Index du forum

Warforum JDR: forum JDR gratuit dans l'univers Warhammer®

Un forum totalement RP, dans le sombre et dangereux monde de Warhammer®
© L'univers, le contexte, les noms et autres appartiennent à Games Workshop®

Nous sommes le 22 Fév 2018, 19:48

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 4 sur 4
 [ 36 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Auteur Message
MessagePosté: 30 Jan 2018, 19:49 
Hors ligne
Maitre de jeu [MJ]
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 18 Oct 2017, 20:56
Messages: 31
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.php?id=mj_galrauch
C’était la deuxième fois dans les dernières semaines que Lucy se présentait à cette magnifique demeure. À la vue des grandes portes en bois massive, une rafale de souvenir de la soirée assaillir la courtisane. Halmut son premier cavalier, le décès d’une des filles des Ueblingen mais par-dessus tout, la rencontre avec l’énigmatique Saïd un homme qui aurait fait rougir la cour privée d’un conte électeur. Une rencontre qui ne dura que quelque heure malheureusement trop courte mais qui marqua profondément Lucy.

Son cavalier aujourd’hui, Sir Frederick Geller, était plus motivant mais pas vraiment plus intéressant que le dernier. Il suivait la courtisane dans ses délires de magasinages surement plus pour lui faire plaisir à elle qu’à sa supposé fille résidant à Middenheim. Mais son plan d’infiltration, bien que parsemé de trou semblait tenir la route. Déconcentrer les résidents pour explorer rapidement la demeure et espérer trouver le collier demandé.

“Vous m’avez bien dit que c’était les Ueblingen c’est ça ? J’ai déjà entendu parler de ces gens, puissant n’est-ce pas ? J’espère qu’ils pourront nous aider sinon toute cette randonnée aura bien été pour rien. Ne vous inquiétez pas ma chère je ne vous oublierai pas, si vous êtes sages, je prendrais surement quelque chose pour vous. De toute façon, je vous réserve une fin de journée plus forte en émotions. “

Le sourire pendu aux lèvres, il émit un rictus qu’il fit rapidement de ranger.

Le chemin de pierre semblait beaucoup plus grand que la dernière fois. La lumière du jour changeait les perceptions du monde. Un vent frisquet du large interrompra la réflexion alors qu’ils montèrent sur le parquet.

Quelque coup sur la porte plus tard un servant entrouvrit la porte. Le servant, un jeune homme avec quelque cheveu ébouriffé et une chemise ayant vue plus d’un propriétaire, lança une interrogation sur leur venu.


Jet de CHAR : 13 + 1 séduction = 6 réussite


Le servant les invita à rentrer et prendre place dans le petit salon alors qu’il irait chercher maître Ueblingen.

Les allures de fête n’étaient plus là, la musique était morte. La salle était vide. Fini le vin et les danses. La maison semblait maintenant sans vie et monotone, comme toute les autres demeures trop grandes.

C’était le même salon, c’était le même divan. Mais c’était Sir Frederick qui semblait être perdu dans ses pensées à observer dehors par la grande verrière.

_________________
Les dons des dieux de la ruine aux citoyens du monde entier ne sont pas la douleur, la luxure, la corruption et la maladie,
mais bien le courage, la découverte, l'ambition et la résilience.

Voyez par vous même!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 31 Jan 2018, 00:06 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 13 Aoû 2015, 03:30
Messages: 211
Profil: FOR 8 / END 9 / HAB11 / CHAR 12 / INT 8 / INI 9 / ATT 9 / PAR 8 / TIR 8 / NA 1 / PV 65
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... lucy_trend
Il n’y avait pas à dire… Frederick allait grandement me manquer une fois qu’il retournerait à Middenheim. Je l’ai déjà dit, mais ce genre d’homme est fort rare dans la clientèle de la maison du Sud et avoir une bonne alchimie avec ses clients avait de quoi faire des miracles. Non seulement c’était bien plus agréable pour moi car je n’avais pas à jouer plus ou moins la comédie… mais de ce fait, c’était bien plus agréable pour le client lui-même car vu que j’étais « vrai » et bien cela se ressentait sur la qualité de mon travail. Nul doute qu’avec Frederick… a part lors de ses discutions ennuyeuse d’architecture, j’étais très vrai. Devant la promesse d’une journée forte en émotion, je ne pus m’empêcher de lui faire un clin d’œil accompagné d’un sourire radieux.

-Oh Frederick… comment je vais faire quand vous serrez a Middenheim ? Mais en attendons, profitons encore du fait que vous êtes ici. En tout cas profitez bien d’être dans une famille aussi puissante que les Ueblingen… ils risquent bientôt de devenir une des dix familles de Marienburg les plus puissante. Peut-être qu’ils se souviendront de vous si tout se passe bien.

Je marquai une petite pause avant de terminer.

-Et avoir une des dix grandes familles comme ami est une très bonne chose.

Je me doutais bien que j’aurais d’autre occasion pour le revoir s’il allait traiter fréquemment avec le nain que nous avions visité plus tôt. Mais quand il s’agissait de s’amuser, je n’étais malheureusement pas très patiente, j’allais trouver de quoi m’occuper jusqu’à son retour… et vu comment j’étais douée pour m’attirer des ennuis j’allais trouver.

Je regardais la maison alors que nous approchions de la porte, je commençais à réfléchir à un petit stratagème. Disparaitre ne devrait pas être compliqué vus la taille de cette maison, ce qui l’était pas contre serait de trouver le bijou. Il s’agissait d’un médaillon familial… surement devait il être quelque part dans une chambre, mais je pensais plus à celle du père de la famille. Si ce bijou était si important, alors surement il devait le garder avec lui et non l’avoir donné à une de ses filles. Malheureusement ce n’était que des suppositions, à part la description du médaillon, je n’avais aucune autre information à son sujet. Au final ce qui me faisait peur c’était de devoir fouiller la maison de fond en comble pour espérer trouver ce maudit caillou. Plus longtemps je restais dans les zones interdite… et plus j’avais de chance d’être découverte. Avec un peu de chance donc, j’allais le trouver vite… sinon… et bien j’allais espérer que la maison soit le plus déserte possible.

Une fois toqué à la porte, une serviteur vint ouvrir. Je lui expliquai alors la raison de notre venu, appuyant sur le côté exceptionnel de la marchandise que seul un Ueblingen pouvait avoir. Il ne fallait pas non plus le déranger pour quelque chose que je pouvais acheter dans le quartier du Cathay. Cela sembla fonctionner, il nous invita à le suivre et je fis alors passer mon cher Frederick devant. De mon côté, tout en observant les lieux, je retirai le bracelet à mon poignet droit pour le faire disparaitre sous le tissus de ma robe, maintenu contre ma hanche et les formes du bracelet a travers le tissu était caché par le foulard que j’avais autours des hanches. Ce petit objet disparu me sera utile plus tard.

Je ne l’avais pas ressenti dehors mais… malheureusement, la maison n’avait plus rien de l’endroit festif d’avant. Cela n’avait plus rien à voir avec le fait que la fête était finie, cet endroit était soudainement devenu froid. Pas froid du bon côté du terme, j’adorais ressentir le froid avec ma peau. Non, là c’était un froid de mort. La mort d’une des filles a du surement rendre l’ambiance bien plus noir qu’avant. Voyant que Frederick semblait un peu perdu et que le serviteur était allé chercher le maitre de maison, je me tournai vers lui.

-Tout va bien messire ? Ne vous en faites pas, je suis sûr que messire Ueblingen doivent avoir de splendide curiosité introuvable ailleurs dans le vieux monde. Par contre… il va falloir éviter de parler de chose personnel avec la famille du manoir. Ils traversent le deuil d’une de leur fille.

Je ne pensais pas qu’il valait en dire plus, Frederick devait bien comprendre que parler de ce genre de chose en pleine négociation pouvait ruiner toute chance d’arriver à un quelconque accord. J’attendis à ses cotes quand enfin maitre Ueblingen arriva. Bien sûr, je restai à mon rôle de courtisane, laissant Frederick parler le plus, c’était lui qui savait ce qui plairait à sa fille après tout. Je ne prenais la parole uniquement pour brosser le maitre de la maison dans le sens du poil.

Puis, quelques minutes plus tard, je commençais à faire semblant d’avoir perdu quelque chose, prenant un visage surpris puis, apeuré. Je me levai tout en en cherchant sur moi une dernière fois pour ne rien trouver bien sûr.

-Oh mince… Zut zut zut !! Messire Frederick, il faut que je sorte au plus vite je crois avoir perdu quelque chose. Je reviens au plus vite ne vous en faites pas.

Puis, sans même laisser le temps de me rattraper, je courus vers l’entré pour l’ouvrir et enfin claquer la porte… sans passer le seuil de cette dernière. Je pris un petit temps pour m’assurer que j’étais bien seul ici. Finalement, je retirai mes sandales pour être plus à l’aise et discrète avant d’attacher ses dernière à ma taille, utilisant les lacets comme « ceinture ». Une fois pieds nus, je me dirigeai vers l’escalier pour accéder à l’étage. Au moins la, pas de soulier pour me trahir et mes chère pieds de retour pour plus d’adrénaline et d’amusement.

_________________
Image

Lucy Trend, Voie de l'espion
Profil: For 8 | End 9 | Hab 11 | Cha 12 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... lucy_trend


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 13 Fév 2018, 20:23 
Hors ligne
Maitre de jeu [MJ]
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 18 Oct 2017, 20:56
Messages: 31
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.php?id=mj_galrauch
Jet de INI : CACHÉ


Mannfred Ueblingen était promptement venu discuter avec l’homme de Middenheim qui semblait avoir bon goût dans ses destinations commerciales. Son regard pourtant croisa celui de Lucy. Cet homme, bien que toutefois âgé, avait conservé la vigueur de la jeunesse. Sa défunte épouse devait encore s’en mordre les doigts d’avoir laissé ainsi vivre un époux si courtois. Il s’immobilisa quelques secondes avant de faire un baise-main en bonne et due forme à la courtisane. Elle ignorait si le maître de maison l’avait reconnue, mais, peu importait réellement, il semblait apprécier sa présence au plus haut point. Le marchandage prit les dessus de la discussion bien assez vite que Lucy put mettre son plan à exécution.

Jet de CHA avec bonus de Séduction : seuil de 14 : 10 réussites!


Une fois rendu au deuxième étage, un large corridor accueilla Lucy. De grands tapis recouvraient plancher et murs. Tous diffèrent, mais portant un même style, c’était très bien agencé. Partant d’une toile représentant la mer d’Arabie et une cité lointaine avec ses traditionnelles tours, d’un autre côté, c’était les champs de blé traversé par une troupe de cavaliers voilés de grandes écharpes volantes au vent dans leur course. Les motifs du tapis au sol rappelaient les carrelages que l’on pourrait imaginer dans un joli temple d’un autre pays. Chaque toile faisait voyager à mille lieux. Les rêves et la réalité se mélangeaient, Lucy se laissa emporter par ces visions délicieuses d’outre-mer.


Jet de HAB avec bonus de déplacement silencieux : Seuil de 12 : 16 échecs!
Jet opposé de INI : CACHÉ


En s’appuyant sur une draperie, qui malheureusement n’était vraisemblablement pas fixée convenablement, elle provoqua la chute de l’œuvre. Un bruit étouffé brisa le silence des rêves de la courtisane. La tranquillité troublée peinait à revenir, l’écho se plaisait bien dans ce long corridor.

Une des nombreuses portes à l’étage grinça légèrement et une petite paire d’yeux gris comme Mannslieb apparut dans l’embrasure.

Jet INI : CACHÉ
Jet INI : Seuil 10 : 9 Réussite!


Ces yeux lui disaient quelque chose, elle avait déjà croisé ce regard qui à ce moment précis était muet. C’était la petite Hermine, cadette des Ueblingen. Encore des souvenirs de cette soirée. Rapidement, la jeune fille fit signe de la main à Lucy et l’invita dans sa chambre. Elle laissa la porte entrouverte. C’était possible d’y voir une grande pièce bien éclairée remplie de livres laissés à la traine à droite et à gauche. De longues et étroites fenêtres baignaient la place dans une lumière surréelle. Hermine s’était assise sur un fauteuil et attendait l’invité.


Image

_________________
Les dons des dieux de la ruine aux citoyens du monde entier ne sont pas la douleur, la luxure, la corruption et la maladie,
mais bien le courage, la découverte, l'ambition et la résilience.

Voyez par vous même!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 13 Fév 2018, 23:58 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 13 Aoû 2015, 03:30
Messages: 211
Profil: FOR 8 / END 9 / HAB11 / CHAR 12 / INT 8 / INI 9 / ATT 9 / PAR 8 / TIR 8 / NA 1 / PV 65
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... lucy_trend
Tout marchait comme prévu pour l’instant, j’avais réussis à rejoindre l’étage et il semblait que personne n’allait me déranger pendant mon exploration. C’était une impression bizarre pour une si grande maison que si peu d’âme s’y promenait. Néanmoins, pour moi c’était une bonne nouvelle et je me permis alors de me laisser un peu aller, observant les magnifique toiles et tapisseries qui décoraient l’endroit. Tout était magnifique, tant de décors si différent les uns des autres et surtout, si lointain de chez nous. Pendant un court instant je me mis à penser que les Ueblingen avaient voyagé à toutes ses destinations et cela me fit rêver encore plus. Ça devait être une vie tellement excitante, tellement de découverte, de sensation, de curiosité. Je ne pouvais que le rêver.

Mais je l’avais peut être un peu trop fait car en m’appuyant sur une tapisserie, celle si tomba lourdement sur le sol, provoquant un bruit que j’aurais préféré éviter. Je restai immobile, les mains devant la bouche à observer ce qui a mes yeux étaient une véritable catastrophe. Mes yeux allèrent dans tous les sens alors que j’espérer de toutes mes forces que personne n’avait entendues… mais mon cœur se glaça quand j’entendis une porte s’ouvrir. Quoi faire ? Courir ? Se cacher ? Je ne savais vraiment plus quoi faire, je constatais juste mon échec pour retrouver mon prince et aussi pour ne pas lier la maison du sud a une affaire de vol.

Mais… les choses se calmèrent. Quand la petite Ueblingen apparut et que je m’attendais à ce qu’elle cri à l’aide… il n’en fut rien. A la place, elle m’invita à rentrer dans sa chambre d’un signe de main et disparus dans cette dernière. De mon côté je restais plantée dans le couloir, complètement confuse parce qu’il venait de se passer. Je n’avais aucune idée de quoi penser, était-ce un piège ? Je voyais mal une enfant de son âge tendre un traquenard pareil. Mais en même temps, les enfants de la famille étaient connus pour rester enfermer à la maison… et de ce que je voyais… dans leur chambre. C’était une étrangeté de plus que je n’arrivais pas à saisir, surtout qu’au final, la seule fois où elles furent visible de tous, lors de la soirée… toute étaient masquée.

Je finis néanmoins par me décider d’aller voir ce qu’elle voulait, j’avais besoin de réponse dans cette maison qui ne me laissait que des mystères. Je refermai la porte derrière moi avant de porter un regard dans cette chambre de la petite Hermine. Il semblait qu’elle aimait lire… mais au final si elle ne pouvait jamais sortir de sa chambre, elle n’avait pas grand-chose d’autre à faire. C’était bien triste pour une si belle petite… mais pour quoi un tel isolement ? Père trop protecteur ? Ou autre chose ? Au final je me contentai déjà de savoir ce qu’elle voulait, je m’assis alors en tailleur par terre devant elle, observant la jeune fille d’un regard curieux.

-Donc heu…. Hermine c’est ça ? Ta chambre est superbe, moi aussi je lis beaucoup, j’adore les histoires… enfin… si je ne vais pas pour en vivre une moi-même.

Je marquais une pause tout en regardant autour de moi tout en posant mes mains sur mes pieds, peut être fallait-il aller droit au but ?

-Donc humm… pourquoi tu m’as fait entrer ? Tu veux quelques choses ?

_________________
Image

Lucy Trend, Voie de l'espion
Profil: For 8 | End 9 | Hab 11 | Cha 12 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... lucy_trend


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 20 Fév 2018, 03:03 
Hors ligne
Maitre de jeu [MJ]
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 18 Oct 2017, 20:56
Messages: 31
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.php?id=mj_galrauch
Hermine se redressa sur son fauteuil quand Lucy posa un pied à l’intérieur. Elle semblait très heureuse d’avoir une invitée. Elle arborait un visage souriant, la peau un tantinet blanchâtre provoquée par une vie trop longtemps enfermée entre quatre murs. Lorsque Lucy s’assied sur le sol, elle s’avança dans son siège pour être plus près d’elle.

Image"Donc, humm… pourquoi tu m’as fait entrer? Tu veux quelques choses?"



Rapidement, Hermine hocha de la tête pour signifier que Lucy était dans l’erreur.

Image"«Non non non! Je vous ai entendu vous promener dans le corridor et comme je croyais que c’était une de mes sœurs je suis allé voir! Mais quelle surprise lorsque je vous ai aperçu Mademoiselle. C’est tellement rare que nous avons des invités, et je connais l’attitude de mon père pour les gens qui ère dans les corridors. Le moins longtemps on s’y trouve le mieux c’est pour tout le monde. Il peut avoir un sale caractère parfois, mais c’est un bon papa. "


D’un coup de doigts instinctif, elle glissa quelques cheveux rebelles derrière son oreille droite.

Image«J’aime beaucoup connaitre les gens qui passe à la maison, quel est votre nom? Naturellement vous en savez plus que moi, vous avez déjà mon nom. Ça me place en désavantage ici n’est-ce pas. Mmmh laissez-moi réfléchir, vous ne vous êtes pas perdu, c’est d’une certitude absolue, il n’y a aucune raison d’être à l’étage. Il ne s’y trouve que nos chambres et une salle de séjour qui incluent la bibliothèque de père. Vous cherchez quelqu’un ou quelque chose… mmmh est-ce que je suis près du but? Et le tout est surement sans l’approbation de père, jamais il n’accepterait que l’on se promène à l’étage sans supervision. Je ne vois que très, très rarement des invités à dans notre corridor et ce sont toujours des gens de la famille. Vous n’en faites pas partie, je les connais tous. Mmmh. Je me souviens d’où je vous ai vue! Vous étiez à cette triste réception! Je vous ai reconnue, vous étiez dans la foule! Tout s’est déroulé si vite ce soir-là. Ma très chère Lucinda, pauvre Lucinda…“



La remémoration de Lucinda, sa sœur qui subit un accident dans leur propre demeure il y a quelques semaines déjà, provoqua chez elle un flot de sanglots. Elle se recroquevilla sur elle même et serra ses genoux contre son torse.

_________________
Les dons des dieux de la ruine aux citoyens du monde entier ne sont pas la douleur, la luxure, la corruption et la maladie,
mais bien le courage, la découverte, l'ambition et la résilience.

Voyez par vous même!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: 21 Fév 2018, 01:22 
Hors ligne
PJ
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 13 Aoû 2015, 03:30
Messages: 211
Profil: FOR 8 / END 9 / HAB11 / CHAR 12 / INT 8 / INI 9 / ATT 9 / PAR 8 / TIR 8 / NA 1 / PV 65
Lien fiche wiki: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... lucy_trend
Intelligente petite il faut dire, elle venait directement de presque connaitre tout le but de ma présence là ou d’autre bien plus âgé aurait été bien moins prévoyant. Mais il fallait tout de même redescendre sur terre, j’avais été prise sur le fait, normal qu’elle est vite deviné… mais malgré qu’elle savait pertinemment que je n’avais rien à faire là, elle c’était juste contenté de m’inviter dans sa chambre. Par simple curiosité ? En même temps j’avais du mal à y croire mais d’un autre coté c’était ce que j’aurais fait moi aussi. Mais là où elle m’épatait le plus était quand elle m’avoua m’avoir reconnu pendant la réception, pourtant je ne me souvenais d’avoir perdu mon masque qu’une fois. Certes le masque ne cachait pas grand-chose mais sur tout les gens présent ce jour-là… hum… bref… peut être qu’elle se souvenait de moi… car la fille que Said avait gravement vexé ce soir la… c’était elle. J’étais encore plus souvenir qu’elle ne m’est pas fait jeter dehors alors.

Toujours est-il que penser à cette soirée rapporta aux mauvais souvenirs… mauvais souvenir pour elle et ce n’était pas le moment qu’elle pleure pour attirer ses sœurs ou même pire… son père. Je pourrais toujours me cacher sous le lit mais avec le risque de me faire dévoiler, il fallait donc être en bon terme avec elle. Je n’aurais jamais cru devoir m’occuper de quelqu’un en pleine mission d’infiltration mais il fallait croire qu’il y avait un début à tout. Je m’approchais alors d’elle sans être vraiment sur de savoir si je pouvais la toucher mais… un peu de chaleur corporelle pourrait l’aider. Je me mis donc à genoux devant elle, posant ma main sur son épaule.

-La la… chuuut… tout va bien se passer. Je réalise bien que ça doit être dur pour toi, perdre un membre de sa famille n’est jamais chose facile. Je comprends cette douleur, j’ai moi-même perdu mes parents quand j’étais petite. Mais je me suis dit qu’ils n’aimeraient pas que je m’apitoie trop sur cette perte, la vie continue et je leur fait honneur à ma façon.

De mon autre main j’approchai délicatement les doigts de son visage pour lui caresser la joue et de mon pouce je chassais doucement ses larmes qui coulaient. Ce n’était pas tres facile de choisir les bons mots, je ne connaissais pas les circonstances de la morts de sa sœur… et je pense qu’il fallait ne pas en parler… comme je l’avais dit a Frederick. D’ailleurs il fallait que je fasse vite si je ne voulais pas attirer des soupesons du à ma trop longue disparition.

-Penses plus à cette maudite soirée, penses a quelque chose de positif, qu’est ce qui te remonterais le moral ?

Pas sûr que ça soit la stratégie la plus efficace pour partir vite d’ici pour retrouver le médaillon… mais… je serais vraiment un monstre si j’avais laissé une petite fille triste uniquement pour mon propre bien être égoïste. D’abord je m’assurais qu’elle ne soit plus triste et ensuite j’irais chercher le cadeau pour mon prince. Surement qu’un jour ce genre de distraction allait m’attirer des problèmes mais… au moins on ne pourra pas dire que je suis méchante.

-Mon travail c’est de donner le sourire au gens, je suis sûr que je peux t’aider à ça. qu’est-ce que tu aimes habituellement, comment tu t’évades dans tes rêves ?

Bon ma clientèle n’avait jamais contenu de petite fille… et heureusement. Mais bon, j’avais toujours mon âme d’enfant, ça pouvait aider.

_________________
Image

Lucy Trend, Voie de l'espion
Profil: For 8 | End 9 | Hab 11 | Cha 12 | Int 8 | Ini 9 | Att 9 | Par 8 | Tir 8 | NA 1 | PV 65/65
Lien Fiche personnage: http://warforum-jdr.com/wiki-v2/doku.ph ... lucy_trend


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  Page 4 sur 4
 [ 36 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs enregistrés: Conrrat Foucault, Dokhara de Soya


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Aller à:  
Développé par phpBB® Forum Software © phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com
Based on Style Chronicles by Jakob Persson, modifications by Medenor and [MJ] Urizen. All rights reserved.