Index du forum

Warforum JDR: forum JDR gratuit dans l'univers Warhammer®

Un forum totalement RP, dans le sombre et dangereux monde de Warhammer®
© L'univers, le contexte, les noms et autres appartiennent à Games Workshop®

Nous sommes le 22 Jan 2018, 09:18

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 1 sur 3
 [ 27 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
MessagePosté: 11 Juin 2016, 18:33 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Oct 2011, 11:56
Messages: 912


Ses dernières précisions données à ses compagnons de route, le Loup Blanc se remit en marche vers le Hochland. Par chance, son groupe paraissait suffisamment expérimenté et armé pour ne pas s’attirer d’ennuis, ni avec des monstres, ni avec des hommes. Il fallait dire qu’ils avaient le double avantage d’être à la fois assez nombreux pour se défendre et constituer une proie coriace hors de la portée des brigands isolés ou des trop petits groupes, et en même temps d’avoir l’air de mercenaires en itinérance, sans argent à voler, ce qui dissuadait certainement les plus gros groupes. Aussi le trajet se passa-t-il sans problème, en dépit de l’épaisse forêt qui en bordait la chaussée sur tout le long de la route.

Le voyage fut monotone, mais il fallait toutefois ne pas s’endormir et rester alerte, sur ses gardes, à l’affut du moindre danger, car les monstres, hommes-bêtes et criminels rôdaient toujours dans les parages, sans parler des chaotiques. De temps à autre, ils croisaient, dépassaient ou étaient dépassés par d’autres voyageurs de tous types. Commerçants itinérants comme Klaus Augnethaler, gens pressés, courriers civils ou militaires, pèlerins, chevaliers bretonniens isolés –qui s’attirèrent les regards noirs de Nathalie Jeansigner-, bourgeois en voyage avec leurs escorte et leur carrosse, et encore nombre d’autres voyageurs dont on ne pouvait parfois rien deviner… Aucun d’entre eux n’attira particulièrement l’attention de Geralt ou des autres, ni en bien, ni en mal, car nul ne s’attardait avec eux. Ceux qu’ils dépassaient étaient rapidement distancés, ceux qui les dépassaient ne semblaient pas les attendre. En tant qu’axe majeur de l’Empire reliant de nombreuses provinces entre elles, la Route de la Vieille Forêt était somme toute plutôt fréquentée, même dans ces portions dangereuses et sauvages. Ils croisaient environ un autre voyageur ou groupe de voyageurs toutes les heures. Il fallait préciser qu’aussi près de Middenheim et de la frontière avec le Hochland, la portion de route était plus fréquentée qu’ailleurs et que donc cela jouait forcément.

En dépit de tout cela, pour la petite troupe, les problèmes ne commencèrent qu’à la fin de l’après-midi, alors qu’ils été arrivés devant la palissade de bois qui protégeait la ville frontalière d’Holzbeck, disputée entre le Middeland et le Hochland. Sa situation géographique était une source récurrente de conflit politique entre les deux provinces impériales, mais c’était également un avantage décisif sur le plan commercial. Malgré tout, coincée dans la forêt et relativement proche des Monts du Milieu à une trentaine de lieues à l’Est, la ville n’était pas très importante. C’était une petite bourgade prospère et toujours sous le risque d’une attaque, qu’elle soit l’œuvre des chaotiques du Fort d’Airain, des hommes-bêtes de la forêt, ou plus probablement des troupes impériales elles-mêmes, si d’aventure l’attention des Comtes-Electeurs respectifs se portait de nouveau sur la ville et qu’ils estimaient qu’un coup de force était possible.

La population avait donc une réputation d’excellents commerçants, de bons combattants et de neutralité politique intéressante pour ne froisser aucune des factions en présence et s’adapter sans douleur à n’importe quel envahisseur humain. En tous les cas, alors que le portail d’entée étaient encore grand ouvert, le chef des gardes en faction s’approcha d’eux et leva la main pour leur faire signe de s’arrêter.

Le sergent de ville n’avait pas moins de neuf hommes derrière lui. Ils portaient l’uniforme de la milice locale, mais étrangement, étant côté Ouest de la ville, vers le Middenland, arboraient des symboles de cette province. Il était donc difficile de savoir s’il s’agissait de soldats réguliers Middenlanders ou de la milice de la ville. Une chose semblait sûre, au moins, ils n’étaient pas Hochlanders.

Autre bizarrerie, le chef des gardes de la porte Ouest était très jeune. Il devait avoir une quinzaine d’années, tout au plus. Il parla d’une voix assurée et sournoise, n’hésitant pas à porter la main à son pistolet et l’autre sur la fusée de sa rapière, dans une posture ouvertement agressive. Ses hommes, équipés chacun différemment et plutôt moyennement (arcs et arbalètes comme armes à distance, boucliers, hallebardes, épées à une et deux mains au corps à corps). Leurs protections étaient en tissu ou en cuir durci et teint :

-Attendez, vous deux, là !

Il avait désigné du doigt expressément Nathalie Jeansigner et Geralt. Levant un sourcil inquisiteur, il leur demanda :

-On a reçu un courrier d’Immelscheld dans l’après-midi, nous prévenant de l’arrivée de fauteurs de troubles. Ils correspondent étrangement à votre description… N’auriez-vous pas fait du grabuge là-bas ? Ne me mentez pas !

Quant à vous autres, pas de conneries ou on vous collera au trou avec une belle amende en prime.


Le jeune homme était menaçant. Pourtant, l’archère blonde restait penaude. Elle semblait ne pas comprendre ce qu’on lui reprochait. Quelque chose clochait, c’était sûr, mais quoi ?

_________________
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
viewtopic.php?f=2&p=70493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
viewtopic.php?f=243&t=4109&p=70764#p70764


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 11 Juin 2016, 22:42 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 26 Aoû 2015, 18:14
Messages: 211
Profil: FOR :11/ END : 11/ HAB : 13/ CHAR : 8/ INT : 11/ INI 13/ ATT: 12/ PAR: 12/ TIR : 12/ NA : 2/ PV : 85
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt
Il reprirent donc la route au petit matin, marchand en direction du Hochland, passant par la route de la vieille forêt, par le passé, Geralt avait déjà emprunté cette route, c'était lors d'un contrat qui dans ses souvenirs, lui avait laissé de sales blessures, il avait passé de nombreuses nuits dans les recoins les plus sombres de ces bois, chassant sa proie, se déplaçant parmi les ombres, se faisant le plus discret possible, car dans ce lieu de danger, il était loin d'être au sommet de la chaîne alimentaire.
La portion emprunté par le groupe était relativement calme pour le moment, se situant encore non loin de la frontière avec le Middenland, ils firent de nombreuses rencontres, en particulier des commerçants, cherchant à vendre leurs produits de ville en ville, à la vue de ces hommes, Geralt eut une pensées pour Klaus, pour Tsaqra, et pour Edrik... Se demandant bien ce que ses amis pouvaient bien faire dans l'immédiat. Il était certain que à son habitude, la Norse devait veiller silencieusement sur le jeune garçon, qui lui s'amusait avec sa nouvelle famille. Quand à Klaus, il devait boire une bouteille, pensant à ces futurs affaires. L'idée qu'ils ne pouvaient que aller bien fit sourire le loup blanc.
Ils croisèrent aussi des chevaliers errants de Bretonnie, qui subirent les regards noirs de la belle Nathalie, chose qui indiqua à Geralt qu'elle ne portait pas ces hommes chevaleresque dans son coeur.

Tout fut donc tranquille, mais tous restèrent sur leur garde, en effet, les hommes bêtes, le chaos et autres bandits rodaient aussi sur ces routes, attendant de trouver une proie facile à atteindre. En fin d'après midi, ils parvinrent à la ville frontalière de d'Holzbeck, petite bourgade sans grande influence mais rayonnant tout de même par son commerce fleurissante dû à sa position stratégique, mais elle était aussi en proie à de nombreux troubles, le Middenland et le Hochland se disputant sa possession.
Comme Geralt avait pu le dire plus tôt à ses camarades, ils ne feraient que désormais que peu de halte dans les différentes villes qu'ils croiseraient, en effet le loup blanc ne voulait plus perdre de temps sauf si cela était une obligation d'urgence. Dans tout les cas, sur la route, il lui était devenu assez fréquent de s'éloigner du groupe dans le but de s'enfoncer légèrement en lisière de la forêt, il partait souvent quelques minutes, à la recherche de traces et autres indices. On pouvait bien deviner qu'il recherchait sans cesse la trace des deux vampires qui le traquait depuis longtemps, il ne pouvait réellement dire si ils étaient dans les parages ou non, mais il avait la fâcheuse impression d'être observé sans cesse...

Arrivant au grandes portes ouvertes de la bourgade, ils furent surpris d'être attendu par des hommes en arme. En effet face à eux se dressaient une dizaine d'homme, dont un sergent en tête, Geralt les observa avec attention, non sans voir de nombreuses choses étranges chez ces hommes, déjà le chef du groupe était jeune... Très jeune... Peut être même trop jeune d'ailleurs... De plus, Geralt n'arrivait pas à déterminer, si il faisait partie de la milice de la ville, où d'une autre force locale.
Dans tout les cas, le sergent stoppa la progression du groupe, parlant avec colère et autorité. Il désigna Geralt et Nathalie du doigt, les accusant de ressembler à des fauteurs de troubles désigner par les autorités de Immelscheld. A l'annonce de cela, le loup blanc ne broncha pas. Bien sûre, il était fort probable que le sergent faisait référence à l'histoire que Geralt avait eut avec les bandits, mais comment pouvait il être au courant vu que personne ne les avait vu... Étrange...

Geralt avança de quelques pas, se montrant ainsi comme chef du petit groupe, restant calme, il tenta de s'expliquer.


"Mon nom est Geralt, je suis représentant de l'inquisition, j'ignore de quoi nous sommes accusés, mais il semble qu'il y est méprise sur la personne... Nous sommes de simples voyageurs voyageant ensemble dans le but d'éviter des ennuis. Nous ne sommes pas là pour causer des problèmes, nous voulons juste traverser votre ville et partir."

Il préféra éviter d'en dire plus laissant les gardes s'exprimer, mais il adressa quelques mots à ses compagnons, de façon discrète.

"Restez sur vos gardes... J'ai un mauvais pressentiment..."

Un peu court mais je savais pas quoi dire d'autre là ^^

_________________
Geralt, Fléau des morts/l'Ordre du Corbeau
Profil: For 11 | End 11 | Hab 13 | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 12 | Par 12 | Tir 12 | NA 2 | PV 85/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)


"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

http://www.psinside.de/wp-content/uploads/2015/05/The-Witcher-3-Wild-Hunt-PSi-Banner.jpg

https://www.youtube.com/watch?v=vP_RLtWxNdU

https://www.youtube.com/watch?v=j557s2qO_lY


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 12 Juin 2016, 10:38 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Oct 2011, 11:56
Messages: 912
Le petit discours de Geralt n’eut tout bonnement aucun effet sur les gardes de la porte qui avaient à peine écouté ses protestations.

-Taisez-vous, je ne veux pas le savoir ! Voilà ce qui va se passer : vous allez me suivre au poste de la milice ou je m’occuperai de vous personnellement. Quant aux autres, ils peuvent entrer dans la ville moyennant payement, mais pas venir avec vous, ils devront vous attendre bien sagement. Et pendant que je me chargerai de monsieur et de mademoiselle, vos compagnons ont intérêt à se tenir à carreau.

Si vous n’avez rien à vous reprocher, je ne vois pas pourquoi vos refuseriez. Sinon…


La menace était réelle dans l’attitude du chef et de ses hommes, très agressive. Ils semblaient manifestement se moquer de ce qu’il avait à dire. Les mains du sergent quittèrent les manches de ses armes pour attraper une lourde paire de menottes en fer forgé qui étaient derrière son dos. L’un de ses hommes fit de même, et les deux s’approchèrent dans l’intention manifeste de mettre ces entraves aux poignets du Loup Blanc et de la mercenaire blonde.

Les huit autres sbires restaient légèrement en retrait. Leurs armes étaient sorties et pointées en direction du petit groupe, comme pour les dissuader par la force de résister à l’arrestation. Ils étaient entre un et quatre mètres derrière leur sergent et l’autre porteur de menottes. Les plus proches étaient armés d’armes de corps-à-corps, dont, pour l’un d’entre eux, une redoutable hallebarde impériale. Quant aux plus éloignés, au nombre de quatre, ils pointaient leurs arbalètes et leurs arcs sur le groupuscule, et plus précisément sur Geralt et Nathalie.

Résister était toujours envisageable, mais, à n’en point douter, un affrontement ferrait couler le sang des deux côtés. Et il fallait bien reconnaître que les amis du chasseur de vampire n’étaient pas en position de force cette fois-ci. Il serait ironique pour lui, après avoir survécu à tant de terribles dangers de mourir de la main de la milice impériale, censée être son alliée dans sa lutte, en voulant s’opposer à une arrestation. Et puis, même s’il s’en sortait, cette fois-ci, il n’était pas certain que son méfait lui soit pardonné. Attaquer la milice impériale, voire peut-être même les troupes régulières du Middenland, c’était un crime très grave, passible de la peine de mort.

D’un autre côté, accepter de les suivre au poste, menottes aux poings, c’était aussi une plongée dans l’inconnu et une perte de temps certaine, le temps que la lumière soit faite sur l’affaire. Jamais encore le Loup Blanc n’avait été enfermé pour être interrogé comme un vulgaire criminel. Ce serait une première pour lui, être mélangé à la lie de la société, partager la cellule des voyous, des voleurs et des meurtriers. Pourrait-il l’accepter ?

Mais de toute façon, le sergent de ville ne semblait pas disposer à écouter les arguments de Geralt tant que celui-ci ne serait pas au fond d’une cellule, en garde-à-vue. Il semblait également hors de question pour lui de le laisser repartir. Un choix s’imposait donc, et il devait être rapide, les deux hommes s’approchant, menottes en main, sur leurs gardes et couverts par leurs compagnons d’armes.

Nathalie Jeansigner et les autres ne savaient quant à eux pas trop quoi faire, ils paraissaient hésitants sur la marche à suivre, et attendaient un signe de la part de Geralt.

_________________
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
viewtopic.php?f=2&p=70493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
viewtopic.php?f=243&t=4109&p=70764#p70764


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 12 Juin 2016, 12:45 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 26 Aoû 2015, 18:14
Messages: 211
Profil: FOR :11/ END : 11/ HAB : 13/ CHAR : 8/ INT : 11/ INI 13/ ATT: 12/ PAR: 12/ TIR : 12/ NA : 2/ PV : 85
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt
L'argumentation du loup blanc ne servit guère à grand chose, et le sergent continua à se montrer grandement agressif, désirant désormais emmener avec lui Geralt et Nathalie pour un futur interrogatoire sans aucun doute. Il autorisait dès lors au nain et à la brune Gertrud à entrer en ville si ceux ci ne faisaient pas d'histoire et qu'il payait une certaine taxe d'entrée... Geralt voulait faire preuve de bonne foi, et ne comptait plus se montrer agressif, à la vue des menottes, le loup blanc aurait pu tenter de se rebeller, l'idée d'une arrestation lui étant vraiment déplaisante, mais en faisant cela, il était certain qu'il montrerai qu'il était coupable... Il avait déjà eut des soucies avec les autorités de Arenburg, il était hors de question qu'il en ai avec celles de la ville de Holzbeck. De plus, ces derniers agissements avaient du remonter à l'Ordre, il ne pouvait donc pas se permettre d'attirer l'attention une autre fois.
Le sergent et un de ces hommes approchèrent, derrière lui, le reste de la troupe était toujours arme en main, prête à intervenir au moindre soucie, l'idée d'engager un combat aurait été stupide, Geralt et les siens n'étant pas en position de force. En effet, ils étaient maintenu en joug par de nombreux archers... Le loup blanc se tourna vers ses compagnons, puis il poussa un soupir de lassitude, sachant très bien que cette histoire allait encore lui faire perdre un temps fou.


"Gertrud, Sannri... Allez en ville, et attendez notre retour, je vais régler cela au plus vite."

Ces instructions furent simple et seraient sûrement prit en compte par les deux protagonistes. Geralt regarda ensuite Nathalie et afficha envers elle un sourire rassurant, les deux membres de la milices arrivant à sa portée, il leur tendit ces mains, et se laissa passé les menottes dans le calme, espérant que Nathalie l’imiterai. Il avait fait le choix de la raison, ne voulant plus écouter ses pulsions meurtrières, car en effet, il avait prit conscience, que le choix de faire couler le sang sans cesse, le faisait sombrer toujours un peu plus, et c'était cela que Agabius désirait, voir le loup blanc perdre peu à peu son âme.
Menotte sur les mains, cela devait être la première fois qu'il était réellement mit au arrêt, la chose était étrange, car il lui était arrivé pour certains contrats, de ramener à la justice sorcier maléfique, et autres cultistes assassins. Il avait la fâcheuse impression d'être considéré comme un voyou à se moment. L'homme de justice désormais considéré comme un criminel... Drôle d’ironie...


"Nous sommes tout à vous sergent, nous n'avons rien à nous reprocher, et je suis prêt à répondre à vos questions."

Le loup blanc parlait avec un calme certain, et ne quittai pas le sergent des yeux, car en effet, il était tout de même étrange que autant d'homme est été dépêché pour les arrêter, et surtout qui avait pu leur donner l'information qui indiquait qu'ils allaient arriver ici à ce moment de la journée... Tant de question sans réponse, mais le loup blanc comptait bien tirer tout cela au clair.
Dans tout les cas, la fin de journée approchait, et la nuit allait sans doute être longue...

_________________
Geralt, Fléau des morts/l'Ordre du Corbeau
Profil: For 11 | End 11 | Hab 13 | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 12 | Par 12 | Tir 12 | NA 2 | PV 85/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)


"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

http://www.psinside.de/wp-content/uploads/2015/05/The-Witcher-3-Wild-Hunt-PSi-Banner.jpg

https://www.youtube.com/watch?v=vP_RLtWxNdU

https://www.youtube.com/watch?v=j557s2qO_lY


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 15 Juin 2016, 18:58 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Oct 2011, 11:56
Messages: 912
:oops: Désolé, il y a deux jours, j’avais rédigé un post bien meilleur et bien plus long dans une bonne inspiration, mais par mégarde j’ai effacé la page word sur laquelle j’avais écrit. Comme j’ai pas mal de travail ces temps-ci, ça a causé ce léger retard. Qui plus est cela m’énerve de savoir que le post que je te propose n’est pas à la hauteur du dernier. A vrai dire je suis même extrêmement contrarié car j’aimais bien mieux le premier, mais plus j’y repense, plus ça me frustre et donc moins je suis productif, il fallait donc que je poste.


Les mots apaisants du Loup Blanc ne servirent pas à grand-chose, mais au moins évitèrent-ils à la situation de dégénérer en affrontement. Effectivement, le sergent de ville resta extrêmement prudent, voire méfiant à l’encontre du groupe et plus particulièrement de Geralt. Il semblait s’attendre à un coup en traître à tout moment de la part de ce dernier ou de ses « complices ». Il semblait refuser catégoriquement de prêter l’oreille à ce dernier, et voulait à tout prix l’amener au poste de la milice le plus proche pour l’interroger.

Cette suspicion ne s’arrêta pas lorsque lui et son camarade eurent passé les menottes à leurs deux prisonniers, Nathalie et Geralt. Pourtant, ces derniers y avaient mis de la bonne volonté et s’étaient laissés faire sans opposer de résistance à l’arrestation. Cette fois-ci, contrairement à l’épisode du poste frontière d’Arenburg qui avait vu une violente confrontation entre le soupçonneux sergent Miller et le chasseur de vampires, ce dernier semblait vouloir éviter de faire des vagues avec les forces de l’ordre.

Bien entendu, ses compagnons non plus ne recherchèrent pas l’affrontement. Le nain et Gertrud se contentèrent de payer la taxe demandée et de signaler à leurs compagnons qu’ils les attendraient dans l’une des auberges de la ville, puisqu’à priori leur garde-à-vue ne devrait pas durer, car après tout, ils étaient innocents, non ?

Le chef milicien sépara donc son groupe en deux, quatre de ses hommes l’accompagnant au poste de milice Ouest, dans le quartier de la ville le plus proche du Middenland. Sur le trajet, assez court, il fit preuve d’un zèle quelque peu excessif, sans doute lié à sa nervosité. Là, l’explication venait certainement de son extrême jeunesse. C’était sans nul doute un « bleu », dont ce devait être l’une des premières missions qu’il prenait trop à cœur, surestimant de beaucoup la dangerosité de ses suspects. Son pistolet au poing, il avançait en serrant de près Geralt, le doigt sur la queue de détente, prêt à faire feu et à tuer ses prisonniers au moindre signe de rébellion de leur part. Heureusement, ces derniers avaient décidé de rester tranquille et de se tenir à carreau.

En chemin, les badauds se tournaient pour regarder ce spectacle qui devait être somme toute assez rare.

Une fois arrivé à un petit bâtiment cubique de pierres, le sergent de ville n’adressa pas un mot à ses subordonnés présents, mais fonça droit au sous-sol où il s’empressa d’enfermer ses deux prisonniers.

Là, on était passé d’un traitement excessif à quelque chose de complètement exagéré, puisqu’il s’agissait d’une cellule d’isolement, minuscule et sans la moindre lumière. Elle était creusée à même la roche brute, c’était donc plus une sorte de petite caverne aux murs indestructibles. Les seuls « points faibles », si l’on pouvait dire, étaient le plafond et la lourde porte, mais tous deux étaient en bois de chêne massif renforcé d’un maillage très fin de barres d’acier trempé. Aucune source de lumière, aucun contact avec l’extérieur de la cellule n’était possible, pas plus qu’on ne pouvait y avoir de repère temporel. Même les sons ne traversaient pas les épaisses cloisons.

L’endroit était spartiate, puisqu’il n’y avait aucun meuble et que les dimensions de la pièce devaient être d’un mètre cinquante par deux mètre. Seuls des anneaux étaient fixés dans les parois à diverses hauteurs. C’est à l’un de ces anneaux, situé à trente centimètres au-dessus du sol que l’on avait attaché Nathalie et Geralt. On y avait fait passer les menottes, reliant la main gauche de la bretonnienne à la droite de l’impériale. Ainsi, ils étaient liés ensemble à la paroi, et étaient obligés de rester en position basse.

Après un temps indéterminé d’attente, il s’avéra que la position la plus confortable était de s’assoir côte à côte de part et d’autre de l’anneau (Nathalie Jeansigner à gauche et Geralt à droite), adossés au mur.

Ils attendirent ainsi, seuls dans le noir pendant un temps qui leur parut très très long, mais qu’ils n’avaient aucun moyen d’estimer avec précision. Peut-être cela faisait-il quelques heures qu’ils étaient enfermés, ou peut-être même un jour ou deux. Une chose était certaine : ils étaient assoiffés, affamés et éreintés, obligés qu’ils étaient de garder leur main menottée à trente centimètre au dessus du sol, sans pouvoir trop la bouger sous peine de gêner l’autre et parce que la chaîne des menottes ne mesurait qu’une vingtaine à une trentaine de centimètres seulement.

Nathalie, à un moment, fit part de ses doutes au Loup Blanc. Elle n’était pas claustrophobe et n’avait pas peur du noir, sans quoi elle serait immédiatement entrée en crise dès son incarcération, mais une certaine peur teintée d’amertume transpirait dans sa voix :


-Je crains qu’on ne soit tombés dans un piège, Geralt. Ce traitement me paraît bien louche pour un simple interrogatoire.

Le temps passa, puis, après encore un moment, la porte s’ouvrit enfin sur un garde inconnu.

Citation:
Test d’INT : 5. Réussite.


L’homme ne semblait pas au courant de leur situation, car il les regarda avec curiosité, semblant se demander ce qu’ils avaient bien pu faire pour se retrouver dans cette cellule normalement réservée aux plus dangereux des prisonniers, les mutants, sorciers et autres chaotiques en attente d’exécution. Dans ses mains, il tenait une miche de pain noir et une cruche en céramique remplie d’eau. A sa ceinture, il y avait une épée courte, une dague et une matraque, ainsi qu’un trousseau de clefs des plus tentants. Sans piper mot, l’homme s’approcha des deux prisonniers et se pencha vers eux pour poser devant eux l’eau et les victuailles…

_________________
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
viewtopic.php?f=2&p=70493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
viewtopic.php?f=243&t=4109&p=70764#p70764


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 15 Juin 2016, 23:20 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 26 Aoû 2015, 18:14
Messages: 211
Profil: FOR :11/ END : 11/ HAB : 13/ CHAR : 8/ INT : 11/ INI 13/ ATT: 12/ PAR: 12/ TIR : 12/ NA : 2/ PV : 85
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt
Tkt pas de problème,ça arrive parfois ^^. Et oui j'ai remarqué que tu semblais occupé ces derniers temps.


Bien que le loup blanc montra une bonne foi total, il semblait que le jeune sergent ne voulait en aucun cas entendre aucunes explications de l'un des prisonniers. Lui et Nathalie furent donc menottés, l'acier froid leur lacérant les mains. Geralt le savait, tous ses compagnons le regardaient avec une certaine incompréhension, car il n'était pas dans ses habitudes de se laisser faire de la sorte dans ce genre de situation. Pourtant, le membre de l'Ordre ne broncha pas d'un cil.
Gertrud et Sannri s’accommodèrent de la situation, payant la taxe fixé, puis donnant un point de rendez vous au chasseur et à la Bretonnienne. Ils se verraient donc tous dans une auberge de la bourgade.

Le sergent divisa son groupe en deux, accompagnant lui même les prisonniers avec une escorte de quatre soldats. Ils prirent la direction de l'Ouest, sûrement pour rejoindre le poste de milice le plus proche. Le jeune sergent, étant sûrement un débutant à ce genre de situation, semblait plus que tendu, sortant son arme de poing, il n'hésita pas à la braquer sur le loup blanc, doigt sur la détente, la nervosité du jeune homme indiqua à Geralt que comme il le pensait, il semblait avoir été averti du danger qu'il pouvait représenter, une nouvelle fois, il n'y avait pas de doute possible... Quelqu'un l'avait informé de son arrivé, et lui avait donné de nombreux détails...
Ils traversèrent la ville, sous le regard médusé de certains habitants, qui n'étaient pas habitués à voir un tel déploiement de force pour deux malheureux prisonniers qui se tenaient tranquille. Ils arrivèrent donc à un bâtiment de pierre, ressemblant plus à une prison qu'un véritable poste de garde, sans broncher un seul mot à ces hommes, le chef de groupe dirigea Geralt et Nathalie au sous sol, où ils furent enfermés dans un lieu sinistre, ressemblant à une cellule d'isolement où on enfermait les pires crapules du monde normalement. Les murs étaient fait de roche, et le plafonds ainsi que la seul porte de sortie étaient quand à eux en bois de chêne massif. Autant dire qu'il y avait peu de chance de sortir d'ici... Bien évidement les armes de Geralt et de Nathalie avaient été confisqué.


"Je vous préviens sergent... J'y tiens beaucoup..."Dit il en désignant ses deux épées du regard que le représentant de la loi tenait en main. Car en effet, les épées d'un chasseur étaient son bien le plus précieux.

Le sergent les quitta, et referma la porte derrière lui, pour plonger les deux protagonistes dans une obscurité total. Bien sûre, pour éviter qu'il ne se déplace, Geralt et Nathalie avaient été enchaîné à un anneau de fer fixé au mur à quelques centimètres du sol. Ils avaient été attaché de telle sorte à les lier ensemble, l'un par la main gauche et l'autre par la droite. La chose rendait leur mouvement plus que limité, et poussant un soupir, Geralt tenta de trouver la position la plus confortable possible, se serrant à la jeune femme, adossé au mur. Il ferma ensuite les yeux et ne broncha pas, faisant preuve d'un calme plus que terrifiant face à la situation.
Aucun bruit, aucune lumière... Il aurait pu croire que le temps était figé en ce lieu, pourtant Geralt continua à méditer en silence, il ne pouvait savoir depuis combien de temps ils étaient ici, cela pouvant se compter en heures comme en jours...
La jeune femme étant à sa gauche, celle ci se décida enfin à parler, avec une certaine amertume et une pointe de peur. Peut être l'idée de rester ici enfermé à tout jamais, la terrifia au plus haut point, surtout si cela devait arriver alors qu'elle s'était livré de son plein gré. Elle insinua au loup blanc, qu'il était fort probable que toute cette histoire ne soit qu'un piège... Geralt ouvrit les yeux et regarda dans sa direction, elle ne pouvait le voir, mais il affichait envers elle une sourire bienveillant.


"Je le sais Nathalie... C'est pour cela aussi que je me suis rendu."

A l'annonce de cette réponse plus que inattendu de sa part, il était fort probable que l'archère porte sur lui un regard d’incompréhension total. Aussi chercha il à s'expliquer.

"Ces hommes nous attendaient... Et on leur à décrit à la perfection notre groupe, et surtout qui arrêter... Et vu le nombre d'homme pour cette arrestation, il est fort probable qu'on nous ai estimé plus que dangereux. Or... Je veux savoir qui à donné ces informations, et notre ami le sergent doit le savoir..."

Jusque là, son explication était logique, elle découlait d'une succession de réflexions, mais qu'elle était le but de se faire arrêter de la sorte ? Pourquoi ne pas tout simplement avoir prit les armes ? Dans le but de s'en prendre à cette milice, où au pire prendre la fuite et ainsi tenter de revenir plus tard pour comprendre la situation ?

"Combattre aurait été stupide... Et dans la fuite, l'un de nous aurait pu mourir... Je désir savoir qui est cet informateur, car même si nous étions parvenu à nous échapper, à la prochaine ville, d'autres gardes nous auraient attendu. De plus... Peut être même que ces informateurs, sont les vampires que je cherche, ce n'est pas une option à exclure. Enfin..."

A ce moment là, sa mine se fit plus sombre.

"Même si ces soldats sont le fruit d'un piège, ce sont des représentants de la loi, et les tuer signifie me condamner. J'ai déjà eut des soucis avec la justice à Arenburg. Et mon Ordre à sans doute été mit au courant. Et si jamais il découvrait que je me met à tuer des soldats d'une simple bourgade, autant te dire que je serais rapidement traqué par des chasseurs de mon Ordre. Toi et les autres, si vous me voyez comme un bretteur hors pair, alors autant vous dire que les hommes qui seront lâchés sur nous, nous éliminerons sans difficulté car se sont des tueurs bien meilleur que moi."

Il posa délicatement sa main sur l'épaule de le jeune femme, et dit d'une voix calme.

"Désolé de t'avoir amener là dedans encore une fois... Mais pour le moment, tâchons d'observer la suite des événements, si une occasion se présente pour sortir d'ici, nous la prendrons, mais essayons de ne pas faire couler le sang, sauf si la situation l'exige."

Puis soudain, une bruit d'ouverture de porte se fit entendre, il y eut un long grincement, et une faible lumière put éclairer la sombre cellule, un garde entra qui à leur vue affichait un regard démontrant qu'il ne savait pas vraiment pourquoi ils étaient ici. Geralt de son regard aguerri pu observer un trousseau de clé pendre à la ceinture du geôlier, celui ci étant aussi armé d'une épée courte, une dague, et une matraque. Il vint à leur portée déposer une miche de pain et une cruche remplit d'eau. Dès lors l'idée d'assommer l'homme avec cette cruche vint tout bonnement à la tête du loup blanc, mais pour être sûre de réussir son coup, il aurait besoin d'une diversion pour cela... Et pour le moment, aucune idée ne lui venait en tête, peut être que Nathalie aurait la même idée que lui, et trouverait le moyen d'amener le garde à relâcher sa vigilance. Dans tout les cas, Geralt engagea la conversation dans le but de gagner du temps.

"Merci pour l'eau et la nourriture soldat... Dîtes moi, quand aura lieu notre interrogatoire ? Comme je l'ai dis à votre supérieur, nous sommes accusés de crimes que nous n'avons pas commis. J'appartiens à l'inquisition, et la jeune femme avec moi, est une mercenaire accomplissant son travail dans le respect de la loi. J'essaye de comprendre le sort que l'on nous réserve..."

Calmement, avec sa main qui n'était pas enchaîné au mur, il saisit le bout de pain, et croqua à pleine dent dedans, avant de le donner à Nathalie, en profitant pour l'observer avec attention, comme dans le but de lui faire comprendre son idée concernant la cruche au sol.

Bon j'avance à l'aveugle car là j'ignore ce que tu me réserves lool. Mon plan est pas trop top top, mais je vois rien d'autre pour le moment.

_________________
Geralt, Fléau des morts/l'Ordre du Corbeau
Profil: For 11 | End 11 | Hab 13 | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 12 | Par 12 | Tir 12 | NA 2 | PV 85/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)


"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

http://www.psinside.de/wp-content/uploads/2015/05/The-Witcher-3-Wild-Hunt-PSi-Banner.jpg

https://www.youtube.com/watch?v=vP_RLtWxNdU

https://www.youtube.com/watch?v=j557s2qO_lY


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 19 Juin 2016, 20:38 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Oct 2011, 11:56
Messages: 912
La mercenaire ne répliqua pas aux explications du chasseur de vampires concernant son choix de se rendre, mais se contenta de lui dire qu’il avait agi selon sa conscience, ce qui lui paraissait le mieux, et qu’elle ne remettait pas en cause ce choix. Sa phrase n’était pas une critique de la décision de son compagnon de cellule, mais plutôt un constat de leur situation actuelle. Suite à l’arrivée du garde, en revanche, elle se tut complètement, restant silencieuse.

De visu simplement, il était impossible de dire si Nathalie Jeansigner avait ou non compris les intentions de Geralt à propos de la cruche. En tout cas, le nouvel arrivant, lui, regarda le Loup Blanc avec un air amusé. Il répliqua en se moquant ouvertement de lui :


-Ahaha ! Ca explique tout. Vous m’avez tout l’air de deux justiciers au service du bien. Pauvres naïfs, vous vous êtes attaqués à plus forts que vous, cette fois-ci. Fallait pas faire chier le cousin du sergent, qui dirige tous les bandits du coin. On l’attend d’un instant à l’autre pour qu’il s’occupe de vous… Paraît que vous l’auriez mis en rogne.

Enfin bon, vous pouviez pas savoir que le chef était un ripou, comme la moitié des miliciens de la ville. Et oui, il vous a coffré à l’isolement et n’a rien dit à personne pour que l’autre moitié des camarades, celle qui croit encore servir la loi, ne se doute de rien. Les cons ! Ils croient tous que vous êtes des dangereux mages chaotiques et ont ordre de ne surtout pas vous approcher ! Le sergent a formellement interdit tout contact avec lui, il vous garde pour son cousin.

Toi, le vieux, t’es déjà foutu, tu vas souffrir et les supplier dix fois de t’achever avant qu’ils te crèvent. Toi, la petite, t’as peut-être encore une chance de vivre, tu lui seras utile sur le trottoir et comme récompense pour ses hommes. D’ailleurs, en parlant de ça…


L’homme reluqua avec un regard de désir pervers la jeune archère aux cheveux châtains blonds. Etrangement, celle-ci écarta ses jambes en lui faisant un clin d’œil suggestif, auquel l’homme, qui jusqu’ici était resté prudemment sur ses gardes, répondit en s’approchant, le regard lubrique, en défaisant sa ceinture et en lui disant :

-Après tout pourquoi attendre que des dizaines de gars te soient passés dessus et t’aient abîmé. Non, si je le fais maintenant, personne ne le sauras, ma belle. Oh oui, salop*, je vois que ça te plait, t’as vite compris ce qu’il fallait faire dans ton intérêt si tu veux survivre et pas être trop punie. Allez écarte les jambes, sale putai* !

La jeune fille continuait son numéro de charme, et le garde corrompu s’approcha d’elle. Elle écarta ses jambes tandis qu’il baissait son pantalon, révélant impudiquement son excitation. Puis, alors qu’il s’apprêtait à enlever les vêtements de la prisonnière, elle lui glissa soudainement à l’oreille, d’une voix froide et agressive, assez forte pour que Geralt, juste à côté d’elle, l’entende :

-Tu n’es qu’une espèce de gros porc ! Je vais peut-être y passer, mais pas sans résister, connard !

Et sur ces mots, elle envoya son genou dans les parties sensibles et vulnérables que l’homme exhibait devant elle. Pour le Loup Blanc, c’était l’occasion ou jamais de passer à l’action…

Citation:
Attaque surprise de Nathalie : 8. Touché. Esquive : 6. Ratée.
Attaque de Geralt : 6. Réussite. Imparable. Test de FOR : 8. Test d’END adverse : 15. Il est assommé.


L’homme avait réellement relâché sa vigilance sous la drague grossière de l’irrésistible bretonnienne. Il ne put rien faire pour empêcher le genou de la prisonnière de rencontrer violemment ses bourses, ce qui le plia en deux. Aussitôt, la jeune femme se saisit de lui afin de le maintenir à portée et de l’empêcher de crier en lui mettant une main devant la bouche.

Il n’en fallut pas plus à Geralt pour se saisir de la cruche et la lui fracasser sur la tempe d’un puissant coup. Le garde s’effondra, inconscient.

Mais avant qu’ils n’aient pu faire un seul geste de plus, un bruit leur parvint du fond du couloir. La porte étant juste entrebâillée, ils ne pouvaient voir à l’extérieur de leur cellule et réciproquement, mais les sons leur parvenait.


-Hey, mais la porte est ouverte ! Bernd, où es-tu, qu’est-ce que tu fous ! T’es malade, le sergent a formellement interdit d’entrer. Mince Bernd t’as désobéi au sergent pour aider les prisonniers ! On t’avait pourtant prévenu que c’étaient de dangereux chaotiques, pas de la racaille des bas quartiers ! Il a dit qu’il fallait attendre l’inquisiteur qui devrait pas tarder d’ailleurs.

J’comprends ton geste, mais là franchement tu prends trop de risques. T’as d’la chance que j’sois sympa et que j’te balance pas au sergent. Hé, pourquoi tu ne réponds pas ? Ca va là dedans ?


Les bruits de pas du nouveau garde se rapprochaient prudemment de la cellule. Les deux prisonniers avaient encore seulement une poignée de secondes pour se libérer. C’était suffisant, mais il ne fallait pas gâcher de temps. Ensuite, il faudrait gérer ce nouvel arrivant. Mais était-il un ripou aussi, ou un honnête milicien ? Et quand bien même il serait honnête, les croirait-il ?

_________________
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
viewtopic.php?f=2&p=70493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
viewtopic.php?f=243&t=4109&p=70764#p70764


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 20 Juin 2016, 02:52 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 26 Aoû 2015, 18:14
Messages: 211
Profil: FOR :11/ END : 11/ HAB : 13/ CHAR : 8/ INT : 11/ INI 13/ ATT: 12/ PAR: 12/ TIR : 12/ NA : 2/ PV : 85
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt
Le soldat le regarda avec dédain et mépris, tout en affichant un rictus de moquerie. Ironisant la situation, le geôlier ne semblait guère tenir sa langue dans sa bouche, et cela fit bien les affaires de Geralt et de Nathalie qui purent glaner quelques informations bien utile. Le loup blanc pu savoir qui avait été l'informateur mystérieux du sergent... L'homme de l'auberge, le chef des bandits qui étaient parvenu à lui dérober ses précieuses couronnes. Entendre cela ne fit guère réagir le loup blanc, on aurait pu tout de même lire une pointe de déception sur son visage car au fond de lui, il aurait espéré obtenir une information quelconque sur Viktor et Albrecht, pensant que les vampires avaient pu manigancer le mauvais tour dont il était victime. En réalité, il semblait que le bandit et le sergent de la milice possédaient des liens de parenté, et qu'une partie des hommes de la garnisons étaient aussi dans le coup... Voila qui allait rendre les chose bien compliqué.
Dans tout les cas, toute cette histoire était de base, une affaire de vengeance, le bandit qui lui avait causé tant de tort, semblait particulièrement remonté contre lui, mais surtout contre Nathalie qui était parvenu à le blesser grâce à une de ces flèches. La mort était réservé au loup blanc, tandis que pour la Bretonnienne... Son sort semblait bien pire, les hommes étaient bien plus cruel envers les femmes, le viol étant quelque chose de bien commun dans ce triste monde.

Le geôlier, regarda avec envie et désir la jeune femme, l'idée de pouvoir culbuter une si jolie créature le faisait mourir d'envie, et la jeune femme l'ayant bien compris, se permis même d'en jouer pour l'aguicher, écartant les cuisses, signe qu'elle était disposée à accomplir les désirs du soldat. Geralt se doutait bien que tout ceci était lié à un stratagème des plus simple, mais efficace pour le distraire, aussi ne broncha t'il pas un mot, se contentant de garder le silence.
Le garde corrompu, laissa ces pulsions le dominer, et lui qui était resté vigilant jusque là, se laissa totalement embobiner par la jeune femme, il était amusant de voir que n'importe quel homme était bien peu de chose lorsqu'une femme lui ouvrait ces cuisses. Ne se contrôlant plus, l'homme laissa parler sa virilité et se jeta sur la jeune femme, étant impatient de faire tomber les vêtements de cuir de la prisonnière, mais Nathalie, ayant enfin sa proie à bonne distance, dispensa à l'homme un coup de genou dans les parties génitales du malheureux, qui sous la violence du coup s'en retrouva le souffle coupé. Dès lors, dans un mouvement fluide et rapide, Geralt se saisit de la cruche au sol et l'envoya se fracasser sur le crâne du bougre, qui fut assommé sous la violence du choc, s'écroulant comme une masse à moitié nu.

Mais alors que le membre de l'Ordre pensait pouvoir analyser la situation et prendre de nouvelles décisions, un élément extérieur perturba ses projets, en effet, à l'extérieur de la cellule, dont la porte était entrouverte, un garde semblait se tenir dans le couloir à la recherche de son camarade, expliquant que le dénommé Bernd n'avait en aucun cas le droit d'entrer en contacte avec les prisonniers. Dans tout les cas, le soldat du corridor donna une nouvel information à Geralt, il semblait qu'un inquisiteur avait été mandaté pour venir à la rencontre de Geralt et de Nathalie, désignés comme adepte du chaos. Cette histoire d'inquisiteur était t'elle vrai ou non ? Impossible de le savoir, mais le loup blanc garda cette info dans un coin de son esprit.

Le soldat dont les bruits de pas se rapprochaient toujours plus, attendait dès lors une réponse de son camarade Bernd, qui gisait au sol. Geralt ne perdit guère de temps, ramassant le trousseau de clé accroché au ceinturon du geôlier, il se libéra de ses chaînes, et donna la clé à Nathalie pour qu'elle fasse de même. Geralt en profita pour prendre aussi la matraque de l'homme qui avait tenté d'abuser de l'archère, et se plaça à droite de la porte, le dos collé au mur, caché dans l'obscurité, attendant que le soldat du couloir, poussé par la curiosité de ne pas entendre son ami lui répondre, vienne à entrer dans la cellule.

Le regard de Geralt se posa sur la mercenaire, et il lui fit signe de la main de se tenir tranquille et de ne pas faire de bruit. Geralt allait devoir agir vite et assommer le soldat, pour l'empêcher de faire le moindre bruit. Il était impossible de savoir si le soldat en question faisait partie des hommes de loi ou des hommes corrompus du sergent, mais prendre le risque de le découvrir dans l'immédiat était bien trop risqué.


Alors j'attend que le soldat entre (si il entre) pour pouvoir me jeter sur lui avec ma matraque, j'espère dès lors pouvoir l'assommer, si c'est le cas, bien sûre, je fouille les deux corps pour récupérer armes et équipements (que moi et Nathalie nous partageons) et je sors de la cellule, enfermant les soldats à notre place grâce au trousseau de clé que je garde (on sait jamais)

_________________
Geralt, Fléau des morts/l'Ordre du Corbeau
Profil: For 11 | End 11 | Hab 13 | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 12 | Par 12 | Tir 12 | NA 2 | PV 85/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)


"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

http://www.psinside.de/wp-content/uploads/2015/05/The-Witcher-3-Wild-Hunt-PSi-Banner.jpg

https://www.youtube.com/watch?v=vP_RLtWxNdU

https://www.youtube.com/watch?v=j557s2qO_lY


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 26 Juin 2016, 09:57 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Oct 2011, 11:56
Messages: 912
Désolé des délais de réponse. :oops:


Les bruits de pas se rapprochèrent lentement mais sûrement de la cellule de Geralt et Nathalie. Par chance, l’homme semblait n’être que moyennement sur ses gardes, car il agit exactement comme le Loup Blanc l’avait prévu. N’ayant aucune réponse de son camarade Bernd il poussa la porte avec curiosité et s’avança dans la cellule.

Durant ce laps de temps, Geralt et Nathalie avaient heureusement pu se libérer et se préparer à son arrivée. Ils l’attendaient de pied ferme, prêts à l’assommer…


Citation:
Test d’INI de Geralt : 6 ! Ton attaque surprise le prend complètement au dépourvu.
Test de FOR : 9. Réussite. Tu l’assommes du premier coup.


Le pauvre garde ne vit rien venir de ce qui l’attendait. La violence et la soudaineté de l’assaut du chasseur de vampire ne lui laissa même pas le temps s’apercevoir que les prisonniers s’étaient échappés.

Sans avoir eu le temps de faire quoi que ce soit, et encore moins de donner l’alerte, l’homme s’effondra au sol, inanimé. Il avait son compte, il était dans les pommes pour un bon moment encore, car le Loup Blanc avait su gérer idéalement sa force. Il lui avait suffit d’un coup, un seul. Et son attaque avait été parfaitement dosée, elle n’avait été ni trop forte pour tuer, ni trop faible ce qui l’aurait seulement sonné.

S’étant débarrassés de cet obstacle, Geralt et Nathalie Jeansigner se retrouvaient seuls à l’étage des cellules, qui étaient toutes vides à part la leur. Mais l’ennui était que pour sortir, ils devraient remonter et traverser une salle remplie de gardes armés jusqu’aux dents.

Ils n’eurent d’ailleurs pas ce loisir, car, au moment où ils décidèrent finalement de quitter la cellule, ils entendirent des voix qui descendaient de l’escalier.


-Par ici monsieur l’inquisiteur.

Disait une voix inconnue, ce à quoi la voix du jeune sergent répondait :

-Merci, Karl, tu peux nous laisser maintenant.

Puis, après quelques instants, une troisième voix, bien connue, répondait avec sournoiserie et triomphe :


Image-Merci cousin, je ne l’oublierai pas. Le type m’est plus ou moins indifférent, c’est une brute sans la moindre importance qui ne mérite que la mort pour avoir défié nos hommes en essayant de récupérer sa bourse. Mais la petite, cette salop* m’a handicapé à vie ! Elle va payer pour ça. Hors de question qu’on la laisse crever, ce serait trop doux, elle va mille fois avoir le temps de maudire sa mère de lui avoir donné la vie, et nous suppliera bien vite de la tuer, comme elles le font toutes.


-Oui, cousin. Evidemment, il sera hors de question de lui accorder ce privilège, après ce qu’elle t’a fait, pas un seul jour ne se passera sans que tu ressentes cette douleur, elle devra endurer dix fois pire. Et si elle a de la famille, on pourrait faire un exemple, ça montrerait ce qui arrive à ceux qui osent défier notre groupe.

Il était trop tard pour espérer se cacher ou revenir dans la cellule, car déjà, le voleur au sourire, le chef de gang d’Immelscheld, les avait aperçu et hurlait :

[tr][td]Image
-LES CHAOTIQUES SE SONT ECHAPPES ! VITE ! TOUT LE MONDE ! ET N’OUBLIEZ PAS, TUEZ LE MEC SI VOUS VOULEZ MAIS JE VEUX LA FILLE VIVANTE ! VIVANTE COMPRIS ?!


[i]Suivirent des bruits de troupes en massent qui descendaient dans les escaliers, tandis que les deux chefs, le sergent corrompu et son cousin maître voleur, remontaient, trop lâches pour oser attaquer les premiers.

La situation s’annonçait mauvaise pour Geralt et sa compagnonne, car même s’ils avaient récupéré les armes des deux gardes et que l’escalier était assez étroit pour empêcher plus de deux personnes de s’y tenir côte à côte, ce qui pouvait maintenir l’équilibre, le nombre des gardes ne leur laissait aucune chance au long terme !

Mais alors que tout semblait perdu, un nouvel élément intervint. Il y eut comme une grosse explosion en provenance du rez-de-chaussée, au dessus des escaliers, et des cris lointains retentirent :


-HOCHLAND ! MORT AUX RIPOUX ! CHIENS DU MIDDENLAND !

[tr][td]Image
–ALLEZ V’NEZ-Y BANDE DE SKA !


Apparemment, Sannri et Gertrud avaient dû trouver des hommes partisans du Hochland dans la ville et les convaincre de lancer l'assaut sur le poste de milice tenu par les partisans du Middenland... C'était là peut-être leur chance, car la confusion régnait à l'étage au dessus d'eux, et que l'attaque allait scinder les forces des gardes en deux.

_________________
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
viewtopic.php?f=2&p=70493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
viewtopic.php?f=243&t=4109&p=70764#p70764


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 26 Juin 2016, 12:21 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 26 Aoû 2015, 18:14
Messages: 211
Profil: FOR :11/ END : 11/ HAB : 13/ CHAR : 8/ INT : 11/ INI 13/ ATT: 12/ PAR: 12/ TIR : 12/ NA : 2/ PV : 85
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt
Pas de problème, on ma dit tu étais en stage et que sa te prenait pas mal de temps ^^


Comme il s'y était attendu, le garde, n'entendant pas de réponse à son appel, se décida à entrer dans la cellule, restant peu vigilant, et grâce à l'obscurité de la cellule, le loup blanc surpris sa cible et d'un geste précis et dosé, il frappa le haut du crâne du garde avec la matraque acquise un peu plus tôt. Le soldat s'écrasa au sol, n'ayant même pas eut le temps de prononcer un mot. Dès lors, Geralt jeta la matraque au sol, ayant déjà comme arme l'épée du garde qui avait tenté de violer Nathalie.
Geralt fouilla le second corps, pour récupérer son arme, et ainsi la donner à Nathalie, qui même si elle était une spécialiste à l'arc, saurait sûrement se débrouiller avec une lame. Il s'approcha de la jeune femme, puis tenta de connaître son état esprit, car même si sa technique de séduction avait été une diversion, un homme avait tout de même tenté d'abuser d'elle.


"Nathalie... Est que sa va ?"

Hélas, il n'eut pas vraiment le temps d'obtenir une réponse, car déjà, de nouvelles voix se firent entendre au niveau de l'escalier menant aux étages supérieurs. Du monde arrivait encore dans leur direction... Décidément, la chance n'était pas de leur coté. Geralt resta silencieux, écoutant les différentes voix, il en compta trois : Celle du sergent, celle d'un inconnu, un soldat sans doute... Et... Celle du chef de gang de Immelscheld. Ainsi donc, le bandit était déjà arrivé sur les lieux, et il semblait que celui ci, auprès des hommes du sergent, se faisait passer pour un inquisiteur, ainsi donc, peu à peu, Geralt arrivait à suivre la situation...
Dans tout les cas, le sergent et son cousin continuèrent de discuter, et il ne faisait aucun doute, que le but de la vengeance du bandit était la jeune archère Bretonnienne, dont la flèche qu'elle lui avait administré, semblait l'avoir handicapé de façon définitive. La vengeance qu'il lui réservait semblait plus que terrible, parlant même de la propager sur la propre famille de la jeune femme.


*Ordures... Croyez moi qu'avant de pouvoir approcher Nathalie, il faudra passer par moi...*Pensa t'il avec colère

Le membre de l'Ordre et son archère, n'eurent pas le temps de réagir à la situation, et ils tombèrent donc nez à nez avec les deux ordures, qui à la tête qu'ils affichèrent en les voyant, furent plus que surpris de les voir en dehors de leur cellule. Geralt dans un réflexe défensif, dégaina son épée, prêt à bondir sur les deux hommes, mais leur action fut simplement de donner l'alerte, les consignes données furent simple, tuer Geralt et garder Nathalie en vie.
Dès lors, à l'étage, de nombreux bruits de pas se firent entendre, signe que la garde accourait aider ces maîtres, qui eux, sans perdre une seconde, s'enfuirent pour quitter les lieux, remontant les escaliers et évitant ainsi l'affrontement.
La situation était critique, et le loup blanc cherchait déjà une solution au combat qui s'annonçait, mais il ne trouva rien, il se plaça en bas des marches de l'escalier, prêt à tenir cette position, le lieux étant assez étroit pour contenir la masse de garde. Nathalie qui gardait le silence se plaça prêt de lui, prête à combattre elle aussi.


"Nathalie n'oublie pas, on ne tue personne, on les blesse de telle sorte à les mettre hors de combat."

Face au danger de la situation, la décision qu'il avait prise était plus que surprenante, mais il ne fallait pas oublier que certains des gardes qu'ils allaient combattre n'étaient pas corrompu, mais simplement manipulé car ne connaissant pas toute l'affaire concernant le lien entre leur chef et la pègre de Immelscheld. Donc certains étaient des innocents, et il était hors de question pour Geralt d'avoir leur mort sur la conscience.
Les gardes arrivaient en masse, et d'une seconde à l'autre, ils allaient fondre sur eux. Mais alors que le combat allait débuter, des voix se firent entendre à l'étage, celle de nombreuses personnes semblant se revendiquer du Hochland et voulant la tête des traîtres du Middenland... Seigneur... Que se passait il là haut ?! Et alors que Geralt cherchait une explication, il entendit une voix bien distincte des autres, celle de Sannri, semblant lui aussi foncer dans la bataille.

Selon toute vraisemblance, il semblait que le nain et la belle Gertrud étaient parvenu à se faire des alliés fidèles au Hochland dans la ville, et que ceux ci avaient décidé de s'en prendre au poste de milice tenu par le Middenland... Geralt ne savait comment prendre cette nouvelle, bien sûre, il était content de recevoir de l'aide, car il y aurait eut de forte chance pour que lui et Nathalie ne s'en sortent pas vivant du combat qui aurait du arriver, mais en même temps, il craignait les conséquences d'une attaque contre le poste de milice...
Hochland et Middenland... Ce genre d'acte de malveillance, pourrait bien causer l'embrasement de la ville...

Mais il chassa toutes ces idées de sa tête, pour le moment, il était l'heure de se battre, et profitant de la confusion qui avait gagné la milice suite à l'assaut surprise des partisans du Hochland, il se décida à reprendre l'initiative, il commença à grimper les escaliers et tenta de se débarrasser de chaque soldats voulant lui barrer la route.

_________________
Geralt, Fléau des morts/l'Ordre du Corbeau
Profil: For 11 | End 11 | Hab 13 | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 12 | Par 12 | Tir 12 | NA 2 | PV 85/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)


"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

http://www.psinside.de/wp-content/uploads/2015/05/The-Witcher-3-Wild-Hunt-PSi-Banner.jpg

https://www.youtube.com/watch?v=vP_RLtWxNdU

https://www.youtube.com/watch?v=j557s2qO_lY


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 1 sur 3
 [ 27 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Yorick


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com
Based on Style Chronicles by Jakob Persson, modifications by Medenor and [MJ] Urizen. All rights reserved.