Index du forum

Warforum JDR: forum JDR gratuit dans l'univers Warhammer®

Un forum totalement RP, dans le sombre et dangereux monde de Warhammer®
© L'univers, le contexte, les noms et autres appartiennent à Games Workshop®

Nous sommes le 25 Juil 2017, 22:57

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 1 sur 1
 [ 7 messages ] 
Auteur Message
MessageMessage posté...: 26 Mai 2017, 14:58 
Hors ligne
Maitre de jeu [MJ]
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Oct 2016, 13:42
Messages: 54
La soleil venait de se lever, et pourtant déjà, la chaleur était des plus accablante dans la ville de Baskra, les commerces divers et variés commençaient à se mettre en place, et les rues désordonnées, qui un peu plus tôt étaient désertes, étaient désormais gorgée de monde. Marchand, voyageur, sans abri, guerrier... On trouvait de tous ici, et les merveilles ne manquaient pas en ville : épices, relique, soie... Tant de matières et d'objets coûtant une fortune ailleurs, et qui ici était monnaie courante.

Et puis, dans ce tumulte, un quatuor se détachait du reste de la populace, les plus pauvre s'écartant de leur route, et baissant les yeux face au passage d'un seul homme : Rida Kadri... Un homme connu en ville, ayant un sens des affaires impitoyables qui lui avait permis de s'enrichir, mais aussi d'être craint et respecté, c'était un homme cruel, et n'hésitant pas à user de la violence quand des gens de rang social inférieur tentaient de lui barrer la route. Avec lui, deux hommes tout en muscle, armé d'un fouet et d'un bâton, sorte de contre maître et garde du corps. Car oui, si Rida avait su amasser des richesses grâce au commerce, il y avait un domaine où il n'avait pas d'égale en ville : Le commerce d'esclave.

D'ailleurs c'était la raison de ce déplacement matinal : un esclave, du nom de Decimus. Victime des pirates d'Arabie, homme ayant perdu sa famille, vivant de la terre auparavant, et maintenant, serviteur et esclave du marchand Rida.
Ces derniers mois, une rumeur tournait au sein de la demeure du maître de l'esclave, il comptait investir dans une nouvelle activité : les combats d'arènes. Un investissement juteux en Arabie, l'expansion de ce genre de combat ayant explosé ces dernières années, et il y avait donc de forte quantité d'argent à se faire, et Rida Kadri comptait bien prendre sa part du gâteau !
Or donc, l'esclave Decimus l'avait jusqu'ici plutôt bien servi, servant pour toutes les tâches ingrates que son maître lui avait confié, bien sûre tout n'avait pas été rose au début, et de nombreux coup de fouet avait été donné pour dresser cet esclave, mais au final il était arrivé à quelque chose avec lui.

Au bout de longues minutes de marche, ils arrivèrent alors à l'un des édifices principal de la ville : l'arène de sang. Immense bâtisse fait essentiellement de bois, à forme circulaire et à toi ouvert, dressé fièrement sur une grande place de Baskra. Pour Decimus, un tel spectacle était une première et cela avait de quoi intimider. Son maître s'approcha de lui, et lui agrippa la nuque en le serrant légèrement et murmura tel un serpent :


Image"Cela n'a rien de personnel mon petit Decimus... Mais vois tu, j'ai d'autres projets pour toi. Tu me connais, j'aime les investissements rentables donc... Ne me déçois surtout pas, où je pourrai te le faire regretter."


Puis il relâcha sa prise, tandis que l'un des contre maître poussa violement Decimus pour l'obliger à continuer d'avancer.
Le groupe entra alors dans l'arène et fit face à un spectacle des plus impressionnant, des hommes de gabarit très varié, aux couleurs, et de milieux différents, étaient en train de se battre avec des lames d'aciers émoussées par binôme tandis qu'un homme, noir de peau, commandait des ordres et donnait des conseils à chaque combattant sur leur technique de combat. Si il n'avait pas su où il se trouvait à cet instant, certainement Decimus aurait pu croire être en face d'un véritable entraînement militaire, comme on le faisait dans les armées lambda, mais il n'en était rien... Les hommes devant lui étaient des esclaves, des prisonniers, des hommes déchus...

Le sol de l'arène était constitué exclusivement de sable, l'odeur du sang était omniprésente... Soudain, l'un des combattants, reçu un mauvais coup et s'écroula au sol, tous les autres cessèrent alors de se battre, et le "maître d'arme" alla au dessus du corps de son "protégé" lui intimant de se relever rapidement


Image"Lève toi ! Je t'ai dis de te lever chien ! Tu connais la sentence sinon !"


Pour accompagner ces menaces, il dégaina son fouet et frappa d'un terrible coup l'homme à terre, hurlant de douleur mais toujours incapable de se relever, puis un deuxième coup claqua, puis un troisième, puis un autre... Et le malheureux resta définitivement à terre, le dos lacéré.
D'un geste de la main, son bourreau demanda à deux autres combattants que l'on dégage ce "déchet" de son arène. Puis, il remarqua la présence du marchand Rida Kadri, et se dirigea vers lui pour aller à sa rencontre, pendant que le reste des combattants reprit son entrainement comme si les évènements écoulés quelques secondes plus tôt n'étaient jamais arrivés.

Dans quel nouvel enfer était tombé Decimus ?


Haut
 Profil  
 
MessageMessage posté...: 27 Mai 2017, 19:18 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2017, 23:48
Messages: 5
Localisation: Paris
Profil: FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... he_decimus
Autres comptes: Korlandin (Mort)
Ce matin, comme chaque matin, je me levais aux aurores. A peine debout la dure réalité me revins encore et toujours à l'esprit... j'étais encore esclave de mon Maître. Une fois les idées claires et mes vains rêves chassés de mon esprit, je me mis en condition pour la prière. Prière que je dédiais à ma famille, aux morts comme au vivant, espérant un jour retrouver ma mère... Peut-être Ormazd le grand me permettra-t-il un jour de là revoir. Une fois cela finit je sortis des quartiers allouer aux serviteurs de mon Maître. Celui-ci m'avait ordonné de le rejoindre aux portes de sa villa au petit matin. En traversant la cour intérieure de la luxueuse demeure je me rendis vite compte que la chaleur était particulièrement chaude aujourd'hui. Fort heureusement ces six dernières années mon permis de m'acclimater avec le temps d'Arabie. Rida était là ainsi que ces "chiens de gardes", celui-ci semblait exaspérer de m'attendre, Il ne dit pas un mot, mais me fit bien comprendre de le suivre.

Nous traversions la ville à bonne allure, les gens s'écartaient devant mon Maître, certains le saluaient, sans doute plus par crainte que par simple signe de respect. Tous le redoutait à Baskra, ils savaient de quoi il était capable et ils savaient qu'il avait les moyens d'en être capable. La populace était déjà conséquente à cette heure de la journée, le souk attirait beaucoup de monde et puis un dicton dit bien que "l'avenir appartient à ceux qui se lève tôt". Fort heureusement je n'étais pas dupe, le chemin que nous faisait emprunté le Maître, je le connaissais bien, enfin en tout cas je savais où celui-ci pouvait nous mener. La rumeur allait sans aucun doute se confirmer. Après un moment de marche sous le soleil brûlant, nous arrivions en face de l'arène de sang, imposant édifice de bois, aux planches de bois rougies. Dernière demeure de centaines d'esclaves, forcer à se battre pour le bon plaisir du peuple et de ces puissants.

Le Maître m'attrapa alors à la nuque, légèrement au-dessus de mon collier d'esclave, il exerça alors une légère pression et me murmura:


Image"Cela n'a rien de personnel mon petit Decimus... Mais vois tu, j'ai d'autres projets pour toi. Tu me connais, j'aime les investissements rentables donc... Ne me déçois surtout pas, où je pourrai te le faire regretter."


J'hochai là tête et tout évitant son regard, lui dit : "Je ne vous décevrais pas Maître..."

Rida esquissa un léger sourire, relâcha sa prise et je fus alors violemment pousser par un de ces gardes, pour bien me faire comprendre que je devais avancer plus avant, dans l'arène. Une fois à l'intérieur de celle-ci un spectacle impressionnant s'offrit à nous, l'entrainement des "Gladiateurs"... De nombreux hommes, tous différents, de part leur gabarits et leurs origines, mais tous avaient un point commun, ils étaient tous destinés à mourir... Ou peut être pas.
Un homme commandait à cette "troupe", leur donnant conseils et techniques pour "mieux" combattre. L'Homme était de peau noire, il imposait tant par son physique que par son autorité. Autorité dont il fit démonstration lorsqu'un homme tomba au sol et ne trouva pas là force nécessaire pour se relever...


Image"Lève toi ! Je t'ai dis de te lever chien ! Tu connais la sentence sinon !"


L'homme dégaina aussitôt son fouet et lacéra le dos du pauvre bougre qui ne se releva pas définitivement... Puis fit faire sortir ce "chien" par le biais de deux combattants qui l'emmenèrent en dehors de l'arène. Je n'avais jamais eu l'occasion d'assister à une telle punition, bien que nombreux furent les réprimandes à mon encontre. Et dire que je passerais l'essentiel de mon temps avec cet homme... L'occasion m'est donné de devenir quelqu'un, mais cela aura un prix...
Le "contre-maître" nous remarqua alors mon Maître et moi, il s'avança alors vers nous tandis que derrière lui l'entrainement repris de plus bel...

_________________
Decimus, Esclave
Profil: For 10 | End 9 | Hab 9 | Cha 8 | Int 8 | Ini 8 | Att 11 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... he_decimus


Dernière édition par [MJ] Le Loup Blanc le 27 Mai 2017, 19:18, édité 1 fois.
+ 4 xp / Total 4 XP. Wikifié


Haut
 Profil  
 
MessageMessage posté...: 27 Mai 2017, 19:43 
Hors ligne
Maitre de jeu [MJ]
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Oct 2016, 13:42
Messages: 54
L'homme chef de la formation des esclaves de l'arène, se nommait Magnus... C'est tout du moins ce que Decimus cru comprendre, lorsqu'il discuta avec le marchand Rida. Les deux hommes se mirent alors à part pour discuter, laissant Decimus sous la bonne garde des deux gardes du corps de son maître.
De ce qu'il pouvait voir, la discussion entre les deux hommes semblaient mouvementées, trop loin pour attendre, il était facile de deviner qu'il était le sujet de cette intense discussion. Puis du coin de l'œil, Decimus put voir son maître donner une bourse au dénommé Magnus... Et la conversation mouvementé jusque là, devint soudainement bien plus calme... Le pouvoir de l'argent était décidément l'une des pire faiblesse humaine.

Magnus, de son imposante stature, car oui il dépassait au moins d'une tête Decimus, en plus d'être un homme musclé, s'approcha de l'esclave et l'observa quelques instants, son regard perçant perforant celui de Decimus, ce court instant était simple à interpréter, il était entrain de le jauger... Car dans l'arène de sang, la faiblesse était une chose impossible et inacceptable. La vie y était rude, et chaque homme qui y entrait, devait se battre pour sa survie, et dans ce milieu de sang et de violence, une seul chose comptait : Le désir d'amuser le peuple de Baskra, et pour cela, il se fallait d'être fort et impitoyable.


Image"Tu sais tenir une arme ? Te battre ?"


Il avait posé cette question avec un certain dédain, ne croyant nullement dans les capacités de l'esclave de Rida, mais l'argent que le marchand d'esclave lui avait donné, l'obligeait à tenir certains engagements, de ce fait, il devait donner sa chance à Decimus.
Mais même si le nouvel arrivant répondait à ces questions, Magnus le croirait il ? Sûrement pas, après tout, que valait les mots face aux actes ?

C'est alors que l'homme qui avait puni un peu plus tôt l'un de ses protégés, désigna du doigt l'un de ces combattants, puis siffla d'un coup sec pour que une nouvelle fois, tous les combattants de l'arène cessent de s'entrainer, se rassemblant alors et formant une sorte de cercle humain autour de Decimus.


Image"Fais tes preuves esclave... A moins que tu ne veuilles rester à jamais dans l'oublie ? L'arène de sang peut tout donner, mais aussi tout prendre..."


Magnus dégaina alors sa lame, une simple épée d'acier, et la plaqua contre le torse de Decimus pour qu'il s'en empare. Dès lors, coincé, au milieu de ce cercle humain, un homme s'avança face à lui, une arme en main également.
Decimus allait sûrement le comprendre rapidement, mais il était désormais en plein milieu d'un test imposé par Magnus, son ticket d'entrée au sein de l'arène était simple : Se battre et tuer l'homme devant lui, où bien mourir, et rester à jamais un simple déchet de la société, un homme oublié de tous.
Dès lors, le marchand Rida se recula, faisant confiance aux techniques d'apprentissages de Magnus, il gardait quand même un œil sévère sur son esclave... Il refusait de voir son investissement mourir dans un simple test.
Si Decimus perdait, en plus de se faire tuer, il amènerait la honte et le déshonneur sur son terrible maître, et cela, Rida Kadri ne pouvait se le permettre, et donc en amenant son esclave ici, pour en faire un combattant capable de lui rapporter gros, il prenait un énorme risque. Cela allait il payer ?


Haut
 Profil  
 
MessageMessage posté...: 28 Mai 2017, 15:53 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2017, 23:48
Messages: 5
Localisation: Paris
Profil: FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... he_decimus
Autres comptes: Korlandin (Mort)
Mon Maître et ce "Magnus" ne semblaient pas trouver un terrain d'entente sur l'affaire qu'ils voulaient conclure. Affaire dont j'étais sans aucun doute la marchandise. Les "négociations" étaient mouvementées et durèrent quelques minutes, pendant lesquels je m'occupais à tenter de mémoriser les mouvements d'un des combattants qui s'entraînait. Malheureusement j'eu à peine temps de mémoriser une technique d'esquive que Rida conclu définitivement son arrangement à l'aide d'une bourse d'or. Dès lors le calme revint entre les deux hommes.

C'est alors que Magnus se dirigea d'un pas décidé vers moi, il s'arrêta net face à moi et celui-ci... me jaugea. Je me mis alors à mes risques et périls à le regarder dans les yeux. Non sans mal, car le bougre me dépassait d'une bonne tête, et sa carrure me faisait presque office d'ombrelle. Une bonne minute passa, nous nous regardions, lui me dévisageait plus qu'autre chose, il devait avoir un problème avec moi... Sans doute me croyait-il incapable de tenir une arme et me battre convenablement, je lui prouverais que malgré tout ce qu'il pense, je peux être un bon gladiateur.

Magnus rompu alors le silence et me lança sèchement:
Image"Tu sais tenir une arme ? Te battre ?"


Malgré le ton et le sens caché de cette phrase je ne me laissais pas abattre: -Jamais, mais cela ne me semble pas bien difficile, si certains y arrivent pourquoi pas moi ?!
Sans doute amusé par ma réponse Magnus, désigna un de ces hommes qui accouru à lui, puis il siffla et tous les gladiateurs cessèrent l'entrainement pour ensuite former un cercle autour de moi.


Image"Fais tes preuves esclave... A moins que tu ne veuilles rester à jamais dans l'oublie ? L'arène de sang peut tout donner, mais aussi tout prendre..."


Il me plaqua alors une épée sur le torse, et face à moi se présenta un homme, lui aussi armé, et vraisemblablement décidé à me tuer. Un combat à mort, mon ticket vers la "liberté" ?! Je lançai alors un regard à mon Maître et lui fit un signe de la tête. Il voulait lui aussi me tester en un sens, je leur prouverais à tous leurs erreurs... Je décidais alors de m'avancer vers mon adversaire pour tenter d'asséner le premier coup.
J'attaque + parade durant toute la durée du combat.

_________________
Decimus, Esclave
Profil: For 10 | End 9 | Hab 9 | Cha 8 | Int 8 | Ini 8 | Att 11 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... he_decimus


Dernière édition par [MJ] Le Loup Blanc le 30 Mai 2017, 21:21, édité 2 fois.
+ 3 xp / Total 07 XP. Wikifié


Haut
 Profil  
 
MessageMessage posté...: 30 Mai 2017, 21:21 
Hors ligne
Maitre de jeu [MJ]
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Oct 2016, 13:42
Messages: 54
Combat :

Round 1 :

-Decimus attaque le gladiateur : 12 (échec)
-Gladiateur attaque Decimus : Votre attaque a réussi (9). La parade de votre adversaire a échoué (11).Vous lui infligez une perte de 26 PV au bras gauche

Round 2 :

-Decimus attaque le gladiateur : Votre attaque a réussi (3). La parade de votre adversaire a réussi (6).Vous lui infligez une perte de 19 PV au bras gauche
-Gladiateur attaque Decimus : Votre attaque a échoué (14).

Round 3 :

-Decimus attaque le gladiateur : Votre attaque a réussi (11). La parade de votre adversaire a réussi (7).Vous lui infligez une perte de 22 PV au bras gauche ---> Test endurance : 9 (échec) Il est hors combat avec la section de son bras gauche


Le combat débuta donc, et donna lieu à un terrible affrontement pour Decimus qui devait mettre ici pour la première fois, sa vie en jeu. Une sensation d'adrénaline devait parcourir tout son corps à cet instant, cet sensation de danger, de savoir que sa vie ne tenait qu'a un fil, c'était cela qu'offrait l'arène de sang, des combats où on sentait la véritable importance de la vie, où le corps des hommes étaient mit à rude épreuve pour tenter de survivre par tous les moyens possibles. On ne pouvait se sentir plus vivant qu'à cet instant.

Le sang des deux combattants recouvraient alors le sol sableux de l'arène, mais un seul resta debout : Decimus... Blessé et épuisé par ce premier combat, certes court mais intense, son adversaire lui, hurlait la mort, son bras gauche ayant été sectionné par la lame de l'esclave de Rida. Il continua de crier de façon inhumaine, et tenta de ramper, comme voulant échapper à son destin, refusant la défaite et refusant de mourir ici dans ce lieu maudit. Car Decimus ne devait pas l'oublier, même si cet homme venait d'être son adversaire, qu'il avait tenté de le tuer, il était tout comme lui un esclave, avec des rêves, des envies... Et tout venait pourtant en quelques minutes de s'évaporer pour lui.
Le marchand d'esclave Rida, souriant et satisfait de la situation, ne put s'empêcher d'offrir quelques applaudissements sinistres pour son nouveau champion Decimus. Le reste des combattants eux, étaient restés de marbre, et observaient en silence la suite des événements... le regard de certains ne trompaient pas, ils auraient aimé aider leur camarade agonissant, tandis que d'autres, affichaient un sourire narquois et amusé, face à la terreur qui se lisait dans les yeux du perdant.

Magnus s'avança alors vers Decimus, souriant et semblant satisfait du combat que lui avait offert l'esclave.


Image"Bien... Je vais peut être pouvoir faire quelque chose de toi."


Mais alors que Decimus pensait enfin avoir fini, s'attendant à redonner la lame qu'on lui avait confié, et pouvoir ainsi soigné ses propres blessures, il n'en fut rien, en effet le terrible Magnus semblait attendre quelque chose de sa part, son regard sévère ne trompait pas. Et le formateur de gladiateur l'aiguilla sur la marche à suivre.

Image"Gagner un combat est une chose... Ôter la vie d'un homme en est une autre... Cet homme a le bras coupé, il ne représente plus rien, et n'a plus aucune valeur. Termine le travail ! "


Cet dernière phrase sonnait comme un ordre. Decimus allait devoir tuer pour la première fois un être humain, un acte qui ne vous laissait jamais vraiment indemne. Qu'allait il faire ? De son coté, le condamné, toujours au sol, le regarda droit dans les yeux, et si la douleur ne l'avait pas empêché de parler, il l'aurait sûrement supplier de l'épargner...


Haut
 Profil  
 
MessageMessage posté...: 11 Juin 2017, 19:17 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Mai 2017, 23:48
Messages: 5
Localisation: Paris
Profil: FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / TIR / NA / PV (bonus inclus)
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... he_decimus
Autres comptes: Korlandin (Mort)
Le soleil tapait de plus en plus fort sur l'arène, la tension était forte et palpable, je fixais mon adversaire droit dans les yeux sans même le quitter un instant. Le combat avait débuté, je me mis alors en garde, ou tout du moins ce que je pensais être la meilleure position pour un combat à l'épée. Mes deux bras était levée, le gauche était à peu près à hauteur de mon épaule, tandis que le droit dépassait légèrement l'épaule droite, épée levée je me dirigeai droit sur mon adversaire d'un pas décidé, mais peu rassuré. Une fois à bonne distance de lui je portais le premier coup, non sans mal mon adversaire l'esquiva et instantanément il porta la contra attaque. La fulgurance de son action me surprit au plus haut point, n'ayant pas le temps de comprendre ce qu'il se passait je fus touché au bras gauche. Le sang coula immédiatement et en bonne quantité, c'était douloureux... Je ne laissais pas le temps à mon adversaire de se réjouir de son action, j'attaquais alors son bras gauche avec rage. Mon épée partit droit sur celui-ci, mon attaque avait été sans doute un peu lente ou alors prévisible car elle fût légèrement bloquée, mais je le fis quand même saigné.

A ce moment là moi et le gladiateur croisèrent nos regards, l'envie de vaincre ce lisait dans nos regards, un bref instant de flottement, ne durant que quelque secondes passa... Je ne pouvais perdre ce combat. Il était mon moyen le "plus sûr" d'être affranchi. Les hostilités reprirent de plus belle, il me fonça dessus tentant d'en finir une bonne fois pour toute avec moi, il tenta un coup d'estoque que je vis venir, je reculai d'un pas en arriéré de façon à être hors de porter de son coup, mais assez prêt pour riposter. Je ne me fis pas prié, après la tentative échouée de mon adversaire, je contre-attaquais, le pauvre bougre ne pouvais pas se défendre dans sa position, mon épée partit sur la gauche et..... lui trancha le bras. L'homme se mit à crier, c'était horrible, il lâcha son arme et tomba au sol de douleur, j'avais gagné.
J'étais épuisé, je n'avais jamais été aussi fatigué de toute ma vie, le combat n'avait duré pas plus de deux minutes, et pourtant j'étais à bout de souffle me tenant debout face à mon adversaire beuglant, qui se tortillait sur le sable ensanglanté de l'arène. L'adrénaline que m'avait donné affrontement retombait peu à peu, une sensation des plus étrange me quitta. L'homme au sol rampait pathétiquement, tentant de trouver un moyen de ne pas mourir, le sang coulait abondamment de son membre sectionné, allait-il être achevé sur place, ou allaient on le laisser se vider de son sang tel un agneau qu'on égorge ?! Je tentais de ne plus prêter attention au pauvre homme...

Mis à part les hurlements du bougre, personne n'émit aucun bruit pendant un moment, mis à part mon maître qui lâcha quelques applaudissements à mon encontre... Le Maître était content, son investissement était pour le moment rentable. Certains combattants me dévisagèrent, sans aucun doute car je venais d’amputer un de leur frère. D'autre semblait me jauger, et certain semblait amusé par la distraction que leur avait apporté le combat.

C'est alors que Magnus m'approcha.
Image"Bien... Je vais peut être pouvoir faire quelque chose de toi."


Pensant alors que tout était fini je lui tendis son épée, il me dévisagea et ne la récupéra pas...

Image"Gagner un combat est une chose... Ôter la vie d'un homme en est une autre... Cet homme a le bras coupé, il ne représente plus rien, et n'a plus aucune valeur. Termine le travail ! "


Termine le travail ?! Un ordre ?! Je devais obéir... Les regards étaient de plus en plus pesants sur moi. Je me dirigeais vers l'agonisant. Je me plaçais au-dessus de lui, il me fixait droit dans les yeux, je fis de même, je pouvais très nettement lire dans son regard: "épargne moi". Je mis mon épée sous sa gorge, je levis les yeux au ciel, le soleil tapait ardemment sur mon visage, je lançai une brève prière à Ormazd pour l'âme de cet homme. Mon regard se replongea alors dans le sien...

-Je suis désolé mon frère...

Et j'enfoncais mon épée dans sa gorge... Le sang dégoulinait abondamment sur ma lame, son regard me pétrifia un instant...

Ma première victime... Achevé un homme désarmé et au sol, où était l'honneur ?!

_________________
Decimus, Esclave
Profil: For 10 | End 9 | Hab 9 | Cha 8 | Int 8 | Ini 8 | Att 11 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... he_decimus


Dernière édition par [MJ] Le Loup Blanc le 14 Juin 2017, 20:31, édité 1 fois.
+ 5 XP / 12 XP. Wikifié.


Haut
 Profil  
 
MessageMessage posté...: 14 Juin 2017, 20:25 
Hors ligne
Maitre de jeu [MJ]
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Oct 2016, 13:42
Messages: 54
Le malheureux au sol après avoir reçu la lame de Decimus en pleine gorge, convulsa alors quelques instants, sa bouche se remplissant de sang, le liquide rouge forma quelques bulles, sûrement un phénomène lié au fait que le mourant tentait de parler, chose impossible avec un morceau de métal planté dans le cou. Puis au bout de quelques secondes, le corps du gladiateur ne bougea plus, inerte, sans vie...
Magnus arriva alors à la hauteur de son nouvel élève, et lui apposa une tape dans le dos, ce geste signifiait que l'esclave de Rida avait passé son épreuve de sélection et que désormais il était un combattant de l’arène. Mais dans cette nouvelle profession, être un combattant était une chose, devenir une légende en était une autre. Donner la mort pouvait offrir gloire et privilège, mais mourir pouvait aussi vous faire tomber dans l'oublie.

Le maître gladiateur récupéra alors son épée, et d'un signe de tête, il fit signe à l'esclavagiste Rida qu'il prendrait Decimus sous son aile. Un sourire se dessina alors sur le visage du marchand qui après un bref dernier coup d’œil à son esclave, se retira dans le silence tout simplement.
Magnus claqua alors des mains, comme pour réveiller ces hommes, dont beaucoup restaient à regarder fixement le corps de leur ancien "frère" mort.


Image"Cessez de vous toucher les gars ! Allez rangez moi tout ce bordel, l'entrainement est terminé pour ce matin !"


Tous sans broncher s'exécutèrent, déposant leur arme dans une sorte de bac en bois où deux gardes, faisant sûrement partie de la sécurité des lieux, comptaient qu'il y avait bien le compte de chaque lame qui avait été perçu plus tôt avant l'entrainement. Tandis que d'autres gladiateurs, s'occupaient de ramasser le cadavre de leur ex-camarade pour le mener on ne sait où, sûrement un endroit ou l'enterrer ou le brûler...
C'est alors que Magnus, l'oeil sévère, se tourna vers Decimus et lui annonça la suite pour lui.


Image"Le nouveau... Pas la peine que je retiennes ton nom pour l'instant, tu seras peut être déjà mort demain... Bref... Va voir le rafistoleur pour ta blessure, puis découvre tes nouveaux quartiers, tu vas sûrement t'y plaire. Ahahahahaha. "


Il s'éloigna en riant à tout va, puis disparu par la grande porte d'entrée des combattants, sorte de trou creusé dans les fondations même de l'arène et qui amenait sur un escalier menant dans les sous sol de l'immense bâtiment de sang.
Celui que l'on appelait le rafistoleur était en réalité ce qui se rapprochait le plus d'un médecin, c'était un homme âgé et à la main tremblotante, à qui il manquait des dents, et qui semblait ne pouvoir prononcer aucun mot, Decimus en comprit la raison quand il vit que l'homme n'avait en réalité plus de langue. Le rafistoleur s'occupa alors du bras de l'esclave, l'aspergeant d'un alcool assez fort et nauséabond qui enflamma alors sa blessure, provoquant une vive douleur chez Decimus. Puis, du mieux qu'il pu, le vieil homme avec une aiguille et un fil, referma la plaie... Voici donc les soins dont Decimus pourrait bénéficier désormais... Il ne manquait plus qu'à espérer qu'il n'ai jamais de blessure grave...

Un contremaître s'occupa de lui faire visiter les lieux, les sous sol de l'arène n'étaient en réalité qu'un immense cumule de sombres couloirs et de salles de pierre, un vrai labyrinthe seulement éclairé par quelques torches ici et là. On lui expliqua qu'il partagerai une "chambre" avec un autre gladiateur, quand on parlait de chambre, on parlait en réalité d'une pièce de la taille d'un vestibule avec deux couchettes de paille servant de lit.
Il y avait aussi un endroit où les combattants pouvaient se laver, sorte de bassin qui était changé occasionnellement de tel sorte à limité la propagation de maladie. Enfin, il y avait une sorte de salle commune où les combattants pouvaient manger et boire, de tel sorte à pouvoir toujours être en forme pour se battre.

Ce fut les seules salles que le contremaître accepta de lui montrer, il y en avait d'autres bien sûre, mais le garde semblait lasse de jouer à la nounou, et lâcha donc Decimus dans la salle commune.
Déjà de nombreux combattants s'engouffraient dans la grande salle, où se trouvait tables et chaises en bois, il semblait que l'heure de manger était arrivé. Comme tout bon nouveau arrivant, Decimus suivit le gros du groupe, qui forma une chaîne de tel sorte à ce que chacun puisse être servi en nourriture. Le cuisinier était un homme gros, moche et malpoli, regardant chaque homme arriver devant lui avec dégoût et dédain, il donna à chaque homme une gamelle en bois avec dedans, un plat impossible à reconnaître, sorte de pâte blanche et gluante avec de nombreux morceaux de ... quelque chose... L'odeur qui se dégageait du plat ne donnait aucunement envie, mais ce serait le seul repas du midi, les combattants se forçaient donc à avaler ce "copieux" repas. Décimus pu prendre alors une place au hasard et ainsi dévorer dans le silence sa ration.

Mais il ne fallu guère longtemps pour que les problèmes arrivent... En effet, un gaillard au cheveux légèrement blond s'avança vers lui, et tapa de son poing la table sur laquelle Decimus tentait de dévorer son plat. L'homme avait des cheveux longs et sales, une barbe mal entretenu, et un œil en moins, loin d’être costaud, il possédait le gabarit d'un homme légèrement enveloppé, mais pour autant, il avait une sacré carrure et des mains assez impressionnantes, nul doute qu'il aurait été capable de briser le crâne d'un enfant avec.
Observant Decimus avec défie, il lui hurla dessus sous le ton de la menace :


Image"Hé ! Tête de co*, c'est ma place ici... Alors dégage avant que j'imprime ta gueule d'ange dans la table" !


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 1 sur 1
 [ 7 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], Google [Bot], Ishar, Yrellion


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduction par phpBB-fr.com
Based on Style Chronicles by Jakob Persson, modifications by Medenor and [MJ] Urizen. All rights reserved.