Index du forum

Warforum JDR: forum JDR gratuit dans l'univers Warhammer®

Un forum totalement RP, dans le sombre et dangereux monde de Warhammer®
© L'univers, le contexte, les noms et autres appartiennent à Games Workshop®

Nous sommes le 18 Jan 2018, 20:51

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 7 sur 7
 [ 68 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7
Auteur Message
MessagePosté: 03 Jan 2018, 15:52 
Hors ligne
Maitre de jeu [MJ]
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 18 Oct 2017, 20:56
Messages: 21
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.php?id=mj_galrauch
Je vais inclure à l'avenir une copie des règlements du jeux a chaque jet, comme ça si quelqu'un cherche, ils seront toujours présent.

Le jeu de l'Empereur Raté

Trois carte sont déposé sur la table, à la vue de tous, un carte face caché sur la table (L'empereur raté)
Chaque joueur dispose de deux cartes cachées dans ses mains qu'il ne révèle qu'après avoir décidé s'il continuait ou non.

Chaques joueurs aura un jet de dés pour déterminer la valeur de ses cartes par rapport aux cartes en place, plus le dés est élevé, plus grand est sa valeur. (les cartes en mains + Cartes sur la table)

C'est à ce moment qu'il faut décider si un joueur continue et dévoile ses carte à jouer ou s'il se couche sans montrer ses cartes.
Le joueur peut à ce moment dire la valeur de son jeux pour influencer la réponse des autres à la table.

Une fois que tout le monde a décidé, la carte de l'empereur raté est retournée.

Si l'empereur est présent (Possibilité de 10% soit résultat de dés de 1 sur 10), les résultats du premier jet sont utilisé et la personne avec le meilleur jet perd la partie c'est la seconde position qui gagne.
Si l'empereur n'est pas là (possibilité de 90% soit un résultat plus grand que 1 sur 10), on relance les dés pour les joueurs toujours en place et le gagnant est celui avec le plus haut résultat parmi ses deux lancés.
Si deux joueurs ou plus sont égaux, on additionne les 2 résultats de dés ensembles, celui qui a plus élevé gagne.



Les résultats du premiers jets sont affiché ici, merci de ne pas regarder ceux des autres joueurs
Comme j'ignore si Geralt souhaitait jouer, je l'ai mis quand même.

Martin a écrit:
Jet 1 = 19

Catuvolcos a écrit:
Jet 1 = 19

Lucy Trend a écrit:
Jet 1 = 6

Lukas a écrit:
Jet 1 = 16

Maria Maier a écrit:
Jet 1 = 20

Geralt a écrit:
Jet 1 = 9

_________________
Le don des dieux de la ruine aux citoyens du monde entier n'est pas la douleur, la luxure, la corruption et la maladie,
mais bien le courage, la découverte, l'ambition et la résilience.

Voyez par vous même!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 03 Jan 2018, 22:44 
En ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Oct 2016, 15:19
Messages: 74
Relevant les cartes qui lui avaient été distribuées par l'un de ses compagnons de tablée, Martin prit un moment pour analyser son jeu. Il avait un peu mal à la tête mais ça allait. Il semblait que son malaise provenait plutôt de ses cartes... Celles ci étaient particulièrement ardues à comprendre.

" Bon. Alors souvient toi. Est ce que c'est dans ce jeu que le pouilleux bas le fou, ou bien la dame ? A moins que je ne confonde avec le jeu de l'ours ? Bon sang.... Et c'est quoi cette carte ? Une tourbillon ? Une tornade ? Un étang ? Il y a un piège quelque part ou bien ? Si je comprends bien, j'ai un score assez moyen.... Je crois ? Ou alors je me plante complètement..... Advienne que pourras. "

Pensif, Martin décida que finalement il jouerai. Et puis une veste de perdue.... Qu'importe ! Les yeux concentrés sur ses cartes, il annonça d'un ton qui se voulait neutre, calme, insondable, mais qui trahissait néanmoins une légère tension, ou était ce de la peur ? Qu'il suivrais.

Je joue. Et vous ? Demanda-t-il en se tournant vers la courtisane avec un sourire qui se voulait vainqueur mais qu'une vilaine grimace trahit, brisant ainsi une apparente et possible sureté en une victoire prochaine.....

_________________
Gamin, un jour ou l'autre tes plans foireux feront de nous des morues salées. Et tu sais quoi ? Je regretterais même pas car je me serais sans doute amusé comme un fou avant d'y passer.


Martin, Voie de la chasse
Profil: For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 8 | Ini 9 | Att 8 | Par 8 | Tir 10 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_martin


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 05 Jan 2018, 15:37 
En ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 18 Avr 2010, 12:58
Messages: 519
Profil: For 17 | End 15 | Hab 15 | Cha 16| Int 16 | Mag 18 | Ini 15 | Att 17 | Par 16 | NA 4 | Tir 15 |
Autres comptes: [MJ] Le Grand Nécromancien
Carnage, Triomphe, Mort. Les trois mots qui avaient caractérisés l'existence de l'être qui traversait les Cieux en direction de la Sylvanie. Après de longs mois passés dans le Moussillon, un territoire qu'il avait désormais fait sien, le Prince des Ténèbres retournait sur sa terre natale, dans le coin le plus reculé de l'Empire Sigmarite: la Sylvanie. Sa victoire retentissante sur Malbaude de Moussillon et Raymond d'Aucassin était parvenue jusqu'aux oreilles de la Cour Noire et Vladimir Kergan allait bientôt se présenter devant l'assemblée aristocratique pour leur faire don de son plus beau trophée, qui était à l'origine le but de sa mission: La tête de feu Raymond d'Aucassin. Ce vampire honni qui n'avait que trop défié la Cour Noire était tombé sur le champs de bataille des mains mêmes du Seigneur Vampire et ses suivants n'avaient eu de choix que de se soumettre à la nouvelle autorité du Duc du Moussillon qui avait transformé ce Duché de Bretonnie en une terre à son image et il ne comptait pas s'arrêter là, car les ambitions démesurées de Vladimir Kergan von Carstein s'étendaient à de bien plus vastes territoires et ses plans pouvaient mûrir encore pendant quelques temps, que pouvait encore représenter des mois lorsque l'on disposait de l'éternité ? Le vampire ailé survola bientôt une petite forêt qui finit par dévoiler une clairière ou avait été dressée une bâtisse d'ou s'échappait une faible lumière depuis les fenêtres, qui pouvait avoir choisi de demeurer dans un endroit aussi éloigné de toute civilisation.

Un éclair déchira le ciel et l'Immortel piqua en direction de la forêt, atterissant à l'abri des arbres touffus qui plongeaient les sous-bois dans une obscurité presque totale. Un endroit ou pouvait se tâpir n'importe quel prédateur, comme pour confirmer les pensées de Vladimir, trois créatures hybrides déboulèrent dans sa direction. Le Seigneur Vampire avait déjà eu l'occasion de croiser pareils monstres lorsqu'il s'était aventuré dans les contrées glacées de Kislev. Les Hommes-Bêtes s'arrêtèrent en apercevant le Duc du Moussillon qui venait de reprendre son apparence humaine et dont le visage s'éclairait d'un sourire carnassier. Les hybrides se lancèrent dans la direction de Vladimir tandis que ce dernier s'avançait calmement à leur rencontre et quand les Gors arrivèrent à une dizaine de mètres, deux éclairs de Dhar quittèrent les yeux de l'Immortel pour venir foudroyer les impudents. Ceux-ci s'écroulèrent dans la boue en poussant des cris stridents, l'un d'eux vit la peau et la chair de son bras droit noircirent avant de tomber, dévoilant un os que la magie noire commençait déjà à ronger. Les deux autres se tenaient la poitrine en tentant vainement de maintenir la chair en place, Kergan quant à lui passa à côté d'eux non sans laisser échapper un rire mauvais. Ces bêtes souffriraient encore pendant de longues minutes avant de laisser échapper leur dernier souffle.

Après quelques minutes de marches sous la pluie et les éclairs, Vladimir Kergan arriva enfin en vue de la bâtisse qu'il avait aperçu depuis le ciel et ce qu'il découvrit le surpris d'autant plus en constatant qu'il s'agissait en réalité d'une auberge: La Taverne du Squig-Unijambiste. Le Prince des Ténèbres balaya les alentours du regard, il devait y avoir autant de clients à l'intérieur que de vivants au sein du Marais de la Terreur qui se situait non loin de son ancienne forteresse. Toutefois, des bruits de conversations parvinrent jusqu'aux oreilles de Vladimir dont les sens étaient exacerbés par sa condition supérieure, parfait il ne s'était pas arrêté pour rien. Son entrevue avec la Cour Noire n'était programmée qu'à la nuit prochaine, ce qui lui permettait de prendre quelques heures pour lui et ce au grand malheur des pauvres hères qui chantaient et buvaient sans savoir que le Duc du Moussillon était à leur porte. La porte de la Taverne s'ouvrit lentement, grinçant en tournant sur ses gonds avant de dévoiler une grande silhouette au port altier, le vent qui s'engouffra dans la grande salle fit vaciller un instant les flammes du feu qui ronflait dans l'âtre, à moins qu'il ne s'agisse de quelque chose de bien plus sombre. Le silence se fit quelques instants dans l'Auberge avant qu'un Semi-Ogre ne s'avance vers le Duc du Moussillon en lui montrant une pancarte qui stipulait que les clients devaient se déposséder de leurs armes. Le regard de Vladimir Kergan et du videur se croisèrent quelques secondes avant que l'hybride ne détourne les yeux.


La Mort n'a guère besoin d'artifices pour faucher ceux qu'elle désire faucher, Ogre. Dit le Prince des Ténèbres dont l'aura ténébreuse se fit plus oppressante l'espace de quelques secondes avant qu'un sourire n'étire ses lèvres et qu'il ne tende sa longue épée à deux mains, trophée qu'il avait pris sur la dépouille d'Evrard d'Adalbéron, la hache en gromril d'Eustache de la Lame Rouillée et Champion de Malbaude et un grand sceptre serti d'une pierre qui pulsait d'une faible lumière verte, cadeau involontaire d'Henri de Rachard. Le Semi-Ogre se saisit des armes de Vladimir Kergan d'une main et du Sceptre de l'autre, ainsi que d'un sac qui protégeait un objet rond. L'instinct du Semi-Ogre lui intima sûrement qu'il valait mieux ne pas regarder à l'intérieur. Les Courants Aethyriques circulaient paisiblement dans la pièce, l'Immortel les suivit du regard et il découvrit que deux autres sorciers s'étaient également arrêtés dans cette taverne, il pouvait percevoir Chamon envelopper une jeune femme de ses reflets dorés tandis que l'autre sorcier était drapé d'une magie plus primaire, qui puisait sa force dans la Vie elle-même, mais il ne s'agissait là que de néophytes, rien de plus. Vladimir s'avança vers le comptoir en passant derrière la chaise d'un homme aux longs cheveux blancs et prit place sur un tabouret face au tenancier.

Un verre de vin elfique. Cela ne valait certainement pas un grand cru d'une vingtaine d'année directement prélevé à la gorge mais c'était sans doute là bien meilleur que le vin aigre du Moussillon. Tandis qu'il attendait que le tavernier s'éxécute, le Duc du Moussillon jeta un regard dans la direction des clients et s'arrêta une fraction de seconde sur l'individu aux cheveux blancs avant de se retourner lorsque l'aubergiste déposa un verre rempli d'un liquide rouge carmin, agréable à l'oeil et au nez. Le Vampire porta la coupe à ses lèvres, non sans laisser échapper un léger rictus discret. Finalement peut-être n'avait-il pas perdu son temps en s'arrêtant dans cette auberge, aussi comptait-il y rester un peu plus que prévu... Au-dehors, le ciel s'assombrit encore plus et la Tempête redoubla de violence, car telle était la volonté de Vladimir Kergan.

_________________
Image

~ À compter de cette Nuit je suis votre Seigneur et Maître. Que vous désiriez me servir dans la Vie ou dans la Mort ne revêt que peu d'importance à mes yeux. ~

Vladimir Kergan, Seigneur de la Nuit
Profil: For 17 | End 15 | Hab 15 | Cha 16 (17)| Int 16 | Mag 18 | Ini 15 (16) | Att 17 | Par 16 (17) | NA 4 | Tir 15 | PV 160
Lien Fiche personnage: Ma Fiche

PVs actuels: 160/160

Apprentissage arme de prédilection: 5/8

LNs: 619 /648

Bataillons Défunts (non comptés pour les Lns): 8 Bataillons de 30 Guerriers Squelettes. 2 Bataillons de 30 Revenants. 1 Bataillon de 30 Chevaliers Noirs. Un Bataillon d'Esprits ==> (240 Squelettes en Bataillons, 60 Revenants, 30 Chevaliers Noirs et 30 Esprits)

- 8 Bataillons de Squelettes prennent: 48 LNs (16 Squelettes les contrôlant)

- 2 Bataillons de Revenants prennent: 32 LNs (4 Revenants les contrôlant)

- Bataillons de Chevaliers Noirs: 16 LNs ( 2 Chevaliers Noirs contrôlés par Cécielle des Champs d'Or ==> Commandant Cécielle)

- Bataillon d'Esprits: 12 LNs ( Deux esprits les contrôlent)

-Cécielle des Champs d'Or: 12 LNs. (Utilise 16 de ses LNs pour contrôler les deux Chevaliers Noirs qui tiennent les tambours et bannière du bataillon).

-Morbius: 20 LNs.

- 50 Zombies (Clan Keerk): 100 LNs.

- 64 Loups Funestes: 192 LNs.

-13 Esprits: 78 LNs.

- 25 Cavaliers Squelettes: 125 LNs

Troupes endormies: 95 Guerriers Squelettes, 415 Zombies, 6 Revenants, 8 Chevaliers Noirs. 1 Esprit ==> Château de la Terreur.

Troupes à relever: Malebrute, Rat-Ogre


-Objets: Chevalière de Discipline (Par +1), Bague Magnifique (Char +1), Anneau de Vivacité (Ini +1), Grand Manteau Noir, Baiser de Malfleur (Talisman Magique: Effet sur fiche de personnage)

-Armes, Armures:
- Hache en Gromril: 24+3d8, 8 points de parade. Percutant, Perforant (4)

- Faraigr: Bouclier, 20 points de parade, offre une parade gratuite.

- Serment: 25+1d20 de dégâts,10 parade, 2 mains Percutante, Lente. Enchantement : Hex vengeur, qui permet de porter une attaque supplémentaire en cas de parade réussie.

- Zheres: Sceptre de Maîtrise de la Non-Vie

-Gilet en Cuir Bouillis: 7 points de protection torse bras et dos. -1 PAR, -1 HAB, -1 ATT (Porté)

-Destrier: Nahar, Cauchemar Mort-Vivant.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 05 Jan 2018, 23:17 
En ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 13 Aoû 2015, 03:30
Messages: 208
Profil: FOR 8 / END 9 / HAB11 / CHAR 12 / INT 8 / INI 9 / ATT 9 / PAR 8 / TIR 8 / NA 1 / PV 65
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... lucy_trend
J'étais plutôt fière de moi, j'avais réussi à faire venir cette étrange personne à notre table pour jouer avec nous. Tout cela était irréaliste, moi qui était venus pour simplement rencontrer des dangers… me voilà en train de rassembler tout le monde a une table pour jouer. Il fallait croire que pour les dangers… c'était raté. Mais bon tant pis, au moins nous allions nous amuser toute la soirée et j'allais repartir le lendemain matin le sourire aux lèvres. En attendant, j'allais profiter de cette soirée encore un bon moment. Je distribuai alors des cartes à notre nouvel invité avant de regarder les miennes, observant mes combinaisons avec un petit sourire confiant. C'était plutôt pas mal du tout, j'allais peut-être gagné ma manche finalement ? Enfin, j'avais déjà eu un bon jeu avant… mais ruiné par la carte en plus et donc… devenu perdante.

Mais qu'importe, il fallait que j'ai confiance aux cartes, toujours, qui sait ? Cette fois c'était la bonne ? Par ailleurs, je comptais bien mettre un gage amusant à ce cher chasseur… et pourquoi pas à l'homme aux cheveux blanc ? Geralt ? Honnêtement je trouvais ça un peu vache de lui donner un gage alors qu'il avait accepté de jouer avec nous sans même nous connaitre. Non j'allais trouver une autre cible… soit le nobliau imprudent… soit le chasseur qui m'avait fait chanter. Cela dépendra je pense du prochain gage. Je trouvais en tout cas cela très amusant de les voir déjà torse nue alors que de mon côté j'étais encore couverte… était-ce de l'incitation ? Voyons… je n'allais pas me dénuder aussi facilement… même si je n'étais plus très loin de l'être.

-Et moi je joue.

Néanmoins mon sourire fut bien vite troublé alors que le vent frais de l'extérieur rentra violemment, passant sous mes vêtements et me fis frissonné. Ce vent s'accompagna d'un grincement, celui de la porte qui me fit me retourner vers cet événement qui eut le mérite de me troubler. Un homme entra, un homme sinistre et qui se déplaçait avec une prestance… naturellement imposante et puissante. Voilà quelque chose que je n'aurais jamais cru voir ici… cet individu semblait véritablement étranger à cette auberge. Je voulais dire par la… que si j'acceptais la présence d'un noble au envie d'aventure, d'un chasseur, d'un aventurier aux cheveux blanc… et tout le reste, cet individu sinistre avait plus sa place dans un palais de Crystal au sommet d'une montagne que dans une vieille taverne miteuse. Mais au final… j'avais moi-même tout autant que lui aucune raison d'être ici.

Il alla au bar et alors qu'il tourna le regard vers les clients, j'eu pour réflexe de me retourner vivement vers les autres, comme une petite fille qui fuyait le regard sévère de son père… ou tout simplement une mauvaise intention. Tout cela était fort étrange, je n'avais croisé son regard qu'une demi seconde et pourtant ce même regard m'avait repoussé avec autant d'aisance qu'une gifle. C'était impressionnant, une démarche très intimidante, un regard terrifiant, un ensemble qui faisait loi sans même avoir parlé, je n'avais jamais vu auparavant une telle présence, une telle personne… et pourtant j'avais connu de nombreux noble dans ma vie.

Mon amour du danger se réveilla d'un coup, mais je fus surprise car, contrairement à de l'excitation… je ressentais de la peur. J'avais envie d'aller vers cet homme mais à la fois, j'avais aussi envie de me cacher de lui… drôle de parallèle e opposé. Je pris alors un peu de temps à réorganisé mes pensées, que je sois impressionné était normal, mais peur ? Apres tout il avait donné ses armes à l'entré comme tout le monde, je n'avais donc rien à craindre ? Malgré que je m'efforçais à le dire… je n'arrivais pas à le croire moi-même. Cette envie du danger s'accompagna alors d'une interrogation croissante envers cette personne, pouvais-je tenter d'aller vers lui ? Il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir j'imagine, mais je n'étais pas rassurée… Je posai alors mes cartes face caché tout en indiquant que je continuais avant de me lever, posant ma main sur l'épaule de Geralt accompagné d'un sourire.

-A vous de jouer « messire » Geralt.

Je lui fis un clin d'œil qu'il pouvait interpréter, selon ses désire avant de me diriger vers la personne sinistre d'un pas un peu tremblant. Plus je m'approchais de lui… plus qu'étais mal assuré dans ma démarche et je commençais à me demander si ça ne serait pas mieux de faire demi-tour… Apres tout je n'allais pas inviter toute l'auberge à jouer au carte… certain voulait rester surement seul ? Mais à force de réfléchir, je me retrouvai soudainement sur son côté droit… M'avait-il vu ? S'il m'avait vu ça serait sans doute bizarre que je reparte bêtement… il pouvait surement le prendre mal ? Mais aussi prêt de lui, j'avais peur, c'était claire comme de l'eau de source et je n'étais plus vraiment sur de quoi faire. Quelque chose était… terrifiant chez cette personne, mais il m'était difficile de savoir quoi. Toujours est-il que je ne pouvais me permettre de rester bêtement à côté de lui alors que je cherchais, il fallait que je parle… peut être que cela allait… mieux se passer pour me reprendre en main si j'engageais la conversation ? Peut-être que c'était quelqu'un d'amical…

-Humm… bonsoir… messire…

Je n'étais pas sur s'il était noble ou non… mais par habitude j'avais tendance à appeler tout ceux dont j'avais un doute sur la noblesse de la sorte. Au moins j'étais sur de vexer personne. J'étais comme une petite fille devant un adulte autoritaire, tentant de cacher une bêtise face à lui…. J'étais en train de serrer mes mains dans le dos, n'arrivant pas à le regarder vraiment en face très longtemps, ayant besoin de souvent détourner le regard.

-Heuu… j'espère que la tempête ne vous a pas trop dérangé pour venir ici.

J'eu soudainement un sursaut alors qu'un coup de tonnerre vint se faire ressentir, la tempête c'était accentué depuis quelques secondes. Cela n'arrangeait pas les choses pour me calmer mais bon… maintenant que j'étais là, autant y aller à fond. Je tendis alors une main vers l'homme sinistre.

-Si vous voulez messire… si vous ne voulez pas passer le reste de la soirée seul… vous… v-vous pouvez venir à notre table, nous vous tiendrons compagnie.

Il y eu alors un blanc, j'attendais la réponse de l'homme mais moi-même je n'étais pas sûr d'avoir bien dit les choses…

-Mais si vous voulez rester au calme je comprendrais et m'en excuserais.

Et alors que je pensais avoir tout dit… je me rattrapai soudainement en remarquant que j’avais oubliée le plus important.

-Oh et… hum… je m’appelle Lucy.

_________________
Image

Lucy Trend, Voie de l'espion
Profil: For 8 | End 9 | Hab 11 | Cha 12 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... lucy_trend


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 12 Jan 2018, 01:01 
En ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 06 Mar 2017, 18:43
Messages: 38
Localisation: Seine-et-Marne
Profil: For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 10 | Int 11 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 9 | NA 1 | PV 60/60
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... on_dalwing
Lukas était rassuré de voir que ses réserves à propos de l’inquisiteur s’étaient finalement révélées inutile. Le dénommé Geralt avait rapidement accepté de venir jouer avec eux, ne semblant pas vraiment s’offusquer quant à la présence de mages dans la taverne. Comme quoi, les miracles existaient vraiment ! Sous ses allures de guerrier froid, dépressif, passablement nihiliste, légèrement sinistre sur les bords, et assez peu bavard, l’inquisiteur ne semblait pas être quelqu’un de particulièrement désagréable. En tout cas, de ce qu’il avait pu en voir jusqu’à maintenant. En espérant que le reste de la soirée allait lui donner raison : il préférait autant éviter de se faire traîner à un bûcher sur place publique et lapider pour hérésie… Enfin, à bien y réfléchir, il était à peu près sûr que c’était Lucy qui avait décidé le loup blanc à venir s’installer avec eux. Il semblait avoir finalement céder sous les attentions et yeux de biche de la danseuse… Enfin, sur la supposition que quelqu’un l’ait un jour déjà regardé dans les yeux.

Sortant de ses pensées plus que douteuse avec un petit soupir – quelquefois, ses réflexions le consternaient lui-même -, il tacha de se reconcentrer sur son jeu. Il avait gagné la première manche, Martin la deuxième, et les paris étaient déjà lancer quant au vainqueur de la troisième manche. Lukas avait gagné une fois, alors après tout, qu’est ce qui pouvait bien l’empêcher de le faire à nouveaux ? Son « jeu » était d’ailleurs plutôt bon, assez équilibré. Rien de bien édifiant, mais il avait ses chances de l’emporter si sa cinquième carte se révélait tout aussi prometteuse. Mais honnêtement, gagner ne l’intéressait pas tant que ça. Le nobliau souffrait d’un manque cruel d’inventivité quand il était question de gages, et préférait autant laisser aux autres la possibilité de lui infliger mille supplices et moults sévices… Assez paradoxal pour un servant de Ranald !

Quoique, peut-être pourrait-il trouver quelque chose d’amusant à infliger à Maria. Plus il l’énervait, plus elle l’insultait, et plus il s’en amusait. Il serait sans doute marrant de voir jusqu’où il pouvait pousser la jeune femme. Et puis après tout, il n’en était pas à son premier coup d’essai : s’amuser à énerver de jolie jeune sorcière était quelque chose qu’il avait l’occasion de faire assez… régulièrement. Un passe-temps comme un autre, en somme.
Posant ses cartes dans un petit bâillement de fatigue – depuis combien de temps était-il ici déjà ? -, le nobliau prit son collier dans la main, l’observant d’un œil attentif et étrangement calme. Le temps où il devrait le mettre sur la table approchait à grand pas, et cela lui faisait vraiment du mal de le parier… Enfin, pas qu’il ne l’ait jamais mis en jeu pour des raisons idiotes, bien entendu. Mais bon, pour le moment, il pouvait encore se permettre de perdre quelques vêtements avant de devoir en arriver à de tels extrémités. Avec un petit sourire satisfait, le Nulner laissa son collier tranquille, avant de s’en retourner vers ses camarades de table.

- Mes amis, je parie mon manteau.

C’est alors que le seuil de la taverne s’ouvrit à nouveau, forçant le nobliau à tourner son regard vers l’entrée. Alors que la seul était vide il y avait à peine quelques minutes – ou quelques heures peut-être ? Il perdait vraiment la nation du temps ici -, elle était désormais presque bondée. Une vraie aubaine pour le tavernier. Quoique, à bien y réfléchir, le nobliau avait l’impression d’être le seul à avoir payer sa tournée depuis le début de la tournée ! Déjà que les clients n’avaient pas l’air d’être bien attirés par le lieu, si en plus ils passaient outre le paiement…. C’était un véritable miracle que l’aubergiste n’ait pas encore mis la clé sous la porte.

La porte de la taverne s’ouvrit dans un grincement assourdissant, et il fallait l’avouer, assez intimidant… ce qui n’empêcha pas le nobliau de s’en amuser pendant de longues secondes, en imitant d’un « Houiiiuuuunnn » à peine moqueur le crissement de la porte. Un individu à l’allure bien sinistre pénétra dans l’établissement. Un homme imposant, aux longs cheveux noirs et à la carrure guerrière. Lukas devait bien avouer qu’il dégageait une autorité certaine, sans doute un noble. Il dégageait… quelque chose, sur lequel le nobliau n’arrivait pas à mettre le doigt. Il avait une sorte de charisme que le Nulner était bien obligé de reconnaitre. Le sourire de Lukas s’élargit de plus belle, tandis qu’il observait le nouveau venu en découdre verbalement avec le demi-ogre gardien des lieux. Et ses premières impressions se révélèrent juste : c’était sans doute un guerrier qualifié, à en croire le nombre d’armes dont il était le possesseur. Un noble épéiste qui se comparait à la faucheuse elle-même. Modeste en plus de cela. Il possédait aussi un étrange sceptre, lui aussi donné au semi-ogre, un « artifice » à la lueur bien étrange… Qui pouvait bien être cet homme ?

Et à en voir la réaction des autres attablées, il n’était pas le seul à se questionner sur ce très modeste individu. Geralt semblait plus préoccupé, dépressif et froid que jamais, Martin paraissait perdu dans d’obscures pensées, et Lucy était…. Tout simplement terrifiée. Comme une petite fille apeurée par le grand méchant monstre. Quand aux deux mages, ils semblaient aussi intrigués, même impressionné par l’arrivant. Etait-il un mage lui aussi ? Ça expliquerait peut-être la possession de cet étrange bout de métal fluorescent… Un bien singulier personnage, et qui attisait fortement la curiosité de Lukas.

L’inconnu s’installa au bar, tandis que le nobliau jouait avec son collier d’une attitude nonchalante. Devait-il allez lui parlez ? Il n’avait vraiment pas l’air amical, on pouvait même dire qu’il était vraiment intimidant, - et un peu arrogant aux yeux du nobliau -, mais après tout, il avait bien invité un inquisiteur, alors un dialogue suicidaire de plus ou de moins… Alors qu’il s’apprêtait à se lever, Lucy le devança d’un pas tremblant, si bien que le nobliau se stoppa, observant la courtisane d’un œil amusé, peut-être avec une touche de pitié pour cette pauvre petite fille. A vrai dire, ça faisait vraiment bizarre de voir la danseuse si extravertie et sur d’elle se métamorphoser en un petit animal chancelant, bégayant, cherchant tant bien que mal à trouver ses mots. Et à vrai dire… la peur la rendait vraiment mignonne ! Si bien que le nobliau ne put s’empêcher de rougir comme un idiot, en la regardant d’un œil quelque peu attendri…

Une fois le « discours » de la jeune fille terminé, Lukas, soupirant, se leva silencieusement, se plaçant juste derrière Lucy, restant la, immobile, comme s’il attendait quelque chose. Devant le regard circonspect du Norlander, il se contenta de hausser les épaules avec un petit sourire aux lèvres.

- Qu’avez-vous à me regarder comme ça ? Je fais la queue, comme tout le monde.

Après quelques secondes d’attente, il s’avança de quelque pas, se décalant légèrement par rapport à la courtisane, lui jetant au passage un léger sourire compatissant, avant de prendre à son tour la parole. Il n’était clairement pas rassuré, mais il n’était pas dans son caractère de se laisser acculer par la peur ou l’intimidation. Ou en tout cas, ça n’avait pas été le cas pour l’instant.

- Veuillez excusez le manque d’assurance de cette belle demoiselle, mais il semblerait que vous dégagiez un charisme certain, à même de déconcerter les plus solides d’entre nous. Le nobliau jeta un petit coup d’œil vers la courtisane, autant pour observer son état que pour fuir l’aura menaçante du nouveau venu. Pourquoi est ce qu’il était venu lui parlez déjà ? Enfin, le geste était tout de même louable. Comme Lucy vous l’as indiqué, notre table vous est ouverte si vous le désirez. Nous avons à boire, à manger, quelques invités atypiques et de quoi s’occuper pendant tout une nuit. Si c’est là votre envie, bien sûr…

Le nobliau marqua un temps d’arrêt, tentant tant bien que mal de garder son assurance et son attitude sympathique. Par Ranald, il ne savait même pas pourquoi il avait décidé d’inviter un individu lui paraissant aussi sinistre et antipathique. Peut-être juste pour soutenir Lucy, ou pour assouvir sa curiosité vis-à-vis de cet intimidant et étrange personnage.

- Même si en toute honnêteté, vous n’avez pas vraiment l’air de quelqu’un prenant plaisir à se déshabiller lors d’une partie de carte, je ne montrerais donc pas plus insistant… Et puis, après tout, personne ne dicte à la mort à quelle table elle doit s’asseoir.

Sur cette dernière remarque, le nobliau toisa l’inconnu d'un petit sourire amical mais peu assuré aux lèvres, avant de s’éloigner et de prendre lui-même place au bar, quelques lieux plus loin. C’est que cette histoire lui avait donné beaucoup plus soif qu’il ne s’y attendait…. Intimidant, oui, c’était le mot. Se tournant vers le noble/guerrier/mage tout en attendant son verre, le nobliau se permit tout de même une dernière remarque teintée d’une légère touche de sarcasme, avant de se murer dans l’attente.

- Et sans vouloir plus vous importunez, votre sainteté nous ferait elle l’honneur de nous donner son nom ? Ce n’est pas tous les soirs que l’on a l’occasion de rencontrer la faucheuse en personne… et pour ma part, je me nommes Lukas Von Dalwing. Ravi de faire votre connaissance.

_________________
Lukas Von Dalwing, Voie de l'aristocrate
Profil: For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 10 | Int 11 | Ini 8 | Att 8 | Par 8 | Tir 9 | NA 1 | PV 60/60

Fiche Wiki : http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.php?id=wiki:fiche_lukas_von_dalwing
Aventure en cours : http://warforum-jdr.com/phpBB3/viewtopic.php?f=214&p=107341#p107294


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 13 Jan 2018, 05:04 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur PJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 26 Aoû 2015, 18:14
Messages: 211
Profil: FOR :11/ END : 11/ HAB : 13/ CHAR : 8/ INT : 11/ INI 13/ ATT: 12/ PAR: 12/ TIR : 12/ NA : 2/ PV : 85
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt
Pour le plus grand plaisir de Geralt, ces nouveaux camarades d'une soirée ne semblèrent pas trop s'intéresser à lui où à son histoire, et cela était tant mieux, le loup blanc était d'ordinaire un homme plutôt silencieux, et préférant éviter de discuter d'une potentiel destination où il se dirigeait avant de se retrouver dans cette auberge. Les interrogatoires n'étaient pas une chose qu'il aimait particulièrement.
Dans tous les cas, bien qu'il avait donné son nom, aucune des personnes autour de la table ne c'était vraiment présenté, il n'avait pour l'heure parlé qu'à Lucy, la douce créature qui était parvenu à le faire venir à la table de jeu, il y avait aussi le nobliau qui lui avait adressé quelques mots un peu plus tôt, mais son nom lui restait totalement inconnu.
Les autres personnes furent assez commune en fin de compte, un jeune homme aux cheveux brun et à la barbe, une jolie jeune femme brune habillé d'une façon à lui rappeler le style vestimentaire que portait certains étudiants dans les collèges magiques. Il y avait déjà fait un tour par le passé pour y mettre en lieu sûre une lame maudite qui avait appartenu à la comtesse grise, vampire défunte. Enfin il y avait un homme vêtu de peau de bête, sans aucun doute avait il un lien magique avec le domaine de la nature et des bêtes, où alors vivait il tel un marginal loin des villes et de tous ces soucis... Comment le savoir ?

Quoiqu'il en soit la partie de carte fut lancé, et Geralt en comprit rapidement toutes les subtilités, plus que d'appliquer les règles de l'Empereur raté, il semblait que le ou les perdants devraient se dévêtir d'un de leur vêtement comme gage de leur défaite. Le loup blanc se sentit alors bête d'avoir rejoint cette table sans même prendre le temps d'en savoir plus sur les modalités... Il pourrait à tout moment se retrouvé dépouiller de ces biens si la chance refusait de lui sourire.
Il tripota alors le médaillon du héros qu'il portait autour du coup, ancien item magique qui lui avait servi par le passé, ce n'était désormais plus qu'une babiole commune, mais qui avait encore une certaine valeur. Peut être pourrait il miser ceci pour continuer à jouer et ainsi éviter de se dévétir ?

Le chasseur de monstre observa alors attentivement son jeu, avant d'analyser les expressions de chacun, trois protagonistes se déclarèrent comme voulant continuer à jouer. S'ensuivit alors une phase de bluff, tout d'abord la jeune femme Lucy annonça vouloir continuer à jouer, au vu du regard de la créature et de son comportement, elle était sans doute une manipulatrice hors pair, Geralt n'était pas dupe. Aussi supposa il qu'elle avait un bon jeu pour ce premier tour, elle semblait trop intelligente pour foncer tête baissé.
Le nobliau lui joua aussi, son caractère et son appartenance social indiqua à Geralt que avec ou sans un bon jeu, il continuerai à jouer. Cette partie semblait l'amusée, il ne semblait pas vraiment la prendre au sérieux, et puis quand on était noble... Qu'avait on à perdre ?
Enfin il y avait l'autre gars aux cheveux brun qui fixait sans arrêt Lucy, comme voulant absolument battre la jeune fille, il semblait prêt à tout pour remporter la partie, aussi Geralt supposa qu'il avait un jeu correct mais sûrement sans plus.

Mais tout ce résumé n'était que de simple supposition.

Le loup blanc fixa son jeu d'un air passif, tandis que la belle Lucy l'intima à jouer, non sans faire exprès de le nommer une nouvelle fois par le titre de "messire", cette touche d'ironie eut le bénéfice de faire sourire le membre de l'Ordre, qui posa ses cartes sur la table face caché, puis annonça tranquillement.


"Je préfère me coucher pour ce tour ci..."

Mais la fin de sa phrase fut troublé par l'arrivé d'un nouveau protagoniste dans la salle, un homme aux cheveux aussi sombre que la nuit, dont l'arrivé bien que des plus sobre, fit changer l'atmosphère. Geralt observa chaque détail de cette arrivée, et eut la sensation étrange que le nouvelle arrivant, amenait avec lui l'obscurité de la nuit dans cette taverne pourtant éclairer par un grand feu de cheminée.
L'homme aux allures guerrières, presque chevaleresque, se retrouva alors nez à nez avec l'ogre chargé de la sécurité des lieux, s'en suivi alors un silence ou la créature et l'homme se jaugèrent, tout comme Geralt l'avait fait plus tôt. Pas un clignement des yeux, à peine une accélération de sa respiration, un calme total... Cela ne trompait pas, l'ogre n'impressionnait pas le moins du monde le nouvel arrivant, et cela ne pouvait donc signifier qu'une chose : qu'il était un homme ayant l'expérience du combat.
Il accepta donc de donner ces armes, un véritable arsenal qui n'avait rien de commun, mais sur lequel Geralt ne préféra pas s'attarder.

L'arrivé de l'homme aux cheveux ténébreux avait alors refroidit la bonne ambiance des autres protagonistes, et tandis qu'il se dirigea vers le comptoir du tavernier prêt à le servir, toute festivité avait disparu durant cette dernière minute.
Dans ce silence pesant, ce fut Lucy qui tenta d'aborder le nouveau venu, non sans montrer une certaine crainte d'une potentiel mauvaise réaction quand à sa tentative d'ouvrir le dialogue. Geralt lui, observa en silence les évènements, non sans remarquer le coup d'œil que l'étranger lui porta. Ce bref échange de regard ne dura qu'un dixième de seconde et pourtant il fut intense car chez le loup blanc, il apporta une sentiment de malaise profond, pire encore, cela réveilla en lui tous ces sens, la même sensation qu'il avait lorsqu'un danger mortel se présentait à lui. Ce type... Etait dangereux...

Après la jeune femme, ce fut au tour du nobliau de ce porter à la hauteur de l'étranger, pour l'invité à la table de jeu... Erreur que cela était pensa Geralt, car un autre détail marqua le membre de l'Ordre, cette odeur nauséabonde, que seul les plus expérimenté des guerriers pouvaient sentir : Celle de la mort et du sang... Celui qui s'était présenté comme la faucheuse elle même empestait ces odeurs que Geralt ne connaissait que trop bien... Il les empestait aussi...
Le nobliau se montra alors légèrement moqueur envers son interlocuteur, et tous attendait la réaction de l'homme poser au comptoir. Seul information à tiré de la tirade énoncé, le noble se nommait Lukas Von Dalwing... Un nom qui n'évoqua rien à l'homme aux cheveux blanc.

Le loup blanc resta alors de marbre, attendant la suite, reposant son regard sur les autres personnes toujours positionnées autour de la table.

_________________
Geralt, Fléau des morts/l'Ordre du Corbeau
Profil: For 11 | End 11 | Hab 13 | Cha 8 | Int 11 | Ini 13 | Att 12 | Par 12 | Tir 12 | NA 2 | PV 85/85
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_geralt

Compétences :
• IDENTIFICATION DES MORT-VIVANTS (E)

• ADRESSE AU TIR (B): Arme à feu

•ARME DE PREDILECTION (B): Epée

•ALPHABETISATION (E)

• COUPS PUISSANTS (B)

• ACROBATIE DE COMBAT (A) : .

• SANG FROID (B) :

• RESISTANCE ACCRUE (B) : Votre personnage est particulièrement résistant et robuste. Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests d'endurance. Cette compétence peut faire l’objet d’une ou plusieurs spécialisations parmi les suivantes : à la chaleur, à l’alcool, à la fatigue, au froid, aux drogues, à la torture

• REFLEXES ECLAIRS (B) : Votre personnage est très réactif, il possède des réflexes développés. Il bénéficie d'un bonus de +1 à ses tests d'INI en réaction aux situations de surprise.

• PISTAGE (A) : Votre personnage a cette faculté de pouvoir suivre les traces laissées par des animaux ou des voyageurs. Il ajoute un bonus de +1 lors des tests visant à déterminer s'il arrive à suivre une trace (selon les circonstances et la précaution de ceux qui sont suivis, le MJ peut décider de modifier le test par des modificateurs). Toujours sur un test réussi, d'après des traces de pas, les cendres d'un feu et d'autres indices, il peut arriver à estimer le nombre, la race la distance entre lui et ses proies (en temps et en distance).

• SURVIE EN MILIEU HOSTILE (B) : Votre personnage, habitué à évoluer dans des milieux hostiles, a appris à connaître les principaux dangers susceptibles d'être rencontrés dans une région concernée. Il n’ignore pas les effets du climat mais sait ce qu’il convient de faire pour les minimiser. Il est également capable de trouver de la nourriture (de base, pas forcément appétissante) alors que rien ne semble disponible, ce qui lui permet d’échapper à la faim. Il sait éviter les dangers etc., Il peut ajouter un bonus de +1 sur tous ses tests lorsqu'il se retrouve dans un tel environnement.

• ANTICIPATION (B) : Votre personnage, lorsqu'il est en situation de combat, arrive à prévoir les réactions d'un ennemi (Autant ses attaques que ses parades). Pour analyser le style de combat de son adversaire direct, il lui faudra 2 rounds entiers. A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire. (Pour bénéficier de ce bonus contre un autre adversaire, il lui faudra l'avoir combattu pendant au moins 2 rounds)

• COUPS PRECIS (3) (B) : Votre personnage peut localiser avec précision la partie du corps qu'il désire frapper et se voit attribuer un bonus lors de son attaque précise. Le malus pour viser une partie précise du corps est diminué de 1 si on prend une fois cette compétence. Si on la paye une seconde fois, « coup précis » devient « coup précis (2) » et diminue le malus de 2. Si on la paye une troisième fois, « coup précis (2) » devient « coup précis (3) » et diminue le malus de 4. Dans tous les cas, cette compétence ne permet pas d’augmenter l’ATT du personnage au-delà de celle qu’elle aurait été sans viser une partie particulière du corps.

• ESQUIVE (A): Votre personnage, particulièrement vif et agile, est spécialement entraîné à éviter les coups en combat au corps à corps. Pour faire une esquive, vous devez spécifier, avant la résolution du round, que votre personnage va tenter une esquive. Référez-vous aux règles d’esquive pour connaitre les effets de cette compétence (voir Wiki règles, section Règles concernant le combat au corps à corps).

.CORIACE (B) : Votre personnage fait preuve d'un résistance aux coups bien supérieure à la moyenne. Il peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure. (Cependant, ce dernier bonus ne peut pas annuler une perte de points de vie. Les points de dégâts minimums seront au moins de 1.)


"Le mal est le mal... Petit, Grand, moyen... Cela ne fait aucune différence. La notion est subjective. La définition est flou. Si je dois choisir entre un mal et un autre... Je préfère ne choisir aucun des deux."

http://www.psinside.de/wp-content/uploads/2015/05/The-Witcher-3-Wild-Hunt-PSi-Banner.jpg

https://www.youtube.com/watch?v=vP_RLtWxNdU

https://www.youtube.com/watch?v=j557s2qO_lY


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 13 Jan 2018, 11:58 
En ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Oct 2016, 15:19
Messages: 74
Alors tout à son jeu, occupé à bluffer, ou pas, Martin fut soudainement fouetté par un froid surnaturel, faisant réagir son corps instinctivement. Lâchant ses cartes retournées sur table pour se frotter énergiquement les bras dans l'espoir de pouvoir se réchauffer, Martin se retourna alors pour voir quelle était la cause du remue ménage près de l'entrée, et fut vraiment surpris par ce qu'il voyait : les ténèbres, ou du moins ce qui s'en rapprochait le plus. Seuls les sorciers chaotiques, vus de loin, dégageaient pareilles sensations de malaise, de peur.... Et de mort imminente. Tout à son observation de ce parangon de l'obscurité du chaos, fixant attentivement ses vêtements, bras et visage, ce ne fut qu'un peu tard qu'il remarqua la fumée qui se manifestait devant ses yeux.... L'air était si froid, et ce alors qu'il était à côté de cet âtre si fort, que sa respiration se manifestait par des panaches de vapeur, sans parler de cette sensation de brulure au torse....

" Bon sang ! C'est quoi ce type... Truc !? Il me file la gerbe, en impose à l'ogre.... Surement un truc lié au chaos... J'espère qu'il y a une patrouille qui va se ramener dans le coin, sinon on est presque certainement foutus... Laisse tomber la partie de cartes pour le moment et concentre toi sur ce type, sinon tu seras salement surpris et la note sera alors plus salée qu'encore. Bon, vu son attirail, ça doit pas être un gosse de riche, mais plus le genre de salopards à bien savoir s'équiper avant d'aller défourailler du milicien. Ensuite, mano à mano, c'est peine perdue pour moi, sauf si je ruse. Plusieurs fois. D'affilées. Et que ça marche aussi. Bon, qu'est ce que j'ai sous la main ? Bouteille de cidre, bolée de cidre.... Peut être que si je demande un vin chaud ou de l'eau chaude, pour ensuite la lui balancer à la figure, je pourrais le déconcentrer assez longtemps pour me glisser dans son dos et lui immobiliser les bras, pendant que quelqu'un d'autre se chargerait de l'assommer à coups de chaises, ou l'égorger avec un tesson de bouteille ? Qui pourrait m'aider ? La danseuse ? Nop. J'ai pas confiance. Le nobliau ? En dernier recours alors. J'ai pas envie d'avoir une vendetta sur le dos s'il crève. La magicienne ? Pas sur. Elle pourrait bien tous nous tuer sans faire gaffe, ou juste invoquer des poules d'eau par erreur. Trop hasardeux. Reste le... Albionais ? Plutôt bien charpenté le gars. Il pourrait détruire un mur à la seule force de ses poings et il doit certainement avoir des rudiments en bagarre. Puis il y a l'autre là.... Cet inconnu... "

Se détournant un instant de cet énième client de l'aubergiste, Martin jeta un coup d’œil du côté de l'inquisiteur qui lui aussi observait avec attention le nouveau venu. Martin échangea alors avec celui ci un regard perplexe, discret mais insistant. Puis aussi soudainement que l'inconnu était arrivé, Martin se braqua, pris d'une grande souffrance au torse, sa main d'épée appuyée sur celui ci et, alors qu'il allait s'effondrer sur la table, il parvint à se reprendre de justesse et trouva la force de se lever péniblement, faisant racler d'un bruit immonde les pieds en métal de la chaise sur la pierre de l'établissement, puis, rougeoyant par l'effort, ou la douleur ? Trempé de sueur, il se dirigea d'un pas hésitant, en s'appuyant sur le mur, vers les lieux d'aisance, mais se retourna juste avant d'être caché par le couloir pour lancer à la tablée un : Je reviens.

" Argh ! Ça brûle ! Ça brûle ! Ça brûle ! C'est quoi encore ça !? "

Une fois arrivé aux latrines, Martin se s’affaissa brusquement sur le trône de ces lieux pour ensuite déboutonner avec énergie sa veste et en tirer.... son médaillon. Médaillon qui, par ailleurs, contrairement à ce que Martin pensait, ne brillait pas, le chauffant comme au moment ou le druide était venu à la table de jeu, mais était au contraire d'un noir glacial, comme s'il aspirait la lumière, la chaleur et tout ce qui était vivant. La seule fois où celui ci avait été obscur était quand.... Oui. C'était un sacré foutoir. Et il ne risquait pas de l'oublier.
Finalement, il décida de ranger le médaillon dans une poche minuscule de sa veste, afin que cette fois ci, le froid qui s'en dégageait ne le mette pas dans l’embarras.

C'est calmé de ses douleurs que Martin sorti en fin des latrines et se dirigea d'un pas lent, à l'écoute de ce qui se passait dans l'auberge, vers la grande salle. Mais peut être un de ses compagnons de tablée l'avait il suivi jusque là pour voir s'il allait bien, ou pour l'entretenir des réserves qu'il avait sur ce nouveau venu ? Quoiqu'il en soit, Martin avait l'intention, à son retour, de reculer sa chaise pour la retourner et ainsi mettre son dossier contre la table, servant ainsi, éventuellement, d'une protection secondaire. C'était toujours ça de pris si quelqu'un se mettait à tirer sous la table où s'il fallait se lever soudainement....
Puis si il pouvait malencontreusement chuter dans la manœuvre pour faire tomber un bout du tisonnier dans la cheminée... Après tout, un bout de métal chauffé à blanc est assez intimidant non ?

_________________
Gamin, un jour ou l'autre tes plans foireux feront de nous des morues salées. Et tu sais quoi ? Je regretterais même pas car je me serais sans doute amusé comme un fou avant d'y passer.


Martin, Voie de la chasse
Profil: For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 8 | Int 8 | Ini 9 | Att 8 | Par 8 | Tir 10 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... che_martin


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 18 Jan 2018, 15:58 
Hors ligne
Maitre de jeu [MJ]
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 18 Oct 2017, 20:56
Messages: 21
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.php?id=mj_galrauch
Le jeu de l'Empereur Raté

Trois carte sont déposé sur la table, à la vue de tous, un carte face caché sur la table (L'empereur raté)
Chaque joueur dispose de deux cartes cachées dans ses mains qu'il ne révèle qu'après avoir décidé s'il continuait ou non.

Chaques joueurs aura un jet de dés pour déterminer la valeur de ses cartes par rapport aux cartes en place, plus le dés est élevé, plus grand est sa valeur. (les cartes en mains + Cartes sur la table)

C'est à ce moment qu'il faut décider si un joueur continue et dévoile ses carte à jouer ou s'il se couche sans montrer ses cartes.
Le joueur peut à ce moment dire la valeur de son jeux pour influencer la réponse des autres à la table.

Une fois que tout le monde a décidé, la carte de l'empereur raté est retournée.

Si l'empereur est présent (Possibilité de 10% soit résultat de dés de 1 sur 10), les résultats du premier jet sont utilisé et la personne avec le meilleur jet perd la partie c'est la seconde position qui gagne.
Si l'empereur n'est pas là (possibilité de 90% soit un résultat plus grand que 1 sur 10), on relance les dés pour les joueurs toujours en place et le gagnant est celui avec le plus haut résultat dans son deuxième lancé.
Si deux joueurs ou plus sont égaux, on additionne les 2 résultats de dés ensembles, celui qui a plus élevé gagne.


Tout le monde révèle son jeu.

  • Martin = 19
  • Lucy Trend = 6
  • Lukas = 16
  • Catuvolcos se couche
  • Maria Maier se couche
  • Geralt se couche


La carte de l'empereur raté N'EST PAS retourné (Jet : 8 )


Nouveau résultat pour tout le monde avec la nouvelle carte


  • Martin = 7
  • Lucy Trend = 2
  • Lukas = 20

LUKAS obtient la meilleur combinaison de cartes à cette ronde!

_________________
Le don des dieux de la ruine aux citoyens du monde entier n'est pas la douleur, la luxure, la corruption et la maladie,
mais bien le courage, la découverte, l'ambition et la résilience.

Voyez par vous même!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 7 sur 7
 [ 68 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: [MJ] The Puppet Master, Bing [Bot], Eranor, Goraxul, Lorn, Lucy Trend, Lukas, Martin, Vladimir Kergan


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com
Based on Style Chronicles by Jakob Persson, modifications by Medenor and [MJ] Urizen. All rights reserved.