Index du forum

Warforum JDR: forum JDR gratuit dans l'univers Warhammer®

Un forum totalement RP, dans le sombre et dangereux monde de Warhammer®
© L'univers, le contexte, les noms et autres appartiennent à Games Workshop®

Nous sommes le 11 Déc 2017, 06:37

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 5 sur 6
 [ 53 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Le Seigneur de la Peste
MessagePosté: 02 Sep 2010, 09:54 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 18 Oct 2009, 14:46
Messages: 266
Profil: FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / PV (bonus inclus)
Autres comptes: Tymord ; Ilsa ; Touque Ridebaie
Citation:
Le prêtre ne se défend pas ! Tu touches automatiquement, tes dégâts sont doublés et il n‘a pas le droit de parer.
Dégâts -> 30 multiplié par 2: 60 points de dégâts = mort



Spjall était un vieil ami du père de Jonas et il avait voyagé loin en sa compagnie dans leur jeunesse. Le vitki considérait le fils de son vieux compagnon quasiment comme le sien et il tentait constamment d’aider Jonas avec toute la sagesse que ses souvenirs grisonnants lui offraient. Mais le fougueux guerrier venait de mettre fin à ses jours.

Jonas se retourna vers Asta pour l’attirer à lui, quand tous deux se retournèrent subitement et fixèrent la porte. À l’extérieur, dans le village, ils entendirent un grand tumulte de hurlements et de cris alarmés. Jonas jura et s’empara de sa tunique en laine. Tulkir avait attendu trop longtemps. Les Aeslings attaquaient Vinnskor.

Asta fouilla la chambre du regard, en quête de la hache de son mari. Une fois trouvé, elle lui tendit:

- Prends ton arme, tu en auras sûrement besoin !

_________________
Venez me poser des questions…

… ou venez me complimenter pour mes exploits !


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Seigneur de la Peste
MessagePosté: 03 Sep 2010, 16:04 
Avatar de l’utilisateur
Les remors avaient laissé place à la colère en voyant le vieux sage tombé à terre, totalement décapité. Jonas respirait de plus ne plus fort sous les convulsions qui le poussait chaque fois au meurtre. Un sentiment qui prenait chaque fois plus de place dans son cœur et son esprit. Alors qu'il venait d'exécuter l'homme qu'il avait admiré, qui avait été son mentor, il s'enfonçait un peu plus dans l'abysse du chaos. Les cris, le fracas du fer dans la chair résonnait au dehors. Ainsi Jonas avait raison, Tulkir avait été beaucoup trop lent, les Aesling marcahient sur Vinnskor. Sa femme, Asta, avec qui il n'avait même pas eut le temps de prendre du plaisir, s'approcha pour lui tendre son ancienne hache. Avec un sourire macabre, Jonas empoigna fermement son arme pour la placer dans son dos

Il es temps de leur montrer que je suis seul maître en ces lieux. Le sang coulera, la chair s'arrachera et les os se briseront. Que mon Dieux guide mes pas!

Sans prendre peine d'ouvrir la porte, Jonas la fracassa d'un coup de pied bien placé. Celle-ci vola en éclat laissant apparaitre la masse de mercenaire qu'il était. Il avait revêtus le manteau de fourrure d'Akfaell, tenant la lame en l'air avec Lixia à ses cotés

A
esling! C'est moi que tu cherche! Ta punition ne te suffit pas!? plutôt que d'attendre la mort tu viens la chercher! Alors battons nous jusqu'à ce que ton peuple rejoigne l'enfer!

A peine sa haine déclaré, Jonas se précipita vers les portes de Vinnskor en hurlant au ralliement pour que chaque Baersonlings se joigne à la bataille

Citation:
Avant de partir au combat, je fouille bien sur le cadavre ;)


Haut
  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Seigneur de la Peste
MessagePosté: 05 Sep 2010, 09:14 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 18 Oct 2009, 14:46
Messages: 266
Profil: FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / PV (bonus inclus)
Autres comptes: Tymord ; Ilsa ; Touque Ridebaie
Des cris stridents d’agonie et de terreur retentissaient quand Jonas se précipita hors de chez lui. Les restes mutilés du garde du corps de Tulkir étaient éparpillés dans la petite allée. Des membres tranchés et des crânes brisés étaient dispersés aux quatre vents et le sol lui-même paraissait s’être transformé en vase vermillon. Jonas fut sidéré par l’étendue du carnage. Comment les Aeslings avaient-ils pu faire autant de ravages dans le village durant les quelques instants qui lui avaient été nécessaires pour s’emparer de sa hache ?

La réponse à cette question se vautrait dans les ruines de la maison d’Emla. Sa carcasse mouvante abattit les murs tandis qu’elle se soulevait et s’insinuait par le trou béant qu’elle avait pratiqué dans le toit. Le spectacle de cette chose fit hoqueter Jonas de dégoût à mesure qu’une puanteur de vieux sang lui submergeait les sens. Jonas avait vu maints monstres, insolites et formidables, des choses que les dieux avaient gratifiées de leur baiser. Mais il n’avait jamais rien contemplé de tel. Cette créature lui donnait envie de s’arracher les yeux, de façon qu’il n’eût plus à en endurer la vue.

Ce monstre était plus massif qu’un taureau, plus imposant que le plus fabuleux des trolls ou que les plus gros ogres. Il semblait ne posséder aucune forme stable. Des morceaux de chair et des membres lui poussaient et se rétractaient à chacun de ses gestes. Des tentacules tournoyèrent dans les airs et se mutèrent en d’énormes pattes griffues avant de retourner au néant.

Le monstre progressait par les décombres sur de formidables pattes, épaisses comme la proue d’un drakkar. Elles se désagrégèrent en vrilles ondoyantes de chair brouillonne et prirent l’apparence grouillante de pattes d’araignée.

La bête de sang réduisit le bâtiment en miettes et son hideux hurlement retentit dans tout le village. Ce cri fit vaciller Jonas. Il tomba à genoux et du sang perla à ses oreilles…

De nombreux guerriers avaient encerclé le monstre et le menaçaient de leurs épées, de leurs lances et de toute les armes qu’ils avaient pu dénicher. Mais même ces braves redoutaient de s’approcher de cette chose. Le sol était trempé des restes de ceux qui s’y étaient aventurés. Une poignée de chasseurs tentaient de la transpercer de leurs flèches. Les traits se plantèrent profondément dans le cuir gorgé de sang et vibrèrent dans les chairs métamorphes. Puis, à la grande horreur des archers, la viande du monstre se cramponna aux flèches qui y étaient fichées, les absorba et les fit disparaitre.

_________________
Venez me poser des questions…

… ou venez me complimenter pour mes exploits !


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Seigneur de la Peste
MessagePosté: 11 Sep 2010, 11:06 
Avatar de l’utilisateur
Lorsque Jonas sortit de sa demeure il pensa avoir à faire à des Aeslings, leur rivaux éternels. Mais le spectacle était tout autre, des membres arraché jonchaient le sol, le sang avait recouvert le pavé et les corps déchiquetés s'entassaient ci et là. Ivre de colère le mercenaire tenta de repérer les responsable de cette tuerie ou plutôt le responsable... Ses yeux se posèrent sur un spectacle jamais représenté auparavant. Un monstre gigantesque venu du néant qui l'accompagnait même derrière lui, purulent, aux membres pourris et difforme. Son corps se matérialisait à chaque avancé de façon différentes, toujours plus horrible qu'auparavant. Ce spectacle insoutenable fit presque vomir Jonas sur place. La monstruosité avait réduit en cendre, en quelques seconde, une maison entière. Jonas ne savait que faire, se battre contre telle chose, s'était courir à sa perte mais il ne pouvait s'échapper ainsi et laissait son village au main de cette chose. Il hurla alors en courant vers le combat

Tous avec moi!! Les Baersonlings sont là !!!

Il avançait rapidement mais il restait beaucoup de chemin à parcourir et plus il le foulait au pied, plus la créature se révélait grande. Sa mocheté était plus intense encore au vu des détails qu'il ne distinguait pas à une certaine distance. Prenant son courage à deux main, retenant sa respiration, il tenta d'acéner un coup à la créature avec la lame d'Akfaell.

Q
ue Khorne me vienne en aide! qu'il te renvoi, Demon Majeur, dans l'antre du chaos!


Modifié en dernier par [MJ] Wargut le 11 Sep 2010, 11:06, modifié 1 fois.
5 xp pour les deux derniers posts / Total d'xp: 78


Haut
  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Seigneur de la Peste
MessagePosté: 11 Sep 2010, 11:29 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 18 Oct 2009, 14:46
Messages: 266
Profil: FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / PV (bonus inclus)
Autres comptes: Tymord ; Ilsa ; Touque Ridebaie
Une grêle de flèches et de torches s’abattit sur le monstre tandis que l’ultime cri d’un guerrier se perdait dans les ténèbres. Jonas se fraya un passage et abattit sa lame sur l’abomination.

Test d’ATT pour Jonas: 8 (réussi) / Pas de parade !
Dégâts: 13


L’arme s’enfonça profondément et Jonas ne put s’empêcher de se dire que la consistance de la créature tenait plus de la viande bouillie que de la chair fraiche. Il dégagea sa lame magique et eut un mouvement de recul quand un geyser de sang bouillonnant surgit de la blessure. Des litres et des litres de fluide crépitant jaillirent dans les airs, mais le monstre parut n’avoir cure de cette plaie.

Test d’END du monstre: 5 (réussi) / Regagne 1D10 PV: 8


Jonas hurla sa frustration quand il vit la première blessure se refermer. Cette fois-ci, tandis que la lésion vomissait son humeur, Jonas vit ce qui paraissait être des visages hurler dans la tourbe sanglante. Horrifié, il recula quand il distingua le visage de son voisin parmi ceux que le bourbier cramoisi retenait prisonniers.

- La tête ! Vise la tête !

Jonas se retourna et vit Tulkir, qui se tenait quelques mètres derrière lui. Le heaume du jarl était cabossé et un de ses bras, violacé et brisé, pendait à son côté, inutile. Son armure était recouverte de sang et son épée s’était brisée et ne mesurait désormais plus qu’un quinzaine de centimètres.

La bête était venue ici dans un but bien précis et ce but, c’était lui. Kharnath l’avait dépêchée pour qu’elle l’emporte dans son royaume inondé de sang. Tous ceux qu’elle avait supprimés, tous ceux qu’elle tuerait, c’était parce qu’il avait pensé pouvoir duper le Dieu du Sang.

- Cette chose est là pour toi, cracha Tulkir.

Tulkir regarda le monstre écraser un guerrier baersonling sous ses griffes et lécher ses pattes maculées de sang. Sous ses yeux, un jeune homme hurlant plongea la pointe de fer d’un lance en plein dans un de ses globes oculaires. La bête parut n’avoir cure de sa blessure et continua de mâchouiller la victime qu’elle retenait dans ses pattes.

- Fais-la partir d’ici ! Grogna Tulkir. Et puissent les dieux te damner aux tourments des enfers les plus noirs pour l’avoir attirée chez nous.

Le jarl parut sur le point de s’emparer du débris de son arme pour la plonger dans la poitrine de Jonas tant son regard était courroucé. Jonas avait attiré la ruine et le carnage sur Vinnskor et il méritait pour cela le sort que les dieux lui réservaient…

_________________
Venez me poser des questions…

… ou venez me complimenter pour mes exploits !


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Seigneur de la Peste
MessagePosté: 11 Sep 2010, 16:33 
Avatar de l’utilisateur
Son coup se perdit dans la chair putride tel un coup d'épée dans l'eau. La béante blessure se refermait littéralement sur elle même rapidement. Jonas était complétement déboussolé face à tel évènement. Il distingua le visage des gens du village, des âmes emprisonnés dans les entrailles du monstre. L'une d'elle, son voisin, lui criait de viser la tête. Jonas se retourna lorsqu'il entendit Tulkir crier. Il le blâmait d'avoir amené cette créature jusqu'en ces lieux qui était venu pour lui, exclusivement. Il lui hurla de s'en aller, de l'emporter avec lui dans l'antre du chaos. Jonas cracha avant de hurler

SUFFIIIIIIT!! Cette issue est toute donné ! retourne en enfer!

Jonas empoignait fermement sa lame. il longea la créature pour qu'elle pose son regard sur lui

C
'est moi que tu cherche sale monstre!! Alors viens m'attraper! mesure toi à moi! je n'ai ni peur de toi ni de ton Dieux! Viens si tu l'ose! je te trancherai en rondelle!

Il attaquait les membres qui étaient à sa porter pour l'attirer vers lui en esquivant ses attaques. Viendrait le moment ou le montre se pencherait assez pour exposer sa tête à un coup puissant


Modifié en dernier par [MJ] Wargut le 11 Sep 2010, 16:33, modifié 1 fois.
2 xp / Total d'xp: 80


Haut
  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Seigneur de la Peste
MessagePosté: 17 Sep 2010, 16:04 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 18 Oct 2009, 14:46
Messages: 266
Profil: FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / PV (bonus inclus)
Autres comptes: Tymord ; Ilsa ; Touque Ridebaie
Jonas avait attiré la ruine et le carnage sur Vinnskor et il méritait pour cela le sort que les dieux lui réservaient. Jonas approcha la bête d’un pas décidé et s’arrêta quand il prit conscience qu’il n’était pas seul. Rafn claudiquait sur sa jambe mutilée et tentait de ne pas se laisser distancer, sa hache serrée contre sa poitrine.

- Cette chose a dévoré mon père ! Que les corbeaux emportent ce que tu dois faire seul !

L’éclat de rage du guerrier attira l’attention de la bête. Elle redressa son long cou reptilien et bava d’un air gourmand en toisant Rafn d’un œil noir. Avant qu’il pût même bouger, les mâchoires du monstre surgirent hors de son crâne et se refermèrent en claquant devant lui. Les mâchoires refluèrent et Rafn tomba en avant, l’os blafard de sa boite crânienne, mise à nu là où les crocs l’avaient dépossédé d’une partie de son visage.

La bête était peut-être venue le chercher, mais il était manifeste qu’elle ne s’en souciait plus. Sa seule préoccupation était désormais de mutiler, se nourrir, tuer et ravager. Quelque part, cette idée était encore plus terrifiante.

Soudain, il vit la tête canine de la bête tournée vers lui, ses traits effroyables illuminés d’un soupçon hideux d’amusement.

Test de FOR pour la bête: 6 (réussi) / Esquive: 17 (raté)


Puis un formidable pilier de chair fit irruption sur le flanc de la bête, une grande queue se terminant en un immense nœud osseux. Avant que Jonas pût réagir, l’appendice s’abattit sur lui et le balaya telle la queue d’un bœuf agacé par les taons.

Test de FOR pour la bête: 2 (réussi)
Test d’END pour Jonas: 15 (raté)


Le guerrier se sentit projeté dans les airs. Quelque chose s’écrasa sur son bras, le brisant sous l’impact, et sa tête et ses épaules heurtèrent implacablement la roche. Il n’y eut alors plus que les ténèbres…

Désolé de ce petit délai d‘attente ! :wink:

_________________
Venez me poser des questions…

… ou venez me complimenter pour mes exploits !


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Seigneur de la Peste
MessagePosté: 22 Sep 2010, 17:41 
Avatar de l’utilisateur
Jonas courut alors vers la bête pour répondre de sa lame suivit de près par le Jarl qui hurla au nom de son père. La bête tenta alors de le croquer laissant apparaitre un os sur le crane de sa tête. Jonas en conclut rapidement que ce devait être le point faible.
Mais au moment de porter son coup, il fut percuter par une masse énorme sur le coté


PUTIIIIN !

La créature était immense, monstrueuse, impossible d'en venir a bout. Une abération du chaos venu chercher Jonas sur terre et qui rependait a présent sa seule envie de tuer et dévorer. Jonas volait dans les airs lorsqu'il percuta quelque chose. Son bras était lourd, il n'arrivait plus à le mouvoir et puis, indépendamment de sa volonté, il s'enfermait dans le noir abyssal

J
e... Je ne regrette... rien...

Et le chaos acheva sont œuvre, enfermant Jonas dans le néant. Là il était, dans le noir, dans la même qu'auparavant, couché sur son bras gauche, se rememorant sa vie, et l'enseignement qu'il en restait.

Pourquoi avoir vécu pour rien? alors que l'enseignement élève les hommes, le fil de la lame le raccourci... Une existence perdue, inutile, ce n'est pas une vie de vivre pour protéger... Le carnage est la seule solutions a cela, la mort n'est pas le mal, c'est la libération, l'endroit de chacun... Seule la vie est un parjure, une insulte au Dieux... Quel enseignement pourrais-je trouver a présent? par delà les lois des hommes, les religions impure, montrez moi la vrai marque de ce monde ! la marque du chaos!

Il hurlait dans ce grand désert noir et infini, de sa voix qui résonnait dans l'abisse se perdant la où nul ne l'écoutait. Où était il ? était-ce ça le chemin de l'après vie? était il mort? mais qu'est-ce que cela signifiait... Alors qu'il n'était plus sur terre, physiquement, il était enfermer dans un monde à l'écart de tous les autres... Dans l'abysse des profondeur où tout se juge et tout se sait.


Modifié en dernier par [MJ] Wargut le 22 Sep 2010, 17:41, modifié 1 fois.
4 xp / Pour un total de: 84 xp


Haut
  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Seigneur de la Peste
MessagePosté: 22 Sep 2010, 17:41 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 18 Oct 2009, 14:46
Messages: 266
Profil: FOR / END / HAB / CHAR / INT / INI / ATT / PAR / PV (bonus inclus)
Autres comptes: Tymord ; Ilsa ; Touque Ridebaie
Une douleur cuisante tira Jonas de la noirceur dans laquelle son esprit s’était retiré. Le Norse assimila cette sensation à ce que l’on subit en recevant une dague émoussée en pleine poitrine. Un goût métallique envahit sa bouche et ses côtes froissées et son épaule meurtrie l’élancèrent. Une puanteur de sang et de mort lui submergea l’odorat et il eut l’impression que sa peau se faisait moite et malsaine.

Jonas poussa un faible grognement indigne d’exprimer l’incroyable douleur qui le submergeait et il se redressa. Il se trouvait dans une sorte de hutte, bien qu’elle parut trop raffinée pour des esclaves et trop vaste pour appartenir à des guerriers pas encore mariés. Le toit s’était effondré et une cloison s’était affaissée. Jonas s’empara d’une poutre à moitié abattue et s’en aida pour se relever. Il ignorait la direction qu’il allait suivre, il savait seulement qu’il n’allait pas prendre racine dans cette demeure.




Jonas arpenta les ruines de Vinson à grandes foulées. Les pierres étaient presque toutes inondées de sang et les allées s’étaient muées en bourbier insidieux de tourbe cramoisie. Des dépouilles et des fragments de corps étaient éparpillés partout où se posait son regard. Nul homme, nul femme ou enfant, pas même un chien ou un rat, ne donnait signe de vie dans le silence de la désolation. À part lui, le village ne s’animait d’aucune activité. Tout autour, les restes brisés de visages autrefois familiers. Des yeux froids et morts le toisaient d’un air accusateur et exigeaient de savoir pourquoi il avait fait s’abattre un tel sort sur eux. Il retrouva le jarl Tulkir, le crâne écrasé sous un poids formidable, les empreintes de ce qui lui parut trahir les appendices griffus du monstre disséminées autour de son cou brisé.

À chaque pas, les craintes de Jonas prenaient de l’ampleur. Lui, le puissant guerrier Norse, sentit ses genoux trembler quand il arriva à proximité des ruines fumantes de son foyer. Jonas pénétra dans les ruines qu’il avait autrefois habitées et tenta d’ignorer le toit qui s’était effondré sur la structure. Il tituba, oublieux de toute conscience, de toute détermination. Nulle douleur ne surpassait celle qu’il venait d’endurer et il déshonorerait Asta s’il gémissait sous le coup du moindre chagrin.

C’est avec un gros pincement au cœur, que Jonas quitta la carcasse dévastée et désolée de Vinnskor. La bête de sang des Aeslings l’avait cru mort et elle avait commis là une erreur que Jonas était bien décidé à faire payer à Skraevold !

_________________
Venez me poser des questions…

… ou venez me complimenter pour mes exploits !


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Le Seigneur de la Peste
MessagePosté: 25 Sep 2010, 10:18 
Avatar de l’utilisateur
La douleur réveilla Jonas dans une hutte effondré. Il était finalement en vie. Lorsqu'il passa la tête au dehors, son regard se posa sur un spectacle de mort et de désolation. Nul n'avait échappé à l'immonde monstre venue chercher son âme en ces lieux. La puanteur que la créature avait laissé derrière elle lançait toujours des relans dans le ventre de Jonas. La chair des mort était putréfiée, les têtes coupé et les membres arrachés. Il monta jusque dans sa demeure où le dégout, la haine et la tristesse fut telle que ses yeux s'humidifient sans laisser tomber une goutte. Trop fort pour être faible, il fallait réclamer vengeance.

Ha tu me crois mort saloperie! on verra bien quand tu me reverra à Skraevold!

Puis il sortit des ruine de Vinnskor pour s'en aller vers le village Aesling. Ils avaient perdus la vie de leur Jarl mais cela ne leur suffisaient pas, non. Il fallait raser tout le village entier et lorsque la bête verrai Jonas toujours en vie, elle reproduirait son massacre. Alors qu'il l'avançait, une masse animale apparut dans la neige, Lixia. Elle s'était tapis dans le manteau neigeux, camouflé pour laisser passer le couroux du monstre. Elle avait dus se régaler avec les centaines de cadavre qui jonchaient le pavé puis s'était positionné en attente de son maitre.

[color=#FF8080]N
ous allons assister à un beaux spectacle ma belle...

Et ils marchèrent encore, effectuant le même trajet qu'auparavant en sens inverse pour retrouver ce village de corrompus et les anéantirs jusqu'au derniers


Modifié en dernier par [MJ] Wargut le 25 Sep 2010, 10:18, modifié 1 fois.
3 xp / Total d'xp: 87


Haut
  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 5 sur 6
 [ 53 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Bing [Bot], Christer


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com
Based on Style Chronicles by Jakob Persson, modifications by Medenor and [MJ] Urizen. All rights reserved.