Index du forum

Warforum JDR: forum JDR gratuit dans l'univers Warhammer®

Un forum totalement RP, dans le sombre et dangereux monde de Warhammer®
© L'univers, le contexte, les noms et autres appartiennent à Games Workshop®

Nous sommes le 22 Jan 2018, 09:08

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 3 sur 3
 [ 27 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Auteur Message
MessagePosté: 23 Juil 2016, 17:05 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Oct 2011, 11:56
Messages: 912
Finalement, Geralt décida de s’en remettre à la proposition de Nathalie Jeansigner, pour minimiser les risques, mais tout de même passer par les toits. Avec cette idée, seul le premier à passer, en l’occurrence le Loup Blanc qui s’était proposé pour ce rôle dangereux, supporterait l’ensemble des risques liés à la chute. Les suivants étaient en effet suffisamment sportifs pour pouvoir franchir sans le moindre risque des distances de moins de trois mètres à l’aide d’une corde.

Mais sécuriser les prochains passants aurait un prix ! Il serait légèrement plus long de prendre le temps de fixer une corde à chaque saut que de tous les franchir d’une traite, et durant ce laps de temps supplémentaire, ils risquaient forts d’être aperçus ! Mais aucune solution n’était parfaite, entre sécurité et risque de tomber sur la foule en colère, il n’y avait pas de miracle.


Citation:
Saut 2/7 :

Test d’HAB Geralt : 2. Réussite. Franchi sans problème.

Saut 3/7 :

Test d’HAB Geralt : 19. Raté => passage bruyant ! Test caché.

Saut 4/7 :

Test d’HAB de Geralt : 3. Passage sans problème.

Reste 2 sauts normaux puis 1 grand saut pour arriver au mur d’enceinte.


Lors du saut suivant, tout se passa bien pour Geralt qui ouvrit la route. Une fois l’obstacle franchi, il attacha solidement la corde à une cheminée et les autres purent passer en s’y accrochant sans le moindre problème, même pour Sannri Barbe Enflammé, bien que le nain grommela dans sa barbe qu’il était trop vieux pour ce genre de pitreries acrobatiques dignes d’un cirque elfique !

Mais lors du second saut, la réception du chasseur de vampire fut bruyante. Sous son poids, une tuile se brisa en deux dans un bruit de bris caractéristique. Dans la rue en contrebas, un passant leva rapidement la tête, son attention attirée par ce son étrange. L’homme parut ne s’apercevoir de rien, cependant, et s’éloigna en marchant, comme si de rien n’était, tandis que le Loup Blanc fixait une nouvelle fois la corde à la charpente et permettait à ses amis de passer sans encombres la difficulté.

Mais, alors qu’ils venaient tous de franchir un troisième saut sans rencontrer de problème, ils entendirent un mouvement de foule se diriger vers eux, vers le centre du village. Sans doute effrayé par les armes de tir du groupe, le passant qui avait levé la tête avait fait semblant de n’avoir rien vu le temps de se mettre en sécurité, puis il avait donné l’alarme !

Maintenant, la foule se remettait en chasse des fuyards, telle une meute de loups affamés traquant une proie. Pour l’instant, le quatuor avait encore une légère avance sur eux, mais celle-ci fondrait comme neige au Soleil quel que soit le choix qu’ils effectueraient : descendre dans la rue, ou continuer par les toits avec ou sans l’aide de la corde. Gertrud, pour sa part, prépara son arc. Il était inconcevable pour elle se laisser lyncher sans riposter !


Réactions de Geralt recueillies par MP.


Le choix de Geralt fut de ne pas continuer par les toits. On allait donc forcément assister à une course poursuite dans les rues d’Holzbeck ! Déroulant chacun leur corde dans perdre de temps, les trois humains et le nain se laissèrent glisser jusqu’au sol, puis abandonnèrent leur corde et se mirent à courir. Heureusement pour eux, le gamin leur avait désigné une issue : ils ne se retrouveraient donc pas bloqués par les portes fermées de la ville.

L’issue en question n’était autre qu’un trou pratiqué dans la muraille pour laisser s’écouler les eaux de la ville. Par chance, ce trou n’était pas grillagé, le débit du cours d’eau qui alimentait la ville (une sorte de torrent qui venait tout droit des Monts du Milieu, non loin au Nord-Est) étant trop important pour qu’on puisse s’introduire dans la ville par cet endroit. Mais pour en sortir, c’était autre chose !

Encore faudrait-il y parvenir, car déjà, à l’autre extrémité de la rue, les premiers poursuivants arrivaient, et quelques détonations d’armes à feu retentirent même.


Jets effectués : tirs : 8, 9, 8. Ratés de peu, dû au malus de tir en mouvement entre autres.

Tests de course comparés [sprint =FOR] : 14 VS 9 ! L’ennemi gagne du terrain sur vous.

Test d’HAB du type qui tente de vous sauter dessus : 20 ! Echec critique.

Test de chance : 5. Ca va.


Trois balles sifflèrent aux oreilles de Geralt et des siens. Leurs poursuivants étaient plutôt précis, les bougres !

Puis la course commença, et à ce petit jeu, la foule était plus rapide que les fuyards ! Cela avait au moins pour effet positif d’arrêter les tirs. Ceux dans la foule qui possédaient des armes à distance n’avaient plus le temps de les mettre en joue, car dès qu’ils s’arrêtaient, ils étaient dépassés par d’autres poursuivants qui cherchaient le corps à corps, et se mettaient dans leur ligne de mire.


Alors qu’après une centaine de mètres de sprint, ils arrivaient en vue du cours d’eau à quelques mètres devant eux, un homme sauta pour tenter de renverser le groupe et de l’empêcher de fuir.

Mais, emporté par son élan l’homme n’anticipa pas l’esquive de ses proies qui l’avaient vu venir de loin. Sa vitesse était telle qu’il ne parvint pas à arrêter sa progression et passa par-dessus la barrière qui séparait la chaussée du torrent ! Hurlant, et se débattant pour tenter de ne pas se noyer, l’homme fut englouti par les flots et disparut bientôt de l’autre côté de la muraille.

La chance avait permis in extremis à Geralt, Gertrud, Nathalie et Sannri d’arriver jusqu’ici, mais ils n’avaient plus le choix, plus le temps de réfléchir, et devaient maintenant plonger sous peine de se voir rattraper par leurs poursuivants qui les talonnaient.
Dans un réflexe salvateur, tous plongèrent immédiatement et rejoignirent le malheureux dans les flots tumultueux.

Dès cet instant, ce fut la confusion la plus totale. La force du courant était telle, et les remous tellement violents que le groupe était secoué en tous sens, ballotté par la fureur des eaux comme de vulgaires pantins désarticulés !

Même pour un champion de natation, il aurait difficile de se maintenir au dessus de la surface et de donner un semblant de cohérence à sa progression. Hors, ni Geralt, ni ses amis n’avaient ce niveau ! La seule chose qu’ils purent faire fut de tenter tant bien que mal de reprendre leur souffle chaque fois que leur tête passait au dessus de la surface des eaux.

Dans cette confusion totale, aucun d’entre eux ne put réellement voir avec précision ce qui se passait sur les berges. Ils entendirent des cris indistincts, des détonations, mais le vacarme de l’eau et les fréquentes « tasses » qu’ils avalaient leur empêchaient toute vue d’ensemble cohérente. A un moment, le chasseur de vampire crut vaguement apercevoir des objets ou des projectiles de différente taille plonger dans les eaux près d’eux, mais cela ne dura que quelques secondes, avant qu’un remous particulièrement violent ne l’entraîne sous l’eau.

Lorsqu’il refit surface, il s’aperçut qu’ils étaient déjà emportés loin de la foule, et passaient sous le mur d’enceinte d’où les gardes leur tiraient probablement dessus. Il lui fallut toute sa force et son endurance pour parvenir à maintenir la tête hors de l’eau assez longtemps et régulièrement pour reprendre sa respiration, car il ne contrôlait absolument rien, pas plus que ses compagnons, d’ailleurs.

Après un temps indéterminé qui lui sembla durer une éternité, ils se retrouvèrent rejetés sur la berge par le courant, dans un endroit plus calme. A bouts de force, ils durent se reposer sur la plage, où se trouvait déjà un corps, celui de l’homme qui avait tenté de leur sauter dessus. Nul n’aurait pu dire, sans examen, s’il vivait ou était mort, mais il gisait face contre terre.

En se retournant Geralt put voir un corps inconnu, sans doute celui d’un homme de la foule qui avait tenté de les suivre, qui flottait à la surface des eaux, la tête plongée dans l’eau, le corps flasque. L’homme s’était noyé.

A ses côtés, sur la plage, Gertrud Teizer s’était légèrement éloignée de berge, et s’était adossée à un arbre à quelque mètre de là. Les yeux dans le vague, elle récupérait de ses émotions. Nathalie n’avait pas eu la force de faire de même. Elle s’était contentée de se retourner, et respirait profondément, allongée sur le dos là où le courant l’avait poussé. Enfin, avançant péniblement à quatre pattes vers la berge en toussant de l’eau, le tueur de dragons, Sannri Barbe Enflammée, tentait de retourner plus loin sur la terre ferme. Il avait dû boire pas mal d’eau et c’était un vrai miracle qu’il s’en soit sorti avec ses armes. Qui plus est, et même si le torrent servait aussi à l’évacuation de tous les déchets et eaux usés de la ville, le bain qu’il avait pris n’avait pas dû lui faire de mal !

Une chose comptait surtout : le groupe était sauvé, tous en vie et à priori intacts. Ils étaient à au moins deux kilomètres en contrebas de la ville, en pleine forêt, mais en sûreté pour le moment…

_________________
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
viewtopic.php?f=2&p=70493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
viewtopic.php?f=243&t=4109&p=70764#p70764


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 23 Juil 2016, 23:43 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 26 Aoû 2015, 18:14
Messages: 211
Profil: FOR :11/ END : 11/ HAB : 13/ CHAR : 8/ INT : 11/ INI 13/ ATT: 12/ PAR: 12/ TIR : 12/ NA : 2/ PV : 85
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt
L'idée de Nathalie avait été des plus brillante, en effet, elle permettait à chaque membre du groupe de passer les toits avec plus de sécurité, seul Geralt prenait des risques à chacun de ses bonds, où pouvait l'attendre une chute mortel au moindre faux pas. Faux pas d'ailleurs qui faillit se produire, lorsque lors d'une de ses réceptions, son poids entraîna la chute d'une nouvelle tuile, qui se brisa au sol... Au même moment, un peu plus bas dans la rue, un homme était apparu sûrement alerté par ce bruit peu commun qu'il venait d'entendre. Le loup blanc à ce moment ne bougea plus, retenant son souffle, et priant pour que le civil ne lève pas les yeux dans leur direction. Mais rien, bien que sur ces gardes, l'opportun se retira en silence et continua sa recherche. Le membre de l'Ordre poussa un soupir de soulagement, et fit signe aux autres d'accélérer la cadence.

Continuant à avancer, Geralt observa que dans peu de temps, ils arriveraient aux extrémités de la ville, et pourrait ainsi enfin la quitter. Mais au même moment, de l'agitation se fit entendre, et Geralt comprit rapidement qu'ils avaient été détecté, il semblait que le loup blanc s'était montré trop optimiste un peu plus tôt, et que la tuile qu'il avait fait tomber, les avait trahi.


"Et Merd* ! Il faut quitter les toits... Maintenant !"

Personne ne daigna contredire l'ordre du chasseur de monstre, chacun utilisant les cordes en sa possession, pour ainsi les utiliser en rappel et descendre le long de la façade, rapidement, ils se retrouvèrent donc dans les rues de la ville, les pas de la foule se rapprochant dangereusement. Dès lors une course poursuite s'engagea, et Geralt, Gertrud, Nathalie et Sannri, devaient tout faire pour éviter de se retrouver cerné.
Si les informations qu'ils avaient pu obtenir de l'enfant étaient bonnes, ils devraient pouvoir quitter la ville par l'écoulement des eaux, en effet, un trou avait été fait dans le mur d'enceinte permettant l'évacuation du liquide, les forts courants permettant de quitter la ville, mais pas d'y entrer par cet étroit chemin.

Courant dans la ville, le loup blanc était passé en tête, cherchant à se repérer comme il le pouvait, mais rapidement, il sentit que la foule gagnait du terrain, et les premiers tirs fusèrent dans leur direction sans faire mouche, il fallait absolument continuer à courir pour s'échapper sinon, lui et les autres étaient perdu !
Après quelques minutes, Geralt put enfin apercevoir le cours d'eau qui allait peut être les sauver, mais au même moment, sortie de nul part, un homme se jeta sur eux, voulant stopper le petit groupe, mais tous étaient des combattants entrainés, et il leur fut aisé d'esquiver le bougre, qui trébucha dans le torrent, se retrouvant emporté dans l'eau.

Désormais face à leur seule porte de sortie, l'heure ne fut guère à la réflexion, et tous se jetèrent à l'eau sans hésitation, ce moment fut plus que flou pour le loup blanc qui se trouva rapidement malmené par la puissance du courant, le poids de son équipement ne l'aidant pas, garder la tête hors de l'eau fut une véritable épreuve. La dernière vision qu'il eut de la foule fut que celle ci tenta de lancer de nombreux projectiles dans sa direction, mais son corps fut emporté dans le fond...

Le moment qui suivit lui paru durer une éternité, son corps totalement immergé, l'idée de remonter en surface était sa seul priorité, mais il sentit quelque chose le bloquer, ayant l'étrange sensation que quelqu'un le tenait par la taille, et ce fut à ce moment qu'il le vit... Mendelev... Le trappeur mort dans des circonstances étranges... Ces yeux livides observant le loup blanc d'une telle façon qu'un frisson le parcourra, à la vue du corps, il put juger qu'il était belle et bien mort, un vrai cadavre en décomposition, pourtant, la main du défunt bougea et lui attrapa la gorge, la voix du trappeur raisonnant distinctement en lui.


"Meurtrier loup blanc !!!! La mort frappe là où vont tes pas ! Tu es un fléau pour nous et tu n'as déjà plus rien d'humain !"

Geralt à ce moment, voulu crier de toute ses forces, mais aucun son ne pouvait sortir de lui, il tenta de faire lâcher prise à Mendelev, mais celui ci faisait preuve d'une force surhumaine, le loup blanc commençait à sentir que sa respiration allait flancher, toujours sous l'eau, l'air commençait à lui manquer cruellement. Il ferma les yeux, cherchant à repenser aux paroles de son maître, se voulant rassurant, il savait que tout ceci n'était qu'un piège de son esprit, il n'était pas un criminel, il n'avait pas pu tuer le trappeur... C'était impossible... Il s'en serait souvenu.
Et puis soudain, comme si rien n'était arrivé, il put remonter à la surface, prenant une inspiration bien mérité, nageant pour rester en surface, le teint de sa peau était devenu pâle, à croire qu'il avait vu un véritable fantôme ... Chose vrai en quelque sorte. Un corps émergea au même moment prêt de lui... Mais ce fut celui d'un inconnu, un malheureux bougre qui avait du tenter de les poursuivre.
En quelques brassées, il parvint à rejoindre la berge, ignorant totalement où il était, il ne voulait pas y penser pour l'instant, et son corps rampa pour tenter de quitter le milieu aquatique. Il resta allongé un instant et observa le ciel.


*Mendelev... Cela semblait tellement réel... Impossible... Suis je le coupable de ton crime ?* Pensa t'il

Sa respiration haletante, et son esprit sous le choc, il lui fallut de longues secondes pour que enfin il décide de se relever, et puisse observer les alentours. Il vit que Gertrud, Nathalie, et Sannri étaient tous présent sur la berge, se remettant de leur émotion, il semblait que cette nage forcée les avaient épuisé. Il remarqua aussi le corps échoué du civil qui avait tenté de leur barrer la route, il ignora si il était en vie ou non, et ne chercha guère à le savoir, l'homme étant au minimum inconscient.

Sans un mot, tous eurent le réflexe de faire quelques pas pour s'éloigner de la berge et ainsi s'enfoncer un peu plus profond dans les bois, car oui... Le chemin emprunté leur avait permis de quitter la ville, mais leur avait aussi fait quitter la sécurité de la route, maintenant, ils étaient dans la forêt... La vieille forêt...

Geralt vint à la rencontre de chacun de ces amis.


"Est ce que sa va ?"

Il n'attendait pas vraiment de réponse de leur part, sachant très bien que tous étaient épuisés, cette altercation en ville avait mit les nerfs de chacun à rude épreuve. A ce moment, le loup blanc commença à remettre en question ses propres décisions, se demandant si il avait toujours fait les bons choix ? Il ne pourrait jamais le savoir... Mais au moins tout le monde était sain et sauf.
Chacun désirait un peu de repos maintenant, mais dans l'immédiat la chose était impossible, on ne pouvait ignorer que leurs poursuivants se décident à se lancer à leur trousse, aussi Geralt décida que reprendre leur voyage par la route n'était plus possible, car trop risqué... Il ne restait plus que une option : continuer dans les bois...


"Il nous faut déjà repartir... A la nuit tombée, nous prendrons un peu de repos. Il n'est plus question de récupérer la route, où de faire halte en ville, nous... J'ai déjà créer assez d'ennui. Je vais ouvrir la voie..."

Il fit quelques pas, demandant aux autres de le suivre, mais il s'arrêta soudainement, pour prononcer une mise en garde.

"La vieille forêt... C'est désormais notre itinéraire. Prenez garde, cette endroit était là bien avant les hommes, et par le passé, j'ai déjà prit ces sombres sentiers, nous ne sommes pas les bienvenues en ce lieu, et le mal y rôde toujours en maître. Restez silencieux, et n'attirons pas l'attention sur nous..."

Et c'est ainsi qu'ils s'engouffrèrent dans la sombre forêt.

_________________
Geralt, Fléau des morts/l'Ordre du Corbeau
Profil: For 11 | End 11 | Hab 13 | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 12 | Par 12 | Tir 12 | NA 2 | PV 85/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)


"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

http://www.psinside.de/wp-content/uploads/2015/05/The-Witcher-3-Wild-Hunt-PSi-Banner.jpg

https://www.youtube.com/watch?v=vP_RLtWxNdU

https://www.youtube.com/watch?v=j557s2qO_lY


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 24 Juil 2016, 13:14 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Oct 2011, 11:56
Messages: 912
Les compagnons de Geralt étaient encore sonnés. Ils avaient failli mourir dans les eaux vives, et pourtant, le chasseur de vampire ne souhaitait pas leur laisser de repos, il voulait qu’ils repartent dès maintenant, et ce à travers la forêt. Seul le nain ne protesta pas à ces mots.

Gertrud Teizer hocha la tête négativement, de droite à gauche, une moue dubitative sur le visage, scrutant intensément son sauveur comme pour essayer de deviner son plan. Nathalie, elle, réagit le plus rapidement. Ouvrant ses yeux, elle se redressa et objecta immédiatement :


-Mais ça va pas ? On vient à peine d’échapper à la mort et vous voudriez qu’on aille se jeter dans cette forêt ? La Drakwald est pleine d’horreurs sans nom et qui plus est, nous ne sommes pas loin des Collines Hurlantes.

Gertrud renchérit, mais pas sur les mêmes arguments :

Image-Le problème n’est pas la Drakwald ni les Collines Hurlantes. Ce sont des endroits extrêmement dangereux, mais des gens y vivent malgré tout.

Le vrai problème, c’est qu’y aller sans vivres, c’est du suicide. Et que ne pas passer par la route retardera notre trajet du triple du temps, au minimum.

Il faut remonter chercher les vivres que j’ai laissés cachés aux abords d’Holzbeck et passer ensuite par la route, sinon, nous ne seront même pas arrivés dans un mois, si nous arrivons un jour. D’autant plus que sans capacités extraordinaires d’orientation, on se perdra forcément dans la Grande Forêt.

Es-tu sûr de vouloir prendre ce risque ?


Le choix du trajet importait peu au nain. Après tout, pour son peuple, c’était déjà un mort en sursis. Il se contenta de s’ébrouer et d’attendre que Geralt tranche. Si ce dernier choisissait de s’enfoncer dans la forêt, son choix serait peut-être décisif, sans retour possible, car rien ne disait qu’ils pourraient retrouver leur chemin et revenir sur leurs pas si la situation tournait mal.

Mais avant que le Loup Blanc n’ait pu répondre, une toux retentit, et l’homme échoué commença à bouger. Il était en train de se réveiller, et à en juger par la férocité de son plaquage manqué tout à l’heure, il était probable qu’il s’attaque à eux dès son réveil. Heureusement, l’homme ne semblait pas armé et n’était pas d’une carrure hors du commun.

_________________
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
viewtopic.php?f=2&p=70493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
viewtopic.php?f=243&t=4109&p=70764#p70764


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 24 Juil 2016, 16:00 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 26 Aoû 2015, 18:14
Messages: 211
Profil: FOR :11/ END : 11/ HAB : 13/ CHAR : 8/ INT : 11/ INI 13/ ATT: 12/ PAR: 12/ TIR : 12/ NA : 2/ PV : 85
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt
A sa surprise, le reste du groupe décida de s'opposer à son choix d'itinéraire. Tout du moins, ce fut les deux féminines qui exprimèrent leur mécontentement, le nain, lui resta silencieux, dans son esprit, il n'attendait plus que la mort glorieuse qu'il désirait tant.
Nathalie toujours sous le choc des récents événements, tenta de démontrer que emprunter le chemin de la vieille forêt etait du suicide. Quand à gertrud... Son regard croisa celui du loup blanc, chacun semblant chercher à comprendre les pensées de l'autre. Pour la jolie brune, en plus d'être dangereux, ce chemin était sans retour si ils n'avaient pas les ressources nécessaires, il semblait qu'elle avait installé une cache avec les provisions nécessaires non loin, une bonne chose... A priori.

Mais le chasseur de monstre s'emporta, et il se dirigea vers la jeune femme, qu'il empoigna fermement par sa tunique au dessus de la poitrine.


«Mais bordel tu es qui toi ?! Tu sembles savoir beaucoup de chose alors explique moi, comment quand je t'ai sauvé la vie, deux crétins etaient parvenu à te maîtriser, alors que au combat tu as une expérience non négligeable !»

Il ressera sa prise sur la jeune femme, on pouvait lire la suspicion et la colère dans ses yeux

«Tu es la seule à ne pas avoir été surpris quand j'ai révélé ma veritable identité, ou quand j'ai parlé de vampire... Quand je te regarde... je vois dans tes yeux cette lueur... la même que la mienne... celle d'une personne qui peut ôter une vie sans aucun problème... tu es totalement différente de la femme que jai sauvé ! Qui es tu vraiment Gertrud ?!»

Il relâcha la jeune femme, la poussant légèrement au passage. Sa réaction pouvait paraître disproportionnée, mais ses questions étaient perspicaces et imposaient un certain doute. Apres tout, personne ne savait qui etait vraiment Gertrud, et elle semblait savoir de nombreuses choses sur les nombreux dangers que Geralt cottoyait tout les jours. Dans tout les cas les durs paroles qu'il avait prononcé contre la brune permirent de voir qu'il n'avait pas confiance en elle.
Le loup blanc se tourna ensuite vers Nathalie, et le discours qu'il adressa à la bretonnienne, était au passage destiné à tous.


«Vous avez tous accepté de me suivre en connaissant les risques... Nathalie, l'homme qui nous traque ne s'arrêtera pas la, il suivra la route et attendra dans chaque ville où nous irons. Nous avons eut de la chance aujourd'hui... nous n'en aurons peut être pas toujours.»

En effet, sa conclusion n'était pas bêtes, le bandit à leur traque étant animé par la vengeance, jamais il n'abandonnerait. Il savait aussi les risques qu'il prenait en passant par la vieille forêt, et que le temps de trajet en serait allongé, mais depuis son départ de Bielen, il n'avait fait que suivre des itinéraires traditionnels, et rien de bon n'en était sortie, il voulait changer de stratégie.

Au même moment, le civil qui s'était retrouvé sur la berge commença à gigoter, signe d'un réveil imminent. Le loup blanc se dirigea vers lui, l'empoigna, et le frappa de toutes ses forces au visage pour l'assomer. Il avait choisit d'épargner la vie du bougre.
De nouveau il repartit vers les siens, toujours déterminé à reprendre la route.


«Je comprends votre réticence, et le choix vous appartiens de me suivre ou non. Vous pouvez rebrousser chemin, les provisions de Gertrud vous servirons. Dans tout les cas, moi je ne retournerai pas là bas, au risque de se faire repérer de nouveau. J'irai par cette forêt avec ou sans vous, il y a de quoi se nourir dans ces terres.»

Le membre de l'ordre était déterminé, que ferait ses compagnons ? Dans tout les cas, aucun ne pourrait le raisonner dans son choix. Et Gertrud... allait elle repondre à ces interrogations ?

_________________
Geralt, Fléau des morts/l'Ordre du Corbeau
Profil: For 11 | End 11 | Hab 13 | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 12 | Par 12 | Tir 12 | NA 2 | PV 85/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)


"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

http://www.psinside.de/wp-content/uploads/2015/05/The-Witcher-3-Wild-Hunt-PSi-Banner.jpg

https://www.youtube.com/watch?v=vP_RLtWxNdU

https://www.youtube.com/watch?v=j557s2qO_lY


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 24 Juil 2016, 23:14 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Oct 2011, 11:56
Messages: 912
Tests cachés effectués.


Assurément, Gertrud ne s’était pas attendue à une telle réaction de la part de Geralt. Totalement surprise et encore sous le choc de son passage dans les eaux, elle ne put éviter la prise du chasseur de vampires qui la souleva légèrement de terre en la plaquant contre un arbre. Mais à peine la jeune femme poussa-t-elle un petit grognement de surprise et d’étranglement liés, puis, très rapidement et instinctivement, elle se saisit discrètement de son poignard et l’orienta vers le torse du Loup Blanc, prête à frapper si ce dernier faisait mine de vouloir la tuer. Le geste avait été si rapide et si précis qu’il ne pouvait s’agir que d’un réflexe travaillé. A part Geralt, qui était le plus proche et avait l’œil entraîné à saisir ce détail, nul autre n’avait vu cette action.

Pour autant qu’il put en juger par sa réaction et l’expression de son visage, elle n’avait pas peur, mais était en plein contrôle, comme l’aurait été un professionnel du combat dans une situation semblable. Finalement, elle fut relâchée et repoussée contre le tronc de son arbre. Avec un léger hoquet alors qu’elle respirait de nouveau, elle relâcha le manche de son arme et répondit d’une voix rendue persiflante par le manque d’oxygène :


Image-Oui je ne suis pas une faible femme pleurnicheuse et peureuse, et alors, ça te pose un problème ? Tu n’aimes pas qu’on te ressemble, peut-être ?

Et pourtant je ne suis pas ton ennemie. C’est pour toi que je suis là, Geralt chasseur de vampires. Je t’ai fait sortir de ce trou à rats, n’oublie pas. Si j’avais voulu ta peau, j’aurais laissé l’autre imbécile te tuer. Tu crois vraiment qu’un type comme lui aurait imaginé ce plan pour te secourir ?


Dit-elle en désignant le tueur nain d’un air dédaigneux. Il était évident que quelqu’un comme Sannri n’était pas du genre à s’inquiéter rapidement pour ses amis, surtout lorsqu’il était dans une taverne, comme Geralt en avait d’ailleurs déjà pu faire l’expérience à Immelscheld, où il était le seul à ne pas s’être inquiété pour lui.

Finalement, l’incident fut clos par l’homme qui se réveillait. Le pauvre bougre n’eut même pas le temps d’ouvrir les yeux que le Loup Blanc le renvoyait violemment tout droit dans les pommes. Puis ce fut à chacun de faire son choix. Nathalie, qui avait écouté les arguments de Geralt, leva les yeux au ciel d’un air désespéré, puis se remit debout avec difficulté. Elle soupira :


-On ne s’arrête donc jamais avec toi ! Mais bon, quitte à prendre des risques, autant les prendre aux côtés de personnes qui comptent pour nous. Je suis avec toi.

Sans ajouter un mot de plus, Sannri Barbe Enflammée et Getrud Teizer emboîtèrent eux aussi le pas à l’impérial. Ils partaient pour une route longue et hasardeuse dans une forêt hostile… Il aurait été faux de prétendre qu’aucun de ceux qui y étaient entrés n’en était jamais ressorti. Autrefois, ce lieu avait même été l’extrémité Ouest d’une grande province impériale. Cette histoire, bien peu la connaissait. Non qu’il s’agisse d’un secret, mais plutôt qu’elle était très ancienne, et que le niveau d’éducation moyen était relativement faible chez les milieux défavorisés.

Toutefois, tout étudiant qui avait été un minimum attentif, ou tout érudit connaissait l’histoire tragique de la Drakwald. Ce qui n’était évidemment pas le cas de quelqu’un comme Nathalie Jeansigner, bretonnienne et issue d’une famille pauvre, qui n’avait jamais reçu la moindre éducation et encore moins sur l’Empire. Quant à Gertrud, elle semblait disposer de compétences appréciables en survie et être relativement à son aise dans ces milieux dangereux. Il n’était pas impossible qu’elle soit déjà passée dans la région, même si elle ne la connaissait pas réellement, tout comme Geralt.

Les premiers jours de leur progression, le groupe bénéficia d’une chance insolente. Non seulement ils ne rencontrèrent aucun ennemi, mais en plus, le gibier était abondant entre les bois de bouleaux. Et déjà, au Sud, se profilaient les fameuses Collines Hurlantes. Sannri avait utilisé ce temps pour leur raconter l’histoire ce lieu afin de combler leurs lacunes en éducation et aussi de démystifier l’endroit aux yeux de Nathalie. De sa voix bourrue, il leur racontait lors des pauses et des bivouacs les splendeurs passées de cette province oubliée.


Image -Autrefois, cet endroit n’était pas comme ça, oh non.

A une époque très éloignée, du temps d’avant Sigmar, cet endroit appartenait à la tribu des Mérogens, l’une de celles qui s’est ensuite ralliée à Sigmar. Leur territoire s’étendait de Carroburg, leur capitale au Sud, aux environs de Middenheim au Nord. Ces gars là étaient sacréments courageux ! La Drakwald s’appelle pas comme ça par hasard. Vous autres humains l’oubliez vite, parce que vos vies sont courtes. Mais c’était une terre de dragons, ici. Et il y en a eu jusqu’à longtemps. Le dernier aurait été tué par un de vos Empereurs originaire du coin, environ 300 ans après Sigmar. Je sais, ça vous en bouche un coin, mais fut un temps ou la capitale impériale était Carroburg.

Pendant le millénaire qui a suivi, la province a prospéré. Elle a même fourni pas mal de vos Empereurs, aux alentours du premier millénaire de votre calendrier ! Ouais ! C’est d’ailleurs ce qui a causé sa perte.

Vous connaissez sûrement le nom de Ludwig II von Hohenbach, dit « le gros » ? C’était l’un d’eux. Il était célèbre pour aimer la bonne chaire, à tel point que c’est lui qui a créé le Mootland pour les Halfings et donné à leur Ancien le statut de Comte-Electeur, rien que ça ! Et c’est toujours comme ça aujourd’hui, mais à l’époque, ça avait fait un tabac, car forcément, il a taillé dans d’autres provinces pour leur accorder des terres, et en nommant un électeur supplémentaire, il a affaibli proportionnellement le pouvoir des autres.

Enfin bon, chez nous aussi, on ne les a pas trop aimés, ces Empereurs du Drakwald. Ils dirigeaient par la corruption, sans foi ni loi, surtout le dernier, Boris Hohenbach, que vous connaissez certainement mieux sous le nom de Boris l’Avide. C’est lui qui a failli détruire l’Empire. Sous son règne, il y a eu ce que vous appelez la Grande Peste.

Sauf que vos soi-disant historiens ont volontairement effacé des tablettes la réalité ! Ouais. C’était pas le fait du hasard, mais des skavens, les hommes-rats, nos ennemis les plus coriaces avec les peaux-vertes. Il doit y avait des dizaines de litres de sang royal versé pour écrire toutes les rancunes de mon peuple à leur encontre, mais là, c’était à vous de souffrir.

Vous avez été pris totalement au dépourvu. Ce lâche de Boris avait fui à l’écart, il s’était isolé dans une forteresse pas loin d’ici, pour pas être contaminé. Peine perdue, il est mort quand même. Trois hommes sur quatre sont morts de ce fléau, cette année, en 1111. Et le reste a subi une attaque d’envergure que vous avez rayée de vos tablettes !

Pourtant, votre salut est venu du Middenland, et plus précisément du Comte-Electeur de Middenheim, votre futur Empereur Mandred le Tueur de Skavens ! Un véritable héros dont les exploits ont été effacés. Il s’est battu contre l’armée des hommes-rats et l’a défaite non loin d’ici, dans le Nord des Collines Hurlantes. Demain, d’ailleurs on devrait passer sur les restes de ce champ de bataille oublié de tous sauf des nains et de quelques rares humains.

C’était à un temps que les grands-pères de mes grands-pères ont à peine connu, mais nous, nous gardons et chérissons notre passé plus que tout, contrairement à vous autres ! Et après vous vous demandez pourquoi votre race s’appelle les Umgi !

Ahala, enfin bon. Il y avait aussi une mine naine dans les Collines, aujourd’hui abandonnée, et une forteresse bâtie par nous pour pacifier la région, le Bergerhoff ! Elle est encore très connue, et garde fièrement la route commerciale d’Altdorf à Middenheim, en passant par Delberz, et j’y ai séjourné plusieurs fois encore récemment. Comme la plupart d’entre vous je suppose.


Effectivement, Gertrud et Nathalie étaient déjà passées par ce lieu imprenable et inébranlable à la puissante garnison, l’une des meilleures affectations possibles dans l’Empire, paraissait-il, notamment en raison du nombre important de tavernes alentours pour abreuver, nourrir et servir de gîte aux voyageurs et distraire les soldats. Mais aucune d’entre elles n’avait supposé que ce lieu recelait une telle histoire. Geralt aussi avait certainement dû y séjourner au cours de ses trajets, la forteresse et ses environs étant une étape incontournable entre la cité du Loup Blanc et la capitale impériale actuelle. Le nain reprit et termina son récit :

Image –Enfin bon, c’est pas sur notre route, bien trop au Sud-Ouest !

Toujours est-il qu’après sa victoire sur les Skavens, Mandred a banni les Hohenbach et il a dissout la province de la Drakwald, limogeant par la même occasion son nouveau Comte-Electeur, Konrad Aldrecht.

Alors suite à ça, la province qui était déjà durement touchée par la maladie et au plein cœur de la guerre a vite décliné. Aujourd’hui, plus d’un millénaire après, la forêt a repris ses droits sur la plupart des endroits. Oh, le sol est calcaire, pas très fertile, et donc on trouve surtout des bouleaux plutôt clairsemés, sauf au Nord, d’où on vient et où c’est des grands pins, à l’ombre des Monts du Milieu et de leurs contreforts.

Mais faites gaffe : si alors qu’il on est dans la partie avec les bouleaux la forêt s’épaissit et devient plus sombre, si vous voyez des arbres aux pendus ou des pierres dressés, c’est signe qu’il y a de l’homme-bête dans le coin.

Au milieu de la Drakwald, vers là où on va, au Sud d’ici, il y a des Collines, à peu près jusqu’à Talabheim. Elles sont pas très hautes, mais peu boisées, voire pas du tout sur leurs hauteurs.

Malgré leur nom, les Collines Hurlantes, c’est pas un endroit terrible non plus. C’est à cause du bruit du vent qui souffle toujours là-bas qu’on les appelle comme ça ! On y trouve encore pour l’essentiel pas mal de hameaux de bergers de gens bizarres, un peu renfermés sur eux-mêmes, car peu de marchands et voyageurs empruntent cet itinéraire dangereux. La plupart de ces gars-là sont les héritiers directs d’une province tombée en disgrâce depuis près d’un millénaire et demi, souvenez-vous en ! Ils ont perdu leur honneur avec leur province, ils ne sont plus que l’ombre de ce qu’ils étaient, des fantômes errants dans les ruines d’une histoire glorieuse.

Un peu plus à l’Est d’ici, la forêt change de nom et devient la Grande-Forêt, mais c’est kif-kif. Les limites sont pas bien définies, pour certains la Grande Forêt incluse les forêts d’Hochland, pour d’autres c’est encore la Drakwald jusqu’au Talabecland. Ce qui compte, c’est qu’à l’Est, la Grande Forêt est elle constituée de conifères et feuillus principalement plus serrés et pas de bouleaux.

Faut être prudent quand même. La Drakwald est peut-être pas la pire des forêts, mais elle grouille de bandits, e skavens, d’hommes-bêtes, et depuis peu de chaotiques et démons rescapés de la Tempête du Chaos. Et puis, les sous-sols de cet endroit pourri grouillent de malepierre, cette matière immonde qui attire les ennuis comme une flamme attire les insectes le soir !


Situation : les quelques jours se sont extrêmement bien passés (réussite critique, ta troisième d’affilée sur les tests cachés, veinard ! Vous arriverez le lendemain dans la partie « collines hurlantes » du trajet, qui durera pendant un bon moment, quasiment jusqu’à l’arrivée à la frontière du Talabecland d’ailleurs (globalement vous suivez un chemin parallèle à la route de la vieille forêt en restant bien au Sud de celle-ci).

Libre à toi de décrire votre avancée ces premiers jours et l’organisation du groupe, voire de tenter des actions si tu le souhaites. Sinon, je ferrai un point xp au prochain post afin de pouvoir partir sur un nouveau pan d’intrigue « de transition » pour meubler le voyage jusqu’à ce que « l’intrigue principale » avec Agabius reprenne. (NB : Evidemment, ce n’est pas aussi net que cela, l’intrigue principale se poursuit en réalité toujours même durant le voyage, mais de manière plus subtile, cachée).

_________________
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
viewtopic.php?f=2&p=70493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
viewtopic.php?f=243&t=4109&p=70764#p70764


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 25 Juil 2016, 22:17 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 26 Aoû 2015, 18:14
Messages: 211
Profil: FOR :11/ END : 11/ HAB : 13/ CHAR : 8/ INT : 11/ INI 13/ ATT: 12/ PAR: 12/ TIR : 12/ NA : 2/ PV : 85
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt
l'altercation entre Geralt et Gertrud avait mit un froid entre les deux protagonistes, la tension était palpable entre eux, et si Geralt s'était montré menaçant, la jeune femme avait de nouveau démontrée qu'elle ne se laissait jamais faire, n'ayant pas hésité à dégainer un poignard contre le loup blanc. Mais au final les deux combattants en restèrent la... Pour aujourd'hui...
Dans le même temps la jeune femme avait survoler les questions qu'il lui avait posé, prétextant qu'elle n'était pas son ennemi et qu'elle était ici pour lui... En effet, elle se vanta de l'avoir fait sortir de prison, une chose en effet vrai, car le loup blanc s'était bien douté que ce n'était pas son camarade nain qui avait monté un tel stratagème. Mais le chasseur de monstre restait toujours méfiant envers la jolie brune, peut être était il parano, mais il avait un mauvais pressentiment face à elle.
Ne voulant pas envenimer les choses plus encore, il se mura dans le silence. Au final, Nathalie accepta les ordres de celui qu'elle voulait protéger, la jeune femme semblait s'être attaché à lui, car elle semblait accepter de le suivre même dans ces choix les plus fou, elle l'avait prouvé à mainte reprise.

Ainsi donc le groupe reprit la route, se déplaçant en silence à travers les ombres de la vieille forêt. Les premiers jours de marche démontrèrent que les tensions du groupe étaient palpables, Gertrud et Geralt ne se regardaient même plus, Sannri était de mauvaise humeur dû aux récents événements, et Nathalie... semblait mal à l'aise dans cette forêt, sûrement avait elle du entendre de nombreuses histoires et légendes sur ce lieu dit maudit...
Une nuit, rassemblé autour d'un feu de camps, et prenant un repos bien mérité, se nourrissant au passage du gibier que le loup blanc avait pu trouver. Celui qui se décida à briser la glace fut l'ami nain, qui avait décidé de levé les préjugés et fausses légendes sur la vieille forêt et les collines hurlantes... le petit homme leur fit un véritable cours d'histoire sur l'empire, et parvint à captiver son auditoire, même Geralt fut absorbé par ce récit, car après tout, même si il avait certaines connaissances lui venant de l'inquisition, elles étaient loin d'égaler celle de la culture naine.
A la fin de ce récit, Geralt se désigna pour prendre le premier tour garde ce soir là.


"Un récit instructif Sannri... Dormez tous un peu, la route est encore longue. Je vais monter la garde."

Le loup blanc s'éloigna et commença une longue nuit de garde, suivit de tours de rondes. Puis tard dans la nuit, il décida de se poser deux genoux à terre, et se concentra sur les bruits ambiants et nombreux de la forêt...

Il ignora combien de temps il resta ainsi, mais quand il se sentit ouvrir les yeux, il se retrouva dans un endroit dévoré par les ténèbres, ou un silence glaciale dominait, un profond malaise envahi Geralt...
Sortie de nul part, face à lui, apparu trois silhouettes, il pu les reconnaître toutes, c'était Agabius, suivit de Viktor et Albrecht, dont les rires sournois étaient facilement identifiable. Le chef de meute fut celui qui prit la parole.


"Quel déception mon enfant... Ne m'avait tu pas promis le fils de Buchwald ?"

Geralt ne broncha pas, il s'était décidé à ne plus écouter Agabius durant ces cauchemars, sachant que toute cette farce était de nouveau un coup tordu de son esprit brisé, cherchant à lui nuire. Pourtant la scène qui se déroulait semblait comme d'ordinaire bien plus proche de la réalité que l'on ne pouvait le croire. Une sorte de lien semblait unir le loup blanc et son ennemi Agabius, un lien qui s'était créer sans qu'il ne puisse vraiment le comprendre ou l'expliquer... Dans tout les cas, Agabius resta aussi calme que possible, et même ainsi, Geralt se sentait bien démuni face à cette ennemi.
Enfin le membre de l'Ordre se décida à parler, ne répétant plus qu'une seule et même phrase.


"Je te t'écoute plus... Je ne t'appartiens pas... Je ne t'écoute plus... Je ne t'appartiens pas..."

Face à cette scène, les deux sbires du vampires pouffèrent de nouveau de rire, comme amusé par la réaction de leur proie qui à leur yeux, cherchait de toute évidence à ne pas vouloir regarder la dure réalité en face... Mais les rires stoppèrent quand Agabius leva la main pour réinstaller le silence morbide de ce lieu étrange plongé dans le noir...

"Je vois... Tu tentes encore de te voiler la face... Tosot était moins borné... Mais bon, nous avions un marché loup blanc, et tu n'en a pas respecté les termes, une punition va donc s'imposer. Vois l'avenir que tu as décidé d'accepter..."

Soudain prêt de lui, des supplices de douleurs et d'agonie se firent entendre, tout d'abord de façon très faible puis de plus en plus fort, et là, une vision d'horreur se forma, il vit à ses cotés, le nain Sannri baignant dans son sang, un corps inerte et sang vie, puis non loin, la belle Gertrud, dont la tête avait été séparé de son corps... Geralt recula d'un pas, une terreur sourde monta en lui, mais dans son repli, une main se saisit de sa cheville, et se fut en baissant le regard qu'il vit Nathalie... Du sang coulant de ces lèvres, son regard plongeant dans le sien, paralysa littéralement le chasseur de monstre.

"Pourquoi Geralt... Pourquoi..."

Il ne comprit pas la question, tout du moins jusqu'au moment où il vit la lame qui était planté dans le dos de la jeune femme... Cette épée... C'était celle de Geralt... Celle avec qui il avait tué tant de monstre ces dernières années... Celle avec laquelle ici... Il avait tué ses amis...
Une main se saisit alors de lui par l'épaule, et Geralt se sentit fébrile, car derrière lui, un homme venait d'apparaître... Son propre sosie... La seul chose qui le différenciait de son reflet, c'était que celui ci possédait des yeux aussi noir que la nuit, lui donnant un air terrifiant. Son double s'approcha et lui murmura à l'oreille ces quelques mots.


"Ceci est ta destinée... Ceci est ton héritage..."

Sous le stress et la panique, le loup blanc voulait que ce cauchemar cesse de suite, où bien il avait la sensation qu'il finirait dévoré par l'obscurité, il poussa son double de toutes ses forces, et là... Plus rien, le trou noir...

Il sursauta à son réveil, la respiration haletante, il n'avait en réalité pas bougé de sa position initiale, toujours assit deux genoux au sol au milieu de la veille forêt. Soudain, un craquement dans son dos, qui conduisit Geralt à porter sa main à la garde son épée. Il se ravisa vite en voyant Nathalie arriver, il semblait que sa relève était déjà la...
Toujours aussi soucieuse, elle le regarda, comme si elle put voir à cette instant que quelque chose n'allait pas chez le loup blanc, comme si il avait vu quelque chose capable de le terrifier.


"Rien à signaler, la nuit sera calme..."Se contenta t'il de répondre pour rassurer la jeune archère.

Ce soir là, il fut donc remplacé, et trouva quelques heures de sommeil.

Les autres jours se ressemblèrent, et la chance semblait bien du coté du quatuor, puisqu'ils ne firent aucune mauvaise rencontre. Geralt lui ne fit plus aucun rêve, et comme à son habitude, préféra ne pas se confier, pensant tout simplement qu'il était en train de devenir fou, il ne voulait inquiéter personnes à cause de ses rêves étranges.

Ayant une bonne allure, désormais les collines hurlantes seraient d'ici peu en vue...

_________________
Geralt, Fléau des morts/l'Ordre du Corbeau
Profil: For 11 | End 11 | Hab 13 | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 12 | Par 12 | Tir 12 | NA 2 | PV 85/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)


"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

http://www.psinside.de/wp-content/uploads/2015/05/The-Witcher-3-Wild-Hunt-PSi-Banner.jpg

https://www.youtube.com/watch?v=vP_RLtWxNdU

https://www.youtube.com/watch?v=j557s2qO_lY


Modifié en dernier par [MJ] Kriegsherr le 25 Juil 2016, 22:17, modifié 1 fois.
PROFIL MIS A JOUR +64xps pour les 3 pages.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 25 Juil 2016, 23:38 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Oct 2011, 11:56
Messages: 912
Citation:
Bon, comme tu as pris un chemin autre que celui qui était initialement prévu, un changement de sujet s’impose.

Profil mis à jour.


Suite ici : viewtopic.php?f=99&p=102515#p102515

_________________
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
viewtopic.php?f=2&p=70493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
viewtopic.php?f=243&t=4109&p=70764#p70764


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 3 sur 3
 [ 27 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: [MJ] Neferata, Yorick


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com
Based on Style Chronicles by Jakob Persson, modifications by Medenor and [MJ] Urizen. All rights reserved.