[Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

La Sylvanie inspire la peur dans le reste du Stirland. Depuis la sombre ville de Tempelhof, qui n'a pas eu de prêtre de Morr attitré depuis 800 ans, jusqu'aux contreforts des Montagnes du Bord du Monde, entre le bief de l'Aver et le Stir, la plus grande région du Stirland est un lieu de terreur et d'obscurité. On dit que les fantômes y évoluent en toute impunité à la nuit tombée parmi les collines Hantées et que l'épais brouillard des bois sylvaniens emprisonne parfois les âmes, les obligeant à y errer à jamais. La portion orientale de la province est la plus désolée, là où d'anciens châteaux noirs sont juchés sur leurs pics escarpés comme des vautours scrutant les villes en contrebas.

Modérateur : Equipe MJ

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 265

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Rallah ne dit rien quand Necros lui demanda de rembourser la dette contractée envers les deux assassins mercenaires. Mais il semblait d'accord avec la décision de son maître. En effet, payer ses dettes envers des éléments important du fief était important, cela garantissait une certaine loyauté et évitait qu'ils ne risquent de changer trop facilement de camp. Ainsi chargea-t-il deux épais sac d'or, vidant en grande partie les caisses qui venaient d'être réapprovisionné peu de temps auparavant. Le vampire s'installa dans son carrosse, commençant à réfléchir à un moyen d'aider son sbire à trouver un hôte pour l'Esprit Trompeur. C'était devenu quelque chose de vital, car chaque jour passé hors de la crypte risquait de rendre l'Oeil-Dieu plus furieux encore et trois mois n'étaient finalement pas bien long.
Recherche d'un hôte par Necros : 10 (réussite de 8)

Recherche d'un hôte par Frank: 20 (échec critique ! Un événement se produit)

Recherche de fond de Rallah : caché
=> Ajout de 200co au trésor, nouvelle dette de 200co contractée
=> Une semaine passe
La recherche fut longue, les vents de magie qui sifflaient depuis la cité des damnés à proximité n'aidant pas à détecter d'éventuelle « lumière » à l'intérieur d'une personne. Necros ne s'était d'ailleurs jamais penché sur « l'apparence » qu'avait un don aethyrique. Il ne savait même pas s'il y avait une différence entre les dons magiques des sorciers des domaines ou des nécromanciens. Sans doute que non, peut-être que oui. Il avait déjà pu remarquer qu'il n'y avait pas la même émanation magique entre un nécromancien et un sorcier des ombres. Ces derniers étant bien plus discret tandis que les nécromanciens débordaient de puissance, ne cachant absolument pas leur présence et leur aura morbide. Quoi qu'il en soit, il se montrait d'une grande aide pour Frank, vérifiant les environs avant son arrivée, détectant les bourgades qui pourraient être intéressante à cause de phénomène magique s'y déroulant ou autre chose bizarre. Mais là encore, Mordheim perturbait tout ! En effet, un tourbillon de magie pouvait être dû à un objet trouvé dans la cité, une bizarrerie causée par une mutation ou à de la malepierre dissimulée dans une cave.

Frank parcourait les différents camps d'aventuriers, escorté par une dizaine de soldats de Rallah. Les doubles-soldes portaient d'épais manteau de bure qui dissimulait leur tenue de maille ainsi que les deux pistolets qu'ils portaient chacun tandis que leur épée bâtarde pendait à leur flanc. Les chevaux de selle qu'avaient acheté Rallah pour traquer les deux assassins étaient mis à contribution permettant aux onze cavaliers de ne pas devoir marcher dans la boue tout en leur apportant une certaine mobilité.

La nuit était entrain de tomber et le groupe venait de rentrer dans un petit village fortifié de la région, un comme il y en avait des dizaines ici. Une quinzaine de maison, logeant sans doute une bonne soixantaine d'âme adulte et une vingtaine de mouflets, entourées par une palissade et un fossé bardé de pieux. Les deux seuls accès étaient par un chemin de terre traversant le domaine et fermée de part et d'autre du village par des portes à deux larges battants. Les gardes n'étaient pas nombreux, même s'il était évident que dans ce genre de région tout le monde était un peut « garde à temps partiel ». L'escorte s'arrêta tandis que quatre d'entre eux en plus de Frank mirent pieds à terre. Le quintuor se déplaça rapidement en direction de la taverne du village... à croire que les humains ne savaient pas s'installer quelque part sans y construire une taverne... à moins que les villages ne se construisait autour de pareil édifice ?

Là, Necros put voir Frank balayer l'assemblée du regard tandis que tous les yeux se tournaient vers lui. Le vampire savait que son disciple n'était pas là pour rien, il avait entendu parler d'un homme ayant fait tourner du lait par sa seule présence. Une information importante, car ce phénomène était souvent causé par un pratiquant de magie un peu imprudent. Il y avait une quinzaine de gueux, armés d'armes diverses et variées, des aventuriers en quête de fortunes buvant le maigre trésor de la journée qu'ils avaient réussi à gratter dans le quartier Sud-Ouest en perpétuel guerre entre différents clans rivaux. Sans doute des têtes-creuses comme aimait les appeler Rallah, mais ils n'en restaient pas dangereux. En effet, bien que piètre combattant de manière général, ils disposaient d'une force souvent sous-estimée : la connerie. Ce genre de truc qui les rendait particulièrement imprévisible et plus entreprenant que ce que la raison permettrait normalement.

-Nous sommes à la recherche d'un dénommé Rudolf dit « Le Corbeau » ! Nous savons qu'il se trouve dans ce village ! Une pièce d'or sera offerte à celui qui me le livrera! Il sortit alors une pièce de sa bourse, la tenant entre le pousse et l'index et le montrant à toute la salle.

Un homme, grand, les cheveux crasseux et une impressionnante balafre sur le visage, se leva de se chaise. Il portait une armure en cuir et tenait d'une main un marteau de guerre tandis qu'à sa ceinture pendait deux coutelas. Derrière lui, deux autres hommes se levèrent à sa suite. L'un d'eux avait une pistolet à la ceinture, le montrant fièrement en posant sa main dessus tandis qu'il portait son autre main à un poignard de mauvaise facture. Le dernier disposant d'une rondache sommaire et d'une hache ébréchée... De vrais plouc de village.

-V'leu k'ai à l'Corbeau ? C't n'ot' chief ! Et s'ti t'veux l'voir foudray m'nous p'sé sul'kor! Prononça de colosse dans un accent immonde et incompréhensible.

Les choses se passèrent alors très rapidement, car l'homme au pistolet voulut dégainé et sans doute faire le malin avec son pétoire, sauf que le quatuor de garde de Frank était bien plus drillé à ce genre de situation et le chef de l'escorte fut aussi vif que la grande faucheuse. Deux balles sifflèrent en un instant, fauchant l'abruti d'une balle tandis que l'autre alla se planter dans une poutre en bois. Il tomba à la renverse, toujours vivant et hurlant de douleur tandis que les qu'un autre double-solde avait également sorti ses armes à feu, laissant aux deux derniers le loisir de dégainer leur épée à deux main pour former une ligne de combat. Tous les soudards s'étaient maintenant levé, sortant leurs armes pour défendre les agressés.
Test de sang froid de Fran k : 18 (raté)
Lancement du sort Regard de Nagash : 6 (réussi)
Sceptre : 1
Rayon de 5 mètres
Le sort touche 10 cibles, test d'End-2
Test d'End : 16, 18, 17, 20, 1, 16, 12, 9, 14, 3 : 2 sont légèrement blessée, 7 cibles sont gravement blessées (une étant déjà blessée, elle meurt) et une est morte
Necros put sentir la magie bouillir dans la pièce tandis que les yeux du nécromancien devenait aussi lumineux que les éclairs dans la nuit... et des éclaires, il y en eut ! Frappant le torse du colosse, la décharge rebondit sur neuf autres cibles qui s'effondrèrent presque toutes dans des hurlements d'agonie ! Le vampire venait d'assister à une scène fort similaire à celle qu'il avait vécu contre la liche Natum, sauf cette fois-ci il était dû côté du lanceur de sort causant un massacre ! De plus, les quelques survivants encore en état de se battre, sept au total, ne semblaient pas décidé à bouger, paralyser par la peur ! Mais la situation n'était pas forcément à l'avantage du quintuor, en effet, à l'extérieur, ça commençait à s'agiter ! Les six cavaliers restés en arrière pour garder les chevaux se ruaient vers la taverne, formant un demi-cercle défensif de trois hommes de mêlée pour trois autres armés de leurs pistolets dont un ouvrit la porte pour savoir ce qui se passait. Autour d'eux la masse de pécores accouraient, armé de tout ce qu'ils avaient sous la main à ce moment là. Ils étaient nombreux ! Une bonne quarantaine entourant les six soldats qui rapidement durent se replier à l'intérieur de la bâtisse ! La situation avait dégénérée en quelques minutes et les cris se faisant entendre de toute part ! Necros pouvait même constater que les enfants apportaient des armes à leurs parents, des fusils, des tromblons ou encore des arbalètes. Mais aussi des lances, des épées et autres pièces d'équipement. La dizaine d'homme et Frank étaient donc en grand danger ! Un peu plus loin, dans l'ombre d'une maison, le vampire put alors voir une personne encapuchonnée et tenant un sceptre en bois. Aucune magie n'entourait cette objet, un simple outil servant à compléter le l'habit, car s'il n'y avait pas d'aethyr dans ce simple bâton, ce n'était pas le cas du sorcier... car il s'agissait bien d'un mage. Les vents tournaient autour de lui, mais il était clair qu'il n'était pas un membre des collèges. En effet, les vents s'entremêlaient autour de lui, sans ordre, sans coordination. D'ailleurs, il ne devait pas être particulièrement puissant et semblait vouloir rester à l'écart le temps de voir ce qu'il allait se passer... Necros devait maintenant faire un choix : intervenir ou laisser Frank gérer la situation... Peut-être qu'il arriverait à régler le problème tout seul ?
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Messages : 224
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

► Afficher le texte
Mordheim posait problème. Ces mots semblaient être un euphémisme pour tout être vivant avec un grain de lucidité dans le crâne. Mais pour une créature se nourrissant de la saveur morbide et de la décadence aethyrique de la ville, ce témoignage n'était pas commun. En effet, la cité maudite parasitait cruellement les recherches du vampire qui avait l'impression de chercher une épingle au milieu d'une immense tornade. Plusieurs fois, le nécrarque faillit se convaincre d'abandonner les recherches dans les environs pour se focaliser sur des régions plus éloignées, mais en plus de rajouter une distance coûteuse en temps de recherches, Ahmôsis était persuadé qu'il perdrait le plus gros avantage des environs : la magie attire la magie.

Fort heureusement, le maître nécromant avait développé plusieurs techniques complexes pour s'affranchir des perturbations magiques environnantes. Sans cela, jamais il n'aurait pu faire la moindre recherche aethyrique dans la crypte de Naasthact. Certes, Mordheim provoquait des perturbations bien différentes de celles présentes dans le domaine de son Maître, mais Necros réussit à s'y adapter rapidement.

Maître et disciple travaillèrent en parfaite collaboration, Frank dans le regroupement et le traitement de nouvelles informations et le vampire pour enquêter sur la véracité de ces renseignements. Si plusieurs jours s'écoulèrent rapidement sans aucun résultat, le nécrarque ne perdit pas espoir, bien conscient qu'il leur suffisait d'une seule trouvaille pour toucher leur objectif. Ils ratissaient les environs à vitesse folle, passant de campements de fortunes à villages délabrés en étant sûrs de ne rien laisser de côté. Mieux valait éviter les villes (qui de toutes façon étaient presque totalement absentes de ces régions), car ils risquaient d'attirer trop l'attention. Alors que de simples habitats peu peuplés se faisaient raser presque tous les jours en Sylvanie et particulièrement autour de la Cité des Damnés.

Von Enstein fut envoyer vérifier une piste prometteuse. En effet, selon une rumeur, un sorcier peu prudent se cachait dans un petit village de moins d'une centaine d'habitants. Si Necros n'avait pas encore repéré l'individu grâce à sa divination, il avait bel et bien ressenti une présence susceptible de correspondre au vêtement maudit. Le mage ne devait pas être très puissant, sinon il aurait été plus facilement repérable. C'était une autre bonne nouvelle, il serait moins difficile à appréhender.

Ahmôsis repassa plusieurs fois la situation dans sa tête et arriva toujours à la même conclusion : c'était du tout cuit! Petit village de bouseux, des humains probablement faibles et craintifs, prompts à se laisser écarter facilement. La proie ne luterait pas bien longtemps non plus. Frank éviterait le conflit pour pour ne pas attirer l'attention, mais la simple vue de sa personne et de ses gardes suffirait à dissuader quiconque de leur tenir tête. Lorsque le nécrarque et son disciple mirent en place cette expédition, un fragment d'excitation pouvait presque transparaître dans l'attitude du vampire.

Comme convenu, la troupe de Necros débarqua en début de soirée. La lune leur offrait son éternelle bienveillance, couplée au regard du nécrarque, présent mais discret. C'est au travers de la matière que le vampire put observer l'entrée de son disciple dans la taverne. Un simple coup d’œil sur les individus déjà présents conforta Ahmôsis dans leur incapacité à tenir tête à qui que ce soit. La suite se déroula si vite que le vampire ne fut pas sûr d'avoir bien vu la scène. D'une seconde à l'autre, c'était le drame.

Ce que le nécrarque n'arrivait pas à se rentrer dans le crâne, c'était que la Sylvanie, cette terre si tendre pour une créature de sa trempe, n'était pas clémente envers ses habitants vivants. Chaque village, si petit et miteux soit-il avait probablement subi plus d'horreur et de luttes que dans toutes les autres provinces de l'Empire. La Sylvanie, tout particulièrement dans la région de Mordheim, était une terre morte, n'offrant que très peu de nourriture et bien des monstres à combattre. L'air y était si corrompu que même sans l'intervention de cruels sorciers, il arrivait que les morts sortent d'eux-même de terre pour s'attaquer aux vivants. S'ils ne formaient pas une menace aussi grande qu'une troupe revenante organisée, ils portaient un coup moral terrible au quotidien des habitants. Et les obligeaient à lutter dès leur enfance.

Ainsi, Frank n'avait pas devant lui des hommes et des femmes terrifiés de tout ce que la vie pouvait leur apporter, mais des individus résignés à sa fatalité. Les premiers tirs de semonce ne furent pas suffisants, ni la réaction précipité de Von Enstein. Le nécromant put sentir le regard de son maître se dévoiler pleinement, vibrer juste au dessus de sa tête et l'écraser de sa colère. Un grondement divinatoire exprima le lourd jugement que le nécrarque portait sur son disciple : il avait agit sans prudence et la situation avait escaladée jusqu'à risquer de nuire à toute leur entreprise.

A présent enfermés dans la taverne tandis que la foule commençait à gronder dehors, les soldats et le sorcier n'avaient nulle part où aller, exposés à l'astre furieux qu'était Ahmôsis. Mais du coin de l’œil, le vampire avait continué à fouiller le petit village fortifié... et il avait trouvé sa proie! Un individu certes mystérieux mais loin d'être impressionnant, jouissant d'une affinité relative avec l'aethyr. Un mage quelconque en somme, mais pourtant un être exceptionnel. Il était là, à portée de main de Frank s'il ne s'était pas embourbé dans la colère d'une foule de bouseux.

Necros eut beau analyser plusieurs fois la situation, il arrivait toujours au même résultat : s'il laissait la troupe de Frank se débrouiller, ils se feraient massacrer avant la levée du jour. Fort heureusement, ils se trouvaient dans la taverne et pouvaient tenir un petit moment avant de se faire submerger. Ahmôsis songea donc à envoyer Rallahquatil avec une troupe armée et montée sur chevaux. Mais possédaient-ils assez de bêtes pour cela? De toute façon, le vrai problème n'était pas là : des hommes à cheval ne pourraient pas immédiatement percer les défenses, certes rudimentaires, mais bien présentes, du village. Il faudrait plus de troupes, donc attirer plus d'attention et perdre plus de temps.

Non, cette fois, c'était bel et bien au nécrarque d'intervenir personnellement. Le vampire posa un regard haineux sur le vêtement, source de tous ses soucis récents, avant de gagner la cours. S'il voulait récupérer son disciple vivant mais surtout s'assurer de la capture de sa proie, il ne devait pas perdre de temps. Le nécromancien palpa l'air devant lui, recherchant de la matière avec laquelle travailler. Lorsque qu'il trouva son argile, le nécromant lança une invocation de Razkhar pour regarnir sa Nuée de Mirages. Si en plus des esprits il parvenait à matérialiser d'autres horreurs éthérées comme des spectres ou des banshees, Ahmôsis en invoquerait autant que ses capacités le lui permettaient.

Frank avait dû sentir le regard furieux de son maître s'écarter. Allait-il s'imaginer que le nécrarque l'avait abandonné? Ce raisonnement serait précipité, car si Von Enstein doutait de l'intervention de son maître pour sa propre personne, au moins restait-il le mage miteux caché dans le village. En réalité, Ahmôsis avait quitté la scène des yeux pour se concentrer sur les préparatifs de son départ. Après avoir enfilé un ample drap sombre pour se dissimuler des regards, le vampire se dirigea vers l'entrée de la forteresse. Ses dix neuf rats ogres revenants l'attentaient devant la porte, certes plus desséchés que lors de la prise de la forteresse, mais toujours aussi puissants. Sous le sol, la totalité des troupes éthérées du nécromants attendaient patiemment les ordres.

Rallahquatil, prévenu par Abydos, alla rejoindre son maître. Ce dernier ne détourna pas le regard de l'horizon, perdu dans l'obscurité apaisante de la nuit.


Nous avons trouvé une coquille plus ou moins pleine. Un sorcier. Dans un petit village fortifié.

Von Enstein a tenté de le récupérer, mais il a attiré l'attention des lanternes. Nous allons donc souffler leur flamme et ramener la coquille.

Nous ne serons pas longs, mais garde Abydos prêt de toi au cas où nous avons besoin de te joindre.


Sur ces mots, et si Rallahquatil n'avait rien à ajouter, le nécrarque prononça mentalement une courte formule avant de s'élever de quelques centimètres au dessus du sol. Puis, il se propulsa soudainement en avant à toute vitesse, telle une masse de tissus obscurs claquant dans la nuit. Les rats ogres, jusque-là similaires à de simples monticules de chair putréfiées, se mirent en branle pour gagner rapidement en vitesse et rejoindre leur maître. Sous le sol, invisibles, les esprits glissaient tout aussi vite.

La troupe fila dans la nuit pendant un bon moment, Ahmôsis jetant quelques rapides coups d’œil à sa petite boule de cristal pour observer la situation de Frank. Il vérifiait bien avant cela qu'aucun obstacle ne se dressait sur sa route, car à sa vitesse actuelle, le choc serait violent. Necros prenait aussi soin d'alimenter autant de fois que nécessaire sa lévitation, histoire de ne pas brusquement chuter comme une pierre et s'étaler sur plusieurs mètres dans l'herbe.

Le vampire avait choisi les rats ogres et les esprits comme escortes pour plusieurs raison : tout d'abord, ils étaient rapides, donc parfait pour ce genre d'intervention. Ensuite, et contrairement aux troupes de Rallahquatil, ils pourraient soit défoncer, soit traverser les fortifications rudimentaires du village. Enfin, bien que les villageois soient habitués à la vie en Sylvanie, la vue des horreurs qui allaient les attaqués aurait un effet bien plus efficace que tout ce que l'arabéen et ses hommes pourraient offrir.

Alors qu'il était à une cinquantaine de mètres du village, Necros décida de diminuer légèrement l'allure de ses rats ogres. Leur charge sur la porte serait toujours très violente, mais au moins ne risquaient-ils pas de tous s'écraser dessus comme des fruits pourris si elle tenait bon. Juste avant l'impact, il fit danser l'aethyr autour de lui pour déformer la réalité. Lorsqu'un de ses rats ogres poussa un hurlement de rage, le nécrarque vola le son produit pour le décupler et le projeter directement dans le village.

L'abominable vacarme attirerait immédiatement l'attention des villageois vers le ciel, si bien qu'ils seraient trop abasourdis pour regarder... leurs pieds. Car en effet, au même instant, les esprits qui avaient pris un peu d'avance jailliraient dans des hurlements éthérés pour plonger leurs armes dans le corps des femmes, des hommes et des enfants à portée.

Necros, lui, observa le début de l'assaut sans s'exposer, masse sombre lévitant dans la nuit. Il cherchera une opportunité pour discrètement pénétrer dans le village et partir en quête de sa proie : la coquille à moitié pleine.

Si l'opportunité ne se présenta pas d'elle-même, le nécrarque décida de se changer en une brume éthérée pour franchir les défenses et discrètement gagner l'intérieur du village.

► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Igaram le 03 mars 2020, 22:12, modifié 1 fois.
Raison : +6xp + 4xpm /// Total: 66xp et 7xpm
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 265

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Lancement du sort majeur « Invocation de Razkhar »
Test d'Int : 8 (réussi)
Test de Mag : 14 et 4 (réussite)
Sceptre : 3
Test de chance : 14 (raté, pas d'esprit supérieur dans la zone actuellement)
Nombre d'esprits invoqués : 1d3+1+5d3+4 = 12+5 = 17 => 11 rejoignes la nuée «  le Mirage » qui est désormais à effectif maximum, 4 retournes dans les limbes, reste 2 libres (+12LN => 379/380 )
+2xpm

Lancement du sort moyen « Lévitation »
Test d'Int : 3 (réussi)
Test de Mag : 19 et 10 (réussi)
Nombre de tour : 3d6+6 minutes = 20 minutes

Le trajet durera 1+1d2 h = 2h
5 tests nécessaires :
1) Int : 14 (réussi) Mag : 19 et 11 (réussi)
2) Int : 13 (réussi) Mag : 10 et 8 (réussi)
3) Int : 6 (réussi) Mag : 20 et 16 (réussi)
4) Int : 12 (réussi) Mag : 20 et 6 (réussi)
5) Int : 14 (réussi) Mag : 13 et 12 (réussi)
+1xpm
Rallah semblait ne pas vraiment se soucier de la survie de Frank, se contenant de hocher de la tête en retournant dans la demeure seigneuriale accompagné du technomage mort-vivant. Necros quant à lui releva sans le moindre mal un nombre bien trop important d'esprit. Malheureusement pour lui, aucun d'entre eux ne se révéla être autre chose que des âmes déchirées de soldats morts pendant le siège précédent. Sentant son contrôle lui échapper sur quatre d'entre eux, il les renvoya d'un simple geste de la main tandis que onze rejoignirent la nuée d'esprit et que deux autres restèrent directement sous son contrôle, petite réserve en cas de perte pendant l’opération de sauvetage. L'instant d'après, le nécromancien volait à quelques centimètres du sol et partait à toute vitesse en direction de son disciple. Derrière lui, un grondement sourd et pesant, une tremblement puissant se répandent dans la terre... Dix-neuf rats-ogres revenant avançant à sa suite à un rythme inhumain.
Test de situation : 4, 15, 11 et 20 !!!
Test caché
Le grand nécromant sifflait dans la nuit, relançant son sortilège avant qu'il ne prenne fin de lui-même et cela sans le moindre mal. Il put quand même sentir à deux reprises que les vents de magie se déchaînait trop autour de lui, préférant puiser dans sa propre source de pouvoir pour entretenir le sort au lieu de se risquer à chercher de la puissance dans l'aethyr en furie. Les étoiles brillaient désormais de milles feux, éclairant le sol comme des millions de bougies tandis que les astres lunaires se montraient sous leur plus beau atour. Une nuit de doubles pleines lunes... une nuit aux terribles histoires.

Pourtant, tout semblait se passer correctement, Necros pouvait voir que Frank cherchait à calmer le jeu en gardant en otage les rescapés de son coup d'éclat. Il semblait avoir senti la présence de son maître, comprenant qu'il allait arriver le plus vite possible. Saisissant du même coup qu'il devait gagner du temps pour lui permettre à la cavalerie d'arriver. Toutefois, les hommes n'étaient que des brutes, des brutes désespérées et désespérément stupides... Tandis que la première heure était sur le point de terminer, les sept aventuriers encore en état de se battre se ruèrent sur le sorcier et sa garde tandis que ces derniers étaient occupés à prévenir tous assauts par des tirs de semonce. La réaction de Von Enstein fut immédiate et mortelle, les sept hommes s'effondrant dans des râles d'agonie avant d'avoir pu faire un pas. Mais cela eut également pour effet de galvaniser les gueux se trouvant à l'extérieur ! Ces derniers ne tardant pas à tenter un premier assaut, heureusement facilement repoussé par les gardes d'élite de Rallah.

La deuxième heure commença par la sortie du Corbeau qui commença à haranguer la foule pour qu'elle lance un assaut final. Necros avait pu constater lors de l'assaut précédent que les forces de Frank avaient dû utiliser leurs dernières cartouches de pistolet pour stopper l'attaque des pouilleux et il pouvait sentir qu'un nouvel accrochage serait terrible... et c'est ce qui se produit tandis qu'il arrivait presque à destination ! Tandis qu'il avait encore un quart de lieu à parcourir, il put constater que les paysans avaient formés des petits groupes pour attaquer de toutes parts l'auberge. Prévenant sans doute son lieutenant, ce dernier cria rapidement à ses hommes de se réorganiser pour éviter tout débordement fatal.

Toutefois, tandis que l'assaut se lançait et que Necros arrivait à portée de la porte, il put voir le sorcier se poster devant l'entrée de l'établissement au moment où cette dernière explosa sous une décharge de tromblon. L'archi-nécromancien concentra toute la puissance de sa magie pour envoyer un énième regard de nagash contre ses agresseurs et c'est au moment où les éclaires jaillissaient de ses yeux qu'une balle de fusil l’atteint en plein torse. Le vieille homme s'effondra comme une masse, ses soldats se ruant vers les ennemis, découpant les membres et les têtes comme on faucherait le blé.

Lancement du sort moyen « maîtrise du son »
Test d'Int : 3
Test de Mag : 9 et 4 (réussi)
+1xpm

Test de charge des rats-ogres (+6 nombres de rang) : 5 (réussite)
Le cris des rats-ogres fut monstrueux ! Témoignant sans aucun doute de la rage qui devait animer le seigneur vampire à la vue de son bras droit gisant au sol ! Le choc de la masse de muscles, d'os et de fer fut tout aussi assourdissante ! Le bois de la lourde double porte ne résista pas une seule seconde face à la frénésie meurtrière des abominations mort-vivantes ! Au même moment, l'assaut prit pratiquement fin, car les paysans se trouvant à l'extérieur se tournèrent vers les nouveaux venus tandis que ceux encore à l'intérieur se faisait taillé en cube par les épées bâtardes des défenseurs.

Totalement désorganisé par le combat en cours, le chaos n'en fut que plus total quand la nuée d'esprit surgit du sol pour faucher tout ce qui passait à portée de bras. Les revenants finirent d'achever toute capacité combative des villageois quand leur élan monstrueux culbuta les premiers idiots se trouvant devant eux sans même qu'ils ne soient freinés. Le massacre allait être total, les habitants n'ayant aucune échappatoires ! Et dans ce cas, Necros pouvait voir le sorcier... Le Corbeau, il semblait tétanisé par la vision d'horreur qui se présentait face à lui, n'arrivant pas à articuler un seul mot sortant de sa misérable bouche et se jetant à genoux face à la vision de cauchemars qu'était ce vampire flottant à quelques dizaines de centimètres du sol. Ce dernier progressait lentement, s'élevant tandis qu'il passait au dessus de corps déchiqueté par sa horde barbare. Sa proie était à sa merci... son spectre lui faisant face tandis que les esprits l'entourait telle une prison éthérée... Mais voulait-il s'en occupé directement... ou vérifier ce qu'il redoutait ?
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Messages : 224
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

Börg sentait les cloques crever sous l'effort. Cela faisait trois heures qu'il s'acharnait avec sa vieille pelle, creusant toujours plus profondément pour trouver ce qu'il cherchait. Le matin même, son imbécile de frère lui avait parlé d'une rumeur : un trésor aurait été enterré sous la cabane de Goldberg l'Ancien il y a des décennies de cela. Goldberg l'Ancien avait passé l'arme à gauche deux ans auparavant, mais sa cabane était toujours sur pieds. Evidemment, lorsque la rumeur s'était répandue, des centaines de fermiers s'étaient précipité pour retourner la terre sur tout le domaine, mais chacun rentra bredouille.

Mais lorsque Börg avait entendu la rumeur après tout le monde, il se força à feindre la déception et à cacher son excitation. En effet, il était apparemment le seul à se souvenir que la cabane de Goldberg n'avait pas été la seule à porter ce nom. En effet, dans sa jeunesse, le fermier possédait des terres à trente lieux de là où il avait fini sa vie. Mais alors que ses récoltes allaient de bon train (du moins pour des terres sylvaniennes) un "nécromancien d'mes deux", comme il l'appelait, s'était réfugié dans la cabane pour fuir les répurgateurs. Dans le combat qui suivit, une déflagration de magie corrompue infecta la terre et la maudit à jamais. Sa cabane détruite et ses récoltes futures disparues, Goldberg s'était vu obligé de quitter les lieux.

Fort heureusement pour lui, le jeune homme était retombé sur ses pieds. Il avait pu acheter de nouvelles terres et y fonder une famille. Oubliant le passé, il y installa sa nouvelle cabane, nommée du même titre effroyablement original "la Cabane Goldberg". Börg, pourtant pas bien vif, s'était rappelé de cette histoire et s'était bien gardé de la partager. Il pensait que le trésor en question avait été caché par le sorcier dans le but de le récupérer plus tard s'il parvenait à s'échapper.

Après prêt d'une heure de recherche, le paysan avait découvert des morceaux de fer rongés par la rouilles témoignant d'une ancienne structure. Depuis lors, il n'avait eu de cesse de retourner la terre pour tenter de trouver sa fortune. A présent que l'espoir se faisait de plus en plus rare, c'était la rage et la déception qui le forçaient à continuer avec acharnement. Les récoltes de cette années avaient été particulièrement mauvaises et ne suffiraient pas à nourrir sa famille. S'il rentrait bredouille, Börg le savait, il devrait à nouveau abandonner une autre de ses filles dans les bois. Une fois, on se remettait, deux fois, ça commençait à entamer le moral.

Mais alors qu'il cherchait déjà à définir l'endroit de l'abandon (la Clairière Putride, pour que les goules la rattrapent rapidement et qu'elle ne souffre pas trop longtemps), sa pelle émit un son salvateur. Le paysan se jeta à terre et creusa si vite qu'il ne se rendit pas compte que plusieurs ongles s'étaient décrochés de ses doigts. Il découvrit un petit coffret joliment orné et abritant un collier tout aussi chiquement sculpté. Börg ne pouvait savoir que le sorcier mort ici avait été plus proche du bouseux incompétent que du maître nécromant et que l'objet enchanté rendait définitivement aveugle quiconque le portait suite à une bourde lors de sa création. Le paysan, bien craintif de l'enfiler, ne comptait pas tester les effets de l'artefact de toute façon et il pourrait toujours le revendre à bon prix à un connaisseur désireux de se venger de quelqu'un. Même le coffret seul ferait sortir la tête de l'eau à toute sa famille! Bref, tous ses problèmes venaient instantanément de disparaître.

Börg n'aurait put dire ce qui l'incita à relever la tête. Loin devant lui, il repéra une tache plus sombre dans la nuit étoilée. Incapable de définir ce que c'était, le paysan se frotta les yeux en pensant que sa cataracte s'était brusquement développée. Mais non, la tache était toujours là, grossissant lentement et semblant s'agiter étrangement. Soudain, la tache se décupla rapidement : elle se rapprochait! Frappé de terreur, Börg ferma les yeux aussi fort qu'il le put et se couvrit la tête, s'attendant à un funeste destin. Quelque chose siffla juste au dessus de lui, assez fort pour que malgré sa quasi surdité, le paysan reconnaisse un claquement de tissus.


Par les couill' d'Sigmar!

Börg se retourna pour observer la tache rétrécir au loin. Incapable de définir la nature de ce qu'il avait vu, il savait pourtant que la chose était terriblement contre nature. Sa surdité ne lui permit pas de réagir à nouveau à temps, le paysan captant d'abord le tremblement du sol sous ses pieds. Lorsqu'il fit volte face, il se trouva nez à nez avec le visage décomposé d'un monstrueux rat géant. Les intestins de Börg n'eurent même pas le temps de se vider, tout le reste de son corps explosant sous l'impact de la charge du rat ogre revenant. Tel un moustique happé par un boulet de canon, Börg était, puis n'était plus...


__________________________________________


Ahmôsis filait dans la nuit à pleine vitesse, parallèle au sol, ses yeux rivés sur sa boule de cristal. Il n'était plus très loin de sa destination, mais la situation sur place avait continué de se dégrader. Si Frank avait réussi à mater les têtes creuses toujours présentes dans la taverne, celles à l'extérieurs s'acharnaient de plus en plus pour venger leurs camarades. Le misérable Corbeau était sorti de sa cachette et organisait les troupes pour mener un assaut décisif.

Alors que le nécrarque donnait l'ordre à ses troupes de ralentir pour que l'impact sur la porte ne soit pas trop violent, la situation dégénéra réellement. Alors que les gueux menés par le Corbeau avaient fait sauter la porte à coup de tromblon, Frank réagit sans chercher de se mettre à l'abri. Un nouvel éclair fendit la foule, mais pas avant qu'une balle ne se loge dans son torse et le propulse. Il tomba au sol comme Necros en avait vu faire bien d'autres avant lui : comme un poids mort.

Alors que les rats ogres revenants s'apprêtaient à ralentir leur allure, un ordre brusque de leur maître les força à l'accroître d'avantage. Les monstres, habités d'une furie nouvelle, poussèrent un hurlement en cœur que le vampire réussit à déplacer directement dans la forteresse. Sans accroître le vacarme, il aurait déjà été assourdissant. Mais à présent, il semblait capable de briser les vitres et de crever les tympans. Le sursaut général stoppa immédiatement l'assaut alors qu'au même moment, la porte du village volait en éclats sans opposer la moindre résistance. Les abominations ne s'arrêtèrent pas là.

Sur leur passages, les hommes les plus chanceux subirent une fin similaire à celle de Börg. Ils étaient, puis ils n'étaient plus... du tout. Les autres, paralysés par la peur, ne remarquèrent les esprits sortant du sol que lorsqu'ils se mirent à leur tour à pousser des hurlements inhumains. Le carnage était total, peut-être même le plus sanglant que Necros eut jamais provoqué. Les corps volaient comme des poupées désarticulées pour s'écraser comme des fruits pourris sur le sol où les murs. D'autres voyaient leur corps et leurs âme fauchés sans ménagement. Il n'y avait pas de discernement, hommes, femmes, enfants et anciens étaient terrassés.

Pas de discernement, hormis pour le Corbeau, à genoux, suppliant pour sa vie tandis que l'abomination qu'était Ahmôsis s'approchait lentement de lui. Des esprits sortirent lentement du sol autour de lui pour poser soigneusement leur épée ou leurs griffes à quelques millimètres de la peau du malheureux. Le sorcier sentit peut-être la présence du spectre derrière lui avant de voir sa faux contourner sa tête puis se placer sur sa gorge. En vérité, les armes éthérées ne blesseraient leur prisonnier que si Necros leur ordonnait. Ainsi, le Corbeau ne risquait pas de s'empaler sous un mouvement de panique, mais serait immédiatement rattrapé et maîtrisé. Pour dissuader encore plus tout acte stupide, les horreurs fantômatiques ne restaient pas silencieuses. Plaintes abominables et cris de colère brusques rappelait à chaque instant leur terrible présence.

Le nécrarque se rapprochait lentement du sorcier, lévitant au dessus des cadavres méconnaissables de ses anciens compagnons. Alors obnubilé par sa proie, Necros se figea soudain, avant de tourner la tête vers le possible cadavre de son disciple. La colère monta d'un cran il il dut fournir un effort immense pour ne pas se jeter sur la source du problème et la réduire en charpie. Au lieu de ça, il reposa ses yeux cruels sur le Corbeau tétanisé.


Bouge et la mort sera une délivrance comparé à ce que nous te ferons subir.

Et le vampire s'éloigna pour se diriger vers le corps de Frank. Il leva sa main vers lui, puis prononça une invocation de Nehek supérieure, non pas pour le relever, mais pour tenter de le soigner. Il avait hésité à lancer deux invocations moins puissantes à la suite, mais Ahmôsis en avait conclut qu'une grosse quantité d'aethyr d'un seul coup serait plus efficace. Il lança l'invocation à plusieurs reprises si ses effets semblaient fonctionner ou s'il n'avait pas réussi à lancer le sort la première fois. En revanche si, malgré plusieurs tentatives, Frank s'avérait être bel et bien mort, alors son ancien maître se détournerait de son cadavre, furieux.

Que Von Enstein soit soigné ou pas, le massacre continua. Ahmôsis décida même de lancer un sortilège de quête de vie pour débusquer tous les survivants. Il se lancerait lui-même dans la traque, enchaînant les Esprits d'Os pour déloger tout villageois embusqué. Il ne fallait pas en oublier un seul. Les doubles soldes encore en vie s'occuperaient aussi bien de Frank (l'aider à se remettre d'aplomb s'il était vivant ou récupérer son cadavre s'il était mort) que de ficelé le Corbeau de chaînes pour l'empêcher de faire quelque chose de stupide.

Une fois toutes les lanternes du village éteintes, la troupe aurait pour ordre de s'assurer que rien ne trahirait la nature des attaquants. Ce ne serait pas compliqué, vue l'état des corps laissés par les rats ogres revenants. On pourrait croire à d'autres abominations, comme des skavens vivants, pour causer pareil carnage. Pour les victimes des esprits, c'était différent, aussi les rats ogres prirent soin de réduire en bouillie chaque partie du corps ayant subi l'attaque d'une lame éthérée. Ahmôsis n'était pas sûr que ce soit nécessaire, mais il était bien trop éloigné de la condition pour savoir s'ils étaient capable d'identifier ce genre de blessures. Pendant ce temps, le vampire continua de chercher d'éventuels fuyard, regardant même dans sa boule de cristal pour repérer d'éventuels individus courant à toute jambes pour fuir la scène de crime. S'il était possible de le rattraper sans se dévoiler au grand jour, alors les esprit seraient lancés à sa poursuite.

Quand tous les détails furent réglés dans l'ancien village de têtes creuses, le nécrarque réfléchit un instant : la mort avait été si violente, si soudaine en ce lieu, quelle avait peut-être une signification particulière? Peut-être y avait-il matière à fabriquer un bataillon... inhabituel, au symbole si lourd qu'il créerait une identité palpable sur les créatures créées. Les "Têtes Creuses"... Necros aimait bien ce nom.

Ce n'était qu'un pressentiment qui avait frappé le vampire, mais il le titillait de plus en plus. Les symboles avaient une signification lourde auprès de la mort, parfois si lourde qu'ils pouvaient être exploités, utilisés. Un homme ayant péri violemment ou après une longue agonie sera toujours plus de matière qu'un autre décédé de vieillesse ou sans souffrance. Mais jusqu'où cet étrange pouvoir allait-il? Le nécrarque prit le temps de s'ouvrir à son environnement pour tenter d'y décrypter quelque chose... d'exploitable.

Ahmôsis ne s'y attarda pas trop longtemps, même si l'Astre Menteur était toujours loin. Il ne voulait pas risquer d'être découvert par d'autres passants. Qu'il ait trouvé quelque chose ou non, le nécrarque ne pouvait de toute façon pas relever les cadavres pour les rapporter à la forteresse. Trop de distance et trop de risques d'être repérés. La priorité était d'escorter le prisonnier jusqu'à l'Esprit Trompeur.
Modifié en dernier par [MJ] Igaram le 04 mars 2020, 18:08, modifié 1 fois.
Raison : +6xp + 3xpm /// Total: 72xp et 10xpm
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 265

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Le massacre semblait appeler la magie de la mort, le vent d'aethyr commençant à souffler dans la plaine bordant le bourg fortifié. Des nuages sombrent se levant et une pluie battante commença bientôt à tomber. Un éclair vert zébrant le ciel nocturne, suivit de peu par la déflagration du tonnerre frappant la terre. La glaise, déjà gorgée de sang, ne fut rapidement plus qu'une masse de boue immonde, des bulles sortant du sol consumé par la damnation de ces terres si proche de Mordheim. Toujours à genoux, le regard dans le vide et l'esprit détruit par ce qu'il venait de vivre, le sorcier n'avait même pas réagit à ce qu'on lui avait dit. Autour de lui, les cris des civils massacrés sans aucune merci se faisaient de plus en plus silencieux au fur et à mesure que leur nombre allait en chutant. Là, au milieu de cette place de village couverte des viscères des ces habitants, flottait le vampire, dominant toute vie en ces lieux. Il n'avait même pas besoin de lancer un sort, la vingtaine de rat-ogre faisant voler les murs de briques des maisons, fracassant les planchers et rattrapant les plus rapide comme s'il s'agissait de souris chassées par des chats. Là, une mère tenait son enfant dans les bras avant d'être réduite en bouillon de chaire et d'os, ici, c'était un père qui attaquait avec son épée un revenant venant de broyer son fils... ne recevant qu'une mort expéditive pour seul justice.

Lentement, le vampire se déplaça vers la porte d'entrée défoncée. À l'intérieur, les soldats de Rallah se tenaient toujours en position de combat. Le stresse et la peur pouvaient se lire sur leur visage de vétérans. Ils semblaient effrayés par la violence du carnage, comprenant peut-être que leur vie était désormais entre les mains d'un seigneur qui ne pardonnerait aucune sédition. Lentement, ils s'écartèrent tandis que le magicien flottait vers son disciple à terre. S'il était en vie... il ne le serait plus longtemps sans l'intervention de son maître. Une mare de sang entourait son corps livide, ses vêtements toujours impeccable était couvert de fluide vital.
Lancement du sort « Invocation de Nehek » en version supérieure
Test d'Int : 14 (réussi)
Test de Mag : 9 et 17 (réussi)
Sceptre : 1
Soin : 29 – 25 (stabilisation d'une situation critique) = 4 pv récupéré
+1xp

Lancement du sort « Invocation de Nehek » en version supérieure
Test d'Int : 7 (réussi)
Test de Mag : 6 et 11 (réussi)
Sceptre : 1
Soin : 41 pv récupéré
+1xp

Test d'End : 14 (raté)
Le sorcier lança une fois son puissant sortilège, envoyant une puissante vague d'énergie régénératrice sur le corps meurtri de Frank. Celui-ci commença à convulser faiblement, le vampire pouvant voir que des morceaux de bois s'échappaient de blessures autrefois dissimulées par son manteau. L'explosion de la porte avait sans doute elle-même fait des dégâts au magicien, la balle ne faisant que continuer le travail... La bille de plomb roula sur le sol couvert de liquide carmin tandis qu'un petit bouillon se formait autour de la plaie encore ouverte. La magie ne semblait pas encore suffisante, bien qu'elle ait grandement aidée. Le nécrarque lança alors une seconde voir l'invocation de nehek supérieure. Les plaies finirent par se refermer lentement, une fumée noire sortant de celle-ci tandis que l'aethyr prenait place la place de la vitae. Cependant, tandis que Frank semblait sorti d'affaire, il ne se releva pas, son corps tremblant de fièvre, sa peau pâle comme le lait et ses lèvres bleu comme une personne gelée. Le nécromancien pouvait toutefois entendre que son cœur battait maintenant à un rythme régulier et que son corps devait simplement être trop faible pour se réveiller... La faiblesse de la chaire mortelle, toujours... Car bien qu'étant très proche d'un mort-vivant par son affinité avec la magie nécromantique, Frank n'en restait pas moins un individu mortel et fragile.

Les doubles-soldes étaient tous encore vivant, certains étaient dans de sale état cependant. Mais quand le vampire s'éloigna d'eux pour aller inspecter le charnier, il put sentir que derrière lui on s'agitait. Les gardes de l'aristocrate devaient avoir repris leur esprit et s'occupaient de leur protégé. Quand il regarda autour de lui, Necros put constater, peut-être avec un peu d'amertume, que seul quatre des onze chevaux de l'équipe avaient survécu à la bataille. Les rats-ogre les avaient épargné, ne s'attaquant qu'au vivant. Cependant, les balles perdus et le chaos de la bataille en avaient fait fuir certain et faucher d'autres. Les rescapés semblaient totalement paniqué, réfugier dans un coin du village épargné par le carnage. Une rapide vision divinatoire put d'ailleurs rassurer le mort-vivant... aucun survivant n'avait pensé ou eut le temps d'essayer d'en voler un pour fuir.

Se projetant sur le charnier qui l'entourait, il put constater que les esprits des morts étaient agités. Leur présence était presque déchirante, pourtant... cela ne changeait pas vraiment de ceux qui entouraient la forteresse en n'attendant qu'à avoir l'énergie de se venger du monde matériel. Le carnage qui venait d'avoir lieu, dans ces terres si souillée par la mort et la désolation, n'avait finalement rien de plus qu'un autre. Des batailles marquaient le sol tous les jours et aucune exaction n'avait été commise ici si ce n'est l'extermination des femmes et des enfants... Mais était-ce bien différent de ce qui se passait lors d'une attaque d'homme-bête ? Non... pas vraiment. « Pas de quartier » était devenue presque... une règle dans cet univers rongé par le Chaos.
Lancement du sort moyen « Lévitation »
Test d'Int : 12 (réussi)
Test de Mag : 17 et 7 (réussi)
Nombre de tour : 3d6+6 minutes = 21 minutes
+1xp

Le trajet durera 2h
5 tests nécessaires :
1) Int : 14 (réussi) Mag : 19 et 19 (raté)
2) Int : 8 (réussi) Mag : 20 et 12 (réussi)
3) Int : 2 (réussi) Mag : 7 et 15 (réussi)
4) Int : 12 (réussi) Mag : 1 et 1 (réussi)
5) Int : 16 (réussi) Mag : 14 et 9 (réussi)
6) Int : 6 (réussi) Mag : 16 et 7 (réussi)
Comprenant qu'il n'avait plus rien à faire ici et ne voulant pas être piégé par l'astre trompeur, Necros relança son sort de lévitation et repartit en sens contraire. Sa horde de rat-ogre le suivait de près, retournant la boue tel des engins de laboure et projetant de la terre humide et crasseuse sur tout leur corps morbide. Il repassa sur la parcelle de terre où, sans même y faire attention, ils avaient fauché le dénommé Börg. Là, étrangement, le nécromancien sentit qu'il perdit un instant sa concentration, manquant de ne pas relancer le sort à temps et de mettre ses pieds dans la vase du marécage. Heureusement, le sorcier était expérimenté et comme pour l'aller, il avait pris une certaine marge de sécurité. Ainsi continua-t-il la route sans le moindre soucis.

Arrivant enfin à son domaine, il put constater par la voie de la divination que les gardes d'élite et leur précieux colis s'étaient mis en route. Un cheval tirant le sorcier bâillonné et ligoté au bout d'une corde tandis que sur une autre monture on avait aménager avec un lit un traîneau pour tirer le corps inanimé de Frank. La flamme de vie qui l'animait était encore présente, plus vive qu'au moment où il l'avait quitté... Un bon signe. Mais il était clair qu'il lui faudrait du temps pour se remettre de ce combat et qu'il n'était passé qu'à un cheveux du trépas... quand l'aube pointa enfin le bout de son nez, l'équipe arriva finalement au cœur du domaine. Rallah avait envoyé le reste de sa garde pour les accueillir et écarter les curieux et tandis que les membres de l'escorte éreintée s'en allaient penser leurs plaies et reposer leur corps fatigué, quatre hommes encore frais transportèrent Von Enstein jusqu'à son lit pour qu'il s'y repose. Quant au précieux colis ayant causé bien des tracas pour être récupéré, il fut sagement escorté jusqu'à Necros par deux gardes ainsi que l'arabéen :

-Et bien, Frank s'est mis dans un sale état pour un vieil homme en jute... Que faisons nous de lui ? Vous... voulez déjà le faire ? Ou doit-on lui « aménager » un lieu de repos ?

En parlant, il avait poussé le sorcier de village pour qu'il s'agenouille devant Necros... à moins qu'il ne s'agissait là que de le bousculer un peu et que le trajet l'avait à ce point épuisé qu'il ne tenait plus sur ses jambes ? Qu'importe. L'homme, qui devait avoir pris trente années en une seule nuit, était rongé par la terreur et puant tout autant la pisse que les excréments. Son regard fuyant semblait regarder tout autour de lui, cherchant un échappatoire ou à comprendre ce qu'il lui arrivait. Pensait-il être dans un rêve ? Un sacré cauchemar... le cauchemar de la vie elle-même, celui dont on ne peut se défaire en se réveillant le matin. Il ne parlait pas, grattant plutôt le sol en pierre de ses mains liées... s'il avait été une menace, même minime, autrefois, il ne devait même pas être dangereux pour un enfant aujourd'hui... Rallah lui donna un coup de pied au visage et il s'effondra inconscient :

-Et bien, c'est un digne réceptacle pour ce maudit démon ! Souriant à son maître. Une chasse rondement menée par vous, maître!
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Messages : 224
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

Le nécrarque flotta lentement vers son disciple, funeste majesté semblant vouloir récolter l'âme du défunt. La différence d'ambiance entre l'intérieur et l'extérieur de la taverne était si fondamentalement opposée qu'elle en devenait presque absurde. L'une, cérémonielle, léthargique, irréelle, l'autre d'une violence, d'une cruauté hallucinantes. Plus il rapprochait et plus le vampire suspectait son disciple d'être perdu, ou du moins si fragile que l'aethyr corrompu soufflerait immédiatement sa flammèche vacillante.

Necros se rendit compte qu'il avait inconsciemment retroussé ses lèvres et entrouvert sa bouche. Il la referma d'un coup sec, réalisant l'acte qui lui avait traversé l'esprit pendant un fragment d'instant. Non, il n'était pas prêt, il ne le serait pas avant longtemps. Au lieu de ça, Ahmôsis pointa sa main vers le nécromant à terre et lorsqu'il commença à murmurer les paroles, le temps sembla se figer.

Alors que la Dhar asservie ondulait autour des doigts du vampire pour glisser lentement vers Frank, les deux ambiances semblèrent se combiner en un tout. A l'extérieur, les corps volaient ou explosaient au ralenti, les gerbes de sang semblaient former de fines structures surnaturelles. Si Von Enstein avait été capable d'ouvrir les yeux pour contempler la scène de son point de vue (ou peut-être était-il capable de le voir, malgré ses paupières closes) il aurait admiré un somptueux tableau. Son maître, au premier plan, figure rendue presque divine par l'éclairage des torches. Derrière lui, l'encadrement de la porte qui offrait l'arrière plan de la toile : une scène artistique d'une composition incroyable, figée. Les corps, à cet instant précis, étaient semblables à des anges en lévitation, gracieux, humbles. Les rats ogres, eux, avaient chacun une pose avantage, comme si elle avait été minutieusement préparée. Le tout était relié, entrelacé, par cette structure sanguine comme des coups de pinceaux d'un artiste pour achever son oeuvre.

Le tableau disparut lorsque l'aethyr provoqua un spasme violent dans le corps de Von Enstein. Contrairement aux vents de la vie, la nécromancie ne faisait pas dans la dentelle, brusquant les cadavres pour les régénérer par un procédé contre nature. Ahmôsis en avait bien conscience et il craignait que la condition fragile et pathétique de son disciple n'y survive pas. Derrière lui, l'arrière plan du tableau s'était brisé, le carnage reprenant sa frénésie informe.

Les convulsions du nécromancien à terre étaient bon signe, du moins pour le nécrarque. Après tout, s'il bougeait, c'est qu'il était en vie, non? Fallait-il encore brusquer son corps et forcer son rétablissement? Evidemment. Ahmôsis réinjecta une nouvelle salve de Dhar corrompue, encore plus puissante que la première. La balle fut rapidement expulsée du corps, tout comme les bouts de bois qui l'avaient accompagnée, et les chairs se refermèrent rapidement. Pourtant, Von Enstein n'ouvrit pas les yeux, bien que Necros, grâce à ses sens affinés, entendait un léger battement de cœur. Si son disciple avait réussi à s'écarter de sa condition humaine au point de pouvoir être soigné de cette façon, il ne s'en était pas totalement libéré.

Si Necros était profondément rassuré de ne pas avoir perdu l'un de ses meilleurs éléments, il n'en laissa rien paraître. Il se détourna du corps stabilisé de son disciple et sortit de la taverne, les pieds flottant toujours à quelques centimètres du sol. Le vampire admira la scène qui s'offrait à lui, à présent aussi silencieuse et calme qu'elle n'avait été violente et bruyante quelques secondes plus tôt. La vie avait été purgée en ce lieu, aspirée aussi brusquement que lorsque le vampire se nourrissait d'un cadavre. Un rapide coup d’œil dans sa boule de cristal puis s'en détourna avec satisfaction : personne n'avait survécu.

Le nécrarque restait immobile pendant plusieurs minutes, les yeux fermés, inspirant à plusieurs reprises l'aura de mort qui l'entourait. Oui, l'horreur du carnage avait laissé sa trace, mais s'était vite retrouvé noyé par la profusion de malheur qui régnait sur cette région. La souffrance avait été forte, mais rapide et expéditive, sans réelle signification, sans couches subtiles d'injustice. Peut-être dans un lieu plus serein, moins cruel, ce carnage aurait-il pris plus de sens au point d'en être exploitable, causant un chagrin immense et inattendu sur l'environnement entier. Mais ici, c'était comme tenter de récupérer une larme dans un océan.

Ahmôsis sortit de sa méditation, excité de sa découverte. Certes, il n'y avait pas de matière à utiliser, mais de toute façon, il n'aurait pu la rapporter à la forteresse. Non, le nécromant était ravi du concept, convaincu à présent qu'il y avait tout un autre pan à explorer dans la nécromancie. Quelque chose de subtil, impalpable, mais bien présent. Beaucoup de nécrarques finissaient, tôt ou tard, par arriver à ce raisonnement : la Mort n'est pas un tout, son sens, son exécution sont tout aussi importants. Et lorsqu'un descendant de W'soran arrivait à cette conclusion, c'était très très mauvais pour ses futures victimes. Déjà Necros imaginait une infinité de scénarios abominables pour tirer toujours plus de ses prochaines réanimations.

Le chemin de retour se déroula sans accro, du moins presque. Lorsqu'il passa sans le savoir au dessus du cadavre de Börg, le vampire faillit perdre le contrôle de sa lévitation et chuter, mais parvint à se stabiliser. Était-ce l'esprit du défunt fermier qui lui avait saisit le pieds pour se venger? Impossible à dire et le nécrarque ne se posa pas la question : il n'avait même pas conscience de l'existence du pauvre Börg.

Le vampire regagna son domaine, suivi quelques heures plus tard du reste de la troupe, sains et saufs. Ne pouvant plus sortir à cause de la lumière du jour, il attendit que l'arabéen escorte la troupe jusqu'à lui. La question de son lieutenant sur ce qu'il souhaitait faire de lui déstabilisa complètement le nécrarque. Parlait-il de Frank et du fragment d'instant où Necros avait failli lui donner quelque chose qu'il n'était pas encore prêt à offrir? Comment le savait-il? Ahmôsis comprit rapidement qu'il parlait en fait du Corbeau et de s'il voulait lui faire enfiler la tunique immédiatement, mais peut-être Rallahquatil avait-il remarqué l'instant de surprise et de désarroi qui avait affecté son maître.


Nous n'avons pas fini nos études, "l'offrande" devra donc attendre.

Lorsque l'arabéen se moqua un peu plus du futur hôte, le nécrarque posa son regard sur l'intéressé pour la première fois depuis son arrivée.

Qu'il soit puissant où non, cela ne changera rien. Il faudra cependant le rendre présentable pour la cérémonie. Il devra être sous étroite surveillance et être constamment entravé et bâillonné.

Necros se pencha pour se rapprocher un peu plus du visage du misérable, un sourire immonde se découpant sur son visage.

Nous ne voudrions pas qu'il éteigne sa propre lanterne.

Le vampire se redressa et rajouta avant de se retirer :

Préviens-nous si l'état de Von Enstein se dégrade. Il devra nous rejoindre une fois sa lanterne ravivée.

Ahmôsis retourna donc à son laboratoire pour continuer ses études approfondies du vêtement maudit. Il voulait exploser d'avantage les marques plus subtiles qu'il avait repéré durant ses récentes recherches. Étaient-elles un moyen de sécurité caché pour punir quiconque tenterait d'ouvrir l'un des verrous? Ou plutôt une sorte de structure reliant les verrous en eux et risquant de tous les libérer si l'un venait à être ouvert? Necros penchait plus pour sa première suggestion, considérant qu'un artefact de cet attirail n'aurait pu être construit avec ce genre de défaut.
Modifié en dernier par [MJ] Igaram le 08 mars 2020, 17:16, modifié 2 fois.
Raison : +6xp /// Total: 78xp et 10xpm
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 265

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Recherche de Necros : 6 (réussite de 12)

Évolution de l'état de Frank : 1 (réussite critique)

Recherche de fond de Rallah : caché
=> Une semaine passe
Les jours passèrent, Necros penché sur le vêtement de l'Esprit Trompeur. Il pouvait sentir la puissance de l'objet dans chacune de ses fibres. L'artefact enfermant une puissance difficilement quantifiable. Il ne serait pas étonnant que l'entité face partie de ce que l'on appelait un démon majeur tant l'aura de protection était fort. Les quatre sceaux semblaient former une barrière imperméable... sur une zone restreinte de l'objet. En effet, quand il poussa plus en profondeur ses recherches, le vampire put se rendre compte d'une détail étrange. Les zones d'ombre n'étaient pas des « pièges » laissés par les créateurs de l'artefact. Leurs formes et leurs structures aethyriques étaient étrangement similaire à celle des sceaux. Mais elles semblaient être vidée de leur substance et altérées. Poussant son analyse plus en avant, il commença à griffonner des pages et des pages de papier à l'aide d'une de ses plumes. Remplissant des piles d'informations recueillie, il pouvait affirmer que ses première hypothèses étaient... fausses. Il ne s'agissait pas de pièges, encore moins un défaut structurel. Aucun risque d'enclencher un effet en chaîne... pas de ce qu'il sembait avoir compris. Toutefois, il pouvait sentir qu'il ne comprenait pas encore totalement tout ce qui se trouvait face à lui...

Frank semblait s'être remis parfaitement de ses blessures. Quelques jours seulement après le début des recherches, il était même venu voir son maître, demandant pardon pour la faiblesse qu'il avait montré durant l'affrontement et demandant l'autorisation de rechercher un moyen de s'en prémunir. Pour ce faire, il demanda le droit de réfléchir à une « amélioration » de ce qu'il restait de la dépouille de Karnaj, cette dernière ayant été placée dans le même bassin que les restes du géant. Il semblait parler d'une idée d'armure nécrotique faite à base d'un cadavre et servant de protection au porteur. L'idée était intéressante, mais Necros devait encore donner son accord, bien que sans affectation le nécromancien s'y attaquerait.
Recherche de Necros : 11 (réussite de 7)

Évolution de l'état de Frank : 2 (réussite de 16)

Recherche de fond de Rallah : caché
=> Gain de 900 Co, nouvelle dette contractée
=> Achat d'un niveau de laboratoire => Perte de 600co => Il passe à basique
=> Une semaine passe
Necros pouvait sentir qu'il touchait au but. Comprenant comment fonctionnait les sceaux, il avait finalement compris une chose assez terrifiante. En effet, les six tâches formaient le début d'une boucle concentrique, le dernier sceau formant le centre du dispositif... Et les tâches plus sombres se révélèrent être... Des sceaux brisés ! L'Esprit Trompeur n'en était donc pas à son premier contrat, visiblement il avait déjà réussi à convaincre plus ou moins volontairement six autres hôtes à le libérer partiellement ! À moins bien sûr qu'il n'ait trouvé un autre moyen, quoi qu'il en soit, il n'en était pas à son coup d'essai et il était de plus en plus proche de sa libération ! Une analyse encore plus approfondie de la chemise permit au vampire de comprendre que si l'Esprit était devenu si... invasif, c'était sans nul doute parce que les barreaux de sa cage étaient devenu de plus en plus écarté. Il était de plus en plus en mesure d'accomplir des actions sur le monde extérieur et briser un nouveau sceau ne ferait qu’aggraver ce constat. Pire ! Il était évident désormais que seul un sorcier serait en mesure de briser un verrou et c'était justement ce que l'Esprit Trompeur avait demandé comme nouvel hôte et rien ne lui interdisait dans son contrat d'essayer de briser un second sceau durant les septante-cinq ans d'esclavage. Par chance, il ne devrait pas pouvoir nuire au vampire, pas directement en tout cas... Mais ce constat faisait froid dans le dos, révélant une fois de plus la fourberie intrinsèque de la créature. Pour le reste, le sceau ne serait pas très compliqué à détruire, il ne semblait clairement pas avoir été réfléchi pour résister à la pression venant de l'extérieur. Sans doute les créateurs avaient-ils dû faire un choix entre résister facilement à la pression magique de la créature ou à des attaques extérieures et s'était-ils dit qu'aucun fou ne voudrait libérer pareil engeance... À moins que les sceaux intérieurs ne soient pas prévu pour ce rôle et que le « plus gros » du travail avait déjà été réalisé en amont par les précédents hôtes qui avaient détruit les six premiers sceaux ? Il s'agissait d'une éventualité plus que probable, la structure concentrique semblant même aller en ce sens.

Pendant que le nécrarque réfléchissait, il put voir des hommes aux services de Rallah apporter du matériel scientifique et autres objets indispensables à un travail efficace dans un laboratoire. Le chef des mercenaires vient même prévenir son maître qu'il avait réussi à trouver des fonds nécessaires à l'amélioration des conditions de travail de la créature. De son côté, Frank avait bien avancé sur son projet d'armure morbide, concentrant ses efforts sur la solidité du dispositif. Il vint présenter ses résultats à son maître, lui demandant alors s'il était toujours d'accord pour qu'il continue. Visiblement, Frank comptait vider la cage thoracique de l'ancien colosse décapité pour servir de logement pour un humain, greffer un crâne primitif hypertrophié à la colonne vertébrale pour servir de cerveau-moteur protégé par des plaques d'acier dans le dos de l'armure morbide. Ensuite, il ajouterait des armes à une des mains de l'ancien tyran, pour cela, il hésitait entre une arme à distance, parlant d'un sorte de canon nécromantique en rapport avec une des discutions entre les deux génies fous. Ou une lame plus prompte à la défense de corps à corps, mais n'apportant aucune soutient s'il restait hors de portée. L'ensemble de la structure devant être blindée d'une manière ou d'une autre. Von Enstein semblait partisan d'une armure en métal, de l'acier bien sûr. Mais il avoua qu'il craignait que cela ne provoque une perturbation dans ses capacités à manipuler les vents de magie, ainsi questionna-t-il son seigneur pour savoir s'il n'aurait pas d'autre idée en tête...
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Messages : 224
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

► Afficher le texte
Le vampire s'acharna toujours plus dans sa tache, alternant ses observations approfondies du vêtement avant de coucher ses découvertes sur papier et y détailler ses théories. Sa première idée lui avait semblé sensée pendant un certain temps : les sceaux mystérieux étaient un système défensif caché dans le but de punir toute tentative d'ouvrir un verrou. Mais au long de ses recherches, le nécrarque commença à douter de plus en plus de cette théorie.

Ahmôsis mit du temps à remarquer la présence de Frank. Il eut d'abord du mal à se rappeler pourquoi le nécromant demandait pardon, son esprit toujours embourbé dans ses recherches. Puis il se rappela de leur récente expédition au village des têtes creuses. Von Enstein n'avait pas su gérer la situation et en avait payé le prix fort, forçant don maître à sortir de sa tanière en prenant des risques immenses pour aller lui-même récupérer le Corbeau (que Necros avait d'ailleurs localisé seul). Le nécrarque avait un peu cherché un châtiment adéquate pour son lieutenant, sans réellement y mettre d'entrain, ses recherches l'occupant tant.

A présent que Von Enstein se tenait devant lui, l'esprit du vampire carburait pour y remédier, mais fut vite stoppé dans son élan. Sa curiosité d’érudit fut piquée au vif à la mention d'une armure nécromantique formée à partir de la carcasse de Karnaj. L'idée était brillante, passionnante même, et Necros se maudissait intérieurement de devoir continuer ses recherches sur les verrous de l'Esprit Trompeur plutôt que de mener lui-même cette expérience. De plus, cela remédierait en effet à la vulnérabilité désastreuse de l'un de ses plus précieux éléments.

Ahmôsis, qui n'avait toujours pas pris la parole depuis le début de la conversation, laissa le silence s'installer encore quelques secondes et se rapprocha de son lieutenant. En même temps qu'il commença à parler, le nécrarque se pencha lentement en avant, rapprochant petit à petit son visage de celui de son disciple.


C'est une idée excellente, Frank. D'autant plus excellente qu'elle te permettra peut-être à l'avenir de mener une mission capitale que nous t'avons confié à bien, sans que nous n'ayons nous-même à intervenir. Sans que nous n'ayons à raviver personnellement ta lanterne vacillante. Sans que notre propre sécurité et celle de tous nos projets soient misent en danger.

Remercie Mère que l'Astre du Vide n'ait pas été à son zénith, car sinon tu serais toujours gisant parmi les têtes creuses!


Necros n'avait haussé le ton que pour sa dernière phrase, considérant que le caractère cinglant de ses remarques serait un châtiment suffisant pour le nécromancien. Sans rien ajouter, il retourna à ses études, laissant Frank encaisser ses paroles.

Le nécrarque se conforta encore un peu plus dans l'idée que les sceaux sombres n'avaient pas un but défensif, mais il avait toujours du mal à abandonner cette idée. Pourtant, lorsque la vérité se dévoila à lui, elle était si évidente et terrifiante que le vampire se maudit de ne pas l'avoir remarqué plus tôt. Ce n'étaient pas des défenses, mais des verrous déjà brisés! Au cours des siècles, peut-être des millénaires, six verrous avaient été ouverts, et voilà que Ahmôsis s'apprêtait à en libérer un autre! Sans compter le Corbeau, larve mentale et pleutre pathétique, risquait d'en déverrouiller un autre, si ce n'est plus.

Cette réalité était dure à avaler et le vampire fut tenté d'abandonner totalement le projet. Mais le pacte l'en empêchait, bien plus que de simples mots, il avait été lié dans le sang. Le briser revenait au suicide immédiat, tandis qu'ouvrir un verrou aurait certainement des répercutions à l'avenir mais offrait au moins un répit au nécromant. Au moins à présent Ahmôsis connaissait-il toute la vérité.

Lorsque les hommes de Rallah s'approchèrent du laboratoire pour installer les améliorations, il faillirent se faire immédiatement massacrer par les gardes du vampire. Necros les stoppa au dernier moment, alors que ses soldats revenants levaient leurs armes et que les esprits commençaient à sortir de terre. Fort heureusement, aucun matériel ne fut perdu dans le processus, mais il faudrait à l'avenir que l'arabéen accompagne ces artisans pour éviter ce genre d'accidents.

Lorsque Frank vint retrouver son maître pour lui demander conseil sur ses actuelles expériences, il put se rendre compte que le froid qui avait régné entres eux suite à son échec avait totalement disparu. Necros n'était pas du genre à rappeler son grief, mais ne l'oubliait jamais. Il écouta son disciple avec intérêt et plongea dans une intense réflexion. Il avait des réponses à apporter, mais aurait pu en fournir plus si Frank était venu le voir quelques mois plus tard.

Emporté par sa curiosité expérimentale, le nécrarque confia à son disciple un partie de son savoir et lui proposa une solution plus subtile que celle d'ajouter un blindage risquant de bloquer la magie du nécromant. Les Servis Spirites pourraient offrir une barrière efficace s'il étaient en permanence liés à l'armure. De plus, comme la défense serait leur unique utilité, peut-être y seraient-ils plus efficaces. Necros confia toutes les informations nécessaires à Frank pour qu'il puisse approfondir un tel enchantement sur son armure. Von Enstein n'aurait en revanche pas suffisamment d'informations pour apprendre le sort d'invocation imaginé par Necros.

Le nécrarque, emporté dans son élan, proposa une solution supplémentaire. Il expliqua à Von Enstein l'un de ses projets de sorts, encore au stade totalement conceptuel mais portant déjà un nom : Excroissance. Le principe était simple, pouvoir manipuler la matière osseuse à volonté pour lui faire prendre des formes désirées et même le combiner pour la renforcer. Ce sort ouvrirait des possibilités immenses au nécrarque et pourrait peut-être aidé pour l'amélioration de l'armure nécromantique de Frank : il pourrait renforcer les os de l'ogre en les combinant avec d'autres, faisant ainsi une structure très résistante. Mais, Ahmôsis le répéta, il n'avait pas encore créé ce sort. Il conseilla donc son disciple de s'assurer, durant la construction de son équipement, qu'il pourrait ensuite recevoir ce genre de modification. Pour le reste, le vampire était pour le canon nécromantique, évidemment.

Ainsi donc, Necros était prêt. Il ne lui restait plus qu'à briser le verrou et à forcer le Corbeau à revêtir le vêtement, mais avant cela, le vampire voulut tenter une dernière chose. Le pacte empêchait de nuire aux intérêts de l'autre à partir du moment où le vêtement serait enfilé, pas avant. Necros ne voulait pas trop jouer sur les mots, sachant qu'il avait affaire à une entité qu'il ne fallait pas irriter.

Prenant bien soin de ne pas être proche du vêtement maudit ou encore du Corbeau, Ahmôsis retrouva Frank dans une pièce close. Il lui demanda de transmettre ces paroles au sorcier miteux : "Si tu le laisses prendre le contrôle, il te consumera". Pas plus de précisions. Necros n'allait pas à l'encontre du pacte, ni réellement contre les intérêts de l'Esprit Trompeur. Il mettait simplement en garde sa nouvelle proie, bien qu'il se doutait que cela n'aurait pas réellement d'effets sur le long terme. Von Enstein servait d'intermédiaire car le vampire avait bien remarqué l'effet paralysant qu'il provoquait chez ce minable individu. Si le disciple préférait déconseiller son maître de cette manoeuvre, Necros l'écouterait et se raviserait.

Sans perdre plus de temps, le nécrarque décida de débuter la cérémonie. Le Corbeau fut invité, sinon forcé, d'enfiler le vêtement maudit. Ceci fait, totalement immobilisé, il serait l'atelier sur lequel Ahmôsis travaillerait pour libérer l'un des verrous restants.

_______________________________

Cet événement terminé, le vampire ne perdit pas de temps à ressasser la gravité de la situation et préparera immédiatement son départ pour la crypte. Il ordonna à Rallahquatil de lui trouver un itinéraire rapide pour la regagner sans risquer de faire de mauvaise rencontres. L'arabéen devait prendre en compte la vitesse de vole du nécromant et trouver des points de relais pour pouvoir continuer à avancer de jour sous les arbres, même à pieds. Le nécrarque prendrait la même escorte que pour son intervention chez les têtes creuses, les rats ogres et les éthérés, avec en plus sa garde personnelle de revenants. Il tenterait par la même occasion de rallier l'épouvantail sur le chemin.

Mais cette méthode de voyage se révéla rapidement impossible sans être exposé à l'Astre du Vide ou risquer d'attirer l'attention. Necros se résigna donc à prendre sa carriole et à voyager, certes beaucoup plus lentement, mais aussi prudemment.

Ses directives pour Rallaquatil durant son absence étaient simples : continuer d'améliorer la forteresse et s'assurer de sa stabilité économique. Il devrait débloquer des fonds pour le développement des bastions nécromantiques et l'amélioration des défenses du domaine sans oublier le laboratoire. Il devait rester raisonnable dans ses dépenses et trouver un équilibre stable dans ses gestions. Necros s'attendait aussi à se retour à découvrir les nouveaux conseillés qui assureraient une meilleure efficacité dans certains domaines.

Pour Frank, Ahmôsis le laissait dans un premier temps terminer son armure nécromantique. Ensuite, le nécromant devrait définir le coût en ressources des bastions et lancer leur développement dès que les fonds seraient débloqués. S'il en avait le temps, en parallèle, sinon après, Frank aurait la responsabilité de s'occuper directement des défenses personnelles de son maître. Une cape à col, fabriquée à partir d'ossements et de chair humaine et d'ailes de chauves sourie, encore plus majestueux que ce que Necros revêtait déjà. Le tout en respectant le style si propre aux créatures vampiriques, bien que plus morbide en l’occurrence pour les descendants de W'soran. Pour l'enchantement, Frank proposerait ses idées le moment venu.

Quant au nouvel hôte de l'esprit trompeur, la situation lui serait simplement expliquée : s'il ne voulait pas se voir immédiatement consumer de l'intérieur par l'Esprit Trompeur qui devait servir le nécrarque, alors il devait, lui aussi, servir. En fonction de l'emprise qu'exercerait le démon sur lui, le rôle du Corbeau serait différent : si le contrôle était faible et que le Corbeau gardait une certaine autonomie, alors il deviendrait l'assistant de Frank. Si le Corbeau pouvait être fidèle (par un contrôle plus poussé ou par les convictions) alors il serait envoyé en exploration pour tenter de trouver plus de pierre Karmique.

Lorsqu'on lui demanda quand il comptait revenir, le nécrarque répondit simplement : "
dans un jour/semaine/mois/année/décennie". Il prendrait contact avec eux quand il le pourrait par le biais d'Abydos pour s'assurer que tout se déroulait bien.

Ahmôsis n'oublia pas de prendre la totalité de ses recherches en cours avant de partir, ainsi que la pierre Karmique. Il ne s'avait pas s'il aurait l'occasion de les utiliser à la crypte (ou même jamais) mais il trouvait leur proximité étrangement rassurante.

Necros entreprit ce voyage en essayant de réfléchir le moins possible à la réaction de son Maître, convaincu qu'il risquait de faire immédiatement demi tour et ne jamais revenir dans son lieu de naissance. Mais il avait peur, plus peur encore qu'après avoir découvert les fourberies et les possessions de l'Esprit Trompeur. Le nécrarque avait l'impression de se diriger vers la Mort, mais il n'avait pas vraiment le choix.

Dans ces moments de tétanie presque totale, le vampire tentait de se rassurer, se rappelant ne pas avoir réellement désobéi aux ordres de Naasthact : les défenses de la crypte étaient activées et il avait prévenu de son départ. Mais Ahmôsis s'était absenté bien plus longtemps que prévu et même si le temps était une notion abstraite pour un descendant de W'soran, leur réaction restait toujours imprévisible. Ainsi, le vampire sombrait-il toujours un peu plus dans la peur et préférait se recentrer sur ses projets futurs, même s'il n'aurait peut-être jamais l'occasion de les mettre en oeuvre. Ayant choisi la carriole pour son voyage, le nécrarque passa la totalité de son voyage à continuer ses recherches sur la bague de pureté nécromantique.

Lorsqu'il arriva à destination, le nécromancien préféra vérifier que les défenses de la crypte n'avaient pas activées contre lui, son Maître le considérant comme un intrus. A l'aide de cobayes morts-vivants (les esprits non rattachés aux Mirages) et d'autres tests prudents avec sa propre personne. Si ce n'était pas le cas, alors le vampire s'en irait aller chercher son maître dans la crypte. Mais s'il n'était pas le bienvenu, alors Necros tenterait de contacter Naasthact par voie divinatoire.

Si elle parvenait à parler à l'Oeil Dieu, sa progéniture tenterait d'abord de tâter le terrain et de voir l'humeur du seigneur vampire. Necros ne voulait pas se confondre en excuses si Naasthact n'avait même pas remarqué son absence. Mais si la réaction était furieuse, voire violente, alors Ahmôsis se justifierait.


Maître, nous avons tenté de vous prévenir de notre départ, mais nous ne voulions pas vous déranger! Nous avions activé les défenses du domaine pour nous assurer qu'il ne risque pas d'être infiltré après notre départ. Nous vous demandons pardon d'être parti plus longtemps que prévu, une occasion inespérée s'était présentée à nous et nous souhaitions l'exploiter, même si cela reportait notre retour.

Vous l'avez dit vous-même : nous sommes faible et inculte et ne vous servons à rien dans cet état. C'est pourquoi nous avons cherché à nous améliorer et à revenir grandi par nos action.

► Afficher le texte
Modifié en dernier par [MJ] Igaram le 11 mars 2020, 23:05, modifié 1 fois.
Raison : +6xp /// Total: 84xp et 10xpm
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 265

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Frank sembla plus que ravis d'entendre les remarques de son mentor... Il le fut un peu moins en entendant qu'il avait obligé son maître à se mettre en danger. Il demanda humblement pardon, jurant sur son honneur qu'il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour que cela n'arrive plus. Peut après, il reçut donc avec un grand respect les idées de son maître pour renforcer les défenses de sa future armure morbide. Il salua le génie de son seigneur, l'énergie qui l'entourait vibrant d'une impressionnante façon tant l’excitation expérimentale semblait être forte. Pour un sorcier disposant d'une telle maîtrise ce détail était révélateur d'une chose importante : Il aimait plus que de raison travailler sur des projets de genèses morbides ! Il ne semblait pas toutefois pas trop comprendre où son suzerain voulait aller en lui parlant de sortilège de modification osseux. Puis, comme une pièce tombant d'une table en brillant de l'éclat d'une bougie, la lumière se fit dans ses yeux en comprenant l'intérêt d'un tel sort. Se rendant parfaitement compte de l'importance que pourrait avoir un tel sort, on pouvait lire sur son visage qu'il ne pensait pas possible le fait de rajouter un sort à une construction morbide déjà terminée. Toutefois, il n'en dit rien, préférant s'incliner face au génie de son maître.
Test de Mag(-6) : 8, 12, 5, 4, 9 et 9 (5 réussites => réussite de la destruction d'un sceau !)

Test de résistance (End+Int/2) : 6 (réussi)
Comprenant rapidement durant ses dernières analyses que les sceaux ne pourraient pas facilement être brisé une fois sur le corps d'un autre, il s'y attaqua sans aucune pitié. Frappant avec la délicatesse d'une buffle ogre la structure complexe et d'une merveille de précision de la prison antique. Lentement, il pouvait sentir que le sceau perdait en puissance. Lentement, il put voir que des fissures microscopiques se formaient ça et là. Lentement, il put voir le chef-d’œuvre aethyrique se briser... Puis d'un seul coup, il sentit une vague de puissance inimaginable se dégager de la chemise ! Le vent d'aethyr fit voler les nombreuses feuilles de papier du savant tandis que la température de la pièce venait de monter d'une dizaine de degré d'un seul coup... Le sceau venait de se rompre, libérant toute l'énergie qu'il contenait et laissant bouche bée le sorcier qui ne devait pas s'être attendu à une telle puissance à l'intérieur d'un seul de ces sceaux.

Lorsque la cérémonie commença quelques heures plus tard, le temps de reprendre ses esprits et de finir d'organiser l'ensemble, Necros put voir le léger salut de son disciple lui confirmant qu'il avait transmis le message. Rallah, accompagné de deux soldats tenant le cobaye, arriva avec le Corbeau. Ce dernier semblait totalement terrorisé, cherchant à freiner des quatre fers. Mais les deux colosses qui lui servaient de gardes le soulevèrent de terre comme s'il ne pesait rien et ils le placèrent sur la table où des sangles avaient été préparées pour l’occasion. Rapidement sanglé, on pouvait voir qu'il se débattait comme un fou ayant perdu l'esprit. Du sang commençait même à couler de ses poignets, rongés par le cuir de ses liens ! Rallah claqua des dents et ses deux chiens de garde se jetèrent sur leur proie, appuyant sur ses épaules pour l'immobiliser une bonne fois pour toute.

Le vampire s'avança, tenant l'objet de toute les craintes entre ses mains crochues. Le vêtement ondulait d'un vent invisible que seul lui pouvait voir... Lui et Le Corbeau ! Car les yeux du vieille homme s'ouvrirent tant et si bien qu'on aurait cru qu'ils allaient sortir de leur orbite ! Il hurla, agitant les pieds comme un possédé et pleurant toute les larmes de son corps ! L'horreur qu'il voyait, Necros refusait d'y jeter un regard. Car depuis qu'il ne restait plus que trois sceaux au vêtement, il en dégageait une puissance si sombre qu'on aurait cru qu'elle engloutirait l'espace autour d'elle. L'Esprit Trompeur disposait d'une liberté qui aurait paralyser de terreur l'Immortel si ce dernier avait porté à ce moment là ce habit maudit... Il n'était donc pas difficile d'imaginer l'effroi qui devait s'emparer du misérable sorcier. Le vampire s'était douté qu'il ne supporterait pas longtemps la force du démon... Mais n'avait-il pas réussi à duper un hérité de W'soran ? Et rien ne prouvait que Natum, l'archiliche, n'avait pas également subit ses tourments ! Alors... un simple mortel...

Il finit par poser l'habit sur le corps de son futur hôte et le vêtement se déforma tel de l'eau pour prendre les contours de sa cible. Après quoi, Necros recula et d'un geste, il ordonna à Frank de baisser une manette prévue à raison. Un cliquetis retentit et un engrenage se déroula libérant une corde qui a son tour permis à une lame de tomber au niveau de la nuque du sorcier maudit... Pourquoi chercher à le tuer ? Parce que comme l'avait expérimenter Necros, il fallait que L'Esprit Trompeur sauve la vie de sa victime pour qu'il puisse scellé son pacte avec elle... La lame toucha la gorge et comme avec Karnaj, sa jumelle éthérée surgit du néant pour frapper le réel. Une vague de puissance inimaginable se dégagea alors, faisant voler en des milliers de copeaux tout le système et projetant toute l'assemblée en arrière.

Necros retomba, un genoux au sol, il avait réussi à résister à la vague de magie. Surpris, les deux molosses de Rallah étaient tombés à terre, mais ils se relevaient déjà. Pareil pour leur chef tandis que Frank avait rapidement levé un bouclier aethyrique, reculant comme son maître de seulement quelques pas tout en mettant un genoux à terre. Quand ils relevèrent la tête et que la poussière se leva, tous se figèrent, leurs mains naturellement sur leurs armes... Face à eux, un être à l'apparence totalement inconnu leur faisait face.
Image
Un vêtement d'un rouge sang recouvrait tout le corps de la créature, son visage était dissimulé par un masque blanc dont des contours de flammes encadraient des yeux luisant d'un rouge maléfique. Ses mains, enfermées dans des gants de métal couvert d’hémoglobine, tenaient d'un côté une carte de jeu et de l'autre une dague d'où s’échappait une fumée noire. Tout son être irradiait d'un aura écarlate ondulant comme des flammes froides. Necros savait très bien qui il avait en face de lui et la voix de l’entité ne laissa aucun doute :

-Heureux de vous revoir Necros Ahmôsis ! Mon... maître!

Il regarda tout autour de lui, fixant du regard chaque homme se trouvant dans la pièce. Il s'arrêta un temps plus long sur Rallah qui bouillonnait de rage. La lame du guerrier étant dégainée de quelques centimètres... La créature rit d'un rire à la fois grave et aigu, mélancolique et joyeux, mauvais et bon...

-Petit disciple de ton maître, reste bien dans ses draps. Sans lui, ta... lanterne ne brillerait déjà plus !

-Va te faire foutre dans une coterie de Slannesh, fils de putain ! Tu as surtout de la chance que je ne puisse pas arracher ce masque de ta carcasse morte!

Necros agit sans doute pour calmer rapidement l'ambiance un peu trop électrique. Comprenant que le Corbeau ne serait sans doute plus jamais autre chose qu'un hôte pour un démon exalté, il lui somma immédiatement de partir à la recherche de pierre Karmique et d'un seul souffle la pièce devint noir... quand les bougies reprirent leurs droits, L'Esprit Trompeur n'était plus là. De la table et de tout ce que le vampire avait préparé pour contenir le cobaye le temps de l'expérience, il ne restait... rien. Tout avait été totalement pulvérisé, réduit à l'état de poussière en laissant le centre de la pièce totalement nu. Frank fut le premier à parler à nouveau :

-Et bien, diantre... C'est... Impressionnant !

-Que ce bâtard revienne se venter et je l'égorge ! Lui répondit sèchement l'arabéen en colère. Ses deux hommes semblaient peu convaincu, mais hochèrent de la tête comme pour lui dire oui.

Le rituel terminé, Necros n'avait plus aucune raison de rester là. Ainsi avait-il donné des instructions volontairement large à ses sbires pour que ceux-ci puissent agir pendant son absence plus ou moins longue. Après quoi, il avait finaliser les préparatifs de son départ et il était parti en direction de la crypte où son maître l'attendait sûrement.

Temps de voyage sécurisé : 7 jours
Recherche de Necros : 18 (réussite de 0)
Recherche de Frank : 6 (réussite de 12)
Travail de Rallah : caché
Travail de la « Team des Ombres » : Caché
=> Suppression de la dette de 1013Co
=> Une semaine passe
Le trajet fut plus que chahuté pour le vampire, ce dernier ne pouvant pas s'arrêter de penser à ce que son maître allait lui faire subir. Il n'arrivait pas à s'en empêchant, son esprit déjà brisé ne parvenant plus à faire la part des choses et chacune de ses pensées finissaient toujours par revenir sur ce point... Et si son existence était déjà condamnée ? Et si tout ce qu'il avait fait durant ces trois longs mois n'avait finalement servi à rien ? Ses disciples ne le reverraient plus et son absence finirait par les faire se tourner vers d'autre maître... Ou Rallah pourrait même décider de garder le fief uniquement pour lui ! À moins que Frank ne le remplace ? Après tout, il était un ancien noble, il savait également s'occuper d'un domaine ! Quand Necros reviendrait, il se retrouverait face à une porte close ! Quand il reviendrait... quand... s'il revenait... Des décennies ? Des siècles ? Allait-il servir de cobaye pour son père ? L'Oeil-Dieu le pardonnerait-il seulement ? N'allait-il pas simplement le pulvériser en le voyant ?

C'est donc la boule au ventre que Necros pénétra prudemment dans l'enceinte du cimetière entourant la crypte. L'entrée, en bas d'une vaste tour lugubre, n'était qu'à quelques dizaines de mètres de lui... Semblable à des kilomètres à parcourir tant ses pieds étaient devenu lourd. Il avait envoyé des esprits sonder le domaine, cherchant à voir s'il ne serait pas réduit en pulpe vampirique rien qu'en s'approchant. Mais rien... Ainsi s'était-il avancé... Pas le moins du monde rassuré. Il passa le portail d'entré, sentant la sensation familière du sortilège de défense de la crypte... toujours rien. Les revenants gardant l'entrée, caché dans leurs alcôves secrètes, ne firent pas le moindre mouvement à son approche. Un silence pesant entourait la crypte millénaire tandis qu'il s'enfonçait toujours un peu plus dans les profondeurs.

Après un temps incalculable, le vampire arriva face au portail du cercle intérieur, ce dernier grésillait de sa magie maléfique, réduisant, il le savait, l'énergie magique de toutes entités qui y rentrerait autre que l'Oeil-Dieu. Tandis qu'il allait la franchir, il sentit alors une chape de mortier lui tomber sur les épaules. Une vague aethyrique venait de s'abattre sur lui, lui coupant les souffle et manquant de le faire tomber en avant... se retournant, il put voir du haut de sa toute puissance, son père qui le toisait. Le Necrarque écouta sa progéniture d'un air froid, ne cherchant pas à l’interrompre, ses bras étaient croisés autour de sa taille, de longues griffes en sortant rendant le tout difforme et infiniment dérangeant à regarder.
Test de Cha : 9 (réussi de 0)
La gifle fut si rapide que Necros ne la vit pas arriver et il vola contre un des murs de la caverne. Il pouvait sentir que le coup avait toutefois été mesuré et calculé pour ne provoquer aucun dommage. La voix de Naasthact était froide comme la glace de Norsca :

-Necros-Vermine-Stupide, Tu as trahi-trompé-abusé de ma confiance-permission ! Tu m'as laissé un asticot-serviteur-zombie avec un message-écriture comme si Moi-L'OEIL-DIEU-Maître n'était qu'un Serviteur-Esclave ! Tu dois apprendre-connaître où est ta place-condition ! Tu étais faible-misérable ! Tu l'es toujours-encore ! Prendre une forteresse-bastion-prison n'est rien-inutile-voyant ! Tes déplacements-actions sont aussi visible-voyante que la lune-astre dans la nuit-obscurité ! Si tu souhaites vivre-patoger-ramper dans la lumière-extérieur-visible alors Moi-L'Oeil-Dieu, je te banni-renié ! Si toi-misérable décide-choisi de rester-grandir alors abandonne-renonce à tes folies-enfantillages-idioties ! Tues tes colportes-esclaves-disciples ! Choisi-décide, maintenant!

L’atmosphère venait de perdre cinquante degré d'un seul coup tandis que les mots de son maître rentraient lentement dans le crâne du vampire...
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - Fiche
Messages : 224
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

Le sceau résista pendant plusieurs minutes, mais le nécrarque sentait qu'il approchait du but. Il se tenait debout, devant la table où était minutieusement disposé le vêtement maudit, ses deux mains déployées juste au dessus. L'aethyr que Necros manipulait pour bombarder le tissu était si vive qu'une sorte de vibration affecta les murs et les objets de la pièce, s'intensifiant au fur et à mesure que le vampire rapprochait ses mains de l'artefact.

Tel un aimant opposé, le sceau résistait au point que le nécromant dû fournir de plus en plus d'efforts physiques pour ne pas être repoussé. Mais il avançait, tandis que la structure complexe des protections commençaient à se fragmenter. L'énergie déployé était énorme et difficile à contrôler, c'est pourquoi le vampire avait de plus en plus de mal à la focaliser sur un verrou spécifique plutôt que de la laisser se disperser sur l'ensemble du tissu. L'entreprise n'était guère rassurante et Necros était de plus en plus tendu. Il était clair que la chose qui se déroulait devant lui n'était pas banale, interdite même. Comme si un tabou longtemps enterré s'apprêtait à être dévoilé au monde et en changerait à jamais la face.

Fort heureusement, le nécrarque était seul. Il ne doutait pas que la moindre présence, même silencieuse, aurait pu perturber sa totale concentration. Le battement s'accélérant d'un cœur, une respiration un peu trop bruyante, si les sens vampiriques sur-développés étaient bien souvent une bénédiction, il pouvaient aussi être la source de plusieurs problèmes.

Les vibration s'intensifièrent au point de devenir sonores, combinées à un bruit inquiétant, dangereux, exponentiel. Ahmôsis appuyait toujours plus fort, ses mains à présent à quelques millimètres du vêtement maudit. Lorsque le contact se fit enfin, le verrou explosa, libérant une quantité d'aethyr phénoménale. Ultime preuve de l'acte effroyable que venait d'accomplir le nécrarque, cela témoignait bien des ressources mises en place pour entraver la terrible entité. Necros résista à la déflagration et y trouva même quelque chose d'agréable. Certes violente, la charge de magie restait un contact délicieux sur la peau du Seigneur de la Nuit, comme quelqu'un sous une température infernale plongeant dans une eau fraîche. L'effet était choquant au début, mais finissait par vivifier le corps.

A peine quelques heures plus tard, le Corbeau se tenait devant le vampire, enchaîné mais pas résigné. Ahmôsis contempla cet être pitoyable et en conclut qu'il n'avait strictement aucune chance de résister à la possession de l'Esprit Trompeur. Lorsque le vampire s'approcha de lui, le sorcier miteux le comprit aussi, sa peur se mutant en effroi total lorsqu'il réalisa ce qui allait lui arriver. Le vêtement maudit irradiait de magie noire, témoignant de la nature de l'entité qui l'habitait. Mais il n'y avait rien à faire, le Corbeau était déjà condamné.

Une fois enfilé, le tissu se souda aux formes de son nouvel hôte, comme Necros quelques mois plus tôt. Lorsque le vampire ordonna à son lieutenant d'abaisser la lame sensée trancher la tête du pauvre homme, il savait que cela conclurait son acte, mais aussi sa part du marché dans le pacte. Une lame à double tranchants. Lorsque le dispositif toucha le cou exposé du Corbeau tétanisé, une explosion d'énergie, encore plus puissante que lorsque le sceau s'était brisé, se libéra. Tous, exceptés Frank et Necros, furent projetés en arrière sans ménagement. Les deux nécromanciens dressèrent hâtivement des défenses magiques et résistèrent à la déflagration tant bien que mal.

Quand Ahmôsis releva la tête, ce n'était plus le Corbeau qui se tenait en face de lui, mais un être qui correspondait point par point à la description que Rallah avait fait du Chapelier Flou quelques semaines auparavant. Sa voix, quand à elle, Necros l'avait déjà entendue à plusieurs reprises : l'Esprit Trompeur s'était totalement emparé du pauvre sorcier. Le vampire n'en fut pas surpris, ses yeux plongés dans ceux de son nouveau disciple. Il écouta les paroles de ce dernier sans répondre.

L'arabéen fut incapable de suivre l'exemple de son maître, dégainant presque son arme et répondant aux provocations du démon par des insultes et des menaces. Le nécrarque fit bruyamment claquer sa mâchoire, stoppant net les imbécillités de son lieutenant.


Chapelier Flou, nous avons rempli notre part du contrat. A présent, à toi de remplir la tienne. Nous convoitons des matériaux qui pourront nous être utiles dans nos recherches, de la Pierre Karmique. Pars, trouves-en autant que tu pourras et rapporte-la nous. Sois de retour au plus tard dans un an. Si nous ne sommes pas à la forteresse, tu les confieras à Frank qui ne les utilisera pas sans notre autorisation.

L'Esprit Trompeur disparut immédiatement, se libérant sans surprise des chaînes qui avaient entravées le Corbeau jusque-là. Ahmôsis avait voulu être bref et rapide dans sa rencontre avec son nouveau serviteur car il sentait que la tension montait dans la pièce. Mais les paroles de l'arabéen finirent de faire chauffer ses nerfs.

Rallahquatil, manque moi encore une fois de respect de la sorte et le Chapelier Flou sera le dernier de tes soucis.

Le vampire laissa ses paroles flotter quelques instants pour en accentuer leur signification, puis il débuta les préparatifs pour son départ.


____________________________________________


Durant tout le trajet, le vampire s'acharna à s'occuper par ses recherches pour tenter de se changer les idées. Mais rien à faire, le cœur n'y était pas. Les jours, les nuits s'étaient s'écoulèrent sans que Necros ne puisse coucher quoi que ce soit par écrit, sa main se mettant à trembler frénétiquement dès qu'il tentait de manipuler sa plume. Plus il luttait et plus la perspective de sa rencontre avec Naasthact le terrorisait. Résigné, le nécrarque décida finalement de s'enfermer dans son cercueil et de se plonger dans une sorte de sommeil artificiel pour la première fois depuis des années.

Lorsqu'il rouvrit les yeux, Ahmôsis n'était plus qu'à quelques minutes de la crypte. Il se sentait étrangement bien, plus calme qu'il ne l'avait été depuis des mois, voire des années. Peut-être les vampires avaient-ils besoin de dormir finalement, pas physiquement, mais simplement pour faire le vide dans leur crâne et retrouver un regard neuf des choses.

Les défenses n'avaient pas été dressées contre lui, Necros en était sûr à présent. De nombreux tests, d'abord très prudents puis de plus en plus osés, lui permirent de s'en convaincre avec certitude. Sans plus de cérémonie, le nécrarque pénétra dans son lieu de naissance pour la première fois depuis plus de cent jours! cent dix neuf pour être précis. Le contact des dalles antiques, l'obscurité ambiante ainsi que la puissance aethyrique omniprésente furent si agréables que Ahmôsis se demandant comment il avait fait pour les quitter en premier lieu. Il était chez lui et il n'avait pas l'intention de quitter sa demeure de sitôt.

La marche fut longue, très longue, la crypte ayant un effet sur l'être au point que même Chronos ne parvenait pas à garder le fil. Au cours de ses années passées ici, Necros avait appris à se défaire de cette sensation intemporelle, mais son absence lui avait fait perdre cette concentration. Lorsqu'il la retrouva, il fut bien incapable de définir depuis combien de temps il avait quitté son chariot.

Le portail du cercle intérieur se tenait juste devant lui à présent. En quelques sortes, Ahmôsis fut rassuré à l'idée d'être très bientôt fixé : soit il allait vivre, soit il allait mourir, mais l'attente incertaine allait disparaître. Alors qu'il venait de se convaincre de franchir le portail, quelque chose s'abattit sur lui, si lourd qu'il eut l'impression qu'on l'avait frappé avec un énorme marteau. Mais non, ce n'était pas une arme, mais la seule présence de Naasthact, Necros le savait à présent, ayant reconnu son aura incalculable.

Le nécrarque se retourna pour contempler la fabuleuse créature qui se tenait devant lui et qui le dominait de toute sa majesté. Parmi toute la terreur qui submergea le jeune vampire, une vague d'euphorie extatique s'y ajouta. Il ne voulait pas être ailleurs, il ne voulait pas se tenir loin de cette divinité nécromantique, si fier d'en être la progéniture.

Un millier de fois il s'était repassé les paroles dans la tête, planifiant minutieusement ses retrouvailles et prévoyant chacune des débouchées (dont beaucoup se soldaient par sa propre mort). Mais lorsqu'il prit la parole, tous ses préparatifs partirent en fumée et son crâne se vida, écrasé par le silence si lourd de son maître. Le discours du vampire fut peu convainquant, même pour lui-même. Pourtant il ne vit pas venir la réaction du Seigneur de la Non-Vie. Un instant, il le regarda, l'autre, il s'écrasait contre le mur.

La réponse de Naasthact fut plus douloureuse, plus violente que tout ce que Necros avait pu subir jusqu'alors. Peut-être aurait-il préféré être foudroyé plutôt que d'avoir ce choix à faire : choisir entre la crypte, sa demeure natale, la sécurité, où tant de choses restaient à découvrir et où son Maître serait toujours à ses côtés, ou la forteresse, fruit d'années d'efforts, lieu de résidence de tous ses projets futurs. Le choix était impossible, Necros ne pouvait s'y résigner. Il prit quelques instants pour reprendre ses esprits et cette fois, il put parler sans débiter un flot de paroles inutiles.


Jamais Maître, jamais nous n'aurions la bêtise de vous considérer comme autre chose que ce que vous être : l'Oeil-Dieu, le Maître Tout! Et c'est pour cela que nous sommes si fier. Fier d'être votre progéniture, fier d'avoir pu contempler ne serait-ce qu'un fragment de votre essence. Nous avions peur de revenir, car nous avions conscience de nous être éloignés trop longtemps. Mais nous sommes revenus, car si la Mort devait nous étreindre, ce serait de votre main.

Le zombie messager était la seule solution que avons pu trouver pour vous informer rapidement de notre départ sans perturber votre travail, car vous nous aviez châtié, à raison, la dernière fois. Certes, la méthode était très maladroite et nous vous en demandons pardon.

Nous nous serions débarrassés de nos lanternes il y a bien longtemps si elles n'avaient pas prouvé leur utilité à de maintes reprises. Cependant, les laisser déambuler dans la crypte était un affront à votre égard, c'est pourquoi nous avons trouvé un moyen d'éloigner leur lumière et de laisser la crypte dans l'obscurité. Ils n'y mettront plus les pieds sans votre autorisation.

Mais se débarrasser d'eux et abandonner la forteresse serait une perte considérable. Elle nous apporte une énorme quantité de ressources, tant bien en Malepierre qu'en or pour acheter d'avantages de matériaux pour nos recherches. Mais surtout, nous n'avons jamais désiré en être le maître officiel, seulement tirer les ficelles dans l'ombre sans jamais risquer d'être découvert. Elle pourrait attirer le regard de l'Empire et se faire raser, cela n'aurait aucune répercussion sur la crypte ou sur vous, hormis la perte de ses immenses ressources. Même nos lanternes ne sont pas au courant de votre existence!

Nous avons donc pris nous-même les risques en attaquant Karnaj. Mais n'est-ce pas notre but? Il nous est pénible de nous rappeler de notre vie avant la Non-Vie, mais nous n'oublierons jamais ces paroles qui ont été les vôtres : nous sommes une coquille pleine. Vous avez investi en nous et cela nous emplit toujours plus d'honneur. Pas pour devenir un simple serviteur, rôle que Valder remplissait brillamment, mais pour pouvoir vous assister plus grandement encore. Nous sommes le fruit de vos expériences et ne ne voudrions pas être soldé par un échec.

La crypte est un lieu fabuleux, mais les recherches sont coûteuses. Les âmes, les corps, la Malepierre... la forteresse est un moyen de vous fournir sans jamais vous exposer. Mieux! Grace au cadavre d'un géant récolté durant la bataille, elle sera bientôt un chantier pour la construction d'un Colosse Necrofex. Nous serions si fier de pouvoir un jour vous présenter cette oeuvre.

Nous travaillerions depuis la crypte et ne la quitterions plus sans votre autorisation. Une partie des ressources serait apportée à un point prédéfini et nous nous chargerions nous-même d'aller les chercher, sans jamais trahir la position de la crypte.

Nous pensions bien faire. Nous devons l'admettre, nous avons aussi agi pour nos intérêts, mais jamais nous ne nous sommes détaché de vous, car ça aurait été pure folie. Et de nos actes, nous pensons avoir tiré quelque chose de grandement bénéfique.

Nous ne sommes pas votre égal, mais nous émergeons de vous, de votre pouvoir. Nous développer de la sorte est affirmer votre puissance.


Durant son discours, Ahmôsis s'était redressé, quittant sa posture misérable et courbée pour se dévoiler entièrement. Presque aussi grand que Naasthact, il n'en restait pas moins dominé entièrement par son aura aethyrique. Necros n'avait pas fait cela pour défier son Maître, mais pour montrer le fruit des expériences de ce dernier. Il n'était plus un rejeton minable, mais un nécrarque de la lignée de W'soran, fils de Naasthact l'Oeil Dieu. En à peine quelques années, il était passé du stade de l'Apprenti de l'Occulte au Maître des Connaissance. Certes, l'écart avec son Maître était un gouffre sans fond, mais ce dernier avait eu des milliers d'années pour s'imposer tel quel.

Ahmôsis voulait crever sa coquille et prouver la totalité de son potentiel. Cela prendrait du temps, mais il en était convaincu, il était sur la bonne voie.
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Répondre

Retourner vers « Sylvanie »