour finalement la pointer vers le visage du nécrarque, Phobos déversa un torrent de terreur dans les écoutilles. Mais cette fois, ce fut Thanatos, le maître du savoir, qui bloqua entièrement le flux. Sa curiosité scientifique lui ordonnait d'observer minutieusement ce nouvel artefact.

Necros ne témoigna donc d'aucune forme de peur ou de recul face à la démonstration de force de Benignus. Si ses yeux ne se dirigeaient plus vers son interlocuteur mais directement vers l'arme, c'était pour en détailler les moindres propriétés. Peut-être le Von Carstein ne s'en rendit-il pas immédiatement compte, satisfait de son effet. Mais lorsqu'il rapprocha son visage de celui du nécrarque, pointant à présent son arme vers le torse de ce dernier, Ahmôsis l'ignora totalement.

Il renifla l'arme, ses mains ondulant à quelques millimètres de la lame, suivant la danse aethyrique qui l'entourait. Il était clair qu'il prenait un plaisir extatique à ce genre de manipulations, déverrouillant l'un après l'autre les moindre secrets de l'équipement enchanté, définissant précisément ses qualités... et ses défauts.


Intéressant! Une épée vitae! Elle se renforce un peu plus à chaque personne qu'elle foudroie. Très utile sur un champ de bataille, mais demande des préparatifs avant un combat singulier. Des préparatifs récents. En effet, nous constatons des faiblesses dans sa manufacture. La vitae accumulée s'échappe avec le temps. C'est dommage, mais elle reste un objet de grande qualité.

Si Necros avait trahis son talent de construction d'objets magiques ce n'était pas par pur besoin de se vanter. Benignus semblait très intéressé par ce talent rare et ne considérait plus Ahmôsis comme un simple paysan imposable, mais un atout de grande valeur. Le nécrarque s'était donné de l'importance, beaucoup d'importance, lui permettant de peser un peu plus sur la balance des négociations. Sa force n'était pas militaire, mais résidait dans son crâne. Certes, il en avait bien conscience, ses propres recherches seraient ralenties par les demandes grandiloquentes de son nouveau "partenaire", mais Necros pensait que cela valait le coup pour devenir moins... dispensable.

Mais si l'Exilé réfléchissait un peu plus à cette manipulation, il se rendrait très vite compte que, tout comme son interlocuteur, son arrogance l'aurait de toute façon trahi. Même si cette déclaration n'avait eu aucun atout stratégique, le maître des arts noirs aurait été incapable de faire preuve de modestie. C'était une autre des malédictions vampiriques, propre à chaque lignée : les Von Carsteins se vantaient de leur Pouvoir, les Lahmianes de leur Influence, les Stryges de leur Voracité, les Dragons du Sang de leur actes Chevaleresques et enfin les nécrarque de leur Savoir.

Et Benignus se trahit à son tour, dévoilant ses réelles intentions à un parfait inconnu. Le jeune vampire ne désirait pas rentrer dans les rangs de la Cour Noire semblait-il, mais plutôt affirmer un pouvoir parallèle. C'était une mauvaise chose, une très mauvaise chose, pour Ahmôsis. La Cour Noire était la force de très loin dominante en Sylvanie et s'y opposer reviendrait à la folie pure. Necros ne voulait pas être affilié à un concurrent, bien conscient que ce dernier n'avait aucune chance de supplanter l'influence de la Cour. Si, ou plutôt quand, l'agitateur serait découvert, il serait châtié, ainsi que tous ses acolytes.

Mais Benignus avait donné une autre information capitale : son maître ne semblait pas partager les mêmes perspectives. Ou était-ce une habile manipulation pour assurer la fidélité du nécrarque? Impossible à dire pour l'instant. Une décision devrait être prise pour se défaire de ce parasite, mais plus tard, à tête reposée et avec les conseils des deux lieutenants d'Ahmôsis. Car si jusque là Necros avait fait preuve d'un vrai talent de négociations, ses capacités d'adaptations aux intrigues politiques s'arrêtaient là.

Benignus proposa donc une nouvelle offre généreuse. Très généreuse même. Cent cinquante pièces d'or par mois, soit 15% de la proposition originelle. Necros pourrait ainsi continuer de profiter de ses revenus, même légèrement amoindris. Mais en échange de cela, il devrait fabriquer une armure nécromantique pour le Von Carstein. Cela poserait plusieurs problèmes stratégiques et demanderait un énorme investissement du temps précieux du nécrarque. Encore et toujours, Ahmôsis était perdant sur toute la ligne : il payait et travaillait pour une branche des Von Carstein dont il n'était pas sûr de la capacité à assurer sa sécurité. Il devait au moins essayer de tirer son épingle du jeu.


C'est une offre alléchante, très alléchante. Elle nous convient parfaitement, mais posera quelques problèmes stratégiques. Le premier : nous n'avons jamais fabriqué ou même observé d'armure nécromantique. Vous êtes le premier Von Carstein que nous côtoyons et nous n'avons donc jamais eu l'opportunité ou même ressenti la nécessité d'étudier l'un de ces armures.

Ce n'est pas un problème insurmontable, nous sommes habitué à fabriquer des artefacts uniques. Nous comprendrions que vous cherchiez à tester notre valeur en exécutant ce travail à partir de rien, mais cela rallongerait inutilement le temps de fabrication. Si ce savoir, ou même une partie, est à votre disposition, il nous serait grandement utile.

Ensuite, nous devrons aussi engager un forgerons talentueux, voire spécialisé. Tout conseil à ce sujet serait le bienvenu. Nous pouvons nous occuper du recrutement, mais il est vrai que notre influence dans la région est bien loin d'égaler la vôtre.

Comme vous avez pu le remarquer en arrivant ici, notre annexion de la forteresse est relativement récente et sa conversion n'est qu'entamée. Notre laboratoire et notre bibliothèque sont incomplets.

Pour notre bien commun, pourquoi ne pas investir dans notre entreprise? Pas avec de l'or, mais avec du Savoir. Tout grimoire des arts noirs ou matériel alchimique que vous nous confierez nous permettra de produire des artefacts de plus en plus puissants. Ce n'est pas vraiment une nouvelle close de notre contrat, simplement un conseil pour améliorer notre collaboration.

Quoi qu'il en soit, que vous suiviez ou non nos conseils, nous acceptons votre protection en échange de cent cinquante pièces d'or par mois et la fabrication d'une armure nécromantique.


La main desséchée et disproportionnée du nécrarque se déploya dans un craquement hideux, prête à sceller ce pacte d'un simple geste. C'était un nouveau moment capital de la Non-Vie de Necros qui se déroulait en cet instant. S'il avait beaucoup de désavantages, comme le fait de sortir en parti de l'ombre et de s'allier à un groupe potentiellement dissident, au moins ne serait-il plus aussi isolé et vulnérable qu'avant.

Si tout se déroula comme prévu et que rien n'était à ajouter, alors le Von Carstein fut respectueusement escorté vers la sortie du domaine. Dès que son invité eut quitté les lieux, Ahmôsis reprit sa démarche et sa tenue de pantin, Chronos s'étant épuisé à feindre la grâce léthargique habituelle du vampire durant une bonne partie de l'entretien.

Avant de rejoindre ses lieutenants, le nécrarque prit le temps de scruter la pièce de ses yeux vides. Il voulait s'assurer que Benignus n'ait pas eu le temps d'installer quoi que ce soit susceptible d'espionner les conversations. Le vampire vérifia même ses propres liens nécromantiques pour vérifier que tout était en ordre. Certes, il doutait fort que le Von Carstein ait la puissance nécessaire pour lui subtiliser un ou plusieurs de ses sbires sans qu'il ne le remarque, mais il préférait rester prudent.

Si un dispositif avait été installé, alors Ahmôsis le laisserait à sa place et s'assurerait d'être espionné lorsqu'il expliquerait à ses disciples son dévouement au nouvel accord et la nécessité de s'y tenir à la lettre. Ils se rendraient ensuite discrètement à l'abri du dispositif pour leur réel échange. S'il s'était assuré ne pas être espionné, alors l'entretien se déroulerait dans la salle du trône.


Ce n'était qu'une question de temps avant que la Cour Noire vienne se mêler de nos affaires. Dans l'état actuel des choses, nous y opposer reviendrait à enlacer la Vrai Mort.

Cette alliance aurait pu être gérable, voire anecdotique, si elle ne cachait pas un risque bien supérieur. Nous n'apprécions pas les ambitions de ce Benignus Von Eisschloss. Elles le conduiront à sa perte et pourraient bien nous entraîner avec lui. Devrions-nous le dénoncer immédiatement à son maître? Ce dernier ne serait-il pas dans le coup? Attendre? Camoufler un assassinat?

Nous ne voulons pas attirer à nouveau l'attention, mais notre situation est instable.


Une fois cette entrevue terminée et les conseils de ses lieutenants étudiés, Ahmôsis reprit le travail. Dans un premier temps, il termina sa bague nécromantique tout en continuant de travailler en parallèle sur son sort d'excroissance osseuse. Une fois la bague terminée, il se plongea presque entièrement dans la fabrication de l'armure nécromantique, investissant toujours un quart de son temps pour son sortilège.

En fonction des réponses de Benignus, Rallahquatil eut pour ordre de recruter un forgeron compétent. L'arabéen reçut aussi pour directive de calmer l'élan meurtrier des dettes de la forteresse, quitter à ralentir grandement les investissements dans le laboratoire et la bibliothèque. Il fallait retourner dans l'ombre et attendre que l'attention extérieure qui leur était porté. Si cela restait raisonnable, le duo des ombres pourrait juste se charger de faire disparaître les deux dettes actuelles. Mais la prudence devrait rester le maître mot en ces périodes troubles
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 265

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Test de Charisme : ??? (???)
Le jeune vampire recula d'un pas, légèrement interloqué par les paroles du nécrarque. Il ne semblait pas comprendre ce que ce dernier voulait dire par « épée vitae », ne comprenant pas non plus ce qu'il semblait insinuer par la faiblesse de la structure de l'arme. Cependant, s'il avait sembler s'énerver face à cette remarque, il se calma en entendant la description de la qualité de sa lame. Il n'en écouta qu'avec plus d'attention ce que lui disait son confrère d'une autre lignée. Sans pour autant faire mine de s'y intéresser. À moins qu'il ne s'agisse là encore que d'une façade ? Il n'était pas un très bon comédien, ainsi, masqua-t-il avait bien peu de talent son inquiétude quand Necros lui parla d'un apport de sa part de manuel concernant l'armure nécromantique. Il retrouva ses couleurs, si on pouvait dire cela d'un être au teint naturellement livide, quand son interlocuteur lui parla de son besoin d'un forgeron. Il s'assombrit encore une fois quand on lui parla d'aider à améliorer le laboratoire ou la bibliothèque. Ainsi, parla-t-il d'une voix ferme qui ne cachait que mal son manque de pouvoir en ces terres maudite :

-Je suis bien heureux que mon idée vous plaise. Pour ce qui est de vous apportez une aide logistique, je pourrais facilement vous fournier un forgeron. Mais cela n'aiderait point à garder notre petit secret. Ainsi, je pense pouvoir vous fournir une armure qui me sied en lieu et place d'un artisan facilement trop bavard. Pour ce qui est de vous apportez des livres, je... verrais ce que je peux vous trouver. Mais je ne vous promets rien, car ce genre d'ouvrage ne court pas les rues et voler dans la bibliothèque de Vladius est imp... Trop dangereux. Je pourrais toutefois vous apporter des pistes pour vos esclaves afin qu'ils puissent vous trouver cela.

S'éloignant de quelques pas vers la sortie. Il se retourna en arrivant à quelques mètres du porche pour se retourner et terminer par :

-Et bien, cette entrevue fût moins laborieuse que je ne l'aurais cru. Je reviendrais d'ici une semaine ou deux chercher l'or... Et vous apportez mon armure.

Il sortit enfin, laissant un silence de glace dans la salle. Un rapide regard aethyrique informa que contrairement à tout bon sens, pour un nécrarque, Benignus n'avait laissé derrière lui aucun dispositif d'écoute ou d'espionnage. Aucun de ses sbires nécromantiques n'avaient bougé ou quitté son contrôle sans qu'il ne s'en rende compte et nul sortilège n'était en place. Ainsi, Necros put-il briser le mutisme dans la salle du trône après que les gardes d'élite de Rallah furent partis. Frank voulut répondre, mais comme à son habitude, Rallah lui coupa la parole :

-Les Von Carstein sont une grande famille. Ils sont puissants, mais divisés au possible. Leurs armées seraient capables de mettre en difficulté l'Empire s'ils n'étaient pas si prompts à se trahir. Ce Benignus ne fait pas exception, se croyant déjà Prince-électeur si ce n'est même Empereur tandis qu'il n'est encore qu'un simple chevalier à la solde d'un autre plus puissant. Son maître le détruira sans nul doute sans le moindre remord s'il venait à découvrir sa félonie. La partie la plus complexe est qu'on ne sait rien de Vladius, sans doute un de ces fous qui ont pris un nom similaire à leur illustre ancêtre. Mais peut-être pas... Nous ignorons tout de ses forces, de son influences à la cour noire et de ses moyens d'action. Je pense donc que pour le moment, nous ferions bien de naviguer prudemment, le temps que nous écartions le brouillard et que nous voyons plus clairement la situation.

Frank prit enfin la parole :

-Pour ma part et ce n'est que mon avis, je pense qu'il serait préférable de prévenir le maître de ce chien galeux, excusez mon expression, qui pense pouvoir s'en prendre à vous ! Vladius se montrera reconnaissant que nous lui ayons dévoiler un traître dans ses rangs !

-Mais oui ! Bien sûr ! Il ne va pas croire que nous cherchons à l'affaiblir ! Qu'avons-nous comme preuve contre Benignus ? Et il semble assez malin pour ne pas nous donner de matériel ou de livre incriminant ! Au mieux, nous aurions quoi ? Une armure à sa taille ! La belle affaire!

Le nécromancien frappa alors du pied face à des paroles dites avec autant de dédain. Necros pouvait même sentir la dhar bouillir autour de son disciple tandis que ses mots étaient prononcés avec colère :

-Je ne vous permets pas de critiquer ainsi mon idée ! Notre parole n'est-elle pas suffisante ? Après tout, pourquoi mentirions-nous ? Et s'il veut une preuve, il nous suffit de lui dire de venir espionner quand Benignus reviendra pour apporter l'armure ! Il suffira ensuite que notre maître, dans sa grande sagesse, lui fasse dire ses paroles traîtresses et le tour sera joué!

Rallah rit au nez du sorcier, ne se souciant pas le moins du monde de la tête courroucé que tirait son collègue bras droit :

-Encore mieux ! Un vieux vampire va venir dans nos murs ! Parce qu'il ne pensera pas du tout qu'il s'agit là d'un piège pour le tuer !

L'air vibre de rage et les torches tanguent face à un vent invisible.

-Comme si les Von Carstein auraient la logique de penser cela ! Ils sont orgueilleux et remplient de tellement de certitude ! Mais vous ! Monsieur Rallahquatil, vous avez peur de vous mouiller sans avoir sonder pendant deux heures l'eau de votre bain !

Rallah ne rit plus, son visage devint ferme et il mit sa main à ses armes :

-Je parle de prudence, car il s'agit de force qui nous dépasse ! Tu n'es quand ancien noble un peu trop pète cul ! Tu te crois meilleur quoi moi ? C'est vrai que ce fief tourne grâce à toi ! Même le Maître a dû venir te sauver, car tu n'étais même pas capable de t'occuper de quelques paysans en colère tandis que je t'avais fourni plusieurs de mes meilleurs hommes ! Alors ne vient pas me donner des conseils sur comment s'occuper de putains de nobles péteux dans ton genre !
Test de sang froid : 19 (raté)
Sceptre : 2
Test d'Int : 4 (réussi)
Mag : 1 et 4 (réussite critique, impossible de dissiper)
Frank lance avec succès un regard de nagash
Test de santé mental : 3 (réussi)
Un éclaire de magie noire claqua dans l'air avant même que Necros ne puisse réagir tandis que la dhar se déchaînait. Toutefois, le regard de nagash ne visait pas vraiment Rallah, Frank semblant trop noble dans l'âme pour s'attaquer réellement à un allié. À la place, le sort passa à quelques centimètres du guerrier pour venir se fracasser contre le mur se trouvant derrière lui. La roche éclata en plusieurs petit morceau sans endommager véritablement la structure. Car après tout, l'attaque était conçue pour frapper de la chair et non de la matière inorganique. L'arabéen sembla bouche bée face à cette frappe et ne réagit pas tout de suite, laissant le temps au sorcier de parler, pour une fois :

-Voilà ce qu'il te répond le noble pète cul ! Soufflant longuement, il se tourna vers son maître, s'inclinant aussi bas que ses articulations le permettait et, toujours en gardant cette position, il ajouta à l'intention de ce dernier. Veuillez me pardonner pour se manque de tempérament. L'entrevue avec ce misérable cloporte de Von Eisschloss qui vous a profondément manqué de respect m'a quelque peu irrité et je n'ai pas pu gardé mon sang froid plus longtemps.

Retrouvant ses esprits et après avoir jeté un œil aux marques noires laissées par l'éclaire et ses rebonds, Rallah s'inclina légèrement avant de s'adresser à son tour à son seigneur :

-Veuillez également pardonner mon comportement, la situation est stressante pour tout le monde et j'ai déraillé momentanément. Toutefois, je pense qu'il reste plus sage de conserver un statut-quo le temps de rassembler des informations importantes. Nous ne savons pas assez de choses et il ne s'agit pas d'une bête que l'on peut attaqué sans un minimum de préparation.

Toujours incliné, Frank répondit d'une voix presque avalée tant cela devait lui coûter :

-Après une courte réflexion, rien ne nous empêche de rassembler le plus d'information possible avant son retour et d'aviser en fonction... Il devra bien revenir régulièrement pour chercher l'or ou voir notre avancement...

La situation avait frôlé le drame, heureusement rien ne s'était passé. Mais même un nécrarque pouvait comprendre que si être confronté à la plus puissante des lignées était stressant pour lui, un être immortel et infiniment plus puissant qu'un humain. Alors pour ces derniers, cela devait être bien pire! Devait-il en tenir rigueur à ses fidèles lieutenants en ces moments troublés? Ou était-il préférable de renforcer les liens pour affronter la tempête souder?
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Messages : 224
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

Necros observa bien les réactions plus ou moins subtiles de son interlocuteur lorsqu'il étoffa sa proposition. Il remarqua ses changements d'attitudes, ce qui passait parfois pour de l'inquiétude ou de l'agacement. Mais malgré sa minutie, le nécrarque ne parvint pas à interpréter quoi que ce soit. Comprendre les subtilités émotionnelles d'un individu était bien au dessus des forces du vampire, mais si en plus un mauvais jeu d'acteur venait s'additionner à cela, alors Ahmôsis finissait totalement perdu.

C'est seulement lorsque Benignus reprit la parole que Necros comprit un peu plus ses intentions. Le Von Carstein ne semblait pas vouloir faire quoi que ce soit qui risquerait de le relier à son nouvel allié. Il ne confierait pas de grimoires ou de matériel venant du domaine de son maître, ni même un forgeron, seulement une armure. Ahmôsis commença même à fortement douter que Vladius soit au courant de cet entretien et donc que le vampire qui se tenait devant lui ait les moyens de le protéger. Il jouait donc à un jeu très dangereux.

Necros accepta quand même les suggestions de son invité. Des informations pour localiser des bibliothèques ou laboratoires secrets pourraient s'avérer très précieuses. Il espérait simplement que l'armure qui lui serait confiée suffirait pour l'enchantement. Il arrivait souvent que la fabrication même de l'objet participe à son amélioration magique.

C'est lorsque le Von Carstein tenta de prendre congé de cette entrevue que le nécrarque tiqua. Il voulait revenir d'ici une semaine ou deux pour collecter l'argent, or ce n'était pas ce qui avait été convenu.


Pourquoi ne pas tout simplement passer dans un mois, comme convenu? Il serait inutile de prélever cette somme en deux fois. De plus, cela nous permettrait d'organiser nos affaires avant la fabrication de votre armure.

Necros avait posé cette question avec courtoisie, ne voulant pas faire voler en éclats les précédentes négociations. Il voulait pouvoir terminer sa bague et son sort en construction sans que les projets ne s'accumulent trop.

Une fois ce point réglé, le Von Carstein s'en alla retrouver les siens. Un rapide coup d’œil assura au seigneur du domaine qu'aucun dispositif d'espionnage n'avait été installé, mais il préféra mener des vérifications approfondies. Rassuré, ses deux lieutenants le rejoignirent pour discuter de la démarche à prendre face à cette situation inédite.

Une fois que le vampire eut terminé de parler, le ton monta rapidement entre les deux humains. Rallahquatil appelait à une extrême prudence et plus de préparations avant d'agir. Frank, lui, optait pour une méthode plus rapide pour éviter que la situation ne se dégrade d'avantage. Il finit par perdre son sang froid face aux provocations de son rival et avant que le nécrarque n'ait le temps de réagir, il fit déferler sa colère à l'aide d'un Regard de Nagash.

Ayant encore un minimum de contrôle sur sa personne, le nécromancien ne visa pas la source de son irritation, Rallahquatil, mais le mur juste derrière. Mais le mal était fait, une preuve que les deux énergumènes risquaient de s'entre-déchirer si leurs conflits étaient laissés dans surveillance. Dans un premier temps, le nécrarque ne réagit pas, continuant d'écouter les arguments des deux partis, bien que son choix ait déjà été fait.

Une fois que les lieutenants eurent terminé de parler, le silence s'installa de nouveau dans la pièce, seulement perturbé par le "plic ploc" régulier des larmes de sang de Necros tombant sur le sol. Le vampire tourna d'abord son regard vide vers Frank.


Si un skaven prenait audience demain et nous annonçait sans la moindre preuve que tu complotais dans notre dos, devrions-nous t'exécuter sur le champ?

Il laissa flotter ses mots quelques instant avant de reprendre.

Nous sommes, à raison, la plus méfiante des lignées vampiriques. Et pourtant, cela ne nous suffirait pas pour prononcer la sentence immédiatement. Alors un Von Carstein confronté sans preuves adéquates à la trahison de sa propre progéniture, par un membre d'une autre lignée qui plus est, pourrait ne pas réagir comme prévu.

Ahmôsis se tourna ensuite vers l'arabéen.

Mais la situation est loin d'être stable. Plus nous continuerons dans cette voie et plus nous risquons de nous embourber d'avantage au point de nous noyer lorsque Benignus sera découvert.

Le nécrarque tourna les talons et fit quelques pas claudicants vers son trône.

Ce misérable l'a bien montré : il fait preuve de grande minutie pour ne pas laisser de preuves susceptibles de nous connecter à lui. En plus de cacher ses véritables intentions, Benignus n'a probablement pas parlé de cette entrevue à son maître.

L'armure telle quelle n'est pas une preuve en soit. Cependant, une fois qu'elle sera enchantée par notre main, alors elle sera irréfutable. Il nous suffira de dissimuler une marque ou un design de fabrication qui nous est propre. En attendant, nous devons jouer le jeu sans réticence.

Au retour du Von Carstein, nous pourrons le suivre prudemment par voies divinatoires. Delgu et Schatten pourront alors récolter plus d'informations sur les effectifs et les intentions de cette famille. Mais ils devront faire preuve d'une extrême prudence. Ils ne s'attaqueront pas à de simples détenteurs de dettes.


Si les lieutenants n'avaient rien à ajouter, le nécrarque les congédia d'un geste mou de la main. Cependant, avant qu'ils ne quittent la pièce, Ahmôsis ajouta :

Si l'un de vous perd encore son sang froid en notre présence, nous lui crèverons un œil.

Sur cette note particulièrement charmante, le vampire s'en alla retrouver la sérénité de son laboratoire. Ses consciences lui interdisant toute réflexion trop profonde sur sa situation, Necros ne sombra pas dans la terreur à l'idée du danger qu'il encourait. Au lieu de cela, il reprit son travail, continuant la fabrication de sa bague tout en, avançant en parallèle sur la conception de son sort d'excroissance osseuse.

S'il devait terminer ses deux recherches avant le retour du Von Carstein, alors il utiliserait le temps qui lui restait pour tester ses nouvelles créations.
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Répondre

Retourner vers « Sylvanie »