Index du forum

Warforum JDR: forum JDR gratuit dans l'univers Warhammer®

Un forum totalement RP, dans le sombre et dangereux monde de Warhammer®
© L'univers, le contexte, les noms et autres appartiennent à Games Workshop®

Nous sommes le 11 Déc 2017, 01:14

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 2 sur 2
 [ 13 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
MessagePosté: 22 Déc 2016, 02:33 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Oct 2011, 11:56
Messages: 909
Citation:
Test de CHA : 10. Réussite. (Dommage j’espérais vraiment que tu le rates celui-ci car je n’ai vraiment pas été convaincu par l’argumentation. En plus, personnellement, même si je me refuse à faire jouer mes préférences sur le RP, je déteste les discours comme celui qu’Eranor vient de tenir, moralisateurs et en se plaçant comme un maître qui gronde des enfants ça me rend fou j’aurais été un des elfes j’aurais attaqué Eranor.)


Kalisha, elle, regarda dédaigneusement l’orateur avec un air de moquerie amusée. Elle se fichait ouvertement de ce qu’il avait à dire. Lorimir Morecon renifla lui aussi d’un air consterné, il ne semblait pas concerné par ce qu’avait à dire Eranor, mais sans doute pas pour les mêmes raisons.

Tandis que tous les autres baissaient les yeux, sans doute rappelés à la raison par la mention de leur noir secret qu’ils gardaient pour la plupart cachés, de peur qu’ils soient couverts de honte si on le découvrait, ou si les y confrontaient pour ceux qui avaient déjà vu le leur révélé aux yeux de tous. Isidris Syphaë elle-même parut douter un instant, une ombre de peur plana durant une fraction de seconde sur son joli visage, puis elle se reprit en voyant que nul ne semblait en mesure de raconter le sien.

Seïlil parut plus brillant que jamais lorsqu’il se permit de répondre à Eranor:


Image –Parle pour toi, frère de traîtresse et fils de lâches. Ecoutez, si vous êtes tous des rebuts de la société, tel n’est pas mon cas et j’ose ici le clamer haut et fort. Pour ma part, j’ai choisi volontairement cette unité parce que je savais qu’elle me permettrait de m’élever plus vite au rang auquel j’aspire. Je voulais servir Ulthuan au cœur de l’action comme un vrai Nérasfer, et comme tout Calédorien devrait le faire.


Ses yeux ne cillèrent pas une seconde, son ton était droit et fier. S’il mentait, Seïlil était un excellent comédien, car on aurait dit qu’il disait la vérité, et d’ailleurs, nul n’aurait su le contredire. Même Isidris, qui était apparemment renseignée sur tout le monde ici, n’avait rien à ajouter sur lui. Lorimir, pour sa part, regardait l’elfe blond comme s’il avait été fou, il semblait ne pas comprendre comment quelqu’un pouvait avoir choisi de venir volontairement dans cette unité. Kalisha, quant à elle, le regardait avec un air ouvertement moqueur. Elle avait déjà dit ce qu’elle pensait de lui et des elfes « raffinés » dans son genre, nullement impressionnée par lui. L’intervention d’Eranor n’avait au final pas permis de débloquer les choses. Et pour cause, il était mal placé pour jouer les professeurs « au dessus de la mêlée ». Finalement, un lourd silence finit par s’établir et Merethil put en profiter pour parler :

Image –Peu m’importe que ce soit Eranor Dréanoc ou bien Seïlil Nérasfer, ou encore Isidris Syphaë qui revendique le droit légitime de diriger notre groupe. Kalisha, Seïlil, Isidris, Eranor, vous vous croyez les meilleurs ? Prouvez-le. Mais pas en partant chacun de votre côté, car sinon la chance jouerait plus que le talent. En effet, le premier qui trouverait aurait une chance de vaincre, lorsque les autres n’en auraient pas.

Ce n’est qu’en restant tous ensemble que nous verrons qui sera le meilleur, le plus rapide, le plus précis, car tous tomberont en même temps sur les ennemis, et alors seul le talent comptera pour vous départager.

Lorimir, je sais que pour ta part tu ne veux pas participer, pas être blessé et aller te coucher au plus vite. Tant mieux. Tes intérêts rejoignent les nôtres. En nous suivant, tu seras mieux protégé qu’en restant seul, car tu sais que ni Rovarion, ni Belnaith, ni Elidor ne te feront de cadeaux s’ils tombent sur toi.

Elderwën, Orcan, on met en doute votre loyauté et votre appartenance idéologique à notre race. Les Asurs sont partout renommés pour leur discipline légendaire. Il est temps que vous agissiez comme tels en suivant le groupe.

Maintenant, il est temps, allons-y.


Merethil avait su s’adresser à chacun selon ses motivations, et ménager les susceptibilités de tous. A défaut d’avoir un groupe soudé, il avait prouvé que leurs intérêts communs convergeaient, et qu’au final, individuellement, tous avaient intérêt à travailler ensemble pour une raison ou une autre. C’est donc un groupe uni qui sortit pour aller se mesurer aux chefs. Ils tombèrent sur ces derniers, et il sembla à Eranor qu’Elidor Dalahnil semblait satisfait de les voir ensemble juste avant que le combat ne commence.

Celui-ci tourna rapidement à l’avantage des huit heaumes d’argent, à tel point que Dréanoc soupçonna les chefs de ne pas s’être battus à leur plein potentiel, probablement parce qu’ils ne souhaitaient pas par cet exercice travailler les compétences de combat de leurs troupes, mais plutôt leur cohésion... Quoi qu’il en fût, le groupe vint facilement à bout du trio et put aller se coucher.

Chaque jour qui suivit sur le bateau, l’entraînement se répéta inlassablement de la même manière. Technique, physique et pratique du combat individuel le matin. Cours de tactique basique et stratégie le soir, puis entraînement de cohésion.


Libre à toi d’interagir comme tu le souhaites avec qui tu veux sur le bateau n'importe quand dans les jours suivants, ou de ne pas le faire. Dès que tu auras interagi avec tous ceux que tu voudras, nous passerons à la suite.

_________________
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
viewtopic.php?f=2&p=70493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
viewtopic.php?f=243&t=4109&p=70764#p70764


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 09 Juil 2017, 21:23 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 04 Fév 2013, 19:40
Messages: 89
Profil: FOR 8/ END 8/ HAB 9/ CHAR 12/ INT 10/ INI 10/ ATT 11/ PAR 11/ TIR 9/ NA 1/ PV 60/60 (bonus inclus)
Un silence de tête baissée ou de regard dédaigneux suivi la déclaration enflammée d'Eranor. Il n'avait su se contrôler comme le voulait le premier credo de son antique race, credo qui la différenciait de leur cousin honni, qui n'étaient plus désormais que des cœurs solitaires ne vivant que sur leurs propres envies et leurs propres plaisirs égoïstes et pervers. Le jeune noble de Caledor ressentait un étrange mélange de bienfait et de honte de s'être ainsi laissé aller. La journée avait été éprouvante, l’entraînement, long et difficile, et celui-ci semblait ne jamais prendre fin avec ce dernier exercice précisément choisi pour lui montrer ses torts. Eranor s'était démené pour amener son équipe à la victoire précédemment malgré tous les prognostiques le donnant perdant, car il avait choisi son équipe non pas en fonction de son talent mais en fonction de ceux qui avaient vraiment besoin de se sentir important, ne serait-ce qu'un instant. Mais portant, la joie de cette étonnante victoire fut de courte durée car il ne fallut pas attendre longtemps avant que les remontrances de son supérieur ne viennent l'affliger.

Tout ceci avait plus érodé la patience du jeune seigneur qu'il ne l'avait imaginé. Son humeur avait tourné d'allégresse d'un entraînement enfin terminé sur une excellente note à un état morose et affligé et les chamailleries de ses congénères vis-à-vis de ce maudit dernier exercice avaient fait remonter une profonde colère de son cœur, nourrie par un lointain espoir d'enfin pouvoir terminer cette journée aussi bien commencée que tristement terminée.

Eranor n'avait cependant pas quitté des yeux les autres nobles présents face à lui, même si son regard devait porter plus de fatigue qu'il n'aurait voulu le montrer. Lorimir et Kalisha semblaient dédaigner complètement l'explosion du jeune asur mais les autres, au moins, se turent en se remémorant les noirs secrets les ayant amenés ici. Isidris, plus encore que les autres, semblait avoir frémi à l'évocation de ce qui l'avait fait engager dans cette unité et, bien qu'elle sût se reprendre assez vite, il était indéniable qu'elle cachait quelques sombres affaires derrière sa carapace de parfaite dame elfique. Pendant une courte seconde, Eranor sentit une profonde vague de compassion pour cette noble si haut placée condamnée à servir sous cette bannière dénigrée des princes d'Ulthuan. Ce pauvre elfe devait cacher une blessure plus profonde que beaucoup ici présent pour en être arrivé là, mais son rang et sa dignité l’empêchaient d'en libérer le pus en partageant cette douleur. Peut-être même garderait-elle ceci pour elle pendant des siècles, voir des millénaires, sans jamais trouver une personne de confiance pour l'aider à porter ce fardeau. Mais cette compassion s’effaça bien vite avec l'ultime camouflet qu'infligea Seïlil au jeune elfe, laissant place à une rage profonde.

C'était comme si on lui enfonçait une dague dans une blessure qui ne commençait qu'à peine à cicatriser et qu'on l'y retournait encore et encore. Jamais Eranor n'avait connu de meilleur être que sa sœur, du moins, avant que son cœur ne sombre dans la noirceur du culte du plaisir qui continuait de gangrener la société asur depuis des millénaires. Et, maintenant, l'on utilisait la mémoire de cette elfe perdue pour le rabaisser lui, l'elfe assez fou pour se jeter dans un dôme de noirceur dans le but de retrouver sa sœur sans même savoir ce dont il serait capable de faire une fois que ce serait fait. Mais elle était morte désormais, elle avait péri par sa folie et elle avait failli entraîner son frère dans la mort.

Les mots de Merethil firent taire les pensées qui ravageaient l'esprit du descendant des Dréanoc, lui faisant prendre conscience du lourd silence qui s'était établis dans la pièce et de ses poings qui s'étaient serrés et rapprochés de son arme. L'Asur détendit ses muscles et éloigna sa main de son épée dès qu'il en prit conscience, se délaissant par la même de son regard assassin fixé sur Seïlil. Il n'écoutait Merethil que d'une oreille, concentré sur la maîtrise de lui-même. Il avait déjà explosé une fois, pas la peine d'en rajouter. La simplicité de la vie de la toute jeune Halfing avec qui il avait voyagé quelque temps auparavant lui paraissait si douce en cet instant ! Il semblait que jamais son âme ne sombrait dans des tourments aussi violents que la sienne, que sa vie défilait devant elle en laissant son passé disparaître au loin là où celui d'Eranor le suivait telle une ombre prête à ressurgir à chaque instant. Mais la vie aurait-elle le même goût sans cette sensibilité exacerbée qu'était celle des elfes ?

Il sembla au fils Dréanoc qu'il reprit tout contrôle de lui tandis que Merethil finissait son discoure. Celui-ci paru suffisant aux yeux des autres pour qu'ils acceptent enfin de s'entre aider pour venir à bout des officiers. Eranor laissa ses compères passer devant et sorti en lâchant un soupir une fois que tous étaient déjà partis. La suite fut simple et rapide, bien trop pour que les officiers n'aient mis toutes leurs forces dans ce combat, mais là n'était pas le vrai objectif de l’exercice de toute manière. Enfin, le groupe put se diriger vers ses quartiers et eut le droit à un repos bien mérité.

Mais à peine descendu et dans une tenue plus légère, Eranor retourna sur le pont et s'accouda sur le bastingage, regardant en direction des terres. La nuit était claire et les étoiles brillaient sous le ciel, laissant deviner une grande masse sombre au loin. C'était sa terre natale, le continent pour lequel cet elfe, seul, au milieu de la nuit, avait juré de se battre jusqu'au bout. Combien d'âmes pourraient vivre des années douces et sereines grace aux combats qu'il mènerait et aux menaces qu'il contribuerait à éliminer ? Une centaine ? Une dizaine ? Une seule serait déjà suffisante à justifier son sacrifice. Il lui semblait que sa jeunesse s'était envolée au fur et à mesure que ses pas l'éloignait des Cimes Stellaires. Ses rêves de gloire et sa soif de victoire s'étaient écartés de son cœur, ne prenant plus qu'une place secondaire. Désormais, c'était sa volonté de protéger la vie, de protéger ce qui était bon et harmonieux dans ce monde qui le poussait à s'élancer vers la sauvagerie cruelle de la guerre. Les yeux d'Eranor se détournèrent alors de la terre pour se lever au ciel et se perdre dans le ciel étoilé.


-Pourriez-vous un jour accorder votre pardon aux errances d'une âme meurtrie, douce Lileath ? Murmura-t-il, pourriez-vous me pardonner un jour de ne pas avoir su protéger ce qui devait l'être ?

Le regard d'Eranor resta porté dans le ciel, comme s'il attendait une réponse de la divinité de la lune capable de lire dans les cœurs des êtres. Après plusieurs dizaines de minutes, l'Asur lâcha un léger soupir et se détourna de sa contemplation. La fatigue s’abattit alors sur lui comme une feuille de plomb, faisant venir un sommeil simple et sans rêve une fois qu'il fut couché.

Le lendemain ne fut guère différent de la journée précédente, comme tous les jours suivants. Les elfes enchaînaient les exercices physiques, les entraînements tactiques et de cohésion. Chaque jour qui passait apportait son lot de courbature et d'épuisement mais les résultats n'étaient pas absents. La vie en unité était bien différente de celle qu'avait connue Eranor, ayant toujours fini seul -ou presque- dans les épreuves qui avaient parsemé sa vie mais elle n'avait rien de déplaisant. Certes, il ne s'entendait pas forcément parfaitement avec chacun des membres de cette unité mais il pouvait trouver un soutien bienvenu en Merethil ou en Elderwën, les deux elfes avec qui il avait le plus d'affinités. Mais cette présence n’empêchait pas l'Asur de monter régulièrement sur le pont le soir venu pour y observer l'horizon noir, perdu dans ses pensées.

Lorsqu'il ne s’entraînait pas, Eranor cherchait la compagnie de ceux qui partageaient sa vision des choses, c'est-à-dire principalement Merethil, Elderwën et Orcan. Cependant, le seigneur de Caledor faisait de son mieux pour ne jamais être irrespectueux envers les autres. Il essayait de son mieux de les comprendre et d'au moins entretenir des liens cordiaux, même avec Seïlil. L'Asur avait aussi essayé d'en apprendre un peu plus sur Siphaë mais il était plus qu'ardu de passer la barrière des rangs avec elle. Il n'y avait qu'avec Kalisha qu'Eranor restait froid, car il avait particulièrement du ml avec sa façon de penser. Elle était tout ce qu'il ne voulait pas être, vouant sa vie à la violence et au dieu nécessaire mais dangereux qu'était Khain. De temps à autre, le descendant des Dréanoc retrouvait ses amis parmi les lanciers, mais c'était une chose qui n'était pas si courante car, en tant que noble et heaume d'argent, il ne pouvait se permettre de trop s'éloigner des membres de son unité.


Si tu veux que je détaille plus ce qui se passe pendant les entraînements, n'hésite pas, je pourrais en rajouter ou, dans les posts suivants, faire une partie relative à ce qui se passait à ce moment-là pendant que l'on continue l'aventure !

_________________
Eranor Dréanoc, Voie du noble elfe (sous voie du noble)
Profil: For 8 | End 8 | Hab 11 | Cha 12 | Int 10 | Ini 10 | Att 12 | Par 12 | Tir 9 | NA 1 | PV 60/60
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... or_dreanoc

Equipement :
-Plastron en plaques légère (10 protection [torse et dos], -2 HAB, -1 ATT et PAR)
-Bouclier elfique (6+1d6 dégâts, 18 parade, déstabilisant)
-Épée longue elfique (16+1d8 dégâts 13 parade)
-Heaume elfique orné d'un rubis (9 protection [tête], -1 HAB, tout adversaire se trouvant face au porteur doit relancer le jet de dégâts de son arme et garder le moins bon)
-Jambières en plaque légère (9 protection [jambes], -1 HAB)
-Brassards en acier bleu (8 protection [bras], -1 HAB)
-Gantelets en acier bleu (8 protection sur les mains [+ poignets], pas de malus)

Protection totale :
-tête : 9
-jambes : 9
-torse et dos : 10
-mains et bras : 8

Compétences :
Acuité visuelle
Autorité
Vision Nocturne
Monte (cheval)
Volonté de fer
Arme de prédilection (épée)
Alphabétisation
Éloquence
Connaissances Tactiques
Parade

Profil avec malus/bonus :
For 8 | End 8 | Hab 9 | Cha 12 | Int 10 | Ini 10 | Att 11 | Par 11 | Tir 9 | NA 1 | PV 60/60

Monture

Coursier elfique : Senthoi
[spoiler]http://www.freewebs.com/feywild/Elvorse.jpg
For 8 | End 8 | Sau 10 | Rap 10 | Int 9 | Doc 10 | Att 6
Equipements :
-Harnais, selle et nécessaire de Toilettage
-Barde moyenne


Modifié en dernier par [MJ] Kriegsherr le 17 Juil 2017, 22:56, modifié 1 fois.
+6xps


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 17 Juil 2017, 22:51 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Oct 2011, 11:56
Messages: 909
Citation:

_________________
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
viewtopic.php?f=2&p=70493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
viewtopic.php?f=243&t=4109&p=70764#p70764


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 2 sur 2
 [ 13 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Lucy Trend


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com
Based on Style Chronicles by Jakob Persson, modifications by Medenor and [MJ] Urizen. All rights reserved.