Index du forum

Warforum JDR: forum JDR gratuit dans l'univers Warhammer®

Un forum totalement RP, dans le sombre et dangereux monde de Warhammer®
© L'univers, le contexte, les noms et autres appartiennent à Games Workshop®

Nous sommes le 23 Nov 2017, 04:53

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 2 sur 2
 [ 18 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: [Calandir] Epreuves
MessagePosté: 11 Mai 2017, 11:00 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Élaboration
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Élaboration
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 13 Sep 2011, 20:01
Messages: 868
Ilkar ne souriait pas. Il ne souriait jamais. Il regardait le jeune Elfe s'avançait près du terrain sableux, son bâton parallèle au sol, l'air sérieux. Personne ne pouvait dire ce qu'il se tramait dans l'esprit du vieil Elfe, d'autant qu'il ne quittait pas des yeux Calandir. Autour d'eux, il n'y avait que la nature ; l'environnement lui-même semblait s'être tu, l'ambiance en devenait pesante. Mais Calandir se devait de se taire, ainsi il ne troublait pas la Paix d'Asuryan.

Bientôt, les autres candidats arrivèrent, et Alyn Iluin, le noble qui avait éprouvé Calandir lors du dernier combat, fit exprès de se mettre à côté de Calandir, le regardant du coin de l’œil. Un léger sourire apparut, et il susurra tout bas

« Alors, pressez de guerroyer, mmh ? Ne soyez pas si hâtif, ce n'est pas encore la grande épreuve ; moi qui pensait que nous étions sur un pied d'égalité, vous êtes décevant Calandir... »


Puis il reprit son sérieux rapidement. Ilkar avait bien vu la scène, et il avait également entendu. Bien évidemment, le comportement du jeune noble était déplacé, et absolument pas en l'honneur de l'Empereur des Cieux. Il fallait se montrer digne, et respecter son adversaire, mais Ilkar avait passé l'âge de la réprimande, et il avait une autre idée.

De son bâton, il traça une ligne qui divisait la palestre en deux :

« Ceci est le dernier entraînement que vous aurez. Demain commencera la première des trois épreuves qu'il vous faut valider pour aller au Temple d'Asuryan, celle du combat. Bien, après un rapide échauffement, vous combattrez en un contre un, toujours avec vos bâtons, et en pagne cette fois-ci, vous n'aurez donc aucune protection, et... Alyn se battra contre moi-même. »
conclut-il en regardant avec une certaine insistance le noble vaniteux, qui soutint le regard, méprisant.

Alors les trois initiés commencèrent par une petite course autour du sanctuaire. Par Asuryan, que les arbres étaient vieux et immenses ! Toute cette nature était inspirante pour chaque Elfe digne de ce nom. Puis, une fois la course achevée, ils échauffèrent leurs jambes, et leurs bras, et que les poignets des mains. Tout ceci fait, ils se mirent en place. L'initié silencieux, qui n'avait pas osé dire son nom lors de la rencontre, salua Calandir respectueusement, et murmura faiblement son nom :

« Je me nomme Ténarion... je... Asuryan me guide... »


Puis le combat commença.


Round I

Ordre d'initiative: Ténarion (INI 10) - Calandir (INI 9)

Ténarion frappe, et touche (3) ; Calandir échoue dans sa parade (20). Échec critique : + 1D6 dégât. En conséquence, Ténarion inflige exactement : 16 + 5 + 2 + 2* - 8 - 1 ( 1D3 - Coriace) = 16 PV infligés au bras droit (3), en plein dans l'épaule. Il reste 34 PV temporaire à Calandir.

Calandir riposte, mais échoue (14), sans doute déstabilisé par le coup de son adversaire


Ce premier round fut dur pour notre héros. Il s'était présenté avec plein d'entrain, mais ne réussissait pas à frapper correctement. Ténarion frappa violemment son épaule droite, et une vive douleur secoua Calandir. Il fallait se ressaisir. De l'autre côté de la ligne de démarcation, le jeune noble se défendait à merveille face aux assauts du vieil Elfe... et Alyn fit même un clin d’œil à notre héros, cela en devenait rageant.

Round II

Ordre d'initiative: Ténarion (INI 10) - Calandir (INI 9)
Ténarion tente un coup précis en pleine tête, mais échoue de peu (7+4 = 11)
Calandir riposte, mais échoue lui aussi (16)

Round III

Ordre d'initiative: Ténarion (INI 10) - Calandir (INI 9)
Ténarion tente une frappe, et fait un échec critique (20)
Calandir a droit à deux assauts en conséquence. Il tente un premier, mais ne parvient pas à toucher (14), de même qu'au second assaut (16)


Ilkar ne voyait pas le combat qui se déroulait, trop occupé contre Alyn qui savait se défendre à merveille, et c'était mieux pour lui. L'incapacité de notre héros à se ressaisir en était perturbante, sans doute une certaine honte se dégageait, et de la sueur froide commençait à apparaître sur son corps. Ténarion menait le combat, pour le moment, et il était confiant. Ce qui était déstabilisant, c'était qu'il restait parfaitement inaudible et impassible, comme s'il ne ressentait rien. Après tout, Asuryan avait peut-être fait déjà son choix...

_________________
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: [Calandir] Epreuves
MessagePosté: 16 Mai 2017, 21:11 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 28 Aoû 2015, 21:45
Messages: 20
Profil: FOR 9/ END 8/ HAB 10/ CHAR 9/ INT 8/ INI 9/ ATT 9/ PAR 10/ TIR 9/ NA 1/ PV 50/50 (bonus inclus)
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... dir_aether
Tandis qu'il attendait ses camarades, Calandir profita de ce petit moment de calme pour observer plus attentivement son instructeur. Son visage était de marbre et il se demandait combien de jeunes recrues étaient déjà passées devant lui, qu'avaient-ils éprouvé, avaient-ils passé les tests avec succès ? Bien peu, assurément. Calandir, lui, éprouvait une forme de respect pour cet ancien elfe, il a dû en voir passer et disparaitre, des aspirants, se disait-il en son for intérieur. Mais le moment n'était pas au pensées, car il entendait au loin, ses compagnons de fortune arriver. Ils se placèrent à ses côtés et attendirent en silence jusqu'à ce qu'Alyn approcha sa bouche des oreilles de Calandir.

« Alors, pressez de guerroyer, mmh ? Ne soyez pas si hâtif, ce n'est pas encore la grande épreuve ; moi qui pensais que nous étions sur un pied d'égalité, vous êtes décevant Calandir... »

Il devait surement faire référence au fait qu'il était déjà là, avant les autres. Ses provocations juvéniles n'intéressaient pas Calandir, il prêtait peu d'attention aux moqueries et autres quolibets. Néanmoins il fut troublé par une chose, ni Alyn, ni l'aspirant muet n'avait l'air perturbé. Était-il le seul qui avait donc fait ces cauchemars cette nuit, ou ses rivaux dissimulaient leurs craintes sous un masque ? Il savait que, pour survivre, il ne devait pas douter et surtout ne pas le montrer aux autres, c'est comme ça qu'il avait toujours fonctionner et il qu'il fonctionnera quoi qu'il arrive. Mais ses chimères nocturnes qui avaient quittées sont esprit revinrent au galop devant l'improbable et dérangeante vérité. Malgré tout il se forçait à ne rien montrer aux autres et concentrait son esprit pour chasser ces démons qui le rongeaient de l’intérieur.

Heureusement, son instructeur vint à son secours, sans le savoir, en dessinant une ligne devant lui et en prenant la parole.

« Ceci est le dernier entraînement que vous aurez. Demain commencera la première des trois épreuves qu'il vous faut valider pour aller au Temple d'Asuryan, celle du combat. Bien, après un rapide échauffement, vous combattrez en un contre un, toujours avec vos bâtons, et en pagne cette fois-ci, vous n'aurez donc aucune protection, et... Alyn se battra contre moi-même. »

Il comprit alors qu'Alyn devra subir les conséquences de son orgueil en combattant le maitre. Mais il ne fallait plus penser à Alyn, il fallait d'ores et déjà se préparer à affronter les épreuves et pour ça il allait devoir d'abords se battre contre le mystérieux rouquin pour s'entrainer. Un petit échauffement au pas de course plus tard, on pouvait observer les jeunes recrues s'étirer les muscles un peu endoloris de la veille. L'endroit était majestueux, mais Calandir ne le voyait même pas, il s'était émerveillé de la beauté du lieu lors de son arrivée et se concentrait depuis sur son entrainement et ses épreuves.

L'échauffement terminé, les recrues ainsi que l'instructeur vinrent se placer en position de combat. Calandir en face du jeune silencieux, mais à sa grande surprise, il esquissait un mouvement de lèvres et c'est avec grand peine que l'on put entendre le son de sa voix.

« Je me nomme Ténarion... je... Asuryan me guide... »

Eh bien, il ne s'attendait pas à cela. Pourquoi parler maintenant ? Calandir se dit que c'était surement une forme de respect. Il pensait être à l'opposé direct d'Alyn, mais en réalité, l'inverse de l'orgueil est le silence et même s’il ne connaissait rien de son parcours, Calandir commençait à ressentir une sorte de respect pour son adversaire. Se présenter ainsi avait suffi à ragaillardir notre jeune héros qui sentait arriver un beau combat.

Malheureusement, le combat n'allait pas vraiment devenir très attrayant et dès le début de l'assaut, Calandir ne vit pas arriver l'attaque de Ténarion et il se prit un violent coup sur l'épaule droite. Un peu sonné par ce coup, Calandir vit le sourire en coin de Alyn qui ne se débrouillait pas si mal contre l'instructeur. Calandir se ressaisit et passa à l'action, mais il ressentit une vive douleur dans le bras, dût à la blessure de son épaule, et manqua son adversaire d'un bon pied. Ténarion vit une ouverture et balançât son bâton en direction du crane de Calandir, mais il ne toucha pas la cible. Calandir tenta de profiter de son échec pour lui porter un coup, mais rata lui aussi. Quel combat épique l'on devait avoir sous les yeux, deux jeunes recrues qui n'arrivent même pas à se toucher. Une nouvelle passe commença lorsque Ténarion se rua sur Calandir, qui vit son attaque arriver de loin et put se placer facilement afin d'obliger son adversaire à continuer son mouvement. C'était là sa chance, il pouvait renverser ce combat en retournant son attaque. Mais un flash de ses cauchemars de cette nuit lui revint en mémoire et le coup frôla de peu son ennemi. Il voulut retenter sa chance, car Ténarion était encore sur son mouvement et il était à sa merci, mais son deuxième coup était beaucoup plus forcé et moins précis donc amena au même résultat.

Effectivement ce combat qui avait commencé par une preuve de respect n'était pas vraiment ce qu'on pouvait attendre d'aspirant à la glorieuse Garde Phénix. Mais Calandir eu un regain de confiance, il avait perdu de l'assurance lors du premier coup qui lui a été asséné, mais la deuxième passe avait remonté son estime personnelle, car il savait qu'il pouvait le vaincre. Il décida donc de prendre un instant pour analyser la situation. Il doit être au même niveau physique que son adversaire et cela voulait dire qu'il avait une chance de le vaincre. Les deux apprentis avaient de longs bâtons de bois pour arme et Calandir avait eu un entraiment spécialisé dans ce domaine par son sergent donc il avait peu être un avantage. Ces bâtons de bois offrent une large échelle de protection et meilleure maniabilité qu'une lame ou une lance, mais devait obliger des mouvements plus précis. Calandir avait rapidement pris sa décision, il allait feinter une attaque sur la partie supérieure gauche de son adversaire puis viser avec le plus de précision possible sa jambe droite. Si son action réussissait, son attaque aurait un effet physique, son opposant étant touché et blessé sur son appui, et un effet psychologique qui montrerait une position de supériorité.

Calandir avait réussi à vaincre ses doutes dans l'action. Il avait oublié toutes formes d'angoisse pour se consacrer à son combat. C'était peu être ça le secret de la puissance d'Asuryan, un esprit vidé de tout ressentiment, doute et angoisse, juste vivre l'instant présent sans penser à la suite. Se laisser guider par l'instant sans penser au lendemain, à l'heure suivante, à la seconde suivante. C'était peut-être ça le secret de la force des gardiens d'Asuryan : un silence de la parole, un silence de la pensée.

J'utilise donc la compétence coup précis pour viser les jambes et espère que ce combat finira, enfin, par devenir intéressant...

_________________
Calandir Aether, Voie des Gardes Phénix, Initié de la flamme
Profil: For 9 | End 8 | Hab 10 | Cha 9 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 10 | Tir 9 | NA 1 | PV 50/50
Lien vers la Fiche personnage
Équipement:

- Hallebarde : 18+1d8 dégâts 8 parade (Peut être utilisée soit comme une Pique (cf Pique) ou une arme avec les attributs Percutante et Lente. )
- Plastron en plaques légères : 10 protection torse et dos (-2 HAB, -1 ATT et PAR)
Objets:

- Collier (appartenu à sa mère)
- Bottes
- Braies
- Gants
- Gibecière
Compétences:

- Acuité auditive
- Acuité visuelle
- Arme de prédilection (Hallebarde)
- Coriace
- Coup précis
- Couverture
- Réflexes éclairs
- Sang Froid


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: [Calandir] Epreuves
MessagePosté: 28 Mai 2017, 16:18 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Élaboration
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Élaboration
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 13 Sep 2011, 20:01
Messages: 868
Alors Calandir souhaitait sans doute un combat plus... épique ? Mais ce n'était qu'un entraînement pour le moment. De plus, Calandir ne savait pas combien de places il restait pour entrer dans la Garde Phénix, puisque l'ost n'allait pas au-delà des Dix Milles. Une légende ? Un mythe ? On aurait su le dire, en tout cas, pas à ce stade là.

Calandir reprenait position, et confiance. Il devait être 10h du matin, et le soleil frappait paisiblement, le vent caressant les muscles de Calandir, et de ses coéquipiers, chauffés par l'exercice. Il y aurait encore trois rounds maximum jusqu'à midi, où une pause serait nécessaire. L'après midi, les équipes allaient tourner., mais pour le moment Calandir devait continuer à affronter Ténarion.

Ténarion... un Elfe bien mystérieux. Calandir ne le savait pas, mais cet Elfe avait vu beaucoup d'horreurs durant son jeune âge. Il avait à peine 40 ans, mais il montrait une extrême persévérance. Son père, et sa mère, étaient des roturiers, et tous deux avaient fait leur service militaire ensemble, à la Porte de l'Aigle. Ténarion avait été placé dans une maison d'accueil si l'on pouvait dire, et il apprit bien que ses deux parents moururent dans une expédition ratée, près de l'île Blafarde. Il était d'une constitution normale pour un Elfe, et n'avait aucun signe physique particulier, hormis une étrange cicatrice au niveau du cœur. Calandir avait pu l'apercevoir.

Mais Ténarion profita de cet instant pour frapper :

Round IV

Ordre d'initiative : Ténarion (INI 10) - Calandir (INI 9)

Ténarion frappe, et échoue (20). Echec critique. Calandir a droit à une riposte, et touche obligatoirement au torse. Dégâts de la riposte de Calandir : 18 + 5 + 4 - 8 = 19 PV ! Il reste 31 PV à Ténarion.

Calandir frappe, et échoue (19)... grrr Calandir


Ah ! Ténarion ne put se contrôler dans son assaut, et s'engagea très mal. Il frappa, mais ne parvint pas à toucher Calandir, qui riposta derechef dans l'abdomen de son adversaire. Son coup fut magistral, et il coupa le souffle au jeune Ténarion. Il avait une deuxième occasion pour mettre à terre son adversaire.
Malheureusement, Calandir fut bien gauche pour louper un tel coup, et Ténarion se reprit bien vite...

Round V

Ordre d'initiative : Ténarion (INI 10) - Calandir (INI 9)

Ténarion frappe, et réussit (3). Calandir échoue à parer (12). Ténarion inflige 16 + 5 + 4 - 8 - 1 (1D3-Coriace) = 16 PV ! Il reste 18 PV à Calandir.

Calandir frappe, et réussit (1). Réussite critique ! De plus, il tente un coup précis, et touche les jambes. Aucune parade possible pour Ténarion. Calandir inflige 18 + 5 + 5 - 8 = 20 PV ! Il reste 11 PV à Ténarion.


Après un coup brutal de Ténarion sur Calandir, celui-ci finit enfin par se ressaisir, et frappa les jambes de son adversaire, estomaqué. Il tomba, et s'affala de tout son long sur le sable, complètement KO. Calandir ressortait vainqueur, et pourrait désormais se reposer, fier de lui.

De l'autre côté de la ligne tracée par le vieil Elfe, Alyn ne put résister aux derniers assauts d'Ilkar, et leur combat se termina au Round IV, malgré un bon début pour le jeune noble. Le vieil Ilkar dit :

« C'est bon, nous nous arrêtons ici. Je constate que vous défendez à merveille jeune Alyn, mais les railleries envers vos camarades sont à bannir de l'Ordre. Cela n'apporte aucun avantage... Bien, si vous le souhaitez une table pour se restaurer a été mise en place ». Puis se rapprochant de notre héros : « Calandir, une fois votre repas terminé, venez me retrouver dans le Hall du Sanctuaire. Cela sera bref ».

La pause midi allait enfin pouvoir commencer. Une fois le sable de la palestre remblayé, ils allèrent tous à une table préparée par les adeptes du sanctuaire, proche du point d'observation. Calandir ne devait pas s'attendre à un incroyable festin, mais une bonne boustifaille lui ferait le plus grand bien !

_________________
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: [Calandir] Epreuves
MessagePosté: 10 Juin 2017, 20:23 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 28 Aoû 2015, 21:45
Messages: 20
Profil: FOR 9/ END 8/ HAB 10/ CHAR 9/ INT 8/ INI 9/ ATT 9/ PAR 10/ TIR 9/ NA 1/ PV 50/50 (bonus inclus)
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... dir_aether
Alors qu'il reprenait son souffle, le jeune Asur restait concentré sur ce qu'il faisait. Pas même une piqure d'insecte aurait pu distraire Calandir qui était comme libéré de ses doutes, en pleine osmose avec l'instant.

Il se place bien sur ses appuis, mais, lorsqu'il avance pour attaquer, il oblige son corps à transférer tout son poids sur la jambe du côté opposé à son attaque. Surement un petit tic d'entrainement acquit avec une épée et un bouclier, plus lourd, qui obligent son corps à mettre plus de poids sur la jambe opposée à son attaque. Je peux donc savoir d'où va venir la menace et la contrer.

Je le savais ! Il a pris appui sur sa jambe gauche et a attaqué du côté droit. Je te tiens ! Ma chance en était tellement bonne que j'ai déjà pu le blesser, malheureusement il a vu ma seconde attaque arrivée dommage.

Arrf, je m'en suis repris une ! Comment j'ai fait pour la louper celle-là ! Mais il commence à faiblir, je vois sa respiration qui accélère, ses mouvements sont moins fluide et ses coups moins précis. C'est ma chance ! Je vais mettre tout ce que j'ai dans celui-là !

J'y suis, enfin tu es a terre ! Mais je vois que Alyn s'est bien débrouillé contre l'instructeur, je vais devoir faire attention à lui, il est redoutable. Désolé, cher ami, mais j'ai du faire ce que j'avais à faire. Mais j'ai l'impression d'avoir réellement beaucoup appris durant ce combat. Merci compagnon.


C'est avec un petit regard de remerciement que Calandir aida le vaincu à se relever.

« C'est bon, nous nous arrêtons ici. Je constate que vous défendez à merveille jeune Alyn, mais les railleries envers vos camarades sont à bannir de l'Ordre. Cela n'apporte aucun avantage... Bien, si vous le souhaitez une table pour se restaurer a été mise en place ». Puis se rapprochant de notre héros : « Calandir, une fois votre repas terminé, venez me retrouver dans le Hall du Sanctuaire. Cela sera bref ».

Les combats terminés, les jeunes aspirants prirent le temps de remettre en état la salle d'entrainement qui en avait grand besoin. Mais quelque chose tracassait Calandir, pourquoi Ilkar voulait lui parler en privé ? Était-ce simplement pour parler du combat, ou de Alyn, ou de ses rêves ? Trop de questions en suspend, mais qui devront attendre. Car Calandir sentait son estomac lui rappeler à son bon souvenir. Le repas était frugal, mais suffisant et plutôt gouteux, ce qui lui changeait de l'armée ou de ses repas trop simples de ses mois d'errance. Personne ne disait mot, mais Calandir pouvait lire dans les yeux de ses camarades. Alyn avait une petite amertume due à son combat perdu et sa réprimande. Ténarion semblait frustrer d'avoir perdu, mais fier du combattant qui lui avait arraché la victoire. Ils avaient tous deux tissé des liens durant cet entrainement, les liens des armes, sans un seul mot échangé, ils avaient vécu une sorte de transe qui les avait poussés aux meilleurs deux même. Mais ce n'était pourtant qu'un entrainement, une simulation de combat réel. La magie de ce lieu étonnera toujours Calandir. Mais dans ce moment de réflexion, Calandir remarqua quelque chose. Depuis qu'il était arrivé en ce lieu, Il était devenu plus enclin à croire en ce Dieu qu'il devra servir, il avait cru que c'était grâce à ce lieu qu'il avait trouvé facilement le chemin jusqu'à Ilkar dans un bâtiment qu'il ne connaissait pas, ce lieu aussi qui avait aidé sa méditation et se lieu encore ou il aurait pu influencer ses cauchemars.

Et maintenant c'est ce lieu qui aurait permis cette "transe du combat". Non se n'est pas possible, cela doit être autre chose. Et si ce n'était non pas le lieu, mais la divinité pour laquelle il a été construit. Asuryan influence bien ses disciples et j'ai été témoin d'énormément de changement ces dernières heures, ce n'est pas un hasard, c'est Asuryan qui fait influence sur notre monde ! Je comprends maintenant, les gardes phénix sont des représentants de la voix d'Asuryan, quelle ironie pour des muets.

Cette épiphanie, qui avait commencé la longue dévotion de Calandir envers Asuryan, avait mis la jeune recrue de bonne humeur, enfin sa conception de la bonne humeur, cela ne changeait pas grand-chose dans les faits. Il partit donc l'esprit un peu plus léger rejoindre son instructeur dans le hall et attendait de savoir ce qu'il lui voulait.

_________________
Calandir Aether, Voie des Gardes Phénix, Initié de la flamme
Profil: For 9 | End 8 | Hab 10 | Cha 9 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 10 | Tir 9 | NA 1 | PV 50/50
Lien vers la Fiche personnage
Équipement:

- Hallebarde : 18+1d8 dégâts 8 parade (Peut être utilisée soit comme une Pique (cf Pique) ou une arme avec les attributs Percutante et Lente. )
- Plastron en plaques légères : 10 protection torse et dos (-2 HAB, -1 ATT et PAR)
Objets:

- Collier (appartenu à sa mère)
- Bottes
- Braies
- Gants
- Gibecière
Compétences:

- Acuité auditive
- Acuité visuelle
- Arme de prédilection (Hallebarde)
- Coriace
- Coup précis
- Couverture
- Réflexes éclairs
- Sang Froid


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: [Calandir] Epreuves
MessagePosté: 26 Juil 2017, 10:32 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Élaboration
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - Élaboration
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 13 Sep 2011, 20:01
Messages: 868
Calandir avait pu savourer son repas réparateur, ainsi que ses camarades. Le temps était toujours au beau fixe, et cette même brise qui faisait voler leurs cheveux au vent était des plus agréables. De leur table, ils avaient une vue imprenable sur les basses terres, et la mer, un carde parfait pour la réflexion. Calandir ne manquait pas de questions justement, et c'est à peine sorti de table qu'Ilkar lui fit signe de le rejoindre.

Ils pénétrèrent dans la grande salle du Temple de l'Aube par l'entrée principale. Ilkar marchait à son rythme, distançant de quelques pas notre héros. Au centre de la salle, au centre du couloir formait par les bancs, Ilkar se retourna et dévisagea Calandir. Un bref silence se suivit. Aucun pèlerin n'était à déplorer dans le sanctuaire aujourd'hui, et tout était très silencieux, mis à part le bruit du vent, à l'étage, qui sifflait, donnant une dimension quasi-surnaturelle à cet espace.

Calandir sentait cette présence, qu'elle le mette mal à l'aise ou qu'elle le conforte, il devait rester là, et attendre que son maître prenne la parole.

Ilkar finit par briser ce silence, d'une voix si faible que l'on aurait dit un chuchotement :

« Calandir, vous êtes arrivé le premier ce matin, et pourtant vous avez failli durant toute la matinée... J'ai senti une détermination en vous, et c'est pour cela que je vous ai fait affronté le meilleur de nos candidats. Ténarion a perdu tout ce qu'il aimait, tout ce qui le chérissait, mais cela a renforcé sa foi en Asuryan. Il sait comment s'en servir. J'étais comme lui à son âge, j'avais perdu toute ma famille, tous mes amis, mais cela m'a permis de me forger, moi, Ilkar, ancien Gardien de la Flamme, aujourd'hui prêtre-instructeur des Gardes Phénix. Je sens en vous une grande peine, mais ne l'enfouissait pas à l'intérieur de votre corps, sachez l'utiliser à votre escient. La force des Gardes Phénix ne réside pas dans leur armure ou dans leur hallebarde, mais bien eux-même... Je ne peux rien vous dire sur ce qui vous attendra demain, mais sachez que seul deux d'entre vous peuvent prétendre au titre de Garde Phénix. Un dernier combat vous attend cette après midi. Une fois accomplie, vous aurez quartier libre ».

Puis, se tenant sur son bâton, Ilkar lui fit signe de s'en aller, et disparut derrière l'autel adressé à Asuryan, juste devant Calandir. Ce-dernier leva les yeux, et fixa ceux de la grande statue d'Asuryan en bronze, au fond de la pièce. Le regard inerte de cette gigantesque création le fixait lui aussi. Et Calandir tressaillit légèrement. Depuis son arrivée, il n'avait pas remarqué que la statue avait été sculpté de telle façon que son regard toisait tout ceux présent dans le hall. Calandir fut-il déstabilisé ? Etait-il perturbé ? Avait-il confiance en lui ? Le jeune initié de la flamme finit par sortir du hall, toujours nimbé de cette brise qui semblait ne jamais s'arrêter.

Dehors, Ténarion se tenait à côté de la palestre de sable, et semblait figer comme une statue, les yeux fermés. Son bâton était à terre. En face, Alyn, sourire moqueur, le regardait, les bras croisés. Pourtant, au fond de lui, il l'admirait, une telle maîtrise de soi ne pouvait qu'être enviée. Alyn faisait parti de ce genre de personne qui passait son temps à détruire publiquement l'image des autres, mais qui en réalité était une coquille vide, car dans la critique, Alyn ne faisait que se chercher un refuge face à sa propre réalité. Alyn n'avait rien à mettre en avant, à part sa noblesse. D'ailleurs, il ne souriait plus, et son regard fut lui aussi lointain. Sans doute, ces pensées l'avaient traversé.

Calandir, quant à lui, arriva d'un pas. Le soleil annonçait le début de l'après midi, et la fraîcheur montagnarde était toujours ambiante. Ilkar revint, demandant à ce que Ténarion vienne avec lui, et Alyn de dire avec un sourire :

« Mmm... On dirait bien qu'il est son petit protégé. Vous avez vu les regards qu'il lui adressait ? Je suis certain qu'il trouvera son aise avec une telle force de la nature... le vieux ».

Puis Alyn se plaça dans la palestre, et fit signe à notre héros de commencer cette dernier passe.


Round VI
Ordre d'initiative: Calandir - Alyn

Calandir frappe, et réussit (2). Alyn tente une parade, et réussit (2). Calandir inflige 18 + 5 + 5 - 8 - 8 (PAR du bâton) = 12 PV au torse (17) ! Il reste 38 PV à Alyn.
Alyn frappe, et réussit (6). Calandir tente une parade, et échoue (17). Alyn inflige 16 + 5 + 3 - 8 = 16 PV à la jambe gauche ! Il reste 34 PV à Calandir.

Ordre d'initiative : Alyn - Calandir

Alyn frappe, et échoue (15).
Calandir frappe, et échoue (13).

Ordre d'initiative: Alyn - Calandir

Alyn frappe, et réussit (6). Calandir tente une parade, et réussit (3). Alyn inflige 16 + 5 + 6 - 8 - 8 = 11 PV à la main gauche (4) ! Il reste 23 PV à Calandir.
Calandir frappe, et échoue (11)...


Le combat semblait s'éterniser, et les deux elfes étaient concentrés. Une haine s'installait-elle dans leur cœur ? Calandir n'avait réussit qu'une seule touche pour le moment, et malgré une belle parade, Alyn semblait sûr du combat. Une dernière tentative peut-être...

Final
Ordre d'initiative: Alyn - Calandir

Alyn frappe, et échoue (13).
Calandir frappe, et réussit (1). Réussite critique ! Aucune parade pour Alyn, et Calandir bénéficie de 2D6 en bonus. Calandir inflige 18 + 5 + 6 + 4* + 5* - 8 = 30 PV au torse (13) ! Il reste 8 PV à Alyn.


Un coup magistral portait par Calandir au ventre de son adversaire stoppa net les velléités d'Alyn. Le coup fut si puissant qu'il perdit son souffle, et ne put plus rien faire d'autre. Calandir en profita donc pour achever son adversaire, et le mettre hors concours. Épuisé, celui-ci se laissa tomber ventre à terre, complètement à bout de souffle. Il avait les larmes aux yeux, et ils étaient crispés à cause de la douleur et du dégoût qu'il ressentait vis-à-vis de lui-même, et du jeune initié. Il se releva péniblement, et le soleil couchant passait derrière Calandir, obligeant son adversaire à protéger ses yeux de sa main.

« Je... je te dois des excuses jeune flamme. Je n'ai pas été suffisamment proche d'Asuryan, tu t'es bien battu... »

Puis, Ilkar et Ténarion ressortir à ce moment du grand hall, il devait être 17h. Ilkar fut content de voir que les deux autres candidats n'avaient pas hésité à commencer le combat. Désormais, ils étaient libres jusqu'à demain matin. On avait même installé des bains chauds pour eux au sous sol du sanctuaire. Alyn fut le premier à s'y rendre, et on ne le revit pas de la soirée. Il resta dans sa chambre.

Calandir pouvait se rendre n'importe où : méditer au point d'observation, méditer dans le grand hall, ou encore dans le sanctuaire supérieur à un kilomètre au-dessus du site. Pour s'y rendre, il fallait prendre un chemin escarpé dans la montagne, en forme d'escalier en colimaçon. Puis, situé sur un plateau, le sanctuaire supérieur se dévoilait ; il avait été construit de façon à surplomber le Temple, ainsi que les environs, le point ultime pour les pèlerins. C'était une sorte de belvédère avec une petite bibliothèque, un lieu plus reposant, et plus confortable, que le Temple de l'Aube. Calandir y trouverait sûrement du réconfort.


Je te laisse décrire les combats, mais bravo pour ton final Calandir ! Asuryan est avec toi !

_________________
Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois. Je vis avec mes gens, loin de la folie des hommes. La nuit je vole dans les sombres profondeurs de la forêt. Mon regard d'acier partout se pose, et sans bruit, comme le vent, je file entre les branches des arbres séculiers. Je suis le Grand Duc, seigneur de ces bois.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: [Calandir] Epreuves
MessagePosté: 12 Aoû 2017, 21:20 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 28 Aoû 2015, 21:45
Messages: 20
Profil: FOR 9/ END 8/ HAB 10/ CHAR 9/ INT 8/ INI 9/ ATT 9/ PAR 10/ TIR 9/ NA 1/ PV 50/50 (bonus inclus)
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... dir_aether
À bien y réfléchir, sa vie ne pouvait que s’améliorer maintenant, le lendemain il affronterait la troisième et dernière épreuve qui lui dira s’il était fait pour devenir gardien de la flamme. Si c’était le cas, il deviendrait un garde Phénix et la voie qu’il avait toujours suivie commencerait. Si cela n’était pas, cela voudrait dire qu’il n’était pas digne de le devenir depuis sa naissance, ou qu’aucun Dieu ne lui avait accordé sa bénédiction pour l’instant, dans tous les cas il abandonnerait sa carrière militaire et débuterait une vie plus simple : trouver un travail, tomber amoureux, fonder une famille… Mais cette réflexion ne pouvait mener qu’à une seule conclusion ; Il n’avait plus rien à perdre.

« Calandir, vous êtes arrivé le premier ce matin, et pourtant vous avez failli durant toute la matinée... J'ai senti une détermination en vous, et c'est pour cela que je vous ai fait affronter le meilleur de nos candidats. Ténarion a perdu tout ce qu'il aimait, tout ce qui le chérissait, mais cela a renforcé sa foi en Asuryan. Il sait comment s'en servir. J'étais comme lui à son âge, j'avais perdu toute ma famille, tous mes amis, mais cela m'a permis de me forger, moi, Ilkar, ancien Gardien de la Flamme, aujourd'hui prêtre-instructeur des Gardes Phénix. Je sens en vous une grande peine, mais ne l'enfouissez pas à l'intérieur de votre corps, sachez l'utiliser à votre escient. La force des Gardes Phénix ne réside pas dans leur armure ou dans leur hallebarde, mais bien eux-mêmes... Je ne peux rien vous dire sur ce qui vous attendra demain, mais sachez que seul deux d'entre vous peuvent prétendre au titre de Garde Phénix. Un dernier combat vous attend cette après-midi. Une fois accomplie, vous aurez quartier libre ».

Le vent avait tourné pour lui et ses années de douleurs vont être balayées par un avenir prometteur et plein d’espoir. Lorsque Ilkar quitta la pièce, Calandir observa la statue. Mais quelque chose d’étrange se passa, il aurait juré avoir vu une étincelle dans les yeux de la sculpture, aujourd’hui encore il doute de cet évènement. Il avait connu la tristesse de grandir sans parents, la souffrance de ne pouvoir vivre que dans l’ombre d’un ami qui a un meilleur destin que le sien, la douleur de perde la seule personne qui le comprenait et qu’il appréciait. Il l’avait compris, ce sont ces tragédies qui font ce que l’on est et qui on veut devenir. Les renier ou les fuir ne font que rendre plus dangereux, mais dorénavant il va se battre pour empêcher que d’autres vivent ces moments pour s’en forger des plus joyeux. Ses souvenirs ne sont plus des faiblesses sur lesquelles l’ennemi peut se reposer, mais bien des forces qui poussent au meilleur.

« Mmm... On dirait bien qu'il est son petit protégé. Vous avez vu les regards qu'il lui adressait ? Je suis certain qu'il trouvera son aise avec une telle force de la nature... le vieux ».

Le dernier après-midi avant la grande épreuve s’annonçait radieuse, enfin, au niveau de la météo, le climat à l’intérieur de la pièce était tendu. Alyn n’avait toujours pas compris l’engagement qu’était celui des gardes Phénix. Calandir trouvait dommage qu’un si bon talent soit gâcher par une fierté exacerbée, il avait certes le physique, mais il n’avait pas le charisme et la présence d’un gardien. Et ce qui commençait en une petite passe d’entrainement finissait par prendre un aspect plus personnel. Calandir sentait dès le début du combat une violence et une colère non dissimulée de la part de son adversaire. Peut-être était-ce la rage d’avoir subi un petit coup lors de sa parade que Calandir l’avait obligé à faire. Mais son premier coup, pas si violent, était pourtant empli de haine et de jalousie. Il touchait Calandir à la jambe.

La passe suivante était plus réfléchie des deux côtés, on prenait le temps de bien esquiver le coup de l’autre pour ne pas trop se fatiguer et attendre que celui-ci s’épuise, mais s’ils continuaient ainsi, le combat allait durer très longtemps. Malheureusement, Calandir prit un deuxième coup au bras et cela le déstabilisa un peu pour le coup suivant qui fut facilement esquivé par Alyn.

À ce moment-là, Alyn était fier de lui, il avait pris un coup dès le début du combat, mais n’en avait pas subi ensuite et en avait infligé deux, il prenait l’avantage, tant physique que psychologique. Mais Calandir n’était que superficiellement touché et il lui restait encore quelques forces. Les deux combattants se fixaient comme deux lions dans une cage, encore une fois le monde autour d’eux était comme figé, seul le combat comptait pour eux et Calandir prit une très grande inspiration, et ce temps figé prit presque aussi sur son adversaire, il avait l’impression que Alyn se déplaçait plus lentement, il s’était habitué à cette sensation de concentration ultime au combat. Puis il pensa une fraction de seconde à sa mère et à ses amis. Il put presque entrevoir le prochain coup qui allait être porté et vit une opportunité, une faiblesse au niveau du mouvement de Alyn, au moment où il attaque, Alyn baissait son bâton avant de lancer son coup, laissant son centre vulnérable pendant de précieux instants. Calandir avait l’impression de développer une meilleure vue, ou en tout cas, plus fine et précise. C’était le moment ou jamais, il le croyait affaibli et sans défense, donc son mouvement était encore plus ample, pour plus de dégât. Calandir reprit une grande respiration une dernière fois, puis bloqua sa respiration pour augmenter sa précision et allongea son bras pour lancer son attaque. Le coup de Alyn frôlât de prêt notre héros, mais il ne prit conscience de son erreur que trop tard. Une fois encore c’était son comportement qui l’avait défailli. Et il fut projeté aux limites du terrain, suffocant et luttant pour chaque bouffée d’air. Le combat était terminé et la victoire revenait à Calandir. Mais par respect pour son adversaire c’est lui qui le releva en lui tendant la main.

« Je... je te dois des excuses jeunes flamme. Je n'ai pas été suffisamment proche d'Asuryan, tu t'es bien battu... »


La journée avait été épuisante et c’est vrai que partir discuter avec Ténarion aurait pu être intéressant mais cela aurait terminé en dialogue de muet, il aurait le temps d’apprendre à le connaître s’ils étaient tous deux acceptés. Un petit bain aurait également pu être reposant, mais il avait besoin de calme et de sérénité. Il décida donc de faire l’ascension des marches pour aller au sanctuaire supérieur pour méditer. L’endroit était magnifique, combien de temps cela faisait-il que Calandir n’avait pas scruter les cieux pour apprécier la beauté du moment ? Fort longtemps. Et ce décor était parfait pour inciter à la réflexion. Donc Calandir se trouva un endroit confortable et s’assit, ferma les yeux puis entra en pleine méditation.

Un paysage blanc s’ouvre devant lui, une lumière puissante le réchauffe, un calme parfait l’envahit. Devant ses yeux la lueur de trois silhouettes apparait. Il court vers leur direction, mais ils approchent à une vitesse impossible humainement parlant. Ils sont chacun entourés d’un halo de lumière, toute différente, et il prit enfin conscience de qui il s’agissait. Les 3 personnes qui avaient tant compté pour lui étaient devant ses yeux. Sa mère était enveloppée d’une lumière verte, un signe d’espoir, le prince Mitirian, une lumière bleue, symbole de sagesse et son ami Tylliam, une lumière rouge représentant la force. Aucun mot ne fut échangé, seulement des regards et des sourires. Calandir fit à ce moment là la paix avec lui-même, les visages de ses disparus lui redonnèrent foi, ce fut un message de détermination, il put presque entendre dans sa tête les encouragements. Seul hic dans cette apparition, le visage de sa mère était flou et vide, il ne l’avait jamais connu et ne savait pas à quoi elle ressemblait.

Il se réveilla avec une détermination sans faille, prêt à affronter la dernière épreuve avec force, sagesse et courage.

_________________
Calandir Aether, Voie des Gardes Phénix, Initié de la flamme
Profil: For 9 | End 8 | Hab 10 | Cha 9 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 10 | Tir 9 | NA 1 | PV 50/50
Lien vers la Fiche personnage
Équipement:

- Hallebarde : 18+1d8 dégâts 8 parade (Peut être utilisée soit comme une Pique (cf Pique) ou une arme avec les attributs Percutante et Lente. )
- Plastron en plaques légères : 10 protection torse et dos (-2 HAB, -1 ATT et PAR)
Objets:

- Collier (appartenu à sa mère)
- Bottes
- Braies
- Gants
- Gibecière
Compétences:

- Acuité auditive
- Acuité visuelle
- Arme de prédilection (Hallebarde)
- Coriace
- Coup précis
- Couverture
- Réflexes éclairs
- Sang Froid


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: [Calandir] Epreuves
MessagePosté: 17 Aoû 2017, 14:46 
Hors ligne
Maitre de jeu [MJ]
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 17 Aoû 2017, 10:26
Messages: 1
Localisation: Montpellier
Autres comptes: Theldasyr (PJ) ; Yrellion (PJ)
Tu as fait le choix de rester dans le belvédère pour te reposer, et tu te sens pleinement ressourcé. Ce lieu emprunt de magie t'as marqué, et tu te sens vivifié. Le belvédère te dispense des malus occasionnés par la portance de ton armure.


Calandir fut réveillé par une petite bruine matinale ; il ne devait pas être plus que 8h30 du matin. Le son délicat des gouttes d'eau était très plaisant à entendre, et cela donnait une allure mystique à l'édifice du Temple de l'Aube, situé un peu plus en contrebas. Avec cela, une légère brume caressait le corps dévêtu de Calandir, allongé sur un sofa. Il était seul dans ce belvédère, et la fraîcheur avait envahi la pièce depuis quelques heures déjà. Le vent faisait tournoyer les rideaux, les quelques plantes présentes perdaient par moment leurs feuilles, et si un tel tableau pouvait provoquer en nous un certain calme, Calandir devait sûrement ressentir une certaine angoisse : c'était l'heure de se rendre à l'épreuve de la force. La première heure du jugement. Une heure qui symbolisait pour tout Garde Phénix, un devenir, le début d'une nouvelle ère. C'était comme si l'on changeait de peau. Calandir devait savoir qu'aucune marche arrière n'était possible : c'était soit tout, soit rien. Et ce fut avec une grande détermination qu'il quitta son sofa.

Cette épreuve faisait partie d'un trio appelé l'"Ascension". Au terme de ces trois épreuves, l'initié de la flamme devenait Garde Phénix. Non seulement il entrait dans l'ordre militaire le plus ancien d'Ulthuan, mais en plus, sa valeur au combat ne serait plus à prouver. La Garde devait se montrer très vigilante, et son efficacité contre les démons étaient légendaires... Calandir pensait-il déjà à tout cela ? N'était-ce pas que pure folie que de se jeter à corps perdu dans un avenir déjà prédéfini ? Car en plus d'être des combattants mystiques et silencieux, la Garde Phénix avait un destin qu'elle connaissait bien : chacun de ses membres connaissaient son heure de trépas au moment de son entrée dans le grand Temple d'Asuryan.

Mais Calandir, au moment de quitter le belvédère, découvrit sur le petit parvis un sac contenant tout son équipement, ainsi que sa hallebarde. Il n'y avait rien d'autre. C'était étrange... Calandir s'attendait peut-être à une nouvelle passe d'arme un peu plus formelle que ce qu'il avait eu ? Mais voir toutes ses affaires ici présente avait quelque chose de peu rassurant. Aujourd'hui, il allait vraiment se battre. Mais contre qui ? Ou... contre quoi ?

La brume était toujours présente lorsque Calandir arriva devant le Temple de l'Aube. L'affrontement aurait lieu à l'extérieur, dans une brume qui s'intensifiait légèrement. Il vit Ténarion, qui était déjà prêt pour son épreuve. Il ne parvint pas à distinguer les deux autres silhouettes à côté de lui, mais l'un d'eux semblait tenir une grande hallebarde... peut-être, un garde phénix ? Toujours était-il que les trois personnages disparurent dans la brume pour se diriger on ne savait où.

Brusquement, un grand personnage s'approcha lentement de Calandir. Il tenait une hallebarde aussi grande que lui, et son armure était ouvragée, de même que son casque ailé. Un garde phénix ?

Deux bandelettes de papier avait été attaché à la hampe de son arme, les rubis incrustés dans toute sa panoplie luisait légèrement, mais ce que retenu surtout notre héros, c'était la rune elfique d'Asur gravée sur le casque du garde, symbolisant une flamme naissante dans une petite alcôve. Et c'était à ce moment-là que Calandir comprit qu'il avait affaire non pas à un simple garde, mais à un gardien de la flamme, les grands champions de cet ost mystique !


https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/72/11/87/7211873f2144ff3b9962a4f14385b241.jpg


Calandir ressentit une certaine crainte, mais voilà qu'un autre personnage arriva. Il reconnut du premier coup que c'était un mage de Saphery. Non pas des moindres, son grand bâton surmonté de deux lunes, et ses nombreux parchemins fixés à la ceinture ne pouvaient que témoigner d'une grande érudition, et donc d'un certain rang parmi les mages de la Tour Blanche. Il tenait dans sa main gauche, un livre très ouvragé lui aussi, ouvert qui plus est, à une page que Calandir ne pouvait voir. Les deux personnages étaient de même taille, c'est-à-dire grand, mais si le gardien de la Flamme avait un air sévère, son coéquipier arborait un léger sourire en opposition. Le mage avait des yeux perçants, d'un bleu profond. IL avait ce genre de regard qui vous toise, sans pour autant émettre une quelconque velléité à votre égard. Le gardien, quant à lui, avait les yeux sombres, et un regard qui ne vous laisse pas indifférent...

https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/1e/4f/c7/1e4fc73f1b5fb0da95149516e9074eab.jpg


Test caché


Le plus troublant était qu'il n'y avait aucune parole. Le gardien ne fit aucun signe, mais avec son seul regard, Calandir savait qu'il devait le suivre. Il avait un charisme impressionnant, sans un mot, il arrivait à commander ses subalternes, car oui, c'était bien ce qu'allait être Calandir une fois les épreuves terminées. Etre charismatique, sans dire mot. Asuryan avait tellement bien conçu ses fils...

Après cinq minutes de marche, ils arrivèrent dans un espace délimité par des parterres d'albâtre. Calandir ne les avait même pas remarqué lors de son arrivée. Ou peut-être avaient-ils été installé dans la nuit ? Et puis cette brume était si déconcertante ! On ne voyait même pas le Temple, ni même les quelques brasiers qui éclairaient l'entrée de l'édifice. On ne voyait que ce que l'on pouvait voir, soit à quelques mètre devant soi. Mais un garde phénix avait-il vraiment besoin de sa vue ? N'était-il pas guidé par sa foi ?

Il prit place au centre, puis, brusquement, une barrière magique d'une couleur azur se libéra des parterres. Calandir était désormais seul. Il ne voyait même pas où était passé les deux personnages. Le soleil n'était plus là, il avait l'impression qu'on l'avait projeté dans un plan du Chaos. La terre s'assombrit brusquement, et la brume grisâtre s'agitait tout autour de lui. Lorsqu'il entendit un bruit ignoble face à lui. D'abord sourd, puis avec de petits échos. Il y avait quelque chose à deux pas devant lui, une créature qui semblait rampé, ne laissant transparaître que deux longs bras maigres. La peau sur les os. Un bruit de déglutition horrible fit sans doute parcourir un frisson au jeune initié. Mais une odeur se dégagea lentement, une odeur qui n'était pas commune pour Calandir, comme si cela venait d'un autre royaume...


Test d'INT : 14, échec. Tu as peur.


Mais pourquoi une telle mise en scène ? Ilkar ne leur avait donné que de simples entraînements avec des bâtons ! Et là... Calandir était face à ce qui semblait être... un démon ?

Test d'INI : 16...


Calandir était tétanisé, et ne savait pas quoi faire. Malheureusement pour lui, le démon continuait d'avancer en rampant pour se lever petit à petit. Son apparence décharné dégageait une odeur des plus ignobles, et sa tête ne possédait ni yeux, ni nez. Seulement une bouche dont trois langues sortaient. Il siffla, et se fut pour Calandir, le début des hostilités. La créature s'élança sur lui, ses mains griffus en avant !

Image


Puisse Asuryan être avec lui...


Comme tu as loupé ton test d'initiative, le démon t'attaque en premier pour ce round. Le démon génère une mutation au hasard et fait 1 :
Apparence décharné, malus de -1 en FOR.

Round I
Ordre d'initiative: Démon - Calandir

Démon frappe, et échoue (13).
Calandir frappe, et réussit (4). Démon tente une parade, et échoue (13 qui passe à 11 comme tu possèdes une arme lente). Calandir inflige 18 + 18 + 1 - 9 = 28 PV à la jambe gauche (10) ! Il reste 22 PV au démon.
Démon frappe, et échoue (13).

Ordre d'inititative: Calandir - Démon

Calandir frappe, et touche (1). Réussite critique ! Le démon ne peut tenter ni de parade, ni d'esquive. Calandir inflige 18 + 18 + 5 - 9 = 32 PV au bras droit (3) ! Il reste 0 PV au démon.

Calandir gagne !


Et lorsque le démon fut à terre, un tonnerre retentit autour de lui. La brume se dissipa d'un coup, et les barrières magiques s'estompèrent, le corps du démon disparut. Le soleil dardait de ses rayons le sommet où se situait le Temple, éclairant Calandir de sa douce lumière. Les deux personnages de tout à l'heure s’avancèrent vers lui. Le gardien était silencieux, et aucune émotion ne le traversait ; le mage, en revanche, était admiratif. Calandir avait parfaitement combattu, malgré sa peur. Le mage dit :

Image«Je vois que vous avez su faire preuve d'une grande vivacité, Calandir Aether, mais sachez que ce démon n'était qu'un leurre : nous ne pouvons risquer de sacrifier la jeunesse d'Ulthuan ! Maintenant, vous faîtes désormais partis des candidats à l'épreuve de pureté. C'est toujours Ilkar qui vous guidera. Sachez aussi que Ténarion a su vaincre son impitoyable adversaire également. Quant à Alyn, il a choisi un chemin... différent. Soyez béni par Asuryan jeune initié ; le chemin serpente beaucoup, mais fait toujours aller de l'avant.»


Puis les deux personnages allèrent retrouver Ilkar dans le Temple, en privé, gardant une part de mysticisme. Calandir était désormais libre, il pouvait enfin s'estimer apte à continuer son ascension. Et prier Asuryan.


Bravo ! Tu peux faire ce que tu veux, retrouver Ténarion, ou Alyn, les bains, ou le belvédère... bref, quartier libre.

_________________
« A l'image de Bel Shanaar l'Explorateur, j'ai voyagé bien plus que n'importe quel être sur cette terre, et pourtant, je suis encore fasciné par les découvertes que l'on peut encore faire de nos jours ; comme si le monde continuait d'avancer malgré tous les drames qui peuvent s'y dérouler. Alors dites ce que vous avez à dire, et si Asuryan me rend grâce, je tiendrai compte de vos paroles. »


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: [Calandir] Epreuves
MessagePosté: 08 Sep 2017, 11:02 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 28 Aoû 2015, 21:45
Messages: 20
Profil: FOR 9/ END 8/ HAB 10/ CHAR 9/ INT 8/ INI 9/ ATT 9/ PAR 10/ TIR 9/ NA 1/ PV 50/50 (bonus inclus)
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... dir_aether
Je me suis réveillé au belvédère dans lequel j’avais médité la veille. Le son des gouttes créées par la rosée du matin était très apaisant. Cette même bruine m’avait coupé dans mes songes. Le vent qui traversait l’édifice m’effleurait la peau et la pâle lueur des feuilles qui était trop faible se détachait et tombait sur moi. Le paysage idyllique de cet endroit avait soudain rappelé en moi ce que je faisais là et ce qui allait bientôt se passer. Néanmoins, je me rendais compte aussitôt avec joie que je n’avais pas eu de cauchemars cette nuit, c’était bon signe. En me levant, je regardais autour de moi et voyais un sac ainsi que ma hallebarde. Je le prenais donc, découvrant que mon équipement était à l’intérieur et me dirigeait vers le temple de l’Aube, me demandant avec un peu d’angoisse comment ils avaient pu arriver là.

La brume cachât l’arrivée de Calandir, avançant chaque pas avec une grande détermination dans le regard, qui sut que la journée fut décisive pour son avenir dans l’Ost phénix. La brume l’entoura entièrement au bout de quelques mètres, l’empêchant de pouvoir discerner ce qui se passât autour de lui. Mais il continua d’avancer sans se soucier de ce qu’il put lui arriver, il sut qu’il fallait s’attendre à tout et il était prêt pour cela. Il eut tout de même le temps de voir Tenarion et deux silhouettes plus ou moins elfiques. Une hallebarde vint se ficher sous le regard de Calandir et l’homme qui l’accompagna se découvrait petit à petit. Une armure dorée, puis un casque ailé arborant la marque d’Asuryan, symbole de l’appartenance de son propriétaire au grade de gardien de la flamme. À ses côtés apparut un mage de Saphery, avec apparemment une très grande connaissance magique vu son grimoire orné, ses parchemins fixés à sa ceinture et son bâton doré, surplombé par deux lunes.

Mais alors, le gardien de la flamme commençait à se retourner et avancer. Calandir ne pouvait dire pourquoi, mais il sentait qu’il devait le suivre, peut-être son charisme suffisait à lui-même, mais non, autre chose de plus grand, il savait qu’il devait le suivre, c’était comme écrit dans son ADN. Finalement, ce qui aurait dû surprendre Calandir lui paraissait naturel. Après quelques centaines de mètres parcourus, Calandir ne voyait presque plus rien autour de lui, seule chose de nouveau il voyait qu’il traversait un sol de marbre ou d’albâtre. Puis d’un seul coup le sol s’illumina pour créer une sorte de faille temporelle autour de lui. Les ténèbres le recouvrèrent et un son terrible annonça le glas du calme de la journée. Ce fut un démon qui apparut devant lui, sa triple langue léchant le bord de ses lèvres comme une salive de voir enfin son repas servit. Mais la peur surprit Calandir, une peur si incontrôlable qu’elle le fit presque faillir lorsque s’avançât la créature.

Mais cette peur ne suffirait pas à vaincre le jeune héros qui se reprenait juste à temps pour esquiver la bête démoniaque. De cela il observa calmement son adversaire, il était plus impressionnant que tout ce qu’il avait affronté jusqu’à aujourd’hui. Il se concentra et prit une grande respiration qui lui faisait voir son ennemi avec plus de clarté. Il serra plus fort son étreinte sur sa hallebarde et prit appui sur ses jambes pour donner son prochain coup. Il toucha la jambe gauche avec son coup d’une précision chirurgicale. S’en suivit une nouvelle tentative du monstre, esquivé par Calandir. Puis il se souvint de ses entrainements la veille et de son parcours dans la brume qu’il aurait pu traverser les yeux fermés. Alors il ferma les yeux. La puissance d’Asuryan pouvait détruire les forces démoniques, plus que quiconque. Il reprit une grande respiration et frappa de nouveau, se fiant à son unique instinct pour le positionnement de la cible. Il rouvrit les yeux pour voir que son coup avait non seulement touché, mais tranché le bras de son adversaire et il gisait là, à ses pieds.

Puis la clarté revint enfin autour de Calandir, il reprit ses esprits pour contempler la disparition du démon, concluant sur son succès à la première épreuve. Il put prouver enfin sa valeur face à un véritable ennemi prêt à le tuer et s’en sortit sans aucune blessure. Il fut fier de lui à ce moment là, et il pouvait en profiter, car sa victoire ne faisait qu’annoncer son entrée dans la seconde épreuve. Puis les deux elfes approchèrent de lui, le gardien avec un air impassible et le mage avec un sourire approbateur.

« Je vois que vous avez su faire preuve d’une grande vivacité, Calandir Aether, mais sachez que ce démon n’était qu’un leurre : nous ne pouvons risquer de sacrifier la jeunesse d’Ulthuan ! Maintenant, vous faites désormais partie des candidats à l’épreuve de pureté. C’est toujours Ilkar qui vous guidera. Sachez aussi que Ténarion a su vaincre son impitoyable adversaire également. Quant à Alyn, il a choisi un chemin... différent. Soyez béni par Asuryan jeune initié ; le chemin serpente beaucoup, mais fait toujours aller de l’avant. »

Puis ils partirent tous deux rejoindre Ilkar. Il comprit alors que la prochaine épreuve allait probablement éliminer l’un d’entre eux, il prit alors la décision de parler avec Tenarion, peut-être pour la dernière fois. Malgré le peu de temps qu’il eut passé avec lui, il le considéra comme son égal et un puissant allié. Alors que le vent glissait sur son visage, il partait en direction de son destin.

_________________
Calandir Aether, Voie des Gardes Phénix, Initié de la flamme
Profil: For 9 | End 8 | Hab 10 | Cha 9 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 10 | Tir 9 | NA 1 | PV 50/50
Lien vers la Fiche personnage
Équipement:

- Hallebarde : 18+1d8 dégâts 8 parade (Peut être utilisée soit comme une Pique (cf Pique) ou une arme avec les attributs Percutante et Lente. )
- Plastron en plaques légères : 10 protection torse et dos (-2 HAB, -1 ATT et PAR)
Objets:

- Collier (appartenu à sa mère)
- Bottes
- Braies
- Gants
- Gibecière
Compétences:

- Acuité auditive
- Acuité visuelle
- Arme de prédilection (Hallebarde)
- Coriace
- Coup précis
- Couverture
- Réflexes éclairs
- Sang Froid


Modifié en dernier par [MJ] Finubar le Voyageur le 08 Sep 2017, 11:02, modifié 1 fois.
6 xp/ Total d'xp : 60


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 2 sur 2
 [ 18 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Lucy Trend


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
cron
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com
Based on Style Chronicles by Jakob Persson, modifications by Medenor and [MJ] Urizen. All rights reserved.