[Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

La Sylvanie inspire la peur dans le reste du Stirland. Depuis la sombre ville de Tempelhof, qui n'a pas eu de prêtre de Morr attitré depuis 800 ans, jusqu'aux contreforts des Montagnes du Bord du Monde, entre le bief de l'Aver et le Stir, la plus grande région du Stirland est un lieu de terreur et d'obscurité. On dit que les fantômes y évoluent en toute impunité à la nuit tombée parmi les collines Hantées et que l'épais brouillard des bois sylvaniens emprisonne parfois les âmes, les obligeant à y errer à jamais. La portion orientale de la province est la plus désolée, là où d'anciens châteaux noirs sont juchés sur leurs pics escarpés comme des vautours scrutant les villes en contrebas.

Modérateur : Equipe MJ

Répondre
Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 289

[Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

► Afficher le texte
Test d'Int-2 (détachement du monde) : 20 (Promis, j'ai pas fait exprès XD)
Quand Necros eut terminé de donner ses ordres, Frank sembla sortir avec beaucoup de hâte de la salle. Sans doute était-il très pressé de commencer tout les préparatifs pour la genèse morbide ainsi que pour conserver au mieux le corps du géant. Rallah avait donné son avis favorable à la première méthode, certes coûteuse, mais qui lui permettrait d'équilibrer plus facilement les dépenses régulières. Un simple retard sur le recrutement serait à déplorer, rien de grave en soit. Le puissant guerrier s'en alla peu de temps après, prenant plusieurs piles d'or qu'il mit dans des bourses. Il avait pris le temps de signer plusieurs papiers et écrire quelques lettres pour permettre à Frank de disposer de tout l'or dont il aurait besoin. Visiblement, le domaine tout fraîchement acquit était déjà entre de bonnes mains ! Le vampire put donc retourner dans son carrosse afin de continuer ses études sur la magie !

Test de recherche (sur 18) : 9 (9 degré de réussite)
Développement du sort « Invocation Servis Spirites », sort Majeur, voir fiche. En 7/9 de semaines, soit en 18h40
Le sorcier put rapidement se rendre compte qu'il touchait véritablement au but dans sa recherche, les derniers détails fourmillant dans sa tête comme s'il n'avait jamais stopper ses études ! Les heures passèrent à la vitesse du vent, mais rapidement il put conclure les dernières lignes de sort. Il restait encore à le tester véritablement, mais une chose en entraînant une autre, le vampire savait que s'il commençait à tester son nouveau sort maintenant, il ne ferait plus rien d'autre pendant longtemps ! Ainsi se plongea-t-il plutôt sur sa seconde recherche, plus complexe, plus fournie... plus dangereuse aussi ! La Malédiction d'Ahmôsis, un second sort portant son nom, sa signature, signe non des moindres de son talent... ou de sa folie mégalomaniaque grandissante !
Test de recherche (sur 18) : 11, 6 et 13 (24 degrés de réussites, reste 176
Test d'Int : 7 (réussi)
+> Necros se rend compte qu'il s'agit d'une recherche de rang légendaire (signifie : temps :20pdr x 5 x2 (légendaire) et demande un laboratoire et une bibliothèque de qualité au moins « Exceptionnelle » pour aller plus loin que 25%))
Trois semaines sont passées
Pendant ce temps :
>Recrutement de soldats et de miliciens :
82 épéistes : 1066 po
250 miliciens : 1625 po
>Négociation avec le Margrave : 4 (bonne réussite) : 100po par semaine => 300 dépensés
>Fabrication du laboratoire très basique de Necros et Frank (niveau très basique) : 600Po
>Reconstruction de l'auberge : (d20) 8 /// au frais des « habitués », participation de 75po
=> Début du compte pour les trimestres, trésorier à 253 pièces d'or
Test de recherche de Frank (sur ?) : 11, 12 et 18 (13 degrés de réussite, reste 27)
Test de mission de Rallah : ?Inconnu?
Le temps passait, frénétique et sans arrêt. Pourtant, le nécrarque n'avait pas l'impression d'avancer, les informations nécessaires pour son œuvre étaient colossale, bien plus qu'il ne l'aurait cru au début. L'invocation de kandorak relevait les corps et arrachaient à ses restes l'essence du savoir de l'ancienne vie, mais il ne voulait pas « que » l'essence, il voulait tout ! C'était... énorme... Compliqué et... D'une ampleur qu'il ne soupçonnait pas le moins du monde ! Il s'agissait finalement de réussir à rassembler toutes les pièces d'un puzzle, sans lumière et avec qu'une seule main ! Pour compliquer le tout, les pièces du dit puzzle étaient mises dans un sac de sable ! Il fallait réussir à guider les fragments, mais comment ? Les attirer l'un vers l'autre ? Oui, mais cela ne ferait qu'une bouillie de souvenir, rien de vraiment utile, le revenant ne serait qu'une chimère folle, tout au plus. Affûter le « nez » des filins de magies pour qu'ils trouvent plus facilement les pièces ? Oui... oui, c'était une idée ! Mais comment ? Comment faire pour qu'ils ne se trompent pas de « morceaux » ? Grâce au corps ? Oui, possible... Non... le corps n'est que l'enveloppe, le contenant de l'âme, mais c'est l'esprit que l'on recherche... Pas forcément... l'âme prend la forme de l'esprit, donc si... Non... Peut-être ?

Les questions s'enchaînaient les unes et les autres, plusieurs choix s'offrait aux sorciers. Mais tous semblaient plus compliqué que l'autre voir parfois fantaisiste. Il s'agissait, et il s'en rendait finalement compte, du travail le plus compliqué qu'il n'aura jamais tenter jusqu'alors ! Avait-il les épaules pour cela ? Avait-il la capacité de trouver une solution à ses problèmes ? Pas avec les moyens qu'il avait ici, les ressources en grimoire étaient... infime... Seulement ce qu'il avait pris avec lui et ce n'était pas grand chose, rien en comparaison à l'immense bibliothèque de l'Oeil-Dieu, son créateur... Il pouvait encore essayer un peu de pousser la recherche ici, mais il finira par être bloqué de manière brutale et sans appel...

Le magicien était entrain de réfléchir à la marche à suivre, se rendant tout à coup compte qu'il n'était plus dans sa carriole, mais bien dans un laboratoire de fortune. Ses livres étaient soigneusement posés sur une étagère … Une dizaine de livres, d'un sujet trop spécifique pour être vraiment utile... Il lui faudrait bien plus que cela s'il voulait pouvoir faire quelque chose de correcte... à une volée de mètre de lui, Frank travaillait sur son banc de travail, plié sur le grimoire parlant des « oratoires nécromantiques », le penchant ouvrier de ce qu'il devait réaliser. Il s'agissait d'une structure fixe, un bâtiment en pierre entourant une jarre géante en fer gravé et moulé d'une manière précise. Un esprit était enfermé à l'intérieur, guidant ensuite un petit nombre d'ouvrier mort-vivants. Basique et surtout fixe, il avait surtout comme avantage de permettre à un nécromancien de ne pas avoir à s'occuper d'un chantier personnellement, l'esprit s'en chargeant pour lui. Les bastions nécromantiques enfermait l'esprit d'un militaire et permettait de commander une troupe de garde des cryptes qui défendait une zone. Le problème majeur étant qu'il fallait donner un ordre à chaque bastion en étant près d'eux... gênant pour coordonner une défense... Il fallait donc développer un « bastion nécromantique majeur » pour contrôler l'ensemble, le procéder n'étant que rarement recopié, comme beaucoup de chose en nécromancie pour ne pas dire tout ce qui n'était pas assez basique pour ne pas être dangereux pour le maître nécromancien si un de ses disciples l'étudiaient en secret...

Mais ce n'était pas cela qui avait réveillé le nécrarque de ses songes, non, il s'agissait d'un bruit très particulier, car très dérangeant... celui du pont-levis qui se baisse et le cor annonçant l'arrivé de quelqu'un... Le cerveau de Necros réalisa alors quelque chose d'autre... Le signal dérangeant l'était parce que justement il l'avait choisi personnellement pour être sur de l'entendre si on le faisait ! Oui ! Oui, c'est ça ! Il avait donné le cor à un de ses revenants qui surveillait la porte en l'absence de Rallah ! Ainsi, quand ce dernier reviendrait et que la porte serait enfin ré-ouverte pour lui, Necros le saurait immédiatement ! Le reste du temps, seul Frank s'en occupait, l'ensemble de l'enceinte intérieure étant « fermée au publique » et surveillée par les yeux morts de plusieurs centaines de gardes des cryptes ! Ainsi, Rallah était de retour... Un petit regard vers Chronos lui indiqua que cela faisait trois semaines, 21 jours précisément qu'il était parti avec toute sa garde personnelle... Avait-il réussi ? … Il ne reviendrait pas sans le sorcier ? Non... Si ? Le doute... le doute ne pouvait être levé qu'en allant voir !
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Monster Vieux Monde 2020
Monster Vieux Monde 2020
Messages : 230
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

Enfin Necros retrouvait le confort inégalable de ses expériences! Il n'avait que faire pour l'instant de matériel approprié, pouvant se contenter de ce qu'il avait sous la main pour terminer son sort. Quelques heures suffirent à poser les dernières lignes sur le papier et à sceller les mots par la magie. Il semblait que, emporter par ses élans créateurs, le vampire ait fabriqué bien plus qu'une incantation utilitaire. Il ressentait de nombreuses possibilités dissimulées entre les lignes de textes en Magikane Nécromantique.

Les explorer dans leur ensemble prendrait du temps, tout comme il se l'était promis de le faire pour la Fureur d'Ahmôsis. Or, le nécromancien n'était pas d'humeur aux tests répétitifs, mais à la recherche toujours plus poussée! Sans même incanter son sortilège fraîchement créé, le nécrarque se lança immédiatement dans son second projet : sa Malédiction.

Bien vite, le vampire se rendit compte de l'effroyable complexité de son entreprise. Il lui semblait avoir commencé à creuser un trou pour finalement tomber sur un enchevêtrement de tunnels infinis et en constant mouvements qu'il se devait de cartographier! Ahmôsis se plongea toujours plus dans ses recherches, égarant son esprit si loin qu'il en devint impossible pour lui d'émerger.

Un jour, alors que Frank voulait s'enquérir de l'état de son maître pour une raison ou une autre, demanda audience aux gardes de la carriole. Aucun des morts ne répondit, leur regard encore plus vides et leur posture plus molle que d'habitude. Effrayé, le nécromant pénétra dans le véhicule sans qu'aucun des revenants ne réagissent. Malgré l'obscurité, le sorcier se rendit rapidement compte que le sol, les murs et le plafond du véhicule étaient entièrement recouverts de plusieurs couches de parchemins si noircis d'écritures qu'ils semblaient avoir été grossièrement coloriés. Tel le nid d'une araignée démente, des fils s'entremêlaient dans tous les sens entre les documents. Aucun humain n'aurait été capable de décrypter pareille documentation, mais la créature en centre de la pièce, elle, semblait dans son élément.

D'une main, Necros gribouillait nerveusement sur un document, de l'autre, il circulait paisiblement dans sa toile de filaments. Son regard était dirigé vers un autre monde, lointain, inaccessible, tandis que sa bouche murmurait un flot de Magikane trop incohérent pour en décrypter le sens. Von Enstein comprit bien vite que le seul moyen d'attirer l'attention de son maître serait de lui planter une dague dans le corps, et encore, il n'en était pas complètement sûr.

Lorsque le laboratoire fut terminé, Necros, informé l'Oeil Dieu sait seulement comment, sortit de sa carriole, le corps recouvert de ses ficelles encore raccrochées à ses documents. Tendues au maximum mais leur longueur apparemment savamment calculée, les fils de la toile de réflexion de Beldame reprirent leur colonisation dans le miteux laboratoire du domaine.

Le vampire était-il conscient de son environnement? Certainement pas directement. Pourtant, bien que ses gardes du corps restaient inactifs face à l'approche de Frank, ce dernier avait remarqué une vive réaction lorsque d'autres individus se manifestaient. Notamment lorsqu'un rat s'approcha un peu trop de la cheville du nécrarque et que six mains éthérées jaillirent de terre pour le saisir et l'écarteler immédiatement...

Si Necros semblait être parfaitement à l'aise pour comprendre son étrange système de recherche, il était intérieurement terriblement frustré de ne pas avancer plus vite. En vérité, il n'avançait presque pas, incapable de passer le stade de la théorie et s'enfonçant toujours plus loin dans ces tunnels de possibilités.

Le concept y était, mais la méthode semblait toujours impossible. Chaque pas de mouche en avant dévoilait une centaine de nouveaux problèmes plus complexes que les précédents. Mais le pire de tout cela, ce dont Necros était totalement incapable de se rendre compte, c'était que plus ses études s'approfondissaient et plus son esprit s'éloignait. Serait-il seulement capable d'y retourner? Était-il condamner à une errance scholarique sans fin?

La réponse fit trembler les murs du laboratoire, résonnant dans le crâne vide du nécrarque pour l'appeler, le traîner et le réinstituer à sa place. Totalement inconnu, ce son devint de plus en plus familier, comme le souvenir d'une époque antique, se rapprochant de plus en plus pour finalement regagner tout son sens : Rallahquatil était de retour. Necros se stoppa net dans ses manipulations, cligna des yeux, son regard retrouvant enfin un focus.

Chronos informa son hôte de la durée de cette transe : trois semaines. Le vampire fut profondément soulagé, ayant craint que des décennies, voire des siècles, ne le sépare de sa dernière discussion avec ses généraux. Il tourna la tête et remarqua, au travers de son épaisse toile, Frank en train de s'affairer dans ses études. Le nécromancien était, lui aussi, totalement captivé par ses recherches, mais la voix de son maître suffit à le faire sursauter et émerger.


Ce laboratoire n'est pas suffisant. Nous allons devoir retrouver celui de notre crypte pour continuer nos recherches, même s'il est loin d'être optimal. Il devra d'ailleurs être amélioré en priorité aux cours des trimestres suivants.

N'oublie pas de coucher le résultat de tes recherches par écrit quant tu auras terminé.


Sur ces paroles, Ahmôsis sortit de sa toile comme une habile araignée. Il alla immédiatement rejoindre son disciple de retour après avoir bien vérifié que le soleil était couché, sinon, il les attendrait sur le seuil de la demeure.

________________________________________________

Si l'expédition était un succès (au moins le mage d'Ulgu est ramené vivant), alors le vampire, bien incapable de manifester sa gratitude, récompenserait son disciple d'un hochement de tête discret. Mais en réalité, Necros réorganiserait tout ses plans de recherches pour se pencher sur le problème de longévité de son fidèle serviteur. Rallahquatil avait une fois de plus prouvé qu'il était indispensable vivant.

Ahmôsis s'entretiendrait personnellement avec le sorcier d'ombre, sans la présence de l'elfe.


Ton nom?

La voix du nécrarque semblait être sortie d'une cavité fermée depuis des siècles, libérant finalement les innombrables âmes qui y avaient été emprisonnées.

Tu as été la source de plusieurs de nos problèmes durant notre assaut sur la forteresse. Mais à présent que Karnaj est mort et que son domaine est conquis, te voilà sans employeur et sans protection. nous te proposons donc de rejoindre nos rangs.

Tes capacités m'intéressent et pourraient s'avérer utiles. Nous sommes actuellement en train de réaménager la forteresse pour en augmenter les défenses et préparer mes futures recherches. Si tu me rejoins, tu auras accès à un grand savoir sur les Arts Noirs et tu participeras à des expériences d'une ampleur fabuleuse. Ta sécurité sera garantie, tu seras rémunéré et, tant que ta participation au sein du domaine est assurée, tu garderas une certaine autonomie.


Si la réponse du sorcier était positive ou partait dans la bonne direction, alors le vampire ajouterait une simple phrase :

L'elfe doit mourir. Nous n'avons pas oublié les affronts qu'il nous a porté durant la bataille et ne trouvons aucune utilité à le garder en vie.

Sa décision n'était pas totalement prise, mais Ahmôsis voulait étudier la réaction du mage d'Ulgu et ainsi connaître la relation entre ces deux individus. Si le sorcier défendait son confrère suffisamment et décrivait une raison valable de le garder en vie, alors le nécrarque réévaluerait la question et les négociations pourraient continuer.

________________________________________________

Si l'expédition était un échec total, alors le vampire ne pourrait contenir sa colère. Necros ordonnerait à Rallahquatil de se justifier, puis il trouverait finalement d'un moyen de châtier la troupe entière pour son échec. Plusieurs idées lui traversèrent rapidement l'esprit, notamment des décharges magiques distribuées à tous combinées à une ou deux exécutions sommaires.

Ahmôsis n'aurait pas intérêt à faire preuve d'un manque d'autorité, sa colère l'aidant grandement à exprimer son aplomb.

________________________________________________

Quels que soit les résultats du retour de l'expédition de Rallahquatil, le nécrarque décida de rester encore un peu dans la forteresse pour tester son invocation de Servis Spirites, mais aussi sa Fureur d'Ahmôsis, utilisant la fosse à cadavres pour relever des zombies pour ses expériences. Cela lui permit de faire une petite pause sur ses études de la Malédiction d'Ahmôsis. Il en profita aussi pour remonter au maximum les effectifs de sa Nuée de Mirages.

Une fois ses sorts testés, alors Necros se préparerait pour son départ vers la crypte de l'Immortel. Pour cela, il lui resterait une dernière mais rapide recherche à terminer. En effet, cela faisait quelques temps que le nécrarque réfléchissait à un moyen de communiquer efficacement entre la crypte et la forteresse. Il avait pensé à deux ou trois crânes, chacun représentant un niveau d'alerte.

Le premier servirait pour des comptes rendus réguliers de la forteresse, le second pour prévenir d'un élément imprévu méritant l'attention du vampire et le dernier pour des alertes graves. Frank aurait donc accès aux "Nuntius", comme aimait les appeler Necros, toquerait sur le crâne correspondant pour prévenir son maître et transmettrait directement son message à l'oral. Le vampire pourrait ensuite lui répondre par le biais de ce moyen de communication, ces crânes étant spécialement créés pour retransmettre les voix.
Modifié en dernier par Necros Ahmôsis le 18 janv. 2020, 16:23, modifié 1 fois.
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 289

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Frank s'inclina respectueusement aux dires de son maître, répondant d'un simple « Bien, maître ». Puis, le vampire descendit de son laboratoire, la nuit s'était couchée depuis peu, le soleil frappant encore le haut des murs. Mais le vampire était protégé des rayons mordant par l'ombre des murailles ceinturant sa demeure. La première chose qu'il put voir en regardant la troupe d'élite de Rallah, c'est qu'ils étaient toujours vingt et un en comptant ce dernier...
Test de perception : 11 (réussi)
Second test contre l'elfe (opposition cette fois : elfe Vs Necros) : 3 vs 14
Image
Non, ils étaient vingt-deux ou vingt-trois ? Necros pouvait sentir faiblement la présence de l'elfe, il était certain qu'il devait être là. Sans doute même que ses yeux pouvaient le voir, mais son esprit restait fermé à réussir à le voir ! Diablerie qu'était la magie des ombres ! Puis il le vit, à côté de son fidèle guerrier, ce dernier le surveillant d'un œil bien ouvert! Rallah et ses mercenaires étaient en effet toujours là, prêt à agir si besoin et ne désirant pas rester trop loin du seigneur vampire.

Quand le nécrarque parla, le sorcier sembla le regarder d'un regard froid, ses yeux semblaient remplis d'ombre flottant dans une infinie profondeurs. Son corps appelait les ombres le rendant difficilement perceptible et son corps était comme transparent, comme si une partie de sa subtence s'était évaporée ou n'était plus visible à l’œil nu. Il devait avoir peur, qui n'aurait pas peur en s'étant ainsi jeté dans la gueule de l'ennemi d'hier ? Cependant, Necros pouvait sentir qu'il ne serait pas venu s'il était certain de mourir et l'affronter pourrait être plus compliqué que ce qu'on pouvait croire ! Les mains croisées dans sa robe de sorcier, il répondit d'une voix calme :

-Je me nomme Leonhard Weyrauch, mais mes proches m'appelle Schatten. Je n'ai que faire du savoir obscure, si j'ai quitté l'ordre des ombres ce n'est que pour m'enrichir. Je n'ai que faire de passer ma vie à œuvrer pour un Empereur qui n'a jamais rien fait pour moi ou pour un ordre qui m'a arraché à ma famille tandis que je n'étais encore qu'un enfant. Je ne suis pas un novice... Il jeta un regard en direction de Frank, ce dernier se trouvant à quelques mètres en retrait, scrutant les environs à la recherche de quelque chose que Necros devina être l'assassin. Votre compagnon... pardon, votre disciple et vous non-plus. Cette « erreur » n'en était pas une, même un nécrarque totalement coupé de la réalité s'en serait rendu compte... Il avait bien vu que Frank était un monstre de puissance, autant voir plus que ne l'était Necros et il le lui faisait remarqué. Si nous avons accepté de suivre votre chien de guerre et ses hommes, c'est parce que fuir n'est pas notre fort. Cette forteresse, on l'a bâtie à la sueur de nos fronts. Vous vous êtes bien battu, vous avez même éliminé Natum... J'avais dit à Karnaj qu'il devait accepté la défaite quand j'ai senti la puissance dégagée pendant votre affrontement. Il ne m'a pas écouté. Il ne m'écoutait jamais quand on parlait de bataille, c'était énervant. Si vous êtes prêt à nous engagé et à nous laisser autant d'autonomie que vous le dites, je ne vois pas pourquoi refuser.

Puis vint la dernière phrase de Necros et d'un seul coup l'air claqua et les ombres semblèrent recouvrir toute la cour. Ce qui restait des rayons solaires furent englouti par la noirceur ne permettant à Necros que de voir à quelques mètres... Suffisamment pour se rendre compte que ni Frank, ni Rallah, ni aucun soldat n'avait rien remarqué. Tout se passait dans le monde invisible aux yeux des non-initiés.

-Pourquoi est-ce que tous les mort-vivants sont si... absolut ? Vous ne comprenez rien à ce que ce monde implique... Deldu vous aurait tué s'il l'avait voulu, votre divination et vos petits esprits pour nous empêcher de dormir, des farces pour enfants. Nous n'avons pas passé une seule mauvaise nuit et il a même pu récupéré ceci après que je lui ai dit qu'il faudrait sans doute d'une preuve de sa bonne foi, car je savais que vous serez encore et toujours les mêmes.

Il jeta alors un objet que le vampire attrapa sans mal. Quand il ouvrit la main, il eut un mouvement réflexe vers son cou... car ce qu'il tenait en main, c'était l'amulette magique que portait toujours sur lui le nécrarque !

-N'est-ce pas une preuve suffisante de son... utilité ? … Oooh et si il vous prenait l'idée... Ne sentez-vous pas une lame au niveau de votre dos ? En effet, il sentit une pointe entre ses omoplates. Non, je ne crois pas... Pourtant elle était là depuis le début de notre entretien... Voyez... Nous sommes vos amis et non vos ennemis... Si non vous seriez déjà mort... Je remarque votre regard vers votre brave soldat, il n'y est pour rien... il n'a jamais remarqué le mouvement de Deldu, vous non plus, n'est-il pas juste à côté de lui après tout ?

Necros remarqua alors l'elfe, il se trouvait toujours bien à côté de Rallah, puis... le corps se disolva dans un nuage de fumée et Rallah écarquilla les yeux ! Au même moment, Necros sentit la pointe dans son dos disparaître et une voix toute elfique se faire entendre :

-Je suis Deldúwath Lómion, ombre renégate et ami de Schatten. Je n'ai fait que suivre les ordres de mon maître et suivrais les votre sans discutions aucune... Si vous réussissez à oublier les affronts du passé et celui que nous venons de vous faire à l'instant.

Autour de Necros, les gardes de Rallah avaient sorti leurs épées à la disparition de l'assassin, celui-ci ayant fait de même en comprenant que quelque chose était entrain de se passer. Frank était également agité tandis que Romulus s'approchait du vampire d'un pas lent. Leonhard tendit sa main en direction du vampire, faisant un signe d’apaisement de l'autre:

-Alors? Allié?
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Monster Vieux Monde 2020
Monster Vieux Monde 2020
Messages : 230
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

La troupe semblait ne pas avoir subi de perte, ce qui était une bonne nouvelle. Necros doutait que Rallah soit revenu totalement bredouille sans avoir tenté de se battre. Et il avait raison, car même si son œil semblait glisser sur les deux individus de l'ombre, le nécrarque réussit à les identifier. C'était la première fois qu'il pouvait observer le mage d'Ulgu d'aussi prêt et tangiblement, sans les fluctuations irrégulières de sa divination.

Tout son être rappelait son ancienne appartenance au collège des ombres, son regard troublant comme son corps fuyant. Il semblait avoir le même âge que Frank, mais pas la même tenue de sa personne. Là où le nécromancien dissimulait son apparence, de plus en plus rachitique à cause de la corruption de la Dhar, par des habits académiques raffinés, le sorcier des ombres avait tout du renégat des collèges. Mystérieux vieillard encapuchonné ayant gardé toute sa vigueur grâce à une vie de lutte.

Alors qu'il se présentait, Ahmôsis prit le temps d'observer minutieusement le mage à l'aide de sa vision de l'Au Delà, comme il l'avait fait pour Natum. Il cherchait à définir sa réelle puissance et à la comparer à celle de Von Enstein, mais aussi à détailler les effets d'éventuels artefacts magiques portés par le magicien.

L'entretien débuta mal, Necros tiquant lorsque Schatten balaya ses idéaux de recherches d'une phrase dédaigneuse. Les traits du vampires se durcirent et son intérêt pour se personnage diminua brusquement. Il commençait à douter de cet investissement, n'appréciant guère de ne pouvoir faire appel à aucune passion de la part du sorcier. La passion engendre la dévotion, Frank en était une preuve flagrante, mais l'argent n'appel que l'argent, quel qu'en soit le fournisseur.

La suite ne fut pas beaucoup mieux, Ahmôsis ayant parfaitement comprit la remarque de Leonhard sur l'écart de puissance entre lui et son propre disciple, bien qu'il n'en laissa rien paraître. Peut-être était-ce le stresse de cet entretien? Ou un excès de confiance en lui? Mais le sorcier devenait imprudent, donnant toujours plus de raisons au vampire de se débarrasser de lui. Si Necros ne réagit pas, son interlocuteur avait probablement remarqué que les esprits sous ses pieds s'agitaient. La colère du vampire leur était transférée et croissait à chaque nouvelle parole de Schatten.

La conversation aurait put se terminer sans trop de fracas, une poignée de mains et un simple arrière goût désagréable pour les deux participants. Mais c'était sans compter sur ce qui allait se dérouler ensuite. A qui la faute? Necros, évidemment. Bien qu'il testait juste la relation entre ses deux nouvelles recrues plutôt que de donner un ordre direct, il était malavisé de "suggérer" l'exécution de l'elfe. Mais la réaction des deux mercenaires n'était pas plus intelligente, loin de là.

C'est lorsque le nécrarque posa sa main sur son torse, là où avait toujours régné son amulette, que la situation changea radicalement. Elle continua de se dégrader exponentiellement, allant des menaces ouvertes de Schatten à la dague posée entre les omoplates du vampire. Aucun mot, aucune preuve de loyauté ne pourrait faire marche arrière.

Chaque mort-vivant matériel sous le contrôle du vampire se mit à grincer, la magie les habitant étant incapable de se stabiliser. Agités de spasmes, il émettaient soit des claquements de dents rageurs, soit des grondements provocateurs. De son côté, Ahmôsis ne bougeait pas d'un pouce, ses yeux fous plongés dans ceux du sorcier des ombres. Un son commença à grandir depuis l'intérieur de son torse, comme une sorte de dynamo gagnant en puissance. L'air se chargea de Dhar instable tandis que le grondement du nécrarque continuait de grandir. Son corps fut à son tour agité de spasmes de plus en plus visibles. Il semblait littéralement sur le point d'exploser!

Ce n'était pas un témoignage de force ou une menace à l'égard de ses deux assaillants (car c'était bien ainsi qu'il les voyait), mais un état de réclusion tout à fait nouveau. Necros était terrifié, il s'égarait à l'intérieur de lui-même. Ces dernière semaines, sa paranoïa de nécrarque avait été terriblement mise à mal, son esprit fraîchement reconstitué ne pouvant supporter cette nouvelle proximité avec la Mort. Des paroles s'additionnèrent au grondement, plusieurs voix parallèles mélangeant aussi bien le Magikane Necromantique que le langage courant, chacune d'un timbre différent.


Fril voh. Fril aghamer eltopia...

Ils veulent nous tuer!

Additionne trois et retire sept cent quarante deux multiplié par dix huit...

Nestros vind avoc gallarss...

Ne pas laisser rentrer, les petits sont grands, tout est plein quand le vide s'ignore.

Quatre vingt dix sept mille cent vingt trois virgule six, quatre vingt dix sept mille cent vingt trois virgule sept, quatre vingt dix sept mille cent vingt trois virgule huit...

Finalement, le grondement devint si assourdissant qu'il couvrit les autres voix. Chaque os du vampire semblait vouloir se désolidariser de son voisin, Necros ressemblant à un pantin mécanique aux engrenages bloqués. Il passait d'une position à une autre si vite que ses mouvements semblaient instantanés, une suite d'images incohérentes. Plusieurs fois, il faillit s'empaler lui-même sur la dague de l'assassin. Enfin, ses yeux ne regardaient plus dans la même direction, chacun sautant frénétiquement d'un point à un autre.

Bien que moins violente, les autres morts commençaient à avoir une attitude similaire. Les esprits sortirent lentement de sous le mage d'Ulgu sans s'y intéresser. Leur silhouette vibrait fortement alors qu'ils alternaient entre des hurlements à la mort et des chants somptueux.

L'escalade continuait, apparemment inéluctable et personne ne voulait en découvrir l'apogée, ni la conclusion. Malgré tout, dans ce vacarme abominable, elles se rapprochaient.


STOP!! Pour l'amour du ciel, stop!!

La voix, pourtant presque inaudible, de Frank eut un effet sur l'esprit de son maître. Le délire de Necros s'inversa, devenant lentement décroissant. Le nécromancien fit preuve d'un grand courage (ou de beaucoup de folie) en venant aux côtés de son maître pour tenter de poser sa main sur son torse. Il dû s'y prendre à plusieurs fois, ce dernier s'échappant du contact de Frank sous les spasmes. Finalement, la décroissance s'accéléra et le corps du vampire se stabilisa, les bras ballants et la gueule déployée. Ses deux yeux se synchronisèrent de nouveau dans un bruit de succion écœurant. L'air restait toujours chargé d'une forte dose d'aethyr corrompu, si bien que toute personne versée dans la magie avait les yeux légèrement irrités, un goût métallique au fond de la gorge et sentaient une odeur nauséabonde étrange.

Von Enstein rapprocha sa tête de celle de son maître, voûté pour lui permettre.


Maître, cet entretien n'a aucun sens. Ces vivants et vous n'êtes pas faits pour vous comprendre, donc laissez moi m'en charger. Ils ne vous veulent pas de mal, simplement assurer leur propre sécurité.

Le grondement venant du torse du vampire, bien que beaucoup moins forte, était toujours audible. Mais Necros semblait complètement absent. Pourtant, il avait entendu les paroles de son acolyte, sa mâchoire se refermant d'un coup sec. Son corps se redressa lentement dans un concert de craquements et il posa un regard mauvais sur le sorcier d'Ulgu. Ahmôsis se retourna pour observer de la même façon l'assassin, le surplombant de tout son être. Sans le quitter du regard, il repassa son amulette autour de son cou.

Nous nous souvenons de t'avoir vu courir dans la nuit. Notre faux a lacéré ton dos et la Mort t'a prise dans ses bras. Pourtant te voilà devant nous à présent. Peut-être suivons nous le même Courant.

Ahmôsis l'écarta ensuite de son chemin sans violence, ni méchanceté et se dirigea vers son laboratoire. Frank expira toute la tension qu'il avait accumulé et se rapprocha du sorcier d'Ulgu.

Je comprends pourquoi vous avez agi ainsi, mais ce n'était pas malin. Vous êtes habitué à traiter avec des chefs de guerre, des ogres ou peut-être même des nécromanciens. Mais vous n'avez apparemment jamais eu de conversation avec un nécrarque. Ils... ne pensent pas vraiment comme nous. Menacer maître Ahmôsis pour prouver votre valeur reviendrait à insulter les ancêtres d'un nain pour rejoindre sa famille.

Évitez ce genre de comportement à l'avenir et tout se passera bien.


Les deux sorciers continuèrent probablement leur conversation, mais Necros ne voulait plus y participer. Il resta de longues minutes dans son laboratoire, la tête entre ses mains. Il devait absolument se reprendre, ne pas céder plus de terrain à sa paranoïa et aller de l'avant. Mais les derniers événements avaient tellement brusqué son esprit fragile qu'il était très difficile pour lui d'ignorer ses délires d'auto préservation. Seul le temps et les études apaiseraient son esprit, mais aussi un petit coup de pouce supplémentaire. De la puissance, toujours plus de puissance, un remède temporaire mais efficace face à la peur.

Lorsque Frank rejoignit son maître pour lui faire part de la fin des négociations, il retrouva ce dernier dans son calme léthargique habituel. Necros avait totalement repris ses esprits. Le vampire écouta les paroles de son disciple sans réagir, pressé de passer à un sujet qu'il l'intéressait bien plus.


Nous allons rester ici encore un peu. En plus de tes recherches sur les bastions nécromantiques, tu vas nous assister dans les nôtres.

Ta bague est intéressante mais incomplète. Nous allons en fabriquer une version améliorée à l'aide de la pierre Karmique. Nous commençons immédiatement.


Ainsi, maître et disciple allaient de nouveau travailler de concert. Le vampire avait bien l'intention de fabriquer une bague similaire à celle de Frank, mais sans qu'elle ne puise dans ses propres forces. Il utiliserait une partie raisonnable de la pierre karmique pour en faire un objet magique unique et espérait qu'en plus d'augmenter sa capacité de contrôle de morts-vivants, elle boosterait aussi sa maîtrise de l'aethyr à la manière de Munjaz.

Necros pensait gagner du temps grâce à Frank et à sa méthode, mais ce dernier ne serait pas toujours disponible (le sommeil et les autres recherches sur les bastions occupant une partie de son temps). C'était préférable en un sens, car Ahmôsis pourrait continuer ses recherches tout seul et garder pour lui certains secrets quant à la production de ce puissant artefact. Mais l'élaboration de la bague restait une priorité et le vampire favoriserait sa conception sur l'envie de garder ses recherches pour lui. De toute façon, la pierre karmique serait un élément capital pour la fabrication et sa rareté en bloquerait l'accès à Von Enstein.

Pouvant aussi bien travailler de jour que de nuit, le nécrarque prit aussi le temps de tester ses deux sortilèges encore au stade expérimental : la Fureur d'Ahmôsis et l'invocation de Servis Spirites.
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 289

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Necros ne put pas vraiment voir la réaction du sorcier des ombres face aux paroles de Frank, toutefois, il put sentir une baisse significative des turbulences aethyriques. Le reste de la discutions entre les deux sorciers se déroula hors de portée des oreilles du seigneur nécromancien qui se concentra plutôt sur ses recherches. Il lui fallait une bague pour devenir enfin aussi puissant voir plus puissant que son disciple ! On pouvait comprendre le vampire dont la frustration de pouvoir constater l'écart de puissance entre lui et son élève tandis que ce dernier ne semblait... rien voir... Ses yeux étaient ternes quand le nécrarque les regardait au travers de sa vision du troisième œil, une tristesse d'ainsi voir un don aussi prodigieux gâché par l'ironie de la nature qui lui avait donner le pouvoir, mais pas la vision pour l'exploiter au maximum. Le baisé de sang devrait d'ailleurs lui apporter énormément, Ahmösis le savait parfaitement et est ce que sa propre quête de puissance ne venait pas en partie de ce constat ? Car, c'était bien seulement son état de vampire qui le rendait plus fort que son sbire en cas de combat entre les deux sorciers...

L'homme, usé par les années d'exercice de magie, arriva enfin près de son seigneur. Combien de temps s'était écoulé ? Le vampire avait... perdu le compte, Chronos se battant sans doute avec tous les autres entités constituant désormais son être pour savoir si sa parole était plus importante que celle des autres consciences. Une lutte stérile.... mais constante désormais.
Test de résistance mentale : 19 (échec)
Défense des piliers mentaux : 3 (réussi)
Résistance à l'incrustation : 19 (raté)
Mais ici, il pouvait entendre les différents fragments de son être discuter d'autre chose... Un « nouveau » qui venait d'arriver et qui « n'avait rien à faire ici ! », pourtant « le gardien des portes l'avait laissé rentrer » et « il nous a sauver d'Elle ». Une voix nouvelle se fit alors entendre, une voix que Necros connaissait, celle de l'Esprit Trompeur.

-Pfff, tellement de pagaille ici... Mais vous avez de la chance, je m'ennuie tellement. Un rire d'enfant mais également adulte, ironique et terriblement sérieux, trouble et pourtant parfaitement audible, gras et aigu à la fois... Un cris des consciences, un grincement des fondations de son âme par ce simple son, mais tout semblait tenir bon. Je vous protégerais de cette petite chose... oooooh oui, j'aime cet endroit, bien plus de potentiel que l'autre... Un nuage traversa les yeux du mort-vivant et la cacophonie de ses consciences reprit son cour normal.

Frank se trouvait toujours devant son maître, pourtant, le décor avait un peu bouger... Oui, le nécromancien avait une mine plus fatiguée, il avait une série de parchemins en main, des dessins d'une bague. Oui, une bague identique à celle qu'il avait à son doigt, des schémas de son artefacts ? Sans nul doute... Le sorcier lui tendit respectueusement les documents finement travaillés.

-Maître, j'ai profité de votre... méditation intérieure pour travailler sur ce que vous m'avez demander, cela m'a pris toute la nuit et si vous me le permettez, je souhaiterais aller me coucher pour pouvoir reprendre mon travail sur les bastions demain. Je ne doute point que vous comprendrez tout ce que j'ai pu écrire. Toutefois si mon incompétence à lisiblement retransmettre les différentes parties du rituels sur papier vous pose le moindre problème je serais à toutes heures à votre entière et pleine disposition. N'attendant pas l'autorisation qui ne viendrait pas oralement de son maître et sachant pertinemment comment ce dernier fonctionnait, le sorcier s'inclina protocolairement avant de quitter le laboratoire pour rejoindre, sans doute, sa chambre. Necros put quant à lui s'attaquer à tester ses sorts.
Travail partagé 50/50
Test des sorts : 11, 9, 16, 1 (3 premières réussites => réussite de 18/2, reste 11 => réussite critique, découverte et amplification du sort « Invocation Servis Spirites », fin de l'étude => Les deux sorts sont maintenant connu)

Recherches de la bague (+2 via Frank en cas de réussite): 14, 18, 8 et 20 (3 premières réussites => Réussite de 20/2, reste 40 => Échec critique, mauvaise piste, perte de 2/2 =1 pdr et le coût total augmente de 1d20/2 : 20/2 = 10, la recherche passe à 60pdr => progression : 9/60)

Test en parallèle de Frank : 7, 3, 10 et 13 (réussite de 39/2 = 19,5, développement 32.5/40 )

=> 4 semaines sont passées

Test de résistance mentale : 15, 9, 2 et 19 (3 réussites, un échec)
Défenses des Piliers Mentaux : 3 (réussite)
=> « Petit trou de mémoire »
Les jours passèrent à une vitesse prodigieuse, pourtant Necros était frustré, car s'il avançait à pas de géant dans son étude des deux sorts qu'il avait développé, il sentait qu'il piétinait. Améliorer le travail de son apprenti était... complexe ! Comment ? Comment son élève pouvait-il avoir développer pareil structure magique ? Il fallait pourtant tout revoir, car l'essence même de l'artefact de Frank reposait sur le drain de l'énergie vitale de son porteur pour en renforcer la puissance mentale et ainsi permettre un plus grand contrôle de la masse mort-vivant. Une application somme toute basique de l'adage « l'esprit avant le corps » qui s'appliquait fréquemment aux pratiquants de magie. Mais cela impliquait d'extraire de l'énergie vitale... Or, les vampires, par leur nature prédatrice, n'en produisait pas naturellement, c'est pour cela d'ailleurs qu'ils devaient en rechercher chez leurs proies, les humains qui en regorgeaient. Certains individus arrivaient à tromper le regard néophyte grâce à une régénération rapide de leurs tissus en cas de blessure, mais il ne s'agissait là que d'un usage de magie noire pour recoudre les plaies plutôt qu'utiliser leur énergie vitale pour le faire « naturellement » comme le faisait tous les autres en se nourrissant. Preuve en était qu'une fois touché par leurs faiblesses, ils avaient quand même besoin de sang pour se régénérer, la magie ne pouvant plus agir et le sang n'était finalement que le vaisseau de l'énergie vitale.

Le travail de Frank quant à lui semblait bien avancer, son serviteur lui faisant un rapport régulier. Le vieil homme réécrivant avec une précision toute académique les résultats de ses recherches, rétorquant toutefois qu'il allait bientôt avoir besoin de fond pour commencer à monter les défenses, or... fond il n'y avait plus vraiment pour le moment. Rallah ne semblait pas trop préoccupé, l'or allait bientôt rentrer et accumulait une quantité de malepierre toujours plus importante dans le gigantesque coffre fort du défunt tyran ogre. Le marcher avec les skavens les empêchait d'y toucher pour le moment, mais il était évident qu'une fois la forteresse à nouveau pleinement opérationnelle, elle fournirait bien assez d'or pour permettre tous les projets fous du sorcier. Le guerrier parla à son maître, toujours avec le même ton que seul l'arabéen pouvait avoir sans se faire arracher la tête par le nécrarque. Il lui expliqua qu'il y aurait moyen de s'endetter pour avancer plus rapidement, tant que l'on pouvait rembourser l'emprunteur... ou l'éliminer discrètement en faisant au passage disparaître la lettre de change de la dette... Bien sûr, il ne fallait pas être vu ni faire ce genre d'action trop fréquemment au risque de repousser les « investisseurs », mais avec l'assassin elfe, c'était presque trop tentant. Il apprit d'ailleurs, sans doute sans même le savoir, qu'ils avaient déjà une dette envers le sorcier des ombres et Deldu, car les coffres ne permettaient pas de payer leur salaire « exorbitant, mais qui en vaut la peine, c'est certain » au dire du chef des mercenaires qui avaient pu les tester un peu pendant les semaines qui venaient de s'écouler.

Quand fut passé la quatrième semaine, Necros fut à nouveau interrompu par son mortel serviteur, ce dernier se présenta avec un bras bandée par un pansement rapidement placé. Le sorcier pouvait d'ailleurs voir avec ses yeux mystiques qu'une potion de soin luisait encore dans ses veines. Il s'était... battu ? Étrange ! Rallah parla d'un ton grave qu'il n'utilisait que très rarement et encore plus rarement en présence de son puissant maître :

-Maître, nous avons un problème. Je ne sais pas trop comment expliquer cela. Mais il y a un nouveau « saigneur » en ville. Il se fait appeler le « Chapelier Flou » et c'est une saloperie. Il n'a pas de bande toutefois depuis un peu moins d'une semaine, il s'attaquait à nos gars en les vidant de leur sang... un peu comme vous le faites... sans passer par l’œil. Mes hommes l'avait repéré aujourd'hui, le temps était dégagé et nous l'avons surpris dans la cité... Bordel, il est fort ! Mes gars n'ont rien pu faire et j'ai moi-même échappé à la mort... sans bien savoir pourquoi ! Il... bordel de merde ! Il a arrêter sa lame à deux centimètre de ma gorge, à rigolé comme un posséder et c'est barré avec Thomas... Necros n'avait aucune idée de qui était ce « Thomas », mais soit... On l'a retrouvé vidé comme les autres et ce fumier a à nouveau disparu! Je suis désolé et franchement, ça me fait mal de faire ça, mais là, c'est encore des histoires de magie et j'y comprend foutre rien !

Necros pouvait lire dans les mouvements des muscles dans tous le corps du guerrier, il était totalement révolté, en colère de devoir demander de l'aide, mais aussi et sans nul doute, fou de rage d'avoir été vaincu en duel sans être pris au sérieux par son adversaire ! D'après ce que lui avait expliquer son bras droit, il devait s'agir d'un Dragon de Sang, un vampire expert en combat rapproché... Ou un Von Carstein fou ? Possible... L'esprit du sorcier s'échappa un petit peu et quand il demanda machinalement à Chronos quand il devrait se nourrir la prochaine fois, celui-ci ne semblait pas comprendre la question, comme si... il venait de se nourrir le jour-même...
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Monster Vieux Monde 2020
Monster Vieux Monde 2020
Messages : 230
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

► Afficher le texte
Ce fut un miracle que l'esprit de Necros ne se soit pas écroulé après sa dernière crise. Les fondations les plus profondes de sa psyché avaient été sur le point de céder sous la pression, ce qui aurait entraîné son conglomérat de consciences dans le vide et abouti à un chaos indéchiffrable. Mais un pilier supplémentaire s'était dressé de nulle part, consolidant la structure et moquant son assaillant poisseux.

Ahmôsis était partagé : il n'appréciait pas du tout une telle pénétration de son domaine le plus intime. Mais après tout, que restait-il de ce domaine suite à sa précédente mort? Un Frankenstein reconstitué maladroitement, recousu de fragiles ficelles distendues, amas de consciences ayant de plus en plus de mal à accepter leur coopération obligatoire. Peut-être que l'arrivée de cette nouvelle personnalité permettrait de remettre un peu d'ordre à tout ce bazar.

De toute façon, pour l'instant, la formule fonctionnait, alors à quoi bon y réfléchir? Il ne pouvait rien faire pour changer cette situation, juste observer et s'assurer que son nouvel invité n'outrepasse pas l'hospitalité de son hôte. Ahmôsis établit un jardin secret sous une dalle de la salle des portes de ses consciences. Hermétiquement fermée du reste de sa psyché, inconnue même du maître des clés, cette salle serait la dernière cachette du nécromancien si son esprit était renversé par une entité extérieure ou non. C'est dans cette cachette que Necros pourrait établir un plan d'attaque pour reprendre le contrôle de sa propre tête.

► Afficher le texte
Ce "détail" prit un peu de temps à être réglé. En effet, les manipulations du vampire se devaient d'être les plus discrètes possible pour qu'aucune de ses consciences n'en soit informée et ne risque de le trahir ensuite. De plus, son jardin se devait d'être à la fois totalement coupé du reste de son esprit, mais aussi directement accessible par Necros sans qu'il ne se fasse remarquer. Il fabriqua donc un chemin parallèle à la salle des portes, jusque là l'unique point de hub de sa psyché, dont lui seul aurait la connaissance et l'accès.

Une fois son jardin établi, Ahmôsis regagna le monde réel pour remarquer que Frank était justement en train de pénétrer dans le laboratoire. Pourquoi donc se déplaçait-il d'un pas aussi mou? Était-il malade? Bien que toujours respectueux, son humeur s'était dégradée et ses yeux semblaient incapable de se concentrer sur un seul point. La réalité finit par frapper le nécrarque avec dégoût : son disciple était fatigué.

Le vampire ne dit mot, regardant Von Enstein comme une brebis galeuse et extrêmement contagieuse. Il récupéra même les document du bout de ses doigts, écœuré. Cette précaution était ridicule, mais Necros n'aurait put la justifier. S'il devait subir à nouveau les méfaits du sommeil, les résultats seraient catastrophiques : la moitié de son temps de recherches et de conceptions lui serait amputé. Certes, le temps n'était pas réellement un problème, mais comment pourrait-il gagner sa propre couchette, s'accorder la moindre heure de répit alors que son travail n'était pas terminé? A ses yeux et en cet instant, Frank était porteur de la peste.

Peut-être pouvait-il le soigner? Le forcer à travailler un peu plus chaque jour jusqu'à ce que son sommeil ne finisse par se résorber complètement? Vaincre le mal par le mal, n'était-ce pas un adage humain? Ahmôsis garda cette suggestion dans un coin de son esprit pour l'appliquer plus tard.

Le nécrarque se plongea ensuite pleinement dans le lit douillet de la recherche, se recouvrant du drap de la connaissance pour s'enfoncer toujours plus dans le matelas de la découverte. Mais bien vite, son "sommeil" devint agité. Si Frank n'était pas un maître concepteur d'objets magiques, il n'en restait pas moins appliqué et ingénieux : sa bague, sans être un chef d'oeuvre, faisait preuve d'un certain talent.

Ainsi, il ne serait pas difficile pour le vampire de la répliquer simplement tout en augmentant ses effets, étant lui-même un expert aguerri dans le domaine. Mais c'était bien là le problème, il pouvait bien la répliquer une centaine de fois avec tout autant de pierres karmiques, la bague cesserait de fonctionner dès qu'il la passerait sur son doigt. Elle n'aurait rien à drainer pour alimenter sa propre puissance et de tout façon, Ahmôsis n'avait aucunement l'intention d'entamer sa propre force physique. Ainsi, le concept même de la bague nécromantique devait être complètement revisité.

Necros avait un éventail de possibilités qui s'offrait à lui. Malheureusement, il choisit les mauvaises branches à explorer, devant faire plusieurs fois marche arrière et recommencer depuis zéro. Bien qu'une partie de lui s'enrageait de pareille perte de temps, l'humeur du nécrarque était pourtant loin d'être mauvaise : qu'il était bon de se replonger dans le confort des études! Il explorait, trouvait l'impasse, repartait vers de nouveaux horizons, pourvu que cela dure le plus longtemps possible!

Necros se réprima lui-même lorsqu'il identifia ce sentiment : il se nourrissait de son propre échec! Il trouva son attitude puérile, hurlant sur Beldam pour son manque de réflexion et insultant Thanatos pour la lenteur de ses recherches. Certes, le plaisir des études était incomparable, mais il ne prenait sa saveur finale que dans l'accomplissement de ces études. Necros buvait la sauce au goulot mais ne mordait jamais dans la viande la baignait.

Fort heureusement, ces dernières semaines n'avaient pas été complètement inutiles. Ahmôsis avait étudié ses sorts expérimentaux pour en dévoiler tous les effets. Si la Fureur d'Ahmôsis n'avait pas apporté de nouvelles surprises, c'était son invocation de Servis Spirites qui s'était démontrée encore plus utile que prévue. En effet, si donné l'ordre, les esprits utilitaires pouvaient se mettre sur la trajectoire d'une attaque pour tenter de l'encaisser à la place de leur maître. Une nouvelle couche de défense s'additionnait donc aux protections d'une vampire, une découverte qui atténua en peu sa paranoïa omniprésente. Necros décida donc d'invoquer de nouveaux esprits invisibles pour l'assister dans la suite de ses recherches.

Von Enstein avait bien avancé dans ses recherches. Malheureusement, les coffres étaient vides et cela commençait à se faire sentir. Si cela continuait, lui et le nécrarque seraient stoppés dans leurs recherches. Rallah proposa une solution, expliquant qu'ils pouvaient toujours emprunter de l'argent pour le rembourser ensuite... ou pas. L'idée plut à Necros, qui n'appréciait guère l'idée de devenir dépendant de quelqu'un, s'exposant encore un peu plus. Mais il souhaitait aussi rester prudent et avait peur que le meurtre de collaborateurs se fasse remarquer. La situation actuelle, suite à la chute de deux des seigneurs de Mordheim, n'était pas encore tout à fait stabilisée. Cela rendait propice ce genre d'opération, les alliances se formant et brisant tous les jours sous une suite de meurtres mystérieux.

Le vampire donna donc son feu vert pour faire un emprunt important à un personnage sans trop d'alliés, mais au grand nombre d'endettés douteux. Le duo d'assassins devrait ensuite trouver un moyen de l'assassiner tout en faisant porter la faute sur un autre et effacer leur nom sur la liste des comptes de la victime. Si Schatten et Delgu n'en trouvaient cependant pas l'opportunité sans risquer de faire exposer toute l'opération, alors ils devraient se raviser. Le prêt serait alors remboursé à la première rentrée d'argent.

Si l'économie de la forteresse reprenait son aise suite à l'emprunt, alors les ressources nécessaires seraient débloquées pour continuer les recherches et la mise en place des défenses. De plus, si la situation restait confortable, de l'argent supplémentaire serait débloqué pour améliorer le laboratoire de la forteresse.

Le nécrarque continuait ses études sur la bague de pureté nécromantique quand Rallah l'interrompit. Blessé, il n'était pas dans son état normal. Necros écouta son récit sans l'interrompre, notant mentalement chaque information. Lorsqu'il eut terminé, Ahmôsis ne put dissimuler sa curiosité scientifique un peu trop proche de la fascination.


Intéressant... Une buveur d'essence. Il semblerait que nous ayons affaire à un Tout. Mais ne nous précipitons pas dans ce jugement : Mordheim abrite bien des créatures buveuses d'essence. Ce ne peut être un Oeil de par son entrain pour le combat rapproché, ni un Corrompu de par sa miséricorde... Un Égaré peut-être?
Les attaques se sont-elles déroulées dans le Foyer ou dans le Néant?


Necros mit plusieurs secondes à se rendre compte que Rallahquatil n'avait rien compris à sa question.

De jour ou de nuit?! L'Astre du Vide se couche actuellement et l'attaque s'est déroulée "aujourd’hui", était-ce sous les rayons de l'Imposteur/du... Soleil?

Quelle que soit la réponse de l'arabéen, cela ne changerait que peu de choses au plan qui était déjà en train de s’échafauder dans la tête du vampire. Une traque allait donc commencer, une traque divinatoire. Mais comment savoir où regarder dans cette immense ville? C'est simple, il suffisait d'envoyer des "appâts". Necros serait-il obligé de les surveiller tous en permanence? Non, de belles paroles savamment sélectionnées suffiraient.

Les collectes allaient continuer comme d'habitude, mais les éléments importants seraient moins nombreux à participer aux expéditions. Rallahquatil n'en ferait plus parti, c'était sûr, mais les autres doubles soldes? Cela dépendrait de l'évolution des événements : si les bouseux étaient ignorés par le Chapelier Flou, ce qui était probable si, comme Necros le devinait, ils avaient affaire à un Chevalier du Sang en quête de challenge martiaux, alors quelques doubles soldes seraient aussi envoyées en appâts.

A partir de maintenant, chaque groupe expéditionnaire portait avec lui un crâne relié nécromantiquement à Ahmôsis. Si le groupe se retrouvait attaqué par, et uniquement par, le Chapelier Flou, alors il devrait immédiatement briser le crâne. Il leur était promis à chaque membre qu'une fois le crâne brisé, et par un procédé magique compliqué, des renforts arriveraient immédiatement (et uniquement si c'était le Chapelier Flou). En réalité, cette manœuvre avait pour unique but d'informer le vampire de leur position et donc de repérer le mystérieux assaillant. Le groupe serait déjà condamné.

Necros s'attendait bien à ce que certains groupes ne déclenchent pas la manœuvre correctement malgré les mises en gardes. Il tomberait sur des expéditionnaires attaqués par des monstres ignobles de Mordheim et les ignorerait simplement. Mais lorsqu'il débusquerait enfin le Chapelier Flou, le vampire poserait discrètement sa marque sur lui pour pouvoir le retrouver plus facilement s'il perdait le contact divinatoire. Il tenterait aussi, sans trop s'exposer, de définir la nature de cette étrange mais peut-être familière créature.

Pendant la traque, en attendant que les crânes ne soient brisés, le nécrarque continuerait ses recherches sur la bague de pureté nécromantique. Cette fois, il ne ferait pas d'autre recherche en parallèle, préférant concentrer tous ses effort sur ce puissant et nécessaire artefact.

Alors qu'il s'était replongé dans ses études, une question frappa Ahmôsis aussi violemment que s'il s'était pris une décharge magique en pleine figure. Quand s'était-il nourri pour la dernière fois? Il s'en souvenait très bien, c'était il y déjà pas mal de temps. Mais alors, pourquoi se sentait-il rassasié? Cette nouvelle question soulevée par la précédente résonna dans son crâne avec un écho terrifiant. Il creusa sa propre mémoire, secouant Mnémosyne de toutes ses forces pour tenter d'y trouver la raison de son manque de Faim...
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 289

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Une dizaine de guerriers squelettes furent « récupérés » pour servir de signal d'alarme. Bien vite, Necros comprit qu'il ne serait pas possible de juste animer le crâne, le sort semblant chercher le reste du corps pour fonctionner. Ainsi, pour rassurer les mercenaires qui allaient les côtoyer, les « balises » furent simplement attachée dans une petite malle ne laissant juste dépasser que la tête. Le mort-vivant se trouvant dans une position qui aurait été inconfortable pour toute autre créature, les genoux lui remontant presque jusqu'aux épaules et les bras croisés dans une posture très peu naturelle. Ce problème logistique terminé, Necros put recommencé à travailler sur sa bague, décidant d'y consacrer tout son temps s'il le fallait !
Recherche de la bague (+2 Frank) : 2 (Réussite de 16+2 => 24/60)

Développement des bastions : 2 (Réussite de 16/2 = 8 => Recherche achevée, le travaille sur l'évaluation des coûts ainsi que le début de leur construction peuvent commencer !

Test de résistance mental : Caché
Necros avançait bien maintenant qu'il avait compris que la méthode employée par Frank était plus adaptée à des mortels. Il put alors tourner sa recherche vers deux voies différentes : la première permettrait de tirer une grande puissance de la pierre karmique, mais elle puiserait l'énergie servant à amplifier la capacité de lien psychique du vampire directement sur lui, les conséquences restant encore à définir. L'autre méthode imaginée n'apporterait finalement une amplification plus réduite, utilisant principalement les atouts magiques de la roche pour ne pas avoir à drainer quelque chose à son porteur. Une solution bien moins éprouvante pour l'utilisateur, mais finalement un certain gâchis du potentiel de l'objet. Le vampire devait donc faire un choix entre une bague puissante au prix de sacrifice ou sans doute à peu prêt aussi puissante que celle de son disciple, mais en dépensant des ingrédients infiniment plus rare pour éviter les désagréments de l’artefact du nécromancien.
Test de Rallah : caché
D'après les rapports que lui apporta le chef des mercenaires, les créditeurs n'étaient pas vraiment légion et beaucoup se méfiait de ce nouveau seigneur qui avait réussi à vaincre Karnaj et, d'après les rumeurs, également Natum. Même si d'autre rumeur parlait que ce dernier était mort dans l'explosion de sa crypte. Le vampire savait très bien ce qui était vrai et Rallah également, mais pourquoi clarifier les choses si cela ne nous apportait rien ? Quoi qu'il en soit, il semblait toujours en recherche d'investisseurs qui accepteraient de lâcher une somme significative !

Vint ensuite l'affaire du Chapelier Flou... Ce dernier ne sembla pas faire trop parler de lui et quand il le faisait, il évitait précisément les patrouilles transportant les squelettes-alarmes. D'après l'arabéen, les aventuriers se battaient même désormais pour transporter ces boites ou dû moins être dans un groupe qui en avait une. Heureusement, vu le nombre important de mort-vivant disponible, les mercenaires purent tous disposer de leur « porte-bonheur ». Les expéditions semblaient donc pouvoir être plus tranquille... toutefois, la nuit dernière, un rapport informa le seigneur des lieux que le Chapelier Flou avait été vu sur les murailles extérieurs ! Quelques gardes avaient été blessés et un squelettes « déclenché » par une troupe revenant justement par là !

Une chose étrange... car Necros n'avait remarqué la destruction d'un de ses pions que bien des heures plus tard ! Et quand il avait essayé de faire de la divination pour trouver le Chapelier en fuite, il ne trouva forcément rien, celui-ci devant avoir rejoint la cité depuis bien longtemps désormais ! Le vampire était-il si absorbé dans ses études qu'il n'avait rien remarqué ? Son esprit s'éloignait de plus en plus du monde matériel, il le sentait bien. Mais pouvait-il déjà être si atteint ? Difficile de le dire et la cacophonie dans sa tête n'aidait sans doute pas à y voir plus clair. Une chose était sûr, Le Chapelier Flou se moquait de lui et semblait se rapprocher de son repaire ! Pour le défier ? Pour... le Tuer ?
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Monster Vieux Monde 2020
Monster Vieux Monde 2020
Messages : 230
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

Le plan de Necros fut rapidement mit en place après quelques ajustements. Les "Témoins" furent distribués à quelques groupes au début pour servir de tests, puis à tous lorsque la disciple commença à flancher. En effet, les attaques du Chapelier Flou semblaient soigneusement éviter ces dispositifs de localisation, comme s'il en connaissait l'existence et l'utilité.

Ahmôsis se satisfaisait de voir que son plan, bien que peu concluant au niveau de la traque, avait permis de radicalement baisser le nombre d'attaques sur les expéditions. De plus, cela indiquait que le mystérieux assaillant, bien qu'arrogant, ne cherchait pas tout de suite à se faire débusquer. Il était prudent et n'entrait pas en guerre ouverte avec la forteresse. Pourtant, le nécrarque était agacé de ne pas pouvoir immédiatement châtier ce comportement presque puéril.

Mais il n'avait pas l'intention de s'en préoccuper plus longtemps. La raison pour laquelle il avait mis en place pareil dispositif, c'était surtout pour éviter d'avoir à perdre son temps dans la surveillance. Les témoins s'occupaient d'être ses yeux, attirant l'attention du vampire seulement si nécessaire. Ainsi, Ahmôsis pouvait pleinement se replonger dans ses recherches.

Un nécrarque est capable de travailler non-stop pendant des mois, voire des années, ne se redressant de ses grimoires que pour se rassasier rarement. Mais était-ce la bonne solution? En effet, maintenant que Necros se replongeait dans ses études, il se rendait compte que cette "pause" provoquée par Rallahquatil avait été salvatrice. Dans un coin de sa tête, alors qu'il réfléchissait à un moyen d'attraper le Chapelier Flou, sa vision des choses s'était réinitialisée. Un nouvel angle d'attaque, un nouveau de point de vue. En aurait-il été capable s'il n'avait pas levé les yeux de sa table de travail? Se serait-il lentement enlacé de plus en plus dans la corde de l'échec jusqu'à s'en étouffer? Difficile à dire, mais Necros devrait à l'avenir se rappeler que la pause n'avait pas que tout seul objectif de se reposer, mais aussi de prendre du recul sur son propre travail.

Ainsi donc, le vampire s'enfonça toujours plus dans ses recherches, balayant les murs qu'il avait considéré comme des impasses quelques heures plus tôt. Ahmôsis retrouvait son aise naturelle, il dansait sur le papier et chantait dans sa tête. Alors qu'il entamait une nouvelle étape, le nécrarque anticipait déjà la suivante et imaginait celle d'après. En cet instant, il aurait pu se maudire de s'être contenté, quelques jours plutôt, de la simple satisfaction de ses livres, alors que ses recherches n'aboutissaient pas. Mais devait-il s'en vouloir? L'erreur ne permet-elle pas de se diriger vers la vérité? Non, ce concept est humain, répugnant, justifiant la faiblesse mentale et l'incapacité de s'ouvrir vers de nouveaux horizons immédiatement.

Ses recherches arrivèrent bien à un carrefour : deux chemins s'offraient à lui. Deux chemins, une décision capitale. Devait-il favoriser la puissance? Créer un objet qui pèserait lourd dans le calcul de ses capacités, mais au prix de ses propres forces physiques? Ou une puissance raisonnable tout en préservant la force de son corps vampirique? Frank avait fait le premier choix et le vampire s'était promis de ne pas prendre la même décision. Mais la situation avait changé : le pouvoir qui lui était offert était immense. La pierre Karmique, couplée au savoir du nécrarque offrait bien plus de capacités que la maquette hasardeuse de Von Enstein.

Necros pris donc une décision sans vraiment le faire : le choix était évident. Les défenses que lui offraient sa nouvelles tenue, mais aussi ses nouveaux compagnons éthérés, devraient, Ahmôsis l'espérait, garantir sa sécurité. Certes, son corps serait affaibli, mais si un descendant de W'soran refusait pareil sacrifice face au vrai pouvoir, alors il n'était pas digne du sang qui coulait dans ses veines.

Ainsi, le nécrarque continua ses recherches en s'orientant vers la première option : le pouvoir, toujours plus de pouvoir, quel qu'en soit le prix. De toute façon, il ne pouvait s'interdir la théorie. Necros allait bien découvrir le véritable coût qu'il devrait payer pour cet artefact. Il pourrait toujours faire machine arrière une fois la vérité révélée, mais le nécromancien doutait fort de faire marche arrière ensuite.

Alors qu'il s'égarait toujours plus loin dans ses recherches, Ahmôsis sentit un appel. Un appel très très lointain. Quelle importance? Les lignes qu'il était en train de coucher sur le papier étaient infiniment plus intéressantes. Mais il ne savait pourquoi, cet appel résonnait en lui comme une cloche furieuse d'être ignorée. Combien de temps Necros prit-il avant de se rendre compte du caractère capital de cette information? Probablement beaucoup trop. Lorsqu'il émergea, il s'en rendit compte qu'en effet, l'un de ses fils nécromantiques s'était détaché. Il était malheureusement incapable de dire depuis quand, mais pouvait dire où : à proximité immédiate de la forteresse! Le nécrarque se redressa brusquement sur sa chaise et allait se retourner quand Rallahaquatil pénétra dans le laboratoire pour lui faire un rapport.

Necros fut effaré des paroles rapportées par son sous-fifre. Le Chapelier avait été repéré sur les murs extérieurs, avait massacré quelques hommes et déclenché pour la première fois un Témoin. Ahmôsis en était convaincu, c'était un acte volontaire, arrogant, démonstratif. Il ne pouvait plus rester sans réagir, le vampire allait prendre les choses en main.

Necros ordonna qu'on lui décrive dans les moindres détails le mystérieux assaillant. Rien ne devait être omis dans son attitude. Ensuite, il se dirigèrent (une fois la nuit tombée, évidemment) vers l'endroit où l'attaque avait eu lieu. Pour dissimuler sa nature vampirique aux espions observant la forteresse de loin, l'Enfant de la Nuit se couvrit des pieds à la tête, ne pouvant pas plus cacher sa silhouette frêle mais immense.

Assisté de Rallah, des deux assassins et d'autres traqueurs compétents habitant sa propre forteresse, le vampire tenta de trouver le moindre indice laissé par le Chapelier Flou pendant les combats. Ceci fait, Ahmôsis lancerait un sort de pistage pour retrouver sa trace. Combinée à la divination, Necros pourrait suivre ce chemin tracé jusqu'à sa proie et la marquer comme il l'avait fait pour Schatten quelques semaines plus tôt. S'il découvrait son repair, ce serait un plus. Necros tenterait d'identifier ce mystérieux personnage tout en restant prudent et après l'avoir marqué.

Si les recherches étaient concluantes, le vampire ferait part de ses découvertes à Frank, aux deux assassins, mais aussi à Rallahquatil. Ils trouveraient ensembles un plan d'attaque contre cette créature.

Si cette traque n'était pas concluante, alors ils seraient bien obligés de s'en tenir à leur ancien plan, celui des Témoins, jusqu'à ce que le Chapelier Flou ne se dévoile à nouveau. Necros reprendrait ses recherches, mais les défenses de la forteresse passeraient en alerte constante : à partir des descriptions données par les survivants, chacun veillerait à ce que pareil personnage soit repéré s'il s'approchait de nouveau. De plus, les morts vivants du vampire s'amasseraient devant son laboratoire. Ils auraient ordre de tuer toute personne s'approchant autre que Frank, Rallahquatil et les deux assassins.
Modifié en dernier par [MJ] Igaram le 28 janv. 2020, 20:21, modifié 2 fois.
Raison : +24xp +3xpm / Total: 24xp et 3xpm
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Avatar du membre
[MJ] Igaram
Maitre de jeu [MJ]
Messages : 289

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par [MJ] Igaram »

Necros tente de lancer « Invocation Servis Spirites », sort majeur
Test Fontaine de Dhar : 11
Sceptre : 1
Test de Mag : 16 et 1 (réussite critique)
=> Invocation d'une nuée d'esprits mineures, charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30% /// Coût : 6LN
Necros invoqua sans aucun mal une nuée d'âmes égarées qui gravitaient dans cet ancien champ de bataille meurtrier. Combien de personnes étaient mortes pour que le puissant sorcier puisse asseoir son sombre projet ? Trop... Mais en avait-il quelque chose à faire ? Des dizaines de mercenaires mourrait chaque semaines pour rapporter de la malepierre, immédiatement remplacé par d'autres aventuriers rêvant de mille et une richesse ! Car telle était la cité des Damnés, une chimère qui perdait les hommes... et les immortels ? Non, ils étaient trop puissant pour cela... n'est-ce pas ?

Le vampire dût stopper ses recherches pour s'occuper d'une épine dans le pied, ainsi descend-t-il la nuit tombée, recouvert d'une cape sombre masquant sa silhouette sans parvenir à en dissimuler la taille et la maigreur. Les hommes s'écartaient naturellement sur son passage, bien que les gardes de Rallah qui entouraient celui-ci ainsi que son maître, s'occupaient de faire baisser la tête des curieux osant traîner sur leur chemin. Son aura noir enveloppait l'espace, rendant malsain une air qui l'était déjà bien assez. Le magicien des ombres et l'assassin elfe noir marchaient à proximité, restant malgré tout à une certaine distance. Quasiment invisible des regards au point que même en y prêtant attention, Necros pouvait à certain moment les perdre de vue ou oublié qui il surveillait de l'oeil... La magie d'ulgu était décidément une étrange force, jouant sur la ruse plus que la force brute pour devenir redoutable. Par chance, il ne s'agissait plus d'ennemis à combattre.

Une fois arrivé au niveau de l'enceinte extérieure, constituée d'une palissade cintrée par l'intérieur d'un tour de ronde et encrée dans le décors par de nombreuse tour en bois. Des traces de combat étaient clairement visible...
Test d'Int : 14 (réussi)
Necros réussit à se retenir de tous les énumérer, mais il devait y en avoir une bonne dizaine. Des miliciens de faible valeur stratégique, mais également plusieurs soldats et arbalétriers. Parmi les victimes, plusieurs avaient perdu un bras, une jambe ou la tête. Certains étaient carrément tranché en deux dans le sens de la longueur ou de la largeur, laissant leurs entrailles répandues au sol. L'odeur aurait pu être dérangeante si le vampire avaient encore besoin de respirer, mais il était fort à parier qu'il ne remarqua même pas cette dernière, son souffle tari depuis bien longtemps désormais. Toutefois, il pouvait voir sans mal que Rallah n'était pas de bonne humeur, encore moins que la dernière fois. Son bras ne semblait totalement guérie et il semblait prêt à en découdre, en témoignait sa main sur l'ancien dague de Natum.
Necros tente de lancer «Pistage »
Test de fontaine de Dhar : 18 (raté)
Test de Mag : 17 et 5 (réussi)
+1xpm
Durée : 4 heures
Sans tarder plus longtemps, le sorcier lança un sort qu'il n'avait que très rarement utiliser. Celui-ci permettait de faire apparaître les traces d'une proie désignée comme si elle était rouge sang ! Il put sentir que sa concentration n'était pas à son paroxysme tandis qu'involontairement il puisa dans le maelstrom de puissance qu'était sa fontaine de dhar. Cela ne fut rien de plus qu'un désagrément, mais sans doute se dira-t-il qu'il faudrait mieux pour lui qu'il soit plus attentif s'il venait à rencontrer le guerrier vampire...

Il s'avança sur le lieu du carnage, une caisse contenant les restes d'un squelette gisait là. Le crâne de ce dernier avait été crisé par un homme aux cheveux châtains. Comment le savait-il ? Parce que le corps de celui-ci était étendu en deux parties juste à côté. Sa main droite tenait encore le marteau ayant servit à actionner le « Témoin » avec une force figée par la mort. Son visage semblait quant à lui bloqué dans une expression de peur et de douleur immense mêlées à une nuance de surprise quand la lame du Chapelier l'avait envoyé dans l'outre-monde. Les traces du Chapelier Flou remontait sur la palissade, laissant à côté d'elles une traîné de cadavres de pauvres hères pensant avoir une chance face à lui. Là haut, il s'était projeter en haut de l'une des tours, plusieurs carreaux d'arbalète s'étaient d'ailleurs fichés dans le bois de la structure du bâtiment. Les quatre corps des tireurs témoignaient du sort qui avait découlé de cet acte de bravoure futile. Necros tourna naturellement la tête vers la plaine qui s'étendait vers Mordheim s'attendant à voir les traces rouges continuer par là... Il n'en fut rien... Sans doute surpris, il tourna sa tête vers l'autre côté et constata une longue ligne cramoisi dans le ciel.... Formant un arc de cercle semblable à un arc-en-ciel, la courbe retombait directement sur le toit où se trouvait son laboratoire... D'un seul coup, le sort se brisa... Naturellement... La piste avait été remontée jusqu'au bout... Le Chapelier se trouvait toujours là... chez lui... quelques part dans sa demeure !
Je suis le Dieu des morts et des vivants, Le Gardien du cycle éternel de la vie et de la mort et Le Défenseur de la création telle qu'elle m'a vu naître.

Craignez-moi, car je ne pardonne pas. Adorez-moi pour cette même raison. Et vénérez-moi car je suis bon et juste envers toutes choses. L’Équilibre sera.

Avatar du membre
Necros Ahmôsis
Monster Vieux Monde 2020
Monster Vieux Monde 2020
Messages : 230
Profil : FOR 12/ END 14/ HAB 14/ CHAR 9/ INT 16/ INI 12/ ATT 13/ PAR 10/ TIR 10/ MAG 17 (18)/ NA 2/PV 150/150
Lien fiche wiki : wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_necros_ahmosis
Autres comptes : Helveticus Matix

Re: [Necros Ahmösis] Insanitus Colossus Evolutionis

Message par Necros Ahmôsis »

Necros contempla le résultat du carnage qui s'était peint devant lui. Bien qu'on lui assurait que le combat avait été aussi rapide que violent, Ahmôsis ne pouvait s'empêcher de s'interroger : n'y avait-il pas une composition artistique dans cet assemblage? Lui même ne connaissait rien à l'art et ne ressentait certainement pas les effets de cette discipline de vivants. Ou du moins différemment. Le vampire avait déjà été subjugué par une beauté morbide répugnante, par un flux si parfaitement corrompu de magie qu'elle en viderait les boyaux de tout sorcier humain non initié. Oui, Son art était différent, ses Arts étaient Noirs.

Le nécrarque dut contenir tout son être pour ne pas en décortiquer le moindre élément, compter la moindre goûte de sang, analyser chaque tentative de fuite désespérée. Il se contenta de puiser dans sa mémoire pour se souvenir d'un sort qu'il n'avait presque jamais utilisé. Son intellect surnaturel lui fit trouver les mots comme s'il les lisait en cet instant, mais l'effort le fit "riper" et plonger dans sa production instable de Dhar brute. Une action sans la moindre conséquence en fin de compte, car l'incantation asservit l'aethyr sans mal pour en faire une ligne écarlate continue, ondulant légèrement sous les perturbations de forces invisibles à l’œil humain. Necros décida d'ignorer ses dernières, ne se concentrant que sur la piste de sa traque.

La ligne évolua sur le charnier, traduisant une agilité remarquable et une humeur presque dansante chez le Chapelier Flou. Les corps en morceaux permettaient de comprendre avec précision les actions du soit-disant vampire, esquivant une attaque pour ensuite pourfendre un nouvel adversaire. La ligne escalada les remparts, les carreaux d'arbalètes fichés dans le bois ou la terre faisant preuve d'une tentative futile des défenseurs de stopper le mystérieux personnage. L’œil affiné du vampire repéra immédiatement les traces de magie brute qui s'était abattue sur eux en représailles.

Tel un limier entièrement dévoué à la traque de sa proie, le nécrarque suivait la piste d'un regard perçant. Bien que son excitation était montée crescendo jusque là, quelque chose commença à tambouriner dans les portes de ses consciences. Le vampire ne chercha pas à savoir l'identité de celui qui faisait tout se raffut, observant la piste s'élever dans les airs. Un vampire ailé... Intéressant. Ainsi, en plus de ne pas craindre le soleil, cette créature pouvait rejoindre les cieux. Bien que ces caractéristiques physiques n'avaient jamais tenté Necros, il en admirait cependant les effets.

C'est lorsqu'il tourna naturellement la tête vers Mordheim pour anticiper la piste du Chapelier Flou et la perdit que Ahmôsis comprit quelque chose qu'il ne pouvait s'admettre. La ligne rouge s'élevait dans le ciel au dessus de sa tête. Necros, seule personne capable de la voir, la suivait du regard d'un air stoïque. Chacun autour de lui suivait aussi ce point lointain et invisible. Rapidement, la tension du nécrarque fut transmise à la troupe qui l'entourait.

Alors que Ahmôsis continuait de suivre lentement cette piste qui passait au dessus de sa tête pour pénétrer dans la forteresse et commencer à piquer vers le sol, tous savaient connaissaient déjà la conclusion de cette triste histoire. Mais comme lorsque l'on devine en avance la narration du triste dessein d'une fiction mais que l'on continuait d'écouter l'histoire sans l'admettre, la troupe fit lentement descendre leur regard vers le laboratoire du vampire. Le son artificiel de verre brisé qui s'ensuivit eut une consonance ironique, moqueuse : le Chapelier Flou n'avait jamais quitté la forteresse et s'était abrité dans le laboratoire de Necros!

Le nécrarque n'eut aucune réaction physique, ses yeux furieux plantés sur sa demeure infiltrée. En revanche, tous les morts-vivants qui gardaient la crypte réagirent d'un seul homme. Telle une machine furieuse, l'armée du maître nécromancien s'organisa dans une surnaturelle discipline. En quelques minutes à peine, elle s'était entièrement amassée pour encercler le laboratoire, mer de revenants, d'esprits et de rats ogres hurlants. Les premières paroles de Necros furent pour Rallahquatil :


Que tous tes arbalétriers se positionnent à proximité du laboratoire. Notre cible y est dissimulée et possède la capacité de voler.

Un détail, et pas des moindres, frappa le vampire : Frank était toujours dans le laboratoire! Il était certainement mort à présent. Cette perte irrita profondément le nécrarque qui avait basé une bonne partie de ses plans futurs sur leur collaboration. Le Chapelier Flou avait infiltré le laboratoire pendant que son maître l'avait quitté pour l'y attendre et l'assassiner à son retour. Le monde ressemblait à présent à un foyer de trilliards d'assassins voulant la peau du vampire : Schatten et Delgu, les Skavens du clan Skim, le Chapelier Flou...

Mais voulait-il réellement la peau de Necros? Pourquoi avait-il pris la peine de s'infiltrer au centre d'une forteresse gardée plutôt que de l'abattre depuis les airs après l'avoir fait quitter son foyer? Ahmôsis se rappela qu'Abydos se trouvait aussi dans le laboratoire et qu'il n'avait pas sentit son lien se briser.

Le nécrarque tenta de prendre directement le contrôle du technomage revenant pour observer que qu'il se passait dans sa demeure. Qu'il trouve sa proie ou non, Necros parlerait de sa bouche. S'il ne le pouvait pas, alors Ahmôsis s'exprimerait depuis l'extérieur du laboratoire tout en gardant une distance raisonnable.


Chapelier Flou, tu as massacré nos hommes et pénétré notre demeure. Dans quel but? Nous ne sommes certes, pas alliés, mais cousins, alors pourquoi cette mascarade?

Ahmôsis était prêt, d'une incantation, à lancer un sort d'esprit d'os si son adversaire s'avérait hostile. De plus, ses propres esprits personnels s'étaient mis en garde pour le défendre de toute éventuelle attaque.
Modifié en dernier par [MJ] Igaram le 29 janv. 2020, 19:39, modifié 1 fois.
Raison : +6xp / Total: 30xp et 3xpm
Necros Ahmôsis, Voie des Arts Noirs
Profil: For 12 | End 16(-2) | Hab 14 | Cha 9 | Int 16 | Ini 12 | Att 13 | Par 10 | Tir 10 | Mag 17 (18) | NA 2 | PV 150/150(-10) | LNs : 367/684 | Distance de contrôle : illimitée | Piliers mentaux : 4/6 (34/100)
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... os_ahmosis
Équipement

Faux de Malepierre
Sceptre du Maître de la Non-Vie (Munjaz)
Amulette magique
Amulette de Terreur
Bague de pureté nécromantique
Veste en cuir
Chasuble
Accessoire de calligraphie
Boulier
Grimoire

Morts-vivants :

Liste détaillée des troupes dans le lien suivant : https://docs.google.com/document/d/1Emj ... sp=sharing

- L'Épouvantail / Deimos (0 LN)
- 1 Roi revenant skaven technomage [Pistolet à Malepierre maudit] (10 LN)
- 19 Rats ogres revenants (152 LN)
- 1 Bataillon « Lame sanglante » : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 1 Bataillon « Garde Sanglante» : 30 gardes des cryptes, un champion des cryptes, un tambour et un porte-étendard (20 LN)
- 5 Revenants « lame sanglante » (40 LN)
- 1 Nuée d'esprits, le "Mirage" (30 esprits) (6 LN)
- 1 Nuée d'esprits mineurs [charge de 20kg max ou armure invulnérable de 30%] (6 LN)
- 2 esprits (12 LN)
- 1 spectre (7 LN)
- 4 bataillons « Lame sanglante » : 120 gardes des cryptes, 4 tambours et 4 portes-étendard (64 LN)
- 7 bataillons : 210 guerriers squelettes [épée et bouclier], 10 tambours et 10 portes-étendard (42 LN)

Archidoxis :

Commun :

Lumière
Vérité
Pistage
Décharge magique
Lévitation
Maîtrise du son

Nécromancie :

Asservissement
Brume ténébreuse
Exhalaison de la mort
Pourrissement
Quête de vie
Illusion de Vie
Armure d'os
Invocation de Nehek
Invocation de Kandorak
Invocation de Razkhar
Invocation Servis Spirites
Vigueur infernale
Fureur d'Ahmôsis
Souffle de la vraie mort
Esprit d'os
Fontaine de sang


Regain de pvs quand un sort de nécromancie est lancé : 1 (Malédiction de la Non-Vie) + 1d6+2 (Soif Noire)

Bonus compétences :

Calcul mental : +1 Int si calcul
Erudition : +1 Int et +1 xpms (sauf lancé de sort)
Alchimie niveau 2 : +2 tests conception alchimique
Fabrication d'objets magiques niveau 3 : +3 tests conception objets magiques
Divination niveau 2 : + 2 tests de divination
Méditation : -1 aux malus de perturbation magique
Cape d'élégance : +1 Char
Amulette d'Ahmôsis : +1 Mag tests incantation
Invocation d'Anciens : +8 zombies ou squelettes relevés ou +4 autres créatures invoquées
Sceptre Maître de la Non-Vie : 1d3 MA à chaque sort nécromantique
Bague de pureté nécromantique : 1 MA à chaque sort nécromantique
Maîtrise de l'aethyr niveau 2 : -4 malus de lancé de sorts / -2 xpm octroyé par lancé réussi
Connaissance Tactiques : bonus sur test de tactique militaire

Dons du sang :

Soif noire
Vision de l'Au delà
Fontaine de Dhar
Invocation d'Anciens
Image

Répondre

Retourner vers « Sylvanie »