Index du forum

Warforum JDR: forum JDR gratuit dans l'univers Warhammer®

Un forum totalement RP, dans le sombre et dangereux monde de Warhammer®
© L'univers, le contexte, les noms et autres appartiennent à Games Workshop®

Nous sommes le 21 Oct 2017, 14:17

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 7 sur 7
 [ 63 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7
Auteur Message
MessagePosté: 30 Juil 2015, 14:12 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Avr 2012, 17:49
Messages: 95
La température venait de monter d'un cran : l'attaque par le feu et le danger imminent y était bien pour quelque chose mettant en cette occasion tout mon être et principalement mon cerveau à rude épreuve. Au dehors : la bataille bien que d'emblée réduite par la supériorité écrasante de nos adversaires faisait rage et elle aurait ici commencé bien avant que d'éventuels secours ne soit en état d'arriver, ainsi l'infâme Boris c'était acoquiné avec de cruels maraudeurs... La situation ne pouvait décemment être plus dramatique... Comme je l'avais au préalable pensé le piège s'était refermé sur nous et sa violence était inouïe, les quartiers semblaient autorisés, mais qu'adviendrait-il une fois la bataille terminée ? Sans plus attendre je jeta les clefs en direction de l'homme qui venait d'entrer la porte devant tenir le choc : un temps, du moins. Puis, mon regard se posa sur Natouchkha : la pauvre femme avait vu tous ces amis dans un bien piètre état durant cette nuit hors de tout contrôle, ce n'était toutefois qu'un début et je compatissais à sa douleur tout en comprenant sa compassion, mais je savais qu'objectivement il en était finit d'eux : leurs membres brisés, le feu, l'asservissement; aucune chance ne leur avait été laissés et ils périraient sans doute dans l'heure à moins qu'une milice ne s'organise et ne fassent face à nos assaillants, mais cela étaient des espoirs irréalistes un miracle ne pouvait arriver si vite et c'était à l'instant qu'il nous fallait agir. Mon regard grave se posa sur le visage apeuré de Natouchka tandis que la porte se refermait.

" C'est à présent aux dieux de veillez sur eux... Nous ne pouvons plus rien ! Il nous faut fuir dés maintenant... Vas remplir ce sac de victuailles le temps que je ne te rejoigne. "


Joignant les gestes à la parole je lui tendis le sac de jute vide qui avait au préalable recouvert mon dos, avant qu'un sourire crispé sous un regard triste ne l'enjoigne à l'action, puis faisant volte-face dans la plus grande précipitation je me dirigea vers le premier meuble qui m'était donné de rencontrer et donc de pousser pour bloquer un peu plus la porte et ainsi gagner quelques précieuses secondes à tout à chacun dans notre déroute... Après cela j'enjoins tout le groupe à me suivre vers les cuisines, effectuant pour cela un simple et universel geste de la main. Si certains voulaient perdre un peu de temps à sauver les Grouchenkhos je n'allais évidemment pas m'y opposer, mais les secondes étaient ici trop précieuses pour être perdue pour un acte que n’importe-lequel d'entres nous était à même d'accomplir... Un fois arrivé dans la pièce, j'aida Natouchkha à remplir ce sac en suffisance pour nourrir notre assemblé durant quelques jours et pris même soin de glisser quelques denrées dans un autre sac qui ne m'avait, lui : pas encore quitté, à l'image des autres membres de notre groupe qui pillait la cuisine de frénétique façon; enfin je referma le sac avec le renfort d'une lanière de cuir avant de ne le ceinturer à mon dos à la place qu'occupait précédemment le grappin grâce à l'aide de la jeune fille. L'avantage était que l'amas considérable de victuailles pouvait toujours bloquer quelques flèches si une sinistre volée s'abattait sur nous dans notre périple. En plus de se montrer : malgré son imposant volume, que : très peu encombrant.

Mon regard balaya une dernière fois la pièce et tous ces occupants il en était finit de cette ancienne vie et je lança dans un norse approximatif mais néanmoins déterminé pour nous donner un élan de courage :


" Il est temps de fuir ! "


Habilement : par l'interstice qui m'était proposé je me retrouvais bientôt à l’extrême Nord de l'isba où j’eus bientôt la possibilité d'utiliser mon grappin, ou bien; à défaut : mes fidèles gourdins et cela naturellement, en fonction de l’accueil qui me serait ici réservé. Dans la meilleur des possibilités il nous serait donner de fuir : tous ensembles et j'espérais grandement que notre action serait un minimum furtive et coordonnée et qu'aucun de mes plus proches compagnons n'aurait à jouer en pareille situation aux héros. La suite se révélerait sans doute bien plus difficile si le village était encerclé et que tout ceci n'était pas qu'une manigance, mais bien : une attaque d'envergure, car percer un cordon de siège même éparse semblait proche de l'impossible à l'heure actuelle pour un groupe aussi réduit et sous équipé que le nôtre; notre salut à tous résiderait donc dans l'absence totale voir partielles d'obstacles outre-passant ce point, mais cela n'était-il pas tout bonnement : utopique ? Si le village était attaqué par pareille bande il était plus que probable que de véritables cohortes soient ici à l'action prenant les points stratégique du village et interdisant toute fuite de celui-ci par le biais de petits groupes patrouillant à la recherche de fuyards tandis que d'autres réglaient le sort des habitants dans les flammes et la violence, le plus à craindre serait alors des équipes de cavaliers et bien sûr d'archer qui tirerait à vu, il nous faudrait donc rester en dehors de leur portée et dans l'idéal invisible à leurs yeux, la tempête était toujours là mais les incendies inonderait bientôt tout le périmètre il fallait donc faire vite avant qu'une source de lumière criminelle et artificielle ne nous trahisse.

_________________
Tokavaleskï, Zack, Voie de l'esclave
Profil: For 11 | End 10 | Hab 10 | Cha 8 | Int 9 | Ini 9 | Att 11 | Par 10 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70
Lien Fiche personnage

Compétences :


• BAGARRE(A)(S): - niveau 1 : ne subit pas de malus sur son ATT et sa PAR et ses dégâts sont évalués par un jet de 1D12 points de dégâts.

• RESISTANCE ACCRUE(C): - niveau 1 : Il peut ajouter un bonus de +1/niveau sur tous ses test d'endurance.

• SANG FROID(C): - niveau 1 : Il bénéficie d'un bonus de +1/niveau sur n'importe laquelle de ses caractéristiques lors de la réalisation d'une action dans un climat de stress et de tension mentale.

• COUPS PUISSANTS(S)(A): - niveau 1 : Augmente les dégâts occasionnés à ses adversaires de + 1D3 points de dégâts.

• AMBIDEXTRIE(S): - niveau 1 : Il a un bonus de +1 en ATT et en PAR s'il utilise une arme dans chacune de ses mains pour combattre. [Relance de la première tentative de touche si raté]

• MUSCULATION(A)(S): - niveau 1 : Il se voit crédité d'un bonus de +1 lors de tous les tests de FOR et peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure.

• FORCE ACCRUE(S)(A): Il obtient un bonus de +1 lors de tous ses test sous la caractéristique FOR.

• ANTICIPATION(S): A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire.

• Autres : Chant, Résistance au froid, Esquive et Langue Norse


Modifié en dernier par [MJ] Kriegsherr le 01 Aoû 2015, 12:54, modifié 1 fois.
+6 xps


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 30 Juil 2015, 17:31 
Hors ligne
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Warfo Award 2017 du meilleur MJ - RP
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Oct 2011, 12:56
Messages: 903
Le norse qui venait précipitamment d’entrer dans la maison n’eut pas à se faire prier par Zack. Il se saisit du trousseau de clefs jeté au vol, et dès qu’il eut les clefs en main, il verrouilla la porte sans un regard en arrière. Une fraction de secondes plus tard, on put entendre quelqu’un tambouriner désespérément sur l’épais panneau de bois renforcé en lançant des suppliques déchirantes en norse. Mais il était déjà trop tard pour le malheureux enfermé dehors : son camarade qui venait de refermer la porte n’avait aucune intention de la rouvrir.
Quant au feu qui léchait les murs de la maison, même si les flammes étaient grandes, l’épaisseur des rondins était telle que les esclaves barricadés dans le bâtiment avait devant eux au moins un quart d’heure avant que la situation ne devienne vraiment préoccupante. L’incendie était forcément volontaire et criminel, car par ce temps, seuls des accélérateurs tels que la poix et l’huile avaient pu permettre de l’allumer et de le faire prendre sous la neige et le vent.

Pendant ce temps, le kislévite transmit ses instructions à Natouchka.


Citation:
Test de CHA de Zack : 12. Raté. Elle est trop gentille pour t’obéir.
Test d’INT des autres esclaves : 11. Raté.


Malheureusement pour le kislévite, quand son interlocutrice entendit ce qu’elle avait à dire, son visage prit l’expression sonnée de quelqu’un qui venait de prendre un coup de poing en pleine figure. Elle ignora complètement l’ordre du Tokavaleskï. Des larmes se mirent à couler sans retenue sur ses joues tandis qu’elle regardait Zack avec incompréhension, comme si elle ne le reconnaissait plus. Enfin, elle reprit d’un ton très faible et proche du désespoir absolu :

-Mais… Tarik, si on les laisse là ils vont mourir ! Mourir brûlés vifs ! Pitié, je t’en prie ne les abandonne pas. Pitié, je t’en supplie...

Plantant ses yeux foncés larmoyants dans ceux de Zack, elle semblait ne pas vouloir croire que ce dernier abandonnerait à leur sort horrible ceux qui furent ses amis, sans rien tenter pour les sauver. Mais, elle sut avant même qu’il réponde que Tarik ne changerait pas d’un iota son plan. Quand ce dernier réitéra son ordre, Natouchka cacha son visage dans ses mains et ses pleurs redoublèrent, mais elle se rendit néanmoins à la cuisine.
Autour d’eux la panique avait clairement gagné les esclaves rebelles présents. Si le groupe de Zack se contrôlait encore et restait dans le salon, les autres avaient complètement tout sens commun. Chacun voulait sauver sa vie, ou combattre pour une petite minorité : la panique et le désordre régnaient en maîtres. Tous s’égaillèrent dans la maison, certains en quête d’une sortie vers l’arrière, d’autres pour piller un maximum de richesses avant de fuir. Madame Grouchenko, bien qu’encore attachée, voulait protéger son jeune fils. Tania, quant à elle, avait compris qu’il était dans son intérêt de sortir pour rejoindre son amant Boris, mais elle ne pouvait rien faire tant que les compagnons de Zack la surveillaient, elle et tous les autres esclaves domestiques ainsi que les Grouchenko.
Marco, lui, était jusqu’à présent resté très calme, le visage sévère, il semblait réfléchir, mais aida sans broncher à exécuter le plan du Tokavaleski qu’il avait traduit pour les norses restés aux ordres de Zack.
En moins de trois minutes, le kislévite et ses comparses avaient eu le temps de remplir leurs sacs de nourriture et de barricader la porte. Il donna alors le signal de la fuite. Il avait fait en sorte de perdre un minimum de temps, mais pourtant, il n’était pas certain que les maraudeurs n’aient pas déjà encerclé la maison : tout dépendait de la résistance des esclaves enfermés dehors. Alors qu’ils s’apprêtaient à sortir par la fenêtre Nord des cuisines, Zack s’aperçut que visiblement, aucun des esclaves domestiques présents n’avait envie de fuir avec lui. Ni Natouchka, ni Tania, ni Marco ne voulaient sortir du bâtiment. Tous resteraient sur place à moins d’être forcés à fuir par leurs ravisseurs.

Dans la cour de l’isba, toute résistance semblait avoir été matée par Boris et ses sbires. Les maraudeurs se déployaient maintenant pour entourer la maison. Zack estima le nombre de ces derniers à au maximum une petite cinquantaine, et plus probablement une quarantaine voire moins. Dès que les hommes de Boris aperçurent le groupe de fuyards, ils se lancèrent à leur poursuite. Zack et les siens n’eurent que le temps de lancer leurs grappins en espérant qu’ils s’accrochent au mur de l’isba avant que les premiers maraudeurs n’arrivent à leur hauteur.


Citation:
1 essai de lancé offert avant que les maraudeurs n’arrivent au contact, puis il faudra qu’au moins un d’entre vous se batte pour les retenir.
Sachant qu’une fois le grappin accroché il vous faudra faire 1 test d’escalade réussi (ce qui prend aussi 1 tour pour grimper).
Donc au minimum si tout ce passe au mieux il faudra qu’un d’entre vous se sacrifie pour retarder les maraudeurs.

Test de TIR de Zack pour accrocher le grappin : 17. Raté.

=> Hull et Lors se sacrifient pour retarder l’ennemi et vous permettre de gagner du temps (leur combat est fait en parallèle mais je n’en donnerais pas le détail, juste le déroulement).

Second test de TIR de Zack : 16. Raté encore.

3ème : 20. Echec critique. Ca te prend 2 tours pour le relancer.

4ème : 19. OK quand ça veut pas ça veut pas.

5ème essai : 18. Bien bien…

6ème essai : 8. Réussite, mais hélas bien trop tard, en 6 tours de combat Hull et Lors sont tués largement.


La tentative de fuite se termina en queue de poisson devant le mur extérieur de l’isba quand Zack manqua par cinq fois son lancé de grappin, manquant même de le casser au troisième essai. Tout ce temps perdu fut fatal à Hull et Lors qui s’étaient héroïquement jeté sur les maraudeurs arrivants, espérant les retarder le temps que leurs camarades puissent fuir. Mais, écrasés par le nombre et l’équipement supérieur des maraudeurs, les deux esclaves ne firent pas long feu. Quelques minutes seulement après leur sortie, Zack et ceux qui avait survécu en le suivant (Börg, Jöppart et Kaska), étaient encerclés par les maraudeurs, acculés contre le mur, et mis en joue par d’innombrables lames et flèches. S’ils voulaient vivre, se rendre était maintenant leur seule et unique option.
Derrière la quinzaine d’hommes qui menaçaient Zack et ses trois compagnons. Quelques maraudeurs s’occupaient de clouer toutes les fenêtres et les portes de la maison. L’endroit était maintenant clos et ses occupants piégés condamnés à y mourir par le feu. Boris n’avait fait montre d’aucune pitié, même en sachant que Tania était enfermée à l’intérieur. Si cette dernière avait misé sur son amant pour la sortir de là, elle avait maintenant tout perdu.

Clopinant en sûreté derrière ses hommes, Boris s’adressa au Tokavaleski, en kislévite afin qu’il ne soit compris que de lui et non de ses hommes ni des esclaves :


-C’est fini Tarik, tu as parfaitement joué le rôle que je t’avais assigné.

Je t’avais dit que je n’avais que faire de la liberté que tu m’offrais, et vois comme j’avais raison de la refuser. En passant un pacte avec le chef de la famille Kadinzk, j’ai pu manigancer dans le dos de tous. Son plan était génial et il m’offrait la liberté sur un plateau, avec en prime de l’argent.

Il savait que les Grouchenko ne le rejoindraient jamais s’ils pouvaient l’éviter. Il fallait donc trouver un moyen de les éliminer sans que personne ne se doute de qui était derrière tout cela afin de faire main basse sur leurs biens. La meilleure solution était de simuler une révolte d’esclaves, comme ça il pourrait passer du même coup pour le sauveur du village, car vois-tu, c’est lui qui dirige cette petite bande. Ou plutôt, qui a engagé cette petite bande de mercenaires et m’en a généreusement offert le commandement.

Pourtant, à plusieurs reprises j’ai cru que tu allais tout faire rater. Quand tu as tenté de t’évader trop tôt, avant que le plan ne soit prêt… Quand tu m’as blessé, aussi, car le plan était prévu pour cette nuit et j’ai presque été trop faible pour y participer, c’est pourquoi les mercenaires, voyant que j’étais blessé, m’ont frappé dans la clairière : ils avaient ordre d’agir cette nuit coûte que coûte. Mais là encore, tout à failli rater quand tu m’as vu puis rattrapé. Dans cette maudite tempête de neige, les mercenaires embusqués dans la forêt ignoraient quand il leur faudrait agir. En effet ils ne pouvaient pas s’approcher de vous sans être repérés, et il ne fallait pas qu’ils vous stoppent trop tôt sinon tout cela n’aurait servi à rien. Moi seul pouvais leur donner le signal sans lequel ils ne seraient pas passés à l’action. Mais par chance tu m’as laissé libre et j’ai pu les faire intervenir après que vous ayez investi l’isba.

La fin de l’histoire est un brin tragique, je te l’accorde, mais la liberté est à ce prix. Malheureusement, les hommes de Kadinzk sont arrivés trop tard pour sauver ces pauvres Grouchenko…


Derrière Boris on entendait vaguement couverts par les éléments déchaînés des coups désespérés frappés contre les fenêtres murées, et des cris sourds de plus en plus étouffés. La fumée devait commencer à entrer dans le bâtiment. Mais, insensible, le salaud continua sur un air théatral :

-Ha là là. Mais en récompense de ses efforts et de son courage, monsieur Kadinzk, le sauveur de la ville sera récompensé et récupérera tout leur héritage. C’est la moindre des choses, car sans son intervention qui sait jusqu’où vous autres esclaves rebelles seraient allés. Après tout, vous avez fait la preuve de votre inhumaine cruauté en n’hésitant pas à tuer de sang froid non seulement une femme et son enfant désarmés et dans leur sommeil, mais en plus tous leurs domestiques.

Une voix que Zack n’avait jamais entendue s’éleva de derrière Boris, froide, dénuée de tout sentiment. « Exact. Tous sans exception. » Dit-elle une poignée de secondes avant qu’une massue ne vienne assommer le cruel responsable de la discipline, dont l’expression de surprise resta figée sur son visage. La voix s’adressa ensuite aux mercenaires :

-Ces deux là en savent beaucoup trop, comme promis ils sont à vous, assurez-vous de les vendre très loin d’ici qu’on en entende plus jamais parler….

Quelques instants plus tard, les mercenaires se chargeaient de maîtriser Zack, Börg, Kaska et Jöppart. Le kislévite fut séparé des autres et assommé. La dernière chose qu’il vit avant de tomber inconscient fut la maison en feu des Grouchenko…


Et hop c’est parti pour la 3ème partie de ton aventure, mais avant je comptabiliserai l’xp et avec peut-être un petit cadeau en bonus de fin de quête.

En attendant tu peux faire un post de conclusion. Et ensuite j’éditerai et y posterai le lien vers la suite. ;)

_________________
Le Q.G. de Kriegsherr se trouve ici:
viewtopic.php?f=2&p=70493#p70493

Et vous pouvez donner un grade au Kriegsherr ici:
viewtopic.php?f=243&t=4109&p=70764#p70764


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 03 Aoû 2015, 13:20 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Avr 2012, 17:49
Messages: 95
La chance ne fessait que nous abandonner à l'image de notre groupe considérablement amenuiser par la violente attaque : ce que je redoutais arriva donc, nous fûmes bientôt assaillit par un nombre d'ennemis considérable et alors que nous tentions de nous fabriquer une voie à l'aide de nos grappins d'eux de nos plus fidèles compagnons à savoir Lors et Hull se sacrifièrent tandis que nos tentatives restèrent infructueuses et leur sacrifice malheureusement vain. Pendant ce trop court laps de temps j'entendis alors prestement les marteaux barricader les fenêtres à grand renfort de planches, les cris redoublant d'intensité avant de s’étouffer remplacer alors par le crépitement du brasier, les ordres lancer de ci et là dans un Norse rauque et incompréhensible pour ma part et les démarches lourdes, menaçante et cliquetante des mercenaires s'approchant à notre encontre. Si bien que nous fûmes bientôt pris au piège à l'image de ceux qui par naïveté, dévotion, crainte ou bien infirmité était resté à l'intérieur de la maisonnée. Bientôt Boris s'approcha clopinant, mais la fierté en exergue il entama son sinistre monologue à ma seule adresse tandis que je fulminais de rage et qu'il ne m'apprenait pour ainsi dire rien si ce n'est la confirmation d'une hypothèse peu reluisante que mon esprit imaginatif avait au préalable tablé. Tandis qu'il déclama ces explications mon cerveau fulminait tandis que mon corps bouillonnait, une interrogation me reste à l'esprit de ce sinistre instant : comment les Grouchenkho avaient-il pu être assez imbéciles pour faire confiance à pareille fripouille et lui accorder autant de responsabilités, je l'imaginais alors par le passé tantôt mielleux et tantôt zélé pour en arriver à pareille poste l'homme qui m'était tout bonnement infâme n'avait pas dû lésiner sur les basses besognes et c'était sans doute rendu irremplaçable par des événements qu'il avait de lui-même formenté, alliant mensonge et violence pour évoluer à coups de lance-pierre dans de pareilles sphère...

Puis il reçu sa récompense qui ne fut autre qu'un cruel coup de masse éclatant son crâne comme si il ne s'agissait que d'un insignifiant petit oeuf. De cette violence je n'étais nullement étonné s'attendait-il véritablement à être remercié pour son acte félon ? Son arrogance et son avidité était à présent brisé à l'image de sa vie. Et les hommes nous entourant se mirent bientôt à nous maîtriser fléchés et lances dés plus aiguiser en avant, je dois bien l'avouer : ces armes eurent tôt fait de briser toute envie d'affrontement de ma part, je n'en fus pas moins traité rudement : projeté à quelques mètres des autres survivants pour mieux être capturé je reçu alors un violent coup qui eut tôt fait de me faire tomber dans l'inconscience à l'image de l'esclave que j'avais un peu plus tôt raisonné à l'aide de mon gourdin et ligoté.


Citation:

_________________
Tokavaleskï, Zack, Voie de l'esclave
Profil: For 11 | End 10 | Hab 10 | Cha 8 | Int 9 | Ini 9 | Att 11 | Par 10 | Tir 8 | NA 1 | PV 70/70
Lien Fiche personnage

Compétences :


• BAGARRE(A)(S): - niveau 1 : ne subit pas de malus sur son ATT et sa PAR et ses dégâts sont évalués par un jet de 1D12 points de dégâts.

• RESISTANCE ACCRUE(C): - niveau 1 : Il peut ajouter un bonus de +1/niveau sur tous ses test d'endurance.

• SANG FROID(C): - niveau 1 : Il bénéficie d'un bonus de +1/niveau sur n'importe laquelle de ses caractéristiques lors de la réalisation d'une action dans un climat de stress et de tension mentale.

• COUPS PUISSANTS(S)(A): - niveau 1 : Augmente les dégâts occasionnés à ses adversaires de + 1D3 points de dégâts.

• AMBIDEXTRIE(S): - niveau 1 : Il a un bonus de +1 en ATT et en PAR s'il utilise une arme dans chacune de ses mains pour combattre. [Relance de la première tentative de touche si raté]

• MUSCULATION(A)(S): - niveau 1 : Il se voit crédité d'un bonus de +1 lors de tous les tests de FOR et peut retrancher 1D3 points de dégâts lors d'un coup pouvant occasionner une blessure.

• FORCE ACCRUE(S)(A): Il obtient un bonus de +1 lors de tous ses test sous la caractéristique FOR.

• ANTICIPATION(S): A partir du 3ème round, cette compétence lui permet d'avoir un bonus de +1 en ATT et en PAR contre ce seul adversaire.

• Autres : Chant, Résistance au froid, Esquive et Langue Norse


Modifié en dernier par [MJ] Kriegsherr le 03 Aoû 2015, 13:20, modifié 3 fois.
+4 xps profil MAJ


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 7 sur 7
 [ 63 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 3, 4, 5, 6, 7

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: [MJ] Loec, [MJ] Neferata, [MJ] The Puppet Master, Lorn


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com
Based on Style Chronicles by Jakob Persson, modifications by Medenor and [MJ] Urizen. All rights reserved.